Je veux voir parents à moi!

par Vanimik

Pendant ce temps, avec les garçons...

-Qu'est-ce qui t'emmène chez moi ?

-Je viens de quitter le royaume du roi Neji et je viens au tien passer quelques jours de repos.

-Bien, reste ici tant que tu voudras.

-Merci.

Du côté de Temari, celle-ci l'avait laissé dans une chambre. Après tout, il était passé 22 heures et elle devait être fatiguée. Elle redescendit rejoindre les garçons.

- Notre invitée dort, déclara simplement Temari.

- Une invitée ?

-Tonton Gaara !!! Cria Inari de joie.

- Hey, ça faisait un moment, Gaara. Où étais-tu donc? Tu t'amusais avec Ayame?

-Je m'amuse avec qui je veux. Mais je préfère de loin m'amuser avec mes neveux, répondit-il en prenant les deux enfants dans ses bras.

Temari émit un petit rire.

- Tu leur a manqué.

- Tonton, maman à une invitée, déclara Naoko.

- J'ai bien comprit mais qui est-ce ?

- C'est la femme de Sasuke.

- Oh! Shizune est avec vous.

- Non. C'est Sakura.

-Sakura ? Ce n'est pas la femme de Sasuke, n'est-ce pas ?

Temari soupira. Qu'il était bête!

- Bon, je répète. Dernièrement, Shizune et Sasuke ont divorcé. Maintenant, il à une nouvelle femme. Une jeune femme aux cheveux roses du nom de Sakura.

-Et où se trouve Sasuke ?

-Avec Papa, Tonton Gaara, fit Inari.

Naoko, une jolie fillette blonde aux yeux noirs, se jeta dans les bras du roux.

- Oncle Gaara, tu nous amène au village? Maman et papa nous ont promis d'y aller avec nous, mais ils sont trop occupés.

-Au village ? Très bien. Mais allez-vous changer d'abord.

Ils acquiescèrent joyeusement mais soudain, ils s'arrêtèrent.

- Mais oncle Gaara, il est 22 heures!

-Déjà si tard ? Bon alors reportons notre balade à demain, d'accord?

- Oui, oncle Gaara!

- Allez vous coucher, il est tard, dit leur mère.

- Mais maman!

- Pas de mais, allez.

Gaara lâcha les deux enfants qui partirent à toute vitesse.

Temari partit à son tour et quelques minutes plus tard, Ayame, une jolie brune, vint rejoindre son roux.

 

Du côtés de Sasuke et Shikamaru...

 

-Il est tard tu devrais aller te coucher Sasuke.

-Tu as raison. J'y vais.

Sasuke se leva de la table et partit, accompagné d'une servante qui l'accompagna dans la chambre de Sakura.

Elle était profondément endormie, un bras en dehors du lit, couchée sur le ventre, un pied ressortant de la couverture.

Sasuke sourit à se spectacle, il se déshabilla rapidement et se mit dans le lit, assez éloigné d'elle lui tournant le dos.

Le lendemain,alors que Sasuke dormait, il eu fracas venant du côté de Sakura. Il se réveilla.

: Il regarda en sa direction.

-Sakura ? Appelât-t-il.

Celle-ci s'était affalé par terre, dormant toujours, le pied droit encore sur le lit.

Il pouffa de rire puis éclata, essayent d'étouffer son hilarité dans un coussin.

Ceci réveilla Sakura qui fut assez surprise de se retrouvé par terre. Elle regarda Sasuke et, voyant qu'il riait d'elle, se releva et lui jeta un coussin.

-Ah tu veux jouer ?

Il lui renvoya de coussin.

N'ayant que faire de la nudité du jeune homme, elle le rattrapa et lui lança à nouveau dessus.

S'en suivit d'une bataille de coussins.

Sakura était près du mur lorsqu'elle reçut un lourd coussin en plein visage, ce qui la fit se cogner. Se tenant la tête, elle s'accroupi, lâchant un râle de douleur.

-Oh Sakura !

Il se précipita près d'elle se couvrant d'un drap autour de sa taille.

Elle fit un sourire et lui planta son oreiller en pleine figure en se relevant.

- Blague, expliqua-t-elle.

-Tu ma fait une belle frayeur ! Dit-il en lui relançant doucement le coussin dessus.

Elle rigola et se colla à lui.

Il la serra contre lui et nicha sa tête sur sa nuque.

-Cela me fait plaisir de te voir sourire et rire tu sais.

Elle sourit.

- J'ai faim! Dit-elle, brisant ainsi leur moment d'intimité.

