La Guerre des Villages

par knight_brotherhood

La Guerre des Villages

 

   Un silence pesant régnait entre Ban et Suien. Ce dernier avait l'air beaucoup plus amusé que le ninja de Ko et mâchait paisiblement ses feuilles de Taima concentrées. Ban, quant à lui, ne savait pas par où commencer. Suien venait de lui expliquer comment il était au courant des agissements de Ko et de la Team Oméga. Le chef de Taki semblait être extrêmement bien informé. Le problème était (et Ban commençait à s'en rendre compte) qu'il ne connaissait pas qui était le chef de Taki. En fait, personne ne le savait. Ou plutôt, personne n'y prêtait attention. Le chef de Taki avait-il joué sur cela pour être encore plus discret que Ko qui s'exposait de plus en plus ces derniers temps? Voilà d'autres questions qui venaient s'ajouter à la collection qui se formait peu à peu dans la tête de Ban.

Il regardait à présent Suien du coin de l'œil, ne voulant pas briser ce silence qui lui permettait de sonder cette personne qui l'avait aidé la nuit dernière face à un adversaire qui serait certainement venu à bout de lui.

- Tu ne m'as toujours pas dit pourquoi tu m'as aidé hier, finit par dire Ban sur un ton froid mêlé de suspicion. Suien cracha de la salive rouge et verte et regarda Ban droit dans les yeux.

- Je te l'ai déjà dit, Ban des Enfers, tu m'intrigues au plus haut point. J'ai toujours été obsédé par ta personne. Et puis, Taki et Ko sont amis.

- Nous n'avons aucune alliance à ce que je sache.

- Cela pourrait changer. Avec la 'grande menace' comme on l'appelle, toute alliance est de bonne augure.

- Au contraire, rétorqua Ban. Cela pourrait nous porter préjudice. Le Kokage devra rencontrer le chef de Taki et en discuter.

- Mais certainement.

Ban soupira et tourna son visage vers le paysage urbain du village de Konoha. Les deux Jûnins se trouvaient sur le balcon de l'académie où venaient se réfugier les sensei dont les élèves se trouvaient dans la Forêt de la Mort. En ce deuxième jour d'examen, la journée s'annonçait radieuse. Le fier village de Konoha resplendissait sous un soleil éclatant. Ban pouvait apercevoir les villageois qui se mouvaient dans les ruelles. Il repensa à Ko, à son village.

- Très-bien, finit-il par dire. Puisque tu es si emballé par ma personne, Suien de la Cascade, j'accepte ton aide pour nos missions communes. Danzô a peur de Ko, de moi et de mon équipe. C'est pour ça qu'il veut nous éliminer. Il y a quelque chose qu'il cache et il va falloir qu'on le découvre. Il a bougé son premier pion hier et a échoué. À notre tour. Suis-moi.

Après ces dires, Ban disparut. Suien le suivit.

Les deux réapparurent devant l'entrée du bâtiment. Kakashi s'y trouvait déjà, l'air légèrement surpris.

- Comme tu as l'habitude d'être en retard, je me suis dit que je te ferais voir ce que ça fait, dit alors Ban à Kakashi, un sourire sur le coin des lèvres. Kakashi soupira simplement.  

- Bon, fit Ban. Kakashi, je te présente Suien de la Cascade. Suien, Kakashi Hatake.

- Le Croc Borgne de Konoha.

- C'est ça.

- Suivez-moi vous deux. Zabuza, Nina et Ichiro nous attendent.

- Qui sont-ils? Demanda Suien.

- De l'aide, répondit Ban. On a à discuter sérieusement et il nous faut un endroit sans faille. Et il s'avère que j'ai l'endroit parfait.

- Et de quoi allons-nous discuter? Demanda Kakashi.

- Comment atteindre Danzô, répondit Ban haut et fort. Il termina par un sourire, sachant qu'au moins un des espions de Danzô l'avait entendu. Et c'était exactement ce qu'il voulait. Ban comptait bien rendre à Danzô la monnaie de sa pièce.

 

***

 

Cinquième jour de la deuxième épreuve. Sasuke, Sakura et Sai se réveillèrent aux aurores comme à leurs habitudes depuis qu'ils avaient commencé la deuxième épreuve. Comme ils l'avaient planifié, ils avaient choisi de faire cavalier seul et ne faisaient donc pas parti du bloc de Konoha qui s'était formé et qui faisait ravage. Cependant, cela faisait trois jours qu'il n'y avait quasiment pas eu d'affrontement. Chacun semblait se cacher. Sasuke savait que cela n'était qu'une petite pause avant la reprise des hostilités, le calme avant la tempête. La première journée avait été assez animée, les bruits d'affrontements ayant été constants. Mais après, ils s'étaient atténués. Ils ne tarderaient cependant pas à reprendre.

Sakura s'attela immédiatement à vérifier les pièges posés autour de leur lieu de campement tandis que Sai alla chercher de l'eau et cueillir quelques baies pour leur petit déjeuner. Sasuke resta adossé contre un tronc d'arbre, contemplant Sakura vérifier les pièges.

- Tout est en place! Annonça-t-elle avec un grand sourire.

- Si tu le dis. De toute façon, tu as toujours été meilleure en pièges.

Sakura rougit légèrement et détourna la tête. Cela amusa intérieurement Sasuke qui cependant, ne laissa rien transparaître. Sakura, de son côté, fit mine de vérifier une dernière fois que les pièges étaient bien ficelés. Elle n'était pas très habituée à avoir un Sasuke qui lui faisait des compliments. Mais cela devenait de plus en plus récurent depuis qu'ils étaient rentrés de leur mission au Pays des Vagues. Sakura décida de ne pas trop s'attarder à ces détails même si son coeur semblait vouloir s'échapper de sa cage thoracique pour rejoindre celui de Sasuke. Elle serra ses poings pour ne pas perdre le contrôle et leva immédiatement ses yeux pour croiser ceux de Sai qui revenait de sa cueillette et récolte d'eau.

- Tu as été rapide dis-donc! S'exclama-t-elle un peu trop précipitamment. Sai haussa simplement les épaules et s'attela à séparer les rations.

- Quel est le plan d'attaque d'aujourd'hui? Demanda-t-il ensuite à l'adresse des deux autres, mais plus à Sasuke qui s'était imposé comme chef de la team 7. Sasuke réfléchit quelques instants. En cinq jours, ils avaient parfaitement réussi à éviter tout affrontement. Ainsi, leurs cinq jours n'avaient pas été si mouvementés. Surtout que les affrontements se faisaient rares. Chacun devait se cacher, reprendre des forces et planifier de nouvelles attaques. Sasuke regarda ses deux coéquipiers. Ils n'avaient toujours pas réussi à s'approprier un bandeau. Même s'il restait encore dix jours, Sasuke savait que plus les jours avanceraient, plus leurs chances de s'approprier un bandeau deviendraient minces. Il fronça légèrement ses sourcils, signe de sa détermination.

- Aujourd'hui, nous passons à l'offensive, finit-il par dire. Sai, utilise tes techniques pour retrouver le bloc de Konoha.

- Hein? Fit Sakura. Tu veux qu'on s'allie à eux?

- Temporairement, répondit Sasuke. Il faut pousser la coalition de Konoha à lancer une offensive contre Suna. Cela brisera cette 'fausse' paix qui s'est installée et créera assez de chaos pour nous permettre de s'emparer soit d'un bandeau de Suna ou de deux bandeaux de Konoha.

Sai et Sakura échangèrent des regards assez impressionnés. Ils découvraient un Sasuke stratège et presque machiavélique. De plus, le plan de Sasuke était très ingénieux mais avait aussi ses risques.

- Et si les autres de Konoha, étant déjà en alliance, décidaient de nous la faire à l'envers? Lança Sai.

- On veillera à ce que nous soyons les premiers, répondit simplement Sasuke en se redressant. Les petites 'nations' comme Oto et Ame ont certainement déjà succombé.

- Et Ko?

Là, Sasuke ne put réprimer un fin sourire.

- Malheureusement pour nous, Ko ne tombera pas aussi facilement.

Sakura et Sai eurent aussi un petit sourire.

- Alors, vous êtes partants pour ce plan?

- Moi il me plait, avoua Sakura. Sai acquiesça à son tour.

- Parfait. Au travail alors.

 

*

 

Ce fut aux alentours de treize heures, alors que la team 7 s'était déjà remise en route, que trois petites souris noires, oeuvre de Sai, vinrent leur transmettre la position du bloc de Konoha.

- Nord-Est, annonça Sai. Il va falloir qu'on longe la rivière.

Les trois ninjas de Konoha, leurs sacs à dos et le corps suant, bifurquèrent alors vers l'Est. Ils accélèrent ainsi leur course pour y arriver dans l'heure. Mise à part la menace constante de se faire attaquer par un Genin adverse, la Forêt de la Mort offrait ses propres obstacles naturels qui pouvaient parfois s'avérer fatals. Deux jours plus tôt, la team 7 s'était fait prendre en chasse par un essaim d'abeilles venimeux de la taille d'une figue. Le jour d'après, en traversant un des affluents de la rivière, ils avaient failli se faire dévorer par des piranhas d'humeur très affamée. Oui, la Forêt de la Mort portait bien son nom. Et en continuant leur course, chacun priait intérieurement qu'ils ne tomberaient pas sur un autre obstacle vivant encore plus dangereux que ceux qu'ils avaient déjà rencontrés.

 

**

 

Deux heures plus tard, après plusieurs bifurcations qui allongèrent le trajet, ils arrivèrent finalement sur le domaine où le bloc deKonoha s'était installé. Ils avaient formé un vrai camp de guerre. Les arbres environnants arboraient fièrement le symbole de la Feuille. Plusieurs tentes ou lits de fortunes remplissaient la grande clairière se trouvant à quelques mètres de la rivière. Sasuke ne put s'empêcher de féliciter le choix de cet emplacement stratégique. Il sentit un petit élan de fierté envers son village. Les trois se regardèrent et se mirent ainsi à marcher vers la clairière, veillant à être complètement à découvert, le but étant d'immédiatement mettre tout le monde en alerte. Et leur tactique réussit. Ils durent immédiatement s'arrêter car plusieurs shurikens et kunais se plantèrent à leurs pieds. La seconde qui suivit, ils étaient entourés de cinq Genins de Konoha. Sasuke ne reconnut que deux: KibaInuzuka, accompagné de son chien Akamaru et Shino Aburame. Ils faisaient partie de sa promotion et étaient les plus jeunes parmi ces autres Genins qui devaient avoir dix-sept ou dix-huit ans.

- Sasuke Uchiwa, fit alors Kiba d'un ton hautain. Vous vous êtes finalement décidé à nous rejoindre à ce que je vois.

