Hummel

par mars

Hummel

 

 

Hanabi ne portait pas vraiment son ainée dans son cœur. Elle la trouve molle, timide sans personnalité ni discutions, mais ne la haïssait pas non plus, malgré les rumeurs. Les deux sœurs ne se parlaient que rarement et elles préféraient s'éviter en générale. Hanabi n'a jamais rien eu à lui dire, elle était juste une personne comme une autre dans la grande maison familial.

Mais depuis une semaine, les choses évoluaient. Sa sœur s'occupait d'elle depuis que son père n'avais pas apprécié les raisons de son abandon dans le tournoi.

Mais au fond d'elle même elle savait que son choix était le plus judicieux. Son adversaire avait retenu volontairement son coup pour ne pas la blesser. Cet affront la rendez folle. Elle, la princesse Hyuga, prise en pitié par un mécréant? Cela ne passait pas dans son esprit.

Hanabi remarque une fois encore la beauté de sa grande sœur. C'était avec sa grâce et sa douceur, les seule choses qu'elle lui enviait.

Hinata s’assit près d'elle et commença à lui brosser les cheveux.

Hinata brossa en silence les cheveux de sa sœur. Les conversations n'était guère variées. Mais Hanabi se sentait un peu mieux depuis que sa sœur s’occupait d'elle. Son moral depuis l' examen était si bas qu'elle refusait de s'entrainer, et ne sortait de sa chambre que contrainte et forcé pour aller manger. Son père ne semblait ne plus vouloir lui adresser la parole. Alors qu'ils étaient si complice avant.

Hinata fut surprise du discours de sa sœur, elle se doutait que son moral chaotique cachait une blessure bien profonde. Mais pas a ce point là. Elle sera tendrement sa sœur dans ces bras et la berça longement avec compassion et tendresse.

 

 

Une fois Hanabi endormie dans les bras apaisants de sa sœur. Hinata parti de sa chambre et referma la porte avec douceur.

Elle hésita un instant à ce qu'il convenait de faire. Prenant son courage à deux mains, elle se dirigea vers le dojo de son père. Celui-çi s'entrainait durement avec les membres les plus éminents du clan. Le lieu sentait la sueur et le fauve. Hinata connaissait son père, il détestait par dessus tout qu'on le dérange quand il s'entrainait. Mais l'affaire était trop grave pour attendre.

De plus en début d' après-midi, il devait partir en mission pour trois longues semaines.

Hinata la timide ouvris le panneau de bois et de papier puis entra d'un pas décidé dans le lieu.

Les combattants s'arrêtèrent d'un coup, regardant avec curiosité qui venait interrompre leur entrainement. Leurs visages n'affichaient aucune surprise, cependant ils l'étaient tous. C'était la première fois que la Princesse du clan osait les interrompre.

Hinata dit cette phrase sans faillir. Ne tremblant pas pour la première fois ni jouant avec ses doigts, regardant son interlocuteur dans les yeux ponctuant chaque mots de façon a bien faire comprendre la gravité de la situation. Le chef de clan regarda sa fille dans les yeux, cherchant un quelconque caprice de sa part. Il ne trouva rien. Pour la première fois de ça vie, sa fille le regardait dans les yeux. Elle ne baissait pas la tête ni ne fuyait son regard , elle ne tremblait pas et dégagait une certaine prestance. Pour la première fois, le Clan Hyuga voyait Hinata avec la dignité d'une princesse.

L'étonnement fit place dans le dojo. Pour la première fois aussi, le duc Hyuga quittait l'entrainement.

Hinata expliqua donc à son père le fin fond du problème. Celui-ci fut extrêmement surpris d'apprendre que sa cadette se trouvait dans un état mental aussi instable. Il parti dans la chambre d'Hanabi et discuta avec elle jusque à l'heure de son départ. Son moral remonta un peu. Son père savait trouver les mots pour apaiser sa fille.

 

 

 

 

Il était seul dans sa chambre et pensait à sa petite ami. Elle lui manquait. Depuis plusieurs jours déjà ils ne s'étaient pas parlés. Chacun avait des obligations. Il repensa à leur premier baiser. C'est vrai qu'il y en avait eu beaucoup depuis, mais celui-ci était vraiment génial. Si on lui avait dit que cette fille hanterait ses rêves un jour, il ne l'aurait jamais cru. Mais voilà, parfois on ne choisi pas...

Il regarda le plafond de sa chambre pauvrement décorée, et imagina son visage et son sourire. Cela le rendait heureux.

 

Tenten frappa à la porte de l'appartement de Naruto. Habituellement courageuse et déterminée, il lui avait fallu toute la journée pour se décider à y aller. Avouer son amour à son mentor était facile. Le dire à la personne que l'on aime c'était quand même bien plus compliqué.

