chapitre 8

par pouki

Ils venaient d'arriver à Kiri, le village avait l'air plutôt calme, ils n'avaient pas croisé de rebelles sur la route, juste quelques brigands, mais rien de bien inquiétant.

Un des généraux l'avait accompagné, il n'était pas prudent de faire route seul.

Ils se mirent à la recherche des deux généraux qui avaient été envoyés ici quelques jours plus tôt.

Le village, bien que moyennement grand, était assez peuplé, les rues étaient animées, et rien ne laissait penser qu'une attaque allait bientôt s'y dérouler. Les gens vaquaient à leurs occupations, les enfants riaient...mais peu d'hommes s'y trouvaient, probablement partis sur le front eux aussi.

Ils se dirigèrent vers une des auberges du village, pour demander quelques renseignements.

A priori, les généraux y logeaient bien, mais étaient partis la veille, et n'étaient donc pas rentrés cette nuit.

Ils apprirent qu'ils étaient partis au sud du village, mais rien de plus.

C'est ainsi qu'ils se hâtèrent de s'y rendre, non sans regarder autour d'eux à la recherche d'un quelconque indice sur les rebelles, ou autre chose qui pourrait leur servir.

 

Ils arrivèrent au lieu indiqué, près de quelques maisons. Tout était calme, trop calme.

Ils commencèrent à chercher, mais les maisons étaient vides, personnes aux alentours. Chacun avait la main sur son katana, au cas où. Ils continuèrent d'avancer, jusqu'à l'extrémité des maisons.

Un peu plus loin, sur le sol, se trouvait l'équipement d'un des généraux, mais rien de plus.

Ils cherchèrent encore, s'approchant de plus ne plus d'un petit bois. Il y avait eu du passage à cet endroit il y a peu de temps, la terre était retournée et fraîche par endroit. De plus, une trace continue lorgnait le sol.

Tout cela ne disait rien qui vaille aux deux ninjas. Après dix minutes de marches à travers la forêt, ils arrivèrent à un campement. Visiblement, des rebelles, au vue de l'équipement qu'ils possédaient, et de leurs exercices.

Ils restèrent cachés, regardant si leurs alliés n'étaient pas présents. Ils les distinguèrent enfin, attachés, et dans un sale état. Ils étaient blessés tous les deux, mais pas mortellement semblerait-il.

Il leur fallait d'abord compter le nombre de rebelles, sinon attaquer tout de suite serait suicidaire.

Six. Ils étaient six, et bien entraînés.

Sasuke et le général qui l'accompagnait décidèrent d'attendre la nuit pour agir. Il fallait récupérer leurs alliés au plus vite...

 

Une fois la nuit tombée, ils mirent leur plan à exécution.

Sasuke s'approcha des généraux par derrière. Le gardien le remarqua, mais n'eut pas le temps de donner l'alerte, il venait de se prendre un kunai dans l'abdomen par l'autre général.

Ils essayèrent de détacher leurs alliés, mais il s'agissait d'un fil de chakra, comme ils s'en doutaient. Et c'était là que les choses allaient se compliquer. Ils pouvaient le détruire, mais pour cela, il fallait utiliser une attaque combinée assez puissante, et bruyante.

Ils allaient donc forcément indiquer leur présence. Mais ils n'avaient pas le choix. D'un commun accord, et après avoir prévenu les prisonniers, ils attaquèrent: pendant que Sasuke brûlait le fil avec son Katon, l'autre général protégeait les prisonniers avec un suiton.

La technique fût efficace, mais comme prévu, elle rameuta les rebelles.

Ils étaient maintenant cinq contre quatre, dont deux blessés. La partie était loin d'être gagnée.

S'en suivi une bataille acharnée. Le sang coulait des deux côtés, une technique se finissait pour laisser place à une autre, les kunai volaient, les katana s'entrechoquaient...

Un des généraux fut gravement blessé, tandis que les autres avaient de plus en plus de blessures.

Le bras de Sasuke l'empêchait de combattre comme il le voulait, et il lui faisait atrocement mal.

Un des rebelles arriva derrière lui, et lui planta un kunai près de la blessure déjà existante. Il ne put retenir un cri de douleur, le sang coulait désormais à flot.