Sasuke lui lança un regard noir. Même à l'académie, il n'avait particulièrement jamais eu une certaine estime pour ce garçon bestial. Même s'ils trainaient ensemble, Sasuke le voyait plus comme un faire-valoir qu'autre chose. Mais apparemment, le chien sur deux pattes avait pris ses aises et le melon. Sasuke se tourna donc vers Shino Aburame qui, derrière ses lunettes noires, devait avoir un regard impassible. Bizarrement, Sasuke avait un certain respect pour Shino. Ainsi, ce fut à lui qu'il s'adressa.

- Nous nous sommes rendu compte que nous n'y arriverions pas tout seul. Alors, on veut se joindre à vous.

- Ce n'est pas à nous de décider, dit alors l'un des Genin plus âgés. Va falloir nous suivre.

Sasuke, Sai et Sakura acquiescèrent.

- Et ne pensez même pas à nous la faire à l'envers, prévint Kiba. Vous vous ferez écharper au moindre mouvement suspect.

Ainsi, ils se remirent en marche. Ils atteignirent la clairière où s'y trouvaient plusieurs Genins de Konoha. Sasuke, Sakura et Sai en reconnurent certains qui semblaient compter les rations. Dans un coin adjacent, ils aperçurent Ino Yamanaka, Chôji Akimichi et Shikamaru Nara. En les voyant, Ino murmura quelque chose aux oreilles de ses deux coéquipiers et les trois rirent. Sakura, éternelle rivale d'Ino, bouillonnait intérieurement car elle ne supportait pas d'être la paria. Elle avait hâte de voir leur tête lorsqu'ils se retourneraient contre eux. D'ailleurs, se dit Sakura, elle veillerait personnellement à s'emparer du bandeau de l'équipe d'Ino.

Les trois furent donc conduits vers la plus grande tente de la clairière. Celui qui s'était auto-proclamé chef était effectivement un Genin plus âgé aux traits qui s'assimilaient à ceux de Kiba Inuzuka. D'ailleurs, un chien noir de taille assez respectable se trouvait à ses côtés. Sasuke comprit alors la raison de l'enflamment soudain des chevilles de Kiba : celui qui dirigeait le bloc de Konoha était un membre de sa famille.

- la Team 7 de cette année, n'est-ce pas? Lança l'Inuzuka en les voyant arriver.

- Exact, répondit Sasuke avec une politesse froide.

- Je suis Gurei Inuzuka. Celui qui va mener Konoha à la troisième épreuve. Nous allons faire en sorte que les autres villages se rendent compte que ce n'est pas pour rien que le village caché de Konoha est considéré comme le plus puissant.

- Techniquement, c'est Kumo le village le plus puissant en ce moment, contredit calmement Sai.

Gurei lui lança un regard dédaigneux.

- C'est Konoha! S'écria-t-il alors d'une voix aiguë qui surprit les trois. Gurei reprit contenance et afficha à nouveau un air de chef.

- Vous voulez vraiment joindre notre coalition?

- Oui, répondit Sasuke. Il reste dix jours et Suna s'en est déjà pris à la majorité des 'petites' nations. Oto n'est plus, Ame n'est plus, bientôt, Taki et Ko vont tomber.

Bien évidemment, Sasuke bluffait. Il n'avait aucune idée si Ame et Oto avaient perdu tous leurs bandeaux. Et l'idée d'un Ko succombant lui faisait doucement rire. Mais, ils n'avaient pas de temps. Ils devaient mettre leur plan en place le plus vite possible. Du coin de l'œil, Sasuke remarqua que Shikamaru Nara s'avançait.

- Ame et Oto ne sont plus? S'étonna Gurei. Qui vous a dit ça?

- Oto n'a qu'une seule équipe et nous avons vu leurs corps se faire porter par la rivière en venant ici. Quant à Ame, nous ne pouvons pas vous le confirmer, mais la dernière fois que nous avons aperçu les ninjas d'Ame, ils étaient tombés dans une embuscade du bloc de Suna que nous avions réussi à échapper de justesse.

À présent, Shikamaru, tout comme Gurei, Shino, Kiba et les trois autres Genins, écoutait attentivement les révélations de Sasuke.

- Comment savoir que tu ne nous enfumes pas? Lança-t-il d'ailleurs.

- Avez-vous mis au point un système de reconnaissance? Contra Sasuke. Connaissez-vous les positions des autres?

- Nous nous focalisons sur notre survie et la récolte des bandeaux, rétorqua Gurei, agacé par l'air supérieur de Sasuke.

- Sai ici présent à un Jutsu qui nous permet de récolter pas mal d'infos. Montre-leur, Sai.

Celui-ci s'exécuta en dessina un petit oiseau qu'il matérialisa. Gurei et les trois autres Genins âgés eurent le regard impressionné. Shikamaru et Kiba qui connaissaient déjà Sai avaient simplement l'air méfiant. Quant à Shino, il était tout aussi de marbre que Sasuke.

- Intéressant, fit Gurei qui paraissait de plus en plus convaincu par la team 7.

- Nous avons pas mal d'infos, continua Sasuke avec assurance. Mais nous ne pouvons rien faite seul. Alors c'est pourquoi nous avons choisi de rejoindre les autres membres de notre village.

Sai et Sakura, silencieux, laissaient Sasuke faire. Les deux étaient d'ailleurs impressionnés par son sang-froid, sa facilité à faire croire une évidence fictive avec autant d'assurance, et tout simplement son sens de l'improvisation. Malgré son manque d'expérience et son jeune âge, Sasuke était définitivement quelqu'un de redoutable. Mais, malgré son talent, il semblait ne pas tous les berner. Particulièrement Shikamaru qui avait décidé de venir écouter les dires de la team 7 pour se faire une idée de leur venue. Et ces dires ne le convainquaient pas. Quelque chose clochait.

- Je vois, je vois, fit Gurei d'un air pensif.

- Gurei, intervint alors Shikamaru. Personnellement, je ne pense pas que nous devrions leur faire confiance. Je connais Sasuke Uchiwa. C'est une personne très orgueilleuse qui ne supporterait pas d'être sous les ordres d'un autre Genin.

- Shikamaru a totalement raison sur ce point, admit Sasuke avec un petit sourire en coin. Mais, ce qu'il oublie, c'est que je veux à tout prix accéder à la troisième épreuve. Tout comme mes coéquipiers d'ailleurs. Et, malgré les infos et les quelques stratégie que nous avons, nous ne pouvons rien faire à nous trois. Alors, je suis prêt à faire des concessions… juste pour cette fois, afin que nous accédions tous à la troisième épreuve.

Gurei semblait absolument satisfait de cette réponse. Kiba arborait un air agacé. Mais Shikamaru n'avait pas l'air conquis. Son regard croisa celui de Sasuke qui le soutint. Sasuke semblait dire avec ses yeux que Shikamaru ne réussirait pas à le déstabiliser.

- Gurei, écoute, reprit alors Shikamaru d'un air plus alarmé. Je propose que nous prenions le bandeau de la team 7 et les laissions partir. Ils ne sont là que pour tout foutre en l'air!

- Shikamaru, tu es un peu trop parano à mon goût, railla simplement Gurei en agitant sa main. La team 7 est une team de Konoha et nous devons aider tous les ninjas de Konoha à passer cette épreuve.

- Merci de ton soutien, Gurei, dit Sasuke avec un sourire à l'égard de Shikamaru que seul Shino aperçut. Mais une fois de plus, il ne fit rien, ne dit rien.

- Nous allons vous ériger une tente et ensuite, Sasuke, tu viendras me parler des infos que vous avez ainsi que de tes stratégies.

Sasuke acquiesça et la team 7 suivit un des trois Genins qu'ils ne connaissaient pas, laissant un Shikamaru très agacé. Sasuke, satisfait de son coup de maître, se laissa guider vers l'endroit où il passerait la nuit. La tente n'était pas très grande, faite en partie avec de grande feuilles d'arbres fruitiers, mais elle était plus confortable que les lits de fortunes qu'ils s'étaient créés ces cinq derniers jours. Après les avoir installés, le Genin s'en alla.

- Ce Gurei est vraiment d'une bêtise, siffla alors Sakura qui n'en revenait pas. Il n'a même pas mis au point un 'service de renseignement' alors qu'il a une Hyuuga avec lui! Heureusement que Konoha n'a pas de dirigeants comme Gurei. Konoha n'existerait plus sinon.

- Complètement d'accord, ricana Sai.

- Dans tous les cas, ce Konoha-ci ne fera pas long feu, ajouta Sasuke. Mais pour le moment, profitons un peu de ce confort. Nous mettrons à exécution la suite de notre plan certainement demain.

- Parfait!

*

 

Shikamaru ne tenait pas sur place. Il n'aimait pas la tournure que prenaient les choses. L'arrivée de la team 7 allait compliquer bien des choses, il le savait. Il était plutôt bon à cerner les gens et il y avait bien longtemps qu'il avait cerné Sasuke, ayant été à l'académie avec lui. Sasuke préparait quelque chose.

- Tu crois qu'il va nous planter un kunai dans le dos? Demanda Chôji d'un air concerné.

- J'en suis certain.

- Sakura doit surement savoir quelque chose, pesta Ino. Il faut qu'on la torture et qu'on lui force à cracher le morceau!

- Tu t'y crois trop, Ino, soupira Shikamaru. Ceci n'est pas une vraie guerre.

- C'est vrai qu'on a souvent tendance à l'oublier, ça, reconnut Chôji.

- Alors, qu'est-ce que tu proposes de faire? Demanda Ino.

Shikamaru réfléchit. Ils avaient choisi la coalition proposée par Gurei parce qu'elle rendait les choses bien plus facile pour tout le monde. Même si c'était un idiot fini, pire que Kiba, avec aucun sens de la stratégie, il avait un certain charisme qui alliait tout le monde à sa cause. Shikamaru avait essayé de le mettre en garde mais, bien entendu, il avait été trop bête pour écouter. Shikamaru soupira.

- Raah, quelle galère! Et moi qui pensait qu'on allait se la couler douce. Va maintenant falloir qu'on fasse un pacte avec Sasuke!

- Hein? Fit Chôji.

- Vous ne comprenez pas? Sasuke est venu ici pour semer la pagaille. Il va certainement vouloir récupérer des bandeaux. Alors, vaudrait mieux être dans son camp parce que tel que s'est parti, je ne donne pas deux jours à notre cher bloc.

- Pourquoi si pessimiste, Shika? S'exclama Ino.

- C'est être réaliste, Ino. Imagine que c'était une vraie guerre et que nous étions un pays à part entière. Notre intérêt personnel vient avant tout et si celui en charge de l'alliance entre un certain nombre de pays n'est pas assez calculateur, alors il entraine tout le monde dans sa chute. Et c'est ce que va faire Gurei. Alors, il faut quitter le navire avent qu'il ne s'enfonce dans les profondeurs. Ce soir, nous irons voir la team 7.

