le feu et l'éclair

par diamant

 

Sur une route déserte ou ils n’avaient rencontré qu’un ou deux voyageurs, l’équipe sept continuait sa mission, malgré le fait que celle-ci se révélait bien plus compliqué que prévu, suite aux révélations de Tazuna, le sensei aux cheveux blancs avait songé a retourner vers son village mais ses trois élèves avaient violemment protester, réfutant un a un ses arguments, surtout Hinata qui semblait désirer continuer cette mission plus que les deux autres, et son sens de l’ honneur aidant, il s’était laissé convaincre, tout en discutant avec Tazuna, ses sens étaient en alerte totale, les odeurs, les bruits, les sensations de son corps, son instinct acquis au fil des combats, son sens de l’analyse, rien ne devait échapper a son attention, bien malin, celui qui croyait pouvoir berner le ninja copieur.

C’était ce que se disait Naruto tout en échangeant un amalgame d’insultes fulgurantes avec Sasuke, tandis qu’Hinata contemplait le paysage d’un air rêveur, a l’heure qu’il est, cet idiot a dut s’occuper de l’avaleur d’ombres, il doit surement aller bien, mais il ne m’a toujours pas contacté, ce mec doit surement être fort, l’avaleur d’ombres, Taku Kubo, chef d’un clan d’assassins plus qu’efficaces, le neutraliser avant que l’Akatsuki ne se serve de ses talents, les informations que Naruto et Sasuke avaient récoltés laissent présumer que ce Taku serait bientôt recruté par eux, il fallait donc s’en occuper, vu que Gato l’avait recruté pour s’occuper de Tazuna, la mission du pays des vagues était le meilleur moyen de régler un problème gênant.

Bien que le Sasuke en face de lui ressemblait a s’y méprendre au vrai, il n’était pas l’original, lorsque le parchemin explosif avait engloutit Sasuke et le ninja qu’il affrontait plus tôt, Zetsu s’était posté-la, prêt à a emmener Sasuke loin de Kakashi, un clone de Zetsu, a l’image de Sasuke, avait été mis a la place de celui-ci, le timing avait été parfait,  même Kakashi n’y avait vu que du feu, mais un simple clone ne bernerait pas si facilement le ninja copieur, entre lui et Sasuke, de légères différences de comportement, de tics nerveux, d’expressions, que leur sensei ne manquerait pas de remarquer, voila pourquoi ce clone avait été préparé plusieurs jours a l’avance, a l’aide de complexes manipulations de fuinjutsu, tout les souvenirs de Sasuke avait été incorporer a l’intérieur du clone, il avait été modelé aussi avec les souvenirs que Naruto avait de son coéquipier, de manière a ce que le double soit le plus ressemblant possible, seul inconvénient, comme Naruto contrôlait l’action des sceaux placés dans son cerveau via un sceau tatoué sur son corps, il ne devait pas s’éloigner de ce Sasuke, sinon il retrouverait son apparence originel de Zetsu, le spectacle de Sasuke se transformant subitement en une créature blanchâtre et hideuse ne serait pas pour plaire a Kakashi, même si Naruto aurait payé cher pour voir leur tête face a un pareil spectacle.

 -Dis Naruto…

Le dit-blond se retourna pour voir Hinata qui le regardait d’un air sérieux et en même temps soucieux.

-Naruto-kun, dis-moi, tu pense que je peux vraiment faire un bon ninja ?

Bonne question, songea Naruto, si il avait dut se servir d’un raisonnement logique du genre un plus un égale deux, Hinata serait tout au plus une Kunoichi moyenne de par ses compétences techniques, mais sa gentillesse, sa naïveté la rendraient incapables de faire face au monde sombre du ninja, un ninja n’était pas seulement censé avoir des compétences physiques ou une panoplie de jutsu, il se devait d’avoir un mental d’acier, capable de nager dans les eaux tumultueuses sans perdre le nord, tuer sans faiblir et sans faillir, ne pas détourner les yeux de la noirceur du monde, ne pas craindre l’obscurité de la vie ou celle de son cœur, telle est la mentalité d’un vrai ninja et Hinata n’avait pas ce profil psychologique, de plus, elle avait fait face a un problème encore plus grave, la peur de mourir, la peur de ce ninja de la Lance Noir, il n’était pas très fort, du moins pour Naruto, mais il l’avait complètement paralysé, il l’avait terrassé par sa seule présence, qu’un individu normale ait peur de mourir passe, mais pas un ninja, un shinobi n’est pas un individu normale, dans ce monde, les gens se font une vision romantique des ninjas, surtout dans les villages paisibles comme Konoha, les Hokages, ninjas qui ont dominé le monde, les Sanins, valeureux combattants qui ont permis de gagner la deuxième guerre, le Croc Blanc de Konoha, héros déchue, mais dont l’histoire tragique émouvait les civils qui en entendaient parler, Kakashi Hatake, le ninja copieur, Héros de la bataille du pont de Kanabi, ninja valeureux et doué, Itachi Uchiha, génie parmi les génies, et bien sur, le symbole même de l’héroïsme et de la valeur, héros parmi les héros, symbole de la puissance du feu, leader charismatique, l’homme qui a fait basculer le cours de toute une guerre a lui seul, dont on dit qu’aucun être humain ne peut le suivre des yeux, l’éclair jaune de Konoha, Yondaime Hokage, Minato Namikaze.

Le père de Naruto est le modèle de tous les gamins qui aspirent à devenir des ninjas forts et célèbres, de même que Tsunade ou Kushina étaient idolâtrés par la gente féminine désireuse de devenir forte, chaque village avait ses propres héros, Hanzo la salamandre, le Sandaime Raikage, le Sandaime Tsuchikage et quelques autres exceptions, mais pour ses légendes qui se comptent sur les doigts d’une main au sein d’un village, combien de pauvres ninjas décèdent sans que qui que ce soit se souvienne de leur nom ? Oui, et Hinata devait certainement, comme lui autrefois, avoir une idée romantique des ninjas, mais elle commençait à voir la réalité et elle était inquiète de ne pas répandre aux attentes de son clan, alors que la seule logique disait qu’elle ferait mieux de renoncer.

Un raisonnement solide et impeccable, tel était l’analyse de Naruto, mais pour autant qu’il sache, n’était-il pas, dans un passé révolu, un gamin raté qui avait toujours lutté contre ses limites et les obstacles, défiant la simple logique pour se hisser parmi les sommets de Konoha, n’avait-il pas vaincu Neji Hyuga, Gaara No Sabaku, et pleins d’autres ? Dans ce monde vaste et dément, tout pouvait arriver, quand quelque chose de très attendu veut se présenter, c’est presque normale que l’inattendu se produise, je n’ai pas raison, Sasuke ?

-Bien sur que oui, Hinata, tu pourrais même devenir une Kunoichi surpuissante, assura Naruto en levant son pouce en signe d’assentiment, tu sais, moi aussi, je ne veux pas mourir, personne ne veut mourir, bats-toi toujours pour vivre, et le seul moyen de vivre, c’est de devenir plus fort, entraine-toi, tu peux avoir peur de mourir, mais ton envie de vivre doit surpasser ta peur, c’est une chipie alcoolique qui m’as dit ca.

Hinata ne put s’empêcher de rire a l’entente de ce surnom, mais les paroles de son coéquipier l’avaient vraiment touché, se battre pour vivre, tout ceux de son clan lui avaient sans cesse répéter qu’un vrai ninja doit être prêt a sa sacrifier pour son clan et son village, mais je peux vraiment devenir plus forte en me battant pour vivre ? Elle contemplât Naruto et Sasuke qui, a leur grande habitude, se disputaient encore et encore, Tazuna et Kakashi ne leur accordaient aucune importance, s’étant habitué a cette scène répétitif, elle se rappela le blond et ce qu’elle savait de lui, brimé, battu, humilié, délaissé, malgré tout cela, elle ne pouvait se vanter d’avoir vu le blond abandonner une seule fois et ne plus clamer haut et fort qu’il deviendrait Hokage, a sa place, j’aurai déjà songé au suicide, mais il ne perd pas sa joie de vivre, est-ce qu’il tient sa force de son envie de vivre ? Une question qui méritait d’être approfondie.

Un plouf la sortit momentanément de ses réflexions, elle se retourna pour voir Sasuke qui contemplait crânement un petit lac à coté avec un sourire moqueur :

- Logique a deux balles.

