Chapitre 9 : La fin d’Itachi ? Trop simple…

par tookuni

 

 

 

Chapitre 9 : La fin d’Itachi ? Trop simple…

 

 

Naruto avait mal. Mal à un point qu’il n’osait plus bouger d’un pouce de peur de retomber par terre et de s’y évanouir. Il voyait flou, mais discernait clairement les ondes noires d’Itachi et sentait les flux électriques qu’il dégageait sans s’en rendre compte. Il souriait en même temps que Sasuke au spectacle, car il avait réussi à charger ces maudits scalpels assez pour pouvoir vérifier sa thèse et certainement gagner ce combat.

 

Il envoya un peu d’électricité à Itachi pour bien lui faire comprendre qu’il était encore d’aplomb et le leurrer. L’autre l’esquiva, le sourire aux lèvres, et ne prit pas en compte la pause qu’avait adoptée le blond : il se tenait droit à présent, déterminé, les bras croisés devant son torse, les jambes légèrement écartées pour mieux prendre appui, et il fermait les yeux, se concentrant sur ce qui venait de l’extérieur.

 

Les flux d’énergie, il les percevait. L’électricité qu’il avait envoyée à Itachi, il la sentait ; et il électrisa son corps pour attirer toute cette énergie à lui, en dehors du corps d’Itachi, là où il était certain que les scalpels étaient cachés. Il ouvrit les yeux et donna tout ce qu’il avait.

 

Le corps du docteur Jackal se déstabilisa, se déforma, puis des sortes de piques défigurèrent ses membres pour se transformer en lames qui sortirent de sa peau et se dirigèrent vers le blond avant de tomber au sol, comme mortes.

 

Itachi tomba dans une mare de son propre sang, dégageant ses cheveux bruns et souriant de plaisir au combat passionnant qu’il venait d’avoir. Naruto s’écroula mais fut soutenu par Sasuke, au dernier moment.

 

« Bah dis donc vieux… Il t’a salement amoché le frangin…

– Hé ! Il est fort ton frère ! s’énerva Naruto en voulant marcher tout seul et se rétamant de tout son long par terre.

– Dites les mecs… »

 

Naruto et Sasuke avaient commencé à se disputer gentiment quand ils entendirent une voix grave et bien timbrée les interpeller. Naruto se releva, soutenu par Sasuke et Kiba les regarda tous les deux puis leur déclara :

 

« C’est pas tout ça mais moi j’ai chopé la boite en attendant… Alors qu’est-ce qu’on fait ? Je me battrais pas contre l’empereur de la foudre pour une boite mais j’aimerai bien récupérer la commission moi…

– C’est quoi ton prix à toi ?

– Cinq millions et la fille du vieux en mariage !

– Quoi ? Naruto ! Ce n’est pas juste ! Non seulement il a plus de pognon que nous mais en plus il se fait une bombe ! s’énerva Sasuke, vexé qu’on ne lui ai pas proposé tel échange.

– C’est laquelle ?

– On s’en fou les deux sont canon… continua le brun, ruminant.

Sas’ke… T’es désespérant…

– C’est Hinata, qui vouliez-vous que ce soit ? Héhé… ricana Kiba. Je suis content que Tsunade m’ait informé de ce boulot !

– Hinata… marmonna Naruto qui visiblement aurait bien voulu refaire connaissance avec la jeune fille, qu’il avait croisée en rougissant en sortant de la propriété.

– Hé ! En plus tu fais du gringue à Tsu ! s’offusqua le brun, toujours dans son délire vexé. Je ne te laisserais pas faire !

Héhé, ricana Kiba, c’est que j’ai des arguments convaincants… Bien plus que ta gueule de tombeur…

– Ah ouais ? Dis-moi pour voir ! »

 

L’échange avait tourné à la bataille vocale, comme s’y était presque attendu Naruto qui pleurait à présent tout seul dans son coin pour la perte d’Hinata. Il avisa Tenten qui grommelait dans son sommeil et un sourire malicieux montra qu’il avait changé de cible. Pendant ce temps, Kiba s’était approché de Sasuke et lui avait chuchoté quelque chose à l’oreille. La réaction de l’Uchiha ne se fit pas attendre :

 

« Quoi ? hurla soudainement Sasuke.

