L'ombre en chacun de nous.

par Kagaho-kun





Le Conseil de Konoha existe afin d'aider le Hokage à gouverner le village et de s'assurer que toutes les décisions prisent apportent le meilleur intérêt pour Konoha et ses habitants. Crée sous la direction de Nidaime Hokage, le conseil pouvait être divisé en quatre partie.

La partie civil. La fonction première de cette partie du conseil était de faire connaitre le mode de vie de la population civil du village, principalement tout se qui touchait au commerce, et la vie civique au sein du village.





La partie shinobi. Constituer des chefs de clans des principaux clan de Konoha, c'était eux les pricipaux acteur de cette institution. Les chefs de clans, indépendamment de Konoha, dirigent des centaines et des centaines de personnes. Depuis la disparition du clan Uchiha, le clan Hyuuga était le plus nombeux, composé de centaine de personnes. Pareil pour les autres clans. Le plus petit étant celui des Yamanaka. Et même si les clans sont sous la régie de Konoha, ils détiennent leurs propres administrations internes, dans laquelle Konoha ne peut interférer. Ils composent près du cinquième des forces de Konoha. Perdre leur faveur serait politiquement très difficile. il y avait aussi le capitaine de la faction Chūnin de Konoha.



Les Senju. Le clan Senju est l’un des clans fondateurs de Konoha avec le clan Uchiwa. C’est sous l’influence de Hashirama Senju que le village fut fondé. Il a acquis sa renommée pour notamment sa maîtrise absolue de tous les arts ninjas : Ninjutsu, Taijutsu, Kenjutsu et Genjutsu, ce qui lui a valu d’être craint et respecté par tous les autres clans. Si jusqu'a aujourd’hui le nom Senju semblait avoir disparu, ce n'était plus le cas, Tsunade Senju et Naruto Senju, la dernière étoile montante du monde shinobi, était les derniers descendants connue de ce clan légendaire.



Les Uchiha. Clan fondateur de Konoha avec les Senju, le clan Uchiwa est un des plus anciens clans ninja connu. Outre leur maitrise du Sharingan un attribut génétique unique aux membres de ce clan, tous les membres sont capable d’utiliser des techniques de type Katon. Le clan Uchiwa était réputé pour n’être composé que d’excellents ninjas. Depuis le 2e Hokage, les Uchiwa étaient en charge de la police de Konoha, jusqu’à l’extermination quasi-totale du clan par Itachi Uchiwa. Aujourd’hui seul deux membres du clan Uchiwa sont encore vivants ; Sasuke Uchiha et Itachi Uchiha.



Les Sarutobi. A l’image du clan Hyûga, le clan Sarutobi fait partie des plus anciens clans de Konoha, il fut l’un des premiers clans à s’allier avec les Senju et les Uchiwa lors de la fondation de Konoha. Ses membres sont tous capable de maitriser des techniques de haut-niveau (comme le Katon) et ce dès leur plus jeune âge. Ils vouent un attachement profond à la Flamme de la Volonté. Plusieurs membres du clan Sarutobi ont occupés de hautes-fonctions tel qu’Hokage ou encore membre des douze Ninjas Gardiens. Une tradition veut qu’un membre du clan Sarutobi devienne le maître des formations « Ino-Shika-Chô » et qu’on leur offre une paire de boucles d’oreilles quand ils prêtent serment.



Hiashi Hyûga. Le Clan Hyûga est l’un des plus anciens et l’un des plus puissants clans de Konoha, grâce notamment à sa maitrise du Byakûgan, un attribut héréditaire similaire au Sharingan des Uchiwa. Ce clan a la particularité d’être divisé en deux parties : la branche principale (Soke) et la branche secondaire (Bunke). La branche principale dirige la famille, alors que la branche secondaire sert à la protéger. Le clan se distingue par le combat au corps à corps, avec une technique appelé le Juken qui couplée à leur Byakûgan leur permet notamment de bloquer la circulation du Chakra de l’adversaire et l’empêcher d’utiliser des techniques. Tous les membres du clan ont les yeux blancs.



Shibi Aburame. Le Clan Aburame se caractérise par leur utilisation d’insectes en tant qu’armes, les insectes vivant dans leurs corps. Dès leur naissance, les membres du clan sont offerts à une race particulière d’insectes appelés Kikaichû, leurs corps faisant office de nids. En échange de chakra, les ninjas du clan Aburame peuvent se servir des insectes pour l’attaque ou la défense mais aussi en compléments d’armes traditionnelles. Le clan est reconnu pour leur excellence dans les missions d’infiltration, d’espionnage, de collecte d’information et de pistage ; Des missions ou l’utilisation d’insectes se révèle être particulièrement efficace.



Tsume Inuzuka. Le clan Inuzuka est connu pour son utilisation de chiens ninjas pour le combat. Chaque membre du clan se voit attribuer dès l’enfance un ou plusieurs chiens qui deviendront ses partenaires jusqu’à en devenir inséparable. Outre l’affinité naturelle que chaque membre du clan Inuzuka a avec les chiens , il faut souligner que tous les membres du clan possèdent des marques rouges en forme de crocs sur les joues, ainsi que des yeux et des canines pointues faisant ressortir leur animalité. Cette symbiose entre le ninja et le chien est tel qu’ils peuvent combiner et partager leur chakra. Cette combinaison leur permet d’exécuter des techniques de collaboration exclusive au clan Inuzuka.



Chôza Akimichi. Le Clan Akimichi est composé de membres pouvant convertir les calories de ce qu’ils mangent en chakra, les techniques secrètes qu’ils utilisent étant très gourmande en chakra. Le clan Akimichi utilise des techniques comme le décuplement (partiel ou total) et d’autres variantes de jutsus d’agrandissement du corps. Le symbole du clan, est d’ailleurs le kanji stylisé du mot « nourriture ». Le « Chô » du trio« Ino-Shika-Chô » correspond aux membres du clan Akimichi.



Shikaku Nara. Le Clan Nara est réputé pour sa maîtrise de la technique de manipulation des ombres, une technique propre à leur clan. Il semble aussi que ce clan ait un lien étroit avec les jutsus médicaux car depuis des générations, ce clan garde un livre sur des préparations médicinales. Parmi les secrets contenus dans ce livre, on trouve notamment la recette des pilules énergétiques utilisées par le clan Akimichi. Les hommes de ce clans sont considérés comme des brillants stratèges mais sont généralement d’une grande paresse et dénué de motivations. Le «Shika» du trio« Ino-Shika-Chô » correspond aux membres du Clan Nara.



Inoichi Yamanaka. Le Clan Yamanaka en plus de posséder un magasin de fleurs dans le village de Konoha est spécialisé dans les techniques de type sensoriel. Ils ont développé des techniques sensorielles propre à leurs clans et différents jutsus comme le transfert de la conscience, lire dans les pensées ou encore communiquer par télépathie. Ce qui permet aux membres du clan Yamanaka d’être particulièrement efficaces dans les opérations de communication, de renseignements, d’espionnage ou d’interrogatoire. Le «Ino» du trio « Ino-Shika-Chô » correspond aux membres du Clan Yamanaka.





Les conseillers du Hokage les anciens équipier du sandaime Hokage, composé de Homura Mitokado et Koharu Utatane et Danzō Shimura. Ils existaient afin d'aider le Hokage à gouverner le village et de s'assurer que toutes les décisions prisent apportent le meilleur intérêt pour Konoha et ses habitants. Bien que le Hokage ait toujours le dernier mot sur l'affaire, les conseillés sont là pour donner leur opinion et conseiller des décisions en analysant et en prenant en compte les différentes possibilités qui s'offre à eux en respectant des points de vues variés. Les trois conseillers possèdent une haute expérience et de grandes connaissances acquises à travers des décennies et ont une position sociale similaire à celle du Hokage. Ils ont une grande influence dans le gouvernement de Konoha et ses villageois et possèdent un grand appui de la part des shinobis du village, leur portant le même respect que celui du Hokage.



Et enfin le Hokage, second roi du pays du feu, il était la personne la plus puissant politiquement aprés le Daimyo. Il est généralement le ninja le plus fort du village, bien que l'idéologie et la renommée soient des critères importants pour le choix de l'élu. Lorsque le siège de Hokage est libre, en cas de mort ou d'incapacité à gouverner du précédent Hokage, le Conseil de Konoha et le conseil du Daimyô du Feu doivent choisir un remplaçant dans les plus brefs délais. Ensuite, le Candidat au Poste de Hokage aura besoin d'être approuvé par les jônin du village. Une fois officiellement élu, le Hokage prend ses quartiers dans la résidence du Hokage et voit son visage sculpté sur la falaise du village.





Ha l'instant même ce tenait une réunion dite "d'urgence" suite a des évènement survenu il y a une semaine. L'équipe sept sous la direction de Kakashi Hatake devait se rendre en Nami no kuni pour y escorté un homme, mais la mission de rang C dégénéra et devaint de rang A. Bien que la mission fut un succes, les retombé furent plus important quel semblé l'être.

Dans un premier temps l'équipe était revenu avec l'un des sept épéiste de la brume, Zabuza Momochi ainsi que les dernier survivant de deux clan aillant réussie a échapé a la purge des sang de Kiri. Bien que leur demande d'asile ai été accepté, ils ne serons officiellement ninja de Konoha qu'une fois leur période probatoire terminer.



Mais l'aquisition d'un épéiste de la brume et de deux kekkei genkai ne fut pas a l'origine de la plus importante retombé pour le village, ni la raison de cette réunion d'urgence. Car aujourd'huit même, une semaine exactement aprés cette mission, un nouveau visage venait d'apparaitre dans tout les Bingo Book des nations élémentaire, et c'est précisément ce visage qui avait provoquet la vague de terreur et d'exitation aussi bien dans Konoha que dans tout les autres village, majeur comme mineur.



Naruto Senju venait d'être révéller au monde, non celeument le monde venait d'apprendre que Konoha possaidait un Senju mâle porteur du légendaire Mokuton, mais l'assendance du garçon avait elle aussi, par un quelquonque moyen avait été découverte, la page dédié au jeune homme étant particulièrement complète.





«- Le conseil a été réuni urgemment suite à certains évènements qui viennent de bouleverser drastiquement le monde, tel que nous le connaissons.» Koharu Utatane venait de parler et ainsi début cette réunion imprévue. Tout cela faisait donc la situation au jour d’aujourd’hui. Ces évènements avaient entrainé de fortes réactions dans le monde, et Konoha n’avait pas fait exception. Car si on pouvait penser que la nouvel aurait eu son plus grand impact dans des village comme Iwa ou Kumo, se fut en réalité bien ici même a Konoha que la nouvelle avait été acceullie avec le plus grand trouble.



Car lorsque la nouvelle arriva dans le village… Ce fut LE grand scandale jamais eu depuis la mort du Quatrième. Au poin même ou on pouvait appeler ça « L’indignation générale ». La quasi-totalité des habitants de Konoha vouaient un culte divinatoire autour de Minato Namikaze. Yondaime Hokage, Kiiroi Senkō… Pour eux, c’était un mythe symbolisant la gloire et la toute-puissance de Konoha. Le fait que l’être le plus méprisé de Konoha était prétendument son fils avait allumé la rage et le dégoût de beaucoup de monde. Pour commencer, tous avaient ri et craché sur cette information, démentant le fait que le déchet qu’était Naruto Uzumaki était le fils de leur plus grand et charismatique héros. De même, lorsque l’information qu’il avait hérité du légendaire Mokuton, ils l’avaient contesté, criant au blasphème. Ils avaient demandé immédiatement de rendre justice à cet affront, exigeant de reconnaître que Naruto avait volé l’héritage des Hokage. Naruto était lui-même l’héritage des leader passer du village.



Les villageois intervenant, Hiruzen Sarutobi n’avait eu d'autre solution que d’annoncer officiellement que les nouvelles étaient belles et bien vraies. Naruto Uzumaki, nouvellement Senju, était le fils légitime mais caché de Minato Namikaze, avec son épouse, Kushina Uzumaki. Qu’il était l’arrière-petit-fils de Hashirama Senju et de son épouse, Mito Senju, mais de nom de jeune fille, Uzumaki. Autant dire que cela avait fait encore plus émule et scandale, mais dans un silence absolu. Automatiquement, le haut conseil de Konoha réclama une audience avec le Sandaime.





«-Par pitié ! Dîtes-nous que c’est un mensonge et que le garçon n’est pas l’enfant de notre vénérable Yondaime ! » S’exclama un membre du conseil civil, une amertume évidante en proncant le mot "garçon". L’Hokage croisa les bras et soupira. « Je ne peux malheureusement pas réfuter les informations du Bingo Book, tout simplement parce qu’ils sont véridique. Naruto est bel et bien l’enfant biologique et légitime de Minato Namikaze comme il est le fils biologique et légitime de Kushina Uzumaki, arrière-petit-fils de Hashirama Senju et de son épouse, Mito Uzumaki. Ce qui fait que Naruto est effectivement l’héritier du Mokuton des Senju, de l’art des sceaux Uzumaki. Tout comme il est vrai qu'il ai libéré Nami no kuni en élliminant Gato et ces mercenaires.»



