Big Party

par Liliblue

Chapitre 6 : Big party

 

 

Maison des Aburame.

 

Shino était en train de servir un verre de vin rouge provenant des meilleurs vignobles français à ses amis du club des jeunes chefs d’entreprise. Une légère musique classique flottait dans l’air. Shino donna un des meilleurs cigares cubains de la collection de son père à ses amis et s’installa confortablement dans un des fauteuils moelleux du salon.

Tout à coup, la sonnette de la porte retentit.

Shino leva un sourcil interrogateur, tout le monde était pourtant arrivé.

 

Peut être ce maudit Lee, a-t-il cru qu’il faisait toujours parti de la fête ? (y’en a qui ont une notion de la fête à faire peur parfois)

 

Shino se leva donc pour ouvrir la porte, il fût tout à coup emporter par une marée humaine, la moitié du lycée sembla entrer dans sa demeure.

Un type commençait déjà à brancher des câbles et une musique de fou envahie bientôt la pièce.

Un fût de bière, une pompe, quelques gobelets, tout semblait tomber du ciel comme par magie et bientôt la fête intime de Shino se transforma en méga teuf (pour reprendre l’expression de wayne’s world)

 

C’est dans une ambiance déjà bien établie que Temari et Shikamaru arrivèrent à la soirée.

 

Très vite, Shikamaru se fit alpaguer par des minettes du lycée à moitié saoul.

 

- Shikamaru, bonsoiiiiiiiiiir, dit une adolescente en lui tombant dans les bras.

Le jeune Nara prit un air ennuyé et déposa la jeune fleur dans les bras d’un autre.

- Occupe-toi d’elle.

 

Mais trop tard, un instant d’inattention et  il avait déjà perdu Temari des yeux.

 

Celle-ci entama un repérage, histoire d’éviter certains importuns mais finalement, même dans une maison aussi grande que celle de Shino, c’est l’unique personne qu’on aurait envie d’éviter qui vous tombe dessus.

 

- Ce n’est pas vrai, mes yeux doivent avoir un problème, la mégère à une fête.

- Lâche-moi Sasuke !

- Pas de souci, je ne suis pas venue pour toi mais pour ta chère petite sœur.

- Ne t’approche pas d’elle compris !

- Moi, je ne l’approcherai pas mais elle aura du mal à ne pas venir à moi !

 

Prétentieux, pensa-t-elle mais tout d’un coup, Temari se mit à douter. Tant pis, le mal était fait. Elle avait accepté, elle ne pouvait plus faire marche arrière.

 

J’aurais du appeler Tenten au moins j’aurais eu de la compagnie, pensa-t-elle amèrement.

 

Elle se dirigea loin de Sasuke et de sa bande, sortit son téléphone portable et composa le numéro de sa meilleure amie. Pas possible, répondeur ! Elle doit être sortie sans elle qui plus est.

 

***

Chez Tenten.

La brunette, écouteur sur les oreilles, était absorbée par lecture de son bouquin du moment, Qui a tué Mokie-chan ? Alors bien entendu, elle n’entendit pas la sonnerie de son portable.

(je m’excuse rien avoir avec le récit mais je me suis dit un chapitre sans Ma Tenten et en plus je fais un clin d’œil à une grande auteure)

***

 

Elle se mit à la recherche de sa petite sœur et la voit au loin avec Sakura. Elle est rassurée de les voir en train de consommer un soda au milieu de la foule. Mais tout à coup, une main se pose sur son épaule.

Elle accourut pour éviter que Sasuke ne pose encore plus ses sales pates sur elle.

 

- Hinata, viens, on rentre ! ordonna-t-elle.

- Tu ne vois pas que je profite de ma soirée là, fait donc ta vie de ton côté, je n’ai pas besoin d’une baby sitteur, j’ai passé l’âge comme tu le vois.

 

Elle s’éloigna sous le regard satisfait de l’Uchiwa. Celui-ci avant de partir la rejoindre chuchota discrètement à l’oreille de Temari.

 

- Tu vois, je t’avais bien dit qu’elle viendrait à moi !

