Chapitre 31 : Bataille

par Kyubi-san

Naruto Namikaze Uzumaki

Chapitre 31

            Le kunaï quitta la main qui le tenait et fila vers sa cible. Sifflant dans l’air, laissant un bruit aigu derrière lui, le poignard se dirigeait vers la nuque qui était visée.

            Esquivant la lame d’un simple mouvement de tête, Naruto s’empara d’un de ses propres kunaïs, avant de le lancer sur l’ennemi qui l’avait pris pour cible, la force du lancer étant tellement importante que l’arme traversa le Chûnin d’Iwa, avant de se ficher dans l’écorce d’un tronc d’arbre quinze mètres plus loin. Se retournant, il para un coup de ninjato vers sa nuque avec la lame de son propre katana, avant d’activer l’un des sceaux donnant un pouvoir spécial à son arme, la recouvrant de foudre et de vent, tranchant facilement à travers l’acier du ninjato et décapitant proprement le Jonin de Kusa.

            A ses côtés, Itachi était occupé à faire frire une dizaine de ninjas ennemis, pendant que leurs hommes se repliaient vers le village qu’ils avaient fortifié. La bataille commençait à tourner à l’avantage des forces de la coalition ennemi. Au troisième jour de la bataille, Konoha et Taki avait déjà perdu un tiers des forces envoyées pour stopper l’attaque sur le village caché de la Cascade.

            Durant les deux premiers jours, les forces alliées étaient parvenues à contenir les troupes de la coalition formée par Iwa et ses alliés. Les puissants ninjutsu de feu de Naruto avaient permis de repousser l’ennemi sans subir de pertes, et en éliminant un peu moins de quatre cents shinobis adverses, jusqu’à la tombée de la nuit, les seuls engagements entre shinobis se faisant dans la dernière lueur de jour lorsque des éclaireurs d’Iwa avaient tentés une infiltration dans le camp de leurs ennemis. Le premier jour de la bataille s’était achevé sur l’arrivée des forces ANBU sous le commandement d’Izune Senju, renforçant ainsi la position de Konoha et de Taki sur le terrain.

            Mais le deuxième jour de la bataille avait vu l’arrivée d’un millier de shinobis ennemis en renfort pour l’attaque sur la ligne de défense tenue par Konoha et Taki. Le commandement ennemi était venu avec une nouvelle stratégie pour forcer le passage et empêcher les pertes provoquées par les techniques Katon du seigneur du clan Uzumaki. À l’aide de barrières de pierre mobiles, ils avaient empêchés les jutsus Katon de brûler vifs un trop grand nombre de leurs shinobis. Face à cette nouvelle stratégie, les commandants de Konoha avaient pris le risque d’affronter l’ennemi à terrain découvert avec une partie de leurs hommes afin de gagner du temps. La fin de cette deuxième journée de bataille avait vu la mort d’une vingtaine de shinobis de Konoha et de quinze de Taki, mais avec le terrain appartenant toujours à l’alliance entre le village caché des Feuilles et celui de la Cascade.

            Mais aujourd’hui avait vu une attaque en masse des shinobis du Pays de la Pierre. Trois milles ninjas s’étaient précipités dès les premières lueurs de l’aube sur le village de cultivateurs tenus par leurs adversaires, prenant les guetteurs par surprise et forçant les forces de Konoha à se replier lentement mais surement sur leur principale ligne de défense.

            - Itachi ! Prends tes hommes et repliez-vous sur les redoutes aux abords du village ! ordonna Naruto en utilisant une technique Doton pour faire apparaître un millier d’épieux de terre afin d’empaler les ennemis arrivant sur eux.

            L’Uchiwa hocha sa tête, montrant qu’il avait compris les ordres, et se replia avec ses hommes sur leur position fortifiée. De son côté, Naruto s’était retourné vers les shinobis ennemis qui arrivaient sur lui en hurlant. Prenant une profonde inspiration, il relâcha son souffle lentement, avant d’ouvrir ses yeux, dans lesquels brillaient ses Rinnegans.

            - Approchez, murmura-t-il en sortant un rouleau de scellement de sa ceinture contenant tout ses rouleaux. Je vous garantie que vous ne passerez pas ! hurla-t-il en lançant le rouleau de parchemin vers ses ennemis.

            Un signe de main plus tard, et le rouleau explosait dans un nuage de fumée, déversant des centaines de kunaïs sur les shinobis d’Iwa.

            - Shinra Tensei ! s’exclama Naruto alors qu’une dizaine de shinobi ennemi l’entouraient.

            L’orbe de gravité pure rejeta les Jonins d’Iwa dans toutes les directions, brisant leurs membres et écrasant leurs corps sous sa puissance. Disparaissant dans un éclair doré, Naruto réapparut à côté d’un de ses adversaires, sa main entourée de chakra Futon, lui transperçant la poitrine. Disparaissant dans un nouvel éclat de lumière, il réapparut à côté d’un groupe d’ennemi qui se retrouva découpé par une lame de foudre.