Une tignasse dorée fut la première chose que Hinata vit sortir de l’eau, l’instant d’après, un visage rouge de fureur apparut :

- SASUKE FILS DE PUTE T’AS UNE DERNIERE VOLONTE AVANT DE CREVER ?

- Ma dernière volonté, dit Sasuke qui eut la mine révélatrice d’une profonde réflexion, ce serait…que tu enlève ce poisson de tes cheveux.

Comme pour appuyer ces paroles, le poisson rouge se mit à frétiller dans tout les sens, manifestant son désir de retourner au plus vite dans son élément aquatique, Naruto l’attrapa et le jeta en l’agonisant d’injures, la scène était si comique que Sasuke ne put retenir un monumentale éclat de rire telle qu’il se mit a quatre pattes sur le sol, incapable de rester debout, son fou rire contamina vite le reste de la compagnie, tandis que Naruto se mettait a déverser toute sa rage sur Sasuke, l’ensevelissant d’insultes qui ne firent qu’accroitre le fou rire collectif.

……………………

La forêt était tranquille, calme, les arbres immenses enveloppaient le sol d’une ombre éternelle, auquel les animaux étaient habitués depuis le temps, un ruisseau suivait tranquillement son cours d’eau, un cerf buvait a la mare.

Il n’accorda aucun regard a la beauté de la nature, se contentant d’avancer, les ténèbres ne le gênaient pas, il s’enfonça dans la partie la plus sombre de la forêt sans aucune frayeur, en ne butant sur aucun obstacle, il se déplaçait de branche sans faire le moindre bruit, fantôme vivant, il se confondait dans les ténèbres, comme s’il ne faisait qu’un avec elle, il continuait, sans s’arrêter, aussi souple et léger qu’un courant d’air, il perçut la présence d’un garde a plusieurs mètres d’ici, ca ne le gêna pas, il s’en débarrasserait facilement.

Souji s’ennuyait profondément, comme d’habitude, il avait été affecté à garder cette forêt, totalement inutile, vu que personne n’avait put entrer au village par cette foret, compte tenu des incroyables fortifications naturelles qu’il fallait traverser pour y arriver, ainsi que de la barrière placé autour de la région, comme Konoha,  même un jonin d’élite ne pourrait y arriver, par simple précaution, on continuait d’affecter un genin pour garder cette endroit paumé.

Le pauvre genin baya, espérant avec impatience que le jour s’achève, la relève de nuit le remplacerait, et il passerait une bonne nuit dans une maison de plaisir ou il avait l’habitude de passer son temps libre, il regarda ce soleil en maudissant une énième fois la lenteur du temps.

Sa gorge fut tranché si vite qu’il n’eut même pas le temps de songer a quoi que ce soit.

L’assassin sourit, la mise a mort par surprise était un plaisir rare, meilleur que la plus chaude prostitué ou le meilleur saké, un plaisir que le ninja savourait amplement.

- Nous y sommes, Hachibi, Nibi, j’espère que vous êtes prêt.               

………………………

- Eh bien, Kakashi Hatake, que dirais-tu de commencer ?

Impassible, le ninja copieur fixait celui qui était considéré comme le démon amoureux de la mort, dans le village du brouillard, ou il était considéré comme le plus redoutable assassin que la bruma avait produite, Zabuza Momochi.

De son coté, perché sur sa branche d’arbre, L’épéiste de Kiri examinait du regard le célèbre ninja copieur, dont la réputation atteignait même son village de naissance, pourtant isolé du continent malgré son statut d’une des cinq grandes puissances du mondes, le sharingan attestait la véracité des rumeurs sur lui, je ne dois pas le prendre a la légère, mieux vaut le tester de manière brute, pour voir ou vas son contrôle du sharingan.

Kakashi s’empara rapidement de son kunai, et se mit en garde, il va attaquer, je le sens, je ne dois pas le laisser me prendre de vitesse, si ce qu’on dit est vrai, je dois l’éliminer dés la première seconde, l’acculer sans lui laisser une chance de prendre l’avantage.

Les deux ninjas s’apprêtaient à s’élancer avec la ferme intention d’éliminer l’autre, quand une voix retentit subitement, stoppant momentanément leur velléité de combat.

- Cela suffit.

Toutes les personnes présentes se retournèrent tel un seul homme pour voir apparaitre un nouvel individu, entièrement vêtu d’une cape noir, avec un masque comme celui des Anbus, en forme de dragon, il était de grande taille, plus grand même que Zabuza, il se déplaçait avec lenteur, chose étrange, il n’y’avait pas de fente pour ses yeux.

- Zabuza Momochi, Kakashi Hatake, je ne peux vous laisser agir à votre guise plus longtemps.

Sa voix était grave, et le ton était froid, toute l’attention de l’équipe sept, de leur client, et du démon de Kiri était focalisé sur ce nouvel arrivant singulier.

- Ne pas nous laisser agir a notre guise ? Répéta Zabuza d’un ton ironique, tu entends quoi par la ? Et tu es qui, enfoiré ?

- Dans ta situation, Zabuza, mon nom ne t’apprendrait rien d’utile, mais est-ce qu’NS te dirait quelque chose ?

Les genins présents n’eurent pas l’air de comprendre de quoi il s’agissait, de même que leur client, mais Kakashi eut un hoquet de surprise et Zabuza fronça les sourcils :

- Au vue de  vos réactions, vous devez comprendre ce que cela signifie, du moins en partie, je suis la dans un seul but, et c’est toi Zabuza Momochi, expliqua-t-il en pointant du doigt sa victime, je n’ais pas d’intérêt pour toi, Kakashi, du moins, pour l’instant.

-  Toi, marmonna Kakashi en positon de combat, qui est-tu réellement ? Et tu peux m’expliquer ce que tu faisais à Konoha ? Car c’est bien toi qui a rendu le parchemin des techniques interdites.

- KuKu, rit doucement le nouveau venu, pense-tu vraiment que je vais te répondre si facilement ? Je n’ai pas d’animosité envers toi, Kakashi, pourrais-tu simplement me laisser emporter Zabuza tranquillement.

- Je ne sais pas ce que tu veux a Zabuza, répondit aussitôt Kakashi, je suis censée protéger mon client, en général, je suis toujours les ordres de Minato-sensei, mais tu t’es introduit dans le village, tu es suspecté du meurtre de plusieurs de mes camarades, je ne peux te laisser agir a ta guise, que tu sois un ami ou un ennemi du village, tu vas m’accompagner, de gré ou de force.

Le ton de Kakashi était calme, mais de celui qui exige la plus complète obéissance, il exaltait une aura de combat impressionnante, qui faisait de lui, avec NS, le centre de l’attention collective.

De son coté, le ninja masqué ne paraissait pas inquiet ou surpris de la réponse, même si on ne pouvait même pas savoir quel était sa réaction du au masque et l’immobilité de son corps, mais il s’exprima de nouveau d’une voix amusé :

- Décidément Kakashi, ta loyauté envers Konoha est impressionnante, non pas que je suis contre, j’aime la loyauté, c’est une belle chose, rare de surcroit, et ta détermination me plait, mais la mienne est aussi forte, et j’ai moi aussi des choses que je veux protéger.

Sans prévenir, Kakashi fonça droit vers NS, son kunai se mit à crépiter d’étincelles électriques, rugissant d’un cri strident tel qu’il donnait envie de se boucher les oreilles, m’attaquer de front comme ca est stupide, qu’as-tu en tête, Kakashi ? Au dernier moment, le jonin de Konoha envoya son kunai vers Zabuza qui eut un moment d’hésitation, ne s’attendant pas a une telle réaction, il s’écarta pour esquiver le tir qui lui frôla la joue, lui laissant une éraflure au passage, le kunai finit sa course en transperçant un arbre au passage, si j’avais essayé de bloquer le tir avec mon hachoir, j’aurais été transpercé sur le coup, au même moment un clone de Kakashi apparut subitement derrière lui et envoya l’épéiste de Kiri au loin d’un coup de pied, Les spectateurs présents regardèrent la scène avec attention, il a fait semblant de foncer vers moi pour prendre Zabuza au dépourvu, et il avait mis un clone en embuscade pour repousser Zabuza au loin, le retenir le temps de s’occuper de moi, il va donc user de techniques expéditrices pour terminer le combat, plus ca trainera, plus ca donnera a Zabuza le temps de  revenir et Kakashi ne peut prévoir s’il va me combattre a ses cotés ou pas, votre titre n’est vraiment pas démérité, Kakashi Hatake.

