Chapitre 37

par Sermina

Chapitre 37 :

 

Lorsque Sakura s’était réveillée, ce fut avec stupéfaction qu’elle se découvrit dans une grande salle et non à l’entrée de la grande bâtisse où elle avait perdu connaissance. Il lui fallut quelques secondes pour que son esprit recompose les fragments de ses souvenirs durant lesquelles elle se releva légèrement. Assise, ses jambes pliées sur le côté, son regard fut de suite attiré vers le haut. Cependant alors qu’elle avait bougé légèrement pour essayer de comprendre les signes incrustés au plafond, ses doigts avaient percuté quelque chose. Un parchemin. Elle avait reconnu aussitôt l’écriture de son coéquipier et à la lecture de ces quelques lignes son regard s’était retourné d’un coup pour tomber sur le corps paisible de son autre collègue. Comprenant que le temps leur était compté, elle avait terminé avec rapidité sa lecture avant de foncer sur le corps endormi pour vérifier qu’il allait bien. Ne voyant rien d’alarmant, elle s’était mise chercher les pierres de chakra qui étaient bien plus faciles à désamorcer qu’elle ne l’avait pensé au premier abord. Cependant alors qu’elle s’attaquait à la dernière pierre, une présence avait attiré son attention. Malgré la longue cape et la capuche cachant son visage, elle n’eut aucun mal à reconnaitre son équipier tant l’aura qui le caractérisait émanait de lui. Pourtant, alors qu’elle s’était rapprochée de lui, la tête du jeune homme s’était légèrement levée laissant son regard émeraude tomber dans lagon d’encre qui la laissa totalement interdite. Elle avait devant elle Uchiwa Itachi et pourtant arrivée quelques minutes après Naruto sur les lieux du combat opposant les deux frères, elle avait vu de ses propres yeux le corps inerte de l’ainé. En tant que médecin, elle avait même vérifié qu’il était réellement mort… pourtant elle ne pouvait pas non plus nier la présence de l’homme qui se trouvait face à elle. Cependant, elle n’avait pas eu le temps de s’attarder sur cela qu’une autre présence avait attiré son attention.

-          Konan, avait murmuré l’Uchiwa que personne à part lui n’entendit.

Les deux individus présents fixaient avec intensité la nouvelle venue. Konan se désintéressa bien vite de la jeune fille pour se concentrer sur le jeune homme qui s’était tourné vers elle. Malgré les trois mètres tout au plus qui les séparaient, elle n’arrivait pas à voir son visage aisément caché par la capuche couvrant sa tête. Mais cela n’avait pas d’importance, cette aura ne pouvait appartenir qu’à une seule personne. Tobi leur avait demandé de vérifier qu’Ichiro n’essayait pas de les doubler et en même temps d’en apprendre un peu plus sur le dernier membre du clan Uchiwa qui avait pénétré au sein de Nokiana. Un sourire satisfait s’étira sur son visage. Elle avait beaucoup mieux : l’occasion de le blesser, voire de le tuer. Connaissant Tobi, elle savait que seuls les yeux de ce jeune homme l’intéressaient. Alors qu’il soit mort ou vivant, cela n’avait pas d’importance.

-          Sasuke Uchiwa, murmura-t-elle.

Etrangement, l’homme de la pièce ne semblait pas perturber par cette appellation. Au contraire, un étrange sourire vint éclairer ses lèvres alors qu’un plan venait s’initier peu à peu en lui.

La première chose à faire était d’empêcher la coéquipière de son frère de désactiver la dernière pierre. Ce fut pourquoi, il releva son visage en tournant sa tête vers la jeune fille prisonnière du mur de chakra tout en activant son donc héréditaire au fond de ses prunelles. La seconde d’après, Sakura tomba doucement à terre, les paupières clauses. Itachi abaissa à nouveau son visage alors qu’il se mit à son tour en position de combat. Maintenant, c’était au tour de Konan. Si tout se passait bien, il restait une chance de détruire une partie de l’Akatsuki et de sauver son frère et Naruto. En attendant, elle pensait qu’il était Sasuke et cela l’arrangeait particulièrement, la chose n’en serai que plus aisée.


Ce fut avec facilité que Sasuke réussi à sortir du bâtiment sans être vu. Cependant, il fronça légèrement les sourcils en apercevant les doux rayons matinaux du soleil. Avec la lumière du jour, cela allait être plus compliqué. D’autant plus qu’en vue de la fumée s’échappant au loin des murs de végétation, le feu semblait totalement éteint. Les gardes devaient donc avoir repris leur routine laissant aux villageois artisans s’occuper de reformer les frontières de la ville. Légèrement à l’abri, il reprit sa première apparence : Ulrich, et sans se presser il emprunta une des routes secondaires menant vers les frontières du village.