            Un autre saut à l’un des kunaïs hiraishin, et il éparpilla trente shinobis de Kusa à l’aide du « Shinra Tensei ». Encore un autre saut, et il trancha proprement la gorge de deux ennemis avec un kunaï enveloppé de chakra Futon. Réapparaissant aux côtés d’un groupe de Chûnins, il y laissa un parchemin explosif, qui détruisit les corps de ses ennemis en détonant, avant de projeter deux éclairs sur deux files de shinobis qui se retrouvèrent empalés par le jutsu, avant que l’Uzumaki n’apparaisse à côté de deux Jonins d’Iwa, leur apposant un sceau les forçant à combattre leurs alliés.

            Revenant auprès d’un autre kunaï, il enfonça l’un de ses ninjato dans la poitrine d’un Chûnin de Kusa, pendant que, de la main gauche, il décapitait un ninja d’Iwa du même rang à l’aide de son second ninjato. Un nouvel éclair jaune, et il relâchait un flot de flammes sur quinze ennemis, les faisant brûler vifs.  

            Volant de kunaïs en kunaïs, le shinobi blond décimait les forces d’Iwa. En quelques minutes, un millier de shinobis adverses étaient morts, les survivants fuyants le champ de bataille pour se regrouper avec le reste des forces menant l’assaut, hors de portée des kunaïs hiraishin et du fils du Yondaime Hokage qui était occupé à décimer les forces shinobis d’Iwa et de Kusa.

            Réapparaissant au milieu du champ couvert de cadavres, Naruto observa d’un regard froid les forces ennemies. Plus de quatre mille ninjas étaient encore présents et maintenant qu’il avait usé l’Hiraishin, ils utiliseraient le contre qu’ils avaient développé contre ce jutsu particulier. Composant deux mudras, il rappela tous ses kunaïs au rouleau dont ils étaient sortis.

            En face de lui, les forces adverses campaient sur leurs positions, attendant qu’il quitte le terrain, sachant pertinemment que les forces de Konoha étaient acculées et qu’elles ne pourraient bientôt plus les retenir dans leur marche menant à la conquête de Taki. 

            Disparaissant dans une pluie d’étincelles dorées, Naruto réapparut à l’entrée du village qui était la seule ligne de défense entre les forces d’invasion et Taki. Tout autour de lui, les ninjas de Konoha et du village caché de la Cascade s’affairaient à fortifier leur position du mieux qu’ils pouvaient, plaçant les blessés au centre du village dans l’entrepôt qu’ils avaient réquisitionnés comme hôpital de campagne, où les rares médecins-ninjas qui se trouvaient avec eux soignaient leurs blessés.

            - Comment va Shisui ? demanda Naruto en approchant d’Itachi alors que son beau-père aidait à la fortification de la palissade élevée autour du village.

            - Il a eu de la chance, le kunaï du ninja ennemi qui le visait n’a fait que toucher le muscle de sa cuisse, répondit l’héritier du clan des Uchiwa en se tournant vers son ami. Le médecin qui l’a examiné et soigné a dit qu’il pourrait reprendre le combat d’ici une ou deux heures.

            - Je ne suis pas convaincu que nous aurons un temps de répit aussi long, répliqua Naruto. Les troupes d’Iwa sont en train de monter des balistes sur le terrain qu’elles ont conquis pour nous bombarder. Mon usage de l’Hiraishin nous a permis de limiter nos pertes et de gagner un répit de quelques minutes, mais nous ne pourrons pas tenir éternellement sans renforts !

            - Taki nous a fait parvenir un message disant que la majorité de leurs troupes sont occupées à la frontière avec Iwa. Elles retiennent une deuxième force d’invasion qui nous aurait été fatale si elle avait rejoint celle que nous affrontons !

            Naruto se pencha sur la carte de la région. Les forces ennemies comptaient un peu moins de six mille cinq cents shinobis au début de la bataille. Un peu plus du quart avait été éliminé, mais le commandant de cette armée avait envoyé une partie de ses troupes bloquer les communications avec Konoha.

            Les forces de Konoha et de Taki, de leurs côté, avaient perdus une quarantaine de ninjas sur les quatre cents du début. Sans compter le nombre important de blessés qui s’élevait à un total de cent-cinquante. Itachi et Naruto avaient été informés qu’un tiers d’entre eux devaient être ramenés à Konoha en urgence si l’on voulait qu’ils survivent. Le bataillon d’Anbus d’Izune avait perdu cinq des leurs dans leurs affrontements avec l’ennemi.

            Son regard perdu sur la carte, Naruto cherchait une solution pour sauver les hommes sous son commandement. Il avait besoin de savoir où se trouvaient les renforts en provenance de Konoha. Mais la barrière anti-invocation mise en place par l’ennemi empêchait l’usage de ces dernières pour transmettre des messages. Alors qu’il réfléchissait, Naruto eut une idée, une idée folle, mais qui pouvait en valoir la peine.

