Fallschirmjämer

par mars

Fallschirmjämer


L'arène de Konoha avait laissé la demi final des génins, pour donner place a celle des chunin. Les hommes de Gaara brillé par leur efficacité. Le show de qualité ravissait les spectateurs de joie.

Dans l'infirmerie du même lieu, Hanubi Hyuga ce faisait examiner par son kage. Alors que deux Jinchurikiis attendait devant la porte. Une fois examiné, et changer, le Hokage les fit venir.



La jeune fille penser a son ami elle aurais bien voulu aller le rejoindre, dans les tribunes. Seulement elle ne pouvez pas, ou plutôt elle ne souhaité pas qu'on la voie avec lui. Peu être quand leur couple serait fort et solide elle oserai s'afficher avec lui. Pour l'instant elle s'ennuyait et aurais bien parler avec lui. Elle se maudit d'être aussi indécise. Et réfléchit plus en profondeur a ses sentiment pour lui et comment gérer sa vie par rapport a ceux ci. Laissant de coté les combat des ninjas.



La Grande final commença. Naruto fit de grand signe a la foule tout heureux d'être là. Il fit un grand sourire a Sakura qui le menaça du poing avec un regard de feu. Il compris que si il échoué, elle lui ferait pailler ça défaite au centuple. Ce qui le refroidit. Il ce tourna vers son adversaire qui semblais soucieuse.

Hanubi regarda naruto, les larme au yeux.


La foule poussa une long plainte déchirante.








La semaine suivante Naruto fut élevé au rang de Chūnin. Mais déjà la vie reprouvé son court dans le village. La délégation de Gaara retournée dans le désert, et les missions reprenez leur cours.

Tenten, allongé dans l'herbe au sommet d'une colline regardé ces deux coéquipiers ce battre en bas. Les deux ninjas passé leur temps libre a s'affronter. Lee voulant encore et toujours tenter de battre Neji. Quand a Neji étrangement il ne refusait jamais le combat. Ce qui étonné Tenten au début, avant de réaliser que Neji craignez que Lee ne le surpasse. Elle regarda avec joie ces deux précieux amis, qu'elle considérer un peu comme ses petit frères, combattre. Elle repensa au nombre incalculable de fois ou elle avait consolé Lee car Sakura rejeté ces avance. Lee et son caractère fonceur l'amusé énormément,de plus, il était aussi bien plus sensible que la moyenne des garçons, il avait son charme qui hélas était souvent caché par sa coiffe horrible et son tempérament impulsif. C'est aussi avec lui qu'elle avait fait les quatre cent coups. Car elle aussi aimer braver les interdits de temps a autre.

Les relations avec Neji elles étaient plus posé. Tout l'inverse de lee comme vous vous en douté. Elle aimé converser avec le Hyuga, échanger des idées avec lui ou philosophé. Il aidée souvent a se concentrer a contrôler ses émotions et étudier avec lui était un régal. Plus tard il ferait un professeur exceptionnelle, condition qu'il apprenne a sourire un peu plus.

Les deux amis se complété mutuellement et choisir de ce passer de l'amitié d'un des deux serais pour elle le plus lourd des fardeaux. Ils ne se cacher rien. Ils vivaient si souvent ensemble qu'ils leur arriver même d'utiliser la même brosse a dents... Mais Tenten avais néanmoins quelques secret qu'elle gardé pour elle. Dont un bien lourd qui depuis quelques moi la tirailler . Mais elle ne voulait pas que ses deux frère intervienne dans toutes ses histoires.


Les brut de pas de son professeur se fit entendre das Herbe grasse et humide. Celui ci s'approcha d'elle et s'assit a coté.

Gaï regarda sa disciple avec tendresse. Il savait qu'un jour viendrais ou elle aussi serais appeler a fréquenté des hommes. Tel était les loi de la nature. Mais ce jour arriver bien trop vite a son goût.

Il se souvenait de sont arriver dans l'équipe, elle n'avait que douze ans alors, un vrais garçon manqué, qui rejeter toute trace de féminité. Elle avait bien changé, le temps aidant, elle était devenu une belle femme et savait jouer de ces charmes quand le besoin s'en faisait sentir, apportant un peu de fraicheur a son équipe. Mentalement aussi Gaî voyait un changement. Une femme mure parler avec lui , et non la petite fille qu'il entrainéer depuis longtemps . Il n'aurais pas eu la même conversation deux ans avant. Elle aurait nié être amoureuse de qui que ce soit. Mais maintenant la différence l'aveugler presque. Tenten assumé ses choix, certes avec quelques difficulté, mais le pas était franchit. De ses trois élevées, elle était celle qui avait le plus muri.

Gai faillit s'étouffer en attendant cette réponse.

Tenten fut étonné que son professeur soit au courant de cela.