«-Qu’insinuez-vous, Hokage-sama ?» coupa net un des membres du conseil. C’était le capitaine de la faction Chūnin de Konoha. Le silence s’installa aussitôt, et personne n’osa se manifester. L’expression sinistre sur le visage de Hiruzen, surtout au regard glacial, convainquit à tous de ne surtout pas attirer l’attention. Le chef des Chūnins venait de se mettre en difficulté. Mais ce fut bien le fait que Hiruzen avait arrêté de parler qui inquiéta particulièrement les conseillers. Leur ancien co-équipier en dépit de son grand âges était toujours le ninja le plus fort du village… Et derrière cet réputation bienveillante se cachait celui qu'on nommé Shinobi no Kami au même titre que l'avait été le Shodaime, Hashirama Senju seconde venu du sage au six chemin. Il était l’Hokage, et il pouvait les tuer. C’était ce regard. Les doyens s’en rappelaient. C’était avec ce regard qu’il avait mener le village a travers trois grand geurre. Peut-être que l’ancienne Hiruzen n’était pas entièrement partie…



Naruto était le petit protégé du Sandaime, l’affront du Chūnin était donc particulièrement mal venu. Ce dernier était crispé sur sa chaise, le cœur battant. Il devait trouver un moyen d'échappé à la fureur du Hokage. Mais ce n’était pas de sa faute. Il détestait tellement ce gamin Kyuubi que ça lui en donnait envie de le tuer, et la jalousie le torturait lorsqu’il voyait les gens avec ces mots à la bouche : « Fils du Yondaime » ; « Senju » ; « Héros de Nami » ; « prodige ». Il était inconcevable pour lui que ce déchet ne soit même qu’un seul des quatre.



Finalement le Chūnins fût sauvé lorsque Shikaku Nara décida d'intervenir pour recentré l'attention général sur le motif de cette assemblé « Hokage-sama, a priorie vous ne semblé pas être surprit par les nouvels, se qui me permet donc d'affirmé que vous étiez au courant, ainsi pouvez-vous nous éclairer sur le niveau de Naruto…? Ainsi que les raison qui on pousser à l'élimination de l'homme d'affaire Gato ?»



L’expression de Sarutobi redevint calme, l’affront du Chūnin maintenant oublié. Il répondit a la question du chef du clan Nara « Vous avez raison, j'était depuis un moments déjà au courant des "talents" de Naruto-Kun, quand au action de l'homme d'affaire, Gatô et ses hommes avait la main mise sur le pays. Exécutant publiquement des habitants des Vagues pour faire des exemple, le tyran leur imposant alors un embargo économique. Assassinats. Viols. Trafics humains. Menaces. Extorsion de fond. » il marqua une pose pour vérifier que chaque membre du conseil avait bien comprit chacun de ces mots. Aucune objection faite il continua « Quand a son niveau, Naruto se révèle être un véritable génie. Détanteur naturel des cinq nature de chakra, il possaide le Mokuton de Shodai-sama, et une maitrise du Suiton qui rivalise déjà avec celle du Nidaime. Il se révelle aussi être un véritable Uzumaki dans la maitrise du Fuinjutsu comme le prouve sa prouhaisse en récréent le Hiraishin no jutsu, merci a Kami-sama, il n'y a aucune information sur ce fait dans le Bingo Book, sinon la cible sur son dos aurai été d'avantage plus important quel ne l'ai déjà, particulièrement avec Iwa.»





Les conseillers réfléchirent tous. Chacun avait une façon de voir les choses. « Mais l’Uzumaki n’est qu’un simple Genin !» s’exclama un conseiller civil, frustré à l’entente de tel fait. Tsume Inuzuka décida alors de prendre la parole.« Êtes-vous tous tellement simples à en juger un ninja par son grade, grade et compétance son deux chose très différente. »

« C’est inadmissible Hiruzen ! » Cria soudainement Homura « Comment se fait-il que vous ne nous aillez pas mis au courent de ces fait ! ». Une personne intervint alors.



Cette personne n’était autre que Jiraya, le parrain du jeune homme concerné par la réunion, jusqu'alors reste silencieux dans un coin de la pièce .« Vous vous moquez de moi ? » S’exclama le Sanin de Konoha. « Naruto fait partie de deux clans respectifs, il est un Uzumaki et un Senju, le conseil du village na rien a dire ou a savoir sur les secrets des clan de Konoha, ce conseil a déjà prit suffisament de liberté en manipulant l'héritage de Naruto pendant les douze première année de sa vie, Tsunade et Naruto aurait par ailleur largement le droit de demander réparation pour tout les torts subis.

Voyant les regard indignier sur les visage de ces deux consiller, Hiruzen choisie de clarifier les choses. « Jiraya à entièrement raison. » Dit-il sous les hochement de tête de tout les chef de clan présent, pour eux il était inconcevable que les informations sensible de leur clan soit dévoillé au grand publique, tout comme ils étaient tous très reconnaissant que la princesse des limaces ne prenne pas de sanction légitime pour leur action qui, en dépit de tout se que l'on pourrait dire, était totalement illegale.



«-Très bien, il est vrai que les actions passé du conseil était au delà de la limite et peut-être même injustifiée, car en effet son héritage revient de droit au petit Naruto-kun des le départ », commença Koharu, sous l’œil encore furieux de Jiraya. « Cependant, de tels information ne devrait pas être manipulé a la légère. Après tout, le jeune Senju Naruto est un sujet préoccupant. »

Homura decida alors de reprendre la parole. « Qu’en est-il de son interaction sociale ? Il serait judicieux de choisir une épouse appropriée pour le jeune Naruto. Il est le dernier de son clan capable de produire des descendant, nous avons la chance unique de nous réaproprier l'un des Kekkei genkai les plus puissant du monde connue, mais aussi d'assuré la pérénité du clan royale du village, on ne peut nier que de par son assendance, le jeune homme est un prince de Konoha. »

Il fut facilement visible que la dernière déclaration du doyen fit grincé des dents les conseiller civiles et le chef des Chūnins. Mais chacun d'entre eux fût asser intelligent pour ne pas se manifesté a voix haute. Car a douze ans, bientot treize, le garçon avait déjà plus d'influance politique et millitaire dans le village que la pluspart d'entre eux.



«-Mendokusai… » geignit Shikaku, puit reprit la parole aussitot « Se genre de chose concerne également la politique interne des clans, décision qui ne peut être prise que par la tête de clan et son conseil interne, Tsunade-sama en l'occurrence.»

«-Quand est-il du poste du jeune garçon ? » Danzo Shimura venait de parlait. Sous les frocement de soucil de Sarutobi et de Jiraya il continua « Avec son niveau, il me semble inconsevable de le laisser gaspiller son talen dans une simple équipe de genin, il semble a tous le moin, avoir un niveau beaucoup plus élever que la plupart de nos Jonin, pourquoi ne pas l'intégret a une escuade ANBU ? »



Homura Mitokado et Koharu Utatane hochairent de la tête, il n'avait rien contre le jeune garçon, au contraire, il respecté le talent du garçon qu'il semblai avoir hérité de ces âncetre, mais l'équipe sept leur posait beaucoup de problème, chose que Homura décida d'exposer. « Je suis d'accord avec Danzo sur ce point, l'équipe sept actuelle possaide trop de valeur pour la laisse comme tels, nous avons eu beaucoup de chance avec la mission au pays de vague, cette dernière c'étant terminer de la meilleur manière possible. Mais le prochène fois, si par malheur quelque chose venait a mal tourné, la perte de Kakashi Hatake, Sasuke Uchiha et Naruto Senju serait terrible pour notre village.»





Et c'était vrai, Kakashi était l'un des meilleur jonin de la feuille, maitrisent le sharingan a merveille, Sasuke était le dernier Uchiha du village et donc le seul a pouvoir transmettre sa ligné au génération future, mais surtout Naruto Senju, descendant direct de trois des quatre Hokage de Konoha. Jinchuuriki de Konoha et du plus puissant Bijuu. Détenteur d'un Kekkei genkai qui encore aujourd'huit, le seul noms fait tremblé de peur chaque shinobi. Prince du pays du feu et dernier membre du clan le plus respecter au monde. Perdre l'équipe sept serai le coup de grace pour Konoha autant au niveau millitaire, qu'au niveau politique.



Sarutobi du admettre que les inquiétudes des membre du conseil été fondé, l'équipe de Kakashi avait beaucoup de valeur, et leur perte serait catastrophique, toutfois il avait des projet pour l'équipe sept. Avec un sourir il prit la parôle « Il est vrai que l'équipe sept possaide un potentiel bien superieur que celle qui a donner naissance au trois sannin, toutfois sachant que Kakashi a l'intantion de présenter son équipe au examin chunin, nous allons la laisser dans l'état. Les noms de Senju et Uchiha dans la même équipe va faire beaucoup de bruit. Aprés ça, il ne fait aucun doute que Naruto-kun aura sa promotion chunin, voir même plus si les rapport de Kakashi-kun sur ces capacité d'initiative et d'analise son correct. De plus je pense que Naruto serait bien plus apte a assuré le poste de Rokudaime Hokage plustard, Jiraya et Tsunade ayant déjà commencer a lui inculquer des notion de leader-cheape et de gestion.»

Confut Shikaku posa la question pour tous « Rokudaime ?» Hochant de la tête, Sarutobi leur donna alors la décision qu'il avait prise il y a plus d'une semaine « Oui ! J'en profite donc pour vous informer que j'ai nommé Tsunade Senju au poste de Godaime Hokage, fonction qu'elle prendra aprés les examins chunin.»





Voyant les intentions du Sandaime, les membre du conseil ne purent qu'acciesser. Oui, Tsunade Senju avait tout les qualité d'un Kage, petit-fille du Shodai et élève du Sandaime elle était parfait pour se poste. De plus, l'équipe sept allait attiré beaucoup de monde dans les finales de l'examin, une excellente pub pour le village. Toutfois Danzo n'en avait pas encore fini a avec l'équipe sept.



«-Il est vrai que les retomber publicitaire apporteront d'avantage de mission au village, cepandent je propose au moin de changé un membre de l'équipe, la quatrième membre de l'équipe ne vien d'aucune ligné en particulier, enfant de famille civile, si les rapport son correct, ne maitrise que les jutsu de base de l'académie et dont le comportement et indigne d'une kunoichi, je propose donc de mettre un membre dont les capacité son largement supérieur au niveau chunin pour assuré la sécurité et la stabilité de l'équipe sept.»

Les membre du conseil semblère a première vue de l'avis du vieux faucon de geurre, il était vrai que le dossier de la jeune Haruno n'était pas très brillant, mis a par de bonne capacité a l'académie, se fût une tout autre histoire sur le terrain. Mais avant que quiquonque ne puisse exprimet son accord avec le vieux conseiller, Jiraya prit une fois de plus la parole « Je ne serait pas aussi catégorique sur ce point ! » Voyant qu'il avait l'attention de tous il continua « Je sais de source sur, en la personne de Tsunade elle même que la mission au pays de vague as été l'électrochoc dont la jeune fille avait besoin, en debut de semaine cette dernière et venu au composé Senju pour s'excusé auprés de Naruto de son comportement enfantin et pathétique et pour demander un formation d'iryo-nin sous la tutelle de Tsunade elle même.

Bien sur Tsunade a accepté, même si je pense que sa décision a plus a voir avec le fait que la jeune fille face partie de la même équipe que son petit Naruto plutot qu'au talent de la jeune fille.» Et c'était vrai, la seul raison pour laquel Tsunade avait accepté d'enseigner a la jeune fille était seulement motiver dans le but que Naruto ai une aide médical approprier lors de ces mission, chose que la sannin avait d'ailleur clairement fait comprendre a Sakura.





Sur cette nouvel information Sarutobi décida de conclure le plus vite possible avant que quelqu'un d'autre ne tente quoi que ce soit pour manipulé Naruto. « Bien ! Tout les information étant échanger, je vous informe juste qu'aucun changement dans l"équipe sept ne serons opéré, la sécurité au sein du village sera grandement renforcé, il est évidant que les autre village ne resterons pas sens rien faire face a cette nouvel. Ce sera tout, je déclare cette réunion terminer. Disposer !»

Voyant que le sujet été clos, tous quittère le pièce, le chef des Chūnins en tête, se dernier n'avait pas prit les nouvel de cette réunion du bon coté, pourquoi le kyubi été un Senju alors que lui n'avait aucune ligné et ne pouvait même pas être promu jonin. En plus de ça, le Hokage avait été très claire quand a la promotion évidante du sale morveux aprés les examins.



Un sourir se décina sur ces lèvre en même temps qu'une sombre idée germa dans son esprit. Pour l'heure il été encore au-dessus le lui hiérachiquement, plusieur fois par le passer il avait fait chanté des genin possaident des technique de haut niveau pour son propre profit, c'est même de cette manière qu'il avait obtenu son poste, s'arrangent pour que tout le monde ai un minimum de profit afin de garder l'anonymat, sans preuve même le Hokage ne pouvait rien faire. Oui, il allait devoir trouvé deux autre chunin qui déteste le gamin Kyubi au moin autant que lui et lui rendre une visite de courtoisie. Quand il aurait obtenu le Hiraishin no jutsu, il deviendrait la seconde venu du flash jaune, oui son plan été parfait, se voyant même déjà godaime Hokage. L'imbécile ne se rendie pas compte que tout cette histoire allait mal finir. Pour lui.





De leur coté Sarutobi et Jiraya regarder les membres du conseil partir pour au finale se retrouvé seul tous les deux. Jiraya prit alors la parole « Je les aurai penser plus instant dans leur tentative pour manipuler Naruto. » Mais Sarutobi lui savait que sa n'allait pas être aussi simple « Il ne vont pas s'arreter là, je suis persuader que la personne que voulait mettre Danzo dans l'équipe été un de ces agents, tout comme je suis sur que naruto va recevoir beaucoup plus d'attention de la part des fille du village sur ordre de leur famille, le prestige et la fortune derrière le noms Senju et trop grand pour que les autre clan et les famille civile n'essaie pas dans tiré profit.»



Aprés un petit temps de silence Jiraya reprit la parole cette fois ci sur un ton plus amuser « Mine de rien le gaki ces déjà fait un jolie petit nom à son âge ! » Hiruzen ne put que sourir au mots de Jiraya alors qu'il baisser le regard sur un petit livre devant lui. Un Bingo Book. Ce dernier étant ouvers a la page de Naruto.





Mori no Kami.

Rang A





Nom : Senju

Prénom : Naruto

Âge : Entre douze à Treize ans

Naissance : 10 octobre

Genre : Masculin

Groupe Sanguin : B

Classification : Ninja sensoriel

Village : Konohagakure no satō.

