Chapitre 12 : Des techniques pour rendre Sasuke lunatique…

par tookuni

 

 

 

Chapitre 12 : Des techniques pour rendre Sasuke lunatique…

 

 

« Chidori ! »

 

Sasuke s’élança enfin, après avoir écarté toutes les poupées, sur la porte qu’ils avaient entraperçue. Kiba gisait, appuyé sur un mur dans le fond de la salle, inconscient. Tenten lui avait administré les premiers soins mais il était impossible pour lui de continuer. Elle lui jeta un dernier regard un peu inquiet et partit à la suite de Sasuke.

 

« Mais c’est quoi cette merde ? finit-elle par demander alors qu’ils longeaient un grand couloir.

– C’est un système de sécurité idiote ! lança l’Uchiha.

– Comme si je ne le savais pas ! Ce que je veux savoir c’est si les gars à l’intérieur veulent vraiment nous tuer !

– Après ce qu’ils ont fait à Kiba t’as pas la réponse ?

– T’as pas vu où était la blessure ! Juste sur le côté, juste pour qu’il soit hors d’état mais pas mort ! »

 

Sasuke n’avait pas répondu. Parfois, Tenten l’impressionnait. Elle avait des qualités d’observation incroyables, elle était forte, ce n’était pas une transporteuse pour rien.

 

« Je crois que t’a mis en plein dedans ma belle… » finit-il par reconnaître.

 

Naruto venait de défoncer une énième porte avec un Rasengan, Neji et Itachi contrôlant les genjutsus grâce à leurs pupilles.

 

« Alors ? C’est qui ce Clayman ? lança Kankuro.

– Franchement, tu connais beaucoup de gens capables de créer des genjutsus comme ça ?

– Si c’est quelqu’un de Konoha, on n’est pas informés nous ! cria Temari en encastrant son éventail dans une autre porte.

– Yuhi Kurenai… susurra Itachi. Ses techniques sont meilleures qu’avant… Ca doit être un plaisir de l’affronter... »

 

Soudain, après que chacun ai lancé un regard noir à l’homme, une lumière vive les aveugla. Un instant plus tard, ils se trouvaient dans une grande salle pleine de tableaux et d’œuvres d’art. Un homme encapuchonné et un autre avec une barbe et la cigarette à la bouche les regardèrent.

 

« Hé bien, Shikamaru, je ne m’attendais pas à te revoir ici… »

 

Sasuke et Tenten arrivèrent à un croisement. La jeune fille se stoppa tandis que son coéquipier scrutait l’air de ses Sharingan.

 

« Il y a une voie d’air de ce côté Sasuke ! remarqua-t-elle. Et l’odeur des autres aussi !

– Bah ça va on n’avait pas besoin de Kiba ! railla le jeune homme.

– Mais tu vas arrêter oui ! s’énerva Tenten, c’est l’odeur d’Itachi que j’ai reconnue ! Comme on bosse en équipe on utilise toujours des parfums pour se reconnaître.

– Itachi et toi, vous… hésita Sasuke en baissant les yeux, repensant à son frère.

– Crétin de Sasuke, s’exclama Tenten en défonçant un mur, je suis pas une sadique moi ! Le seul Uchiha que je supporterais à ce point c’est… Heu… »

 

Le mur que Tenten venait de défoncer donnait directement sur la salle où, quelques instants auparavant, leurs camarades étaient arrivés.

 

« Ah ! Salut vous deux ! rit Naruto, assis en tailleur par terre avec les autres.

– En pleine scène de ménage à ce que je vois ! renchérit Shikamaru.

– Où… Où est Kiba ? demanda soudain une belle femme brune aux yeux rouges.

– Ah ! Qu’est-ce que c’est que ça ? fit Sasuke en pointant Asuma et Kurenai du doigt. Vous pactisez avec l’ennemi ? Bande de traîtres ! Naruto, viens. On s’en va. Cette mission n’est pas correcte ! »

 

