Le palais de l'homme aux yeux blancs.

par Vanimik

 

 

Les paupières émeraudes s'ouvrirent enfin.

Sakura ouvrit la porte et sortit, pied nue, dans la boue. Ses cheveux collèrent à sa tête. Elle jetait des regards terrifiés autour d'elle. Elle se mit à boiter tout en avançant.

- PRINCE! Hurla-t-elle. PRINCE! J'AI PEUR! PRINCE!

Sakura commença à pleurer mais à cause de la pluie, cela ne se vit pas. Après un mouvement trop brusque, elle tomba par terre.

- Prinnce! Sanglota-t-elle.

Elle était terrifiée à l'idée de se retrouvé seule.

- PRINCE! Hurla-t-elle à plein poumon.

Des bruits de sabots se firent entendre au loin.

Elle releva la tête, toujours dans la boue, ce qui n'était pas pour améliorer ses cicatrices. Les chevaux!

- PRINCE! J'AI PEUR, PRINCE! OÙ ÊTES-VOUS? PRINCEEE!

Elle sentit des bras musclés la soulever de la boue, la faisant se lever.

-Qui êtes-vous ?

Sakura leva les yeux et aperçut deux yeux blancs la regarder.

- Où être prince? Quoi vous faire du prince!

-Quelle prince Mademoiselle ? Parlez clairement je vous prie, je ne comprend traître mots de ce que vous dites.

Sakura regarda ,paniquée, autour d'elle. Elle se tint a un arbre pour ne point tomber.

- Vous, qui vous être?

-Je croix avoir demandé le premier, fit remarquer l’inconnu.

-... Sakura.

-Bien mademoiselle. Maintenant à moi. Je me nomme Neji Hyuuga, roi de cette petite province gouverné par mon oncle, l’empereur du pays voisin.

Elle comprit la moitié.

- Où est prince? Et Ten? Et Chevals?

-Je ne vois pas de quoi vous voulez parler, Mademoiselle Sakura.

Sakura se recula légèrement, effrayée à l'idée qu'il puisse être comme les deux jeunes hommes d'hier. Elle le vit s'approcher dangereusement et elle commença à trembler.

- Pas faire mal à moi.. Le supplia-t-elle.

-Je ne veux vous faire du mal. Vous avez l’air mal au point, ma chère, je vous ramène en mon palais. Nous vous prodiguerons des soins.

- J'aller nul part sans le prince!

-Je ne vois aucun prince au environs, Mademoiselle. Je vous en prie, venez avec moi.

- PRINCE! Hurla-t-elle à nouveau.

Un coup de tonnerre retentit et la pluie redoubla.

-Mademoiselle, je vous prie de venir avec moi. Toute les recherches serons faites pour retrouver votre prince. Je fait lui laisser un mot disant que vous êtes partie avec moi.

Elle hésita et finit par accepter.

Après avoir écrit un mot et l'avoir soigneusement mit sur le banc pour que les autres passagers le trouve, le fameux roi aida la jeune femme à monter sur son cheval et se mit derrière elle puis le fit filler vers le palais.

Au bout d'un moment, il s'arrêta et ils pénétrèrent dans un château aussi grand que celui de la reine ou celui de Sasuke. Sakura secoua la tête pour libérer ses cheveux de l'eau et éclaboussa Neji.

Des servantes accoururent avec des linges qu’elles mirent immédiatement sur les deux arrivant.

Sakura recommença à paniquer en voyant tant de personnes inconnues pour elle. Elle se laissa néanmoins sécher.

La servante qui s'occupait de Sakura poussa un cri d'effroi en dévoilant les bras de cette dernière.

-Mon dieu, Madame !!!

Sakura dut presque se bouche les oreilles. Elle leva ses bras à la hauteur de son visage où les marques rouges, violettes et noires se faisait voir.

Neji s'extirpa du linge de la servante et prit doucement son bras puis s'adressa à une servante.

-Faite venir mon médecin, qu'il vienne immédiatement la soigner!

-Oui, Majesté, dirent les deux servantes en partant.

Neji passa le bras de Sakura sur son épaule et lui passa une main sous ses genoux puis la souleva.

