Premier contact

par mars

Chapitre3



Naruto ouvris sa porte d'entré. Il se demandait qui pouvait bien lui rendre visite à une heure aussi matinal c’était presque un crime que de ce lever aussi tôt un samedi, et évidement la justice ne faisait rien! les gens n’avaient plus de respect pour les grâces matinée, quel pays de barbare vraiment! Naruto pensa une seconde a déménager a Suna. Au moins il pourrait dormir la bas! Ouvrant ces yeux ensommeillés il reconnut trois de ses amis.

- Salut! Fit Shikamaru accouder au mur du couloir.

Kiba lui se contenta d’un large sourire et d’un signe de la main.

Salut les gars, pourquoi vous êtes là? Réussi a articuler le blond dans un bâillement sans fin.

Il attrape Naruto par la manche et le tire hors de chez lui.

- Tu viens avec nous que tu le veuille ou non, et m’oblige pas a utilisé mon ombre. Menaça Shikamaru.



Quelques heures plus tard, les quatre garçons sortirent en courant d’un magasin de vêtement, riant aux éclats des farces que Naruto avait fait subir au vendeur.



Le groupe de garçons parti à la rencontre de celui des filles. En voyants arrivez les garçons et en particulier Naruto, Hinata passa le turbo dans son attitude de timidité et se cacha derrière ces trois copines.

Tout le monde rigola puis allèrent en direction du plus brancher des magasins de la ville.

Après être arrivés, Les jeunes se séparèrent pour explorer les rayons emplie de vêtement de toute sorte et

autre accessoire divers et varier que proposé le grand magasin. Une soixantaine de minutes plus tard Naruto et Hinata étaient seuls devant les caisses, et attendaient leurs camarades.

- Ils sont ou? Ces pourtant ici qu’ont devaient se rejoindre, non?demanda Naruto a Hinata.

- Ils Doivent regarder les vêtements, ils vont arriver…

Un Quart- heure plus tard .


Les deux ados sortirent du bâtiment.




Et sans le savoir, Nos deux héros furent espionner de loin par leurs amis déployé en duo et les encerclant pour ne pas les perdre de vu.






Dans le restaurent les deux demi adulte prirent une table. Naruto salivez déjà a l'idée de manger des nouille alors que Hinata se demandé si elle rêvez ou non.






Sakura se moquait un peu de ces détails, elle espérait évidement qu’ Hinata sauterait sur l’occasion pour ferrer Naruto, mais ce qu’elle voyait surtout, c'est qu'elle se retrouvé seul avec SON Sasuké, et compté bien en profiter… Elle commença donc par le B.A.BA, de la drague. Ou du moins la seule et véritable tactique qui marche, prouvez par des études scientifiques, vérifier a de multiple reprises et certifié conforme a la législation garanti trente ans. Je veux bien sur parler du célébré adage:

Le plus court chemin pour atteindre le cœur d’un garçon passe obligatoirement par son estomac.



Elle tendit donc un sandwich a Sasuké. Celui ci le regarda curieusement puis croqua dedans.

Sakura rosie. (trop du bonheur)



Tenten et Neji profitaient de ce moment de pose pour se restaurer eux aussi. Mais s’étaient réservé un peu d’intimité afin de manger des spaghettis bolognaise dans une assiette commune, alors que dans le restaurant le cuisinier commença à joué à l’accordéon un vielle air italien pour rendre l’ambiance des plus romantique.



Naruto et Hinata venaient de sortir du restaurent, après avoir fait un bon repas. Les deux amis etait au ange mais pas pour les même raison.

Les deux héros partirent tranquillement suivit discrètement par une horde de ninja en mode furtif.

Une horde au complète? Non pas exactement, Ino et sa vu acéré regardé avec émerveillement une tenue de soiré des plus belle dans une vitrine, et brûler d’envie de l’essayer.


Et là, un drame se produisis. Drame affreux, funeste et ô combien plus aboutie qu’une tragédie grecque.

Un attelage de chevaux devenus fous et incontrôlable pour une raison inconnu (scorpion, crotale, cobras, ou toute autre cause qui peu faire que des chevaux s’emballe) déboula dans l’étroite rue commerçante dévastant tous les stands sur son passage.


Ino réagi très vite. Trop vite. Sans le vouloir elle avait courue en plein milieu de la route pour poussez une fille âgée de cinq ans paralysé par la peur. L’enfant était sauvé, mais maintenant c’était Ino qui faisait face au bestiaux affolés. Trop tard pour fuir. Dans un réflexe désespérerait elle mi ses bras devant et voyant deux bourrins la charger sauvagement elle ferma les yeux par réflexe.


Puis vient le choc… Plutôt doux vu la masse des animaux. Elle se sentit projeté en arrière … Cela lui sembla duré une éternité, une chute sans fin ou elle vu défiler sa courte vie, puis encore un choc. Celui de la terre ferme. Étrangement elle ne ressentait aucune douleur physique, au contraire elle se trouvait en excellente santé, en paix avec elle-même, plus rien n'avait vraiment de l'importance, était-ce cela mourir?

Pourtant quelque chose clocher, plusieurs même.

Pourquoi sont cœur battait encore dans sa poitrine? Pourquoi elle entendait les gens parler, et pourquoi le sol était-il chaud? Elle ouvris ces yeux avec crainte dans l’espoir de trouver une réponse.