- Et maintenant, que comptes-tu faire, je suppose que tu vas rapidement en finir, mais je ne crois pas que ce sera si facile, Kakashi ?

Sans lui répondre, Kakashi exécuta des signes et concentra du chakra dans sa main droite qui fut recouverte d’électricité, imitant le bruit d’un bon millier d’oiseaux :

- Le raikiri, la technique ultime d’assassinat du ninja copieur, le seul jutsu que vous avez-vous-même inventé, je vois que je ne m’étais pas trompé sur votre stratégie, Kakashi, le piaillement des volatiles sera-t-il le dernier son que j’entendrais ? Essayez pour voir.

Ignorant sa provocation, il fonça avec une vitesse telle que Tazuna n'eut qu'un flash lumineux passer devant lui, Kakashi visa les jambes de manière a l'estropier sans le tuer, le raikiri poursuivit sa course mortelle et faucha d'un seul coup les deux jambes de son opposant, celui s'effondra subitement, son corps cul-de-jatte s'écroulant lourdement sur le sol.

Mais subitement, une gigantesque explosion se produisit, dans l'origine était le corps inanimé de l'homme masqué qui explosa avec une telle force que Kakashi sauta en arrière, obligé de déployer des trésors d'adresse pour ne pas faire une mauvaise chute suite a l'onde de choc, une fumée très épaisse recouvrait le terrain, même le lac était invisible, malgré son sharingan, le ninja copieur ne voyait même pas a un centimètre devant lui, bon sang, pourvu qu'ils aillent bien, pesta Kakashi en maudissant ces foutus retournement de situation, la fumée persistait et subitement, il sentit un violent coup de poing en plein sternum qui le propulsa en arrière, lui coupant la respiration sur le coup, il sentit qu'on lui agrippait la jambe et il fut aussitôt soulevé de terre avant d'être envoyé a plusieurs mètres comme un vulgaire paquet de farine, dés qu’il atterrit par terre, il fut presque aussitôt, incapable de bouger, retenu au sol alors qu’il ne voyaient aucun lien, corde ou sceau qui expliquerait cette sensation d’être emprisonné dans un carcan qui semblait visible, mais en y mettant toute sa volonté, il ne pouvait que remuer a grand peine, quel est cette technique ? Du fuinjutsu ? Mais je ne sens aucun usage de chakra, d’ailleurs je n’ai rien sentit de tel venant de lui, et le sharingan aurait déjà perçu un usage du ninjutsu et l’aurais décodé, mais rien, qu’est-ce qui se passe ? La poussière due à l’explosion était si brulante que Kakashi avait fermé son œil normal, laissant le sharingan, plus résistant, pour analyser l’endroit afin de comprendre ce qui se passe.

Finalement, le nuage de poussière finit par se dissiper, mais de manière trop lente aux yeux de Kakashi, qui ne put distinguer que la végétation ravagée aux alentours, l’herbe était brulé de même que quelques arbres aux alentours, tout à coup, la sensation d’être emprisonné s’estompa, prudemment, il fit quelques mouvements des mains et des pieds, ils pouvaient bouger normalement.

Sans perdre un instant, il se remit debout, et tout en restant en garde, il chercha des yeux son équipe, il les trouva rapidement allongé par terre, de même que Tazuna, il semblait sans connaissance, tout en craignant le pire, il s’approcha rapidement sans perdre pendant une seule seconde son sang froid, il tata rapidement le cou de tous , ils avaient été assommés par des coups portés avec précision a la nuque, mais leurs jours n’étaient pas en danger, ils se réveilleraient avec une simple migraine a la tête, Kakashi ne put s’empêcher de soupirer de soulagement, il regarda autour de lui, tout ses sens en alerte, mais rien, il n’y avait plus aucune trace des deux ninjas, le clone qui était chargé de surveiller le déserteur de Kiri avait été détruit par une lame acier s’enfonçant de derrière, sans pouvoir déterminer qui avait été a l’origine de cette attaque surprise, que veut dire tout ceci ? Est-il vraiment venu pour s’emparer de Zabuza ou pour autre chose ? Il aurait put me tuer facilement lorsque j’étais paralysé, pourquoi ne l’a-t-il pas fait ? Impossible de dire s’il est notre ami ou notre ennemi, toutes ses actions sont trop floues pour deviner quel est sans objectif, mais tu es qui a la fin ?

………………

La forme sombre continuait d’avancer dans un couloir dénué de lumière, mais elle ne semblait aucunement gênée, poursuivant son chemin sans hésiter une seule seconde, et le bruit de ses pas étaient inexistant, comme s’il n’avait aucune consistance, il s’avançait, créature de l’ombre au but fixé.

Il savait qu’il devait faire vite, la mort du garde ne passerait pas longtemps inaperçu, malgré le fait que personne n’avait assisté a son exécution et il avait dissimulé le corps, mais dans un village aussi bien organisé que celui des nuages, il finirait tôt ou tard par être découvert, et il ne pensait pas réussir a vaincre une des cinq grandes puissances du monde ninja a lui tout seul, mais ils ne pourront jamais me débusquer, ricana-t-il intérieurement, et mon plan va marcher, j’espère seulement que cet abruti aura réussi sa mission.

Le couloir qu’il traversait servait à l’évacuation des villageois en cas d’attaque ennemi, la sortie de ce genre d’installation était surveillé avec le plus grand soin, car cela était une faiblesse potentiel par lequel l’ennemi pouvait accéder, mais l’entrée était rarement surveillé,  par un ou deux gardes, souvent des chunins ou genins, a quoi cela servirait de mettre des ninjas confirmés ? Si le village était envahi, l’ennemi n’aurait que faire du tunnel, il s’attaquerait certainement aux endroits clés du village comme le bâtiment du Raikage, un système de protection serait sans doute appliqué pour défendre les civils évacués, mais pour l’instant, il ne servait à rien d’en défendre l’entrée, et c’est sur ca que se fondait le plan qu’il devait appliquer.

Finalement, il arriva à une salle adjacente, conçu pour abriter une centaine de personnes aux moins, ces salles, qu’il avait aperçu aux cours de son exploration du tunnel, abriteraient les non-combattants, en attendant de voir s’il était nécessaire d’évacuer les habitants hors du village, c’était cette salle précisément qui l’intéressait, il entra, le corps secoué d’excitation, il était prêt pour faire ce qu’il avait a faire, les objectifs de son chef ne l’intéressaient pas vraiment, mais tester ses pouvoirs face a ceux des démons a queues, symbole même de la destruction a l’état pure, l’excitait au plus haut point, Nibi, le chat fantôme, et Hachibi, le héros de Kumo, j’ai hâte de voir s’ils sont a la hauteur de leur réputation.

-Enfin arrivé, c’est pas trop tôt, je poirote ici depuis des heures.

L’intrus se crispa aussitôt, cette voix railleuse, féminine de toute évidence, avait surgi d’un seul coup, alors qu’il n’avait rien vu qui trahirait la présence d’un autre individu, et il n’y avait aucune raison pour qu’une femme, civil ou ninja de Kumo, se cache ici, sauf si elle mijotait un mauvais coup.

 Sans tergiverser plus longtemps, il balança un kunai droit vers l’endroit ou il pensait situer la voix, mais il n’entendit que le bruit du métal contre le métal, preuve que sa cible avait contré l’attaque, tout a coup, la pièce fut subitement éclairé par une lampe en haut, révélant une salle aux murs jaunes sales, ainsi que l’inconnue qui lui faisait face.

C’était une inconnu, très belle, dans la fleur de l’âge, elle avait un teint halée qui rendait sa peau délicieuse a regarder, des yeux bleu océans, une chevelure blonde lisse qui lui tombait jusqu’aux reins, des lèvres attirantes, les traits fins, sans aucune imperfection, le corps était musclé, mais souple comme une liane et dévoilant des formes appétissantes, une grosse poitrine et de belles fesses, parfaitement proportionnés, elle portait un Justaucorps et un pantalon de toile noir, qui moulait agréablement ses formes, elle était assez grande, et avait un sourire espiègle, qui allait plutôt bien a avec son regard malicieux.

