Chapitre IV – Le retour d’une technique légendaire. Rencontre avec le futur Jinchuuriki de Sanbi, Mei-chan et les taquineries…

par Tenny-kun

IV – Le retour d’une technique légendaire. Rencontre avec le futur Jinchuuriki de Sanbi, Mei-chan et les taquineries…

Deux mois, oui deux mois depuis que le jeune Namikaze était au campement de la rébellion et qu’il enchaînait les combats avec la seconde compagnie dirigeais par Ao le bras droit de la chef de la Rébellion, Mei Terumi. En parlant d’elle il n’était pas rare de le voir convoqué dans la tante du chef, et les deux parlais assez souvent mais souvent de la mission, oui il ne fallait pas se mentir, il parlait souvent stratégie et cela était normal, en moins de deux mois le jeune fils du Yondaime s’était affirmé, car celui-ci ayant reçu des cours militaires avec son sensei il pouvait mettre à exécution des plans osé et bien d’autre. Pour le reste, certains était sceptique à cause de leur relation, car il fallait dire qu’Ao avait dit à tout le campement que le jeune homme avait énormément complimenté sa chef et en plus de sa tout le monde savait que la fameuse Princesse de lave était facilement touchable (Au sens de la flatterie) et de fait que l’homme était aussi très beau la laissé dans un état secondaire, pour ne pas dire follement amoureuse du jeune envoyé de Konoha. Puis, un jour ou il rentrait dans la tante de Mei pour parler de la mission, celui-ci vit qu’elle n’était pas seul, bien évidemment, il y’avait Mei et Ao qui pour une fois était là et il y’avait une fille et à juger son chakra on pouvait deviner qu’elle était forte.

 

-          Mei-san, je suis là pour le rapport de la mission. Expliqua Naruto en rentrant.

-          Naruto-San, nous reparlerons après de ta mission spéciale avec la troisième compagnie, mais maintenant, il faut qu’on te parle d’une chose qu’on aurait dû te dire se plaignit la femme rousse

-          De quoi vous parler ? lâcha le blond surprit…

-          Terumi-Sama, laissez-moi me présenté. Je me nomme Amayumi Mizutsuki. Répondit la bleuté en regardant le fils du Yondaime avec ardeur.

 

En voyant cette scène, le blond se demandait pourquoi la fameuse Amayumi la regardait comme ça, du côté de Mei celle-ci bouillonnait de rage car elle voyait son « Naruto-san » se faire dragué sous yeux et le pire dans tout ça cela durait. Ao de son côté qui comprenait un peu près la situation et essaya de faire réagir la chef en disant, qu’elle devrait « prendre les devants et réagir ». Il était bien de coutume dans le campement qu’Ao se faisait souvent menace par la fameuse Mei car celle-ci n’écouter la moitié des phrases que celui-ci prononcé, et elle tombait dans un mutisme « Prendre les devants, couples, mariage » c’est alors qu’elle se mit à menacer son coéquipier « Ao ferme-là sinon, je te tue ». En disant ça sur un ton assez froid, et voyant cela Naruto n’était même plus choqué cela faisait de leurs habitude et celui-ci fit un sourire assez blasé. Ce spectacle se reproduisait souvent et souvent Ao fermait vite sa bouche pour éviter de dire des conneries. Mais c’est alors que Naruto qui était perdu dans ses pensées se fit réveillé par la bleutée qui claquait des doigts et quand il reprit enfin conscience celui-ci était face au visage de Amayumi qui elle rougissait et Naruto aussi, celui-ci se dégagea. Et essaya de reprendre ses esprits… Du côté de Mei celle-ci fulminait de rage, cette garce était trop proche de son Naruto mais celle-ci fut retenu par le mec aux cheveux bleu n prétextant qu’il fallait rester calme, puis celui-ci racla sa gorge signe que tout le monde devait rester sérieux et se fut Naruto qui reprit la parole.

 

-          Vous êtes là pourquoi ? Surtout que je ne comprends pas la raison de ma présence ?

-          Naruto-san, je te présente Amayumi, comme tu dois le savoir les Pro-Yagura, essaie de récupérer le démon à queue Sanbi pour essayer de le contrôler

-          Vous avez dit Sanbi… bégaya Naruto en restant choqué

-          Oui, comme tu sais qu’il y’a l’Akatsuki qui traîne donc, cette ninja sera le nouvel hôte de Sanbi… lâcha Ao dénué de sentiment

 

Pour Naruto, qui avait compris le but d’Ao et de Mei, celui-ci se redit, même si c’était pour le bien du village qui possède une arme. Mais le fait qu’il utilise une jeune qu’il avait presque son âge cela lui passait très mal. En face de lui Mei, voyait bien que le jeune homme se sentait mal, même très mal. Puis celle-ci ordonna à Ao et à Amayumi de sortir de sorte qu’elle puisse parler avec le jeune Namikaze seul.