Shikamaru n'était pas du genre à prendre la tête de quoique ce soit. Mais, Chôji et Ino ne purent s'empêcher de remarquer que Shikamaru avait donné l'ordre tel un chef, tel un Chûnin.

 

*

 

La nuit tombée, plusieurs feux de camps avaient été allumés pour éclairer la clairière. S'ajoutait à ça la lueur argentée que projetait le croissant de lune. C'était une nuit calme, belle, et presque romantique. Des rires se faisaient entendre dans la clairière entre diversGenins de Konoha, avec une certaine insouciante. On aurait presque dit que le climat de guerre instauré par les règles de l'épreuve s'était évaporé. Sasuke, Sai et Sakura, assis aux côtés de Gurei, l'écoutait s'esclaffer à cœur joie, amusé par des histoires paillardes et obscènes que lui racontaient certains Genins de son âge. Et alors que l'un d'entre eux racontait avec des détails poignants sa dernière aventure, la team 7 décida de se retirer.

- Vous êtes sûrs que vous ne voulez pas rester? Demanda Gurei à l'adresse de Sasuke et Sai. Vous pourrez apprendre une chose ou deux.

- J'en ai déjà assez appris lors de ma dernière mission, répliqua Sasuke. Donc non merci.

Gurei haussa les épaules et se retourna vers ses autres camarades. La team 7, quant à elle, se dirigea vers sa tente. Les trois s'assurèrent que rien ne se cachait dans les ombres, puis s'installèrent pour mieux converser. Plus tôt dans la journée, les trois avaient eu un 'conseil de guerre' avec Gurei pour lui communiquer ces fameuses informations étant en leur possession. Les trois n'avaient pas manqué d'imagination en inventant une série de faits tous aussi farfelus et faux les uns des autres. Mais Gurei avait tout gobé et à la fin, était complètement convaincu que Suna représentait une bien plus grande menace qui ne le croyait. Gurei était à présent persuadé qu'attaquer le bloc de Suna était la chose la plus importante à faire pour la réussite de l'épreuve. Il avait été tellement si facile à convaincre que Sasuke se demandait si Gurei ne prétendait pas être aussi stupide qu'il paraissait. Gurei avait donc décidé qu'ils planifieraient leur attaque le lendemain.

- Je suis presque triste de savoir que dès demain, la joie qui règne ici ne sera plus, confia alors Sakura.

Sasuke haussa les épaules et s'allongea. Tout ça lui était égal. Les trois restèrent silencieux pendant un moment avant de se redresser car ils venaient d'entendre des bruits de pas. Ils ouvrirent alors la tente et trouvèrent la team 10 en face d'eux.

- Il faut qu'on parle, dit Shikamaru d'un air agacé. Les six décidèrent donc de s'éloigner du camp. Sasuke se demandait bien ce qu'allait pouvoir lui dire Shikamaru. Il savait que ce dernier ne croyait absolument pas en sa sincérité. Il était d'ailleurs très content d'être tombé sur un chef stupide comme Gurei.

- Ok, c'est bon ici, finit par dire Shikamaru en se retournant vers Sasuke, Sakura et Sai. Chôji et Ino avaient les bras croisés.

- Qu'est-ce que vous voulez? Demanda aussitôt Sakura.

- Nous savons que vous êtes ici pour foutre le bordel, répondit Shikamaru. Je ne sais pas exactement comment, mais j'ai ma petite idée. Je suis prêt à parier que les infos que vous avez passées à Gurei sont fausses. Vous avez réussi à le manipulez.

- Tu n'as rien pour prouver ce que tu avances, contra Sasuke. Shikamaru haussa les épaules.

- Je sais. Mais je sais aussi que j'ai raison. Donc c'est tout ce qui compte. Et je sais aussi que vous allez réussir. Vu la stupidité deGurei, même le plus incompétent des Genins réussirait. Donc, on veut faire un pacte avec vous.

Cette déclaration surprit Sakura et Sai. Sasuke, par contre, avait un léger sourire en coin sur ses lèvres.

- Vraiment? Et pourquoi?

- C'est purement stratégique. On ne veut pas couler avec les autres, donc on se rabat sur une issue de secours. Certains appelleraient ça de la lâcheté mais moi j'appelle ça être pratique et rationnel. Les valeurs chevaleresques n'ont aucune importante dans des situations comme celle-ci.

Sasuke sondait à présent Shikamaru, comme s'il le voyait sous un nouveau jour. Il ne s'était jamais rendu compte à quel point il était lucide et intelligent. Ou, était-ce de la tactique? Une combine pour contrer la leur? Non, finit par se dire Sasuke, Shikamaru était trop intelligent pour tenter quelque chose d'aussi risquer. Il avait certainement dû comprendre qu'en se mettant Gurei dans la poche, Sasuke avait pris un très gros avantage. Le duper ne servirait à rien. Ce fut à cet instant que Sasuke comprit toute l'étendue du potentiel que représentait Shikamaru. Les rumeurs sur le clan Nara n'étaient donc pas infondées: ils étaient de sacrés stratèges.

- C'est d'accord, finit par dire Sasuke en tendant sa main.

Sakura et Sai se regardèrent sans broncher puis se tournèrent vers Ino et Chôji qui semblaient être dans le même état qu'eux. Shikamaru serra la main de Sasuke mais, avant de se retirer, ajouta:

- Saches que cette petite entente prendra fin dès que ton petit coup sera mis en action. Ceci est une alliance temporaire, sans plus.

- Ça me va, répliqua simplement Sasuke en acquiesçant. Il lâcha ensuite la main de Shikamaru. Ce dernier lança un dernier regard suspect à Sasuke avant de tourner ses talons et de s'en aller sans un autre mot. Ino et Chôji finirent par le suivre sans broncher. Lorsqu'ils furent sûrs que les trois membres de la team 10 n'étaient pas à proximité, Sakura s'exclama alors:

- Mais qu'est-ce que ça veut dire, tout ça? Tu crois vraiment qu'ils sont sincères?

Sasuke réfléchit un moment avant d'acquiescer.

- J'en suis quasiment sûr. Et même s'ils essayaient de nous trahir, ce ne serait pas trop en leur avantage vu comment nous allons nous y prendre pour 'foutre le bordel' comme il le dit.

Les trois de la team 7 continuèrent ainsi de commenter le comportement de Shikamaru.

*

 

Le lendemain, Sasuke, Sakura et Sai furent convoqué dans la tente de Gurei pour mettre au point le plan d'action. Gurei, dans ses allures de chef, se tenait sur son tabouret, les bras croisés et les jambes écartées de façon intimidante. Il était prêt à reprendre les hostilités. Kiba et Shino ainsi que deux autres Genins se trouvaient à ses côtés. Les trois de la team 7 entrèrent dans la tente et s'assirent en face de Gurei.

- Nous sommes prêts à lancer une offensive contre Suna, dit alors Gurei. Mais il nous faut savoir où ils sont. Je n'ai pas envie d'envoyer des équipes en reconnaissance pour ne pas disperser mes forces.

Ç'aurait été la meilleure chose à faire, soupira intérieurement Sai, attristé par le manque de bon sens de Gurei. En envoyant ses propres équipes, il aurait pu vérifier la véracité des informations que lui avaient fournies Sasuke. Mais Gurei était trop obsédé par son envie de 'rester soudé' pour éviter toutes pertes qu’il en perdait le sens de la stratégie.

- Je peux utiliser mon Jutsu pour espionner le bloc de Suna, dit ainsi Sai. Dès que je les aurai localisés, on pourra se mettre en mouvement.

- Parfait, fit Gurei. Kiba, Shino, veillez à ce que tout le monde soit prêt. Nous allons lancer une offensive totale avec toutes nos forces et vaincre ainsi Suna une bonne fois pour toute.

Kiba et Shino acquiescèrent puis sortirent de la tente.

- Préparez-vous aussi à l'action, dit Gurei avec fierté, comme s'il s'apprêtait à réussir un splendide coup. La team 7 acquiesça avant de s'éclipser.

- Malgré la stupidité de Gurei, dit Sakura, il faut admettre qu'une attaque en masse et par surprise ne laissera pas beaucoup de chance à Suna.

- Si une attaque surprise, il y avait, contra Sasuke. Cette répliqua désarçonna Sakura.

- Que veux-tu dire? Lança-t-elle. Sasuke se tourna vers Sai qui avait déjà compris.

- Tu veux que j'avertisse anonymement l'arrivée de Konoha à Suna? Demanda-t-il alors.

- Hein? Fit une nouvelle fois Sakura.

- C'est possible? Demanda Sasuke à l'adresse de Sai. Ce dernier acquiesça.

- L'encre utilisée pourra se transformer en mot d'alerte, expliqua-t-il calmement. Sasuke semblait satisfait.

- Mais quel est l'intérêt de donner un avantage à un village adverse? Lança Sakura. On est toujours de Konoha, je te signale!

- Certes, mais je m'en fous royalement en ce moment. Ce que nous voulons créer pour le moment, c'est le chaos.

Sakura découvrait en Sasuke un côté encore jamais perçu. Le petite sourire en coin de Sasuke l'apeurait presque. Pourquoi aller aussi loin pour un examen? Sasuke se prêtait-il trop au jeu? S'amusait-il à semer la zizanie? Sakura se tourna vers Sai qui semblait aussi sonder Sasuke en silence. Elle se demandait bien ce à quoi pouvait penser le brun pale sur l'Uchiwa. Mais l'heure n'était pas à la réflexion. Sai dessina quelques souris qu'il matérialisa et lança à la recherche du bloc de Suna. Pendant ce temps, tout le monde dans la clairière s'apprêtait à se mettre en mouvement. On défaisait les tentes, effaçait les traces de feu de camp et remballait les lits de fortune. Sasuke aperçut Shikamaru au loin qui contemplait ce qui se passait sans rien broncher. Sasuke lui fit un signe de main en guise de salutation mais Shikamaru resta de marbre face à lui.

 

Un peu plus de deux heures plus tard, les souris revinrent auprès de Sai. Ce dernier s'empressa d'informer à Gurei la position de Suna: Sud-Sud-Est. Tout le monde était prêt. Gurei rassembla les troupes et scanda leur victoire assurée. Chaque équipe que composait ce bloc de Konoha gardait très soigneusement son bandeau qui était attaché à une partie du corps d'un des membres de l'équipe. Shikamaru était celui qui s'était porté volontaire pour veiller sur le bandeau vert en l'accrochant à sa ceinture. Sasuke tenta un nouveau signe de salutations mais Shikamaru semblait être décidé à l'ignorer. Il ne devait pas être content de cette alliance temporaire. Cela amusait bien Sasuke.

Le bloc de Konoha ne tarda donc pas à se mettre en route. La forêt vibrait à présent sous le rythme des pas de courses du groupe deKonoha qui fonçait à vive-allure vers le sud.