- Tu me détaille un peu trop, constata la belle inconnue avec amusement, je sais que je te fais de l’effet, mais sortir avec un pervers n’as aucun intérêt a mes yeux.

Il tiqua, sa fierté blessé, sans le vouloir, il avait examiné avec trop d’attention le beauté qui était devant lui, mais sa remarque l’avait ramené a la réalité, aussi séduisante que soit celle qui était devant lui, il ne devait pas oublier la raison de sa venue.

- Désolé beauté, railla-t-il en prenant une pose détendue, ce n’est pas que discuter avec une mignonne dans ton genre me déplairait, mais j’ai une course urgente a faire donc ca te dirait de m’attendre le temps que je finisse, Aya Namikaze, précisa-t-il.

La fille du Yondaime Hokage détailla avec attention celui qui essayait de la draguer, il avait des cheveux argentés en queue de cheval, des yeux violets qui exprimaient une perversité et une malveillance rarement vue par la jeune fille, il avait une espèce de faux géante muni de trois lames, il était assez grand de taille, et portait un manteau noir ou des nuages rouges était dessiné, une tenue qui faisait trembler jusqu’au plus courageux des jonins, Aya eut juste un sourire admiratif :

- Tu es donc un membre d’Akatsuki, constata la belle blonde d’un ton curieux, j’ai entendue des rumeurs sur ton compte, le démon immortel, que l’on ne peut tuer, le serviteur d’un dieu sanguinaire, Hidan, c’est bien ton nom ?

Hidan  eut une moue dédaigneuse.

- Je suis honoré qu’une beauté comme toi me connaisse, mais je suis encore plus choqué de savoir qu’il y’a quelqu’un qui connait l’identité d’un membre d’Akatsuki, est-ce que je dois supposer que tu en sais encore plus sur nous ou sur nos projets ?

Aya eut un rire sarcastique.

- Peut-être que oui, peut-être que non.

Sans prévenir, Hidan empoigna sa faux et l’envoya avec un mouvement souple vers Aya pour la décapité proprement, mais sans se laissé impressionner, elle recula légèrement pour que l’arme passe sans l’effleurer.

Sans se départir de son sourire arrogant, le ninja d’Akatsuki se servit de la chaine pour retenter une attaque du même genre, mais en direction des jambes, tout en ricanant, la blonde sauta légérement pour s’en sortir indemne.

Hidan ramena sa faux vers lui et fonça derechef vers la fille de Minato pour engager un duel de corps a corps avec elle, avec sa terrifiante arme, la jeune fille semblait bien frêle, mais elle esquivait calmement les multiples tentatives de son opposant pour la blesser, et avec le sourire aux lèvres.

Sans perdre son calme, les attaques d’Hidan devinrent plus rapide, celui-ci envoya un crochet que son adversaire évita en reculant légèrement la tête, mais il enchaina avec un fauchage des jambes qui fut de nouveau évité par un recul, dans le même temps, la faux fut lancé dans une tentative pour transpercer le tronc de la jeune fille comme une outre d’eau, mais dans un mouvement fluide, elle se plaça a coté d’Hidan et envoya sa jambe dans un puissant direct qui envoya voler le ninja d’Akatsuki droit contre le mur, le faisant trembler, un petit cratère dans celui-ci témoignait de la puissance du coup.

- Tu ne me connais pas assez, sinon tu n’essaierais de me vaincre avec des attaques si lentes.

Hidan resta complètement de marbre face à cette provocation, son expérience de shinobi lui soufflait que ce n’était qu’une provocation destiné à lui faire perdre son sang-froid, mais c’était hors de question qu’il se laisse avoir par une gamine qui ne devait pas avoir le quart de son expérience.

Au beau milieu de ses réflexions, Aya apparut subitement devant lui, son visage a un pouce du sien, sans tenir compte de son air ahurie, elle lui caressa le torse d’un lent mouvement plein de sensualité, Hidan ne put rien faire, ne sachant même pas comment se comporter dans une situation si imprévisible, s’amusant de son trouble, la belle ninja changea subitement d’attitude et frappa de son poing en direction du ventre, lui explosant plusieurs cotes au passage et lui coupant le souffle,  celui-ci se plia en deux et faillit vomir, l’attaque était puissante, précise et inattendue, la salope, elle m’as bien eu, ragea le nunekin aux cheveux d’argent.

La salope en question ne sembla pas s’arrêter-la, elle disparut de la vision d’Hidan quand celui-ci sentit un léger souffle d’air derrière son oreille, d’un mouvement souple, il envoya sa faux dans un mouvement circulaire qui bien qu’impressionnant, ne fit aucune victime étant donné qu’Aya avait de nouveau disparu, Hidan sentit sa pommette gauche se fracassait sous un choc qui lui fit voir mille couleurs, mais il fut aussitôt suivit d’un uppercut foudroyant qui précéda un crochet vers le ventre qui acheva de briser la fierté du déserteur d’Akatsuki et de le propulser vers la porte qui se brisa aussitôt sous le choc.

La ninja déchue ne put s’empêcher d’avoir un rictus dédaigneux, Naruto lui avait pourtant die que ce Hidan était un adversaire sérieux, il lui avait décrit ses capacités de combat, elle connaissait ses propres capacités de combat, et bien qu’un affrontement ne pouvait être prévu avec une exactitude a 100%, elle savait qu’il n’avait aucune chance face a elle, mais il n’était pas seul, d’après les informations d’un certain blondinet,  les shinobi d’Akatsuki fonctionnaient par binôme, et le coéquipier d’Hidan était bien plus redoutable que celui-là.

- J’espère que ce fameux Kakuzu ne tardera pas.

A l’instant ou elle formula son vœu, celui-ci se réalisa, le plafond s’écroula sur une large partie, sans se départir de son calme impressionnant, la redoutable ainé des Namikaze fonça d’un bond aussi souple qu’un félin pour éviter les rochers qui risquaient a coup sur de lui briser l’échine si elle en recevait un.

La poussière recouvrait une grande partie du tunnel qui était encombré désormais, empêchant de voir les deux membres d’Akatsuki dont on ne voyait que de légères silhouettes masqués par la fumée, mais petit à petit, elle dévoila un Hidan dont le coté droit était totalement ensanglanté, un de ses œil était bouffi et sa tunique était du coté de son épaule gauche, dévoilant une partie de son bras musclé, mais son sourire ne l’avait pas quitté, un sourire pervers était toujours gravé sur son visage, un sourire a faire peur les plus braves, un sourire de fou.

Mais Aya ne fit pas attention a lui, elle regarda le précédent opposant, rien qu’a voir sa silhouette, Aya pouvait sentir une grande puissance, son corps, bien que masqué par une ample tunique, était fait de muscles robustes sans être une masse arrogante, il portait un masque ne dévoilant que deux yeux verts calmes et calculateur, bien que son collègue dégageait une aura puissante et agressive, Aya apprécia davantage le calme et l’impression de contrôle qu’émanait le nouvel arrivant, une preuve évidente qu’il était plus dangereux que on coéquipier.

- Hidan, tu ne peux même pas te débarrasser d’une mioche comme celle-là, tu connais très bien les enjeux.

La voix était caverneuse et empreinte d’irritation, mais elle respirait l’autorité et la décision, bien que cela n’impressionna nullement Hidan qui répliqua :

- Je me fiche pas mal de tes projets bassement matériel, mon seul but est d’honorer Jashin-sama en lui offrant du sang puissant.

-Tes idioties ne font que nous faire perdre du temps, et le temps c’est de l’argent, et je ne suis pas disposé à te supporter davantage toi et ton Jashin.

Hidan eut une expression outrée, il pointa sur Kakuzu un regard chargé de fureur noire, mais son coéquipier contenta de lui jeter un coup d’œil ennuyé avant de se tourner vers Aya qui avait regardé cet échange d’un air impassible.

- Enfin, c’est vrai que je n’avais pas prévu de voir ici la fille ainé de Minato Namikaze, ca retarde nos plans, mais seulement, et c’est une aubaine finalement, ce n’est pas tout les jours que l’on voit une tête de 100 millions de ryo devant nous.

La blonde ne tiqua même pas en entendant la somme d’argent mise sur elle.

-Je suis plutôt curieux de savoir pour quel raison tu t’oppose a nous, continua Kakuzu, après tout, tu es un ninja de Konoha, et la relation entre la feuille et le nuage caché n’est pas très amicale, pourquoi un ennemi de Kumo chercherait à protéger celui-ci ?