Sasuke s’énervait très facilement, c’était bien connu. Il était vrai qu’il ne l’exprimait jamais très clairement, mais le temps, l’âge, les expériences, l’avaient déjà un peu transformé. L’absence prolongée de son coéquipier gaffeur, qui drainait si bien ses propres expressions, avait des effets très néfastes sur sa personne. Et puis, il ne l’avouerait jamais, mais il se sentait stupide. Et un Uchiha qui se sentait stupide était un Uchiha déjà hors caractère. Il fallait se couvrir, prendre une expression différente de celle de l’Uchiha qui se sentait stupide. Sasuke, dès lors qu’il avait intégré la team 7, avait eu beaucoup d’occasions de se sentir stupide, et d’en avoir l’air. Mais comme Naruto prenait toujours le pas sur lui, on ne relevait pas ses gaffes. La fois où Kakashi l’avait enterré dans le sol jusqu’au cou était suffisante. Il ne voulait pas renouveler l’expérience. Il avait appris à sourire plus facilement au cours de ces dernières années. A être plus expressif. Naruto avait également influencé ce côté extraverti, il avait également du faire des efforts pour que le blond retrouve une part de la joie de vivre qu’il avait perdue, et il avait fini par trouver que, pour certains choses, faire semblant était une excellente alternative à la réalité.

 

« Mais enfin Sas’ke ! Calme toi… marmonna Naruto en se télé-portant littéralement à côté de lui. Ils sont pas méchants ! Ils ont le même but que nous ! »

 

Sasuke tiqua un peu, un énorme nuage noir semblant se former au dessus de sa tête.

 

« Et tu laisses la concurrence s’allier avec nos anciens alliés ? »

 

Sasuke continuait de vociférer sans rien écouter. Kurenai était partie dans le couloir qu’ils venaient d’emprunter quand Tenten lui avait indiqué où se trouvait le blessé et Naruto tentait de calmer son coéquipier déchaîné, du moins ce qui était du déchainement pour un Uchiha.

 

« Heu… C’est vraiment Sasuke ?

– C’est l’appât du gain qui l’a rendu comme ça d’après Naruto…

– Moi je dis qu’Itachi l’a tapé trop fort…

– Ah… Cette fois-ci je n’y suis pour rien vous savez, se défendit Itachi, s’attirant des regards peu convaincus.

– Hem… Sasuke ? hasarda Tenten à côté du brun furieux qui continuait à gueuler dans le vide.

– Quoi ? cria l’interpellé d’un air hargneux. »

 

Et le bruit d’un petit baiser se fit entendre. Un certain nombre de paires d’yeux se retourna d’un seul mouvement vers le silencieux Sasuke, s’attendant peut-être à retrouver son air froid d’antan. Ils auraient mieux fait de ne pas regarder… Naruto était plié en deux par terre, explosé de rire et tentant d’articuler quelque chose à propos de dressage efficace, Tenten sifflotait d’un air absent, une auréole au dessus de la tête, quand à Sasuke, on aurait dit qu’il avait été touché par la grâce divine : il semblait perdu, une main posée sur sa joue, la caressant doucement à l’endroit où les lèvres de Tenten s’étaient posées, et souriait doucement.

 

« Là c’est sûr, vous nous l’avez achevé… » décida Neji.

 

Sasuke n’était effectivement pas loin de cet état là. Evidemment, il y avait une autre raison pour laquelle il était si surpris. La dernière fois qu’on avait eu ce genre d’attention avec lui était aussi intentionnelle, mais particulièrement sadique, et ce n’était pas un baiser charmeur. C’était très exactement lécher du sang sur sa joue, et ça n’avait rien d’embarrassant. D’autant plus qu’il détestait déjà ça à la base. Mais ce qu’il avait vécu avec Tenten l’avait empêché de ne pas trouver le contact agréable. Il n’était pas habitué à ressentir ce genre de choses. Alors il réagissait spontanément, un peu trop à son goût. S’ajoutait à tout cela le fait que Tenten semblait avoir dépassé les idées qu’elle s’étaient faites de lui, que, du moins, elle l’acceptait comme tel et acceptait qu’il ne lui donne pas d’explication. Ils étaient revenus à une belle époque où il s’était si adouci qu’il avait presque adopté la réactivité de Naruto pour s’adapter aux autres. Dans le monde dans lequel ils vivaient désormais, il n’y avait plus la place pour les froids silences et les distances de sécurité. Il fallait vivre avec tout le monde, sans exception, sans pour autant cesser de se méfier, mais laisser les distances entre les gens s’amenuiser au point de prendre le risque d’être déçus par eux. Sasuke le prenait. De toute façon, la seule personne qui risquait de véritablement le blesser en le décevant s’appelait Naruto Uzumaki. Et Naruto Uzumaki ne décevait jamais personne. Sasuke s’était donc instantanément calmé.

 

Kurenai revint quelques instants plus tard, portant le corps de Kiba, et quelques potions de la fabrication de Sakura lui furent données. Voyant que Sasu-statue ne réagissait toujours pas, Tenten demanda quelques explications.