Kekkei Genkai : Mokuton

Équipe : Équipe Kakashi (Plus connu comme Team 7 de Konoha)

Partenaire : Kakashi Hatake, Sakura Haruno, Sasuke Uchiha

Clan : Senju et Uzumaki

Rang Ninja : Genin

Matricule ninja : 012607

graduation Genin : 12 ans

Famille

Jiraya : (Parrain)

Tsunade Senju : (Cousine)

Kushina Uzumaki : (Mère)(décédé)

Minato Namikaze : (Père)(décédé)

Hashirama Senju : (Arrière-grand-père)

Mito Senju (Née Uzumaki) : (Arrière-grand-mère)

Tobirama Senju : (Arrière-grand-oncle)

Nature de Chakra :

Fûton, Suiton, Katon, Doton, Raiton, Inton (Yin), Yôton (Yang), Inyôton (Libération du Yin-Yang)





Naruto Senju est le fils de Minato Namikaze, Hokage Yondaime, et de Kushina Uzumaki, dit Akaï Chishio no Habanero (Habanero la Sanguinaire). Arrière-petit-fils de Hashirama Senju. Egalement connu sous le nom de Naruto Uzumaki. Il est auteur de la libération du pays de Nami no Kuni. Titulaire de nombreux ninjutsu élémentaire et Mokuton. Ninja extrêmement qualifié ayant démontré d'excellente capacité en Ninjutsu et Taijutsu malgret son jeune âges.

À aborder avec prudence.



Prime :

600 000 000 Ryo (Mort)

750 000 000 Ryo (vif)





Pour sur que Naruto c'était fait un beau noms, avoir une prime aussi élevé et un titre de Rang A a son âge été exceptionnel, la plupart des informations avait été reprit du dossier d'identification ninja de Naruto, comme ces nature élémentaire par exemple. Heureusement le Hirashin no jutsu été rester secret pour le moment, sinon il ne ferait aucun doute que Naruto serait non pas Rang A mais belle et bien Rand S. Mais il n'était pas naif, des que la maitrise du Dieu du Tonnerre Volant sortirait, le rang et la prime déjà exceptionnel de Naruto atteindrait de nouveau sommet. Nul doute que tout comme son père, il aurait un ordre de fuir a vu.



«-Je ne te cache pas que Tsunade n'est pas contente, pas contente du tout ! » Honnetement Hiruzen se serait bien passer de la remarque de son élève. Il s'étonnait lui même de ne pas avoir eu des menace de mort de la part de Tsunade pour protégé Naruto a tous prit. Pas encore du moin.

Poussant un soupir il se leva pour retourné a son bureau, nul doute qu'il y allez avoir du mouvement de la part des autre pays dans les jours a venir. Il devait être pret.





***





Sasuke Uchiha pratiquait à nouveau ces lancé de shuriken et ces jutsu Katon sur un pauvre arbre. Haletant, il s'arrêta et se reposa un peu.

«-Je n'était pas...» Haleta-t-il



«-Je n'ai rien pu faire !» Pensa-t-il amèrement en se souvenant d'avoir été aussi impuissant face a Haku alors que Naruto combattait Kimimaro puit Haku et réussissait à les vaincre tous les deux alors que lui ne le pouvait pas.



«-Comment Naruto, le dernier de notre promotion et-il aussi fort alors que moi recru de l'année suis-je aussi faible.» Pensa-t-il en même temps qu'au yeux de son frère, mais malgret son orgeuille il savait pourquoi son co-équipier était aussi fort. Il l'avait toujours été, quand il lui avait posé la question, Naruto avait été plus que claire quand au fait qu'il avait eu un très bon niveau a l'académie mais n'avait aucun intéret de se faire remarqué.



Il était beaucoup de chose, obstiné, anti-sociale, mais surtout très fier. Mais en revanche si il y avait bien une chose qu'il n'était pas, c'était arrogant et stupide. Malgret sa fierté il avait très bien constater que Naruto n'était pas seulement devant lui en terme de puissance, mais en mentalité également. Des l'académie, Naruto avait démontré une capacité de discretion, de dissimulation et de contrôle d'information dont lui même n'était pas capable.

Et tout ceci le menai au constat flagrant que sa fierté l'avait plus fréné qu'autre chose. Naruto n'avait pas hésité a demander de l'aide a leur sensei pour obtenir les base, puit avait apris ces techniques par lui même.



Il avait pensé que voir son clan massacré, et que la haine pour son frère lui aurai donner une bonne résistance mentale, mais la mission au pays des vagues lui avait prouvé le contraire. Il y avait une grand différence entre voir des morts et tué quelqu'un soit même, avoir du sang sur les mains. Et il n'était pas pret, jamais il n'aurait été capable de prendre des vies aussi facilement que Naruto.

Il allait devoir s'entrainer plus, peut-être même demander de l'aide a son sensei et son co-équipier blond. La encore il avait obtenu un nouveau respect pour Naruto. Depuit le jour ou son clan avait été massacré, tous les gens qui croiser dans le village l'appelé Uchiha-sama et franchement sa l'avait agassé, et sa l'énerver toujours. Mais Naruto lui avait été moquet pour une raison, souvant enfant, il voyait tout les regard que tous envoyait au blond, et la depuit une semaine, depuit qu'on avait apris que Naruto était un Senju et possédait le Mokuton, tous l'appelé Senju-sama et parlais de lui comme si il était le prochain Hokage, et franchement il admirait le calme de son co-équipier devant ces hypocrite, même si quand on le regarder de pret, il été facile de voir que la rage le consumer. Si il avait été à sa place lui aurait exploser depuit longtemps.





***





Naruto se trouvais sur le terrain d'entrainement numéro sept sur la demande de Kakashi-sensei. Il ne savait pas pourquoi se dernier lui avait donner rendez-vous seul, mais comme a son abitude, il été en retard.



Porfitant de se temps de calme il repenssa a la semaine depuit la mission, Sur lieu rien n'avait changer si sinon que désormet il y avait le symbole du clan Senju sur son dos. Zabuza, Haku et Kimimaro c'était bien installer, Tsunade-Oba avait même un traitement pour soigner l'utilisateur d'os, se serait long mais au moin il guérirai et vivrait. Sakura elle était venu lui demande pardon pour son attitude au cour de tout ces année et demander de l'aide pour la rendre plus forte. Tsunade-Oba avait accepter, mais avec la lueur qu'il lui avait vu dans les yeux il été content de ne pas être a la place de la jeune fille.



Pour son entrainement, il été passé au Futon maintenant le Suiton parfaitement maitrisé, et la maitrise du vent été aussi naturel et facile que l'eau, il avancé vite. Le Katon n'était ni facile, ni difficile, son rithme d'apprentissage été raisonnable et satisfassent. Le Raiton en revanche... n'était pas son truc, peut importe se qu'il faisait, cette élément fût une énigme complète pour lui, alors au lieux de perdre son temps a s'acharnné il avait préféré se concentré sur les base afin d'insuflé de la foudre dans ces kunai et autre projectile pour augmenté le tranchent et la perforation de ces derniers. En revanche, aucun ninjutsu dans cette catégorie et franchement sa ne le dérenger pas, il en avait même jeté les jutsu Raiton qu'il avait noté a la bibliothèque, son arcenal été déjà asser vaste comme ca.



Il y avait aussi ces Gudodama ou plutot sa Gudodama, car pour le moment il n'arrivé a en faire qu'une seul et avait tout le mal du monde a la maintenir, mais la encore c'était normal, car ces dernier été un union parfaite des cinq élément, de Inton (Yin), et de Yôton (Yang), il devait affiné son contrôle.

Cependant ces réflexion furent interrompue lorqu'il sentie trois présence se rapproché de lui, et selon se qu'il ressentait ils n'était pas vraiment amicale. Se retournent il put voir arrivé devant lui trois ninja de Konoha, chunin ou jonin au vu de leur gilet de protection. Tout trois le regardant de façon peut amicale.





«-Regarder se que nous avons la ! Un voleur d'héritage ! » Naruto fronca les sourcil devant les mots de l'homme qui lui faisait face et qui se trouvait au centre du groupe, se dernier avait un sourir qui lui rappelait Mizuki . L'homme reprit alors sur un ton asser fier « Il a été décidé qu'un humble genin comme toi n'était pas digne de possédé une technique comme le Hiraishin no jutsu, tu vas donc bien gentiment nous donner le secret pour maitrisé se jutsu ! Maintenant ! » Conclut-il sur un ton qui se voulu ferme. Toutfois si l'homme semblé sur de lui, ces deux complice en revanche été clairement mal a l'aise.

«-Non ! » Fut sa reponce court et clair à la demande clairement mal intentionner du groupe. Réponce qui se sembla absolument pas plaire au leader alors que se dernier sortie un kunai la mine furieuse. « Ecoute moi bien Kyubi ! Si tu as réussi a trompé tous les autres se net pas notre cas, nous somme des chunin, tes supérieur hiérarchique, donc tu vas obéir, Tu ne mérite ni cette technique, ni le nom de Senju, MOI j'aurrai du avoir se nom, pas un démon comme toi ! Alors maintenant donne moi la technique du Yondaime SINON...! » » Conclut-il en hurlant la dernière partie, Hélas...



«-Sinon quoi ? » La question venait d'être posé par le nouvel arrivant, et alors que Naruto ne fût pas surprit ayant sentie son chakra approché, les trois chunin eux venai de perdre tout leur couleur. « On est tellement foutu ! » pensairent-ils en même temps, personne ne pût réagir lorsque du fils ninja s'enroula autour des trois homme en difficulté.



«-Naruto, Jiraya et moi avions convenu que je pouvais t'apprendre une des techniques de ton père, mais je doit amener nos amis ici au Hokage. » Il fit alors une pose comme si il sembla réfléchir. Naruto lui regardai les trois chunin qui apparament était au bort de la crise cardiaque et terrifier comme le démontra la tache humide qui marquer leur pantalon au niveau de l'entre-jambe. Se raclan la gorge, le jonin reprit « Mais je n'en n'ai pas pour longtemps avec eux, je vais donc laisser un Kage Bunshin avec toi qui vas commencer a t'expliqué le jutsu. » Il fit alors un clone puit disparut avec les trois malfaiteurs dans un nuage de fumer.





***





Hinata Hyuga été en colère, très en colère. En faite, elle pensait quel ne pourrait jamais se mettre en colère a se point. Elle même été la première a être d'accord sur le fait quel détester la violence et voir des gens souffrir. Mais la se fut tout un cas unique.

Il y a quelque jour son père l'avait convoquer et lui avait demander de se rapporché du prince Senju de Konoha, seulement pour aporté le prestige du nom Senju au nom des Hyuga.



Ha ne pas se méprendre, elle aimée Naruto Senju, l'homme quelle aimé et admiré depuit toujours, mais elle ne voulait pas lui faire quelque chose comme ca. En plus de celà, alors quelle avait une réputation de faible et de raté au sein de son clan, il y a une semaine, a son âge, Naruto été devenu célèbre dans tout les nation élémentaire, enfer tout la semaine elle, Shino et Kurenei-sensei avait du supporté les plinte et moquerie de Kiba sur Naruto et de l'impossibilité que le dernier de la classe soit déjà un ninja de rang A alors que eux devait resté dans le village a faire des mission de rang D.



Elle voulait changé. Non ! Elle devait changé ! Si elle voulait que Naruto la remarque et la reconnaisse, elle allait devoir devenir plus fort, beaucoup plus forte, physiquement et mentallement. Et pour sa elle devait commencer par surpasser Neji Hyuga, son cousin, et un prodige du clan.





Se fut avec cette conviction quel se jetta une fois de plus sur divers cible d'entrainement quel avait installer dans la zone. Elle devait maitrisé le Juken et les techniques des Hyuga a la perfection. Pour elle. Pour que son père la reconnaisse, et pour être digne de se tenir au coté de l'homme quelle aime.





***





La technique que Kakashi voulait lui apprendre été le Rasengan, l'Orbe Tourbillonnant, une technique de haut niveau pouvant tout balayer sur son passage. Ce jutsu consiste à mettre en rotation une grande quantité de chakra dans le creux de sa main de façon à former une sphère parfaite, puis à l'écraser sur la cible.

C'est son père, le Quatrième Hokage, Minato Namikaze, qui inventa cette technique. En observant comment se réalisait l'Orbe des Démons à Queues, la technique ultime des bijû et de leurs jinchûriki. Il mit trois longues années pour mettre au point le Rasengan mais échoua de son vivant à créer une technique tourbillonnante avec un changement de nature du chakra.



Minato transmit cette technique à son élève Kakashi Hatake et à son maître Jiraya. À la mort de Minato, Jiraya et son sensei furent les seul à savoir comment utiliser cette technique née de ce ninja de génie. Ils avaient donc décidé que c'était à Kakashi de finalement lui enseigner le Rasengan.

Cependant, un apprentissage en trois étapes facilite sa réalisation.

Phase un, il faut commencer par apprendre à mettre son chakra en rotation. L'exercice consiste à éclater des ballons d'eau dans le creux de sa main. Pour le réussir, il fallait réaliser plusieurs tourbillons dans le ballon à l'aide de son chakra, ce qui est grandement facilité par l'eau. Toutfois Naruto y parviendra du permier coup.



Phase deux, il faut ensuite apprendre à générer la quantité de chakra nécessaire pour former le Rasengan. L'exercice consiste à éclater des balles en caoutchouc à l'aide de son chakra. Pour le réussir, il faut concentrer son chakra en un point précis puis le faire tourbillonner comme précédemment. Cette étape posera elle non plus aucun problèmes à Naruto, y parvennent également du permier coup.



Pour la phase trois, Naruto remarquera tout de suite la différence entre cet exercice et les précédents, car c'est effectivement l'étape la plus difficile et très certainement la raison pour laquelle il a fallu trois ans à son père pour mettre au point le Rasengan. Seuls les plus grands ninjas réussissent la troisième étape. Il fallait enfin apprendre à générer un véritable orbe tourbillonnant. L'exercice consiste à former une boule dans un ballon rempli d'air et à créer les courants de chakra les plus rapides possible, et Naruto était bloquer à cette étape.