 

*

 

Le bloc de Suna, composé de douze Genins, campait sur la rive gauche de la rivière qui parcourait la Forêt de la Mort. Quelques heures plus tôt, ils avaient reçu un message assez spécial venu de nulle part. D'après ce message, le bloc de Konoha les attaquerait à un moment ou un autre. Kenji, le chef du bloc de Suna, voulant vérifier l'information, avait ainsi envoyé un de ses coéquipiers en reconnaissance. Et celui-ci venait de lui envoyer un oiseau avec un mot confirmant l'information: une vingtaine de ninjas de Konohas'avançait à grande vitesse vers eux. Kenji déclara ainsi l'alerte et la préparation immédiate de tous les pièges possibles. Même siKonoha avait l'avantage du nombre, ils n'auraient pas l'avantage de surprise. D'après le mot anonyme, le chef du bloc de Konohapensait ainsi lancer une attaque surprise. Kenji, se demandant bien qui était cet informateur mystère, remercia la providence pour cette tournure des événements. Les hostilités allaient reprendre.

Tous les autres étaient en position et les pièges prêts à être déclencher. La bataille allait bientôt éclater. Kenji avait choisi de se mettre à découvert pour être le premier sur le front. Cela donnerait ainsi un sentiment d'assurance aux ninjas de Konoha qui fonceraient ainsi sans se douter du retournement de situation.

*

 

Arrivé aux alentours de la position du bloc de Suna, Gurei fit halte. Tout le monde s'arrêta, chacun perché sur un arbre. De là où ils étaient, ils pouvaient apercevoir Kenji au loin, qui semblait pêcher dans la rivière. Gurei fit signe à trois équipes d'attaquer par la droite et à trois autres équipes, parmi elles celles de Shino et Shikamaru d'attaquer par la gauche. Les deux restantes, celles de Gureiet la team 7, attaqueraient en front. Tous acquiescèrent et s'exécutèrent. Shikamaru, Ino, Chôji, Kiba, Shino, Hinata suivirent les trois autres Genins plus âgés pour attaquer à gauche. Shikamaru, Ino et Chôji restaient légèrement en retrait dans leur procession. Shikamaru, ayant été averti par Sasuke que Suna avait été mis au courant, se doutait que le manque d'activité des ninjas de Sunan'était qu'un leurre. Mais Shikamaru ne trahirait pas le secret. Son plan à lui, Ino et Chôji était tout simple: attendre que les deux autres équipes ne soient prises en combat pour récupérer leurs bandeaux et s'éloigner le plus vite possible de la zone d'affrontement. Et ainsi s'achèverait cette alliance avec la team 7. Eux avaient rempli leur devoir d'atténuer tous doutes et de conseiller Gurei à effectuer à la lettre les conseils de Sasuke. Les choses se passaient comme prévu. La trahison était totale et le bloc de Konoha allait bientôt en faire les frais. Tout en avançant du camp de Suna, Shikamaru s'amusa à s'imaginer en vraie situation de guerre. Trahirait-il vraiment sa nation pour sa survie? Il ricana intérieurement, pensant aux conseils d'Ibiki, et à sa définition de ce qu'était un Chûnin. Shikamaru connaissait bien la réponse. Ceci était un examen où chacun était pour soi. Mais Shikamaru avait trop de respect et d'amour envers Konoha qu'il donnerait volontiers sa vie pour sa patrie. Mais quelque chose lui disait que les membres de la team 7, en particulier Sasuke, ne partageaient pas sa vision des choses. Shikamaru soupira, continuant son avancée.

 

De leur côté, la team 7 et la team de Gurei s'avançaient aussi à pas feutré vers la clairière où campait le bloc de Suna. Kenji ne semblait avoir rien remarqué mais Sasuke savait très bien que ce n'était qu'un fait semblant. Les Genins de Suna avaient dû préparer quelque chose. Ainsi, la team 7 était aux aguets. Leur but, si tout se passait bien, était de récupérer les bandeaux de Gurei et de Kenji. Ils pourraient ensuite échanger le bandeau de Gurei, ou récupérer un deuxième bandeau de Konoha. La team de Gurei était en tête, et bientôt, ils surgirent des arbres. Kenji se retourna immédiatement mais Gurei avait déjà lancé une salve de shurikens. Mais l'expression surprise de Kenji se transforma en sourire moqueur. Les shurikens le frappèrent et il disparut comme un mirage.

- Un Bushin? S'étonna Gurei, surpris. Ce fut au même moment qu'il vit une multitude de kunais pleuvoir vers lui. Sasuke, Sai et Sakura se trouvaient déjà à l’abri. Gurei cria à ses coéquipiers d'éviter l'attaque et se dispersèrent. Mais l'un des coéquipiers de Gureimarcha sur un parchemin explosif caché qui explosa. Aussitôt, trois Genins de Suna jaillirent de nulle part et s'attaquèrent à Gurei et son coéquipier restant.

- Sasuke! Sakura! Sai! Criait Gurei. Mais les trois n'étaient pas en vue. Kenji fonça à son tour vers Gurei. Pendant ce temps, aux alentours, d'autres explosions venaient de retentir ainsi que des pluies de kunais, des troncs d'arbres morts jaillissant et venant se fracasser contre les Genins de Konoha.

- Tel est pris qui croyait prendre, lança Kenji avec moquerie à l'adresse de Gurei. Ce dernier, dépassé par les événements en entendant ses alliés crier au désespoir face à cette défense surprise, fut doublement surpris lorsqu'il se prit un coup par derrière, assené par Sasuke.

- Sasuke? S'étonna-t-il, tombant sur son genou droit. Sasuke sourit et arracha le bandeau vert de l'épaule de Gurei avant de lui donner un deuxième coup de poing que Gurei réussit néanmoins à parer. De leur côté, Sai et Sakura avaient déjà encerclé Kenji qui se mit à composer une série de mudras.

- Vous ne m'aurez pas aussi facilement! Fûton, Sunagakure no Shuriken!* S'exclama-t-il. Un tourbillon de sable s'éleva, aveuglant immédiatement Sai et Sakura. Ceux-ci se rendirent compte que le tourbillon de sable cachait des shurikens qu'ils entendirent siffler tout en fonçant vers eux à vive allure.

- Sakura, attention! Cria Sai qui avait les yeux fermés à cause du sable. Il utilisa son ouïe pour éviter quelques shurikens, mais fut néanmoins atteint par certains. L'épaule, la jambe et le flanc gauche entaillé, il sauta vers la droite pour esquiver une autre salve deshurikens. Mais le tourbillon de vent mêlé au sable et aux shurikens continuait de sévir. Pendant ce temps, Sasuke essayait tant bien que mal d'immobiliser Gurei qui se trouvait déjà à terre. Assis sur son torse, Sasuke enchainait des coups de poings que Gureiessayait de contrer. Mais en voyant les effets de la technique de Kenji se propager vers eux, Sasuke sauta et fit une roulade vers la droite, laissant Gurei se faire prendre par le tourbillon de sable aux shurikens. Sasuke se rendit ensuite compte que Sakura et Sai se trouvaient eux-aussi pris au piège. Il attrapa un kunai de sa pochette attaché à un parchemin explosif et le lança en direction de Kenji. L'explosion dissipa légèrement le tourbillon; Kenji avait aussi évité le souffle de l'explosion, perdant temporairement contrôle sur sa technique. Sai et Sakura en profitèrent pour s'éloigner et rejoindre Sasuke.

- Vous allez bien? Demanda ce dernier en voyant les quelques entailles qu'avaient subies ses coéquipiers.

- Oui, t'inquiète, fit Sakura qui s'était déjà remise en garde.

- Il nous faut son bandeau, dit Sai qui avait déjà déroulé un rouleau de parchemin vierge. Il y dessina plusieurs serpents qu'il matérialisa. Les serpents d'encre jaillirent de la toile et foncèrent vers Kenji.

- Fûton, Kaze no Shuriken!* Riposta Kenji en lançant des shurikens enrobés de son chakra qui changea de nature pour devenir du vent. Serpents d'encre et shurikens se rencontrèrent et les shurikens de vent firent disperser l'encre qui constituait les serpents. La substance noire s'éclaboussa sur le sol et les quelques arbres environnant. Les shurikens de vent, quant à eux, continuèrent leur course. Sakura décida de riposter de la même manière en lançant une salve de shurikens avant de faire un signe de croix avec ses index et majeurs droits et gauches.

- Shuriken Multiclonage! S'exclama-t-elle. Dans un tourbillon de fumée blanche, les quelques shurikens lancés décuplèrent de nombre. Kenji, surpris, dut sauter pour esquiver l'excès de shurikens qui réussit à traverser sa barrière de sa technique. Sasuke en profita pour foncer vers lui tout en composant une série de signes incantatoires.

- Katon, La Boule de Feu Suprême! Lança-t-il avant de bomber son torse et de cracher une boule de feu. Kenji atterrit et fit une roulade juste à temps pour éviter la technique Katon. Celle-ci l'effleura, brûlant légèrement sa manche gauche. Mais Kenji ne fut pas assez rapide pour éviter de nouveaux serpents d'encre que Sai avait créés. Il se retrouva donc pris au piège le Choju Giga*. Sakura termina en lui assenant un coup de poing mémorable avant de lui dépouiller de son bandeau. Kenji, assommé, gisait à présent au bord de la rivière.

Mais à peine que les trois n'eurent le temps de souffler qu'ils virent d'autres ninjas de Suna foncer vers eux. Mais ceux-ci furent interceptés par d'autres ninjas du bloc de Konoha qui pensaient toujours la team 7 de leur côté. La bataille se faisait virulente entre les deux camps mais Sasuke, Sakura et Sai se firent spectateurs.

- Mais qu'est-ce que vous faites? S'exclama alors la voix de Kiba, enchérit par les aboiements d'Akamaru. La team 8 venait de surgir en courant. Les trois avaient dû affronter une équipe de Suna.

- Il y a eu trahison! Continua Kiba. Il n'y a pas d'autres explications! Ils étaient bien trop préparés!

Mais Kiba s'arrêta en voyant Gurei à terre, entaillé de tous parts, et Sasuke tenant dans sa main son bandeau. Kiba comprit alors et lança un regard dégoûté aux membres de la team 7.

- Vous! S'exclama-t-il.

- Sasuke-kun, Sakura-chan, Sai-kun, pourquoi? Minauda Hinata qui était aussi surprise.

- Faite-vous une raison, nous voulons passer cette épreuve et nous faisons tout ce qu'il faut pour, répondit simplement Sasuke avec un fin sourire.

- Shikamaru avait donc raison, comprit Shino d'un ton blasé.

- Nous allons vous faire payer! S'exclama Kiba qui s'était déjà mis en position de combat. Mais au moment où il voulut bondir, il sentit son corps se raidir.