Alors que le rebelle allait le tuer, il pivota sur lui même, inversant leur position, et acheva l'ennemi en lui transperçant le ventre.

La seule chose dont il se souvint, fut la douleur de son bras, et le noir qui envahissait ses yeux....

 

Cela faisait plusieurs heures qu'elle s'entraînait sans relâche. Elle avait commencé par s'échauffer en faisant ce qu'elle faisait avec Sasuke, pour maîtriser parfaitement son chakra. Puis elle avait enchainé sur des techniques médicales. Le problème était qu'elle n'avait pas de personne sur qui s'entraîner, elle ne pouvait donc pas juger sa progression.

Elle dut donc, pour tester, se faire une entaille sur le bout du doigt, et essayer de la refermer. Malgré tous ses efforts elle n'y arrivait pas. Pourtant, lorqu'elle était plus jeune, elle y parvenait plus ou moins, mais c'était il y a tellement longtemps....

Alors qu'elle s'entraînait encore, Shizune entra dans la salle, surprise d'y entendre du bruit.

« - Sakura? Qu'est ce que tu fais ici?

- Oh, Shizune-san...

- Tu n'as pas le droit d'être ici.

- Sasuke-sama a dû oublier de vous le dire, il veut que je m'entraîne, il m'a donné accès à cette salle et à la bibliothèque.

- Q'est ce que tu racontes, pourquoi voudrait- il que tu t'entraînes, tu n'es pas ninja!

- J'avoue que moi non plus je ne comprends pas pourquoi, mais c'est la vérité. Vous pourrez lui demander quand il rentrera.

- C'est bon je te crois, mais je suis surprise, il n'agit pas comme ça d'habitude. Je peux voir ce que tu sais faire?

- Si vous le voulez Shizune-san, mais je ne sais pas faire grand chose vous savez.... »

Elle se mis en position, et fit ce qu'elle faisait avec Sasuke, puis lança l'orbe sur une cible. Les dégats étaient minimes, mais cela suffit à impressionner Shizune.

« - Dis donc Sakura, c'est impressionnant! »

Sakura était gênée de ce compliment, après tout c'était la première fois qu'on lui en faisait depuis qu'elle était arrivée ici. Sasuke ne lui en faisait jamais, il préférait les remarques sarcastiques.

« -  Ca n’est pas grand chose, vous savez....

- Pas grand chose! Je ne suis pas d'accord! Et tu sais faire autre chose?

- J'essaie des techniques médicales, mais sans grands succès... »

Shizune eut un petit sourire, puis finit par dire:

« - Dans ce cas, je vais te laisser t'entraîner...

- Bien shizune-san. »

Et elle sortit, s'éloignant de la pièce, repensant à ce qu'elle venait de voir. C'était pour le moins inattendu....

 

 

Lorsqu'il se réveilla, il ne sentait plus son corps, ou bien il le sentait trop, il ne savait pas trop. Tout était flou, il ne distinguait pas où il se trouvait. Il était tellement fatigué qu'il se rendormit aussi sec.

Lorsqu'il se réveilla de nouveau, il put ouvrir les yeux,et découvrit qu'il se trouvait dans une chambre, mais il ne savait pas où.

Alors qu'il reprenait peu à peu ses esprits, il entendait des voix, toutes proches. Elles lui étaient familières, oui, il les connaissait, et cela le rassura un peu.

Il tente de se relever, mais à peine avait-il pris appui sur ses bras qu'il hurla de douleur. Ce cri alerta les hommes qui se trouvaient de l'autre côté, et arrivèrent dans la chambre.

Sasuke fut soulagé de voir qu'il s'agissait des généraux. Ils étaient deux, il en manquait donc un.

L'un des deux demanda à Sasuke comment il allait, ce à quoi Sasuke répondit par un:

« - J'ai connu mieux.... Et vous? »

Ils répondirent que eux, allaient assez bien vu les circonstances. Par contre le troisième était dans un état critique. Puis ils lui expliquèrent la situation, et comment ils étaient arrivés là.