La technique terminer peut infliger d'énormes dommages à un adversaire car le tourbillon de chakra se libère au contact et endommage les organes internes, pouvant ainsi causer la mort s'il est suffisamment puissant. L'adversaire tourbillonne et atterrit assez loin.



Ayant maitriser les deux étapes en un temps record et comprit la troisième étape avant même que le Kakashi original ne revienne, le clone de se dernier c'était disciper pour transmettre les informations a l'original. Ces pour cette raison qu'acctuellement, Il se trouvait seul au millieu de la fôret de la mort, il été temps de libéré Kurama de cette foutu cage.

Ferment les yeux il les rouvrient devant ces barreaux immence, Kurama le regarder « Alors tu a décidé qu'il été temps. » hochant de la tête avec un sourir, il répondit « J'aurai déjà dut le faire il y a longtemps, ce n'est pas juste que tu soit emprisonner uniquement pour les rêve de grandeur de quelque fous.»



Kurama regarder à se moment la Naruto comme si il été la chose la plus précieuse du monde. Il l'était, l'héritier du Rikudo. il regarda alors son hôte préféré levé sa manche pour y voir des ligne de fuinjutsu complexe se déciné, la clée. Et levé sa veste pour y faire apparaitre autour de son nombril le sceau qui l'enfermer.



«-Fait attention Naruto, toi et moi somme amie, mais ton pire et véritable ennemie ici, c'est toi même ! Noublie pas Naruto, on as tout des ténèbres en nous, la plupart choisis de les ignorés toute leur vie mais toi tu et un Jinchuuriki, tu doit y faire face.»

Regardent son amie quelque seconde du plus, une nouvelle détermination germa en lui, en apposent la clée il entendit le bijuu parlé une dernière fois. « N'oublie pas Naruto, on ne peut pas se débarasser de ces ténèbres, il faut seulement les accepter et continué a aller de l'avant.»





Puit son monde devint noir.





***





Naruto ouvrit les yeux, lentement et avec un sens justifié de la peur et d'effroi. Il n'était pas surpris de voir les ténèbres devant lui. Une obscurité encadrée dans un brouillard sans fin et sans couleur. C'était un rappel obsédant que son coté le plus sombre n'était plus que cela; rien.

Se sentant optimiste, Naruto bougea la tête avec des yeux ému et sans émotion, seulement pour voir plus de ténèbres à chaque tour de son cou.



En un clin d'œil, Naruto se tenait au sommet de l'obscurité, la goutte sans fin toujours présente sous ses sandales également noires. Tout ce qui l'entourait était maintenant complètement noir, un contraste frappant avec l'eau ci-dessous.

Le blond déglutit sans savoir ce que cela voulait dire.



«-Tu n'es pas mort »



Naruto arrêta de regarder et ajusta ses yeux en entendant sa propre voix. Il haleta et la vie revint à ses yeux en voyant une version de lui-même à peine quelque mètre.

C'était une copie parfaite. Il avait les mêmes cheveux, les mêmes vêtements et, d'une manière ou d'une autre, des feuilles gravité autour de son double qui semblai le protégeaient naurellement.



L'autre lui sourit, « Qui voila, est-ce nous ? »



«-Qui ...? » Naruto s'arrêta, sentant sa voix petite et difficile à utiliser. « Qui es-tu ...? Je n'utilise aucun clone, alors ... quoi ...? Comment ...?!»



«-Je suis toi » Répondit l'autre Naruto, ses yeux sombres, la seule différence qu'ils partageaient, plissant les yeux avec amusement. « Je suis tout ce que vous êtes. Vos vrais sentiments, votre rancune. La haine, les ténèbres à l'intérieur de vous



«-Haine...? » Naruto se renfrogna lorsqu'il fit la moue. « Je n'ai pas de haine ... sans parler des ténèbres de toutes choses.»

Dark Naruto sourit. « Tu aimes vraiment jouer à l'aveugle ...» Il rit tout seul en voyant le blond rétrécir les yeux. « Vous regardez essentiellement un miroir, idiot. Vous ne pouvez rien me cacher. Konoha nous a créés, mais je suis le résultat d'être détesté et de détester en retour . Même si vous ne l'admettez pas, croyez-moi, Je ... Non ! Votre moralle a deux rond peuvent tous aller baiser pour tout ce que je m'en fous



Naruto le regarda pendant une seconde alors qu'il réfléchissait à ses chapitres les plus sombres lorsqu'il était enfant. Il a rappelé la façon dont Konoha avait l'habitude d'ignorer son existence comme s'il n'était qu'un ravageur parmi eux; un pion servant de sacrifice, comme il le savait maintenant. Cela a fini par le traumatiser.





Naruto les protégeait, et ils le haïssaient pour ça, donnant la vie ... à " lui ". Un mécanisme d'autodéfense créé par son humanité pour l'empêcher de perdre la tête. C'était pitoyable d'une certaine manière.



«-Pourquoi es-tu ici? Quel est cet endroit?» Interrogea Naruto, décidant d'ignorer les mots grossiers de son autre moi.



«-Ça », commença l'autre blonde, déjà un peu agacée. « C'était ce que nous avait dit Kurama. N'écoutiez-vous pas? C'est ce que nous avons hérité de de ce village maudit... Le vrai toi. Et cet endroit? C'est tous se que nous somme, haine, ranceur, puissant et non pas des pions... Mais nous ne sommes pas morts. De cela, j'en suis sûr. Sinon, je ne serais pas là. », il a souligné. « Bien ... tu serais probablement là-bas.»



«-En bas ...» Naruto déglutit alors que ses yeux retrouvaient la fosse sous lui, voyant qu'il était d'une taille infinie. Il sentait qu'il pouvait tomber à tout moment. « Ok ... Alors tu veux bien, postuler pour le travail de "petite voix dans ma tête" ou quelque chose d'autre ?»



«-Non » admit Dark Naruto, sa lueur de confiance se glissant un peu. « Malheureusement, j'ai le sentiment que ce sera la première et la dernière fois que nous nous rencontrerons. Vous êtes peut-être une version plus faible, mais vous êtes toujours moi. Je ne doute pas que vous allez finalement m'accepter, dans ce cas ... Je serai parti.»

«-Une version plus faible de toi ...?» La fierté pitoyable de Naruto se manifesta sous la forme d'un grondement. « Vous venez littéralement de dire que nous étions à la même personne il y a cinq secondes. Qui est celui qui n'écoute pas maintenant ?»



Dark Naruto haussa les épaules alors qu'il acquiesçait. « Très bien. Mais ne vous méprenez pas. Je suis vous, on ne peut pas le nier.» Il jeta un coup d'œil aux feuilles en orbite. « La seule différence est que j'ai accepté tout ce que nous sommes. Quelque chose que vous avez travaillé dur pour vous arrêter.»



«-Tout...?» Naruto commençait à se sentir mal à l'aise en l'entendant dire ça. « Que voulez-vous dire...?» En fait, il avait un peu peur de demander. « Quand tu dis tout ...?»

«-Je veux dire tout » Chuchota Dark Naruto, son sourire s'agrandissant à nouveau. « Kyubi avait raison. Il y a quelque chose à l'intérieur de nous. Quelque chose qui peut nous aider à devenir exponentiellement plus fort. Une philosophie, une malédiction, si tu veux ... Mais je ne le vois pas comme ça. Non, je refuse d'appeler quelque chose si prêt à nous aider une malédiction ... »



Les yeux de Naruto s'élargirent dans deux grandes soucoupes blanches et comiques. « Comme la malédiction de la haine de l'Uchiha ...?! Aucune chance ... c'est faux, mec. Je suis un Senju, pas un Uchiha gémissant !»



Dark Naruto libéra un rire étouffant en entendant cela. « Bien sûr, nous ne sommes pas un Uchiha, imbécile! Nous sommes plus forts que ces piqûres émotionnellement dérangées. Nous avons toujours été plus forts ... Mais ne confondez pas notre malédiction avec la leur. Nous ne nous perdons pas comme eux. Nous ne sommes pas CE GAMIN pathétique. Le nôtre est tout à fait unique pour nous, bien que par nous, je veux dire, Hashirama et moi. Il y a quelque chose là ... à l'intérieur de Hashirama-jiji ... à l'intérieur de nous ...»



«-Et vous dites que vous êtes plus fort que moi à cause de ça ?» Demanda Naruto, perplexe. « Vous avez abandonner en devenant se qu'il voulait que nous soyons, pourtant vous prétendez que vous êtes plus fort à cause de ça.», souffla-t-il. « Je trouve vos conneries sinistres difficiles à croire ... Kami-sama, je commence à douter que tout ceci soit réel ! Comment pourriez-vous être plus fort rien qu'en acceptant le sortilège? Cela n'a aucun sens!»



L'autre blonde sourit, Kunai à la main. « Est-ce vrai...?»



Dark Naruto coupa la distance qui les séparait plus vite que Naruto ne pouvait cligner des yeux. Ce dernier ne pouvait rien faire car sa gorge était tranchée d'au moins trois pouces, suffisamment profonde pour sectionner la veine jugulaire.

Le sang a éclaté partout.



Il a été pris au dépourvu et dans un nouveau lieu étrange; mais ce n'était pas une excuse ...



Naruto n'avait jamais subi de blessure plus grave. Rien ne pouvait même se rapprocher, pas même le petit accident d'entraînement qu'il a subi avec son arrière-grand-père il y a plusieurs années. Ce souvenir a rapidement pâli en comparaison dans les premières secondes qui ont suivi l'apparition de la blessure. La douleur était simplement instantanée.

Tout ce qu'il pouvait faire était de fermer instinctivement les yeux. Naruto s'attendait à ce que la réponse naturelle du corps le submerge, le fasse délirer au moins, mais rien ne s'est passé.



Il a rouvert ses yeux préparés pour la montée en flèche des niveaux de panique qui suivraient sûrement, mais il a remarqué que sa gorge était de retour; comme si elle n'avait jamais été tranchée. C'était comme si le moment était devenu un lointain souvenir. Un où peu pourrait être rappelé. Pourtant, il ne doutait pas que sa gorge venait juste d'être ouverte, même si sa respiration était redevenue normale.

Il se massa délicatement la gorge et avala la bile l'empêchant de parler, des gouttes de sueur glacées lui laissant des traînées sur les côtés du front. Naruto se souvint de quelque chose que Tsunade lui avait dit. "Un ninja capable d'entrer à bout de bras sans être détecté, voilà comment il montre sa supériorité ... absolue, supériorité."



Le sourire sur le visage de son autre être dit qu'ils avaient partagé la même pensée. Et ce kunai qui tournait autour de son doigt le rendait anxieux d'une manière qu'il n'aurait jamais cru possible.

Naruto commençait à penser qu'il devrait prendre le gars un peu plus au sérieux.



«-Ne me confondez pas avec nos petits amis Genin.», Avertit Dark Naruto, ses yeux étincelant d'un bleu azur brillant qui inonda momentanément son corps d'énergie naturelle. « Je suis peut-être tout ce que vous êtes, mais contrairement à vous, j'ai accepté la malédiction en nous. Celle d'être un Jinchuuriki. D'une certaine manière, cela m'a transformé en ce que souhaite se village. Un monstre. Un cœur et une âme dédiés à devenir plus forts ... Je suis ce que vous devriez être après toute notre formation et nos expériences ... je suis littéralement votre potentiel. »



«-Je n'ai rencontré que quelques ninjas qui peuvent aller plus vite ... et je peux les compter avec une main ...!» Naruto était à nouveau sans voix; il ne savait pas qu'il avait que beaucoup de potentiel latent. « Vous dites que la malédiction fait autant partie de nous que notre Mokuton, n'est-ce pas ...? C'est la seule raison pour laquelle nos capacités sont si éloignées l'une de l'autre, malgré le fait de partager le même corps ...?» Son front se plissa de confusion « Vous pouvez même utiliser le Jutsu de Hashirama-jiji ... mais à notre âge ...?! Nous l'avons à peine maitrisé, et c'est votre première fois ...!»

Dark Naruto sourit. « Mais au moins , je suis conscient des surtensions existent ... Notre Malédiction m'a rendu plus sensible à l'énergie naturelle que vous avez jamais été



« Même si vous utilisez seulement des surtensions.» Commença Naruto. « Ce sont toujours des gouttes de la même fontaine. L'utiliser si tôt ... Donc si je l'accepte ...» Naruto ne mentirait pas; cette quantité de puissance était très tentante. Cela ferait sans aucun doute de lui le plus fort de la génération actuelle de Konoha, si ce n'est du monde . « Je pourrai utiliser cette technique ?»



Dark Naruto se moqua, amusé. « Non. Peut-être que si tu t'entraînais plus fort en premier; ton chakra n'est tout simplement pas assez fort pour le supporter. Crois-moi, ce n'est pas si simple. Et même si tu trouvais un moyen, tu ne pourras jamais l'utiliser pleinement. Pas avant que tu nous aies acceptées. Ce n’est qu’alors que Senju Sennin Mode deviendra le tien. »



«-Mode Senju Sennin ...» Naruto n'aimait pas l'idée d'accepter la Malédiction, même si cela le rendait beaucoup plus fort. « Tu es si forte ... et tu as pris tout ce temps pour te montrer à moi ... Pourquoi ?»



