Pour qui pleure le soleil

par tookuni

Si vous voulez un maximum de tension et d’émotions sur ce one-shot je vous conseille fortement de mettre le ending d’Akeboshi « Yellow Moon ». Je l’ai écris en écoutant cette musique, à vous de voir le résultat…

 

 

 

 

Pour qui pleure le soleil

 

 

 

 

Je suis là, tout seul, dans la rue.

Il vient de pleuvoir, le sol est trempé.

C’est beau.

Mais je suis seul, et je t’appelle silencieusement.

Chez toi, ça sonne toujours absent.

Je sais bien que tu n’y es pas, chez toi.

La lune est jaune ce soir.

Jaune étrange, comme mon dégoût… de la vie, de toi, de tout.

Je sais bien qu’il n’y a personne chez toi, que j’appelle pour rien, mais à chaque fois que j’appelle, j’ai comme l’impression que tu va enfin me répondre.

Je fais toujours le même rêve.

Tu es là, je te parle, mais tu ne me dis rien, tu n’a pas l’air de m’entendre.

Alors chaque nuit, je compose le même numéro, et je laisse sonner, comme si seul pouvait me faire vivre, l’espoir qu’un jour tu va décrocher.

 

 

 

Mais ce soir j’en ai assez.

Je ne supporte plus de me contenter d’espérer.

J’ai rendez-vous avec lui, pour lui proposer un marché.

Parce que si tu ne veux pas revenir ici, c’est moi qui irai là bas, c’est moi qui te rejoindrai, et ça que tu le veuilles où non.

Il est là, il remonte ses lunettes de ce geste si familier, il me dis de le suivre.

Je le fais.

Ca n’a pas été compliqué de les convaincre, vus mes rapports avec l’Akatsuki, les tests que Kabuto peut faire sur Kyubi, et tout ça…

Nous voilà arrivés.

Cette nuit de voyage m’a parue bien courte, mais je suis là.

Et je quitte ce soleil naissant tant aimé pour m’enfermer dans cette antre sombre, pour toi.

Tu es là, on dirai que tu m’attends.

On se sourit un instant, puis comme prévu, le combat s’engage.

C’est un bon entraînement pour toi, pour moi aussi d’ailleurs.

Moi, Uzumaki Naruto, celui qu’on nomme le soleil, je m’enferme dans tes ténèbres pour essayer de les éclairer.

 

 

 

Les mois, les années ont passé.

Et je sens en moi ton quelque chose de noir qui me dévore.

Tu me dis de m’en aller.

Pourquoi ?

Je sais bien que j’ai perdu de mon aura, de cette force et de cette volonté que j’avais, mais moi je veux rester là.

Tu me dis que je dépéris, tu me dis que tu ne veux pas voir s’éteindre le soleil, mais l’ai-je jamais vraiment été ?

Tu me dis que je suis un astre éclairant les hommes, tu me dis comme Neji, que je suis la lumière qui guide les âmes plongées, perdues dans les ténèbres.

Mais sans toi, même à la lumière du jour qui selon toi me va si bien, sans toi, je ne pourrai plus jamais être le soleil.

Je veux être où tu es.

Il te faut un soleil à toi aussi.

Et il n’y a qu’à tes côtés que je rayonne.

Quand tu es parti j’ai préféré la nuit au jour, j’ai pris tes habitudes, tes attitudes.

Et j’ai eu ces sorties nocturnes et ces appels chez toi, et comme seul espoir qui me restait, celui que tu décroche un jour.

Tu me dis que tu préfère le soleil, que si je reste ici, je vais devenir ton reflet et tu va me détester.

Je veux bien m’en aller, mais même au grand jour, même si je reprends ces couleurs, mes habitudes, mes amis, si tu n’es pas là, je ne redeviendrais pas le soleil de Konoha.

Tu me dis que tu t’en fou, que tu veux garder cette image de moi, et tu me vires à coups de pieds au derrière.

C’est bien ton foutu tempérament égoïste ça.

Je veux que tu vienne un peu avec moi dans la lumière, mais toi tu ne veux pas, comme si elle allait te blesser, dire que s’il avait fais nuit, j’aurais réussit…

Je suis Orphée qui descend aux enfers, pour chercher l’être cher, je suis l’Orphée qui dans la lumière, se retourne et vois l’être cher, dans l’ombre encore emmitouflé.