- Hmm et que veux-tu ?

Une lueur sauvage passa brièvement dans ses yeux et Sasuke le remarqua.

- De la viande. Saignante.

-Au petit déjeuner ?

Elle opina joyeusement.

-Eh bien voyons voir ce que nous pouvons faire.

- Faudrait moi changer vêtement et toi mettre vêtement.

-C'est vrai.

Il se détacha d'elle et commença à s'habiller.

Elle fit de même, ôtant son haut sans se soucier du regard de Sasuke sur elle.

-Tu es très belle, comme toujours.

Elle sourit et lui tourna le dos. Il eut le bonheur de constater que les marques rouges avaient disparu, ne laissant que des cicatrices qui ne partiront sans doute jamais.

Il la regarda finir de s'habiller.

-Reste là, je vais aller chercher notre déjeuné.

Elle acquiesça et il partit.

Alors que Sakura découvrait la pièce on entra dans la chambre.

-Oh! Mademoisellem excusez-moi, je ne voulais entrer en ces lieux sachant qu'il y aurait eu âme qui vive.

Elle tourna son regard vers l'intrus. Il était grand, roux, avait de profonds yeux verts et une sorte de tâche de naissance sur le front.

- Bonjour.

Elle s'approcha de lui et l'embrasssa furtivement.

Il fut tout d'abord surpris puis répondit au baiser.

Elle approfondit le baiser puis le lâcha et le regarda naïvement.

Il lui sourit et fit une révérence.

-Nous, nous embrassons sans savoir qui nous sommes. Permettez-moi de le faire en premier. Je me nomme Gaara... Sabaku Gaara et je suis le jeune frère de Temari.

- Sakura Haruno. C'est quoi embrassons?

-C'est ce que nous venons de faire, mademoiselle Haruno.

Elle haussa un sourcil.

- Non. Vous et moi nous dire bonjour.

-Bien alors j'aime bien votre façon de dire bonjour.

Elle pencha la tête de côté. Sasuke revint.

-Gaara !

-Hey! Sasuke! Alors tu viens faire une visite chez mon beau frère?

-Et bien oui, fit Sauske en posant le plateau sur une table.

-Vous aller déjeuner, je ne vous dérange pas plus, je vous laisse déjeuner. Bonne matinée.

- 'revoir, dit Sakura, sourire aux lèvres. Prince!

-Oui ? fit Sasuke, toujours les yeux sur la porte qui venait de se fermer.

Elle sourit.

- Gaara gentil. Nous faire bonjour puis vous arriver.

-Vous vous êtes dit bonjour, c'est tout ? demanda Sasuke, n'ayant pas fait le rapprochement entre faire bonjour et le dire.

- Oui. Comme vous avez montré à moi.

Il s'approcha et déposa un baiser sur ses lèvres puis regarda la table où était déposer le plat. Gaara, pensait-il, n'aurait jamais laisser Sakura l'embrasser.

Donc ,il n'y prêta plus attention et passa à table.

Sakura mangeait, que dis-je, engloutissait littéralement la viande. Du sang dégoulinant de ses lèvres rappela la jour où ils se sont rencontré.

Sasuke prit son petit pain beurré à alla se mettre près de la fenêtre.

Une fois finie, Sakura essuya le sang puis vint le rejoindre.

- Prince va bien?

-Oui merci. C'était à ton goût?

- Ca faire du bien.

-Veux-tu faire un tour dans les jardins de Nara?

Elle sourit, acceptant.

Il ne suffit que de quelques minutes pour se retrouver en bas et entrer dans les jardins où ils virent un cerf.

Sakura trembla et Sasuke le sentit. Sans qu'il ne put voir quoi que ce soit, telle une furie, elle se jeta sur l'animal, le plaquant par terre.

-Sakura !

Il lui attrapa le bras et la tira, la plaquant à terre et l'animal s'enfuit à toute hâte.

Les yeux de Sakura semblèrent sauvage à ce moment même.

Il resta planté sur elle jusqu'à ce qu'il n'entendit plus les pas puis regarda Sakura.

Celle-ci grognait et tentait de se libérer.

-Sakura ! C'est le cerf de Shikamaru, arrête ! Ordonna Sasuke.

Passa quelques minutes puis la lueur humaine dans ses yeux réapparurent et elle se calma.

Sasuke se leva, la lâchant enfin et regarda aux alentours.

Celle-ci se releva.

- Je.. Désolée.. Je pas savoir ce qui se passer...

Sasuke se racla le cou sans la regarder et commença à partir.

- Heu.. Prince!