«-Les émotions négatives m'alimentent, pas seulement la force individuelle.» Dark Naruto se tourna alors qu'il - au soulagement de Naruto - emmagasina son kunai, montrant son dos, là où reposait la crête de Senju. « Je suis né avant notre Mokuton , contrairement a notre statue. Jusque-là, nous avions les mêmes capacités. Mais quand l'occasion de devenir plus fort s'est présentée, je l'ai saisie, vous ne l'avez pas fait. À ce stade, votre haine n'allez nulle part près de la quantité dont j'avais besoin pour faire connaître ma présence, même pendant notre enfance. »



Il ricana en sentant le corps de Naruto se tendre derrière lui. « Mais tout cela a changé au moment où tu a ouvert le sceau qui retient Kyubi. Je ne me suis jamais sentie aussi vivante ... nous nous sommes sentis encore plus forts que dans notre combat avec Zabuza, Haku et Kimimaro. Nous étions sur le point d'atteindre notre paroxysme; le chemin pour être le meilleur. Juste un peu plus ... et nous aurions ... » Il frissonna physiquement à cette pensée. « Tu m'aurais dépassé, je n'ai pas le moindre doute ...»

Naruto était stupéfait quand il réalisa: « Tu as abandonné...» Il serra les dents. « Tu est celui qui as perdu en refusant d'allez de l'avant ! »



«-Nous nous améliorions en combattant, et je vous ai gardé en vie tout ces année », déclara Dark Naruto, sa tête se redressant. « Si vous aviez combattu aussi idiot que tu l'était au début, vous nous auriez tous tués. Je me fiche de la force que vous croyez avoir, je ne vais pas risquer notre sécurité simplement parce que tu n'as pas les boules pour embrasser qui nous sommes. Le chakra de Kyubi a fait ce qu'il fallait ... Encore une autre différence que nous partageons: Kyubi m'aime réellement ... »



- Kurama voudrait quelqu'un d'aussi déséquilibré que toi ! Non Kurama est une bonne personne a qui il est arrivé de mauvaise chose ! » Naruto était furieux d'entendre ses mots. C'est une chose qui le gênait vraiment. « Kurama vos mieux que ca, et toi aussi. Nous aussi !»





Hors de colère, Naruto balança son bras. « Ne me blâmez pas pour votre propre faiblesse.», Reprit rapidement le blond. « Ce n'est pas de ma faute si votre esprit a été embué après avoir entendu ce qu'ons nous a fait ... En parlant de ça, vous n'avez pas parlé à Tsunade-oba, n'est-ce pas? Je me demande pourquoi ?» Il ricana, sentant Dark Naruto se retirer dans sa coquille. « Tu as peur de ce qu'elle a à dire. Tu as peur d'apprendre qu'elle ne s'est pas fichut de nous ... ha, pathétique.»



Dark Naruto a été frappé là où il était le plus vulnérable. « J'en ai sérieusement eu assez de perdre ! Je ne deviendrai pas se qu'ils veulent faire de nous ! »

Le blond se précipita et s'arrêta tout aussi vite lorsque son coté sombre se tourna vers lui, les yeux perçants et concentrés. Dark Naruto déglutit, mais le courage se répandit rapidement. « Qu'est-ce qui ne va pas ?» Dark Naruto eut un sourire provoquant.

Naruto se moqua en prenent une feuille dans sa main. « Pourquoi Kurama t'écouterait-il ..., peu importe ...?» Sa résolution renouvelée, Naruto se précipite une fois de plus. « Vous pouvez être plus fort avec l'énergie naturelle, mais le pouvoir ne fait pas tout !»



«-Prouvez-le ...» Dark Naruto se mit en position, mais son homologue, l'original le prit dans ces brat. « Je te promet que j'avancerai toujours, nous ne somme plus tous seul. Nous avons eu Hashirama et Mito, et maintenant il y a Kurama, Tsunade, Jiraya, Jiji, Shizune-nee, teichi et ayame. Tu est moi et je suis toi, tu n'as pas a partir ! Nous devons juste continué a vivre

Dark Naruto soupira alors que les larmes lui tombère des yeux et qu'il commencait à disparaitre « Tout ce que je peux faire, c'est de te confier la suite, hein ...? D'une certaine manière, ça fait un peu ...» Ses yeux sombres se ramollirent. « Injuste...»



Puit tout l'espace autour d'eux fût illuminer en blanc.





***





Des lors qu'ils avaient sentie un chakra colossale, ils c'étaient pricipité dans la fôret de la mort, loin de se douté du spectacle qui les attendé.

Le lieu chaotique était maintenant entièrement saturé de ce chakra maléfique qui empoisonnait les êtres vivants et il ne fallait que se redresser légèrement par-dessus la paroi de la crevasse pour apercevoir une silhouette titanesque. De plus quatre-vinght mètres de haut, le démon renard à neuf queues, Kyuubi no Yoko, tournait sur lui-même au milieu de l’étendue sinistrée, observant les lieux. Ses immenses yeux rouge monstrueux, ne reflétant rien mise à part la rage et la fureur, semblaient scanner la plaine. Tsunade, Jiraya, Sarutobi, Kakashi, Zabuza et d'autre jonin et ANBU de Konoha était émerveillée. C’était la seconde fois qu’il voyait le Kyuubi, et le spectacle était toujours aussi démoniquement majestueux. Ayant déjà vu cette forme il y a douze ans, lors de cette tragedie.





Et là, à quelques centaines de mètres devant eux, pour la deuxième fois dans leurs vie, les ninja de Konoha observait Kyuubi dans toute sa splendeur infernale. Ses neuf queues se soulevaient très haut dans les airs, s’agitant nerveusement, et le doux ciel de nuit qui avait pourtant été dégagé s’était maintenant couvert de lourds nuages encore plus noirs, quelques éclairs les déchirants irrégulièrement. Jiraiya souffla un bon coup, et se baissa, croisant le regard inquiet de Tsunade. Il été arrivé quelque chose a Naruto.

Peu après que le Bijūdama avait explosé, le Kyuubi en avait reformé un autre, et encore un autre, les faisant tous exploser autour de lui. Dans la confusion, tous avait été séparé, disparaissant dans les écrans de fumée suite à la dévastation. Manquant d’option, Jiraiya n’avait eu d’autre choix que de la tirer dans cet abri de fortune que représentait la crevasse nouvellement formée dans laquelle ils se cachaient en ce moment. Au vu de la plaine vide qui autre fois fut une foret au arbres géant, si ce n’était pour l’immense démon la foulant du pied – des pattes –, Jiraiya comprit que Sarutobi, Kakashi et autre ninja d'élite avait eux la même idée qu’eux : Profiter de la fumée pour se cacher, évitant ainsi d’être pris pour cible après qu’elle fut dissipée. Et par conséquent, son sensei était sans doute dans l’attente d’un mouvement de leur part.







***







Naruto se sentit à l’abri. Il se sentit reposé, presque extatique. La fatigue qu’il ressentait, l’épuisement physique et psychologique, avait disparu. Il n’arrivait là non plus pas à comprendre, mais tout ceci avait été remplacé par cette énergie, ce renouveau. Il renaissait d’une mort certaine. Dans un premier lieu, il avait fermé les yeux et attendu de revenir devant Kurama. Pourtant, rien n’était venu, et petit à petit, il s’était décidé à ouvrir. La zone de combat contre son coté sombre avait disparu. Il ne savait pas où il était. Plus cette croupie au niveau des pieds. Plus les murs lugubres non plus. L’atmosphère sombre et noire avait été remplacée par ce vide infini de lumière, blanc comme neige. Il n’y avait rien en vue à part cet infini. Etait-il mort ? Etait-ce l’autre monde ? Mais pourquoi n’avait-il ressentit aucune douleur ?





Le petit rire amusé qu’il entendit derrière lui le ramena bien vite à la réalité… Et qu’il fût mort ou non, les réflexes de ninjas étaient éternels. Il se retourna donc agilement en se levant pour se mettre en garde, bien qu’il n’avait plus de kunai sur lui, ni sa sacoche d’arme. Qu’il n’eut pas de kunai lui évita alors de le lâcher comme il perdit tout appuis défensif à la vue devant lui, et les yeux écarquillé, figé dans l’incrédulité, bouche bée… Naruto se retrouva face à quelque chose qu’il n’aurait jamais imaginé voir avant sa mort. Ses parents. Ses parents, son père et sa mère, côte à côte, le regardaient avec amusement et douceur. Avec bienveillance. Bégayant, il essaya de dire quelque chose sous la stupeur… Mais il ne parvint pas à s’exprimer vraiment.





«- M-Mais… Vous !» Naruto ne put se mettre en colère, se contentant de les observer. Il n’arrivait pas à y croire. Devant lui se trouvaient Minato Namikaze et Kushina Uzumaki. Il ne les avait jamais vu, pas même en photo. Jiraiya les lui avait décrits, mais même encore, la description lui avait été trop vague. Trop éloignés de ce qu’il avait maintenant sous les yeux. Ses yeux qui s’humidifièrent rapidement, alors qu’il comprenait qu’un de ses souhaits, un de ses rêves les plus précieux, venait de se réaliser. Il venait de rencontrer ses parents.



Minato Namikaze… Son père. Et Naruto s’émerveilla en se rendant compte qu’il était littéralement son mini clone. Ils se ressemblaient énormément. L’homme n’avait de différence que les traits beaucoup plus âgés, adulte, et les vêtements de shinobis. Il portait l’uniforme de shinobi de Konoha, et la grande cape blanche à flamme rouge, au dos inscrit « Yondaime Hokage ». Minato lui adressa un sourire amical, un sourire aimant. Le genre de sourire que Naruto aurait voulu avoir dès sa naissance. Ce père qu’il aurait voulu avoir vivant, et non mort.



Puis son regard se posa sur l’autre personne. Les lèvres du garçon se mirent à trembler cette fois, comme la surcharge de joie et de tristesse s’accumula. Car c’était sa mère qu’il voyait. Les descriptions des fois presque outrageuses de Jiraiya furent en fait proches de ce qu’il put voir devant lui. Kushina Uzumaki de son nom de jeune fille était encore plus belle que ce qu’il s’était imaginé. Et c’était sa mère. La précédente Jinchuuriki du Kyuubi, et enseignante de Minato au Fuuinjutsu. C’était elle qui avait permis à son père d’aboutir au Hiraishin et de devenir le Yondaime Hokage. Elle était forte, c’était évident. Et ce regard qu’elle lui donna, plein d’amour et de fierté… Il ne sut comment le prendre.



«- Maman…» prononça Naruto, avant de regarder Minato. « … Et Papa. »



« C’était le dernier moment auquel je m’attendais à vous voir. Mais comment est-ce possible ? Vous devriez être morts il y a douze ans… »



Kushina eut un sourire triste, mais Minato répondit à sa place. « Nous sommes bel et bien morts Naruto, malheureusement. Ce que tu vois ici n’est qu’une empreinte de nous que nous avons scellé lorsque de l’apposition du Hakke no Fuuin Shiki. » dit-il, avant que son visage ne s’assombrit, la tristesse et la rancœur reflétant dans ses yeux. « Si nous étions en vie… Nous ne t’aurions jamais laissé seul toutes ces années. Saches-le mon fils. »



L’ambiance se faisant beaucoup plus froide, plus mélancolique. Minato avait tourné le regard sur le côté, dans le vide, et Kushina qui regardait jusque-là son fils, avait baissé les yeux à ses pieds, la honte la prenant. La honte et la culpabilité, que Naruto remarqua à ses poings qui convulsivement, se serraient. Il eut à son tour une expression sombre, affichant cette fois le regret. Il n’osa pas non plus prendre la parole, mais finalement, se décida.



«- Vous le savez, n’est-ce pas ? » Sa question n’en était pas une. L’absence première de réponse parla d’elle-même. Qui ne dit mot consent, comme on disait. « Oui » Prononça alors Minato en tournant son regard vers son fils, voulant quand même lui répondre de vive voix. « Kushina et moi avons tout vu. »



Naruto regarda lui aussi le sol. Ses parents l’avaient vu, du commencement jusqu’à maintenant. Dans un sens, imaginer qu’ils avaient toujours été là avec lui, même sans qu’il ne le sache le réconfortait. Dans un autre, quelque chose lui donnait envie de leur hurler dessus. Tout comme sa mère, il se retint de s’énerver en serrant ses poings.



«- Toute ma vie, je me suis questionné sur qui vous étiez. Toute ma vie, Kaa-chan, Tou-chan, toute ma vie, je me suis questionné sur qui j’étais. Les gens me fuyaient et me maltraitaient et je ne comprenais même pas pourquoi. J’ai vécu dans l’oubli pendant une décennie, mais à chaque fois, lorsque je voyais des enfants de mon âge avec leurs parents… Je me suis demandé où vous étiez. Puis Hashiram-oji et Mito-Baa-chan sont arrivé et mont tiré de tout ça, mais même s’ils étaient plus des parents pour moi que vous ne le serez jamais, je ressentais la tristesse et la solitude de ne pas avoir d’endroit où rentrer. De ne pas avoir de personne à aimer et à qui confier sa vie comme un enfant avec sa mère, ou son père…» dit-il avant de se remettre à pleurer, et la voix tremblante. « Vous me manquiez. Vous m’avez manqué toute ma vie, et là, alors que vous êtes en face de moi, alors que je ne devrais ressentir que de la joie ou autre chose… »



«… Je ne peux pas m’empêcher de vous haïr.»



Le regard peiné de Kushina et Minato s’intensifia au fur et à mesure que leur fils parlait, au fur et à mesure qu’il leur reprochait cette absence. En tant que ninja, les raisons de l’écart de Naruto d’une société douce et aimante pouvait être en partie justifiées. En tant que parent, de par leur amour propre, jamais il ne vint à l’esprit de Minato ou de Kushina de l’interrompre, de se défendre. C’était presque intégralement de leur faute.