Une fois débarrassé des trois membres de l’Akatsuki, Ichiro avait légèrement soufflé et cela d’autant plus que quelques secondes après, un garde était venu lui dire que son allier avait réussi la « manipulation » et que tout était en place. Un sourire satisfait étira ses lèvres alors qu’il se laissa tomber lourdement sur sa chaise. Enfin, un point positif. La doublure du porteur de Kyuubi dans le piège, l’Akatsuki à la poursuite de Sasuke, les choses commençaient à s’arranger. Le pacte qu’il venait de passer avec les trois membres de la « lune rouge » était bénéfique pour lui. Ils venaient à bout de Sasuke sans toucher à Akiko et en échange de ces deux points l’Akatsuki gardait l’Uchiwa et il leur remettrait Kyuubi à l’heure convenue, c’est-à-dire dans exactement quatre heures et trente minutes. Enfin, ça c’était ce que pensait les membres de l’organisation, lui avait un tout autre projet pour eux. Cependant, le garde qui était venu annoncer la bonne nouvelle ne semblait pas vouloir sortir de la pièce.

-          Autre chose ? demanda Ichiro.

-          Oui, je me suis permis de faire attendre monsieur et Kyuubi-sama dans la pièce attenante.

Les yeux d’Ichiro s’ouvrirent avec frayeur à cette révélation.

-          Monsieur. Il y a un problème ? interrogea inquiet son subalterne.

-          Non, non, articula difficilement Ichiro. Vous pouvez sortir.

Le garde s’exécuta laissant seul le chef des armées dont le regard fixait avec intensité la porte se trouvant sur sa gauche. Ravalant sa salive et priant tous les Dieux, il se releva s’avançant vers l’accès de la pièce adjacente. Sa main légèrement tremblante se posa sur la poignée, avant d’ouvrir complètement la porte. Devant lui, la pièce était calme et silencieuse. Seule la respiration régulière du jeune homme couché sur le canapé venait troubler la paix de ce bureau. Ichiro tremblait de tout son corps. Il en était certain. Itachi avait tout entendu. En cet instant, il le savait, il venait de perdre un précieux allié. Un allié dont la force et l’intelligence n’était pas à négliger. Cependant alors que son regard se posa un instant sur le corps du porteur de Kyuubi, la pensée que tout n’était pas perdu vint s’initier en lui. Certes, il n’était pas tout à fait sûr de la réussite de toute cette histoire mais, quoi qu’il arrive, il en sortirait vainqueur. La minute d’après, de retour dans son bureau, il fit convoquer quatre de ces plus fidèles ninjas. La partie était loin d’être terminée.


Sakura se retrouva dans un immense champ de blé sans savoir comment elle en était arrivée là. Calmement, elle se mit à marcher avant de tomber sur un étrange spectacle. Ino et elle enfants. Les deux gamines semblaient heureuses et partageaient quelques choses de merveilleux semblait-il. Un sourire nostalgique apparut sur son visage avant que l’image ne devienne floue et disparaisse définitivement laissant place qu’à un champ de blé à perte de vue.

D’un coup, sentant une présence hostile derrière elle, elle se retourna tout en se mettant en position de combat. Un enfant ressemblant étrangement à Naruto se trouvait face à elle.

-          Bonjour Sakura-chan, fit le jeune enfant avec un sourire bienveillant sur ses lèvres faisant retomber toute trace d’animosité de la part de la jeune fille qui ne put répondre qu’un :

-          Bonjour.

-          Je suis content que tu sois là avec moi, tu sais. Je n’ai pas beaucoup de visite d’habitude.

Sakura ne pouvait détacher ses yeux de cet adorable bambin sans pour autant savoir que dire.

-          Tu viens jouer avec moi ?

Les prunelles de la jeune fille d’agrandirent alors que le visage de l’enfant perdit un instant ses contours.

Là, elle le savait, elle était complètement perdue.


Sasuke venait d’arriver près du mur de végétation qui n’avait pas été touché par le feu. A première vue, les lignes de chakra n’avaient pas encore été rétablies entre la muraille et le centre du village. Avec calme, il concentra sa propre énergie sur ses pieds avant de les déposer sur le versant perpendiculaire. Quelques minutes plus tard, il était de l’autre côté s’éloignant d’une centaine de mètres du village. Cela lui avait pris dix minutes. Cachant son chakra, il s’assit à terre. Il laissait encore cinq minutes à Sakura avant de les invoquer. Il lui avait expliqué ce qu’il comptait faire, maintenant c’était à elle de jouer. La barrière de chakra devait être désactivée pour pouvoir fonctionner, sans ça, il ne pourrait pas les ramener à lui.


