Où sa commence avec un déprimé et où sa finit avec un pervers...

par Irishimaru

 

L’autatrice crevée :

Ouais bon ... J'explique ma situation  ... Il est 4 heures 12 du matin, je fais une insomnie monstrueuse et compense en écrivant, deux fois de suite mon ordi m’a lâchée, je n'ai plus de force dans les bras donc mon commentaire sur le début de chapitre que j'avais fait est parti en vacances aux pays des mygales oranges et bleues pour danser la samba a Mexico pendant que je me tape une insomnie a Paris !

Que ma vie est intéressante

Enjoy a tous ... trop motivée ... Pire que Shika ...

 

Ou sa commence avec un déprimé et ou sa finit avec un pervers

 

Il avançait sous la pluie, seul … Comme toujours … Le jeune homme venait de fêter ses 21 ans dans la noirceur de sa chambre, entouré de rouleaux.

Sasuke Uchiwa avait enfin eu sa vengeance, depuis 5 ans il errait comme une âme en peine, n’ayant plus de but à atteindre … Sa team s’était lentement décomposée, et il s’était encore retrouvé seul

 

*Baka ! Arrête de te morfondre ! Ca ne sert à rien !*                                                                                                                                              

 

Il leva la tête au ciel, laissant les gouttes couler sur son visage.  Se sentir vivant … Sasuke voulait savoir l’effet que sa faisait, vivre pour soi même … Et non pas pour une vengeance … C’était décidé, mûrement réfléchi … Sasuke Uchiwa, rentrerait chez lui …      

Le jeune homme sourit légèrement, il allait pouvoir être heureux, comme tout le monde .Oui, cette fois, il voulait être comme tout le monde, se fondre dans la masse. Il ferma les yeux et se laissa submerger par ses souvenirs.

 

Ce sourire, ces cheveux blond, ces engueulades, ces cris … C’était bien Naruto, son meilleur ami, avait il changé depuis le temps ? Ce baka avait surement abandonné l’idée de le ramener à Konoha depuis le temps …

 

Une image d’une fillette de 13 ans remplaça celle du blond dans sa mémoire, elle avait les cheveux roses, d’immenses yeux verts. Sakura Haruno était … une fille lourde, il faut bien l’avouer, cette façon de l’appeler l’horripilait mais en même temps, le réconfortait … Elle avait fait des effort là ou aucune autre fille ne l’avait fait, elle ne s’était pas arrêtée qu’à l’apparence du jeune homme, elle avait essayé de mieux le connaître, et ça, ça l’embêtait vraiment …

Sasuke soupira et rebaissa la tête, marchant dans la boue qui maculait son pantalon et ses chaussures.

 

L’entrée du village de Konoha grandissait lentement à chacun de ses pas. Il passa l’entrée, lentement. Et maintenant ?

Ses pas l’amenèrent au centre de la ville et il s’arrêta devant une maison, cette petite maison qu’il avait visitée juste une fois, à la mort du troisième Hokage. Sans hésiter, il frappa a la porte et une femme ouvrit étonnée d’être dérangée si tard.

 

« Oui? C’est pour quoi ? »

« Je cherche Haruno Sakura. Est elle ici ? »

« Désolée, elle n’habite plus ici depuis longtemps, mais je peux vous passer sa nouvelle adresse… »

« Hnn… »

 

Il était prés de 3 heures du matin, et Sasuke Uchiwa hésitait à toquer à la porte de son destin…

 

**********************************************************************************

 

                                                                                                           

"Bakaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!!""

Naruto ressorti de sa torpeur et s'échappa de la salle de bain a toute vitesse, bousculant au passage un Saï très inquiet.

 

"Qu'est ce que tu lui a fait ENCORE ?! "

"Non, mais, mais rien du tout voyons ... "

 

Le jeune blond pris un air niais et passa les mains derrière sa nuque avant de se recevoir un morceau de savon sur la tête. Saï soupira:

 

"Je parie que tu l'as surprise dans la salle de bain, je me trompe?

 

Le nez en sang et une belle bosse sur le crane, le blond débile crut bon d'ajouter:

 

"C'était le plus beau spectacle de tout ma vie ..."

 

Autant vous dire qu'un imbécile a volé dans la pièce

 

"Mais euuuuhhh, Sakura-chan! Pourquoi tu me frappes moi et pas lui ?"

"Parce que c'est pas lui qui a voulu mater !"

"Pourtant la dernière fois c'était..."

 

Le brun se saisit de Naruto et le refrappa pour éviter que le mot fatidique sorte de sa bouche. Il sourit à la furie en face de lui

 

"L'écoute pas il dit que des conn..."

 

Ooooooooooooooooohhhhh ...un pervers volant ...

 

Sakura releva la tête et dirigea ses yeux vers la porte d'entrée ...