«- Vous m’avez abandonné ! Même si c’est parce que vous êtes morts, vous n’étiez pas là pour m’aimer ! Vous n’étiez pas là pour me protéger… Et le village a été mis au courant pour Kurama, vous l’avez bien vu, non ? Les gens savaient que j’étais un Jinchuuriki… » S’exclama-t-il cette fois en baissant d’un ton, plus sombre. « … Mais il ne savait pas que j’étais votre fils... ! » rajouta-t-il avec toute la haine qui put éprendre sa gorge et ses mots. « En dehors du fait que je souffrais… Quand je l’ai appris, j’ai ressenti l’une des plus grandes colères qui ne m’a jamais pris. C’est une humiliation, une terrible humiliation… Et j’ai imprimé dans ma mémoire le visage de tous les lâches qui ont osé m’humilier. »



Il tremblait de colère, avant de se retourner dos à eux, ne supportant pas de les regarder en révélant de telle chose, eux qui étaient si fidèles à Konoha. « Je déteste Konoha » prononça-t-il alors, les larmes se mettant à couler des yeux de ses parents, comme ils se rendaient compte à quel point leur fils adoré avait été marqué par cette enfance.



Mais ils comprenaient. Malgré tout ce qui pouvait dorénavant les opposer, quant à leur avis sur Konoha, ils comprenaient. Ils comprenaient, et le croyaient, parce que pendant toute ces années… Ils l’avaient constaté. Loin d’être un mensonge, cet état de fait était impartial.



Kushina s'approchat alors de Naruto en sanglotant, « Nous t’aimons de tout notre cœur Naru-chan… Jamais un seul de tes mots ne m’empêchera de t’aimer, et même si ton père n’a pas forcément l’habitude d’exprimer ses sentiments avec quiconque d’autre que moi, sache qu’il t’aime lui aussi de toute son cœur. Il a versé des larmes de joies quand il t’a pris dans ses bras et t’a protégé jusqu’à sa mort ! Nous t’avons attendu si longtemps Naru-chan, alors s’il-te-plait, sache que même si tu es en colère contre nous, même si ton cœur bat de rage tout au long de ta vie pour cette vie que je n’ai pas vécu, nous t’aimerons.»





***



Tsunade, Jiraya, Sarutobi, Kakashi, Zabuza et d'autre shinobi, jonin et ANBU de Konoha regardé le spectacle devant eux avec facination et peur.

Kyuubi était immobilisé. Kyuubi était gros, plus fort et plus massif que tout les autre bijuu. Pourtant, à leur grand étonnement, et surtout à leur soulagement, après quelques minutes de destruction, soudainement, la pression du chakra maléfique et agressif se fit beaucoup plus légère. Et le corps du renard géant se détendit, arrêtant aussitôt presque tout débattement. Jiraiya approcha alors que curieux, tous les autre personnes présent fixait le démon renard avec une réflexion très appuyée. Il ne fallut pas longtemps au sannin et la l'Hokage pour comprendre que la source d’un tel phénomène provenait directement de Naruto, et ce point-là fit se questionner Jiraiya si oui ou non, l’apposition d’un Gogyō Fuuin était nécessaire. Sa réponse vint lorsque le Kyubi se redrassa en position assise, les queux déployer comme un lotus autour de lui, la tête levé vers les nuage, ne bougeant plus.



De toute évidence, il pouvait attendre. Il devait avoir confiance en Naruto et le laisser se débrouiller tous seul !







***







Naruto et ses parents étaient assis au milieu d’une grande plaine parsemée de fleurs et d’herbe verte. Le ciel était aussi bleu que ne l’étaient les yeux de son père, et le soleil blanc éclairait les environs. À quelques mètres se trouvait un grand arbre qui les couvrait d’une ombre paisible, et une brise douce leur caressaient la peau. Une grande nappe était étalée entre eux, et ils étaient chacun assis à un de ses côtés. Kushina avait l’air extatique, et Minato semblait détendu, naturel. Le couple en avait sans doute rêvé. Naruto ne chercha même pas à comprendre comment l’infini blanc avait changé en ce petit paradis… et il se contenta d’écouter ce que ses parents avaient à lui dire. Car ils avaient à dire en effet.



«- Naru-chan » prononça Kushina en attirant son attention. « Minato et moi sommes décédés il y a longtemps… Le jour où tu es né. Nous avons plusieurs choses à te dire… Et même si j’aimerais uniquement passer un moment avec toi et ton père comme une vraie famille, nous manquons de temps. »



«- Malheureusement Kushina a raison, Naruto-kun. Les empreintes que nous avons apposées à ta naissance ne dureront pas longtemps.»



Naruto acquiesça, et les incita à continuer, leur signalant qu’il était à leur écoute. Et ainsi, Minato et Kushina expliquèrent de façon plus ou moins détaillée leur vie à leur fils, qui plongea dans ses réflexions en les écoutant. Minato et Kushina s’étaient connus dès l’académie, lorsqu’ils avaient sept ans. Kushina vint apporter sa confirmation quant à ce que Jiraiya lui avait dit. Kushina avait été amené d’Uzushiogakure no satō à Konohagakure no satō dans les termes du contrat établi entre Senju et Uzumaki, qui disait qu’un Uzumaki d’une génération différente était destiné à être envoyé à Konoha pour devenir le Jinchuuriki du Kyuubi. Dans un sens, Kyuubi était donc une possession légitime du clan Uzumaki. Kushina avait eu très peur de devenir une Jinchuuriki, ayant été choisie parmi le clan pour son lien direct avec Mito Uzumaki, puisque sa petit-fille, ainsi que pour le fait qu’à déjà six ans, elle disposait d’une maîtrise parfaite du chakra des Uzumaki. Elle avait le pouvoir de réprimer Kyuubi, et en plus d’avoir un Fuuinjutsu, son corps était celui d’un véritable Jinchuuriki. Tous comme lui.



Kushina regarda le ciel, perdue en fixant les nuages blancs, semblant se remémorer son enfance, sous les yeux observateur des deux hommest, père et fils. Pourtant, elle n’avait pas eu peur très longtemps. Quelques jours après son arrivée à Konoha, la petite Uzumaki avait rencontré une personne célèbre et crainte partout dans le monde. Elle rencontra sa grand-mère, Mito Uzumaki. Âgée de près de soixante-dix années, Mito Uzumaki faiblissait et son contrôle sur le Kyuubi s’amenuisait. C’était elle qui avait demandé de léguer le Kyuubi à un successeur Jinchuuriki, le temps lui étant compté quant à la durée de son influence sur le démon renard. Dans la semaine qui suivit, Kushina et Mito s’éloignèrent du village avec une escorte, et en deux heures, le Kyuubi fut transmis de Mito à sa petite fille sans aucun problème. Le transfert avait été simple, et même si le Kyuubi avait essayé par plusieurs fois de s’échapper de l’influence des deux Uzumaki, le chakra combiné des deux femmes le mit au pas.



Pendant plus d’un an, Kushina vécut avec Mito, qui lui apprit l’essentiel sur la vie, les shinobi, et la pensée humaine. Elle lui enseigna beaucoup de choses et l’initia à la maîtrise du Kyuubi. En un an, alors qu’elle n’avait que sept ans, Kushina était devenue une Jinchuuriki d’un niveau correct, et était en passe de devenir encore plus douée. Malheureusement, Mito vint à mourir. La matriarche de Konoha, l’une des dernières Senju, s’éteignit paisiblement dans son sommeil, prête à rejoindre l’homme qu’elle avait toujours aimé et qui lui avait manqué durant toutes ces années. Mito Senju, qui n’avait aimé qu’un seul homme de toute sa vie, mourut alors. Kushina se retrouva alors seule. Car oui, elle ne connaissait à ce moment personne à Konoha d’autre que Mito et le Sandaime Hokage. Sa présence à Konoha avait été tenue secrète ainsi que sa nature de Jinchuuriki. La solitude qui la toucha à la mort de sa grand-mère la bouleversa profondément, bien qu’elle fut aussitôt prise en charge par Hiruzen Sarutobi et introduite officiellement à Konoha.



Normalement, les Uzumaki à cette époque, étaient très célèbres et admirés. Ce ne fut qu’aux manœuvres du Sandaime Hokage que Kushina put entamer sa vie avec Konoha de façon relativement anonyme. Et ainsi, Kushina fut pourvue d’une tutrice et d’un logis, commençant dès lors les cours à l’académie des ninjas en tant que deuxième année. Mito lui avait toujours dit que la force et la stabilité d’un Jinchuuriki s’en tenait à l’amour qu’on pouvait lui offrir. Le vide au cœur qu’avait ressenti Mito avait vite été comblé par l’amour de son mari, Hashirama, et de son clan par alliance, les Senju. Mito lui avait dit que la priorité de Kushina était d’être comblée autant qu’elle ne l’avait été, et la vie avec sa grand-mère lui avait en effet comblé le trou. Mais sa grand-mère n’étant plus là, Kushina venait de réaliser ce qu’était le fléau du Jinchuuriki… et si on aurait pu croire que l’académie lui aurait apporté de ce côté-là, il n’en fut rien.



«- Pourquoi ?» questionna soudainement Naruto. « Papa a dit que tu n’étais pas très populaire à l’académie… Comment ça se fait ? »

Kushina regarda son fils, avant de rougir de gêne en regardant Minato avec un petit air de reproche. Elle soupira, mais décida toute de même de répondre à Naruto. « Comme ton père l’a dit, à cette époque, j’étais toute ronde, et mes cheveux rouges ont fait que tout le monde se moquait de moi en me comparant à une grosse tomate. Je m’entendais donc très mal avec tout le monde et j’étais très agressive.»



«- Même avec papa ?» Kushina et Minato se mirent à rire. « Surtout avec ton père… Si j’étais une fille ressemblant à une grosse tomate, Minato était un garçon qui ressemblait à une fille. Il avait l’air tout floconneux. Un peut comme toi bien que tu ai hérité de mes yeux. Et ses notes étaient plutôt normales alors que les miennes étaient un peu plus… basses, et je ne supportais pas ses manies d’élève calme et modèle.»



«- Beaucoup plus basses, chérie» corrigea Minato, alors que Kushina mit un doigt à sa bouche dans la gêne, sachant qu’elle était découverte.



«- Bon d’accord, beaucoup plus basses si tu veux … ‘ttebane !» maugréa-t-elle en faisant une petite moue. « Enfin bref, je ne supportais pas du tout Minato à cause de nos différences, malgré qu’il était sans doute le seul à m’avoir montré une véritable gentillesse et de ne jamais s’être moqué de moi à cause de mes cheveux et de mes joues. »



«- Et puis » intervint Minato avec un grand sourire. « Même à cette époque, tu étais à mes yeux la fille la plus mignonne et intéressante de notre classe. »



«- Mon Mina-kun… » Murmura Kushina, touchée par la révélation de son époux. Il n’y avait aucun doute qu’il était l’homme qu’elle aimait.



Minato rit au regard plein d’amour de sa femme, avant de regarder son fils. « Kushina ne me supportait absolument pas à l’époque surtout pour une raison. Nous avions le même objectif. Je voulais devenir le Yondaime Hokage, et Kushina voulait devenir la première femme Hokage. Kushina avait manie de crier partout qu’elle allait devenir Hokage plus tard » Révéla Minato sous un haussement de sourcil de Naruto.



«- Vous vouliez être Hokage tout les deux ?!» s’exclama Naruto, sous les regards aimants de ses parents. « J’ai tenu de vous deux apparemment… Même si Hashirama-Oji-san a pas mal aidée lui aussi ! »



«- C’est une évidence » Répondit Minato, trouvant en effet le constat assez amusant. « Kushina criait chaque jour depuis son entrée à l’académie qu’elle serait Hokage. Lorsque notre Chūnin instructeur nous a fait un cours sur l’ambition shinobi, il nous a demandé de révéler nos rêves. Dès lors que j’ai révélé vouloir être Hokage, Kushina m’a fixé comme si j’étais un ninja ennemi. Mais c’est compréhensible, elle était tellement obnubilée par ce rêve qu’elle se l’était approprié et ne reconnaissait pas l’existence d’opposant au titre. Alors tous les jours, elle venait m’embêter et me taquiner en disant que je n’étais qu’une mauviette incapable de devenir Hokage. En gros, Kushina, ma future femme, était au départ ma rivale. Et pour me jouer des sales tours, elle était vraiment très douée.»



«- Au final, l’acharnement que j’avais sur Minato à l’embêter est devenu habituel. En fait, là encore ce qui me poussait à continuer c’était que même si je l’enquiquinais, Minato restait calme et poli. Je n’ai jamais compris ce côté de Mina-kun de rester imperméable à toute offense, et à l’époque ça me rendait furieuse parce que je me ridiculisais en voyant que toutes mes tentatives de le perturber étaient inutiles » Continua alors Kushina, gloussant légèrement en regardant son mari, qui arborait un visage timide. « Jusqu’à nos onze ans, nous avons eu cette relation. Sans le savoir, en étant entièrement obsédée à prouver ma supériorité à Minato, le vide que j’avais au cœur depuis la mort de Mito-baa-chan se dissipait. Lorsque l’académie s’est terminée et que nous avons été initiés Genin, j’ai été séparée de Mina-kun. J’ai été introduite dans une équipe de Genin standard avec qui j’ai eu une relation lambda, alors que Minato a été repéré par Jiraiya et pris sous tutelle. J’étais morte de jalousie quand j’ai appris que Minato était devenu le disciple d’un des Sannins. »



«- J’ai rencontré Jiraiya-sensei de façon assez particulière » prononça Minato. « Ce vieux pervers observait en cachette les filles dans les sources chaudes… Et je l’ai fait repérer. » rajouta-t-il en riant. À côté, Kushina fronça les sourcils « Ce vieux vicieux débile… » bougonna-t-elle.



«- J’ai revu Kushina quelques années plus tard. J’avais appris entre temps qu’elle et son équipe avaient été en désaccord et qu’elle les avait quitté pour continuer seule. Et puis… Il y eut un incident.» Naruto se questionna lorsqu’il perçut le malaise de Minato et l’expression peinée de Kushina.



«- Un incident ? Quel genre d’incident ?» demanda-t-il alors.