Sakura n'était pas sure de comprendre ce qui se passait.

- Où aller?

-Je vais vous ramener dans une chambre, le médecin va arriver et vous soignera ces blessures.

Elle ne dit rien et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, elle se retrouva couchée dans un lit, un médecin à ses côtés.

Neji était posté sur une sorte de tapi et le médecin avait enlevé son haut et examinait les plaies

Sakura serra les dents lorsqu'il pressa sans honte les ecchymoses.

- Quoi vous faire? Demanda-t-elle au jeune médecin aux cheveux gris avec une paire de lunette ronde.

-J’essaye de voir de que je peux faire pour vous soigner.

Il passa plusieurs minutes à l’examiner puis sortit un instant.

-Il va revenir ne bougez pas, fit Neji.

- Va faire mal?

-Je ne sais pas, mais M. Kabuto, mon médecin personnel, va tenter de vous en faire le moins possible.

Elle ne dit rien, le dos à l'air. Elle entendit une porte se fermer puis des bruits de pas. Le médecin se remit près d'elle, ouvrit le flacon et déversa un liquide bleuâtre sur le dos à Sakura.

Celle-ci se mit à crier sans retenu.

-Que lui faites-vous ? S’indigna le roi.

-Ça va lui passer, elle va s’évanouir. En se réveillant, les marques seront toujours là mais la douleur sera beaucoup moins présente.

Elle hurla de douleur encore une dernière fois et tomba sans connaissance sous la douleur.

Kabuto reposa le flacon et partit, laissant Sakura et le roi seuls.

Sakura dormait paisiblement, le poitrine était cachée car elle était tombée sur le ventre mais son dos où les marques avaient prit une teinte blanche sous l'infection était à l'air et remontait et descendait à rythme irrégulier, le souffle rapide. De temps en temps, elle laissa soit passer un gémissement de douleur, soit ce surnom.

Prince.

Il la contempla mais la seule partie de son visage qu'il voyait était cet énorme ecchymose.

-Monsieur veut du thé ?

Neji se retourna en sursaut et regarda la jeune servante qu’il n’avait pas entendu arriver.

-Non, merci Ino, tu peux retourner à tes occupations.

La jeune femme opina et partit les laissant seul.

Plusieurs minutes plus tard, Sakura s'éveilla enfin et se laissa gémir en sentant son dos se cicatriser.

-Allez-vous mieux ?

Elle se releva sans prendre soin de se couvrir le corps, la tête lourde.

Il la regarda un moment, figé de n’avoir que si peu de pudeur et détourna les yeux.

- Où... J'être?

-Dans une chambre...

Elle regarda autour d'elle et s'emmitoufla dans les couvertures.

- Prince revenu?

-Non, mademoiselle, personne n'est encore ven...

La porte s'ouvrit et la jeune servante s'assit joyeusement aux côtés du roi.

-Majesté, le prince Sasuke réclame la jeune femme.

Sakura s'habilla rapidement.

- Prince! Où est prince! S'exclama-t-elle en se levant.

À son tour le roi se leva.

-Suivez-moi. Il doit être dans la salle de réunions.

Elle les suivit impatiemment. Lorsque enfin elle aperçut les habituels cheveux noirs de Sasuke, elle courut vers lui et sauta tellement fort sur son corps qu'ils en tombèrent de la chaise.

-Sakura...

Sakura sanglotait maintenant contre lui.

- Quand me suis réveillé vous étiez pas là! J'ai eu peur! Vous m'avoir abandonné! Prince...

-Nous étions partis Tenten et moi donner de l'eau à boire aux chevaux assoiffés. Tu dormais tellement bien que je n'ai pas voulu te réveiller.

- Vous m'avoir manqué... Fit-elle en le serrant plus fort.

-Tu m’a manqué, toi aussi.

Bien que couché sur le sol, il était heureux de la sentir contre lui .Quand il avait vu le mot sur le banc, il avait cru devenir fou.

Ils restèrent plusieurs minutes ainsi jusqu'à ce que le roi fit sentir sa présence.

-Voulez-vous que je vous laisse seuls ?

Sasuke sourit et se leva ,toujours Sakura entre ses bras.