            - Saya ! appela-t-il à l’étonnement d’Itachi.

            - Sensei ? questionna la Chûnin.

            - Je vais te confier une mission importante, déclara Naruto en rédigeant une courte missive. Tu vas passer par les bois à l’ouest du village, contourner les forces ennemies bloquant nos communications, et rejoindre les renforts qui arrivent de Konoha. Remets leur ce message et dis leur de venir à notre secours, sans quoi nous serons écrasés par les renforts que l’ennemi ne devrait pas tarder à recevoir à nouveau.

            - Naruto ! claqua Itachi. Est-ce que tu es devenu fou ? Ma sœur ne pourra jamais passer les patrouilles ennemies. Elle se fera tuer dès qu’elle aura été repérée !

            - C’est bien pour ça que nous allons lui offrir une diversion pour pouvoir passer ! répondit l’Uzumaki en s’étirant. Dis-moi Itachi, à quel point es-tu bon avec le Ninjutsu de type Katon ? sourit le blond en regardant son ami.

 

            Courant à travers la forêt qui lui servait de couverture, Saya essayait d’échapper à ses poursuivants. Une dizaine de minutes après que son professeur ait lancé sa diversion, si on pouvait appeler ça ainsi, six catapultes crées à l’aide du Mokuton et du Doton, et lançant des boules de feu grâce à des sceaux spéciaux, la jeune Uchiwa avait quittée le village tenu par Konoha et Taki.

            La pluie de boules de feu sur le champ de bataille avait prouvée être une excellente distraction, puisque les shinobis ennemis qu’elle avait aperçut se précipitaient vers le champ de bataille pour aider à créer des défenses protégeant leurs balistes. Ce n’était que vingt minutes plus tard qu’une patrouille de Chûnins ennemie l’avait aperçue et prise en chasse.

            La vitesse moyenne d’un shinobi de niveau Chûnin étant de vingt-cinq à trente kilomètres à l’heure, Saya parvenait à maintenir un écart suffisant avec ses poursuivants, étant au niveau d’un Jonin spécial en termes de vitesse pure. Les parchemins explosifs qu’elle laissait derrière elle avaient aussi aidés, puisqu’ils forçaient ses ennemis à la laisser prendre de l’avance sous peine de sauter et de se retrouver éparpillés aux quatre coins de la forêt en petits morceaux.

            Entendant un sifflement derrière elle, l’Uchiwa abaissa légèrement son centre de gravité, juste au bon moment, évitant ainsi qu’un kunaï ne vienne se planter dans sa nuque. Poussant encore plus de chakra dans ses jambes, la jeune fille fila à-travers la forêt, ne désirant pas mourir alors qu’elle venait tout juste de réaliser l’un de ses rêves, combattre aux côtés de Naruto Uzumaki, le célèbre shinobi portant à la perfection la maîtrise de tous les arts ninjas.

            Voyant les arbres s’arrêter brusquement, la jeune Chûnin sauta à terre et continua de courir en direction de la route qu’elle avait prise avec les forces de Konoha il y a plus d’une semaine. Derrière elle, les quatre ninjas ennemis gagnaient du terrain, étant plus habitués à courir dans les plaines que dans les arbres. La sueur perlait sur son front, mais la kunoichi refusait de se laisser abattre. Elle remplirait la mission que son commandant lui avait confiée, même si elle devait y sacrifier tout son chakra.

            - Doton – Mur de terre !

            Une muraille en terre s’éleva devant l’Uchiwa, haute de quinze mètres et large de plus de cent mètres. Saya s’arrêta, ne voulant pas prendre le risque de sauter par-dessus le mur, devenant ainsi une cible facile pour ses poursuivants.

            Se retournant, la kunoichi de Konoha activa ses Sharingans et se prépara à se battre pour sa vie.

            - Pas si facile que ça d’échapper aux ninjas d’Iwa, hein, gamine ? se moqua le chef de la patrouille en avançant vers l’Uchiwa. Quand on en aura finit avec toi, tu regretteras d’être devenue une kunoichi pour ton village !

            Le regard lubrique dans les yeux de ces hommes donna envie de vomir à la fille de Mikoto Uchiwa. Sortant un kunaï de sa pochette, la kunoichi se mit en position de combat, ses yeux ne quittant pas ses adversaires.

            L’assaut fut brutal et rapide. Les quatre hommes avaient attaqués ensemble. Deux sur les côtés, et deux en face de la jeune fille. Frappant le premier au niveau du cou, Saya lui trancha une artère, envoyant sur elle et sur la veste de l’homme une giclée de sang. D’un coup à l’entrejambe, l’Uchiwa paralysa temporairement celui sur sa droite, pendant qu’elle cassait le nez de celui venant sur sa gauche. Le coup de poing qu’elle reçut du chef de la patrouille l’envoya s’écraser contre le mur de terre et lui fit lâcher son kunaï.