Pour ce faire, elle s'était pouponné. Elle portait son plus beau kimono, d'un rouge pur, avec des liseré d’or pour les finitions et la ceinture. Elle avait coiffé ses longs cheveux en une seule tresse, mis un rouge à lèvres rose cerise, et maquillé son visage avec parcimonie. Beaucoup d'hommes c'étaient retournés sur son passage. Et bien peu l'avait reconnu dans cette tenue. Ce qui ne l'empêchait pas de stresser. Pour frapper à la porte, il lui avait fallut cinq bonne minutes de réflexion. La porte ne s'ouvrit pas. Apparemment il n'était pas là. Que devait-elle faire? L'attendre? Rentrer chez elle? C'était déjà assez culotté de venir à l'improviste et elle commençait à douter. Elle était là , elle pouvait attendre un peu. Peut-être arriverait-il? Son hésitation la fit attendre assez pour qu'elle entende des pas et des rires dans la petite rue qui menait à l'immeuble de Naruto.

En effet le jeune blond arrivait avec son professeur aux cheveux blanc, Kakashi.

Qu'allait-elle dire? Toute sa confiance s'évaporait, lui laissant juste un sentiment de doute.

Kakashi disparu dans un nuage de fumée laissant son disciple avec la jeune fille.

 

Les deux ados se regardèrent sans rien dire. Tenten ressentait une certaine gène due à la situation. Naruto, lui qui ne parlait pas souvent à Tenten, ne savait pas quel sujet aborder. Le silence dura un bon moment. Tenten eu tout le loisir de contempler le visage de Naruto. Elle le trouvait vraiment craquant, et ces yeux bleu, ce qui fit emballer son cœur dans sa poitrine.

Ce fut néanmoins Naruto qui pris l'initiative. Il avait bien compris que la jeune fille avait quelque chose a lui dire. Tenten avait une réputation de garçon manqué. Pas très coquette en générale, assez forte pour tenir la dragée haute à tous les garçon du village. Rien a voir avec la fille qui ce présentait devant elle. Douce, raffinée et timide. Donc en toute logique, la jeune femme venait lui demander quelque chose.

Tenten, absorbée par son observation et les sentiments qui ce mélangaient dans sa tête, ne su pas quoi répondre. Sa déclaration, elle l'avait préparée, travaillée et apprise par cœur. Mais à la guerre comme en amour, aucun plan ne survie au contact de la réalité. Son beau discourt s'était évaporé comme neige au soleil. Pire encore, elle ne savait pas vraiment quoi répondre. Étant plutôt fonceuse dans sa façon d'agir, elle décida de faire dans simple et efficace.

Tenten sourit, Naruto savait vraiment mettre les gens à leur aise ou meubler les blancs. Une partie de sa personnalité qui lui plaisait énormément.

Le trajet fut bien silencieux. Les deux amis marchaient l'un à coté de l'autre. Alors que la nuit enveloppait le ciel, Tenten sentie que c'était le moment d'agir. Elle n'avait pas osé se déclarer et se maudissait pour cela. Pour le moment, parler lui était toujours aussi dur. Mais il y avait d'autre moyens de se faire comprendre. Elle tendis sa main vers la sienne. Étrangement ce geste était beaucoup plus facile à accomplir que la prononciation d'une petite phrase.

Sa main toucha la sienne, un sentiment de panique l'envahie, mais elle se ressaisie et sera fort la main de Naruto. Elle n'eut pas le temps de se demander si celle-ci était chaude ou froide, son cœur battait bien trop vite pour ce préoccuper de cela L'affut sanguin qui venait de monter dans ses joues la déstabilisait un peu. La seule chose qui l'intéressait pour l'instant était de savoir comment le garçon allait réagir à son acte osé.

Naruto fut surpris de sentir la main de Tenten dans la sienne. Au premier instant il cru que leur main s'était heurté par inadvertance. Mais il comprit vite qu'il se trompait quand il sentie la douce étreinte de la main féminine sur ces doigt. Un frisson le parcouru alors. Il n'était pas stupide. Il avait bien compris en voyant Tenten dans ces habits que celle-ci voulait lui passer un message, cette éventualité lui avait traversée l'esprit mais il n'avait pas eu de preuves. Cette fois-ci le message était clair. Ses habits, la façon dont elle le dévorait des yeux depuis dix minutes... et maintenant ce comportement...

