On ne touche pas à mes amis !

par ardonino21


Naruto passa sa main droite sur la photo qui était accroché dans sa chambre, sa photo. A cette époque le jeune blond avait à peine 11ans il souriait comme toujours, hormis la taille il n'y avait aucune différence entre le jeune homme sur la photo et l'homme qu'il était devenu. Aucune ? En faite il en existait une et elle se retrouvait dans son regard. Les yeux du jeune homme bien qu'aussi bleu que dans sa jeunesse avait perdu de leur éclat comme ci on lui avait enlevé quelque chose comme-ci une partie de lui était constamment dans l'ombre.

Et c'était vrai, depuis sa mort il y a dix ans, il n'était plus le même.


« Sakura... » chuchota le blond alors que des larmes commençaient à perler.


Car ce n'était pas un objet qu'on lui avait enlevé mais bien une personne, elle se trouvait à sa gauche sur la photo. Elle aussi devait avoir 11 ans à l'époque elle avait des cheveux roses une couleur assez originale qu'elle s'était faite à ses dix ans comme pour se différencier des autres, avec l'aide de ses yeux verts qui avait rendu fou Naruto elle regardait le garçon qui se tenait à la droite de celui-ci, l'homme qu'elle aimait à l'époque, son ancien meilleur Sasuke.

A peine eut-il posé les yeux sur son ancien compagnon qu'il sentit la fureur monter en lui, il commença à hurler avant de frapper le mur à l'aide de ses deux poings.

Ses mains étaient en sang mais il continuait à taper comme s'il était insensible à la douleur physique comme si rien ne pouvait égaler la douleur que ressentait son cœur meurtrit.

C'est après 10 bonnes minutes qu'il se calma et commença à reprendre son souffle.


« C'est bon t'es calmé ? »


Le blond tourna la tête pour voir qui lui avait adressé la parole.


« Yahiko » souffla le Namikaze.


A l'évocation de son prénom le grand frère de Naruto s'approcha, il plongea ses yeux verts dans ceux de son petit frère avant de le prendre dans ses bras.


« Pourquoi j'arrive pas Yahiko ! Bordel pourquoi j'arrive pas à l'oublier ! Ça fait 10 ans et à chaque fois que je ferme les yeux je la voit, elle est son sourire puis quand je les rouvre je me rappelle qu'elle est plus là, à cause de lui ! Pourtant j'ai essayé de le pardonner mais j'en suis incapable pourtant Ino à réussis elle ! J'en ai marre Yahiko, je suis à bout vraiment... »


Le cadet des Namikaze ne put finir son monologue car les larmes étaient revenu encore plus nombreuse et plus forte qu'avant.

Le plus grand des deux ne dit rien préférant calmer son jeune frère, il détestait le voir comme ça, lui la seule famille qu'il lui restait, c'est après de longue minutes qu'il se décida à prendre enfin la parole.


« Écoute petit frère on réagit pas tous de la même manière devant la mort des gens qu'on aime. Ino a réussi avant toi mais ça ne veut pas dire que tu n'y arrivera pas, laisse le temps au temps. Quand à Sasuke je ne peux pas t'aider c'est à toi de décider si tu veux lui pardonner ou pas mais sache une chose quelque soit ta décision je te soutiendrais toujours car tu es mon petit frère. Et maintenant file en cour parce que si le doyen apprend que ta séché un lundi matin tu risque de passer un mauvais quart d'heure. »


Le Namikaze sécha ses larmes et avança vers la porte pour partir mais avant il remercia une nouvelle fois son frère.


« Papa, maman donner la force à Naruto de pardonner et d'oublier je vous en supplie. »



En arrivant à la cafétéria Naruto fut assez décontenancé, tout d'abord Tenten ne mangeait pas chose assez rare pour être souligné tandis qu'Ino ne cessait d’appelait quelqu'un avec son téléphone qui au vu de la réaction de la blonde n'avait pas l'air de lui rendre, quand à Shino et bien il restait Shino.


« Yo tout le monde je peux savoir ce qu'il se... »


Le blond n'eut pas le temps de finir sa phrase que déjà Tenten lui avait sauté dessus retrouvant instantanément le sourire.


« Naruto ! T'es enfin sortit de ta chambre ! »


« Ouais on dirait bien »


« Tu vas mieux ? » l'interrogea sa sœur.


« Je survis on va dire, mais j'aimerais bien que vous m'expliquiez pourquoi vous faites tous cette tête d'enterrement et puis on sont passé Kiba et Temari ? »


A l'entente de ces deux prénoms les deux filles du groupe baissèrent la tête.


« On sait pas ou ils sont » chuchota la jumelle de Naruto.


« Hein ? Mais c'est quoi ce bordel putain ! »


« Assied toi je vais te raconter »


Et cest ce qu'elle fit en n'omettant aucun détail. Elle vit les poings de son frère se serrer quand elle raconta comment Shikamaru avait humilié celle qu'il avait jadis aimé, elle vit son regard changé quand elle expliqua que sans l'intervention de Shino Kiba aurait renvoyé de l'université et enfin elle vit son frère jumeau se lever à la fin de son récit, marchant d'un pas ferme bien décider à trouver Shikamaru Nara.


Le blond ne mit pas longtemps à le trouver, il était dehors adossé à un mur en compagnie de ses amis qui arrêtèrent de rire quand ils virent Naruto débarquer suivit de ses trois amis.

Shikamaru n'eut même pas le temps de parler que déjà il était par terre. Le blond s'était jeté sur lui et était en train de lui administré une série de coup poing plus violent les yeux que les autres. Il fallut l'intervention de Suigetsu et Neji pour stopper le Namikaze.


« Prend t'en encore une fois à un de mes amis et je te tue Nara, j'espère mettre bien fait comprendre. »


C'est sur cette menace qu'il partit sans attendre personne.


Le Nara se releva quelques seconde après, malgrès le sang qui coulait de son nez et de sa lèvre il souriait.


« Tu vois Shino t'as peut être réussis à stopper Kiba mais t'as pas pu empêcher Naruto de me cogner et vu l'état dans lequel il m'a mis il est impossible qu'il puisse remettre un jour les pieds à l'université. »


Se fut au tour de l'Aburame de sourire.


« A tes pas au courant ? »


« Au courant de quoi panda ? »


« Le doyen de l'université c'est notre parrain à moi et notre frère » sourit Ino.


«  Et puis t’oublie une chose, t'es dehors ce qui veut donc dire que l'université n'est plus responsable, allez bonne journée Shikamaru. »


C'est sur cette phrase que le trio partit le sourire au lèvre laissant un Shikamaru énervé de s'être fait avoir de la sorte.