Je suis Orphée descendu aux enfers, en apportant ma lumière dorée, je suis Orphée qui reviens des enfers, ma lueur affaiblie par cette obscurité.

Tu peux garder de moi ce souvenir.

Tu le souhaites, alors je m’en vais.

Mais si un jour tu reviens chez nous, ce sera pour voir le soleil pleurer.

 

 

 

Cela fais quelques temps à présent que je suis revenu à Konoha.

Je suis junin, j’ai du succès, ils voient en moi celui que j’étais autrefois.

Mais quand la nuit arrive, je prends mon vrai visage, je me jette à corps perdu dans une course nocturne, sur cette place obscure toujours emplie de flaques.

J’appelle chez toi, en espérant que tu répondra.

Je te demande pardon, je ne respecte pas ta volonté, je ne t’ai pas oublié, mais c’est tout ce qu’il me reste comme espoir, Sasuke.

 

 

Mes rêves se sont tous réalisés, aujourd’hui, j’ai été nommé Hokage.

Je suis le soleil de Konoha, tu en entendra parler.

Ce soir pour la dernière fois, j’ose encore espérer, après cela, je ferai mon devoir, en essayant de t’oublier.

Tu m’avais dis de rayonner comme le soleil, comme autrefois.

Tu m’avais dis de réaliser mes rêves, sans faire attention à toi.

Et je l’ai fais, même si je pensais toujours à toi.

Et ce soir sur la place, au milieu d’une flaque, il y a un téléphone…

Et définitivement, la sonnerie qu’on entend, à jamais, te déclare absent.

 

 

OWARI

 

 

Naruto *complètement paniqué* : Non, Too ne fais pas ça !

Sakura *hurle d’une voix suraiguë * : C’est de la folie !!!

Sasuke *Vois Naruto et Sakura en train de retenir Too qui essaie de se jeter par la fenêtre* : Bah qu’est-ce qu’y s’passe ici ?

Too *prends des accents de tragédie* : Non ! Non ! Laissez moi ! Je ne peux plus vivre après avoir écrit une histoire si triste !  Je veux mouriiiiiiiiiirrr !!!! Lâchez-moi !!!

Naruto *tire plus fort sur le T-shirt de Too* : Mais enfin ! Si tu te tues tu purra pas arrnegr ça dans une autre fic ! En plus tu saura même pas la suite !

Sakura : Et tu pourra plus me draguer ! Ni personne d’autre !

Too *a décidé d’être chiant* : Non, m’en fou, c’est trop triiiste !!! Je préfère crever que de supporter ça plus longtemps !

Sasuke *est soudain pris d’un accès de masochisme, l’inconscience dans ce cas là, c’est pas possible* : Et tu pourra plus me torturer pour te venger…

Too *Tilte soudain* : Tiens ! C’est vrai ça ! En plus j’ai plein d’idées sur toi !!! Gniark !!*____^ Et puis Toa est revenue^^. Je vais pouvoir faire ma fic spécial Toa^^!!!!

Sasuke : O__o Glurps… Je retourne dans l’ombre de chez Orochimaru…

Too *attrape Sasuke avant qu’il s’en aille et commence à le secouer comme un prunier* : Arrête ! J’ai une autre fic que je vais poster bientôt où t’a pas un rôle trop méchant ! Dès que mon père transfère les docs word de son PC au mien, je poste le 1er chap !

Les autres s’éclipsent en douce pendant que Too se mets à délirer sur tous les lemons qu’il va faire faire à Sasuke, à la fin de la semaine, il sera tellement crevé qu’il pourra même plus prendre son air supérieur^^. Gniark^^.

 

Voilà, c’est super triste je trouve, j’étais au bord des larmes quand je l’ai écrit. C’est vous dire… Et vous ? Ca vous a plus ? Laissez un petit com au passage siouplé^^.

 

Ah oui, est-ce que je trouve une suite ? Je préviens que si oui, ce sera sûrement moins bien. Les suites sont toujours moins bien. Ou alors un autre POV ? Votre avis siouplé^^. Sinon, merci d’avoir lu !