Convocation

par Ashaika


Pouf, pouf, pouf...


Un énorme nuage de fumée fit son apparition sur le terrain d'entraînement numéro quarante-deux, entourant progressivement les deux silhouettes qui s'y trouvaient. L'une d'elle ne tarda pas à s'effondrer, rattrapé de justesse par la seconde.


- Tu en as encore un peu trop fait Naruto, mais ta vitesse de progression est phénoménale.

-Je peux encore m'entraîner, Kakashi-sen... affirma le blond, tout en tentant de se relever, avant de finalement se laisser chuter au sol.


Reprenant sa respiration difficilement, le blond tentait de se remettre debout. Sous sa cape de Gama-Sennin, le blond ne portait plus qu'un simple tee-shirt noir qui ne recouvrait pas ses bras. Bras qui portaient les traces de quelques coupures, comme faites par une lame. Mais elles disparurent bientôt, guéries par le pouvoir curatif du démon renard.


Kakashi, puisque c'était lui, secoua la tette, tout en replaçant son bandeau frontal sur son Sharingan. Afin de vérifier les progrès de Naruto, il avait passé la fin de la séance d’entraînement à analyser ses mouvements pour vérifier son travail. En effet, le blond devait réaliser certains mouvements bien spécifiques ainsi qu'une manipulation du chakra parfaite à certains moments. Ce que le sharingan permettait de contrôler assez facilement.


-Non, c'est fini pour aujourd'hui. Tu as certes encore du chakra, mais il serait dangereux pour toi d'apprendre encore de nouvelles choses aujourd'hui. Tu as débuté l'entraînement depuis dix heures avec cinq cents clones. Cela équivaut à cinq milles heures d'efforts.


-Mais je dois progresser ! L'Akatsuki a déjà détruit le village une fois, si je ne deviens pas plus fort, Madara viendra frapper, dattebayo !


Cela faisait dix jours depuis l'attaque du Pain Rikudō sur le village de Konoha, et depuis lors, Naruto et Kakashi se retrouvaient tous les matins sur ce terrain d'entraînement. Avec l'aide de son senseï, le jinchûriki de Kyubi avait repris les bases de son entraînement, afin de pouvoir étudier son héritage par la suite. Et avec sa méthode d'entraînement, il avait travaillé durant un temps qui aurait paru interminable pour n'importe quel autre homme. Toutes les bases y étaient passées: taijutsu, kenjutsu, et surtout fuuinjutsu. Mais c'était dans le ninjutsu que le blond avait le plus progressé grâce à des exercices de contrôles et changement de nature du chakra. Son affinité vent était désormais bien développé, lui permettant d'apprendre plusieurs jutsus.



- Tu n'es pas seul Naruto ! N'oublie pas que depuis l'attaque, un grand nombre d'ANBU sont de retour au village, et nous sommes parés à toute éventualité. Et tu dois avoir un peu de repos, sinon ton esprit ne pourra jamais faire le tri des informations que tu reçois lorsque tu annules tes Kage Bushins.

Détournant la tête, l'argenté pensa surtout à la réelle raison pour laquelle il voulait terminer cet entraînement un peu plus tôt.

** Et puis, il faudrait que je rachète une collection de Icha Icha, ils ont tous été détruits lors de l'explosion **


- Très bien, Kakashi-Senseï, mais demain, on commence de nouvelles choses. Tous mes clones ont réussi les exercices que vous m'avez donné, donc...

-Déjà ? Les exercices sur le contrôle du chakra ? Tu as réussi à …


L'argenté ne put finir sa phrase, totalement surpris par ce que son élève était en train de réaliser devant lui. Dans la main de celui-ci, un orbe bleuté parfait tournait à très haute vitesse, le tout sans créer la moindre vibration à l'extérieur de la sphère.

L'orbe bleu nécessite un contrôle absolu du chakra pour le stabiliser à ce niveau. Naruto avait réussi à palier son contrôle de chakra en utilisant un kage bushin qui se concentrait sur le maintien de la forme du chakra, tandis que lui-même insufflait la puissance à la technique. Réussir à réaliser d'une main le Rasengan montrait à quel point il avait progressé.