 

Temari se retrouva impuissante, comment expliquait à sa sœur sans lui dire toute la vérité ?

Elle était en colère contre elle-même et ce soir, elle en avait assez, elle avait envie de faire des tonnes de bêtises.

 

Shikamaru arriva derrière elle.

 

- Je t’ai cherché partout !

- Et bien, comme tu peux le constater, je suis ici !

Un jeune garçon passa près d’elle avec des petits verres remplis de téquila, elle en chipa un.

Le type s’arrêta.

- Cul sec ?

Temari ne se fit pas prier et au passage, récupéra un autre verre.

- Mais qu’est que tu fais ? demanda Shikamaru.

C’est vrai de la bouteille d’eau dans un des clubs les plus branchés de Konoha, elle passait à de la téquila, il ne s’attendait pas à ce genre de comportement de sa part.

- Ca ne se voit pas, je profite de ma soirée !

- Tu fais vraiment tout ce qui te plait toi ?

- Hum, très drôle, tu es le seul à me dire ça !

 

Elle fila aussi vite vers la piste de danse improvisée dans le salon du pauvre Shino qui courait partout pour récupérer vase ancien et verre en cristal.

La mégère en train de danser, la mégère en train de boire, ca allait faire le tour de la soirée et du lycée dès demain mais Temari n’en avait cure.

Elle se jeta sur quelques verres de téquila sous les yeux d’un Shikamaru impuissant.

 

Hinata et Sakura s’éclipsèrent pour aller chercher un autre soda au bar. Au détour d’un couloir, elles croisèrent évidemment Naruto et Lee.

 

- Salut, je suis content de voir que tu es là ! s’exclama Naruto ravi.

- Oui salut, répondit une Hinata plus gênée que jamais.

Elle n’avait aucunement l’intention de passer la soirée avec Naruto. Sasuke était là, et elle avait seulement la permission de minuit, le temps était donc compté pour notre brunette.

 

- Tu connais peut être Sakura, fit-elle en la poussant vers notre blondinet.

-Oui, on s’est déjà croisé. Tu es vraiment en beauté ce soir Hinata.

Hinata rougit et culpabilisa un peu mais …

- Quand à moi, je suis toujours en beauté, ricana Sasuke en attrapant Hinata par la taille.

- Bon à plus tard, lui fit-elle avec un nouveau sourire gêné.

 

Deux heures plus tard,

 

Hinata regrettait amèrement son choix. Dieu que Sasuke était inintéressant, elle n’avait plus qu’une envie rentrer. Sakura buvait les paroles du brun alors qu’Hinata regardait d’un œil vide le contenu de son verre en soupirant.

Sasuke faisait du charme à toutes les jeunes filles et Hinata s’éloigna.

Elle croisa du regard Naruto et la brune eut encore plus de regret lorsque celui-ci le détourna et partit.

Elle attrapa Sakura par le bras.

 

- Tu ne trouves pas que cette soirée est nulle ?!

 

Elle n’attendait même pas de réponse, sa meilleure amie souriait bêtement à Sasuke qui prenait la pose pour des photos de la soirée.

Hinata partit de son côté et monta à l’étage.

 

Quand à Temari, elle était plus déchainée que jamais. Shikamaru n’arrivait plus à la calmer et côté descente d’alcool, la blonde n’avait rien à envier à un pilier de comptoir.

Elle prit un autre verre de téquila cul sec et la musique plus qu’entrainante poussa la jeune blonde à monter sur une table pour accomplir une danse disons exotique.

 

Shikamaru regardait la scène avec impuissance et une main sur l’épaule le ramena à la réalité.

 

- Comment tu as fait ?

- Comment j’ai fait quoi Sasuke ?

- Pour la transformer en être humain, donne moi ton secret ?

 

Shikamaru ne prit même pas la peine de lui répondre, ce gars l’agaçait au plus haut point sans qu’il trouve pourtant une bonne raison.

Il était de plus en plus inquiet pour Temari et lorsque celle-ci se cogna la tête, il la rattrapa et décida qu’il était temps de rentrer.