Après que Sasuke ait perdu connaissance, les rebelles n'étaient plus en mesure de poser de problèmes, mais malgré le fait qu'ils s'en soient sortis, ils avaient deux blessés à ramener.

Pendant la bataille, les chevaux avaient été abattus, ils devaient donc se déplacer à pied, mais leurs blessures étant importantes, et compte tenu des blessés, ils ne pouvaient pas bouger, ou du moins pas bien loin.

Ils étaient donc retournés au sud du village, en attendant que Sasuke et l'autre général se réveille.

Cela avait mis deux jours. Et ils n'étaient pas en état de reprendre la route, sans chevaux en plus.

Quand Sasuke entendit cela, il ne put retenir un juron. Ils étaient coincés ici, sans rien, et à moitié morts.

Puis l'un des deux qui était prisonnier expliqua ce qu'ils avaient appris depuis qu'ils étaient arrivés il y a quelques jours. Les nouvelles étaient loin d'être bonnes. Décidemment, le pays allait bien mal.

Après avoir pris connaissance des dernières informations, il fallait organiser leur retour. Il ne leur restait plus que deux jours pour rentrer, sinon la date limite serait dépassée et les décisions seraient prises sans eux. Le problème était que le troisième général, le plus blessé, était incapable de se déplacer, et il n'y avait pas de médecins dans les environs.

C'est à ce moment là que Sasuke se souvint de quelque chose qui pourrait les sauver.

« - Donnez moi ma sacoche! »

L'un des généraux, un peu surpris par cet élan de la part de Sasuke, obéit, et la lui donna. L'Uchiwa sortit les remèdes que Sakura lui avait donnés. Ils suffiraient peut être, juste le temps de trouver des chevaux et de faire le trajet.

Le remède fut partagé entre les plus blessés, c'est-à-dire lui et le général important. La pommade fut étalée sur toutes les blessures des quatre personnes. Heureusement, il y avait une dose suffisante.

Il fallait attendre maintenant que tout ceci fasse son effet, en espérant que ceux-ci soient rapides....

 

Sakura regardait par la fenêtre. Il aurait dut revenir en milieu d'après midi, mais toujours rien. Elle s'inquiétait un peu, même si elle savait qu'il n'était pas anormal d'avoir du retard. Elle avait un mauvais pressentiment, qui ne serait apaisé que quand elle le reverrait. En attendant, elle retourna en salle d'entraînement, saluant au passage les généraux qui étaient rentrés de leurs missions.

Elle ne remarqua pas qu'elle était suivie. Toujours cette ombre qu'elle n'avait pas remarquée, et qui pourtant la scrutait, avec toujours ce regard mauvais.

Devant la salle, elle vit Zabuza, qui lui dit qu'il fallait qu'elle vienne en cuisine tout de suite.

Un peu énervée de ne pas pouvoir continuer son entraînement, elle le suivit quand même, l'ombre avait disparu....

« - Des nouvelles de Sasuke-sama?

- Non, rien pour le moment malheureusement, mais ne t'inquiète pas, il va revenir. »

Il essayait de la rassurer, mais sans grand succès, pourtant, elle lui était reconnaissante d'essayer.

« - Merci Zabuza-san. »

Lui aussi, sourit, content de voir qu'elle allait un petit peu mieux, et qu'elle gardait confiance.

 

La nuit était tombée depuis plusieurs heures déjà, les médicaments faisaient leur effet, et Sasuke remercia intérieurement Sakura pour cela.

Il leur fallait trouver des chevaux maintenant, et rentrer au plus vite. Mais de nuit, la tâche n'allait pas être simple.

Ils sortirent donc de là où ils se trouvaient et partirent vers le village. Peut-être  y aurait il quelqu'un dans un bar prêt à leur vendre des chevaux, sinon, il faudrait qu'il les prennent avec ou sans l'accord des propriétaires, même s'ils préféraient éviter d'en arriver là.

Après avoir fais la tournée des bars, ils n'avaient toujours rien trouvé, et le temps leur était compté!

Ils déambulaient dans les rues, à la recherche des montures, quand ils virent une troupe de brigands, avec des chevaux. C'était parfait, mais il fallait se débarrasser des propriétaires, et bien que les remèdes étaient efficaces, ils ne pouvaient pas se battre....