Rien n’avait changer et au loin, des ninjas de rang A d’occupé de calmé les chevaux.


- Comment? Comment ce fait-il que je sois encore en vie? Ce demanda Ino a voix haute.

- Excuse-moi, mais tu m’écrase. Fit une une voix.

Ino regarda derrière elle et vu quelle étais allonger sur le jeune Lee.

Lee se releva d’un bond . Il avait de la boue sur lui et dans son dos ses vêtement était déchiré, laissant voir un dos écorché par les gravillons de la voirie. Mais celui n’y prêtât pas attention et préférât ce masser une épaule douloureuse

Lee se regarda et commença à enlever le plus gros des taches qui le recouvrait.

La blonde attrape son coéquipier du jour par l’avant bras et le force a la suivre (Faut pas sous estimé la puissance du fille que veut ce laver.)

Après être arrivé chez elle et avoir pris une bonne douche la miss laissa la place a Lee qui ce demandé vraiment ce qui foutait là.

Alors que Lee découvrait avec amertume les joies que pouvais offrir une douche moderne avec d’innombrables sorties d’eau et un seul bouton pour tout régler, Ino mi tout les vêtement au sale y comprit ceux de Lee. Puis partie se changé dans çà chambre.

Toc Toc ( bruit d’une main qui frappe à une porte pour ceux qui on pas suivit)

Lee entra dans la chambre de la jeune fille avec pour seul vêtement la serviette mouillée avec la quelle il s’était essuyait et qu’il porté au tour de la taille.

- excuse moi je ne trouve pas mes habits

- Je les est mi a laver c'est normale.

- Et je met quoi du coup?

Ino donna un short court à Lee qui fit une légère grimace quand il aperçu la couleur rosâtre du bout de tissu qui devait le vêtir, (oui pas de culotte mais un garçon ne peu as mettre de culotte de fille , honneur quoi) le pris et retourna à la salle de bain pour ce changer.


Beau gosse le petit Lee et quelle belle tablette de chocolat sur son torse. Dommage que çà coupe soit vraiment aussi moche. Pensa la petite Ino .

Ino regarda une paire de ciseaux rt un sourire narquois pris naissance sur son visage.




Naruto et Hinata étaient Arrivés au Parc. Après s’être promené au tour du plan d’eau ou voguait quelques cygnes, Ils allongèrent, le dos collé a un grand arbre.

- Tu ne t’ennuies pas trop? Naruto

- Non je ne m'ennuie pas avec toi.


Hinata se sentait bien, le soleil frappé son visage et le copieux repas qu’elle avait fait (çà faisait deux semaines quelle mangeait comme un petit oiseau) lui donna une envie irrésistible de sommeil. Petit a petit c’est yeux se fermèrent et sa tête se posa doucement sur l’épaule de Naruto. La jeune fille dormait le sourire au lèvre.

Naruto senti le poids d' Hinata sur sont épaule et se demanda ce qui ce passé. Quand il comprit que son amie s’était endormie sur lui, il se dit que la meilleur chose a faire était de la laissé continué même si cela impliqué qu’il ne pouvait plus bougeait .






Un peu plus loin dans les buissons.


Tout le monde parti laissant Neji seul à la surveillance. Bien évidement Tenten revient après quelque minutes ce qui fit très plaisir a Neji.


Un peu plus tard Hinata se réveilla et s’étira, ce qui eu pour effet de réveiller son compagnon.

- Bien dormi. Lui demanda celui ci.

Les deux jeunes gens partirent pour la demeure des Hyuga.



Les deux enfants suivirent leurs amis de loin



Tenten et Neji attendirent un petit quart d’heure avant de rentrer dans la grande résidence des Hyuga afin de ne pas trop faire ceux qui les suivaient bêtement. Il vas s'en dire que ce quart d’heure fut mit à profit d’une seule activité: l’échange de bave.



En ouvrants la porte d’entré Neji tomba nez a nez avec son oncle qui s’apprêter à sortir.


Je vois. Je vous laisse donc jeune gens , amusé vous bien.




Mars: voilà encore un bout de ma fiction réécris avec sûrement encore plein de fautes non corigés, pardons au familles tout çà, mais je fait ce que je peu et par pitié évité moi le couplé sur les corecteur orthographique.

J’espère toute fois que çà vous a plus. Bien que j'ecrive d'abord pour mon plaisir personnelle avoir des lecteur heureux et valorisant. J’en suis a la 32eme page recopié. l’histoire et finit sur un manuscrit, étrange a notre époque le direz vous. Mais suis de la vielle époque que voulez vous. Puis ses agréable d'écrire avec un stylo sur une feuille. Mais sur word çà fait a peine 16 pages. triste ça, enfin du moment que çà plaît c’est le principale!



Sclac Sclac le bruis sec et métallique d'un obus entrant dans un canon ce fit entendre.

Orochimaru commence à fuir … BANG, des centaine de projectile en plomb de 20cm de diamètre déchiquette l’oromachinchose, et tout ce qui ce trouver dans la zone. Après la déflagration, il ne resta plus que trois morceau de viande répugnant et difforme sur le sol inondé de sang.



- Mars: Quand je dit on ferme, c'est qu'on ferme!