- Pas de ça les amis, dit alors une voix derrière la team 8. Sasuke souriait car il venait de voir la personne qui avait parlée: il s'agissait de Shikamaru, en compagnie d'Ino et Chôji. Ino tenait un bandeau de Suna.

- Shikamaru? S'étonna Kiba qui put tourner sa tête pour voir celui qui avait parlé.

- Une double-trahison, constata calmement Shino.

- Comme l'a dit Sasuke, c'est chacun pour sa pomme, continua Shikamaru. Les alliances se font et se défont. C'est ça, la vraie guerre.

Et alors que Shikamaru parlait, les quelques ninjas de Konoha restant accourait vers la clairière pour faire face à la poignée de ninjas de Suna encore sur pied. Mais plus ils avançaient, plus d'autres pièges se déclenchaient. Et dans cette symphonie d'explosion, de tintements de métal et de cris, la team 7, team 8 et team 10 se tenaient en échec.

- Shikamaru, fait attention, prévint alors Ino qui venait de ressentir une vibration étrange. Mais au même moment, plusieurs insectes jaillirent du corps de Shino avant de foncer vers Shikamaru.

- Galère! S'exclama celui-ci en relâchant immédiatement sa technique pour éviter l'essaim d'insecte. Ino et Chôji aussi évitèrent l'essaim d'insectes. Mais Cela avait permis à Shino, Kiba et Hinata de se libérer. Kiba bondit alors sur Sasuke; Shino exécuta lesmudras du tigre et du serpent avant de psalmodier:   

- Bushi Shushin no Jutsu!*

Aussitôt, il disparut dans un tourbillon d'insectes noirs et réapparut au milieu de Shikamaru, Ino et Chôji. Il fit alors une couronnée de jambes que les trois esquivèrent en un saut. Shikamaru fit une roue avant de se remettre sur pied et déclencher son Kage Mane. Shino évita aisément l'ombre de Shikamaru et pointa ses mains sur lui, déversant un essaim d'insecte sur le brun. Pendant ce temps, Ino et Chôji essayèrent une attaque combinée mais Shino mêla son Bushi Shushin à du Taijutsu pour les mettre à terre.

Il est fort, ne purent s'empêcher de penser les trois de la team 10. Shikamaru déclencha un parchemin explosif pour dissiper les insectes et créer un écran de poussière qui lui permit de disparaitre.

- Hum, fit simplement Shino en cherchant Shikamaru du regard.

Pendant ce temps, Kiba se livrait à un échange de Taijutsu avec Sasuke. Hinata, elle, n'avait pas fait long feu et avait été emprisonnée par un filet d'encre créé par Sai.

- Akamaru! Cria Kiba en se mettant en pose bestiale. Le chiot aboya et se posa sur le dos de son maître. Kiba fit le signe du bélier et Akamaru prit ainsi son apparence. Sasuke, perché sur une branche, observait d'un mauvais œil cette technique.

- Tu vas goutter à la puissance des Inuzuka! S'exclama Kiba. Ninpô! Les Crocs Lacérants!

Le corps de Kiba et d'Akamaru ayant pris son apparence furent parcouru d'une grande quantité de chakra.

- Tu as un assez bon contrôle du chakra, Kiba, constata d'ailleurs Sasuke, le front fermé. Puis, fermant les yeux et souriant presque, il ajouta: Mais c'est dommage, car tu es loin d'avoir mon niveau. Ce qui veut dire que tu es loin de me poser un problème.

Sasuke rouvrit ses yeux, dévoilant ses Sharingans. Mais Kiba ne se laissa pas impressionner par la vue des yeux légendaires des Uchiwa et fonça sur Sasuke, tourbillonnant sur lui-même et autour d'Akamaru qui tourbillonnait aussi à vive-allure. Leur attaque détruisit l'arbre sur lequel était perché Sasuke. Mais ce dernier avait réussi à esquiver les Crocs Lacérants de Kiba. Sasuke bomba d'ailleurs son torse et lança une puissante boule de feu qui stoppa Kiba et son chien. Ils se prirent l'attaque de plein fouet.

- Sai! Sakura! Cria ensuite Sasuke. Les deux le rejoignirent.

- Ne nous éternisons pas ici! Vite!

Sakura lança un dernier regard à Ino et Chôji qui étaient à terre, puis suivit Sai et Sasuke qui fuyaient déjà à travers les arbres.

Ino et Chôji, de leur côté, réussirent à se relever. Shino se trouvait devant eux. Ils constatèrent qu'Hinata était toujours prisonnière du filet d'encre de Sai et que Kiba et Akamaru se trouvaient à présent à terre, ayant les vêtements calcinés et le corps fumant. Mais, il n'y avait pas de Shikamaru en vue. À cet instant, Ino eut une petite peur. Shikamaru s'était-il enfui? Les avait-il abandonnés? Mais alors qu'Ino s'apprêtait à se résigner à cette éventualité, elle vit un shuriken foncer vers Shino. Ce dernier l'esquiva, ayant repérer l'emplacement de Shikamaru. Il se tourna donc vers sa droite, prêt à lancer une attaque. Mais, il comprit bien trop tard qu'il venait de se faire avoir car il vit l'ombre de Shikamaru passer sur celle que projetaient quelques arbres, gagnant ainsi assez de terrain pour l'immobiliser.

- Manipulation des Ombres réussite, dit-il en surgissant d'un buisson.

- Un shuriken boomerang? comprit alors Shino. Tu voulais que mon ombre soit à cet angle pour te permettre de m'avoir aussi facilement.

- Élémentaire, ricana Shikamaru en se grattant la tête.

- Je me suis libéré une fois, je peux encore le faire.

- Pas cette fois, non, répliqua Shikamaru sur un ton de défi. Au même moment, Shino entendit:

- Ninpô! Décuplement! Le Boulet Humain!

Effectivement, Chôji venait d'utiliser sa technique de décuplement qui lui permit de prendre une forme ronde et imposante, avant de tourner sur lui-même, telle une roue, et de foncer sur Shino qui, immobilisé par la technique de Shikamaru, ne put rien faire. Chôji s'affaissa ainsi violemment sur lui, craquelant le sol. Il se retira ensuite, reprenant une forme normale. Shino gisait à terre, peinant à se relever.

- Vite, il faut partir! S'exclama ensuite Ino qui avait déjà rejoint Shikamaru. Chôji les rejoignit. Shikamaru jeta un dernier coup d'œil à la bataille qu'ils laissaient derrière eux avant de s'en aller.

 

***

 

   Rôku Shirudô sauta du sommet de l'arbre où il était perché et atterrit au pied de ce même arbre où se trouvaient Nami et Ryû, les deux assis et adossés contre le tronc de l'arbre. L'après-midi touchait bientôt à sa fin et les couleurs ocre et dorées du crépuscule illuminant la clairière les rendaient nostalgiques. Ils avaient hâte d'en finir avec cet examen pour rentrer chez eux. Les forêts automnales aux arbres gargantuesques leur manquaient.

- Alors? Demanda Ryû alors que les yeux de Rôku viraient de l'ambre au noir.

- Le Mori no Me* n'est pas du même niveau que le Byakugan niveau distance, mais je suis sûr de ce que j'ai vu, répondit Rôku en se grattant la tête. Il y a eu bataille, ça c'est sûr. Avec toutes les langues de fumées qui s'élevaient dans le ciel et les oiseaux fuyant le sud, il n'y a aucun doute.

- j'espère que les autres vont bien, dit alors Nami qui avait la joue contre la paume de sa main droite. Le plan avait été de se retrouver tous les trois jours mais les circonstances avaient tout changé.

- Les autres vont bien, affirma Rôku avec un sourire rassurant. J'en suis sûr. Si Ôku avait un problème, je le saurais. Quant à Naruto,Eirin et Akira, ben, c'est la team Oméga quoi. Ils ont été dans pire que ça, donc je n'me fais pas de soucis. Et pour Tayuya, Kimimaroet Haku, ben, même chose.

- Rôku a raison, renchérit Ryû en posant sa main sur l'épaule de Nami pour la réconforter. Celle-ci remercia Ryû d'un sourire. Étant le plus jeune de toute la bande, Ryû était celui qui se faisait le plus malmener (gentiment) et taquiner. Mais, il ne manquait jamais d'avoir le sourire réconfortant. C’était un être rassurant que chaque membre de la bande était content d'avoir comme ami. Ryû gratta sa chevelure blonde, gêné par le sourire affectif que lui faisait Nami.

- Je te l'ai déjà dit, Ryû, si tu faisais un peu plus vieux, je crois que je serais amoureuse de toi, dit Nami en ricanant. Ryû devint tomate.

- Na… Nami-chan, ne dis pas des choses comme ça, tu…

Nami et Rôku éclatèrent de rire alors que Ryû se grattait violemment la tête. Nami le prit dans ses bras.

- Bon, fit Rôku comme pour ramener tout le monde à la réalité. Il faut nous remettre en route. Je crois bien qu'on a creusé assez de distance avec l'équipe de Kusa pour ne pas nous faire repérer.

Au même moment, Nami posa son index et majeur gauche sur son œil gauche.

- Effectivement, ils sont toujours en mouvement, confirma-t-elle. Ils ne semblent pas avoir repérer mon œil aqueux.

- Parfait, fit Rôku. Sont-ils toujours trois ou ont-ils été rejoints par les cinq autres?

Nami remua la tête.

- Toujours trois. Je pense qu'ils se dirigent vers le sud pour voir s'il n'y a rien à récupérer de l'affrontement qu'il y a eu.

- Les charognards, ricana Rôku. Nami et Ryû firent de même.

- Allez, en route.

 

Les trois se remirent donc à sauter d'arbres en arbres à la poursuite des trois ninjas de Kusa. Effectivement, depuis cinq jours, Rôku,Nami et Ryû s'étaient mis en chasse des team de Kusa. Leur but était d'en isoler une des trois pour les dépouiller de leur bandeau. Mais cela s'était avéré être une tâche plutôt difficile car Kusa s'était formé son propre petit bloc de trois équipes. La team 2 de Ko avait réussi à les pister et les observer sans se faire prendre mais n'avait jamais trouvé d'ouverture. Les neufs de Kusa, ou plutôt les huit car l'un d'entre eux semblait avoir disparu, se déplaçaient toujours ensemble, ne relâchaient jamais leur garde et commettaient très rarement d'erreurs. Le seul hic était qu'ils n'avaient toujours pas récupéré de bandeaux. Mais voilà qu'ils avaient finalement commis l'erreur tant attendu: la séparation. Contre huit, la team 2 savait qu'elle avait peu de chances. Mais à trois contre trois, ils avaient complètement l'avantage, surtout avec les techniques dimensionnelles de Rôku. Le bloc de Kusa avait décidé que le déplacement vers le sud ne nécessitait pas la présence des huit et avait finalement envoyé une équipe pour une mission de reconnaissance.

