Chapitre 3 : Découverts !

par tookuni

 

 

 

Chapitre 3 : Découverts !

 

 

 

« Merde ! » s’exclama Naruto alors que devant eux apparaissaient un, puis deux, puis trois, et bientôt une vingtaine de Yakuza munis d’armes blanches ou de pistolets.

 

Sasuke dirigea la femme dans un coin de la pièce, derrière des caisses de bois, puis vint se poster devant les hommes armés.

 

Naruto lui lança un regard entendu.

 

Sasuke se tourna vers les hommes, baissant ses lunettes, et Naruto fonça alors tête baissée sur ses adversaires qui, ne s’attendant pas a une telle attaque, n’eurent que le temps se s’étonner lorsqu’ils virent une dizaine de Naruto se jeter sur eux, Rasengan et éclairs aux poings.

 

Cinq secondes plus tard, la moitié des mafieux étaient étalés par terre sous la poigne de Sasuke et les chocs électriques de Naruto.

 

Mais les coups de feu retentirent.

 

Naruto fut le premier à tomber ; Sasuke hurla et voulu, semble-t-il, jouer les héros en se prenant une balle dans le ventre et en se relevant encore pour frapper l’un des hommes qui tomba sur le sol, mais une autre balle vint se loger dans sa tempe et il tomba raide mort.

 

Les Yakuzas ricanaient, se dirigeant vers l’endroit où madame Yamanaka s’était cachée. Soudain, une autre fusillade retentit, venant de nulle part, alors qu’ils plongeaient dans un univers noir et sans fin ; de grands yeux rouges apparurent dans le fond, couleur bientôt remplacée par du violet, et une impression de morsure, des crochets venimeux qui leur semblaient venir de tous côtés. Les hommes terrorisés hurlèrent quand enfin, une voix arrogante jeta à travers leur délire :

 

« Une minute pile ! Vous avez fait de beaux rêves ? »

 

Sasuke et Naruto se tenaient là, debout au milieu de la pièce, le brun remontant ses lunettes d’un geste habitué.

 

Tous les hommes étaient étalés par terre, blessés, assommés ou simplement pétrifiés par ce regard que leur avait lancé le jeune garçon.

 

Même la femme qu’ils devaient sauver le regardait avec inquiétude.

 

Elle avait compris pourquoi il évitait de regarder directement les gens et se cachait derrière ces lunettes noires, la protection n’était pas pour lui, mais pour les autres à l’extérieur, qui risquaient d’être blessés par ces yeux a la fois beaux et terribles.

 

Naruto sortit par la petite fenêtre, Sasuke, galant, voyant bien que la femme risquait de se faire mal, pulvérisa le pan de mur autour avec le Snake Bite, dégageant un grand espace d’où elle fut soulevée par les bras de Naruto, rassurée par son sourire, et elle parvint a articuler aux deux jeunes gens un « merci », auquel Sasuke répondit par son légendaire « Hn », et Naruto par un sourire encore plus rayonnant.

 

Elle dut courir à leur suite jusqu’au mur d’enceinte, poursuivis par les gardes à l’extérieur qui avaient étés attirés par le bruit. Naruto regarda Sasuke. Sasuke regarda Naruto. Le scénario fut décidé en une seconde.

 

Le blond s’arrêta, faisant face aux hommes, seul, tandis que le brun prenait l’otage dans ses bras et sautait le mur de plusieurs mètres d’un appui bien sentit au sol qui se craquela sous la puissance du coup.

 

Derrière, on entendit des hurlements et le son de la foudre qui s’abattait.

 

Sasuke avait sauté, Naruto n’avait plus qu’à retenir un peu les hommes pour permettre aux deux fuyards de partir sans avoir des voitures à leurs trousses.

 

Cela laisserait également le temps à la police d’arriver et de pouvoir coffrer tous ces types pour qu’ils ne puissent plus harceler la jolie Yamanaka et ses parents.

 

Naruto s’énerva en les voyant, ces types sans conviction qui suivaient aveuglément les ordres du chef, qui commettaient les pires exactions au nom du patron et se permettaient n’importe quoi sous prétexte qu’ils étaient forts… Cela lui rappelait le Mugenjô

 

Dans un cri, il se jeta sur les adversaires. Un kage bunshin et des substitutions empêchèrent les balles de l’atteindre, il tournait autour des hommes sans que ceux ci puissent le voir, il était trop rapide pour eux.

 

Un a un, il faisait tomber les hommes, concentré, heureux presque, parce que la mission avait réussi, jusqu’à ce qu’il sente un poing lui arriver en pleine figure, un énorme poing qui lui aurait brisé le nez s’il n’avait pas été si résistant.

 

L’homme était vêtu tout de noir, assez imposant, pour ne pas dire immense et effrayant, mais pas pour un ex-ninja comme Naruto.

 

Le garçon fit un écart, constatant qu’il avait déjà électrocuté tous ses ennemis. Il regarda le type de la tête aux pieds, il était certain de l’avoir déjà vu, pas seulement en tant que tête fichée.

 

L’homme lui envoya un autre coup de poing mémorable. Naruto vola à plusieurs mètres mais se releva immédiatement. L’autre eu l’air surpris derrière ses lunettes de soleil mais il ne broncha pas plus et fonça sur le blond.

 

Celui-ci décida d’employer la ruse : la force colossale de son adversaire ne pouvait être égalée.

 

Il se dirigea vers un étang au font du jardin, prêt à sauter à la moindre occasion, et provoqua l’autre d’un : « Bah alors ? Je t’attends mon gros ! » qui eu l’effet escompté : l’homme se jeta sur lui. Mais il protesta quelque chose qui fit comme un choc à Naruto, qui eut tout de même la présence d’esprit de faire un écart pour que l’autre se retrouve dans l’eau.

 

Par pur réflexe, il y plongea sa main et lança son attaque électrique. Ce ne fut que lorsque l’homme face à lui, vidé de ses forces, tituba dans la mare et enleva ses lunettes, qu’il le reconnu :

 

« Choji ? »

 

L’autre leva la tête d’un air étonné.

 

Il n’avait absolument pas fait attention, dans l’obscurité de la nuit, au visage de ce garçon ; mais les éclairs encore présents qui parcouraient ses bras et faisaient luire ses yeux bleu turquoise l’illuminaient à présent, mettant en valeur ce visage toujours un peu poupin, avec ces fameuses « moustaches » sur les joues et ses cheveux blond or qui en couleur n’avaient d’égal que le soleil et paraissaient parfois blancs avec les reflets de la foudre.

 

« Na… Naruto ? »

 

 

A suivre