 

-          Naruto, cela ne vas pas ? demanda Mei, en lui tendant un verre d’eau

-          Désolé, Mei-san disons que cela m’fait un choque de savoir qu’il y’aura un autre Jin… Jin… prononça le Namikaze en bégayant sur le dernier mot

-          Jinchuuriki ? Pourquoi cela te fait si mal de le dire ? demanda Mei curieuse d’en savoir sur l’homme qu’elle aimait

-          Mei, comment te le dire… Seras-tu comme les autres à Konoha à me repoussé pour ce que je ne suis pas…

-          Qu’est-ce que tu veux dire… Tu serais un…

-          Oui, je suis le Jinchuuriki du Kyuubi qui a attaqué mon village il y’a 17 ans de plus.

 

La jeune femme paraissait choquée, l’homme qu’elle aimait était un Jinchuuriki et qui plus est du plus puissant de tous les bijus. Et pourtant celui-ci n’était pas comme Yagura démoniaque, à l’inverse il était joyeux et tout l’inverse de ce qu’un Jinchuuriki était. C’est alors que Mei se rapprocha de lui et passa sa main autour de lui pour le rassurer. A croire qu’elle s’en foutait peut-être de son statut de Jinchuuriki

 

-          Naruto-kun, je me fiche pas mal de ton statue de jinchuuriki, tu es Naruto Namikaze-Senju

 

Celui-ci arqua d’un cil, elle l’avait remplacé le « San » par le « Kun ». Il était vrai qu’il ressentait des choses envers la femme mais, elle avait tout de même trois ans de plus que lui (Désolé, si je la rajeuni). Celui-ci avait envie de se confier à quelqu’un même s’il savait qu’elle allait le repousser ou pas…

 

-          Mei-chan répondit Naruto, à l’annonce de « chan » à la place du « san » celle-ci rougissait. Tu sais j’ai tué mon père !

-          Ton père, dis-tu ?

-          Tu sais mon père est l’un des plus grand des héros qu’a connu Konoha

 

La rousse ne mit pas très longtemps à savoir qui était le père du jeune héros et celle-ci savait que les était très rare dans ce monde et le fait qu’il habite Konoha ne compliqué pas la tâche. Il était le fils du légendaire Yondaime Hokage, celui qui avait vaincu Kyuubi. Par la suite, le jeune homme demanda à la jeune femme qu’elle ne le devait pas le dire sous conséquence d’avoir des représailles. Puis celui-ci se leva et commença à avoir un sourire mélancolique. Malgré ça, la jeune femme ne put s’empêcher de le câliner cela était trop fort. En le faisant, celle-ci tant un peu plus petite que celui-ci elle put entendre les battements de son cœur et elle put aussi s’empêcher de dire

 

-          Tu sais, je pourrais être l’une de ton alliée ? Si tu me laissais être avec toi…

-          Ah bon, tu n’as pas peur que j’héberge le démon renard à neuf queues ?

-          Non, tu es Naruto Namikaze-Senju et pas une autre personne. Celle-ci embrassa la joue du jeune détenteur du Kyuubi et en le faisant celui-ci sentit son cœur battre à la chamade, il se savait omnibulé par la jeune femme et sa depuis le début et ça était le pompon… Et d’un coup il vit ses problèmes disparaître grâce à ce baiser.

-          Eh bien, tu es « bisou » maintenant Mei-chan ?

-          Peut-être bien, d’ailleurs on devrait partir se reposé pour demain n’oublions pas ce combat assez titanesque.

-          Je te réserve une surprise ! Mei-chan tu verras !

-          Qu’elle est telle ?

-          Tu seras si tu m’suis. Mei-chan

 

C’est alors que celui-ci tendit sa main en direction de Mei de sorte qu’il se tienne la main durant leur trajet, celle-ci accepta et ils s’en allèrent de la tante. Une fois dehors pour se dirigeait vers leurs quartier, en marchant ses deux-là souriait et se faisait des taquineries, sous les yeux incrédules des hommes et des femmes qui eux jalouser la beauté du couple qui était sans limite. Une fois, devant la porte de Mei celui-ci se mit en face de Mei et continua de la faire rire et toujours sous les regards choqués des personnes qui passait et jalousait soit pour Mei car il fallait dire que Naruto était très beau ou soit pour Naruto car Mei était une déesse parmi les hommes et le fait que Naruto blaguait et restait avec elle et la flattait sans faire d’histoire et celle-ci aimer beaucoup. Puis Naruto, prévenu qu’il allait dormir car demain allait être une journée de surprise Mei l’embrassa sous la joue et s’en alla en laissant le fils de la Senju béat celui-ci pensait « Je vais être accro à ses baiser ». Ensuite, il s’en alla dans sa chambre en parfaite humeur.