            Crachant du sang, la kunoichi se releva, avant de composer des mudras et d’utiliser une technique Katon.

            - Katon – Technique suprême de la boule de feu !

            Saya cracha une boule de flammes d’un diamètre de dix mètres, avant d’enchaîner avec une deuxième série de mudras.

            - Katon - Souffle du dragon de feu !

            Un jet de flammes jaunes et oranges sortirent de la bouche de la kunoichi, bloquant sa vision, même à l’aide du Sharingan, et consumèrent tout sur plus de vingt mètres. Concentrant du chakra dans ses jambes, l’Uchiwa sauta dans les airs, et atterrit sur le dessus de la muraille de terre.

            À peine avait-elle posée le pied sur la muraille qu’une frappa la renvoya s’écraser sur le sol, l’étourdissant.

            - Tu vas payer pour avoir tué mon cousin, ordure de Konoha ! cracha le chef de la patrouille. Tenez-la bien les gars, on va lui faire passer le goût de la résistance !

            Avant qu’elle n’ait pu reprendre ses esprits, Saya sentit ses bras être maintenus au sol par la poigne surpuissante des deux autres shinobis de la patrouille d’Iwa. Secouant sa tête, elle vit le capitaine du groupe s’approcher d’elle, un kunai à la main. Se débattant de toutes ses forces, l’Uchiwa chercha à empêcher son ennemi de s’approcher d’elle. Un coup de poing au ventre lui fit cracher l’air contenu dans ses poumons, avant qu’elle n’entende la voix de son adversaire.

            - Je te garantie que tu vas apprécier ce qui va t’arriver, grogna le chef de la patrouille ennemie.

            Alors que Saya fermait les yeux, ne voulant pas voir ce qui allait lui arriver, elle entendit soudainement le bruit d’un poing frappant une mâchoire, et les mains qui la tenaient amoindrir leur prise, avant que deux bruits de chute ne se fasse entendre.

            - Ne touche pas à ma fille ordure ! s’éleva la voix de Fugaku Uchiwa.

            - Et qu’est-ce que tu comptes me faire, moucheron de Konoha ? nargua le dernier membre vivant de la patrouille d’Iwa encore vivant.

            - Saya ! ordonna le père de cette dernière, vas rejoindre les forces sous le commandement de Kakashi ! Elles sont à deux cents mètres d’ici ! Moi, j’ai une affaire à régler ici, ajouta-t-il en se tournant vers le Chûnin d’Iwa, Sharingan activé.

            Se relevant, la jeune fille courut dans la direction que lui avait indiquée son père. Après seulement quelques secondes de course, elle aperçut les forces de Konoha qui étaient en route pour renforcer les troupes envoyées en avant il y avait déjà une semaine.

            - Hatake-sama ! cria-t-elle en apercevant la chevelure particulière du célèbre ninja copieur.

            Se retournant, Kakashi s’arrêta en voyant la plus jeune des trois enfants de Fugaku Uchiwa venir vers lui en courant.

            - J’ai un message…pour vous…de la part…d’Uzumaki-sensei ! haleta-t-elle en tendant au commandant des troupes en provenance de Konoha le message rédigé par l’ancien élève de Kakashi.

            Prenant la missive, Kakashi déplia le morceau de papier, avant que son œil visible ne s’écarquille face au message.

            - Que tout le monde se prépare au combat ! hurla Kakashi en tendant une pilule de chakra à Saya.

            - Il y a environ six cents shinobis entre nous et le champ de bataille, informa Fugaku en apparaissant dans un Shunshin. Le dernier survivant de la patrouille a eu la « gentillesse » de bien vouloir me révéler tout ce qu’il savait sur les troupes de la coalition ennemie. Je n’ai même pas eu à le torturer ! Il a parlé après avoir perdu ses deux bras et son premier pied, rajouta-t-il en pensée.

            Kakashi hocha la tête en entendant cela. Les trois milles huit cents hommes que lui et Fugaku dirigeaient devraient massacrer tous ceux s’opposant à eux, avant qu’ils ne chargent sur le champ de bataille. La première grande bataille de la Quatrième Grande Guerre shinobi allait rester dans les annales.

            La seule raison pour laquelle ils devaient venir ici tenait au fait que Naruto, malgré toute la puissance dont il disposait, ne pouvait risquer d’utiliser ses attaques les plus dévastatrices, sous peine de prendre le risque de blesser ses alliés. Kakashi était passé sur le champ de bataille non loin de la frontière d’Ame lors d’une mission et il lui avait fallu un moment pour comprendre la puissance brut qui reposait dans le fils de son professeur.