 

Il la porta jusque dans le jardin et lui tapota sur la joue pour la maintenir éveillée.

 

- Hé Ho ne t’endors pas, tu t’es cognée la tête, ca pourrait être plus grave.

- Shikamaru, je pourrais te parler ? demanda Naruto.

- C’n’est pas vraiment le moment, comme tu peux le voir.

- Ca ne prendra que 5 minutes.

 

Shikamaru le suivit en soupirant un galère.

 

- Je veux qu’on arrête tout !

- Quoi ?!

- Elle s’est moquée de moi, elle n’a jamais voulu sortir avec moi, c’est Sasuke qui l’intéressait depuis le début.

- De un, on arrête rien du tout, Sasuke est un nul, il ne t’arrive pas à la cheville, et de deux, cette fille, tu l’aimes vraiment ?

- Oui, mais…

- Y’a pas de mais, si tu l’aimes, tu dois tout faire pour l’avoir, ne laisse jamais personne te faire croire que tu ne peux pas avoir ce que tu désires, c’est clair ?

 

Il ne laissa rien répliquer à Naruto et partit rejoindre Temari. Il l’attrapa par la taille et la déposa sur l’herbe fraiche du gazon des Aburame.

 

- Tu es complètement saoule Temari ?

- Pourquoi tu fais tout ça ?

- Je te l’ai déjà dit, tu t’es cognée la tête, ça pourrait être plus grave.

- Au moins comme ça, tu serais débarrassé de moi.

- Si jamais, tu n’étais pas là, il faudrait que je sorte avec une fille à qui je plais, ce serait vraiment trop galère.

- Si jamais tu trouves cette perle un jour, lança-t-elle en riant.

Un silence agréable s’installa.

- Pourquoi Sasuke te met dans un tel état ?

- C’est un sale type.

- Du coup, tu t’es vengé sur la téquila.

 

Ils rigolèrent et décidèrent pour plus de sûreté que Shikamaru conduirait l’antique épave de Temari.

 

Hinata sortit en compagnie de Sakura. Elle regarda sa montre déjà 23H45, elle devrait rentrer d’ici 15 minutes comme sa sœur qui avait disparu sans doute en route, elle aussi.

Sasuke arriva derrière les deux adolescentes.

- La fête est nulle, on va chez Kiba, ca vous dit ?

- Non, merci, je dois rentrer avant minuit, déclara Hinata.

- Moi, j’ai la permission de deux heures, glapit Sakura folle de joie.

Sasuke lui lança un regard charmeur, puis demanda à Hinata.

- Tu es sûre sans regret ?

- Sans aucun regret, je t’assure, lui répondit-elle en le regardant dans les yeux.

 

Sasuke n’avait certainement pas compris le message, il était du genre à ne pas assimiler l’hypothèse qu’une fille puisse avoir envie de le repousser.

 

Il attrapa Sakura par la taille et l’emmena avec elle sous les yeux d’une Hinata choquée par la trahison de celle qu’elle pensait être sa meilleure amie.

Elle se retrouva seule et se demanda comment elle allait bien pouvoir rentrer chez elle maintenant que Sakura, et sa voiture, était parti.

Elle aperçut Naruto qui la bouscula légèrement en passant devant elle tout en l’ignorant de façon royale.

 

- Naruto, Naruto, tu pourrais me ramener ? demanda-t-elle avec un air de petite fille qu’elle jouait à la perfection.

Le blond soupira, évidemment, il n’allait pas la laisser rentrer à pied, pas la fille dont il était toujours fou amoureux.

Ils montèrent dans son véhicule.

 

Blabla de l’auteur :

Pardon je pensais faire plus court et aller à l’essentiel mais bon vous aurez droit aux deux retours en voiture au prochain chapitre.

Le récit est un peu décousu, j’écris dès que j’ai 5 minutes ou lorsque je fais une pause devoir dont ca doit se ressentir un peu.

Je m’excuse pour les fautes que je n’ai pas le courage de voir.

Merci pour vos coms et surtout d’avoir lu !