Il fallait employer la ruse. Après un peu de réflexion, ils avaient décidé de la marche à suivre.

Deux des généraux s'approchèrent des brigands, faisant semblant de tituber. La scène était assez drôle à voir, ils avaient vraiment l'air souls!

Ils invitèrent les brigands à boire un verre dans le bar d'à côté, ce qu'ils acceptèrent bien vite, puisque c'était les généraux qui allaient payer.

Bien évidemment, les brigands ne savaient pas à qui ils avait à faire, ils pensaient justes qu'ils s'agissait de deux poivrots un peu trop atteints.

Après quelques verres, les brigands ressemblaient plus à des serpillières qu'autre chose, il suffit donc aux deux hommes de quitter le bar sous le regard amusé de leurs compagnons, et de partir avec les chevaux.

C'est ainsi qu'ils quittèrent tous les quatre le village, au grand galop, peu de temps avant l'aube.

 

Sakura  n'avait pas beaucoup dormi, trop inquiète pour trouver le sommeil. Il aurait déjà dû être  rentré, cela faisait maintenant plus de quatre jours qu'il était parti.

Aujourd'hui allait avoir lieu la réunion avec les généraux présents, des décisions importantes allaient être prises alors qu'il manquait quatre personnes.

Elle scruta l'horizon, encore et encore, mais toujours rien. Elle dût partir en cuisine, abandonnant son poste, la réunion allait commencer.

Les généraux étaient rassemblés comme d'habitude, chacun inquiet de ne pas voir leurs amis arrivés, mais il fallait débuter.

Chacun raconta ce qu'il avait appris lors de sa mission, mais au final, peu d'informations leur étaient parvenues....

La réunion avait commencé depuis une heure, il fallait maintenant prendre des initiatives. Un vote allait commencer....

 

Ils distinguaient enfin le domaine, après toute cette route. Ils étaient épuisés, mais il ne fallait pas abandonner si près du but.

Sakura, de retour à se fenêtre, vit au loin un peu de poussière sur la route. Elle courût dehors quand elle vit qu'ils se dirigeaient vers le manoir. Des qu'elle fût en bas, elle les vit entrer dans le jardin, elle ne put retenir son inquiétude quand elle constata leur état. Tout juste s'ils tenaient sur le cheval.

« - Sasuke-sama! »

Elle se précipita vers lui, l'aidant à descendre, sans quoi il serait très certainement tombé.

« - La réunion.... a t-elle commencé? »

Il respirait très mal, ses vêtement couverts de sang donnaient un aperçut de ses blessures.

« - Elle a commencé il y a une heure....

- Il faut la suspendre... »

Elle ne pouvait pas le laisser dans cet état, mais tant que la réunion ne serait pas stoppée, il ne voudrait rien entendre.

« - Je m'en occupe tout de suite.... »

Elle courut vers la salle, frappa, et entra sans attendre une réponse. Tous étaient surpris d'être ainsi dérangés.

« - Je vous pris de m'excuser, mais Sasuke-sama et les autres généraux sont de retour, il vous demande de suspendre la réunion. »

L'un se leva et lui accorda sa demande. Tous se dirigèrent vers la sortie pour voir les revenants, et Sakura fit de même.

Vu leurs états, ils ne pouvaient pas participer à la réunion, ils furent donc amenés dans leur chambre, pour se reposer.

Les trois généraux étaient épuisés, et l'un d'entre eux avait besoin de soins au plus vite. Sakura s'occupa des soins comme elle le pût, aucun n'avait ses jours en danger, au grand soulagement de tous. L'un avait eu besoin d'une attelle à la jambe droite, et de points de suture à l'abdomen. Les deux autres avaient besoins de quelques bandages et de repos.

Quant à Sasuke, son bras était dans un sale état.

Elle allait devoir utiliser son chakra pour un des soins, mais elle n'était pas sûre d'y arriver.

Sakura venait d'entrer dans la chambre, Sasuke était allongé sur son lit, qu'il avait tâché. Il était noir, sans doute à cause de la poussière, et avait du sang un peu partout. Il ne s'était pas lavé depuis la bataille chez les rebelles.

