Enroler.

par jamous

Le lendemain, l’équipe sept suivis de naruto  arrivèrent enfin au village de konoha. En effet, ce dernier leur ayant expliqué que leur village était sa prochaine destination. Ils se rendirent directement au bureau du sandaime afin d’y faire leur rapport. Lorsqu’ils arrivèrent devant la porte du bureau, ils frappèrent a la porte attendant la permission d’entrer. Quelques secondes plus tard ils entendirent une voix les autoriser à entrer. Minato entra suivi de son équipe, il proposa a naruto de l’attendre le temps de terminer leur rapport.

Naruto remarqua les chaises destiné aux personnes qui attendaient une audience auprès du maitre du village. Il n’y avait personne mis à part un homme qui devait avoir une cinquantaine d’années et qui était vêtu d’un kimono et d’une écharpe en soie autour du cou. Naruto remarqua deux choses sur ce nouveau venu ; la première est qu’il était surement un noble vu sa façon de se tenir et de se vêtir et la deuxième est qu’il était surement un ninja. En effet naruto pu percevoir le chakra qui entourer le ninja. Donc en conclusion les nobles dans le jargon ninja on appelait ça des chefs de clan. Le plus important était de maintenant savoir à quel clan appartenait ce ninja.

-         Hahaha quel déduction, tu sais désormais te servir de ton cerveau.

Naruto se senti tomber au plus profond de sa conscience. Il se retrouva en face d’un renard gigantesque qui le regarder avec une rage contenu.

-         Salut kurama-chan, quoi de neuf ?

-         Quoi de neuf ? tu te moque de moi ? Je t’avais interdit d’utiliser ce sceau afin de voyager dans le temps !!Les techniques du rikudo ne sont pas à prendre à la légère.

-         Du calme voyons, je maitrise ; de plus ces techniques me reviennent.

-         Sérieux, que ça soit toi ou nagato vous êtes vraiment passé à côté de la volonté du vieux sage.

-          Ne t’inquiète pas tout se passera bien.

-         Je l’espère pour toi. En attendant tu devrais aller t’asseoir tu as l’air bête debout au milieu du couloir. De plus ton nouvel ami m’a l’air sympathique.

Sympathique n’aurait pas été le terme utilisé par naruto pour décrire cet homme.Il avait un regard dur, métallique qui vous transpercez l’âme.  Malheureusement pour lui ce regard ne fit qu’agrandir le sourire de naruto. Ce dernier prit une chaise et s’assit en face de l’homme afin d’engager la conversation. Au moment où naruto voulu ouvrir la bouche, la porte du bureau s’ouvrit laissant sortir l’équipe sept et leur sensei.Minato lui fit signe d’entrer et au moment de franchir la porte il se retourna ce qu’il vit le laissa dubitatif mais perplexe il affiché toujours ce sourire de façade a faire froid dans le dos. En effet au moment où obito passa a côté de l’inconnu se dernier se leva et lui tourna le dos pour partir. Sur son dos on pouvait voir un éventail, emblème du clan uchiwa.

 

Minato le bouscula afin qu’il entre dans le bureau et referma la porte. Naruto se trouva seul avec le sandaime. Ce dernier était exactement le même que dans ces souvenir à la seul différence que sa barbe et ses cheveux était encore noire et qu’il avait quelques rides en moins. Le vieil homme entama la conversation.

-         Bonjour, je m’appelle hiruzen sarutobi et je suis le troisième hokage de konoha. Puis-je savoir qui vous êtes ?

-         Je m’appelle naruto uzumaki ravi  de faire votre connaissance. Je viens d’un tout petit village situé à l’abord d’uzu no kuni.

-         Tout d’abord je tenais à vous remercier pour avoir sauvez la vie de mes ninja.

-         Je ne savais pas que c’était des ninjas sinon je me serais cacher donc vous voyez bien qu’il n y a rien d’héroïque la dedans.