- Qui sont nos amis ? Qui sont nos ennemis ? Je me le demande vraiment, répondit Aya avec un air mystérieux sur son visage.

Cette réponse équivoque ne fut pas vraiment du gout d’Hidan qui cracha d’un ton acerbe :

- Sale prétentieuse, tu feras moins la fière quand je t’offrirais en sacrifice à Jashin-sama.

Kakuzu resta calme, se contentant de fixer Aya d’un regard glacé, celle-ci, malgré son air indolent, était parfaitement prête pour se battre, ce que le ninja expérimenté qu’il était constata, il en arriva a la conclusion que sa réputation n’était pas usurpée, surtout qu’il avait observé le combat contre Hidan, si ceux qui croyaient que Konoha avait créer son identité de toute pièce pour n’être qu’un pion diplomatique, et bien ils se trompaient lourdement, ses yeux aiguisés par tant d’années de combat virent la Kunoichi de premier plan qu’elle était, la sous-estimer serait synonyme de suicide.

En un clignement de paupière, elle fut derrière lui sans qu’il puisse voir son déplacement, elle arma son bras droit pour frapper un direct vers les reins, mais lorsque le coup frappa, il ne provoqua qu’un bruit sourd, Kakuzu ne sembla même pas la remarquer, mais Aya ne montra aucun signe de perturbation ou d’affolement, restant aussi calme que possible, elle recula pour éviter la faux qui s’apprêtait a la couper en deux, Hidan fit tourner celle-ci avec la chaine avant de l’envoyer en ligne droite, avec un kunai rapidement sortie, elle contra l’arme mortelle en lui faisant changer de trajectoire mais d’un mouvement vif avec la chaine, Hidan la fit contourner et la ramena vers lui, la tête de la jeune fille étant en travers son chemin,, elle se baissa pour éviter le coup qui passa a un centimètre de sa chevelure doré, a quatre pattes, elle prit une impulsion et fonça dans une course plein de grâce sauvage et de fluidité, tel un félin, Kakuzu se précipita a son tour, mais bien qu’il était plus rapide que son partenaire, il restait loin d’égaler la vitesse d’Aya qui n’eut aucune peine a esquiver son poing pour frapper avec toute la force qu’elle possédait, mais cela n’eut aucun effet sur Kakuzu qui eut juste un frémissement tandis qu’une grimace de douleur apparaissait sur le visage bronzé d’Aya, le nunekin de Taki s’empara du poignet de son opposante avant qu’elle puisse s’échapper et la serra avec une poigne de fer.

- Tu es effectivement très rapide, complimenta l’homme masqué de son énorme voix rugueuse, comme je m’y attendais de la part de la fille du Kiroi Senko, mais même ta vitesse ne pourras parer ma défense, il me suffit juste de t’attraper pour t’empêcher de bouger et ta vitesse ne te sert plus a rien.

- Et tu m’oublie, poussin, rajouta Hidan qui poussa un cri de bête sauvage en envoyant un coup derrière elle pour la décapiter.

Sans perdre son calme, l’ex-ninja de rang S  ouvrit sa main libre dans lequel un orbe bleu se forma.

- Rasengan.                                                                                                              

Elle frappa de toute ses forces le torse de Kakuzu qui poussa un hoquet de surprise lorsque l’orbe fut a son contact, une série de craquement hideux se firent entendre avant que le ninja d’Akatsuki soit propulsé a travers le couloir avec une force terrifiante, Aya se retourna et agrippa la faux par les espaces libres entre les pointes, et la fit tourner a une force telle que Hidan s’envola avec aussi, la ninja aux cheveux dorés fit un tour sur elle-même, et lança Hidan et la faux qui rejoignirent son collègue a terre.

Kakuzu se releva lentement, il poussa un grognement de douleur, il sentait bien que plusieurs cotes avaient cédé sous l’impact de l’attaque et cela aurait été pire s’il n’avait pas solidifié au maximum sa défense Doton, le Rasengan, une des attaques préférées du Yondaime, pas étonnant que son rejeton l’utilise, et elle est rapide, elle n’as pas cédé une seconde a la panique et elle a des reflexes bien supérieur aux miens ou a ceux d’Hidan, si c’avait été un jonin ordinaire, il n’aurait pas survécu, mais cet idiot n’as pas même put l’égratigner, 100 millions de ryo hein…

- Je constate que tu es bien la digne fille de Minato, belle performance, ca fait longtemps que l'on me n'avait pas blessé comme ca.

Hidan se releva a son tour, mine de rien, et darda sur Aya un regard furieux, si un regard pouvait tuer, elle serait morte plusieurs fois.

- Hidan, interpella le ninja aux yeux émeraudes, tu la sous-estime trop, essaye d'être un peu intelligent, le niveau de cette fille est bien au dessus du tien.

-Foutaises, répliqua-t-il, comment pourrait-elle me vaincre ? Le pouvoir de Jashin se situe bien au-delà de ce monde médiocre, ma technique est imparable.

- Pour l'instant, le pouvoir de ton Jashin, en appuyant sarcastiquement sur le nom, ne t'as même pas permis de l'égratigner, elle est bien plus rapide que nous deux, le taijutsu n'aura aucun effet sur elle, il faut rentrer en force.

Il agrippa sa tunique et l'enleva d'un seul mouvement, dévoilant un corps musclé de shinobi de première classe, mais ce qui tapait dans l'œil, c'était les étranges fils au niveau des coudes, comme si on avait recousu la peau, mais lorsqu'il dévoila son dos, elle vit quatre masque qui ressemblaient a ceux que portait les ANBU et qui semblaient incrustés dans la peau terreuse de Kakuzu.

- Je ne pensais pas devoir dévoiler mes techniques maintenant, je me rappelle bien du dernier shinobi de Konoha qui m'as obligé à me servir de mes atouts, le Shodai Hokage, je me demande si la déesse de l'éclair pourra me rappeler ce combat.

Les masques se mirent à bouger légèrement avant de sortir du corps raccroché à un ensemble de fils noir grouillant comme des vers de terres, Aya eut une grimace de dégouts en voyant ces monstres noirs avec des masques en guise de tête, leur forme humanoïde les rendaient encore plus repoussant.

- Bien Princesse, j'ouvre le bal, déclara Kakuzu.

………..

- Ou suis-je ? se demanda Zabuza à haute voix.

Malgré le fait qu'il avait vu bien des choses en tant que shinobi de Kiri, malgré le fait qu'il était un shinobi endurcie, les derniers événements avaient de quoi le déstabiliser, à l' origine une banale mission d'assassinat, bien que sa cible soit protégé par le fameux Kakashi Hatake, il avait agi comme l'assassin de premier ordre qu'il était, et voila que subitement il rencontrait un individu qui s'intéressait a lui, dont la réputation avait fait le tour du continent, et maintenant, il se retrouvait sur une plaine désertique, qui semblait éloigné de tout, un lac se trouvait juste a coté, il n y 'avait rien de plus que des collines et une faille énorme, cicatrice faite a la terre, et seul Zabuza pouvait témoigner du froid régnant ici, un froid qui semblait nier la moindre forme de vie sur cette terre abandonné.

- Tu te plais ici ?

La question, formulée sur un ton taquin, eut le don de le tirer de son ébahissement, il dégaina son hachoir et se mit en garde, attentif à son environnement, mais il trouva sans peine son adversaire qui ne se cachait nullement, perché sur un rocher, il le regardait avec un grand sourire, et ce fut la deuxième surprise de la journée car ce qu'il avait devant les yeux c'était….

- Surpris de me voir, Zabu-chan ? demanda Naruto qui semblait très amusé par la situation.

Un des Genin de Kakashi se trouvait devant lui et ne semblait ni surpris ni craintif, il avait l'air de trouver cette situation drôlement amusante, Zabuza ne s'offusqua même pas du surnom dont il l'avait affligé, son cerveau tournant a la vitesse d'un train a vapeur pour comprendre ne serait-ce qu'un peu ce qui ce passait et aucun début d'hypothèse ne se frayait dans son esprit, une migraine atroce menaçait dangereusement

- Ma sœur m'as dégoté cet endroit et cet idiot nous y a amené avec son Kamui, c'est vrai que seul l'œil d'Obito Uchiha permet un Kamui parfait, mais celui de Sasuke est déjà pas mal, bref, je dirais qu'a moins de me battre, il te faudra bouffer de kilomètres pendant deux semaines pour trouver Tazuna, voire trois si tu traines et d'ici la, le tuer n'aura plus aucun intérêt, ta mission a comme qui dirait échoué.