 

*Quelqu'un ? A cette heure la?*

 

La jeune fille passa devant ses coéquipiers, l'un complètement assommé et l'autre qui réclamait l'assistance aux personnes maltraitées. Elle ouvrit la porte et tomba sur une silhouette familière.

 

"Sakura Haruno!!!Je te hais! Toi et tes idées stupides!!

"Euhhh Ino?"

"Comment as-tu pu! A moi, ta meilleure amie!!!! Ah salut Saï, salut Naruto, comment ça va? Je vais te tuer grand front!!!"

 

Elle est schizo ou quoi?

 

"Hey oh zen! Je peux savoir pourquoi tu fais irruption chez nous à 23 heures passé?"

"Pour ça!"

 

La blonde sortit un petit livre orange de sa poche...Nooooooooooooooooooooooooooonn...Pas Ino tout de même....quoique  ...

 

"Ino, rassures moi...tu n'as pas lu cette cochonnerie ?!"

"Bien sur que si !! C'est même toi qui l'a glissée dans mon sac !!

 

Super...Maintenant, on l'accusait de dévergonder ses amies...

"Je n'ai jamais, ô grand jamais mis ça dans ton sac, je le jure sur la tête de Naruto et Saï (grand cri de protestations...).

 

"Mais alors qui..."

 

Une voix s'interposa(en criant ):

 

"Ouahhh! Super Ino ! Tu m'as rapporté le bouquin de l'ermite pervers ! Depuis le temps que je le cherchais celui la ! Tu l'as trouvé comment ?"

 

Le blond (car c'était bien lui)n'eut pas le temps de dire: l'éléphant rose qui joue a l'élastique avec Babouche la mouche est ivrogne, qu’il se prit une énorme baffe sur sa joue déjà endolorie

 

"Bakkkaaa (Encoore ?!!)!! A cause de toi, tout le monde me prend pour une perverse maintenant !"

 

Saï crut bon de rajouter :

 

"C'est pas déjà le cas?"

 

Je tiens à préciser qu'il se prit l'objet de tous les malheurs (et fantasmes)en pleines poires. Ino, furieuse, tourna les talons, laissant derrière elle un remake de la seconde guerre mondiale.

 

(Attention, ceci est une séance larmoyante, afin d'éviter tout poursuite judiciaires contre l'auteur de cette fic nous vous prions de sortir vos mouchoirs pour ne pas inonder votre clavier de morve...)

 

"Saï ... C'est la fin, je la sens venir..."

"Non Naruto ! Je t'en prie ne nous quitte pas !"

"Tais toi un peu et écoutes moi, ce sont mes dernières paroles ... Je veux que tu prennes soin de Bidouille ma petite grenouille ... de Sakura aussi et kofkoff

"Arrête de parler, tu vas te tuer ..."

"Tais toi ! Prends aussi soin de LA PHOTO ,mon plus précieux trésor, ne t'en sépare jamais, elle pourrait te porter chance, adieu ... mon ami ..."

"Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaannnnnn (ceci est un cri qui se veut déchirant ) 

"PUTAIN!!!VOUS ALLEZ ARRETER VOS CONNERIES !!!"

 

Quel doux murmure qui traverse vos tympans  ...

 

"J'en ai marre de vos conneries ! Et puis je te signale que ta grenouille elle s'est barrée Naruto-baka !! Et c'est quoi cette histoire de photo ?!"

 

Les garçons lui jetèrent un regard a glacer n'importe quel être normalement constitué, et oui, je parle bien sur du regard ..."Es-tu vraiment sûre de vouloir le savoir ? (Rien que de l'écrire j'en ai des frissons ...) …

 

"Euh .... ouais nan, laissez tomber, et puis je vais me coucher ! J’en ai marre de vos conneries !"

 

Et une porte en moins une ...

Saï soupira :

 

"Quelle rabat-joie !! Pour une fois que je m'amusais un peu ... "

"T'inquiètes pas vieux, on va lui trouver une occupation comme ça elle nous foutra une paix royale ‘’

"NARUTO !!!!!! J'AI ENTENDU !!!!!!"

 

Le blond grimaça :

 

"Et pis comme ça on l'entendra plus gueuler ... "

 

Saï sourit et se releva :

 

"Bon je crois que moi aussi je vais me coucher, je suis trop crevé là ..."

"Bonne nuit usurontakashi "

"Bonne nuit Baka"

 

Naruto se retrouva donc seul dans l'immense salon, assis par terre. Il prit la même décision que ces co-équipiers et alla dans sa chambre, avant de fermer sa porte il fit une dernière chose:

 

"JE SUIS HEUREUX !!!!!!"

"Ta gueule Baka !Y'en a qui essaient de dormir!"

 

 

Il sourit et referma la porte, oui il était heureux ...

 

 

Autatrice (toujours autant crevée …)

.....................................................................................................................................................................Quel fin...Pitoyable a mon gout...

Mon lapin nain imaginaire aurait fait mieux ...

Petits commentaires pour une fanficteuse un peu paumée ?