Les trois accélérèrent, y mettant toute leur énergie. En parvenant à récupérer le bandeau de Kusa, la team 2 aurait rempli sa mission.Rôku se demandait d'ailleurs si les autres avaient réussi à récupérer les bandeaux qui leur étaient assignés. La team Oméga avait choisi de s'occuper de Taki, la team 5 d'Ame, et la team Zabuza d'Oto. Rôku n'avait aucun doute que chaque équipe réussirait à s'approprier un bandeau, assurant ainsi leur qualification à la prochaine étape. Cependant, il restait encore un peu plus de neuf jours avant la fin de l'épreuve et beaucoup de chose pouvaient se passer en neuf jours. Mais Rôku décida de chasser toute inquiétude de sa tête et redoubla de vitesse.

 

Leurs efforts portèrent ses fruits car bientôt, ils réussirent à rattraper la team de Kusa. Ceux-là les avaient d'ailleurs repérés. MaisRôku ne s'en faisait pas puisque le but était de les affronter. Nami porta une nouvelle fois son index et majeur gauche à son œil gauche.

- Vu ce que j'arrive à lire sur leurs lèvres, ils sont en train de se demander s'ils devraient essayer de nous semer ou simplement de nous affronter, informa-t-elle.

- Allez, arrêtez-vous, murmurait Rôku. On n'est que des gamins, vous ne devriez pas avoir aussi peur de nous affronter.

Et comme s'ils avaient entendu Rôku, les trois de Kusa firent finalement halte et se retournèrent vers les trois de Ko qui s'arrêtèrent à leur tour. Chacune sur une haute branche, les deux équipes s'affrontaient à présent du regard.

- Des ninjas de Ko, hein? Cracha alors un des Genins de Kusa. Ils avaient à peu près tous la même apparence, portant des tuniques beiges et des colons noirs. Ils portaient aussi des chapeaux de paille sur leur chevelure noire. La seule différence était que l'un d'entre eux portait aussi une demi-cape bleu foncée et qu'un autre avait une sorte de rouleau de tiges de bambous attaché à son dos.

- Voilà que vous surgissez de nulle part, dit d'ailleurs celui-ci. À moins que ce ne soit pas un hasard. Étiez-vous depuis le début à nos trousses?

Nami pointa alors vers eux et ceux-là constatèrent un petit orbe bleu qui flottait au-dessus d'eux.

- Mon œil aqueux, expliqua-t-elle, satisfaite. Les Genins de Kusa se regardèrent, énervés de s'être fait suivre aussi facilement.

- Ce n'est pas grave, finit par dire celui à la cape courte. Nous allons nous emparer de votre bandeau et ainsi en finir avec vous.

- C'est tellement cliché ce que vous venez de dire, railla Rôku avec un sourire narguant. Vous croyez vraiment qu'on vous suivrait si on n’était pas sûr de nos capacités?

- Et vous croyez qu'on se serait arrêté si on n’était pas sûr des nôtres? Rétorqua celui qui n'avait un accessoire.

- Voyons voir alors, contra Nami d'un air téméraire. Comparons donc les capacités de Ko à celle de Kusa!

Aussitôt, elle dégaina trois kunais. Elle fit un signe du bélier avec sa main droite tout en soufflant sur les kunais. Ceux-là furent alors parcourus d'électricité. Elle les fit tournoyer autour de son majeur gauche avant de les lancer. Puis, elle lia ses deux mains et exécuta les signes du coq et du lièvre.

- Ranton! Cria-t-elle ensuite, Jin'rai no Jutsu*!

Les trois kunais se plantèrent aux pieds des trois ninjas de Kusa et une décharge électrique mêlée à un roulement de tonnerre retentit. Les trois de Kusa furent repoussés par l'onde de choc créé décharge électrique mais celle-ci ne fut pas assez puissante pour les désarçonner. Ils réussirent ainsi à se ressaisir en faisant une roulade et atterrissant sur de nouvelles branches. La seconde qui suivit, ils bondirent vers les trois de Ko. Nami dégaina une nouvelle fois des kunais, prête à réitérer sa technique. Elle cibla le ninja possédant le rouleau de tiges de bambous. Celui-ci para d'ailleurs les kunais de Nami avec son rouleau qui utilisait comme un marteau. À cause de la matière du bambou, le courant électrique généré par la technique de Nami n'eut aucun effet sur le ninja. Pire, le rouleau était intact. Le ninja se posa ainsi devant Nami et lança un coup de son rouleau géant. Nami se baissa in extremis pour éviter le coup qui fit vibrer l'air. Concentrant du chakra dans la plante de ses pieds, elle bascula en-dessous de la branche, se retrouvant la tête en bas, puis remonta par surprise derrière son adversaire avant de lui assener un coup de poing. Celui-ci usa une nouvelle fois de son rouleau de bambous comme bouclier. Ensuite, il le fit tournoyer et le balança contre Nami. Celle-ci quitta la branche en un saut pour éviter l'attaque et atterrit au sol. Mais le ninja de Kusa la suivit et réitéra son attaque. Nami plaqua ses mains l'une contre l'autre et elles furent parcouru d'électricité. Elle bondit ensuite vers son adversaire et para le coup de rouleau de bambous avec sa main électrifiée, créant une onde de choc qui la repoussa en arrière. Le ninja de Kusa en profita pour dérouler son rouleau et l'agiter.

- Ninpô! S'exclama-t-il, Danse des Bambous Démoniaques!

Aussitôt, toutes les tiges de bambous qui formaient le rouleau se détachèrent les unes des autres, chargées de chakra. Aiguisées, elles se mirent à révolver autour de leur maître. Ce dernier fit des mouvements avec ses bras et les milliers de tiges de bambous se dressèrent en l'air et foncèrent vers Nami. Celle-ci se mit à courir pour éviter l'attaque mais les bambous ne la lâchaient pas d'une semelle. Elle prit un virage serré et fonça une nouvelle fois vers son adversaire, les tiges de bambous aiguisés à ses trousses.

- Courir ainsi ne te servira à rien! Se moqua le maitre des bambous, agitant toujours ses mains. Nami sauta et fit une roulade arrière; les bambous passèrent juste en-dessous d'elle. Elle atterrit, les mains plaquées l'une contre l'autre. Comme elle s'y attendait, les bambous foncèrent une nouvelle fois vers elle. Mais cette fois-ci, elle était prête.

- Ranton! Cria-t-elle, Yuudachi no Jutsu!*

Elle cracha ensuite une grande quantité d'eau chargée d'électricité qui forma une sorte de barrière contre les bambous démoniaques. Mais, le problème était qu'elle devait garder sa technique activée sinon les bambous reprendraient leur course. Ces tiges semblaient indestructibles et imparables. Le maître des Bambous Démoniaques en profita donc de l'immobilité de Nami pour l'attaquer directement en fonçant sur elle et en lui assenant un coup en plein abdomen. Nami poussa un bruit sourd, crachant de la salive, et tomba à genou, mettant terme à sa technique. Le Genin de Kusa enchaîna avec une savate en plein visage de la rousse qui l'envoyavalser à terre. Il agita ensuite ses mains et les bambous reprirent leur danse et foncèrent vers Nami étant toujours en sol, avant de s'abattre sur elle. Les bambous se plantèrent dans le sol avec une telle violence qu'elles élevèrent un nuage de poussière. Mais quand celui-ci se dissipa, on put constater qu'à la place de Nami se trouvait une poupée de paille transpercée par les tiges de bambous. Comprenant que Nami avait usée d'une technique de substitution, le Genin de Kusa se retourna in extremis mais ne fut pas assez rapide pour éviter un coup de poing électrique de Nami. Le coup le secoua violemment, dû à la décharge qu'il se prit, et le mit à terre.Nami haletait, sentant qu'elle avait déjà utilisé beaucoup de chakra. Son affinité héréditaire était puissante, certes, mais demandait beaucoup d'énergie. Tel était le prix de la puissance. Pensant s'être défaite de son adversaire, elle jeta un coup d'oeil en direction deRyû et Rôku qui se battaient toujours. Mais alors qu'elle s'apprêtait à aller leur porter main forte, elle sentit un mouvement derrière elle. Elle comprit aussitôt que le ninja de Kusa s'était relevé. Elle sauta vers la gauche, évitant un coup de pied, et dérapa sur le sol, faisant à présent face à lui.

- Pas mal pour une gamine, concéda-t-il. Mais ça ne fait que commencer!  

Nami vit alors deux autres versions du ninja surgir derrière elle. Elle frappa le premier, dissipant le clone, mais se prit un violent coup de deuxième qui la mit à genou. Et alors qu'elle allait se relever, elle vit que les bambous démoniaques fonçaient à nouveau vers elle. N'ayant pas le choix, elle cracha une nouvelle fois une énorme quantité d'eau électrique qui entrava l'avancée des tiges de bambous. Mais le ninja de Kusa en profita une nouvelle fois de l'immobilité de Kusa pour lui lancer une aiguille de bambou qui se logea dans son épaule gauche. Aussitôt, Nami sentit une terrible sensation de brûlure l'envahir. Elle poussa un cri et relâcha sa technique, permettant ainsi aux bambous de foncer vers elle dans leur funeste course…

Quelques minutes plus tôt, alors que les trois de Kusa avaient jailli vers eux, Ryû s'était retrouvé confronté au ninja sans accessoire. Celui-ci ne manqua pas de temps et fonça en un combat au corps à corps. Ryû, maître en esquive grâce à sa petite taille, évita toutes les attaques. Il dégaina ensuite une série de shurikens qu'il déploya. Cette salve fut contrée par des shurikens d'herbe que venaient d'invoquer son adversaire. Ryû, tenant un kunai dans chaque main, fonça une nouvelle fois. Une autre de ses qualités était sa rapidité. Surpris par celle-ci, le ninja de Kusa voulut se replier. Mais Ryû lui lançait déjà un coup d'estoc avec son kunai. Le Genin adverse dégaina un kunai à son tour et para l'attaque avec celle-ci, créant quelques étincelles et un bruit de tintement qui fit vibrer l'air. Les deux avaient concentré une certaine quantité de chakra dans la lame. Ryû n'attendit pas que son adversaire ne se ressaisisse et s'accroupit avant de faire une couronnée de jambes et de terminer avec un coup de son deuxième kunai en pleine cuisse de son adversaire. Celui-ci, dépassé par la rapidité et l'agilité de Ryû, tomba à terre, la cuisse en sang. Il se releva aussitôt et se recula en boitant.

- Tu as une allure toute gentille mais tu es une vraie petite peste en fait, cracha-t-il, son visage déformé par la douleur. Ryû haussa simplement les épaules en affichant un sourire sympathique.