            Le champ de bataille entre Naruto et Nagato avait tout simplement redessiné la carte de la région frontalière en instaurant une zone de cratères, remplies de forêts et de marécages, dont certains rejetaient des jets de flammes encore emprisonnés sous la terre. L’Hatake ne voulait pour rien au monde voir Naruto utiliser autant de puissance alors que ses alliés étaient proches de lui.

            Prenant la tête des hommes sous son commandement, Kakashi partit en direction du champ de bataille. À côté de lui, Fugaku Uchiwa pouvait distinguer à l’aide de son Sharingan les boules de feu projetées dans les airs par les catapultes crées par Naruto.

            En avançant vers la zone des combats, les troupes de Konoha commencèrent à croiser les patrouilles de shinobis d’Iwa et de Kusa qui avaient empêchées toutes les communications entre Konoha et son corps expéditionnaire. Aucune chance ne fut laissée aux membres des patrouilles ennemies de prévenir leur commandement comme des kunaïs s’enfonçaient dans les crânes ennemis, les faisant tombés au sol, morts.

 

            - Attention ! hurla Itachi en direction d’un des shinobis présents sur la palissade et qui tentait de repousser les forces ennemies tentant de prendre pied dans le village.

            - Raiton – Barrière de foudre ! hurla Naruto.

            Une barrière de foudre se dressa temporairement devant les troupes de Konoha réduisant en poussière les épieux de terre lancés par les balistes installées par Iwa. Malheureusement, plusieurs projectiles de roches allèrent fracasser les catapultes crées par l’Uzumaki. La destruction des armes de jet par Iwa privait les défenseurs du seul moyen qui empêchait la totalité des forces ennemies de se porter à l’assaut du village.

            - Que tous les hommes en état de se battre aillent défendre la palissade ! ordonna la voix de Shisui alors qu’il arrivait en renfort, malgré les ordres contraires des médecins.

            Malgré les efforts de tous les shinobis encore valides, les shinobis d’Iwa et de Kusa parvinrent à passer les défenses, détruisant une portion de la muraille de bois, et se déversèrent par dizaines dans la position tenue par les défenseurs grâce à leur percée. Menant la charge contre leurs ennemis héréditaires de Konoha, les Jonins d’Iwa se traçaient un chemin sanglant parmi les ninjas de Konoha et de Taki.

            - Katon – Technique suprême de la boule de feu ! crièrent ensemble les trois commandants de Konoha.

            Le déluge de flammes sur les Jonins d’Iwa anéantit les trois premiers rangs des shinobis du village caché de la Pierre. Menant la contre-offensive de Konoha à trois, Itachi Shisui et Naruto étaient une force quasiment impossible à stopper, éliminant tous les ennemis qui se dressaient devant eux, ne laissant aucun ninja d’Iwa vivant derrière eux.

            - Compagnies ! crièrent les trois commandants. En avant !

            Les Jonins du village caché des feuilles suivirent leurs commandants, repoussant les shinobis d’Iwa et de Kusa. Formant une ligne serrée, les forces de Konoha traversaient le champ de bataille, éliminant les forces ennemies leur faisant face.

            Réagissant rapidement, les troupes de Kusa commencèrent à encercler la percée faite par les troupes défensives du village leur barrant la route.

 

            Sur la colline dominant le champ de bataille, le Jonin dirigeant les forces de Iwa observait le déroulement des combats, transmettant ses ordres à ses commandants, envoyant des bataillons ou des compagnies de shinobis en renfort sur les points faibles des positions ennemies. Il s’agissait d’un homme géant au visage balafré, mais ses yeux bruns reflétaient la haine qu’il éprouvait pour Konoha, brillant d’une fureur qui ne pouvait être satisfaite que par le sang de ses ennemis.

            - Mon général ! déclara un des shinobis messagers, les forces de Konoha ont lancées une contre-attaque, menée par les commandants ennemis ! Les forces de Kusa les auront bientôt encerclés, mais ils demandent des renforts !

            - Envoyer trois compagnies en renfort pour écraser la contre-attaque ennemie ! Et qu’on envoie quatre bataillons supplémentaires sur les murs du village ! Leurs défenses sont sur le point de s’effondrer et il faut leur porter le coup de grâce !

            Un de ses aides de camp partit rapidement faire exécuter les ordres de son supérieur. Le général shinobi d’Iwa observait tranquillement le champ de bataille. Dans sa tête, il voyait déjà la cérémonie de récompense organisée par le Yondaime Tsuchikage, suite à son coup d’Etat ayant permis à ce dernier de prendre le pouvoir au Sandaime Tsuchikage - qui avait disparu avec son clan – et d’imposer une véritable politique de militarisation à Iwa. Après son éclatante victoire sur l’infâme fils du Yondaime Hokage, il serait reconnu lui, Yodatero Kuroda, comme l’un des plus grands shinobi de tous les temps.

            Alors que le général d’Iwa imaginait déjà le reste de la réception suivant la cérémonie le récompensant de son exploit, un Chûnin envoyé en éclaireur apparut à ses côtés.