– Comme je te le dis vieux ! Et puis ce n’est pas tout ça mais je ne suis pas du genre à partager moi… »

 

Un bruit de crissement se fit tout a coup entendre. Les deux rivaux se retournèrent sur Naruto qui commençait à dégager des éclairs terrifiants, et cria, furibond :

 

« On a fait des efforts montres pour arriver jusqu’ici ! Je me suis battu contre le type le plus flippant de la planète et toi tu veux nous piquer notre récompense ! »

 

Kiba déglutit pendant que Naruto arrêtait les flux électriques et il commença à marmonner :

 

« Heu… On partage ?

– Ouais, je veux la deuxième Hyuga, statua Sasuke d’un air le plus sérieux du monde.

– Naruto comment fais-tu pour traîner avec ce type ?

– Des fois je me demande ! Enfin, on verra bien ce que Hiashi Hyuga nous donnera non ? »

 

Deux jours plus tard, au Honky Tonk, Sasuke et Naruto se disputaient le bout de gras… Dirons-nous plutôt le bol de ramen…

Hiashi Hyuga avait été très compréhensif et s’était contenté de diviser par deux la somme que chacun aurait du recevoir, au grand damne de Sasuke qui ne s’était pourtant pas empêché de fêter leur victoire en dépensant tout l’argent gagné en fête avec Ino, alcool et gourmandises…

 

Le grelot de la porte retentit, laissant passer un jeune homme châtain aux airs sauvages et une jeune femme brune au visage doux.

 

« Aaaah ! Kiba ! Hinata-chan ! Comment ça va ?

– Ca va bien et toi Naruto ?

– Super !

– Et moi je compte pour des prunes. Ouais, c’est cool, moi aussi je vais bien, bouda Sasuke.

– Sasuke-kun… Je suis contente de te revoir moi aussi », déclara Hinata en souriant.

 

Le grelot de la porte retentit à nouveau pour faire entrer une Tsunade toujours plus sexy qui aujourd’hui portait un bustier noir et une jupe blanche lui arrivant à mi-cuisse.

 

« Bonjour tout le monde ! Je vois que votre mission s’est bien passée !

– C’est moi ou si tu es là et qu’ils sont là en même temps c’est que tu veux qu’on bosse avec lui ?

– C’est bien ça Sasuke. Mais on attend encore du monde. On a besoin de bien plus de trois personnes pour cette mission aussi je me suis permise d’aller farfouiller là où il y aurait des gens forts et intéressés par la mission.

– Tsu-chan… Tu n’es pas allée au Mugenjô dans cette tenue j’espère ! paniqua Naruto.

– Si ! Mais les types n’avaient aucun intérêt alors ils se sont pris des pains, rétorqua la femme en observant consciencieusement ses ongles d’un air détaché.

– J’avais oublié ta force monstrueuse…

– Si Sakura t’entendait…

– Hé… fit Naruto en regardant dans le vague, je me demande ce qu’elle devient…

– Ouais, déclara Sasuke pour détourner la conversation, donc t’as été nous dégotter qui d’autre comme tête de nœud dans cette histoire ?

– On les attend, déclara Tsunade en faisant un clin d’œil à Kiba, ce qui ne plus pas du tout à Sasuke, ni à Naruto, qui bavait allègrement sur le bustier, quand Sasuke lui donna un coup de coude et lui chuchota :

 

« Laisse-tomber vieux t’a aucune chance, même avec Tsu-chan…

– Pourquoi ?

– Je ne sais pas si je fais bien de te le répéter, tu vas être choqué…

– Vas-y dis !

– Bon, ton pote, il peut se transformer en cheval.

– Mais je sais ! Il peut aussi prendre la forme d’un ours, d’un tigre, d’un chat, d’une taupe… De… Attends…

– Ah… T’a enfin compris…

– T’as bien dit en che… ! Kiba ! »

 

Mais avant que Kiba ne se fasse injustement désintégrer par un Naruto furieusement énervé, la porte s’ouvrit pour laisser passer un roux et un blond qui encadraient comme des gardes du corps un jeune homme brun aux cheveux remontés en arrière. Une jeune fille blonde au sourire sincère suivait.

 

« Oh ! Shikamaru ! Gaara ! Kankuro ! Temari ! Ca faisait longtemps ! »

 

Naruto s’était littéralement jeté sur le premier qui passait, à savoir Gaara, et ne voulait plus se décrocher de lui. Celui-ci lança un regard implorant à son frère qui tira sur le col du jeune homme tandis que lui même se faisait accoster par Kiba.

