Première faille

par ardonino21

 

Le départ de Naruto et son annonce avait refroidit l’ambiance qui était déjà tendu depuis l’arrivé de Shikamaru et de ses amis.

Les réactions des jeunes ne se firent pas attendre, alors que Neji et Shikamaru se demandait bien se qui avait put se passer pour que Sasuke soit accusé de meurtrier, Shino lui ne laissait transparaitre aucune émotion tandis que Kiba tentait de détendre l’atmosphère en racontant des blagues qui ne faisaient sourire qu’Hinata consciente de l’objectif du brun. Temari quand à elle-même si elle avait été surprise ne pensait plus à ça. En effet elle ne faisait que ce questionner. Est-ce que c’est sérieux entre eux ? Est-ce qu’il m’a trompé avec ? Voilà les deux questions que la blonde ne cessait de se poser sans trouver de réponse malheureusement.

Son questionnement intérieur fut arrêté par le bruit d’une chaise.

 

« Tu vas où Sasuke ? »

 

« Jme casse »

 

C’est sans plus de cérémonie que l’Uchiwa partit le visage froid et le regard dur comme à son habitude.

 

« Nous aussi on va y aller. Tu viens Hinata ? »

 

La petite sœur de Neji ne se fit pas attendre et se leva en même temps que son frère et Shino qui partit sans donner d’explication. Il ne restait donc plus que les deux couples face à face.

C’est Shikamaru qui prit la parole en premier.

 

« En tout cas ton pote sait comment plomber l’ambiance »

 

« En même temps si tu lui ramènes l’assassin de la fille qu’il aime » riposta L’Inuzuka.

 

« Je suis sur que ton pote se trompe. Sasuke aurait jamais put faire ça »

 

 

« Tu vois moi je suis sur qu’il a raison, Naruto c’est pas le genre de mec à accuser à tord »

 

« A ce que j’ai entendu à la fac c’est pas le genre de mec à avoir un cerveaux non plus»

 

En entendant ça l’Inuzuka serra les poings, il détestait qu’on insulte ses amis et surtout Naruto qu’il considérait comme la personne la plus forte de son entourage.

Voyant son état de colère Temari posa sa main sur celle de l’Inuzuka qui se calma immédiatement.

Ce geste n’échappa pas au Nara qui serra un peu son poing.

 

« Il a peut être pas un cerveau aussi développé que le tien comme tu dis mais lui il à un cœur au moins »

 

Cette phrase qui venait de sortir de la bouche de Temari et qui était adressé au Nara ne plus pas du tout à sa nouvelle amie qui décida de le défendre.

 

« Il en a un c’est juste que tu le méritais pas, t’étais juste bonne à ce qu’il te donne sa bite et encore t’avais du mal à t’en servir y parait »

 

La réplique cinglante de Kin transperça la blonde qui ne laissa rien paraître et décida de continuer cette guerre des mots.

 

« C’est vrai que j’avais du mal avec mais en même temps comment bien manier un truc que l’on n’aperçoit même pas à l’œil nu ? »

 

En entendant ça l’Inuzuka ne put se retenir de sourire.

Kin n’ayant rien à répondre la blonde se permit d’adresser un petit sourire victorieux à son adversaire du soir avant de prendre la main de Kiba et de se lever sans un regard pour le Nara.

 

Une fois loin du restaurant Kiba se permit de prendre la parole.

 

« Ben putain tu l’as bien eu sur le coup la brunette »

 

« Merci et ce n’est pas ça le mieux »

 

« Ah bon c’est quoi ? » demanda le brun.

 

« On est partit sans payer ce qui veut dire qu’ils vont régler pour nous »

 

En entendant ça Kiba ne put s’empêcher d’éprouver de la compassion pour le Nara. Personne ne méritait de payer la part de Tenten et Naruto, c’était un coup à se retrouver sur la paille il le savait !

 

« Dis tu penses que ce qu’as dis Naruto est vrai ? »

 

En entendant la question Kiba reprit de suite son sérieux.

 

« C’est pas le genre de mec à accuser à tord et puis Tenten et Ino avait l’air de son avis donc je pense qu’il a dis vrai »

 

« Ouais peut être mais quand même. Même si Sasuke est froid je le vois mal tuer quelqu’un »

 

« Chaque Homme à une part sombre en lui. Je sais de quoi je parle »

 

Alors que Temari allait lui demander ce que voulait dire ça dernière phrase elle se rendit compte qu’elle était déjà arrivé chez elle.

Elle embrassa l’Inuzuka sur la joue et prit congé de celui-ci.

 

Cela n’échappa pas au regard d’une certaine personne qui après avoir vu la scène se saisit de son téléphone.

 

« T’avais raison. Y à anguille sous roche entre les deux »