«- Alors que nous avions quinze ans, Kushina fit une mission de rang A en solo dans le nord du pays du feu, à la frontière. À ce moment-là, ta mère ne contrôlait pas encore parfaitement Kyuubi et elle ne l’utilisait par conséquent jamais. Elle s’est battue avec l’objectif de sa mission, mais son adversaire était de rang A, elle ressortit donc de l’affrontement victorieuse mais épuisée. Kumo avait réussi à infiltrer le village et avait attendu qu’elle ne revienne chez elle. Elle fut alors prise en embuscade par une escouade de ninjas de Kumo. Le père de A Yotsuki, le Raikage, avait un faible pour voler les Kekkei Genkai d’autres villages cachés, et il avait eu vent de la capacité de Kushina à réprimer les Bijuus, et avait donc l’ambition de la kidnapper et de la faire s’intégrer au programme de réinsertion des clans à Kumo… Ou alors pour lui sceller Nibi ou Hachibi et faire d’elle une Jinchuuriki de Kumogakure. Bien sûr, Kumo ignorait que Kushina était la Jinchuuriki de Konoha, et son enlèvement fut un des facteurs principaux de la troisième grande guerre.»



Naruto connaissait déjà cette histoire. Il se doutait que sa mère devait avoir beaucoup d’animosité pour le village caché des nuages. Mais il ne préféra rien dire. Ses parents lui faisaient une leçon d’histoire après tout. Ce fut Kushina qui continua.



«- Konoha apprit dans l’heure qui suivit mon enlèvement, et même si personne ne comprit pourquoi, Hiruzen-jiji déploya toutes ses unités d’ANBU et beaucoup de Jōnins et Chūnins. Malgré cela, l’escouade de ninja de Kumo parvint à les semer, et j’étais à deux doigts de traverser la frontière, toute seule. J’étais désespérée. Je me rappelle encore à ce moment-là l’état d’esprit dans lequel j’étais. Je savais à quoi j’étais destinée si Kumo réussissait à m’enlever. J’aurais servi d’outil de reproduction toute ma vie pour plusieurs des clans prestigieux de Kumo, et je maudissais de toute mon âme cet avenir. Au final, je n’ai pas abandonné, et de l’endroit où j’ai été attaquée jusqu’à la frontière, j’ai discrètement arraché cheveux par cheveux pour laisser des indices de mon passage. En temps normal, espérer être retrouvée de cette façon serait de la folie. Mais je n’avais rien d’autre.»



«- Mais Papa t’a retrouvé, n’est-ce pas ?» murmura Naruto avec un un de ces rare prit sourire, ayant deviné ce qui s’était passé. « C’est digne d’un conte de fée… »



«- Oui… » Répondit Kushina, toute aussi rêveuse. « C’était un miracle. Mina-kun me retrouva et combattit mes ravisseurs. Comme un prince charmant, il me libéra, et alors qu’il me portait comme une princesse, à la cime d’un arbre, tous les deux seuls, en me souriant… Il m’a dit que c’étaient mes jolis cheveux rouges qui lui avaient permis de me retrouver. À cet instant, il fut à mes yeux le plus beau de tous les ninjas. Et ces cheveux que je détestais m’ont au final guidés vers l’homme de ma vie. Depuis ce jour, j’aime mes cheveux. »



Lorsqu’elle passa délicatement ses mains dans ses cheveux, il fut évident pour Naruto qu’elle disait la vérité. Puis vint la guerre. L’enlèvement de Kushina avait été un des facteurs principaux quant à la déclaration de guerre des cinq nations entre elles. Les relations entre Konoha et Kumo étaient devenues encore plus tendues qu’elles ne l’avaient déjà été. La mort du Nidaime Hokage avait opposé Konoha et Kumo de façon radicale, ce qui avait abouti à la victoire de Konoha lors de la première et deuxième guerre shinobi. La tentative de kidnapping de Kushina Uzumaki avait fait se fermer les interactions diplomatiques entre l’alliance Konoha-Uzushio et Kumogakure. Le Sandaime Raikage étant un homme belliqueux et agressif, il avait été particulièrement contrarié par l’échec de l’enlèvement de l’Uzumaki. Lorsque le pays du feu avait progressivement fermé ses frontières avec le pays de la foudre, le daimyo du pays de la foudre était venu sermonner son Raikage, lui reprochant sa bêtise, son manque de prudence et son ambition d’armement démesurée. Après cette humiliation, le pays de la foudre commença économiquement à payer le prix de l’erreur du Sandaime Raikage.





Le pays de la foudre était un pays reposant énormément sur le commerce, et les routes commerciales avec le pays du feu étaient cruciales, pour la simple et bonne raison que le commerce de la péninsule était centralisé en Hi no Kuni pour se répartir sur le continent. Le pays du feu, aussi bien commercialement que géographiquement, était le centre du monde. Et à long terme, le pays de la foudre se serait certainement effondré de lui-même, incluant Kumogakure. C’était inconcevable. Le Sandaime Raikage alla donc négocier une entente avec Iwagakure et le Sandaime Tsuchikage. Kumo aussi bien qu’Iwa étaient en très mauvais termes avec Konoha. Par plusieurs fois, Iwa avait essayé d’installer un glacis de protection avec Taki et Kusa no Kuni pour avoir un avantage géographique sur Konoha. Ses plusieurs tentatives d’invasion avaient été des défaites cuisantes, Konoha ayant soutenu les villages mineurs. De par ce fait, non seulement Iwagakure avait été repoussé facilement, mais en plus, Konoha avait grâce à cela édité des pactes d’alliance avec Takigakure et Kusagakure. Ses relations étant très bonnes avec Yu no Kuni, la feuille avait donc un avantage stratégique, et Iwa n’avait comme bouclier que sa frontière.





Lorsque le Sandaime Raikage vint à Ōnoki déposer sa requête, même s’ils ne s’appréciaient pas, ils se mirent rapidement d’accord. Et secrètement, Iwa et Kumo s’étaient temporairement alliés. Pourtant, malgré leur puissante alliance, attaquer un allié de Konoha tel que Takigakure serait revenu à déclarer la guerre à Konoha et ses alliés. Ce que Kumo et Iwa cherchaient à faire, c’était déclarer la guerre à Konoha, et uniquement Konoha, de façon intermédiaire. Pour eux, la solution était toute indiquée. Quatre ans après la tentative d’enlèvement de Kushina, alors que Minato et son amante avaient dix-neuf ans, Kumo et Iwa, aidés de nombreux mercenaires et de quelques villages mineurs, ainsi que quelques détachements de Kiri, attaquèrent par surprise Uzushiogakure no satō et l’assiégèrent. En moins d’une semaine, la grande métropole du Fuuinjutsu vit ses murs s’effondrer et les troupes ennemies entrer. S’ensuivit alors le génocide d’Uzu no Kuni mondialement connu, et surtout, mondialement nié.





Le génocide d’Uzushio n’était qu’une manœuvre de Kumo pour provoquer Konoha. Uzushiogakure n’avait de relations diplomatiques qu’avec Konoha, son seul allié était donc la feuille. L’attaque et l’annihilation de Uzushiogakure fut la goutte en trop, celle qui fit déborder le vase. Konoha déclara alors la guerre à Kumo, Hiruzen étant bouleversé par la tragédie d’Uzu et en colère contre Kumogakure. La déclaration de guerre de Konoha contre Kumo excita tous les villages cachés de la péninsule. Il fut évident qu’Iwagakure déclara la guerre à Konoha, révélant son alliance avec Kumo. Peu après, Suna déclara la guerre à Iwa, et tous les villages mineurs furent impliqués de force dans le conflit, devenant les territoires de guerre entre les différentes factions. Et ainsi commença la troisième grande guerre des ninjas, la plus meurtrière des trois – le nombre de mort ninja aussi bien que civile atteignant les trois millions.



Sept ans après, les pays faisant une guerre d’usure, ce fut de nouveau Konoha qui remporta la guerre mondiale. L’issue de la guerre fut dévoilée avec la naissance du Kiiroi Senkō, Minato Namikaze. Il battit à lui seul Iwagakure en décimant l’un des pelotons de la pierre, et créant ainsi une brèche dans les défenses fragiles d’Iwagakure. Rapidement, Iwa fut chassée de Kusa no Kuni avec un nombre de perte hallucinant. La menace de Minato Namikaze fit que les autres pays n’avaient plus les moyens dissuasifs aussi bien que militaires de continuer le combat. En moins d’un mois, tous les ennemis de Konoha déclarèrent leur reddition. Iwa humiliée aussi bien que Kumo épuisée. Le Sandaime Raikage étant mort, Kumo n’avait plus suffisamment de raison de continuer la guerre. Et comme tous les autres perdants, le nuage se laissa dicter les termes de sa reddition par Konoha. La troisième grande guerre des ninjas venait de se terminer, et comme les deux autres guerres, Konoha faisait partie des gagnants.



«- Puis ton père est devenu Yondaime Hokage à vingt-sept ans » Prononça Kushina. « J’étais si fière de lui lors de son sacrement. »



«- Mais tu ne voulais pas être Hokage toi aussi, Kaa-chan ?» Questionna Naruto. « Je n’avais plus besoin de cela. Au départ, je voulais être Hokage pour que les gens me respectent et pour montrer que ce n’était pas parce que les garçons m’appelaient "La tomate" que j’étais inutile. Ensuite, ce motif est devenu obsolète. Lorsque j’ai rencontré Minato, mon motif de devenir Hokage était que je voulais lui montrer que j’étais supérieure à lui.»



Naruto acquiesça, et sa mère continua. « Mais finalement, je n’ai pas eu besoin du titre de Hokage pour montrer à ton père que j’étais meilleure que lui. À ton avis Naru-chan, qui a permis à ton père d’aboutir au Hiraishin no jutsu ?» demanda-t-elle avant que Naruto ne réalise. « Et oui. J’ai entièrement appris le Fuuinjutsu à Minato ! Après tous, dans ce monde, il n’existe personne et n’existera jamais personne de plus doué dans le Fuuinjutsu que les Uzumaki ! Et quant au titre de Hokage pour le titre de Hokage… Je suis la femme de Minato. Il me demandait beaucoup plus de conseil qu’à quiconque, dattebane ! Après tout, nous vivions à l’écart des gens, et très peu étaient au courant de mon mariage avec Minato. »





«- Kushina ne m’a pas seulement appris le Fuuinjutsu, Naruto. Elle m’a aussi permis de créer le Rasengan. Et même si elle n’est pas très douée en ninjutsu élémentaire, elle reste très compétente. Et surtout, c’est une science infuse du Fuuinjutsu. Il m’arrivait des fois de discuter avec elle dessus, le lendemain matin, elle était toujours en train de parler. Et d’un côté… Tu as bel et bien hérité de son talent dans l’art du scellement, Naruto. Recréer le Hiraishin aussi rapidement… Il n’y a que toi qui pouvais le faire, ainsi que Kushina, même si elle n’a jamais voulu l’utiliser.»



Naruto en fut flatté, et remercia son père du regard. « Père, Mère… Vous m’avez raconté beaucoup de choses très utiles et intéressantes. Maintenant… Jiraiya, Tsunade et moi on s’est souvent questionné sur comment vous êtes morts. Maman tu avais un contrôle total sur Kurama. Comment as-tu pu le laisser se libérer ?»



Les deux époux se regardèrent, voyant qu’il était temps de parler sur des sujets beaucoup plus grave. « C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons apposé une empreinte de chakra sur ton sceau, Naruto.» Répondit Minato en soupirant, passant une main dans ses cheveux. « Notre intervention ici n’a de but uniquement que de t’informer et de t’aider avec Kyuubi. Pas comme si nous pouvions faire quelque chose d’autre de toute façon. Kushina était enceinte peu après mon avènement en tant que Hokage. Mito a eu plusieurs enfants de Hashirama, et à chaque fois, le sceau devenait extrêmement faible au point que Kyuubi pouvait s’échapper durant l’accouchement. La même chose se produit pour toute femme Jinchuuriki dont la grossesse ne dure non pas neuf mois mais bien dix. Lorsque Kushina t’a mis au monde… Il y a eu un imprévu. »



Un homme les avait piégés. Un homme caché sous un masque ouvert uniquement à l’œil droit, laissant ainsi voir… le Sharingan. Naruto baissa la tête, de honte. Un Uchiha avait gâché sa vie. Un Uchiha comme Sasuke. Et pas n’importe lequel. D’après son père, un seul Uchiha avait réussi à avoir le total contrôle du Kyuubi dans toute l’histoire de l’humanité. Uchiha Madara. Ce n’était qu’une hypothèse, étant donné que l’homme avait normalement été tué par le premier Hokage, mais il ne fut pas impossible qu’il eut survécu et trouvé un moyen de perdurer jusqu’à tenter cette attaque sur Konoha. C’était improbable, mais non négligeable. Et surtout, c’était tout ce qu’ils avaient.





Minato se leva. Kushina l’imita, et Naruto se leva à son tour. Aussitôt, la grande plaine et le ciel disparurent, et ils revinrent dans ce vide d’un blanc pur. Naruto vit que ses parents, de nouveau face à lui, le regardaient avec un sérieux à toute épreuve. Ils semblaient rayonner de cette sagesse, de cette puissance et cette noblesse dont il avait tant entendu de la bouche de Hiruzen-jiji et de Jiraiya.





«- Naruto, l’objectif principal de nos empreintes était de t’aider avec Kyuubi.» Commença Minato. « Alors que j’ai été réglé pour apparaître et reformer ton sceau si jamais il cédait, Kushina a été réglée pour apparaître lorsque tu ferais face à Kyuubi dans l’ambition d’en prendre contrôle. C’est étonnant, mais ce qui vient de se passer récemment a rempli les deux critères. En fait, c’est même plus étonnant que ça. Tu as fait quelque chose que nous penssion jusque la impossible.»