            -Kuroda-sama ! s’exclama-t-il. Nous avons un problème !

            Le Jonin commandant les forces d’invasion de Kusa et d’Iwa foudroya du regard le porteur de mauvaises nouvelles.

            - Que se passe-t-il ?

            - Une armée de renforts venant de Konoha est occupée à massacrer nos patrouilles de reconnaissance ! déclara le messager le plus rapidement possible. Ils arriveront bientôt sur le champ de bataille ! Nous devons nous replier, mon général, ou nous serons…

            Un kunaï enfoncé dans son crâne venait d’interrompre les déclarations du Chûnin, lancé par Yodatero.

            - On ne se replie pas ! ordonna ce dernier. Envoyez tous les bataillons encore disponibles ! Nous allons écraser Konoha et Taki aujourd’hui ! déclara le shinobi en se dirigeant personnellement vers le champ de bataille.

             

            Sur le champ de bataille, la contre-offensive menée par Itachi, Naruto et Shisui commençait à être repoussée. Leurs hommes fatiguaient, les armes commençaient à manquer et les forces ennemies avaient entamées une riposte les repoussant lentement vers les murs du village.

            Sans compter qu’une dizaine de Jonins étaient tombés sous les coups des shinobis ennemis. La situation empirait de minute en minute, et Naruto commençait à redouter le dénouement de la bataille. Pour sauver les hommes sous son commandement, il pouvait toujours relâcher sa pleine puissance, mais cela comportait le risque de blesser ses alliés.

            - Naruto ! Sur ta droite ! hurla Itachi.  

                Tournant légèrement sa tête, l’Uzumaki aperçut une volée de kunaïs venant dans sa direction. Ses yeux perdirent leur couleur bleue, se muant en Rinnegans.

            - Shinra Tensei ! souffla-t-il.

            La technique manipulant la gravité envoya voler les projectiles dans tous les sens. Tendant la main, il relâcha une déflagration de chakra Futon dans la direction des Jonins d’Iwa, qui furent déchiqueter au niveau de la poitrine par les vents déchaînés par le chef de clan.

            Se retournant, il envoya voler d’un revers de main renforcée par du chakra, un Chûnin assez audacieux pour tenter de l’attaquer seul. Dans un Shunshin, il réapparut à côté d’Itachi, juste à temps pour transpercer le cœur d’un Jonin attaquant son ami dans le dos.

            - Nous ne pourrons plus tenir très longtemps, mon ami ! l’informa Itachi. Ils ont jetés toutes leurs forces dans la bataille pour nous écraser !

            - Replie nos hommes dans le village ! ordonna Naruto. Et fait en sorte de commencer l’évacuation des villageois et des blessés !

            - J’ai bien peur que nous n’aurons pas le temps, commenta Itachi en voyant des renforts ennemis arriver par le Sud.

            Se tournant dans la direction des nouveaux arrivants sur le champ de bataille, Naruto observa les shinobis se déversant dans la plaine. Un sourire étira lentement ses lèvres, alors que des chaînes de chakra venaient transpercer les ennemis les entourant, Itachi et lui.

            - Fait passer le mot, déclara-t-il, les renforts arrivent !

            Avant que l’Uchiwa ne puisse dire quoi que ce soit, une explosion retentit en face d’eux, envoyant voler les corps de trois shinobis de Taki et deux de Konoha, déchiquetés. Les yeux de Naruto et d’Itachi se plissèrent en voyant apparaître Yodatero Kuroda, général de l’armée ennemie. Ce dernier était vêtu d’une armure recouvrant le haut de son corps et ses cuisses, une énorme massue, recouverte de sceaux représentant l’élément du Bakuton, dans la main.

            - La Briseuse, souffla Itachi. La légendaire masse du Shodaime Tsuchikage, capable de faire sauter la terre ! Elle est tristement célèbre dans Konoha pour avoir causée la mort de trois bataillons en les ensevelissant dans les montagnes du Pays de la Terre lors d’une offensive lors de la Deuxième Grande Guerre Shinobi.

            - Elle ne sera bientôt qu’un trophée entre les mains de Konoha, grogna Naruto alors qu’il voyait une demi-douzaine de shinobis venus en renfort être réduits à l’état de morceaux de corps humain par la main du général adverse.

Concentrant du chakra dans ses jambes, il accéléra envers Yodatero en tirant son katana de son fourreau. Dans un dernier bond, il arriva sur le shinobi d’Iwa et frappa la masse de ce dernier avec sa lame.

 

Parant le coup d’épée de l’homme qu’il voulait voir mort, Kuroda fut surpris de voir que cette dernière n’avait pas été détruite par l’explosion qui avait suivie. Un sourire sur les lèvres de Naruto l’envoya dans un état de rage contrôlé. Dans un large geste, il envoya son arme sur le côté droit de son adversaire, tentant de le faire sauter, mais l’explosion provoquée par son arme fut de nouveau inefficace.