Zabuza fonça, agacé des discours de ce gamin qui néanmoins était dans le vrai, échouer n'était pas dans sa nature, et pourtant c'était le cas cette fois, tuer cette téte brulée soulagerait sa frustration.

Il fonça et arrivé a son contact, frappa un grand coup qui trancha le blond en deux, le visage pétrifié de surprise, le sang gicla avec force, mais subitement, Naruto disparut dans un nuage de fumée et Zabuza se fendait pour esquiver la jambe volante du vrai Naruto qui prit appuie sur l’épaule de Zabuza pour se mettre derrière lui, il tenta un tacle sur sa jambe droit, mais l’ex-jonin se plaça sur le coté et envoya son épée prendre une jambe, Naruto esquiva a son tour et envoya son poing droit tâter du poitrail du démon de Kiri qui usa du plat de son hachoir pour contrer l’attaque qui fit vibrer le sabre et arracha une grimace de douleur a Naruto, mais il enchaina aussitôt un crochet vers les cotes que Zabuza para de son avant bras, il s’empara du bras de son adversaire et l’envoya voler par-dessus-lui mais en plein dans les airs, Naruto usa de sa jambe libre pour se libérer et atterrit dans une pirouette d’acrobate.

Le duel de taijutsu avait finit par permettre a Zabuza de réfléchir, il ne faisait aucun doute ce blond était lié a tout ce qui s’était passé dernièrement, mais peu importait, il avait échangé des coups avec lui et put constater qu’il était bien meilleur qu’un genin ordinaire, que ce soit la force, la vitesse, la technique ou la flexibilité, tout était bien dosé, il aurait put vaincre un chunin de bon niveau avec ces attaques, mais il semblait bien que le corps a corps n’était pas sa spécialité, en revanche, le clone qu’il avait abattu semblait bien être la célèbre technique du Kage Bunshin de Konoha, technique qui était considéré comme la plus proche du clonage parfait, et pour arriver a s’en servir, son adversaire ne devait pas n’importe  qui.

- Me battre avec du taijutsu est plutôt rigolo, dit Naruto avec un grand sourire mais ce n’est pas trop ma spécialité, Zabu-chan, donc je crois que je vais passer au ninjutsu, histoire de pimenter notre duel.

Sans attendre une réponse, Naruto se mit à exécuter des signes incantatoires.

-Futon : Renkudan.

Il inspira profondément, ses poumons sur le point de craquer quand il expira tout l’air sous la forme d’une boule si rapide que Zabuza n’esquiva que de justesse avant qu’elle ne frappa une paroi rocheuse en creusant profondément la roche dur, y laissant un cratère de 5 mètres de rayon, selon les estimations de Zabuza qui était surpris de la puissance de l’attaque pour un simple genin.

Naruto soupira, son Renkudan actuel ne le satisfaisait pas, pour un genin fraichement promue, une telle technique était inespérée, mais elle n’avait pas autant d’impact qu’il ne l’aurait voulue sans utiliser le chakra de la nature ou celui de Kyubi, son corps d’enfant ne lui fournissait pas autant de chakra qu’il ne l’avait espérée, même si sa réserve restait bien supérieur a celle de nombres de jonins de Konoha.

Zabuza recula de quelques mètres prés du lac, une réserve d’eau naturel était un allié redoutable pour le maitre du Suiton qu’il était, il se mit a son tour à exécuter une série de mudras bien plus longue que celle du blond.

- Suiton : Le Dragon Aqueux.

Le lac s’agita comme en ébullition et une colonne d’eau surgit des profondeurs, désirant s’élever vers les cieux, elle prit la forme d’un dragon majestueux de puissance, elle rugit avec force, et cela sonna comme un défi lancé a la face du monde, mais cela n’impressionna aucunement Naruto qui se contenta de lever un sourcil.

La créature des eaux s’élança droit vers sa victime qui se mit a son tour à composer des mudras si vite que ses mains en devenaient flous, la série s’acheva avec un mudra du rat.

-Futon : Fureur des cieux.

Il inspira un grand coup et expectora un gigantesque tourbillon de vent, rugissant d’une fureur égal a la créature venue des eaux, mais la puissance du vent était telle qu’il déchiqueta le dragon en milliers de gouttelettes qui retombèrent telle une petite averse envoyé pour humilier la pouvoir de Zabuza, qui ne parut apprécier la plaisanterie de Naruto a sa juste valeur.

Naruto fonça vers Zabuza en préparant un autre jutsu, arrivé à son contact, il engagea un combat de corps a corps avec le démon de Kiri qui faisait valser son épée avec adresse sans paraitre se soucier de son poids aberrant, Naruto se baissa pour esquiver un coup qui lui aurait tranché sec la tête, il sauta en avant, kunai pointé vers Zabuza, mais il ramena son épée pour se protéger, elle s’entrechoqua violemment avec le kunai,  faisant vibrer l’épaule de Naruto qui grimaça, il peut faire bouger cet épée aussi vite, Sans s’arrêter, Naruto enchaina quelque coup d’estoc qui furent parés par la lame de Zabuza qui recula, je dois prendre mes distances, mon Hachoir n’est pas très efficace a courte distance, mais ayant perçu ses intentions, Naruto se colla a lui, si prés qu’ils ne se frôlaient que de quelques centimètres, ce qui était suffisant pour Naruto comme distance d’attaque, mais pas pour le brun a l’épée de Titan qui ne put éviter que par un prodigieux réflexe un coup qui lui frôla la joue, passant prés de son œil, mais Naruto reçut un coup de pied qui l’envoya a plusieurs mètres aux alentours, mais il se redressa aussitôt, massant légèrement son ventre avec un sourire assuré.

-Tu n’as pas l’air d’être un débutant, mais je suppose que nous pouvons passer au vrai combat.

Naruto se dévêtit de sa tenue orange pour revêtir un kimono de combat au haut blanc, en contraste avec le bas noir, le Kanji du temps était gravé sur son dos tandis que le symbole du tourbillon était gravé sur ses deux épaules, il mit son bandeau de ninja fraichement promue et regarda Zabuza avec une expression de défi.

-  J’ai un faible pour l’orange, mais désormais, ma cause est de me battre au nom de tout les pays, au nom de notre monde, déclara-t-il d’une voix forte et impérieuse, et je vais me battre contre toi comme le vrai ninja que je suis, pas comme le Naruto Uzumaki qui sait a peine user du vent ou du multi-clonage, tu ne devrais pas me sous-estimer, Zabuza, recommanda-t-il en jetant un regard qui ne vacillait pas en rencontrant le prunelles impitoyables du démon de Kiri.

Une telle assurance surpris Zabuza, ce Naruto s’exprimait comme un shinobi aguerrie qui avait connue la guerre, un guerrier dont l’assurance n’était pas due a l’arrogance dont font souvent preuve les jeunes ninjas, il ne le regardait pas de haut, ne semblait pas terrifié par lui, il se contentait de le fixer d’égal a égal, et cela pouvait paraitre incongrue qu’un gamin puisse considérer Zabuza comme son égal, mais l’instinct du déserteur l’incitait a la prudence.

Naruto s’empara de deux kunais sortis de ses manches et les affuta autant que possible avec son chakra de type Futon, en faisant deux lames si tranchantes qu’il n’aurait pas risqué de poser son doigt dessus, il se mit en garde, ses deux armes pointés vers lui, et sans prévenir, il fonça vers son adversaire pour un combat sans merci.

Zabuza tendit tout ses muscles dans l’attente du combat, Naruto vint a lui et tenta une attaque contre son flanc gauche, mais elle fut parée par le Hachoir, mais le coup trancha a moitié la lame, a la grande surprise de Zabuza qui ne réagit pas assez vit tandis que le deuxième coup transperça aisément l’arme pour s’enfoncer légèrement dans l’épaule gauche, la douleur fut presque inexistante, a la grande surprise du déserteur de Kiri, le tranchant est plus fin qu’une aiguille, c’est pour ca qu’il a put m’atteindre si facilement, parer ses attaques est trop dangereux, il a une bonne porté et il brisera mon épée, considérant le danger que représentaient les lames de Naruto, il fit un 360 sur lui-même et se servit de l’élan pour donner un coup d’épée de puissance bien supérieure a la normale, Naruto contre-attaqua en frappant de toute la force de son bras avec son kunai qui s’enfonça dans l’acier comme dans du beurre, la force de l’élan permit de briser le hachoir en deux, mais a la dernière seconde, le sang gicla avec force tandis que la tête de Naruto était arraché de son corps.