-          Kami Shuriken, cria Konan alors qu’une multitude de chirukan en papier fonçait droit sur son adversaire.

-          Katon, s’écria à son tour l’homme à la capuche brulant les centaines de feuilles qui arrivaient vers lui.

Bon, c’était clair qu’avec un spécialiste du feu comme adversaire, elle était désavantagée. Pourtant, cela ne semblait pas la gêner. Elle le savait, elle n’était pas aussi douée que le jeune homme face à elle mais elle était consciente qu’elle pouvait le blesser grièvement. Ses deux autres compagnons étaient partis trouver un endroit à l’abri pour envoyer un message à Tobi afin de lui faire part des derniers arrangements avec Ichiro, ils ne devraient donc pas trop tarder. Elle n’avait qu’à le retarder et l’abimer le plus possible, ces deux collègues se chargeraient de le finir.

Fonçant sur son adversaire, la jeune femme envoya son pied au niveau du ventre de l’homme qui en l’évitant fit voler sa capuche qui retomba sur ses épaules.

-          Sasuke Uchiwa, répéta à nouveau Konan alors que ses mains transformées en papier coupant se dirigeaient sur son opposant.


Itachi rattrapa le corps de Konan qui s’était écroulé dès l’instant où ses yeux étaient entrés en contact avec son doigt. Il le savait, elle ne se doutait de rien puisque son frère n’était pas capable de plonger quelqu’un dans une illusion sans passer par son regard.

Il étudia le visage crispé de son ancienne collègue avant de la lancer contre le mur d’énergie. A peine le corps entra en contact avec la barrière de chakra, qu’il disparut. Ce piège était unique et Itachi devait bien avouer qu’il était bien trouvé. Lorsqu’un être humain venait à le toucher, ce dernier était alors téléporté au sein d’un endroit prédéfini au départ. Dans ce cas précis, le corps de Konan devait à présent croupir dans une cellule de la prison de Nokiana qui pour l’avoir visité il y a peu, était de loin la plus sécurisé de toute la planète. Alors oui, le plan d’Ichiro était vraiment bien trouvé. Il capturait « en vie » les membres de l’Akatsuki dont il n’avait pas besoin pour rétablir la circulation de chakra avant de les échanger contre les primes de leur village natal afin de pouvoir continuer à effectuer diverses expériences liées à ce même chakra comme le faisait les villageois de Nokiana depuis des générations. Mais voilà, Itachi était loin d’être idiot. Il savait très bien qu’Ichiro ne lui avait pas tout dit et cela d’autant plus, qu’il n’avait jamais rencontré le représentant suprême du village.

Sans plus attendre, il retourna en arrière à la recherche des deux autres membres de l’Akatsuki et une fois sous l’emprise de son illusion, sachant que son frère ne serait donc plus en danger immédiat, il avait la ferme intention d’aller rendre une petite visite diplomatique au Kage de ce village.


-          Tu ne veux pas jouer avec moi ? interrogea tristement l’enfant ne voyant pas sa nouvelle amie le suivre.

Sakura ne pouvait détacher son regard du bambin devant elle. Elle avait très vite compris qu’elle était dans une illusion, cependant, elle savait aussi que le choix du paysage comme de l’enfant devant elle n’était pas le fruit du hasard. Pour avoir vu les effets néfastes que pouvaient provoquer cette attaque – notamment sur kakashi –, Sakura savait que si Itachi avait voulu lui faire du mal, elle ne serait pas dans un endroit aussi paisible. Aussi improbable que cela puisse paraître, Itachi essayait apparemment de lui dire quelque chose.

-          Ce n’est pas ça, expliqua calmement la jeune fille en souriant.

L’enfant penchant la tête légèrement sur le côté.

-          Alors pourquoi tu veux pas jouer avec moi ?

Sakura fit quelques pas vers le garçon avant de s’agenouiller à ses côtés.

-          Mes amis sont en danger et ils ont besoin de moi, tu comprends ?

L’enfant plissa doucement les yeux, semblant réfléchir à la réponse de Sakura.

-          Tes amis ? répéta le petit. Mais ils sont en sécurité, tu sais, c’est pour ça que l’on peut jouer, renchérit-il de plus belle.

-          Non, un ami est à côté de moi enfermé dans un piège quant à l’autre il est seul dans un village où tous les gardes lui courent après.

-          C’est même pas vrai, rétorqua aussitôt le bambin. Sasuke, il a un grand frère qui le protège  depuis toujours alors que Naruto dort tranquillement sur un canapé dans une pièce au-dessus de nous.

Sakura écarquilla les yeux. Ce n’était pas possible.