- Faut bien que je fasse quelque chose, non? Répliqua-t-il. Le Genin de Kusa était étonné, constatant que le sourire de Ryû était vraiment sincère. Il sourit à son tour, un sourire moqueur.

- Ta gentillesse te perdra, gamin! Sache-le.

- On me le dit souvent. Mais on me dit aussi que ma gentillesse est ce qu'il y a de meilleur en moi. Je préfère être gentil que de laisser mon côté sombre prendre le dessus.

- Ton côté sombre?

- Ah, pas la peine que je te raconte l'hérédité de ma famille. Tu t'ennuierais. Finissons ce combat, veux-tu?

Malgré son sourire sympathique, Ryû avait à présent pris un air sérieux. Le ninja de Kusa comprit ainsi que cet aspect fragile et innocent n'étaient que trompeurs: ce ninja était un adversaire de taille. Le ninja de Kusa, sachant qu'il ne pouvait à présent plus bouger normalement, se décida à livrer un combat à distance. Le corps-à-corps était le point fort de Ryû et il ne lui ferait pas secadeau. Ryû s'arma à nouveau de kunais et fonça vers son adversaire. Celui-ci bomba son torse et souffla un écran de fumée verte qui aveugla momentanément Ryû. Il décida donc de sauter en arrière pour s'éloigner de la fumée. Au même moment, il vit des poignards de bambous foncer vers lui. Il fit dévier leurs trajectoires avec ses kunais. Je dois me rapprocher de lui, se dit Ryû qui avait compris que son adversaire voulait à présent livrer un combat à distance. Atterrissant après sa pirouette pour parer les lames de bambous, il fonça à toute vitesse vers son adversaire. Ce dernier le vit arriver et, en détresse, plaqua ses mains les unes contre les autres.

- Je ne te laisserai pas avancer! Cria-t-il. Ninpô, Kusagakure no Jutsu!* Aussitôt, un tourbillon de lames d'herbe apparut, masquant complètement son invocateur et aveuglant Ryû. Oh non! Pensa-t-il, les bras devant son visage. Mais, il comprit le danger dans lequel il était lorsqu'il entendit:

- Ninpô, La Tranchante Herbeuse!

Aussitôt, les lames d'herbe devinrent aiguisées et tranchantes. Ryû chercha à se sortir du tourbillon mais sans succès. Au même moment, il entendit Nami pousser son cri de douleur et de détresse.

Rôku vit Ryû se faire assaillir par des lames d'herbes et Nami se faire assaillir par des tiges de bambous. Lui non plus, n'était pas en bonne posture. Lamentable au corps à corps, il faisait son possible pour éviter les attaques du ninja à la cape qui, ayant compris la faiblesse de Rôku, l'empêcher de s'éloigner. Il avait certainement compris que Rôku devait surement avoir une technique dans son éventail qui comblait sa nullité au corps à corps, et il ne voulait pas la découvrir. Rôku, quant à lui, se voyait en difficulté puisqu'il n'avait pas de répit pour pouvoir activer sa technique des Arcanes Ambres. Même s'il activait ses pupilles, il lui fallait un peu de distance pour lancer son sort d'illusion réelle.

- Je ne te laisserai pas t'enfuir! S'écria son adversaire en le devançant avant de se retourner violemment tout en lui assenant un coup de pied mémorable qui envoya Rôku contre le sol. À peine fracassé à terre, il se vit se faire une nouvelle fois attaquer. En détresse, il exécuta le signe du serpent, laissant ses yeux virer à l'orange.

- Arcanes de l'Automne, Mirage de la Forêt Automnale! S'exclama-t-il. Le ninja à la cape courte se prit le Genjutsu de plein fouet, sentant ses sens se troubler. Il vit le corps de Rôku éclater et devenir une multitude de feuille ocre et rouge. Et bientôt, il se retrouva dans une forêt aux arbres au feuillage orange, s'étendant à perte de vue. Le ninja à la cape courte, se sentant paralysé et voyant qu'il commençait à se faire ensevelir par un essaim de feuilles mortes, se mordit violemment la lèvre, mettant ainsi fin au Genjutsu lancé. Voilà bien un Genjutsu facile à battre mais assez chiant, se dit-il d'ailleurs en léchant le sang qui coulait de sa lèvre. Malgré le fait que le sort n'agissait plus, il sentait toujours les séquelles de l'illusion sur son corps. Il remua la tête pour se ressaisir mais ce fut trop tard :Rôku avait profité de sa lenteur pendant son état sous illusion pour se relever et s'éloigner le plus loin possible. Rôku voyait à présentNami qui se tordait de douleur et Ryû qui se faisait lentement déchiqueter par les lames d'herbe. C'est le moment, se dit Rôku en composant plusieurs signes incantatoires. Les yeux toujours aussi incandescents, luisant de leur couleur ambre, il cria:

- Anba Arcana! Élévation du Monde Immatériel!

Pendant plusieurs secondes, tout se figea, comme si le temps s'était arrêté. Rôku, haletant, ajouta ainsi:

- Monde Revers d'Hisshimaru le Mage!

Il eut comme un flash puis tout reprit son cours. Ou presque… Car il ne s'agissait plus de Nami qui criait de douleur, assaillit par les Bambous Démoniaques mais bel et bien le ninja de Kusa qui avait originellement lancé la technique; Ryû, quant à lui, contemplait à présent son adversaire se faire déchiqueter par des lames d'herbes aiguisées.

- Qu… que s'est-il passé? Demanda alors le ninja à la cape courte en voyant ce qui arrivait à ses coéquipiers. Rôku ne put répondre car il sentit tout le poids de la technique qu'il venait d'utiliser s'abattre sur lui. Il vacilla mais fut rattrapé par Ryû qui l'avait rejoint.Nami fit de même.

- Tu n'aurais pas dû l'utiliser, réprimanda gentiment Nami en caressant le visage en sueur de Rôku.

- Je n'avais pas trop le choix, réussit à soupire ce dernier.

Effectivement, il venait là d'utiliser une des sept Grandes Dimensions qui, à son niveau, requérait l'assistance d'un autre porteur duMori no Me. La première fois qu'il avait usé d'une des sept Grandes Dimensions avait été avec son frère lorsqu'ils avaient invoqué le Monde Miroir contre deux Chûnins de Kusa. Rôku ricana amèrement à cette coïncidence. Celle qu'il venait d'utiliser avait demandé encore plus de chakra que le Monde Miroir. Le Monde Revers d'Hisshimaru le Mage agissait de façon brève mais efficace en renversant la situation en faveur de celui qui faisait appel à la dimension. Rôku essaya de se redresser mais le poids de la technique fut tellement lourd qu'il s'évanouit.

 

Lorsqu'il revint à lui, il constata que la nuit était tombée et qu'un feu dansait tout prêt de lui. Ryû et Nami parlaient en chuchotant pour ne pas le réveiller. Il se redressa pour s'asseoir, sentant sa fatigue quasiment envolée.

- Rôku, tu vas bien? Demanda aussitôt Ryû lorsqu'il vit que son coéquipier s'était réveillé.

- On a eu peur pour toi au bout d'un moment, avoua Nami qui était aussi contente de voir qu'il allait bien.

- Que s'est-il passé après que je sois tombé dans les pommes?

- Ben, tes Arcanes Ambres nous ont facilement débarrassés de rouleau-de-bambou et de lame-d'herbe, répondit Ryû avec un petit sourire, amusé par les surnoms donnés à leurs récents adversaires.

- Quant à cape-courte, il s'est enfui, continua Nami. On a voulu le poursuivre mais lorsqu'on s'est rendu compte que c'était rouleau-de-bambou qui avait le bandeau, on l'a laissé filer.

- Mission réussie coéquipier!

- En voilà un combat court mais efficace, ricana Rôku. Ils étaient plus forts qu'on ne le pensait. La dimension que j'avais créé à leur encontre n'aurait pas suffi pour venir à bout d'eux. C'est pour ça que j'ai utilisé le Monde Revers. Il fallait que je porte un coup puissant, sinon on était foutu.

- Dès fois je me dis, ils sont plutôt forts les Shirudô, commenta Ryû. Vos capacités sont assez incroyables. Mais je ne comprends toujours pas pourquoi vous êtes aussi nul au corps à corps.

Nami éclata de rire. Rôku sourit simplement, tournant son regard vers le feu qui projetait cette même lueur ambre qui illuminait ses yeux lorsqu'il activait son Dôjutsu. Ils avaient eu chaud. Mais tout était bien qui finissait bien. J'ai pris un gros risque en utilisant le Monde Revers. Il connaissait les histoires que ses cousins et ses oncles leur racontaient à lui et à Ôku à propos de ceux qui invoquaient des mondes bien trop puissants pour eux. Certains perdaient la vie et d'autres voyaient leurs âmes se déchirer. Rôkusavait que les Arcanes d'Ambres étaient des armes à double-tranchant…

Il fut tiré de ses pensées par Nami qui lui tendait quelques fruits sauvages et une gourde d'eau.

- Ton diner, dit-elle. Avec tous les affrontements qu'il y a dû avoir aujourd'hui, c'était assez difficile de trouver du gibier.

- Ça me va parfaitement, répliqua Rôku en mordant dans une baie juteuse.

- Alors, qu'allons-nous faire maintenant qu'on a notre bandeau? Demanda Ryû.

- Retrouver les autres, répondit Rôku entre deux bouchées. Ça va être capital pour la suite.

Nami et Ryû acquiescèrent. Rôku leva ensuite son regard vers le ciel étoilé. Plus que neuf jours à tenir, se dit-il. Allaient-ils tous réussir? Il l’espérait de tout son coeur.

 

***

 

   Le ciel étoilé, Kabuto Yakushi le contemplait aussi. Allongé sous un arbre fruitier, il essayait de faire le vide dans son esprit. Ses deux coéquipiers non plus ne dormaient pas. Mais le silence régnait entre les trois. Tous savaient pourquoi ils étaient là, pourquoi eux, des ninjas de niveau Jûnin, se retrouvait à participer à un examen de sélection de Chûnin. Le plan de leur maître était sur le point de se réaliser et leur mission à eux étaient de veiller à ce que les choses ne se déroulassent bien. Arborant le bandeau de Konoha, les trois s'étaient avérés être des espions hors pairs. Ils avaient été spectateurs de bien de choses depuis le début de l'épreuve: les agissements de Gaara et son équipe, les mouvements de la team Oméga qui avait scellé une alliance avec une des team de Taki, mais surtout, la manigance de Sasuke et son équipe qui avait valu la destruction des deux plus grands blocs qui s'étaient formés au cours de cette épreuve. Kabuto sourit en repensant à cet épisode-là. Sasuke avait agi avec un si beau machiavélisme que Kabuto avait eu peu à redire sur sa démarche. Il se demandait d'ailleurs comme son maître réagirait face à l'exploit de sa proie. Voilà qui allait rendre les choses plus intéressantes. Une autre personne qui pourrait rendre les choses intéressantes était bien sûr Naruto Uzumaki que Kabuto avait rencontré pour la première fois avant le début de la première épreuve. Quelque chose en ce garçon l'intriguait. Et cette alliance avec Taki encore plus. Qu'avait Taki à gagner en s'alliant avec Ko ? Car, Kabuto l'avait bien compris, cette alliance entre deux équipes n'était pas anodine mais remontait bien sûr jusqu'aux dirigeants des deux villages. Kabuto se dit qu'il se devait peut-être d'enquêter plus ce sujet. Et alors qu'il se mettait à échafauder un plan d'action, il sentit une présence familière. Il se releva aussitôt et aperçut une pâle figure un peu plus loin dans les bois. Ses deux coéquipiers n'avaient rien remarqué et pensaient que Kabuto se levait pour aller vider sa vessie. Kabuto, ne démentant pas cette pensée, alla donc rejoindre cet homme qui avait soudainement apparu.