Naruto avait prononcé cette phrase avec un air effrayé tellement surjoué qu’il n’avait trompé personne. Le sandaime se rappela que pendant le rapport de mission minato avait fait mention du sauvetage d’obito en précisant qu’il n’était pas à prendre à la légère si on tenait compte de la vitesse à laquelle il s’était déplacé. De plus il n’avait pas l’air d’avoir fait beaucoup d’effort car il n’était même pas essoufflé.

-         J’ai une autre question, Qui vous a appris le sceau que vous avez utilisez ? je sais d’après la description que m’en a fait kakashi que c’est un sceau de téléportation couplé à autre chose mais je n’arrive pas à mettre le doigt dessus

-         C’est un sceau temporel imbécile ! hurla kyubi.

-         Je n’en sais rien c’est un sceau complexe que mon maitre a utilisé afin de me téléporter alors que l’on se faisait attaque par des bandits pendant notre voyage. Ce sceau lui a aspirée ses le peu de chakra qu’il lui rester et ensuite il est…

-         Quel acteur tu fais je te mets un 8, plaisanta kyubi.

-         Je suis désolé pour votre maitre mais j’ai une proposition à vous faire.

-         Ah oui laquelle ?

Naruto avait prononcé cette phrase d’une façon émerveillé. Cette façon de parler avait le don d’agacer le sandaime car il n’arrivait pas à le cerner et il n’était pas le seul d’après l’équipe sept. De plus ce sourire constamment plaqué sur son visage n’aidait vraiment pas.

-         Je te propose de devenir ninja de konoha vu que tu n’as pas l’air d’avoir d’attache ailleurs.

-         Non pas intéressé, je préfère garder ma liberté de mouvement.

-         Ce n’est pas un problème, je peux t’accorder un statut spéciale tu ne répondras de tes act qu’à moi et à moi seul de plus tu ne peux pas être compté comme déserteur vu que je ne t’enregistre pas dans les fichiers habituel.

-         C’est possible ça ?demanda naruto sceptique.

-         Oui j’ai un autre ninja qui bénéficie du même statut.

-         A mon tour de vous poser une question si vous me le permettez ; pourquoi

cherchez-vous à obtenir les services d’un piètre ninja avec autant d’insistance ?

-         Arrêtons ces enfantillages voulez-vous ? je n’ai plus vraiment l’âge ni le temps pour ça.

-         Mais de quoi parlez-vous sandaime hokage-san ?

-         Je sais, d’après minato, que vous avez utilisez un shunshin tellement rapide que même lui n’a pas pu vous suivre du regard et croyez-moi pour surprendre le ninja le plus rapide du village il ne faut pas être un novice ! Donc il en a conclu que vous utilisiez une technique spatio-temporelle de niveau supérieur, est-ce que je me trompe.

 

Tout d’un coup la tension dans le bureau monta d’un coup ; le sourire du nouveau venu se rétrécît imperceptiblement et les yeux qu’il gardait habituellement tellement plissé qu’on avait l’impression qu’ils étaient fermé s’ouvrir. Le sandaime se rendit compte qu’il mit le doigt sur quelque chose.

-         Vous êtes vraiment impressionnant, vous, les ninjas de konoha. Ok admettons que j’accepte vous n’allez pas me confiez de missions sans surveillance n’est-ce pas ?

-         Je n’appellerai pas ça de la surveillance mais plutôt du soutien. Konoha favorise le travail d’équipe, c’est pour cela que vous aurez sous vous ordre deux chunin.

-         Et moi j’appelle ça des geôliers.

-         C’est bon j’accepte.

-         Vous m’en voyer ravi. En ce qui concerne les formalités administratives, on s’en occupera demain en même temps que l’introduction de vos nouveaux coéquipiers.

 

Lorsque naruto quitta le bureau, une silhouette massive apparut à la fenêtre et s’engouffra dans le bureau.

-         Vous êtes sûr qu’on peut lui faire confiance sensei ?