-          Même que le corps à tes côtés, c’est un faux et que le piège ne te tuera pas mais t’emportera loin d’ici, continua le jeune garçon. Tu vois, tu peux jouer avec moi.

La jeune fille finit par s’asseoir sur le sol. Le corps de Naruto était un clone alors ? Il fallait qu’elle en ait le cœur net.

-          Désolée mon enfant, mais je vais devoir y aller. La prochaine fois que je reviens, je te promets on jouera tous les deux, d’accord ?

Le sourire du garçon s’élargit de façon satisfaite.

-          Oui, je t’attendrais, conclut-il alors que peu à peu le paysage autour d’elle se dissipait.


Loin de toute cette agitation, une ombre progressait dans le village. Doucement sans un bruit, il suivait une émanation de chakra qu’il avait ressenti la veille juste avant de tomber dans une illusion. Il avait prévenu ses supérieurs directs ainsi qu’Ichiro mais aucun n’avait semblé le prendre au sérieux. Cependant alors qu’il avait voulu chercher cet intrus par lui-même, un incendie s’était déclenché, stoppant ces démarches pour parer au plus pressé. Toutefois, les Dieux semblaient avec lui puisque reprenant le chemin de son quartier général, il avait tout de suite ressenti la même énergie que la veille.
Il arriva devant le mur de végétation qu’il franchit avec facilité avant de continuer vers l’extérieur. Quelques minutes plus tard, il se retrouva dans une petite clairière où en son centre un jeune homme semblait méditer. Son sourire s’élargit sur son visage. Il allait payer  pour l’humiliation qu’il avait subie hier après-midi. Oui aujourd’hui, il allait le payer de sa vie, parce que l’on ne s’attaque pas à un ninja de Nokiana sans en subir les conséquences.


Sakura ouvrit difficilement les yeux. Il lui fallut quelques secondes pour revenir totalement à elle. Doucement, elle s’approcha du corps de son coéquipier à terre. Un clone, cela paraissait improbable. La ressemblance était parfaite, il n’y avait même pas le léger amoindrissement de chakra que l’on retrouvait souvent, en se concentrant, sur les clones d’ombre. Elle s’agenouilla près du corps pour l’examiner de plus près. Il n’y avait absolument rien qui pouvait indiquer qu’il s’agissait d’une réplique. La peau halée, les trois marques sur les joues, la tenue noire et orange qu’il portait, les chaussures hideuse dont il ne se séparait jamais, le bandage blanc sur sa jambe droite, sans oublier le…

-          Le collier, s’écria Sakura en déboutonnant le haut de la tenue de Naruto.

Une part de son cerveau lui exposa le fait qu’il pouvait l’avoir perdu en essayant de s’enfuir ou qu’un de ses agresseurs le lui avait pris… mais pourtant, le doute s’était clairement installé en elle. Et si ce n’était pas Naruto ? Le seul moyen de savoir si le gamin de l’illusion ne mentait pas, était d’aller vérifier si un « double » de son coéquipier n’était pas en train de dormir dans une des pièces de la bâtisse. Mais pour cela, il fallait qu’elle sorte de cette salle et donc qu’elle réduise le piège à néant… sauf que le garçon de l’illusion lui avait habilement fait comprendre que le mur d’énergie devait rester en place.

Elle soupira doucement. Elle savait qu’elle n’avait pas beaucoup de temps. Soit elle désamorçait le piège et partait vérifier les autres salles, soit elle laissait le mur d’énergie en place tout en s’engouffrant avec Naruto dedans pour pouvoir être à portée de la téléportation de Sasuke. Quoi que, elle pouvait aussi faire comme elle le voulait au départ : finir de lever le piège, rentrer en contact avec le blond et attendre que Sasuke les invoque. Après tout Itachi avait bien massacré tout son clan et tenté de tuer son frère, non ?

Malgré ce résonnement logique, quelque chose au fond d’elle se refusait de laisser de côté l’intervention de l’Uchiwa. Son regard passa de la pierre de chakra, au mur d’énergie en passant par son coéquipier avec minutie avant qu’elle ne soit prise d’un élan de folie. Elle récupéra le corps de Naruto qu’elle réussit tant bien que mal à porter. Elle le savait, elle faisait une connerie mais de toute façon, quel que soit l’endroit où ils allaient atterrir, dans moins de deux minutes, Sasuke les téléporterai à lui. Et s’il y a une chose dont elle était sure en cet instant, c’était bien que seule la pupille de l’Uchiwa avait la capacité de vérifier s’il s’agissait bien de leur coéquipier ou pas. C’est pourquoi sans plus se poser de questions, elle fonça droit sur le mur d’énergie.