- Vous ressemblez à un ninja de Kusa, Orochimaru-sama, constata Kabuto en guise de salutations.

Orochimaru afficha son sourire serpentesque avant de ricaner.

- Il fallait bien que je m'infiltre aussi, non?

Kabuto haussa simplement les épaules.

- Alors?

Kabuto, comprenant que l'heure était venue pour lui de faire son rapport, enchaîna:

- Tout se déroule pour le mieux. L'équipe d'Oto ne s'est pas encore fait pris son bandeau et ils ne sont pas prêts de le perdre. Ils ont réussi à s'approprier un bandeau et depuis, ils ont veillé à bien se cacher.

- Veille à ce qu'ils réussissent cette épreuve, Kabuto. Il me les faut pour la suite.

- Bien, répondit Kabuto qui savait que lui et ses coéquipiers n'avaient pas besoin de passer cette épreuve. Leur vrai travail commencerait bien plus tard. Ainsi, il reprit:

- Gaara et son équipe aussi n'ont rien à craindre. Ils s'en sortent assez facilement.

Cela semblait plaire à Orochimaru et Kabuto savait pourquoi. Gaara faisait parti d'une de ses pièces maîtresse et il fallait à tout prix qu'elle ne reste intacte.

- La team Oméga a fait une alliance avec une des teams de Taki, continua Kabuto. Quelque chose me dit que c'est bien plus politique qu'un simple examen.

Cette information fit froncer les sourcils d'Orochimaru. Cela ne lui plaisait pas.

- Toujours aussi avenant, ce cher Hiro, siffla-t-il avec véhémence. Voilà à présent qu'il s'allie avec Taki. Il doit lui aussi être en train de se préparer. Mais pas de bol, mon cher Hiro, car tes petits protégés ne feront pas long feu. Devine qui j'ai croisé sur mon chemin le premier jour, Kabuto?

Kabuto attendit.

- Deux Rokugakurai! S'exclama Orochimaru avec un rictus et de la démence dans les yeux. Apparemment, Danzô a jugé bon de les utiliser en mon absence. Cela m'a fait vraiment plaisir de voir que mes petites expériences servent à quelque chose. Danzô les a chargé de capturé le Jinchuuriki de Kyûbi et de tuer tous les ninjas de Ko présent dans cette forêt. Et ce ne serait tardé. Tu verras, Kabuto. Je montrerai à Hiro le prix d’avoir voulu contrer mes plans. Continue donc.

- Vous savez surement pour Sasuke, je suppose?

Orochimaru éclata de rire.

- Digne d'un Uchiwa tout ça. J'ai observé de loin, c'était parfait. Et moi qui pensais m'attaquer à lui plus tôt. Je me serais privé d'un tel spectacle.

- Nous avons veillé à ce que rien ne lui arrive comme demandé. Mais de toute façon, je me dis qu'il se serait bien passé de notre aide.

- C'est vrai. Mais il fallait que je sois sûr. Et c'est parfait car l’heure est venue pour moi d’entrer en scène.

- Finalement? Pourquoi avoir attendu aussi longtemps?

- Disons que j'ai mes raisons. Je pensais qu'une personne particulière se manifesterait mais je me suis trompé. Je peux agir à présent.

Ces mots intriguèrent Kabuto qui n'avait pas l'habitude de ne pas être au courant d’une information aussi particulière. À qui Orochimaru faisait-il donc allusion?

- Il est à présent temps pour moi d'aller récupérer les Sharingans de ce cher Sasuke. Il m'aura fallu attendre près de huit dans mais ça aura porté ses fruits. Le Maître sera très content.

Le Maître? Se demanda Kabuto. Ce n'était pas la première fois qu'il entendait cette appellation. Mais, là encore, il était dans le noir total. Lui, servait Orochimaru qui lui, semblait servir une toute autre entité.

- Pauvre Itachi doit surement se retourner dans sa tombe à l'idée de me voir réussir, continua Orochimaru. Son fichu sacrifice n'aura servi à rien!

Kabuto voulut répliquer que le sacrifice d'Itachi Uchiwa avait servi à repousser ses plans à huit ans plus tard mais il se tut.

- Votre mission pour cette étape du plan est terminée, annonça alors Orochimaru. Veille à ce que les Rokugakurai fassent leur travail et ensuite, passez à l'étape suivante.

- Bien, répondit poliment Kabuto.

Orochimaru lui donna ensuite le dos puis s'éloigna avant de disparaître sans bruit. Kabuto soupira puis retourna auprès de ses coéquipiers.

- Un mal de ventre? Demanda Yoroi avec une pointe de moquerie dans sa voix. Kabuto l'ignora et s'allongea, sachant que cette nuit était loin d'être terminée.

 

***

 

Après une longue journée ponctuée de combats et de trahison, la team 7 avait finalement trouvé un endroit assez tranquille pour se recueillir. Maintenant qu'ils s'étaient emparés d'un bandeau, leur plan d'action était de se cacher le plus longtemps possible. Sakura et Sai s'étaient occupés des pièges tandis que Sasuke s'était chargé de leur diner. Il avait allumé un feu assez vif pour braiser le lapin qu'il avait peiné à capturer, mais assez petit pour ne pas attirer trop d'attention. En plus, avec tous les pièges posés, il ne se faisait pas trop de soucis.

Cette nuit était assez silencieuse, comme le calme après une tempête. Contents de leur prouesse de la journée, les trois étaient d'humeur assez joueuse, se permettant quelques rires. La peur de ne pas réussir à s'emparer d'un bandeau s'était à présent envolée.

- Il reste tout de même neuf jours à tenir, rappela Sai. Ça va être dur.

- On va y arriver! Déclara fermement Sakura avec un élan de détermination. On a pu tenir jusqu'à maintenant. Je sais qu'on pourra tenir jusqu'au bout.

- Il faut avouer que ça n'a pas été trop dur jusqu'à maintenant non plus, fit remarquer Sasuke.

- L'essentiel c'est qu'on réussisse, non?

- C'est vrai, admit l'Uchiwa.

- Je me demande où peuvent bien se trouver Shikamaru, Ino et Chôji, dit alors Sai.

- Quelque part, en train de se cacher comme nous, répondit Sakura en haussant les épaules. Cette truie d'Ino doit être super contente d'avoir un bandeau à présent. Mais, faut pas qu'elle oublie que c'est grâce à toi, Sasuke! Ton plan à marcher à merveille.

Sasuke, le sourire satisfait, ne démentit pas Sakura. Lui aussi était assez fier de lui-même. Il se mit ainsi à contempler le feu, se remémorant l'expression sur le visage de Gurei et Kiba lorsqu'ils avaient compris le stratagème. Sasuke était tellement absorbé dans les pensées et dans les flammes qu'il n'entendit pas lorsque Sai lui dit qu'il avait ressenti quelque chose. Mais lorsque le feu de camp s'éteignit soudainement, les trois se levèrent immédiatement, aux aguets. Le feu éteint, une obscurité quasi-totale avait conquis les lieux. Sasuke pouvait à peine voir ses coéquipiers. Et alors que les trois se demandaient ce qui s'était passé, ils entendirent des rires… des rires froids, glacés et carnassiers. Des rires si familiers aux oreilles de Sasuke.

- Qui va là? S'écria-t-il alors, son cœur s'emballant.

- Comme tu as grandi, petit Uchiwa. Je dois admettre que je te préférais à tes sept ans.

- Qui va là? Répéta Sasuke, sa voix tremblant de peur pour la première fois. Et à cet instant, un leur violette éclaira le visage de leur interlocuteur. Celui-ci avait créé une langue de flammes violettes qui s'échappait de la paume de sa main gauche. Cette lueur violette le rendait encore plus effrayant et démoniaque que jamais. En voyant ce visage, le cœur de Sasuke faillit s'arrêter. Il se revit, sept ans plus tôt, pleurant ses parents et entendant son frère qui lui disait de s'enfuir. Ces yeux de serpent, ce sourire… c'était bien lui, l'homme aux serpents!

- Je suis revenu récupérer tes Sharingans, Sasuke Uchiwa, dit celui-ci avant de fermer son poing sur les flammes violettes, se plongeant ainsi dans l'obscurité. Et cette fois-ci, ce cher Itachi ne sera pas là pour t'aider.

 

 

 

 

Sunagakure no Shuriken: Shuriken caché dans le sable

Kaze no Shuriken: shuriken de vent

Choju Giga: Toile aux Monstres Fantomatiques

Bushi Shushin no Jutsu: Technique du déplacement instantané des insectes

Mori no Me: Oeil de la Forêt

Jin'rai no Jutsu: Technique du Tonnerre

Yuudachi no Jutsu: Technique de l'orage

Kusagakure no Jutsu: Camouflage dans l'herbe

 

Et voilà! Finalement, je suis revenu aux bonnes habitudes en écrivant un chapitre de plus de 10000 mots. Et une fois de plus, je me suis rendu compte qu'il y avait plein de choses à raconter, donc j'ai repoussé certaines choses à plus tard comme le lemon. *Lecteurs huant sur l'auteur en lançant des tomates.* Je vais arrêter de faire des estimations car, même si j'ai un plan général de la fic, les petits détails me viennent parfois en écrivant et cela peut changer certaines choses. Bon bref, revenant à l'histoire. J'espère que vous avez aimé l'action et les quelques petites révélations. La suite s'annonce intéressante (je l'espère) avec notre cher Sasuke qui revoit un cauchemar de son passé qu'il aurait aimé ne jamais revoir. Aussi, n'oublions pas les deux assassins qui rôdent dans cette forêt qui porte bien son nom. De leur côté, Ban, Kakashi, Suien, Zabuza, Nina et Ichiro s'apprêtent à enquêter sérieusement sur Danzô et les Rokugakurai. Que va bien donner tout cela. J'espère donc que vous ne raterez pas le prochain chapitre: L'Entrée en scène du Serpent Blanc!