Dans son autre main, une technique totalement inconnue dans le monde. Inconnue car inventée récemment par Naruto Namikaze. Autour du bras droit du blond, des volutes de chakra blanc virevoltait, formant une sorte d'épée dans le prolongement de son bras. C'était une technique mortelle qui avait été inspirée par le Raikiri de son maître. C'était le même principe, mais avec une nature de chakra différente. Nul doute que le résultat serait destructeur sur un être humain.



- Et oui, j'ai finalement réussi à associer Kaze no ken avec le rasengan. Je ne peux plus vraiment progresser sur ces deux techniques, à moins de finir par réussir à créer mon RasenShuriken seul. Mais le niveau de concentration est beaucoup trop élevé pour que j'y arrive pour le moment.


Naruto portait son sourire légendaire, non peu fier de lui pour ses accomplissements. Kakashi, quand à lui s'était remis de sa surprise, restant songeur quand aux possibilités qui s'ouvraient à son élève.


** Et dire qu'il était appelé le raté à l'académie...Ce gosse est un foutu génie du Ninjutsu, avec seulement quelques problèmes de compréhension. Le tout associé à une méthode d'entraînement unique, rien ne pourra l'arrêter **


-Je suis sûr que tu finiras par y arriver. Après tout, tu es bien le fils de Minato-senseï. Et tu as bien mérité une récompense. Direction, Ichiraku-ramen, j'invite pour cette fois.


Les deux hommes sortirent donc du terrain d’entraînement après avoir désactivé la barrière qui les séparait du monde extérieur. Après quelques centaines de mètres rapidement parcourues, le maître et l'élève entrèrent dans le chantier de Konoha, toujours en reconstruction. De long en large, des tentes étaient dressés pour les malheureux qui n'avaient pas encore pu réintégrer leurs maisons. Mais une partie du village commençait à renaître, grâce à l'énorme travail réalisé par Yamato, porteur des gènes du Shodaime hokage. Ceux-ci lui permettaient de maîtriser le Mokuton, et donc de créer littéralement des bâtiments à base de rien.



Quelques minutes plus tard, les deux hommes étaient finalement arrivés devant l'échoppe de Ramen. Celle-ci avait été rénovée plus rapidement que les autres bâtiments sous la demande des villageois pour montrer leur nouvelle affection au dernier Gama-Sennin. Et celui-ci en avait vivement profité entre ses entraînements.


-Naruto ?

Entendant son prénom, l’intéressé se retourna pour tomber nez à nez avec un des autres ninja de sa génération. Fidèle à lui-même, celui-ci semblait s'ennuyer à mourir.


-Tiens, Shikamaru. Tu as enfin fini ta formation ?


Suite à la grande bataille, le Nara avait décidé de se reprendre en main, n'ayant pas supporté son inutilité lors de son déroulement. Il avait donc décidé d’intégrer la formation des stratèges de Konoha, afin de pouvoir aider au mieux lorsqu'il le faudrait. Pour protéger le Roi du village.


-Oui, je viens d'en sortir. Galère...ça fait trois jours que je n'ai pas pas pu m'arrêter regarder les nuages. Et que fait maintenant le grand héros de Konoha ? Demande le brun avec le sourire.

Depuis que Naruto avait été porté en triomphe par les habitants, les membres des équipes 8 et 10 avaient pris la manie de rappeler à Naruto son statut de sauveur. Le brun s’avança dans la boutique afin de se rapprocher de son ami. Gêné par l'appellation, Naruto porta sa main à sa tête, mais finit par répondre à Shikamaru après quelques secondes.


-Entraînement, entraînement, entraînement. J'ai promis à Ero-Sennin et à deux autres personnes que j'apporterais la paix. Donc je dois être prêt à empêcher les ennemis de Konoha de nous attaquer. Et j'y arriverais !