Il fallait qu'elle le soigne, mais avant cela, il fallait le laver, sans quoi le traitement ne servirait à rien.

Zabuza s'occupa donc de sa toilette, qui ne se fit pas sans douleur pour Sasuke. L'eau le brûlait, les plaies étaient à vifs, le savon piquait...

Une fois ceci fait, Zabuza sortit et laissa Sakura commencer les soins.

« - Qu'est ce qui vous est arrivé Sasuke-sama? Que s'est-il passé là-bas? »

Il l'a regarda faire ses soins, et attendit avant de répondre.

« - Nous avons dû nous battre…. contre des rebelles qui avaient fait prisonnier … les deux généraux qui avaient été envoyés sur place. Ils avaient...l'avantage du nombre....et...aïe.....étaient très forts....aïe! Puis nous sommes restés....cachés le temps de nous remettre de nos blessures....pendant deux jours....et nous sommes rentrés dès que nous avons pu.... »

Elle l'écoutait, comprenant mieux désormais son état, mais soulagée qu'il soit de retour.

« - J'étais vraiment inquiète de ne pas vous voir rentrer, j'ai eu tellement peur qu'il vous soit arrivé quelque chose... »

Elle ne pût retenir un sanglot, l'inquiétude retombait, ses nerfs lâchaient. Les larmes coulaient désormais abondamment.

Il la regardait, touché par ce qu'il voyait. Elle continuait de pleurer, mais essuya son visage avec se manche et reprit où elle en était.

Un halot de chakra vert apparût des mains de Sakura, et commença à refermer la plaie béante, ce qui les surprit tous les deux.

« - Je ne savais pas que tu savais faire ça.

- Je...je n'avais jamais....réussi jusqu'à présent.... » Elle semblait très étonnée par ce qu’elle venait de faire.

Elle finit donc les soins beaucoup plus vite grâce à son chakra, et aida Sasuke à se mettre au lit, malgré les ronchonnements du concerné.

Elle avait cessé de pleurer, suite aux soins, mais ses yeux étaient un peu gonflés, et ses joues rougies. Elle était assise sur le bord du lit de Sasuke, prête à partir quand elle lui dit:

« - Je suis si heureuse que vous soyez rentré Sasuke-sama.

-Moi aussi.... »

Elle lui sourit, et étrangement, il lui rendit son sourire.

« - Merci pour tous. »

Elle ne revenait pas de ce qu'elle venait d'entendre. C'était bien la première fois qu'il la remerciait, et il l'avait dis de manière si douce....

« - Sans tes remèdes, je ne sais pas si nous serions ici. Je pense même que nous serions morts à l'heure qu'il est. »

Il s'était redressé, assis contre le bois de lit, elle à ses côtés.

Elle ne savait pas quoi répondre, ses yeux étaient de nouveaux figés dans ceux de Sasuke.

Ils soutenaient chacun leur regard, oubliant le mode qui les entourait. Elle se perdait dans ce noir si intense, si troublant, si charmant...et lui, était emporté par ses émeraudes un peu rouges d'avoir trop pleuré, et ce parfum qui le rendait fou....

Inconsciemment, ils se rapprochèrent, de plus en plus, le cadre était parfait, la nuit était sur le point de tomber, le soleil se couchait, colorant de ciel, leurs souffles se mêlaient, les lèvres se désiraient. Ils étaient tous les deux en feux, et ne désiraient qu'une seule chose: l'autre. Puis ils fermèrent les yeux, et sentirent un minuscule effleurement sur leurs lèvres, une caresse, qui fût brisé par des frappements à la porte.

Tous les deux se reculèrent d'un coup, et alors que la personne rentrait dans la chambre, Sakura en profita pour quitter la pièce, troublée comme jamais, un volcan à la place du corps.

Quand le trouble-fête quitta la chambre de Sasuke, celui-ci repensa à ce qui venait de se passer, il en était de même pour Sakura:   Qu'est-ce qui leur avait pris......?

 

 

Chapitre 8 bouclé !

Ca avance encore ! Je vous envoie la suite demain. Merci encore et à la prochaine.