Zabuza posa son sabre à moitié brisé par terre, pauvre idiot tu croyais que briser mon sabre te donnerait l’avantage, tu es naïf, mon Hachoir peut se régénérer lorsqu’il est brisé, quand tu m’as percé l’épaule, tu ne connaissais pas le potentiel de ce pouvoir.

- Zabuza Momochi, le démon de Kiri, ce surnom te va bien au final.

En entendant cette voix, Zabuza ne put en croire ses oreilles, et pourtant ses yeux ne l’abusèrent pas, fixé sur le promontoire rocheux, Naruto était bien vivant, un kunai chargé de chakra a la main, et le sourire insolent était toujours gravé sur son visage.

- Tu sais te défendre, je le reconnais volontiers, mais n’espère pas m’avoir avec ce genre de ruse, ton épée s’est allongé de quelques centimètres au moment ou j’ai tranché ton foutu couteau de boucher, t’as failli me percer la trachée, mais tu devrais savoir que j’ai aussi une botte secrète, le Kage Bunshin, une technique de clonage développée par le Shodai Hokage, la technique de clonage perso de Konoha, et je la maitrise mieux que personne dans le village, même mieux que le Yondaime Hokage ou que la déesse de l’éclair ou encore Habanero la sanglante, les trois grands experts de ce jutsu, a telle point que même après avoir subi un choc violent, mon clone reste une minute après avoir été rendue inefficace, jette un coup d’œil a coté de toi.

Tout en restant en garde, Zabuza jeta un bref coup d’œil à sa droite et constata que le cadavre du faux Naruto était toujours la, mais une seconde après, il disparut dans un pouf, ne laissant aucune trace prouvant son existence.

-Ton style de combat mêle le taijutsu au kenjutsu, continua le blond, tu te sers de ton épée pour repousser à distance tes ennemis, mais foncer droit sur toi est une option de dingue quand on considère la pression psychologique que ton sabre inflige à tes ennemis, tu peux manier cette épée a grande vitesse, alors que le défaut des armes lourdes, c’est justement de ne pas être assez maniable pour lancer des coups rapides, je suis plutôt impressionné, mais je suis assez bon en taijutsu pour rivaliser avec toi, je te conseille vivement d’entrer en force avec le ninjutsu si tu espère avoir une chance de me battre.

Sans attendre de réponse, Naruto se mit à exécuter des signes incantatoires :

-Doton : Gardes de L’empereur terrestre.

La terre se mit à trembler lorsque deux colosses énormes, de 6 mètres de haut environ, jaillirent du sol rocheux avec un fracas telle qu’il se répercutât en écho dans le ravin jusqu'à figurer le cri d’agonie d’une bête gigantesque,  ils semblaient couverts de cicatrices, telles des vétérans endurcies, de taille immense, la tête plus petite que le reste du corps, chacun d’entre eux brandissait un sabre de roche qui rendaient bien minuscule le hachoir de Zabuza, qui ne cilla même pas face aux énormes invocations venant d’apparaitre, bien qu’il fut surpris qu’une telle technique soit maitrisé par quelqu’un d’aussi jeune.

Sans perdre son calme, il se mit lui aussi à exécuter des mudra pour parer les deux géants de pierre qui ne faisaient pas l’ombre d’un geste.

-Suiton : Technique de la grande cataracte.

Toute l’eau du lac sembla se soulever tandis qu’une vague gigantesque semblait apparaitre, la vague grandit jusqu'à rivaliser de taille avec les deux enfants de la roche, qui levèrent leur sabre bien haut, vison titanesque qui impressionna Zabuza, stupéfait qu’un tel pouvoir soit possédé par un gamin de treize ans, ils abattirent leurs armes avec une telle force que l’impact pulvérisa la vague et creusa profondément la terre come un gigantesque bombardement partant en ligne droite jusqu'à atteindre l’autre extrémité du lac ; faisant gicler toute l’eau qui provoqua une soudaine et violente averse, mais sans perdre son temps, Zabuza fonça,  armée de son épée qui avait déjà repris sa forme initial et entouré de chakra, il prit le manche a deux mains, le serrant si fort que ses phalanges blanchirent, il donna un coup de toute ses forces, vers le pieds du premier colosse qui fut tranché nette, le démon de Kiri sentit ses bras sur le point de s’arracher, mais il aperçut subitement Naruto sur l’épaule du deuxième colosse, le signe du tigre formé par ses deux mains.

- Katon : Déferlante massive de flammes.

Il prit une grande inspiration et  souffla une fournaise telle qu’elle éblouit Zabuza et recouvrit en entier la création de terre qui était sur le point de chuter, la recouvrant d’un manteau doré incandescent, mais Naruto ne s’arrêta pas la, il ouvrit sa main et une orbe de grosse taille se forma, de couleur bleue, elle ne rassura pas Zabuza qui décida de battre en retraite, tandis que Naruto sauta de son perchoir et frappa le colosse enflammée de son attaque :

- Odama rasengan.

La puissance de l’attaque était telle que la statue fut pulvérisé, se dispersant en plusieurs dizaines de blocs rocheux encore recouvert de flammes, le jinchuriki de Kyubi reformula une autre série de signes :

- Futon : Fureur des cieux.

Il expectora un gigantesque tourbillon qui sembla englober les blocs de roches brulant et les faire tourbillonner en son sein, la vision du résultat emplit Zabuza d’une crainte folle mêlé de terreur, un gigantesque tourbillon de vent tournait a une vitesse extraordinaire, tandis que les rochers incandescent tournaient dans un rythme presque hypnotique, et le feu était alimenté par le vent de Naruto, produisant des météorites d’une chaleur infernale, se dirigeant vers lui a grande vitesse.

- Le lotus pourpre du seigneur des flammes.

A peine Naruto prononça le nom de ce déchainement de puissance qu’il s’abattit sur terre avec une force telle que toute la vallée ressentit le choc démentiel, les roches s’abattaient tels des obus massifs, explosant dés leur atterrissage, le tourbillon de vent lacéra le sol qui sembla rugir de douleur, formant un telle nuage de poussière que Naruto grimpa la tête du colosse pour garder une vision claire et nette.

Le nuage de poussière finit par se dissiper, révélant un cratère fumant, recouverts de quelques flammes, le spectacle de désolation sinistre semblait être un message de la fureur des éléments déchainés, mais la beauté morbide de son attaque ne retint par l’attention de Naruto, celui-ci scrutait le paysage désolé a la recherche de son ennemi dont il savait être vivant, malgré la combinaison destructrice dont il avait usé.

Un dragon aqueux jaillit brusquement de terre et fondit sur le géant de terre qui fut transpercé au niveau du ventre par la créature de légende, tandis que deux autres dragons rejoignirent le combat et arrachèrent les deux bras de roche, la création de Naruto s’écrasa lourdement a terre, tandis que son maitre rejoignait le sol sans encombre, contemplant le démon de Kiri.

Sans avoir été tué, il avait été très amoché par les attaques précédentes, son hachoir était en morceaux, il ne tenait qu’un manche ou une pointe de métal subsistait encore, il était torse nue, et on voyait une belle quantité de bleus et autres ecchymoses sur sa peau, tandis que son bras droit était recouverte d’une longue estafilade sanglante, son œil gauche était bouffi, la moitié droite de sa tête était ensanglanté, son pantalon était brulé en divers endroits et semblait être une loque bonne pour la poubelle, ses jambes tremblaient d’épuisement tandis que son souffle était haletant.