**Toujours cette même volonté...la volonté du feu, hein, Asuma. **

Même si le brun était un immense fainéant, il savait reconnaître le bien fondé des actions de Naruto. Celui-ci, en plus d’être recherché pour son statut de jinchûriki, avait désormais vaincu un ennemi redoutable en la personne de Pain. De plus, il l'avait convaincu on ne sait comment, de réparer les dégâts humains qu'il avait causés. Cela avait permis à Konoha de ne perdre qu'un de ces ninjas contre lui : Jiraya. Et avec les dernières nouvelles concernant Sasuke et cet étrange homme masqué, tout le monde devait se tenir prêt. Sortant un papier de sa poche, Shikamaru le tendit à Naruto.


- Ça ne m'étonne même pas de toi. Sinon je te cherchais pour te donner une convocation de Hokage-Sama. Tu dois t'y rendre immédiatement.


Finissant sa bouchée de ramen, le blond se saisit du papier. L'ouvrant avec précaution, le ninja découvrit une convocation chez l'Hokage, qui devait lui donner une clarification sur son statut.


-Tsunade-baa-chan veut me voir ? Elle doit encore avoir un problème avec sa livraison de Saké...Je vois pas quelle clarification il y aurait à faire. Merci beaucoup Ichiraku-san ! Salua le blond. A peine eut-il fait quelques pas dehors qu'il disparut rapidement sur les toits, esquivant la masse de villageois qui l'aurait ralenti.


Shikamaru, quand à lui se tourna vers le senseï de l'équipe sept avant de lui demander :

-Il a vraiment changé non ?

** Toujours aussi perspicace à ce que je vois.. **

Kakashi se retourna vers le plus intelligent des rookies, pensant à tous les changements qu'il avait pu déceler chez Naruto depuis ses débuts. Le blond était passé d'un genin versatile à un réel ninja travailleur et déterminé, d'un cancre à l'académie au statut de sauveur du village. Et le Namikaze l'avait encore plus surpris après la découverte des affaires de son père. Il s'était montré déterminé à succéder à son père au titre d'Hokage, et à maîtriser les techniques qui firent de lui le ninja le plus craint de la troisième guerre ninja.


-Comme tu peux le voir. Mais après tout, il y a de quoi...un premier combat à mort, sa transformation quasi totale en Kyubi, les villageois qui changent totalement de comportement avec lui. Qui n'aurait pas changé ?


Shikamaru se contenta de soupirer tout en regardant vers le ciel par l'ouverture du magasin. Restant dans cette position quelques secondes, il haussa les épaules en soupirant avant de répondre au jounin.


-Galère...et dire qu'il est un des plus puissants ninja du village maintenant. D'ailleurs, pourquoi avez-vous installé une barrière autour du terrain ? J'ai entendu certains jounins en parler ce matin.


Malgré le fait que Kakashi soit un des plus éminents Jounin de Konoha et le statut privilégié de Naruto dans le village, certains s'étaient plaints de la barrière séparant le terrain numéro quarante deux du reste du village. En effet, certaines personnes étaient convaincues que Naruto voulait devenir plus fort avant de relacher une nouvelle fois le démon renard, tout comme contre Pain.


- Naruto utilise une technique d'entraînement spéciale, qui dégage un très fort taux de chakra, avec des techniques...assez imposantes. Et étant donné que Sakura est désormais sous l'entière responsabilité de Tsunade-Sama, j'ai décidé de prendre l'entraînement de Naruto en main. Et c'est vraiment ce qu'il lui manquait pour devenir un ninja accompli.


- Je vois...A quel niveau le classeriez-vous Kakashi-san dans l'échelle des ninjas ?

** Pourquoi cherche-t-il à savoir ça ? La branche stratégique aurait besoin d'une nouvelle équipe ? **


Étant donné que Shikamaru était un des proches de Naruto, et sûrement un des futurs membres importants de la branche stratégique, Kakashi décida de lui répondre. Mais les progrès de Naruto étaient difficiles à évaluer, ce qui fit pousser un long soupir au fils de Croc Blanc.