-Cela ne sera pas nécessaire.

Sakura ne voulait plus le lâcher. Elle leva son visage et l'embrassa.

Il accepta de très bonne grâce ce baiser dont lui aussi avait envie jusqu'à se que la porte s’ouvre.

-Monsieur, les ba....

Tenten laissa tomber une boite à coudre qu'elle tenait précieusement dans les mains et contempla le roi qui lui aussi était effaré.

-Tenten...

Sakura tourna le visage vers les deux concertés puis interrogea Sasuke du regard.

Sasuke la regarda et tout comme elle ne comprit pas la situation.

- Ne-Neji... Heu pardonnez-moi, votre majesté, dit-elle en s'inclinant respectueusement.

Il s’enfuit vers une fenêtre et leur tourna le dos.

-Mes messagers m’ont fait part d’une rumeur. On dit que tu as été banni, Sasuke.

-Et c’est vrai, je venais justement réclamer asile dans ton pays.

-Sache que tu es le bienvenu. Puisque pour moi, tu es toujours prince, je désire aussi que tu restes en ces lieux.

-Je te remercie.

- C'est quoi une rumeur? Et asile?

-Rumeur, c’est des choses que l’on raconte que se soit vrai ou non, et asile c’est la contraire de banni. C'est-à-dire demander à rester dans un pays qui n’est pas le sien.

Elle opina, sourire au lèvres. Amusée, elle sauta sur son dos avec l'intention qu'il la retienne. C'est se qu'il fit, nullement dérangé des gens qui les entouraient, n'ayant même pas remarqué que l'atmosphère était pesante pour les deux autres personnes dans la pièce.

Tenten lançait des petits regard timides à Neji qui l'ignorait superbement. Sakura posa sa tête sur l'épaule du brun.

La porte s'ouvrit à nouveau pour faire voir Ino, souriante jusqu’à l’oreille en voyant Sasuke.

-Monsieur, les chambres sont prêtes pour vous accueillir

- Prendre chambre touts les deux? Sourit Sakura.

-Bien sûr que non ! Fit sèchement la servante avant que Sasuke n'ait eu le temps de répondre.

Elle perdit son sourire et ne dit plus rien.

-Cela ne me dérange pas, je suis d'accord de faire chambre commune.

-Mais la princesse ? Demanda Ino

- C'est moi princesse! Répliqua Sakura en reprenant les mots de Tenten.

-Quoi ? S’interrogea Neji en se retournant. Tu as divorcé de Shizune ?

-Le contra à été rompu. Désormais, je suis avec la jeune femme qui se trouve à mes côtés.

-Mais le mariage... Je veux dire le moine qui vous a mariés…

-Si tu le vois dans ce sens, alors non: Je suis toujours marié à Shizune.

Tenten haussa un sourcil.

- Quoi c'est, un moine? Demanda Sakura.

-Oui. Pour Shizune, nous nous sommes d'abord mariés devant un moine puis devant un prêtre.

Sakura fit une grimace, montrant qu'elle ne comprenait rien du tout.

- C'est quoi se marier? C'est quoi un moine? Et Prêtre?

Neji fronça les sourcils. Elle ne savait pas ces mots ? Venait-elle d’une famille noble ? Car si oui, elle n’a pas reçu d’éducation !

-C’est difficile à expliquer Sakura, murmura Sasuke à son oreille.

Elle fit une mine boudeuse mais elle entoura de ses bras le cou de Sasuke. Elle releva la tête pour croiser le jeune médecin qui venait d'arriver. Sasuke la sentit se crisper.

-Sasuke, voilà le médecin qui à soigné Sakura.

Sasuke se rendit conte qu'il tenait Sakura par la taille et chercha son regard pour voir si elle soufrait.

Celle-ci n'avait pas l'air d'avoir mal mais regardait méchamment celui qui l'avait fait souffrir une demi-heure plus tôt.

-Bonjour Prince, je suis Kabuto.

Il regarda la jeune femme et lui jeta un regard dédaigneux.

-Elle n'a pas l'air de me porter dans son coeur, poursuivit-il

Elle lui fit une grimace.

- 'Buto faire mal à moi.