Tenten s'était éprise de lui. Naruto ne su pas quoi penser. Lui, il aimait Sakura. Il en était sur et certain. Depuis le primaire, il le clamait haut et fort. Il n'avait jamais regardé ni même pensé à une autre fille. Son amour pour sa coéquipière lui suffisait, même si il savait très bien que celui-ci serait à sens unique. Sakura ne lui céderait jamais, ne lui permettrait aucune avance. Sakura le voyait en ami sincère, confident, petit frère, coéquipier... mais jamais elle ne le verrait comme un amant. Il n'aurait droit de sa part qu'à des sourires et de la compassion. Sakura aimait toujours Sasuke. Une obsession pour celui qu'il considérait comme son pire rival, mais aussi son frère. Une obsession c'est aussi de cette façon qu'il pouvait définir sa relation avec Sakura. Il l'aimait tellement que pour elle il était près à aller chercher Sasuke au fin fond de l'enfer. Aller le chercher et ensuite lui laisser Sakura au détriment de son propre bonheur. (Un acte digne d'un chevalier du sud-ouest français.) Du coup, il n'avait jamais fait vraiment attention aux autres filles et à ce qu'elles pouvaient ressentir pour lui. Il se demanda si Tenten lui avait déjà fait des avances. Possible, mais il n'avait rien vu. Et comment devait-il réagir? Que ressentait-il vraiment pour la jeune fille? Pas grand chose en fait, il ne la connaissait que vaguement au travers de quelques missions que leurs équipes respective avait accomplit ensemble. Il ne connaissait rien d'elle. Sans s'en rendre compte, Naruto avait continuer d'avancer sans même réagir aux avances de Tenten.

Tenten attendait la réaction de Naruto. Son geste équivoque ne pouvait le laisser indifférent. Naruto avait eu l'air surpris une fois le contact physique établi, mais n'avait pas réagit défavorablement. Tenten sentie une joie immense l'envahir. Il ne la rejetait pas. Certes il ne disait rien, continuant à avancer dans la rue. Il n'avait pas non plus prononcé de mot doux ou accepté clairement ses sentiments. Cependant le plus dur était passé pour Tenten. Ce sentant en confiance, forte, capable de toute chose, elle posa sa tête contre l'épaule de Naruto. Il dégageait une douce chaleur qui la rassura. Elle pu aussi sentir son parfum. Un peu bestial au premier abord. Puis l'odeur de d'herbes sauvage chatouilla ses délicates narines. Tenten montait au paradis. Elle aurait tout donné pour que cette marche ne s'arrête jamais.

Naruto, perdu dans ses pensées, hésitant sur la manière de réagir, senti un poids sur son épaule.

Il tourna la tête par curiosité et vit que Tenten venait d'y pauser sa tête.

Son amie resplendissait de joie et de bonheur. Un large sourire illuminait son visage, légèrement rougit par l'émotion. Naruto vu ses yeux noisette pétiller d'extase. Il devrait peut-être lui dire qu'il n'était pas intéressé, que seule Sakura comptait pour lui. Mais en faisant cela il briserait le bonheur de Tenten comme Sakura brisait le sien. En avait-il seulement le droit? Sakura, elle le prenait. Elle avait brisée le cœur de plusieurs garçons dans sa quête du bonheur. Devait-il faire pareil sachant cela?

Devait-il aussi se priver de l'amour sous prétexte que la femme qu'il aimait ne l'aimait pas en retour? Que ressentait-il pour Tenten? Il n'eut pas le temps d'y réfléchir plus.

Ils étaient arrivé au restaurant. Naruto ouvrit machinalement la porte, comme à son habitude.

Mais cette fois, son ami et parton du lieu, lui fit un "bonjour chers jeunes gens" et ne l'invitât pas au comptoir comme de coutume. Il le guida vers une table au fond du restaurant, un endroit calme et reculé. "Mettez-vous à l'aise, Monsieur, Madame, je vous apporte la carte dans un instant"

Naruto fut surprit de la réaction d'Ichikaru. Mais compris vite qu'avec Tenten à son bras, ils passaient pour un couple. Il voulu rectifier le tir, mais déjà le patron du restaurant était parti.

Les habitués les regardaient d'un air incrédule.

Les explications comateuses de Naruto firent descendre Tenten de son petit nuage. Elle n'était pas dupe. Elle savait qu'elle avait une rivale et que la partie serait difficile.

La phrase était finalement sortie toute seule. Mais Tenten compris que le plus dure allait ce faire maintenant, Elle s'était déclarée. Elle devrait désormais le conquérir.

Naruto ne su pas quoi dire. Il savait qu'elle avait raison et d'un autre coté il aimait tellement Sakura. Il espérait toujours un retournement de situation... Il s'approchait de Sakura un peu plus tout les jours.

Ne sachant pas quoi répondre, il ne répliqua rien, ce qui était assez rare. Il ne regarda pas non plus son invité perdue dans ses pensées.

Il ne poursuis pas, Dire qu'il aimait Sakura à Tenten qui venait de ce déclarer, c'était presque méchant. Il baissa la tête,

Cette phrase fit sourit Naruto.

Naruto vira violet en entendant cette réplique. Et commença a s'étouffer.

Tenten lui fit un petit sourire séduisant en le regardant gentiment... ce qui réduit au silence le garçon