- Namikaze, grogna-t-il, je me ferais une joie de te transformer en bouillie et de ramener ta tête dans mon village !

Lâchant son arme de la main gauche, il composa une demi-douzaine de mudras, avant d’envoyer un dragon de boue sur Naruto, qui para le coup de sa lame, faisant exploser le jutsu lorsqu’il rencontra l’acier de son katana.

- Je comprends maintenant, souffla Yodateru en voyant l’action se dérouler devant lui, tu as entouré ton arme de cette nature de chakra spéciale qu’est la gravité. C’est grâce à ça que tu parviens à rediriger les explosions provoquées par ma massue !

Dans un coup de colère, le shinobi frappa le sol de son arme, envoyant des morceaux de terre dans toutes les directions et provoquant une explosion qui se dirigea vers le fils du Yondaime. En même temps, il relança une nouvelle fois sa technique du dragon de boue, envoyant une demi-douzaine de créatures sur son adversaire.

Composant une trentaine de signes de main pendant que son ennemi était occupé, le général d’Iwa relâcha la technique qu’il avait passé cinq années à créer depuis qu’il avait entendu dire que le Yondaime Hokage avait un héritier.

- Inton – Briseur d’âmes ! cracha-t-il alors que le chakra particulier du Yin allait frapper l’épaule droite du shinobi blond manquant sa cible : la poitrine de l’héritage du Yondaime Hokage.

 

            La tasse de thé tomba sur le sol, se brisant à l’impact et répandant son contenu sur le sol. Agrippant son épaule droite, Yumi siffla sous la douleur qui la touchait. Le sceau qui liait son âme à celle de Naruto depuis la mission qu’elle avait mené au Pays des Démons, et où son âme avait été volée par Môryô avant que son Naruto ne la ramène à la vie en liant son âme à la sienne, venait de la frapper soudainement avec une douleur inattendue.

            La seule raison pour laquelle elle souffrait ainsi était que l’âme de Naruto était attaquée par une technique Inton, et cela elle le savait à cause du sceau les unissant. Lorsque son époux avait utilisé le sceau trois ans auparavant, c’était une tentative folle et cela avait eu des conséquences inattendues.

            Chacun d’eux avaient vécus la vie de l’autre et expérimentés leurs sentiments respectifs en quelques instants. Elle avait été surprise en apprenant que Naruto venait d’un futur où elle n’existait pas et sa colère en comprenant qu’il lui avait caché une telle chose avait fait trembler de peur le shinobi blond. Ce n’était qu’une fois calmée qu’elle avait compris les raisons du secret de Naruto.

            Une autre surprise avait été la découverte du lien les unissant avant et ayant permis au sceau de fonctionner. Le Shinigami, lorsqu’il avait permis à Naruto de retourner dans le passé, avait crée un lien invisible entre Naruto et Yumi, devant les amener s’ils le désiraient inconsciemment, l’un vers l’autre. Ils avaient préférés ignorer cette découverte et essayer de résoudre le problème posé par le sceau, à savoir la découverte pour Yumi que Naruto avait voyagé dans le temps, et pour Naruto que Yumi était désormais au courant de son passé et de tous ses secrets.

            Lorsque Naruto avait faussée sa mort, Yumi n’avait pas soupçonné qu’il soit encore vivant, puisque le sceau ne faisait que connecter leurs âmes et les protéger contre une extraction et leur permettre de revenir dans leur corps dans le cas où l’âme était quant même extraite, mais pas de savoir si l’autre était vivant ou de partager des pensées, un avantage pour pouvoir offrir des cadeaux et dans leurs entraînements.

            Mais si jamais l’âme de l’un d’eux était attaquée, ils ressentaient la souffrance de l’autre apparemment. Allongée contre le sol, Yumi espérait que Naruto allait faire souffrir celui leur infligeant une telle souffrance.

 

            Serrant les dents, Naruto concentra son propre chakra Inton dans la zone subissant l’attaque de son adversaire, pendant que Kurama était occupé à repousser l’invasion. Distrait par la douleur, il n’esquiva que d’un souffle la massue de Yodateru, avant de sauter en arrière pour mettre de la distance entre eux, le temps d’activer une nouvelle fois le Rinnegan.

            Jetant un rapide regard sur la blessure infligée à son âme, il constata que le chakra étranger était lentement détruit par son propre chakra et celui de Kurama, alors que son âme se régénérait, avantage du Rinnegan.

            - Fait le payer, Naruto ! rugit le renard dans son esprit. Tu n’es pas le seul à souffrir de son jutsu ! Ta compagne aussi a ressenti ses effets !

            - Le sceau, pensa le blond avant de concentrer son attention sur son adversaire.

            En face de lui, Yodateru avait de nouveau levé sa massue pour l’abattre sur lui. Réagissant à l’instinct, l’Uzumaki se servit d’une technique du Rinnegan.