-         Je n’en sais rien Jiraya, mais en temps de guerre on ne peut pas se permettre de laisser passer un avantage pareil.

-         Faite attention vous commencer à parler comme Danzo ; plaisanta jiraya.

-         Comme me l’a si bien fait comprendre ce ninja, il n’appartient pas à konoha donc il ne me doit rien. S’il exécuter ne serait-ce qu’une mission nous devrions lui en être reconnaissant .Quand à toi je voudrais que tu te renseigne auprès d’uzu et ses environs afin de savoir qui il est vraiment

-         Je m’y rends tout de suite.

Naruto marcha d’un pas déterminé vers une destination connue de lui seul, il devait absolument vérifier une information primordiale pour sa survie dans ce monde. Il était dans ses pensées lorsqu’une personne le bouscula. Cette dernière tomba sur les fesses. C’était une adolescente qui devait avoir le même âge que naruto a cette époque. Elle portait une mini-jupe noir qui lui arrivait au-dessus des genoux et fendu devant, en dessous elle portait un short noir, le haut était composé d’un chandail noir. Physiquement, elle avait de longs cheveux d’un noir de jais lui arrivant au niveau des hanches. Elle était accompagné d’un garçon qui devait mesurer la même taille que naruto .A la différence de son amie, l’adolescent était châtains et avait les cheveux qui lui arrivaient au bas des omoplates. Ce dernier lui rappelait étrangement quelqu’un mais notre voyageur n’arrivait pas à s’en souvenir. Chacun d’eux portaient le bandeau de konoha.

La brune le darda d’un regard mauvais :

-         Tu ne peux pas regarder ou tu vas imbécile. Tu sais au moins qui je suis ?!

-         Je suis vraiment désolé, dit-il toujours avec le même sourire

-         Je suis yumi uchiwa la fille du chef du clan.

-         Ah désolé, désolé, mais je pensais qu’être la fille du chef d’un puissant clan ou celle du poissonnier c’était la même chose ; si on regarde bien, lorsque vous tomber les lois de la gravité on les mêmes effets sur vous.

Pendant tout son monologue, le coéquipier de yumi lui faisait signe de se taire. Malheureusement naruto regarder le ciel et avait un doigt poser sur les lèvres comme si ce problème mériter une réflexion poussée. Au moment où il sortit de sa rêverie, il se prit un coup de poing en plein dans le nez. IL tomba à genoux, les mains sur la bouillie qui lui servait de nez, essayant en vain de retenir le flot de sang qui jaillissait entre son doigt.

-       Ailllllllle !!!! ça ne va pas

-       Ça vous apprendra à dire n’importe quoi

-       Désolé vous avez raison au moins la fille du poissonnier sait qu’il n y’a que la vérité qui blesse

-       On va voir si y’a que la vérité qui blesse !

Koga senju n’en revenait pas. Cet homme avait gouté au poing de sa coéquipière et il en redemandé ? Il n’avait jamais vu quelqu’un de plus bête que cet inconnu. Lorsque l’inconnu tomba au sol kouga aperçut un reflet argenté au niveau de la ceinture de l’inconnu c’était un wazikashi et sur la garde de celui-ci billait une spirale. Cette épée il l’avait déjà vu quelque part mais il ne s’en souvenait plus vraiment. Il se promit de faire des recherches plus tard. Mais au moment où yumi allait assener un violent coup de pied a l’inconnu pour son insolence, celui si disparu.

-       Ou est-il ? demanda yumi

-       Je n’en sais rien.

-       Le lache il a profité que ma garde était baissé pour s’enfuire

-       Même si nous n’avions pas baissé notre garde notre garde il nous aura quand même échapper.

A peine eu-t-il finit sa phrase qu’il sentit une aura meurtrière là ou se trouver yumi. Il entendit une voie menaçante lui susurrer a l’oreille.

-       T’a dit quelque chose ?

