J'ai aimé vivre mais j'aimerais mourir

par plokijuh

Il n'y a que la douleur pour me rappeler que je suis encore vivante.

Ho ! Pour ça je la sens, cette douleur me rend presque folle. Quand va-t-elle s’arrêter ? Quand vais-je pourvoir enfin m’affirmer ? Quand vais-je avoir le courage d’en finir ?

 

***

 

Driiiing ! Oh non la cloche vient de sonner. De plus je dois certainement commencer avec Tsunade, et merde pour la deuxième fois aujourd’hui, qu’est j’ai fais pour mériter ça ? Je risque d’avoir de très gros problème avec Tsunade, pire même. Enfin j’y suis arrivée, bon restons calme et essayons de rentrée subtilement.

 

Bon pour rentrer subtilement c’est raté, j’ai à peine ouvert d’un millimètre la porte, non, en fait je n’ai que tournée la poignée, que j’entends déjà Tsunade fulminer contre moi.

 

« Non mais tu as vue l’heure Sakura ? Rugit-elle.

- Je sais que ce n’est pas une bonne habitude à prendre dès le premier jour de classe, mais je vous assure que c’est la dernière fois. Dis-je pour calmer sa colère.

- Sais-tu ce qui est aussi une mauvaise habitude le premier jour de classe ? Me questionna-t-elle.

- Heu non, quoi ? 

- Avoir une retenu de deux heures. Dit-elle fièrement.

-Ho non pitié Tsunade, ce soir je dois rentrer tôt, alors pourrais-je l’avoir cette fin de semaine à la place ? Demandai-je.

- Mais voyons Sakura si je te la donnais cette fin de semaine sa gâcherais toute ta mauvaise habitude, non la retenu c’est ce soir et on en reparle plus, va t’asseoir tu m’as déjà fait perdre assez de temps comme ça.

- Oui Tsunade. »

 

J’espère que père arrivera très tard ce soir, je ne voudrais pas le voir si il arriverait et que je suis encore en retenu à l’école car aussi non là, ce sera sûr, je mangerai une voler, pire même.

-         Bon désoler mes chers élèves du petit contre temps que Sakura nous a fait subir.

 

Et en même temps qu’elle me lance un de ces regard meurtrier elle se fit interrompre encore une fois mais cette fois ci pas par un élève en retard, non ça il n’y a qu’a moi que ça arrive, non cette fois ci c’est par le directeur qui est entrée tout comme moi, qui est, s’en frapper.

 

«  Désoler de déranger tes explications Tsunade mais j’aimerai faire un message très important a tes élèves, serais-ce possible ? Demanda le directeur gêner du regard que lui lança Tsunade.

- Bien sûr Sarutobi de toute façon je suis habitué de me faire couper la parole aujourd’hui ! Dit-elle amèrement.

- Désolé Tsunade, bon et bien je suis spécialement venu vous voir pour vous parler de nouveaux arrivants dans cette classe.

- Kyyyyaaaaa ! J’espère qu’ils seront canons ! Rugit une fille dans le fond de la classe.

- Et j’espère qu’ils y en auront au moins trois pour que chacune d’entre nous en aille un ! Cria une deuxième fille.

- Et bien sûr, le plus beau est à moi, compris ? Dit la dernière.

- Bien Karin-Sama ! Dire en parfaite harmonies les deux première filles. »

 

Ho non ! J’y crois pas, j’étais arrivé tellement vite que je n’avais pas remarqué que j’avais ces trois là dans ma classe. Elles n’ont pas du tout changé, la première à avoir fantasmé comme d’habitude c’est Kin, toujours à gueuler son indispensable « Kyyyyaaaaa » qui tape sur les nerfs de tout le monde sauf ses deux amies, on ne se demande pas alors pourquoi elle n’en a que deux. Bref ! Quand je dis pareil je veux dire par là qu’elle est toujours aussi mince, de beaux cheveux longs noirs tout avec un beau dégrader ainsi que le même style de vêtement, Roxy, Garage, Château, en fait juste de la marque quoi !

 

Le tour vient ensuite à la deuxième qui prend toujours les garçons pour un objet et oui j’ai nommé, heu non ce n’est pas moi qui lui est donner son nom au contraire moi je n’aurais pas donné de nom à « ça » mais bon ce n’est pas moi qui décide tout dans la vie quoi ! En fait elle s’appelle Tayuya, cheveux très longs, rouge et oui elle se teint les cheveux. Une frange du côté droit avec une pierre incrusté sur sa lèvre inférieure et pour les vêtements, heu ? Comme Kin en faite.

 

Enfin la dernière mais non la moindre, heu non en fait elle ne vaut pas mieux mais bon je vais quand même la décrire. Cheveux noirs, bien plat sur sa tête, comme une sorcière je dirais, porte des lunettes ordinaires, ha non ! Elle les a changé cette année, elles on des pierres rose sur le coter celle-là, pour les vêtements ils sont quelque peu différent de ceux des deux autres, en fait ils sont, carrément jaunes fluo ! J’ai l’impression de regarder une abeille géante qui parle et avec plein de gloss dans la figure. Sérieusement l’image fait vraiment peur à voir.