-Que lui avez-vous fait ? Demanda Sasuke.

-J'ai fait couler sur son dos un de mes remède qui à fait cicatriser les plais très vite. Et comme vous le voyez, elle n’a pas l’air de souffrir des mains que vous pressez sur son dos.

- J'avoir eu mal... Dit-elle en se cachant le visage dans la tunique de Sasuke.

Plus loin, Tenten demanda à parler au roi. En privée.

Neji regarda ses invités, plus le médecins, et les voyant en pleine discution, sortit lui aussi discrètement.

Une fois plus loin des autres, Tenten releva timidement la tête.

- Je suis heureuse de vous voir à nouveau, mon roi.

-Vous avez demandé à me parler, fit sèchement Neji. Puis-je savoir de quoi il en retourne ?

Elle commença à se tripoter les doigts.

- Et bien... Vous vous souvenez qu'autrefois, lorsque j'étais votre servante personnelle... On....

-Il y a bien longtemps Tenten et puis tu es partie de mon palais sans rien me dire.

- Oui... C'est de cela que je désire vous parler, mon roi. Voyez -vous... Et bien j'étais sous menace...

-Des menaces ? Pourquoi ne pas m'en avoir parlé ? Tu savais très bien que tu en avais le pouvoir.

- Justement... Je ne pouvais pas en parler. Sinon la personne tuerais mes parents, qui étaient déjà très malade. J'ai erré sans but précis jusqu'au jour où reine Mikoto m'a prise avec elle. Elle était très gentille mais peu à peu elle est devenu cruelle. Je m'occupais des prisonniers, surtout de Mademoiselle Sakura.

Il eu un mouvement de recul.

-J'ai une délinquante sous mon toit ?!?

Avant même qu'elle n'aie eu le temps de répondre, il se précipita vers les autres.

Un garde ouvrit la porte juste avant que roi n'entre.

- Cette fille est une délinquante et tu n’a rien dit ?!? Siffla Neji de colère

Devant la colère de Neji, Sakura se cacha un peu plus derrière Sasuke.

- C'est quoi, délinquante? Demanda-t-elle discrètement.

Il ne répondit pas et s'avança vers lui.

-Neji, elle n'est pas délinquante. Qui t'as dit de telles âneries?

Sakura ne lâcha pas Sasuke pour autant.

-Tenten m'a dit qu'elle s'occupait des prisonniers et en particulier la jeune femme qui se trouve à tes côtés ! Je ne veux pas d'une prisonnière dans mon palais !

-Elle a été dans le cachot par ma faute, expliqua Sasuke. On la prise pour une folle à cause de son langage.

En voyant qu'on parlait de cachot, elle paniqua.

- Cachot? On va me enfermer?

Il se retourna vers elle et la reprise dans ses bras.

-Non, j'explique juste au roi ce que ma mère t'a fait subir.

Elle sembla comprendre et se laissa serrer.

Neji récupéra son calme et se dirigea vers la sortie.

-Vous pouvez disposeer à votre guise dans ma demeure. Bonne journée.

Sakura souffla en le voyant partir à la suite du médecin. Tenten semblait soucieuse.

Mais elle ne dit rien et se fut la jeune blonde aux yeux bleus qui reprit.

-Mon prince, fit-elle avec la voix la plus sensuelle qu'il lui est était permit d'entendre, suivez-moi.

Sakura, pour une raison inconnue, détesta immédiatement celle-ci. Elle lui jeta un regard noir.

La jeune servante passa une main dans ses long cheveux blond et sourit à Sakura quand elle vit le regard de feu de cette dernière puis reposa son attention sur le prince.

-Cela fait si longtemps,mon prince. Nous étions encore que des enfants la derniere fois que nous nous sommes vu.

-Détrompez-vous, nous avions tout les deux dix-sept ans, c’était juste avant mon mariage avec la princesse Shizune.

-Déjà ? Cela fait si longtemps déjà ?

Elle fit une mine désolée qui aurait fait fondre le théâtre.

-Je m’excuse de m’être trompée si lourdement, fit-elle en passant doucement deux doigts sur ses lèvres rosis.