-       Non, non rien du tout !!

-       Je préfère.

 

A quelque mètre de la naruto avait repris sa marche en direction de son objectif. Après quelques minutes il atteint enfin sa cible : Ichiraku ramen.

Il penetra dans l’échoppe et se retrouva face a un ichiraku beaucoup plus jeune, il devait avoir la trentaine. Il lui commanda deux bols de ramen maxi portion. Pendant qu’il attendait sa commande il entendit des voix se disputer a l’entrée de l’échoppe.

-       Alors, il est ou cet uzumaki !

-       Du calme kushina ne soit pas si pressé.

-       Mais tu ne comprends pas ça fait un bail que je n’ai pas eu de visite de leur part.

-       Je sais, mais de toute façon il ne vient pas vraiment d’uzu.

-       Tu ne m’as pas encore dit son prénom peut-être que je le connais.

-       Il s’appelle uzumaki n…

-       Naruto ravi de faire votre connaissance.

 

Le couple se figea à l’entrée de l’échoppe, assis à une table se tenait naruto.Kushina pénétra a l’intérieur suivit de minato ils prirent chacun un tabouret et entamèrent la conversation.

-       Alors c’est vous le fameux uzumaki dont mon fiancée ne cesse de parler

-       Je pense.

-       Je n’ai jamais entendu parler de vous d’où venez-vous ?

-       Je viens d’un village qui se situe à quelques kilomètres d’uzu.

-       C’est bizarre pour un uzumaki d’avoir les cheveux gris.

-       Kushina voyons ! Veuillez l’excusez s’il vous plait.

-       Ce n’est rien, en fait si vous voulez tout savoir c’est du à une expérience qui a mal tourné, en fait ce n’est pas ma couleur naturelle.

-       Ha désolé s’excusa kushina. Au faite vous aimez les sceaux ?

 

Tout en disatn cela kushina avait le regard pétillant de bonheur. Naruto comprit pourquoi ; en effet elle venait de trouver en naruto un lien entre elle et sa famille. La discussion continua jusqu’au coucher du soleil ensuite en sortant de l’échoppe ils se dirent au revoir tout en se promettant de se revoir.

Naruto se rendit ensuite à son repère aux abords du village près du quartier uchiwa ; Arrivée la bas il pénétra dans une forêt sombre qui bordait le domaine du clan. Arrivé au centre il trouva un rocher avec neuf spirales dessus.

-         La marque du rikudo.

Il apposa sa main, concentra du chakra et murmura

-         Fuin kaijo

Aussitôt une cavité se forma dans la roche. Il s’y engouffra aussitôt .Il se retrouva dans un long couloir avec plusieurs torche allumé sur les coté. Il y avait plusieurs portes sur les coté et au fond se trouver une porte imposante. Il alla tout droit ouvrit la porte massive. La pièce dans laquelle il se trouva était immense et le plafond tellement haut qu’il était à peine visible. En face de lui se trouver une statue immense statue représentant un vieil homme avec une tunique blanche et un bâton avec un anneau accroché au bout et plusieurs petits anneaux reliés au grand.  Mais ce qui était le plus marquant était le regard de l’homme.il possédait le rinnegan. Derrière lui il y avait les statues des 9 Biju réuni en arc de cercle autour de l’homme. Au pied de la statut se trouver un trône entourée par deux chiens a trois têtes : les Cerberes. Dans un coin de la pièce se trouver un bureau et une chaise. Au centre de la pièce se trouver une immense table avec plusieurs chaises.

 

-         Nous voilà enfin chez nous, prononça kyubi d’une voix emplit d’émotion que naruto ne lui connaissait pas.

-         Ouais les rouleaux de Madara disaient vrai. Je m’en rends compte seulement maintenant mais cet enfoiré avait plusieurs coups d’avance sur nous.

-         Comment s’appelle ce temple déjà ?

-         Je te présente la demeure du rikudo senin :

 

La Temple des Sages.