 

Le lendemain :

Toute la foule était réuni une grande bataille allait se dérouler, les pro-Yagura contre la rébellion, au centre se trouvait Mei avec un carte dans laquelle il y’avait des coordonnées, les combattant analysé son plan et Naruto le trouvait parfait, c’est alors que la rousse commença à nommer les chefs de section, c’est alors qu’il entendit pour la deuxième section « Naruto Namikaze-Senju ». Enormément choqué celui-ci voulu protesté mais il fut interrompu par le sourire de la Terumi et celui-ci se calma directement. Les gens commencèrent à parler autour de lui en disant qu’il y’avait probablement un lien entre les deux mais il ne répondit pas. C’est alors une fois que tout fut parfait ils s’en allèrent vers la forêt une fois dedans des combat commencèrent grâce au rinnegan surtout grâce au Shira Tensei ils purent avancer rapidement. Une fois dans la plaine c’est là que le véritable problème allait commencer vu qu’il y’avait des ninjas de partout c’est alors que Mei cria « Pour la rébellion ». Un cri strident ce fit retentir. Du côté de Naruto, celui-ci une fois que sa Mei-chan eut fini son discours celui-ci avait lancé son kunai spécial en l’air et le clona en plusieurs fois et quand ils furent planté le combat commença les ninjas de la résistance foncèrent vers les pro-Yagura seul rester Naruto qui lui composer ses mudras sous les yeux de son amie Mei qui se demandait ce qu’il allait faire et une fois qu’il eut fini ses mudras il avait disparu. C’est alors qu’on pouvait voir de la foudre dorée passait entre les rangs et quand celle-ci passait les ennemis de la rébellion tombait ensanglanté au niveau du coup profondément. Quand les alliés de Naruto virent ça ils se stoppèrent comme si le combat n’avait jamais lieu. Le pire dans tout ça, même son amie Mei était sidérer, il était en train d’utilisé l’Hirashin no Justu ce qui valait la gloire de son père en tant qu’éclair Jaune de Konoha. En utilisant l’Hirashin, le jeune Naruto avait éliminé de nombreuse personnes et facilité la victoire mais c’est alors qu’il vu sa Mei qui allait se faire poignarder celui-ci grâce au hirashin, tua l’infâme qui allait la poignarder dans le dos avant d’enfoncer un énorme rasengan dans le torse de l’autre qui se fit propulser au loin du au choc de la technique.

 

-          C’est ça ta surprise, tu maîtrises la technique de ton père… Et bien chapeau Narutocchi

-          Narutocchi, tu m’trouves des surnoms débiles. Mais, il est mignon. S’indigna Naruto en faisant semblant de faire la moue

-          Il est beau le surnom. M’enfin à moi, j’vais en éliminer un paquet.

-          Moi aussi, mais d’abord toi, je n’ai pas envie d’être calciné Mei-Chan et surtout, fais super attention à toi je tiens à toi

-          Oui, Narutocchi, et toi aussi.

 

Après cette brève discussion entre les deux amie, la Terumi composa ses mudras et commença à cracher de lave en fusion de sa bouche en direction des ennemis qui eux une fois touché par cette technique furent calciné

 

·         Yoton - Youkai no Jutsu : Yoton - Technique de la dissolution monstrueuse

 

En voyant les gens calciné, Naruto, repris son carnage en utilisant juste l’Hirashin et le rasengan. Puis celui-ci s’arrêta d’un coup, il ressentait une présence assez puissante qui allait son apparition dans très peu de temps et comme si cela ne suffisait pas, il y’avait deux membres de l’Akatsuki qui allait eux aussi montré le bout de leur nez dans très peu de temps. C’est alors que le jeune fils de la légendaire pigeonne de Konoha se dirigea vers la mer et un fois devant la mer, il y’avait des combat mais une chose flou était visible et celle-ci possédait trois queues et au fur et à mesure qu’elle se rapprochait cela ne présagé rien de bon. C’est alors, que Naruto se téléporta et appela l’unité de fuuin, et à eux cinq ils s’élancèrent vers la mer à une très grande vitesse. Seul, le fils de Naruto se téléportait.

 

-          Merde, le Sanbi est déjà là… faisons vite ! pesta le blond.