Sakura regardait à son tour Sasuke et Ino. Elle lâcha Sasuke et se tint sur un pied, l'autre étant indisponible.

- Qui elle?

-Cette femme se nomme Ino. C'est ma mère qui l'a donné en cadeau pour Neji.

Elle ne répondit pas mais continua de jeter un regard noir à la blonde.

- Prince, je fatiguée. Vous venez dodo avec moi?

-Oui, allons dormir. Le voyage à été fatigant.

Ce fut Ino qui lança à son tour un regard furibond à Sakura.

Sans savoir pourquoi, Sakura lança un regard de vainqueur à cette dernière et partit, soutenue par Sasuke.

Elle ouvrit la porte et laissa passer le prince et Sakura avant de fermer la porte et de jurer qu'elle se vengerait.

 

Un verre éclata contre un mur.

-Mais pourquoi ne veux-tu pas me dire qui t’as menacé et pourquoi ?

Tenten déglutit. Ce qu'il pouvait l'effrayer parfois!

- Je ne me rappelle plus c'est qui!

-Menteuse, tu n’as fait que me mentir depuis que je t’ai prise sous mon service ! Explosa Neji.

- C’est faux, tenta doucement la brune.

-C'est faux ? Je n'en suis plus si sûr ! Je viens même à me demander si tes je t'aime avait un sens ou que tu ne parlais d'un autre en me les disant !

Elle fit une mine outrée.

- Comment pouvez-vous dire ça! J'ai tout lâché pour vous! Car la menace disait aussi de faire malencontreusement tué votre mère qui étaient gravement malade, elle aussi!

-Elle est morte, la malheureuse, il y a déjà deux ans de cela ! Tu savais que tu pouvais me faire confiance, je n'aurais rien dit !

- Elle me surveillait.

-Elle ? Qui elle? Tu t'en souviens finalement !

Tenten se tapa mentalement le front. Non, mais quelle gourde!

- Écoutez, majesté, je ne suis pas prête à l'avouer.

Neji s'assit furtivement pour ne pas perdre son calme et la secouer comme un prunier pour qu'elle lui dise tout.

-Qui elle? Qui est cette femme ! M'aime-t-elle ?

- Qu'est-ce que j'en sais moi! Maintenant, je vous prierais de me laisser me reposer, le voyage a été long et dur.

-Je ne te laisserais pas poser un pied en dehors de cette pièce tant que tu ne m’auras pas dit qui t'as fait quitter mon palais !

- Tout ce que je sais, c'est que c'est une fille. Elle ne m'a jamais dit son nom. Mais c'était une de vos servantes.

-Menteuse, tu ne sais que trop bien qui elle est !

Elle pleura intérieurement. Elle n'avait plus le choix.

- Karin.

-Karin, répétât-il, incrédule, en se levant.

Elle déglutit.

- Je peux aller me reposer, maintenant?

-Oui, tu peux.

Elle se dirigea vers la grande porte.

Neji l'attrapa juste avant qu'elle ne parte et la retourna puis la serra contre lui.

-Tenten...

- Neji... Dit-elle en fermant intensément les yeux tout en entourant ses bras autour de son cou.

Leurs lèvres allaient se rencontrés quand on entendit un vase se briser.

Tenten tourna la tête vers la personne qui avait laisser tombé son vase. Elle écarquilla les yeux. Devant elle, des cheveux hérissés, une paire de lunette carré et un visage fin. Karin. Elle la reconnu tout de suite. Celle-ci les regardait. Regardait Tenten.

Neji regarda à tour de rôle Tenten et Karin. La jeune femme qu'il tenait dans les bras tremblait et l'autre lançait des éclairs de rage.

Finalement, Karin sourit.

- Pardonnez-moi de vous importuner, votre majesté.

-Ce n'est rien Karin. Je ramène Tenten à sa chambre. Il se fait tard, après avoir nettoyer le vase brisé, tu pourras aller te reposer.

- Bien.

Elle s'inclina. Neji et Tenten passèrent à côté d'elle. Karin lança un regard noir à Tenten.

 

 

 

 

INO:ENY

KARIN:VANIMIK

NEJI:ENY

KABUTO: ENY

 

J’ai honte, je fais presque rien... XD