Il se retourna vers elle.

- Il est partit

Sakura baissa honteusement la tête. Elle se prit la tête entre les mains. Depuis qu'ils étaient arrivés dans ce royaume, Sakura semblait redevenir l'animale qu'elle a été. Un lapin passa par là. Courrant toute ce qu'elle pouvait, elle bouscula Sasuke et rentra comme éclair dans le palais, s'enfermant dans la chambre.

Il couru derrière elle et ferma la porte devant lui. Il tapa à la porte.

-Sakura...Sakura, ouvre! Qu'est-ce que tu as ?

- J'ai rien! Fit-elle.

-Alors ouvre la porte.

Au bout d'une longue minute, elle ouvrit la porte, les larmes aux yeux.

-Si tu pleures c'est qu'il y a quelque chose. Dis-moi, murmura-t-il en essuyant doucement les larmes du revers de sa main avant de l'enlacer doucement.

- Je faire une bêtise, dit-elle. Animal a cornes paraître a moi... Délicieux.

-C'est terminé maintenant. Tu n'a plus à t'en vouloir; tu as vécu tellement de temps avec eux.

Elle resta la a pleurer, dans ses bras. Elle se calma enfin et essuya ses larmes.

-Ça va mieux ?

Elle acquiesça,rassurée.

-Que veux-tu faire maintenant ?

- Veut aller en bas. Jouer avec enfants!

-Tu aimes les enfants?

Elle opina joyeusement.

-Alors allons-y.

Il lui prit la main et l'emmena en bas.

- Elle est enfin levé, la marmotte? Demanda gentiment Temari, aux côtés de son mari.

- Sakura-chan! Cria Naoko.

-On dirait bien.

Sasuke s'assit et alla voir comment Sakura se débrouillait.

Elle avait mit Inari sur son dos et l'autre était accroché a sa jambe. Ce tableau aurait fait frémir une mère mais Sakura avait le sourire aux lèvres et ne semblait pas être ennuyée par leur comportement bruyant.

- Allez, hue,cheval!

Sakura imita le bruit du cheval et commença a courir, tout en faisant attention a la petite accrochée a sa jambe.

-Elle s'occupe plus des enfants que toi, Temari, fit Shikamaru en baillant.

Énervée,Temari lui donna un claque sur la tête.

- Tu t'en occupe, toi, peut-être?

-Tout le temps ! N'est-ce pas, les enfants ?

Naoko lui fit une grimace. Soudain, son regard fut attiré vers sa cheville. Il y avait encore une marque rouge vif, signe des chaînes sur la peau. Elle pesa dessus très fort. Par réflexe, Sakura donna un de pied dans la vide en lâchant un petit cri. Naoko tomba sur le côté sans se faire mal, Inari gigota sur son dos et lui fit perdre l'équilibre. Ils allaient tomber sur le dos mais Sakura se retourna à temps et prit appui avec difficulté avec ses mains pour ne pas que son visage rentre en contact avec le sol.

Sasuke et Shikamaru se levèrent en même temps et éloignèrent les enfants de Sakura pour qu'elle soit moins chargée. Sasuke passa le petit à Temari et avant qu'il n'est le temps, Gaara levait déjà Sakura.

Une fois debout, elle ramena sa cheville a sa main, serrant les dents.

-Vous avez mal ?

Il passa une main derrière sa nuque et l'autre derrière ses genoux et la souleva jusqu'à la chaise la plus proche pour la déposer.

-Je peux voir ? Reprit-il en prenant sa cheville endolorie.

Elle releva légerement le bas de son pantalon.

Elle releva légèrement le bas de son pantalon, laissant voir une fine ligne rouge ainsi que plusieurs cicatrices qui semblait se perdre dans les confins sur tissus.

-Mais vous êtes blessée !

Elle le regarda comme si c'était une évidence.

-Vous avez un mouchoir ? Que je puisse le tremper pour vous soulager.

Elle enfoui sa main dans ses poches et sortit son mouchoir avec son nom de famille dessus.

Gaara le prit délicatement dans ses mains, saisit une coupe qui se trouvait à côté de Shikamaru et versa quelques goûtes d'eau dans le mouchoir de dentelle. Shikamaru regarda le bout de dentelle et aperçu le nom qui se trouvait en bas et sourit.

Sakura grimaça lorsque l'eau prit en contact avec sa blessure mais ne dit rien, se contenant d'enfouir sa main dans ses cheveux roses. Elle remarqua le regard de Shikamaru sur elle et se retourna.