 

« C’est simple, déclara Naruto. Ils ont effectivement volé le bol, mais c’était uniquement dans le but de le rajouter à la collection après l’avoir copié. C’est une pièce unique, quoique, je ne vois pas trop ce qu’il a de spécial, pour moi, des ramens, ça se mange, ça ne s’expose pas…

– Enfin, continua Shikamaru en voyant que Naruto allait dévier sur une démonstration sur les ramens, les transporteurs qu’ils avaient embauchés pour leur amener le bol se sont faits attaquer. Ils ont été retrouvés morts, tués par des insectes.

– Nous ne savions pas ce que renfermait ce bol, expliqua Asuma, ça change beaucoup de choses.

– Oui, il va falloir retrouver la piste des truands, leur enlever le bol, et le rendre à Sai-san. C’est là que nos avis divergent, soupira Itachi.

– Pas tant que ça. Je peux vous faire une copie impeccable du bol et garder le véritable pour moi, en exposition quelque part dans le pays, expliqua Kurenai.  Cela éviterait certainement beaucoup de problèmes si des voleurs d’œuvres comme nous s’y intéressaient de trop près, vous serez payés bien sûr, je pense que les deux missions ne ont pas incompatibles hein ?

– Ouais. Sas’ke ? » demanda Naruto.

 

Le dit Sasuke avait déconnecté totalement. Il était en train de bouder dans un coin, titillant un cafard en le menaçant de Snake bite ou Katon s’il ne suivait pas le petit chemin qu’il lui forçait à prendre. Tenten s’approcha tandis que Naruto et Kankuro chantonnaient : « Le bisou ! Le bisou ! ». Elle posa sa main sur son épaule et lui souffla quelque chose à l’oreille.

 

Sasuke se leva d’un coup et gueula :

 

« Dois-je comprendre que vous n’avez plus, ce foutu bol de ramens de… ?

– C’est ça… répondit Neji.

– Dites, c’est vraiment Sasuke ? hasarda encore une fois Asuma.

– Il est perturbé… ‘Faut pas chercher… déclara Naruto en se grattant le crâne, embarrassé.

– Moi ce que je voudrais savoir c’est ce que Tenten lui a dit pour qu’il réagisse, fit Neji.

– Elle a du lui dire que la prochaine fois, s’il se bougeait, ce serait sur la bouche, plaisanta Naruto.

– Ou lui susurrer un truc pervers en lui soufflant dans le cou, tenta Kankuro, tout sourire.

– Non, répondit la jeune fille, je lui ai juste dit que s’il ne voulait pas voir filer la commission il ferait mieux de se bouger !

– Je me disais aussi…

– N’empêche qu’il a été touché que tu lui ai fait un bisou ! enfonça Naruto, faisant rougir un peu Tenten tandis que Sasuke lui lançait un regard de psychopathe.

– Hé ! Doucement Sas’ke ! On dirait ton frère !

– Je suis touché Naruto. Tu penses à moi…

– Heu Ita…

– Grmf. C’est la première fois qu’une fille m’embrasse, se défendit Sasuke alors qu’ils sortaient finalement de la grande bâtisse pour retourner au bar et établir un nouveau plan d’action avec les infos de Tsunade.

– Bah et Sakura ? Et d’autres filles ?

– Jamais. Je me tenais toujours à plus d’un mètre de distance de ces folles, sauf cas critique.

– Ah…

– Pourtant Sakura embrasse très bien, sourit Neji.

– Bouh… murmura un certain blond célibataire.

– Allez, Naruto. Toi aussi tu trouveras l’âme sœur. En attendant, tu peux te consoler avec moi… déclara Itachi, figeant Naruto d’horreur, avec de finir : dans le combat, huhu… »

 

Naruto regarda l’homme de travers, avec beaucoup de peur dans le regard, et se casa à l’autre bout du camion où tous avaient pris place, Gaara au volant.

 

Tsunade, au bar, discutait tranquillement avec une jolie jeune fille brune aux yeux blancs tout en regardant distraitement son PC. Soudain, elle eut un sursaut. Kakashi s’avança et regarda l’écran.

 

« Eh bien… Sur ce coup là ils vont avoir du boulot ! Ils auront bien mérité une prime… »

 

 

 

A suivre

 

 

 

Edit : Mea culpa pour Sasuke. C’était vraiment trop dommage de ne pas l’extérioriser un peu vu les circonstances, toute la scène aurait perdu de son charme. Mais je pense que nous découvriront bientôt le plus grand traumatisme de notre brun taré national, plus si introverti dernièrement, et vous comprendrez bien vite la raison de cet OOC =D