            - Shinra Tensei !

            La vague de gravité repoussa l’explosion provoquée par la masse de son adversaire, mais Naruto ressentit le contrecoup de la force de frappe de l’explosion en voyant le cratère plus important que la normale qui s’était formé autour de lui.

            Composant un demi-mudra de sa main gauche, il relâcha un torrent de flammes sur Yodateru qui les dispersa à l’aide de sa massue. Bougeant son bras droit, il constata que la blessure faite à son âme se répercutait sur le plan physique, la force de son membre plus faible qu’en temps normal.

            - Le châtiment pour avoir fait souffrir Yumi, souffla Naruto en fixant son ennemi du regard avant de s’élancer vers lui, est la mort.

            Un sourire arrogant aux lèvres, le général de l’armée d’Iwa se précipita sur son adversaire, la massue dans sa main droite levée. La rencontre entre les deux shinobis provoqua une explosion autour d’eux. Réapparaissant chacun dans le dos de l’autre, ils avaient tous deux un sourire sur leur visage.

            Un grognement de douleur quitta la gorge du chef du clan Uzumaki alors que la partie de son armure protégeant son épaule gauche éclatait, et que le shinobi blond ressentait la douleur de ses os se fissurant malgré son incroyable capacité de guérison.

            De l’autre côté, Yodateru perdit son sourire en voyant son poignet droit glisser de sa main, le sang s’écoulant de la blessure, alors que sa main droite et la masse qu’elle tenait tombait au sol. Faisant fi de sa blessure le général Kuroda tendit sa main gauche pour récupérer l’héritage de son ancêtre, mais une dizaine de chaînes de chakra le transpercèrent de toutes parts, le tirant vers l’Uzumaki et drainant son chakra.

            - Tu as perdu, constata simplement Naruto.

            - J’ai peut-être perdu aujourd’hui Namikaze, cracha Yodateru alors que l’armée coalisée s’enfuyait en désordre autour d’eux, mais Iwa tout entier veut ta mort ! Si ce n’est pas moi qui t’élimines, ce sera un autre ! affirma le mourant avant de cracher sur son vainqueur.

            Détournant le regard du général tombé, Naruto rengaina son katana, avant d’attirer à lui la Briseuse. L’attrapant avec sa main gauche, le shinobi la testa, avant de la sceller dans un rouleau.

            - Naruto-sensei ! s’exclama Saya en venant vers lui.

            Se retournant, le blond salua son élève d’un geste las. Même pour lui, la bataille avait été éprouvante. Ses réserves de chakra, pourtant massives, avaient pris un large coup, il n’avait dormi que quatre heures en trois jours et son corps commençait à le lui faire savoir. Il avait besoin de repos et d’un bon repas.

            - Je vois que tu as rempli ta mission en nous ramenant des renforts Saya, la salua-t-il. Kakashi-sensei, déclara-t-il en inclinant la tête en direction de son ancien professeur. Pour une fois, vous êtes pile à l’heure !

            - Tu devrais aller te reposer, Naruto, indiqua Kakashi. Même si tu ne le montres pas, je vois bien que tu as été blessé et que ton corps est épuisé et doit récupérer. Les hommes que Shisui, Itachi et toi avez menés au combat vont être ramenés à Konoha pour guérir. Vous les accompagnerez dès demain matin pour un court repos et recevoir vos nouvelles assignations. Pour le moment, tu peux te reposer, Fugaku et moi allons nous occuper d’organiser la poursuite des troupes ennemies en fuite et la protection du village et de la région. Aujourd’hui, la victoire revient à Konoha !

            - Mais qu’en sera-t-il de demain ? murmura Naruto en se dirigeant vers la tente où les trois commandants de Konoha avaient établis leurs quartiers au sein du village.

            Butant sur l’un des corps jonchant le champ de bataille, Naruto faillit tomber, avant d’être rattrapé par son élève.

            - Je crois que vous avez besoin d’aide, sensei ! plaisanta Saya qui paraissait aussi épuisée que lui.

            - Tu devrais aussi aller te reposer, Saya, souffla Naruto.

            - Dès que vous serez couché, sensei, déclara l’Uchiwa. Vous avez à peine dormi ces derniers jours, je peux tenir encore une heure ou deux debout avant de devoir aller me coucher, contrairement à vous ! Et vous devez guérir avant de voir Yumi-sama ! déclara-t-elle en le laissant devant sa tente avant de partir se reposer.

            - Yumi va me tuer en apprenant l’étendue de mes blessures et la manière dont je me suis mis en danger !

            - Voilà qui t’apprendra à ne pas faire confiance aux autres ! On ne peut pas tout faire par soi-même, Naruto ! Rappelles-toi de ça ! déclara Kurama en ricanant alors que son hôte s’endormait. Et je pense que je vais devoir préparer ma trousse de secours !