-Vous êtes une parente de la famille des Haruno ? Demanda ce dernier, toujours en la regardant.

Elle fronça les sourcils.

- J'être Sakura Haruno, la fille des parents Haruno.

-À ce que je sache, les Haruno n'ont jamais eu de fille. Ils ont eu un garçon qui est malheureusement décédé.

Elle haussa les épaules, perdue dans ses pensées.

- Peut-être. Pas savoir. Je vivre dans forêt.

-Tu connais les Haruno ? Demanda Sasuke, intéressé.

-Oui, mais ils vivent maintenant dans le royaume de ton frère.

- Mes parents sont dans pays à frère du prince?

Shikamaru opina.

-Mon frère ! S'exclama Sasuke, indigné.

- Prince aime pas frère?

-Le mot est même très petit, Sakura.

Elle le regarda, perplexe. Temari était partie faire coucher les petits, qu'elle jugeait trop énervés. Elle sourit.

- Moi aimer prince, en tout cas.

Sasuke sourit mais le sourire fut caché par Gaara qui se levait.

-Cela devrait faire l'affaire.

Elle sourit a nouveau et se leva.

- Nous pas dire bonjour, maintenant. remarqua-t-elle.

-Nous, nous sommes dit bonjour une fois, nous n'avons pas à le faire tout le temps.

Elle pencha la tête de côté, ne comprenant pas pourquoi ils ne pourraient pas le faire plusieurs fois mais opina et rejoint Sasuke en rangeant son précieux mouchoir dans ses poches.

-Le village de ton frère Sasuke n'est qu’à un jour vers l'est de mon pays. Voudrais-tu que je fasse appeler la famille Haruno ?

Sakura lâcha une exclamation de surprise et regarda Sasuke.

-Si Sakura veut alors fait les appeler.

- Mademoiselle ?

- Je veux voir parents à moi!

-Je vais les faire demander dès aujourd'hui, princesse.

-Ne croyez-vous pas que le manque de bon langage de Sakura pourra les choquer? Fit prestement Gaara.

- Quoi elle a, ma langue! S'offusqua-t-elle.

Gaara étouffa un rire.

-Votre langue n'a rien mademoiselle. C'est votre vocabulaire qui n'est pas de la grande noblesse.

-Sur ce point, je ne peux pas démentir mon beau-frère, Sasuke.

Sakura baissa la tête.

-Faites comme vous l'entendez, je vais voir comment cela se passe du côté de ma soeur, déclara Gaara en se levant.

Elle opina et se colla a Sasuke.

- Vous croire que mes parents vont aimer moi?

-J'espère... mais Gaara à raison, ton manque de vocabulaire va les surprendre.

- Mais c'être mes parents! Eux doit aimer moi quand même! Peut importe ce que j'être! Comme a dit Ten!

-On ne sait jamais ce qu'il peut se passer dans la tête d'un homme. Mais prend moi par exemple, je ne porte ni mon frère ni ma mère dans mon coeur et pourtant tous deux sont de ma famille.

Elle se renfrogna, mal a l'aise.

- Mais mon vocabaire est pas bien?

-Il veut dire comment tu le présentes. Tu ne parles pas comme moi, c'est à dire que j'ai un vocabulaire plus large que le tien.

- C'est mal?Demanda-t-elle, penaude.

- Non mais cela peux choquer.

- Je désolée.

-Regarde, là, tu aurais dû dire : je suis désolée.

Elle baissa la tête, attristée.

-Mais on te comprend. Et tes parents feront sûrement abstraction de ça.

- Abs... Abtration... Absc.. Heu...

-Abstraction, répéta Sasuke lentement.

- Abs.. A... Abstra... Abestraction... Abstraction.

-Bien ! Félicita-t-il.

Un ronflement se fit entendre et Sasuke se tourna vers le bruit et sourit à la vu de son ami endormit.

Sakura n'en fit rien et continua.

- Ca veut dire quoi?

-C'est comme ce que tu viens de faire. Shikamaru est endormi et toi tu me parle sans faire attention à lui.

- Ahh... Donc mes parents vont pas s'occuper de mon langage?

-Sûrement.

Elle sourit.

- Prince? Vous voulez apprendre a moi a parler comme vous?

-Oui. Mais attention, ne croit pas que tu vas parler correctement d'un claquement de doigt. Mais montons dans la chambre, nous ne dérangerons pas le sommeil de Shikamaru ainsi.

Elle accepta, lui prit la main et s'enferma dans la chambre avec lui.

 

 

 

Désolée pour le retard, j’ai beaucoup de travail avec l’autre fic^^