-Je ne sais pas vraiment...lors des entraînements, Naruto n'utilise que son chakra personnel, et non pas les dernières techniques qu'il a appris avec le Senjutsu de Jiraya-Sama. Mais avec cette semaine d'entraînement, il a vraiment évolué...son contrôle de chakra a vraiment évolué, son style de combat est bien plus réfléchi...comme si il avait compris qu'il fallait vraiment analyser tout. Comme lors du combat contre cet homme de l'Akatsuki, Kakuzu. Tu n'étais pas là pour le voir, mais même si son plan n'était pas aussi élaboré qu'un des tiens, sa stratégie était parfaite. Avec tous ces changements...je pense que Naruto devrait être classé avec un rang A dans le bingo book. Tout comme certains déserteurs.


Les yeux du ninja à l'ombre mouvante s’écarquillèrent légèrement devant cette information, avant de sortir un autre morceau de papier de sa poche et le tendre à Kakashi. Visiblement, l'information était surprenante pour lui, mais il parvint à le cacher rapidement en détournant la conversation.


-Ah oui, vous êtes aussi convoqués par Hokage-Sama. Et moi aussi, donc on ferait mieux d'y aller et de rejoindre Naruto maintenant !


-Quoi ? Mais pourquoi tu ne me l'as pas dit en même temps que Naruto ?

L'argenté s'était tourné rapidement vers Shikamaru, réalisant que celui-ci avait réussi à lui faire dire exactement ce qu'il voulait, tout en écartant son élève de la conversation.


-J'avais besoin d'avoir des informations pour ma première mission concernant l'unité stratégique.

**Aussi malin que son père celui-là. Attends...une mission de l'unité stratégique ? **


Shikamaru venait de demander beaucoup d'informations sur l'évolution de Naruto depuis la bataille contre Pain. Le fait que l'unité stratégique veuille des informations sur un seul et unique ninja ne pouvait signifier qu'une chose. De plus, des informations concernant son élève déchu était parvenu au village quelques jours auparavant, donc la conclusion n'était pas dure à tirer.


-Cette mission concerne Sasuke et Naruto, c'est ça ?


Surpris par le raisonnement rapide de l'invocateur canin, le Nara manqua de glisser, se rattrapant rapidement au toit avant de répondre :


La mission concerne totalement Naruto maintenant que j'ai vos informations. Et elle concerne en partie Sasuke oui. Mais Hokage-Sama pourra bien plus vous en dire que moi. Nous sommes arrivés.


Le bâtiment de l'Hokage avait été un des premiers à être vraiment reconstruits. Cette immense bâtisse centralisait toutes les décisions relatives à Konoha, et était donc vraiment le noyau du nouveau village de Konoha. Les meilleurs utilisateurs de Doton (art de manier la terre) avaient permis à ce bâtiment d’être légèrement creusé dans la falaise, en dessous des visages des cinq Hokage. Ces cinq faces avaient d'ailleurs été abaissés pour ne plus être visible hors du cratère dans lequel se reconstruisait Konoha.

Une des premières idées de Shikamaru et Shikaku Nara après la bataille, avait été de reconstruire Konoha dans ce cratère avant de reboiser toute cette partie entre les bâtiments. Si les bâtiments restaient assez bas, l'apport d'une végétation d'arbres hauts permettrait de dissimuler toute construction. Cela permettrait enfin à Konoha d'honorer son statut de village caché.


-Moi, Jounin ? Mais je n'ai même pas passé d'examen, ttebayo !

La douce et mélodieuse voix du blond avait retenti dans les couloirs du palais, et avait faire sourire l'essentiel des personnes présentes. D'un côté, il était rassurant que Naruto ne change pas entièrement, Konoha n'aurait plus été Konoha sinon. Quand au blond, il était resté gelé dans la position de son cri, devant une Tsunade hilare devant la réaction de son protégé.