 

« En fait ils seront présents demain ou après demain au plus tard. Dit le directeur décidant qu’il valait mieux leurs dires.

- Kyyyyaaaaa « ils » donc j’avais raison se sont bien des garçons ?

- Ça va faire changement de ceux dans notre classe, enfin de nouvelles proies.

- Du calme les filles ont ne s’aient même pas si ils sont canon.

- C’est vrai ça, wow ! Karin t’est trop forte !

- Je le savais déjà ça Kin.

- Pff! Vous êtes bien les seules à le pensées ! »

 

Trop bien sortit celle-là, ça ne peut être qu’une personne pour sortir des répliques comme ça à Karin. Enfin je la vois, ma belle Temari chérie, tu n’as pas du tout changé aussi bien physiquement que mentalement, une chance. Toujours fidèle à tes cheveux originaux à cent pourcent et placer de façon excentrique qui est de quatre couettes blondes. Toujours avec des vielles guenilles pour s’habiller, mais qui sont tellement extravagants. Ses goût et son style son si distinct des autres, du jamais vu.

 

« Ouais trop bien sortit celle-là Temari. Répondis une fille à macaron. »

 

C’était trop sur que Tenten était ici,  elle appuie toujours Temari pour énervé encore plus Karin et ses chiens. Tenten est une de mes amies d’enfances avec Temari, on s’entend très bien et on suit presque toujours les mêmes courts. Tenten est du style, hum, comment dire, garçon manqué mais en étant quand même une féministe endurcis avec Temari. Toujours avec ces habituels cheveux bruns rassembler en deux chignons haut placer sur sa tête. Habiller presque en permanence de pantalon jogging dont elle en a d’une multitude de couleur et accompagné d’un t-shirt ordinaire, de la couleur de son choix. Elle n’a peut être pas le même caractère de Temari mais elle s’est aussi bien tenir tête à Karin.

 

« Et bien si s’est pas Temari et sa poubelle qui sont dans ma classe. Jappa Karin.

- Mais que dit tu là Karin ? Les seules poubelles que je vois ici se sont toi et tes chiens de plus je ne crois pas que cette classe t’appartient! Répliqua Temari plus qu’énerver suite à l’insulte dédiée à sa coéquipière de cassage de dents.

- Ho! Et aussi, la poubelle que tu as confondue avec moi, sûrement dut aux deux pouces de mascara que tu a sur les cils, te dit va chier ! Pesta Tenten insultée. »

 

Non Tenten est très différente de Temari, Temari elle est fait tout pour ridiculiser le plus possible Karin en tournant autour du pot, dont Karin n’a pas encore compris la tactique, puis Tenten elle, elle va droit au but, assez direct je dirais.

 

« Mesdemoiselles en tant que femmes vous devriez agir en tant que gens civilisé alors arrêter vos petites querelles maintenant. Ordonna Tsunade.

- Mais Tsunade ? Essaya Karin.

- J’ai dit maintenant !

- Heu oui, oui ! Abandonna le bourdon. »

 

Haha ! Tsunade est peut être une professeure mais elle est tout de même contre les filles comme Karin et ses chiens, j’adore les appeler comme ça, je sais vous vous dite que c’est injuste, mais personnellement je ne crois pas, je dirais même que Tsunade est la seule des professeures ici qui nous appuie moi et mes amies sur notre façon de voir les choses. Malheureusement pour Karin, elle ne sait pas faite n’importe quelle ennemie, ho non elle sait faite la pire je crois. Elle à beau avoir autant d’allier de son coter, ils ne rivaliseront pas avec Tsunade. Tsunade faire peur autant physiquement que psychologiquement, avec sa forte poitrine et ses yeux bruns aussi perçants que des dagues qui auraient pu être aiguisés depuis des années. Elle est forte, très forte, comment je le sais ? C’est simple, une fois, Temari la défié au lancé du poids, comment sa s’est terminée vous me demanderai, c’est simple on a dût reconstruire au complet le bureau du directeur Sarutobi et avec le nombre de retenu qu’on a eu avec ça, de plus Tsunade s’en est tiré en disant qu’on l’avait défié, donc chercher, pff quel dégonfler elle peut être parfois. Mais bon elle est notre allier et ont c’est quand même venger en allant montrer les plans des cachette de saké de Tsunade au directeur Sarutobi, elle devait en avoir une bonne douzaine !

 

« Bon et si on continuait mon cours, Sarutobi aviez vous fini ? Demanda Tsunade excédé par tant d’action dès le premier jour de l’année.

- C’était tout, merci Tsunade !

- De rien, bon sortez un crayon et une douzaine de feuille de cartable, je compte bien rattraper le temps que nous avons perdu depuis ce matin.

-  Ah non ! »

 

Oups ! Non pas maintenant, Tsunade est furieuse il n’aurait jamais du dire cela.