Comment peut-il être aussi fort ? C’était la question auquel Zabuza ne trouvait pas de réponse, un tel enchainement de techniques impliquait une adresse prodigieuse au ninjutsu, une réserve de chakra monstre, et une maitre des éléments employés digne d’un jonin d’élite, qu’un gamin puisse user de trois éléments de cette manière stupéfiait Zabuza, a part Mangetsu Hozuki et Yagura, le Yondaime Mizukage, il ne connaissait aucun autre adolescent capable d’un tel exploit, même Haku n’était pas capable d’user de tels enchainements, alors que ce blond était plus jeune que lui, a ce rythme, je vais me faire avoir, il n’as même pas l’air fatiguer par ses jutsu répétés, mais d’après ce que j’ai constaté, il se spécialise dans le ninjutsu de destruction, si je veux répliquer, c’est par la finesse, je n’ai aucune technique pouvant être assez puissante pour rivaliser avec les siennes, j’ai esquivé de justesse ses roches de feu, je dois utiliser cette technique, ou il finira par m’avoir.

- Je reconnais que tu es fort, ninja de Konoha, et c’est pour ca que je vais te montrer pourquoi l’on me nomme le démon de la brume, déclara Zabuza qui exécuta une rapide série incantatoires.

- Ninpo : camouflage dans la brume.

Une brume épaisse jaillit de nulle part et recouvrit l’ensemble du cratère fumant, Naruto ne pouvait plus rien voir, pas même a un mètre devant, seul ce blanc fantomatique occupait sa vision, l’art de l’assassinat, ce mec le maitrise a un niveau supérieure a celui de Kakashi-sensei, dommage, on aurait put devenir ami, lui et moi, si j’utilisait mes yeux, ce serait facile de le débusquer et de l’avoir par surprise, mais je ne dois pas utiliser mes yeux, si je ne remporte pas ce combat sans me mettre en désavantage, alors comment je pourrais me battre contre Madara ou Obito ou Nagato, je dois devenir plus fort pour le jour ou je les affronterais, je vais devoir tester ce que j’ai appris avec ma bague.

Zabuza se rua vers Naruto, mais son pas était inaudible, il avait depuis longtemps maitrisé toutes les astuces ou combinaisons possibles qui se servaient de cette technique pour devenir un assassin parfait, selon son avis du moins, malgré son état de fatigue, il savait que jamais il ne ferait le moindre bruit, même si son adversaire décidait d’user d’une technique de destruction comme précédemment, elle ne ferait pas disparaitre sa brume, son jutsu n’avait aucun point faible, il arriva au contact de son adversaire, il se servait de ce qui restait de son hachoir pour transpercer la base du cou du blond, il ne se rendrait pas compte de lui, la mort ne prévenait pas ses victimes.

La pointe de métal frappa le vide.

Avant d’avoir compris quoi que ce soit, Zabuza sentit un choc au niveau du ventre, il vit un poing enfoncé dans son ventre, celui de Naruto, mais la douleur éprouvée sur le coup ne fut rien a coté de celle qu’il éprouva lorsqu’une orbe bleue frappa son torse, la puissance de l’impact fut telle que la cage thoracique fut pulvérisé et Zabuza fut projetée contre le sol, formant un petit cratère, le rasengan détruisait les os, déchiquetait la chair, et la souffrance fut intolérable, penser que je perdrais dans un endroit pareil….Haku…je…, puis ce fut le vide.

La brume disparaissait au fur et a mesure que le chakra de Zabuza désertait son corps en même temps que sa vie, Naruto contemplait le visage du démon de Kiri, ninja de terreur, réduit à l’état de cadavre, une loque humaine, mais aucune expression de douleur n’apparaissait sur son visage, celui-ci était grave, les traits de son visage étaient comme apaisés, c’était un assassin, mais nous sommes tous des assassins, nous sommes des ninjas, notre devoir est de tuer sans répit, jusqu’au jours ou l’on meurt oublié de tous, un sacrifice anonymes, mais qui vaut celui de bien des héros, Zabuza le démon, tu était une personne mauvaise, sans pitié et sans scrupule, mais tu était un vrai ninja, j’espère que tu seras plus heureux, ou que tu sois.

Naruto inclina la tête envers celui qu’il considérait comme un sacrifice de ce monde, mais qui avait gardé la tête haute au milieu de l’obscurité, un homme digne de respect pour lui, il se retourna vers sa droite, tandis qu’un individu à l’aspect blanchâtre et visqueux sortait du sol pour apparaitre devant lui.

- Joli combat, complimenta la moitié blanche de Zetsu, j’ai du m’éloigner un peu pour ne pas me faire carboniser par ton attaque, mais pourquoi tu ne t’es pas servie du rinnegan pour voir a travers sa brume ou même pour le combat ? tu aurais finie plus tôt.

- J’ai voulue voir ou j’en étais, répondit platement Naruto qui étirait ses muscles, niveau ninjutsu de base, et estimer mon endurance actuel, ca va, je pense qu’a l’état actuel des choses, ce niveau sera suffisant, mais a long terme, Madara ne fera qu’une bouchée de moi si je le croise, et puis, tester mon niveau de Fuinjutsu sera la prochaine chose a faire pour le combat suivant.

Il s’est scellé lui-même dans le sol en 4 secondes pour surprendre Zabuza  et s’est libéré de son Fuinjutsu presque instantanément, songea Zetsu en regardant Naruto qui massait son épaule endolorie, une telle maitrise des sceaux est surprenante a un âge si jeune, je sais qu’il est très fort, mais qu’il ait réussi a faire un sceau capable de le sceller et le défaire aussi vite, j’ai des frissons rien que d’imaginer quelles sont ses vrais capacités, et ca vaut aussi pour Sasuke, ces deux-la sont des cas hors du commun.

- Ne dévore pas ce corps-la, ordonna Naruto en se retournant vers son subordonnée, enterre-le la ou je te l’ai indiqué, envoie un message a ta moitié noire, Aya doit rejoindre Tazuna et les autres aux plus vite, si elle n’a pas terminé son combat, elle va devoir mettre les bouchées double.

- Compris, mais je suis sur que ta folle de frangine doit avoir du mal contre eux, il s’agit quand même de l’Akatsuki.

Naruto eut un sourire ironique :

- On ne l’a pas surnommé la déesse de l’éclair pour rien.

…….

La moitié noire de Zetsu contemplait avec un effarement grandissant le champ de bataille qu’était devenue le quartier commercial de Kumo, la rue était complètement dévastée, les façades de boutique étaient en piètre état, il sentait d’ici les dizaines de ninja de Kumo qui se dirigeaient vers eux, mais il ne prévint même pas la sœur du blond de sa prochaine destination.

Aya se tenait eu centre d’un grand cratère, devant elle, les deux membres d’Akatsuki étaient en piètre état, Hidan était a terre, son corps recouverts de brulures et de blessures impressionnantes, il fixait la fille de Minato d’un regard haineux :

- Merde, cracha difficilement, je ne peux pas…perdre contre…une salope…comme…toi.

Mais ses membres, en piteux état, ne semblaient pas pouvoir effectuer les ordres de leurs maitre, Kakuzu était encore debout, mais difficilement, il avait perdu son masque, révélant une chevelure hirsute, un trou béant se trouvait à l’endroit ou son cœur était supposé être, des fragments de masques brisés étaient éparpillés par terre.

- Tu es coriace, Kakuzu de Taki, ca faisait un bout de temps que je n’avais pas affronté un adversaire de ce niveau.

Aya regardait droit dans les yeux le déserteur de la cascade, avec un sérieux en contraste totale avec l’espièglerie qu’elle avait au début du combat, elle avait une respiration légèrement irrégulière, ses vêtements ne comportaient aucune trace de coup, elle avait une petite coupure au niveau de la joue.

- Ca m’as fait plaisir de t’affronter, mais je dois y aller, le combat se termine maintenant.

Elle arma son poing qui crépita d’éclairs fulgurant, et l’instant d’après, elle frappa Kakuzu qui fut projeté à travers tout le quartier avant de s’écraser violemment contre une maison situé en face, le mur de briques s’effondra, engloutissant le shinobi de rang S sous les débris.

Cette femme est terrifiante, songea Zetsu, elle a vaincu deux shinobi de rang S aussi facilement, ce pouvoir qu’elle a utilisé, on aurait dit un Biju en action, et je n’ais pas put suivre ses mouvements, quand elle a frappé Kakuzu, je n’ais même pas vu son poing s’enfoncer, la fille de l’éclair, sa déesse, dont on dit qu’elle est l’incarnation de la foudre elle-même, Aya Namikaze, elle est bien a la hauteur de sa réputation, Naruto, Sasuke, Aya, ils sont forts, mais a quelle point ?