 

« Alors Kankuro ? Toujours en train de faire des blagues pas drôles ?

– Et toi je vois que tu t’es trouvé une copine ! Elle est jolie d’ailleurs !

– Où est Neji ? demanda Gaara.

– Neji doit venir ? fit Naruto d’une voix surexcitée.

– Oui. Je suis là.

Nejiiiii ! »

 

Neji se reçut en pleine figure un Naruto survolté, sous vouloir faire de mauvais jeu de mot, tandis que Shikamaru marmonnait un « Galère », gentiment réprimandé par Temari.

 

La scène était assez inhabituelle pour un petit bar comme le Honky Tonk, et Kakashi et Ino regardaient, à la fois surpris et heureux de l’animation. Naruto se faisait décoller de Neji par Sasuke, Tsunade discutait tranquillement avec Hinata de sa carrière de violoniste, Gaara et Neji pouvaient enfin se saluer en bonne et due forme, Naruto échouait sur le plan de travail avec un énorme bosse sur la tête, au grand bonheur d’Ino… Tous les protagonistes s’assirent, il manquait encore du monde et Tsunade ne voulait pas se répéter…

 

Neji arborait sur son visage plus fin encore un air doux et apaisé qui s’adressait en grande partie à un Gaara toujours aussi sévère, Kankuro racontait à un Kiba blasé des blagues pas drôles et des contre pétries bizarres du style « Ne pas confondre glisser dans la piscine et pisser dans la glycine », Shikamaru informait Naruto de la tenue du Mugenjô, et Temari repoussait les avances de Sasuke à grand coups d’éventail, quand la porte s’ouvrit encore.

 

Silence de mort dans la salle, personne ne semblait connaître cette jeune personne, jusqu’à ce que Naruto recommence son numéro du « je-te-serre-dans-mes-bras-à-t’étouffer-pour-te-montrer-combien-je-t’aime-no-jutsu »  et cria :

 

« Tenten-chan !

– Salut Naruto ! Si tu ne te détaches pas tout de suite de moi je te colle mon pyrogène dans le nez.

– Salut le garçon manqué ! s’exclama Sasuke. Toujours aussi plate depuis la dernière fois.

– Sasuke… T’es mort…

– Oh… Je vois qu’on s’amuse bien ici… fit une voix doucereuse derrière la jeune femme. »

 

Tout le monde regarda l’homme tout vêtu de noir d’un air inquiet et Naruto alla se cacher derrière Gaara.

 

« Naruto enfin… Ne me fuis pas… Cette mission risque d’être très intéressante… N’ai-je pas droit moi aussi à ton accueil chaleureux ?

– Heu… Sasuke, vas-y, c’est plus ton style… marmonna un Naruto tremblant en face des yeux rouges d’Itachi Uchiha, car c’était lui, qui s’étaient allumés par jeu.

– Bien, commença Tsunade avant que l’ambiance se dégrade, puisque nous sommes au complet, je vous informe de la nouvelle mission : Récupérer le ramen en or massif de Sai ! »

 

Enorme silence dans l’assistance, entre ceux qui s’en foutent tout court, ceux qui s’en foutent tant qu’il y a du sang, ceux qui ne pensent qu’à protéger Neji et qui en font une obsession, ceux qui ne comprennent pas et ceux qui croient que Tsunade s’est mise à l’humour avec autant de succès que Kankuro…

 

« Eh ! Je ne déconne pas ! finit-elle par s’exclamer.

– Heu…

– Lala…lalali

– C’est à dire que…

– Galère.

– Là, je ne comprends pas… »

 

Silence de plomb de la part de Gaara.

 

« De quoi s’agit-il ?

Houla !

Ca c’est une mission ! Ramen !

– Tu rigoles ! C’est quoi cette histoire à la con ?

– Laissez-moi vous expliquer ! »

 

 

A suivre

 

 

On a donc : Shikamaru = Makubex

Temari = Sakura

Kankuro = Emishi (en général on ne donne pas beaucoup d’importance à Kankuro alors que c’est un perso en fait assez intéressant à manipuler)

Gaara = Jubei (le rôle du samurai ça lui va trop bien je trouve)

Neji = Kazuki (Désolée, je n’ai pas résisté)

Hinata = Madoka