«- J'aime beaucoup Kurama, je m'entend bien avec lui.» répondit Naruto. Kushina prit alors la parole. « Kyuubi a un chakra extrêmement puissant.» S’exprima Kushina. « Très puissant, mais très faible pour un Uzumaki. Peu importe sa puissance, peu importe sa quantité… Un Uzumaki peut baigner dans le chakra de Kyuubi s’il se découvre notre chakra spécial. Et tu as ce chakra spécial, Naruto. Tu as maîtrisé à la perfection le Hiraishin de ton père, tu est un expert dans la plupart des domaines ninjas… Tu as hérité et exploité l’étendue des pouvoirs qui t’ont été légués par tes ancêtres, Naruto. Il va y avoir énormement de personne aprés toi, surtout ceux avec de mauvaise intention. »



Naruto resta silencieux. Il était intérieurement intimidé, impressionné, pas certain de pouvoir faire face a tout les shinobi qui pourrait venir aprés lui.

«- La protection du monde contre Kyuubi et sa terreur est un rôle qui nous a été confié, à nous le clan Uzumaki. Ton amie, Kurama, de tous les démons, est le plus meurtrier, le plus puissant et le plus convoité. Il pourrait détruire le monde, détruit la vie et l’humanité. Il est le pouvoir de la haine et de la destruction. User de son pouvoir fera de toi l'être le plus fort au monde. Mon Sotchi, pour ton avenir, ne t’arrête pas là. Il n’y a pas d’essai.»



Naruto fit un sourire triste, avant d’avancer d’un pas. Il n’avait pas le choix, il le savait. Il pouvait le faire. Il devait le faire. « Tu es un légataire génétique chanceux Naru-chan… Tu as hérité des atouts héréditaires du sang qui coule dans tes veines. Le chakra des Uzumaki et des Senju n’est que l’un des quelques dons auquel tu peux accéder. Ces capacités de lignage qui t'aide mais aussi menace ton existence… Je veux que tu sois prudent mon bébé. Dehors, des gens dangereux vont vouloir te faire du mal et tu ne seras pas toujours avec Jiraiya et Tsunade. Et sois heureux. Surtout sois heureux, peu importe Konoha, peu importe ce que tu fais… »



Une larme coula d’un œil de Naruto, et se l’essuyant vite de l’index, il fit un brillant sourire à ses parents. « Merci, maman, papa. Et sachez que je vous aime. Tout à l’heure j’étais en colère, et c’est vrai que je vous en veux pour ne pas avoir été là avant, mais je suis aussi très heureux que ce soit vous mes parents. Je vous remercie, au moins pour avoir été là pour moi et m’avoir surveiller tout ces année, même de loin. Ces quelques instants, que nous avons partagé tous les trois… Ils resteront gravés dans ma mémoire pour l’éternité, ainsi que tes beaux cheveux rouges, maman.»



Ses parents rirent doucement à sa réponse, et lui caressèrent chacun une joue, avant de venir lui embrasser tout en le câlinant. Puis ils s’illuminèrent, et commencèrent à se dissiper en une multitude de particules illuminées.



« Nous le savons, fils. Et nous en sommes très fiers… Adieu… » prononça le père. « Merci mon bébé. Merci de nous avoir permit d'être tes parents. Vis une bonne vie rien que pour nous. Nous t’aimerons toujours ! » prononça alors la mère

Et ils disparurent, sous les larmes naissantes et surtout abondantes du fils qui se retrouva seul. Seul, mais différent. Car pour la première fois, il souriait malgré qu’on l’ait abandonné. Il souriait parce que ses parents étaient venus pour lui, pour le voir. Un peu comme ces milliers de fois où il avait attendu vainement leur venue à la sortie de l’académie, en espérant qu’après l’avoir suffisamment pensé, ils seraient apparus.

Pour la première fois de sa vie, il avait fait un horrible cauchemar doublé d’un merveilleux rêve.



***



Une fois de plus Naruto se retrouvé dans un endroit étrange, mais cette fois-ci se le fut encore plus qu'avant car il se trouvais dans une prairie herbeuse dans la quel se trouvé un petit Lac pile au centre avec disperssé autour de lui de manière parfait mais naturel plusieur dixène de cerisier Yoshino gros comme des immeubles, mais se qu'il y avait d'étrange plus que leur taille, se fut que ces dernier été en fleur, et les dites fleurs sont d'un blanc presque pur teinté du rose le plus pâle particulièrement au niveau de la tige. En général, les pétales de ces fleurs tombent, ou plutôt "se dispersent" une semaine avant que les feuilles apparaissent, mais la il semblait pleuvoir de pétales en continue, sans montré le signe d'un quelconque tarissement. Les cerisier senblait possédé des pétales a l'infini. Elles l'étaient.

Plus loin bien au delà de la prairie il y avait une vrai forêt d'arbres géant, de la taille d'une montagne, qui eux aussi, comme les arbres sakura tombé leur feuille a l'infinie, visible même depuit sa position, a l'exeption de quelque feuille orange, la majorité d'entre elle été d'un magnifique rouge vif. De la couleur de l'automne — Sa saison préféré — Le ciel était aussi bleu que ne l’étaient les yeux de son père, avec quelque petit nuage blanc flotant paisiblement, le soleil blanc éclairait les environs.

Le paysage été vraiment magnifique. Féerique. Enchanté.

Se retournent il trouva Kurama, ce dernier été alonger tranquillement sous la pluie de pétale, lui souriant. « Je te félicite Naruto ! Se que tu vien d'accomplire n'est pas a la porté de n'import qui ! » Fier du compliment de sont amie, il lui sourie en retour « Merci... Ou somme nous ?»

«- Nous somme dans ton monde spirituel, maintenant que ton esprit est en paix, il a put reprendre sa véritable apparence, tel qu'il aurait toujours dut être. Bien mieux que se vieille égouts si tu veux mon avis.» Un silence paisible s'installa entre eux, chacun profitant de la magie de l'endroit.

«-Mais passons au chose sérieuse, maintenent que tu peut avoir acces a tout ma puissance sans risque je doit te parler des capacité que je peut conféré a mon Jinchuuriki.» Voyant qu'il avait l'attention du garçon, il continua « Si Shukaku donne une maitrise absolue sur le sable, moi que te confère deux forme de chakra très puissant, chacune possédent leur force et leur faiblesse.



«-La première qu'on appellera la Robe du Bijuu et un mode de chakra qui possaide lui aussi deux sous version : version 1 où l'hôte se recouvre d'un manteau orange translucide formé par des bulles de chakra, qui prend vaguement la forme du Bijuu avec un certain nombre de queues. Ce manteau peut s’étendre pour former des membres de chakra ; plus le nombre de queues formées est grand, plus tu obtiendra de puissance et de vitesse.

La version 2 est atteinte à partir d’un certain nombre de queues, quatre pour toi; l’enveloppe de chakra se densifie pour devenir rougeâtre et opaque, donnant ainsi une invulnérabilité presque absolue, même l'épée de Kusanagi ne pourrai te blesser, un exosquelette du bijū peut également apparaître, donnant encore plus de puissance et de vitesse à l’hôte, à partir de la sixième queue pour toi, Naruto. Sous cette forme tu ne pourra plus utiliser de technique, mais en revanche tu pourra lancé des Bijūdama, contrairement au autre Jinchuuriki, je ne suis pas le plus puissant pour rien. Et enfin la transformation total qui prend ma forme complète, tu deviendra moi, de taille, de corps et de fourrure.» Il prit alors une pose pour voir si Naruto le suivé toujours, chose faite il continua.





«-La deuxième, nous la nommerons Manteau du Bijuu, cette forme recouvrent le corps de l'utilisateur de chakra jaune , qui en émane, rappelant les flammes vacillantes. Dans cette transformations, les capacités physiques de l'utilisateur sont améliorées tant que le mode est actif. Les améliorations plus importantes découlent de l'utilisation d'un plus grand nombre de mon chakras. Le chakra qui entoure l'utilisateur aide également à le protéger des dommages bien que dans une mesure beaucoup moindre par rapport à la défence presque absolue du premier mode. À partir du chakra qui t'entoure, tu sera capables de produire des bras de chakra comme moyen d’interagir avec ton environnement ou d’améliorer tas maniabilité, ou encore faire apparaître d'autres parties de moi formées de chakra, par exemple des queues ou la tête, mais ce ne sera pas une transformation physique. Sous cette forme tu sera également capable d'exécuté tes ninjutsu et de faire des Bijūdama, tous comme tu devrait en théorie être capable de renforcé davantage se mode avec du senjutsu. Tu pourra normalement aussi prêter un peut de mon chakra a d'autre personne pendant un temps limité. Pour la transformation total en revanche tu ne prendra pas mon apparence, il ne sagie en faite d'une transformation qui porte le nom de Avatar Ashura. » Devant cette explication naruto fut confut « Comment sa se fait ? »





«-Je vois que tu as comprit ! Ce n'est pas pour rien que contrèrement à mes frère et soeur Bijuu je possaide deux forme de pouvoir bien spécifique. Père a confier ces pouvoirs à deux personne, la première étant son héritier, son fils cadée, Ashura, et a moi même. En temps qu'ainée et plus puissant des neuf Bijuu, j'était le plus apte a les gardée et les contrôlé. Il s'agie d'une construction de chakra pouvant se tenir debout sur ces deux jambe, sa forme ce constitue de six bras, trois visages ainsi que neuf appeindice qui se situe non pas au niveau du postérieur comme moi mais au niveau des omoplates, tombant dans le dos comme une cape, chacune manipulable individuellement. Cette forme possaide aussi en thèorie plusieur Gudodama géante pouvant cervire d'arme.» Mais les Gudodama étant un pouvoir propre à Ashura et Rikudo et non pas à lui, son Manteau du Bijuu en temps normal ne devrait pas les avoir. Mais Naruto était l'héritier du Sage lui aussi ! La réincarnation d'Ashura ! Donc selon ces prédiction, le mode Avatar Ashura devrait les avoir grace a Naruto. Pas qu'il lui dirait cependant, il était trop jeune pour endossé une tel responsabilité.





Naruto fût en constante émerveillement tous du long de l'explication, toutfoit Kurama ne semblé pas avoir fini « Comme tu l'aura remarquer le Manteau du Bijuu et plus puissant et avantageux que la robe du Bijuu, cepandent je doit te conseiller de ne te servire que de la robe pour le moment, le manteau envoie mon chakra en énorme quantité et le mélange au tien mais ton corp est encore trop jeune, as ton âges l'utiliser plus de cinq minutes serait trop dangereux pour toi donc garde la pour le cas d'urgence absolue.»





Souriant plus a son partenaire il leva son pouce en s'expriment « T'inquiète pas Kurama, ces ton chakra ! Je ne lutiliserait que lorsque tu voudra bien me le prêter.» Sourient lui aussi davantage, il décida de détourné Naruto de son affection croissante. Il avait une certaine fierté a protégé aprés tout « Tu devrais retourné dans le monde réelle, il y a des gens qui t'attende dehort ! »







***





Lorsque Naruto revint à lui… La première chose qu'il vit fût le ciel. Il ne sentait pas son corps. Il ne sentait absolument rien de son corps, et il ne comprenait pas. Il se sentait quelqu’un d’autre, c’était une sensation extrêmement étrange ! Il se sentait vraiment quelqu’un d’autre, quelque chose d’autre. Il sentait bien le sol sous lui mais n’arrivait absolument pas à discerner le sable et la terre, il sentait bien l’air autour de lui, mais ne discernait pas sa température ou son mouvement. Mais surtout, c’était bien le fait de sentir ses membres qui le dérangeait. Le fait qu’il avait des pattes et un corps allongé, et des crocs ainsi que de la fourrure… Tout ceci le choqua. Le fait qu’il était géant de plus de quatre-vingt mètres et qu’il était en fait Kurama ne le choqua que plus. Il sentait même les muscles de ses queues raccordées à son postérieur, et il trouvait ça particulièrement étrange et perturbant. Regardent ces pattes il constata peut de différence, comme celle des humains, il avait cinq doigts avec pouce opposable, mais elle était poilue avec d'immence griffe acéré.

Le choc en découvrant qu’il était le Kyuubi passé, il prit en compte alors complètement son environnement, en ce fut cette fois sans surprise qu’il comprit que c'était bien lieu qui avait transformé une partie de la fôret de la mort en plaine sur un rayon de huit-cents mètres, soit un diamètre de un killomètre deux cent. il vit Jiraiya debout à une vingtaine de mètres devant, et Naruto fut soulagé en sachant que les personnes qui c'était invité étaient saufs.

Naruto soupira de soulagement, ce qui fut traduit ici dans un grognement rauque et menaçant. Quand il vit Jiraya se braquer, Naruto s’empressa de parler. Il s’étonna quelques secondes du timbre démoniaque de sa voix. « Woa, alors ca ses trop bizard ! » Dans le corps immense de Kurama, les sensations fûre étranges de se sentir dans un corps qui était le sien sans l’être. Dans un premier temps, c’était très gênant. Si jamais les gens qui voyaient un Jinchuuriki en mode Bijuu étaient surtout épris de terreur absolue, lui, était très gêné pour la premières fois qu’on le voyait comme ça. Car Naruto se sentait réellement nu… Cela prouvait à quel point le corps de son amie était le sien.

Naruto regarda Jiraiya qui avait l'avait approché, et lui demandant « Naruto ? Ces bien toi ?» Il hochat alors de la tête alors que plusieur centaine de shinobi, jonin et ANBU, apparaisser devant lui, Sarutobi en tête très vite suivie par Tsunade, Kakashi, Zabuza et étrangement les trois conseiller du Hokage, Homura Mitokado et Koharu Utatane et Danzō Shimura.





Pendant plus de vingt minutes, Naruto essaya donc d’effacer de façon imaginaire le corps de Kurama. Il imagina le corps de Kurama se transformer de façon inversée en lui. Et comme par magie, le corps du Bijuu disparut de la même façon, rétrécissant et ne devenant que chakra, laissant ainsi Naruto ressortir du nuage de chakra démoniaque avec un sourire fier. Jiraiya cria victorieusement avant de courir féliciter son filleul. Après tout, ils pouvaient bien s’offrir cette petite joie. Naruto avait maitriser son Bijuu, il avait accompli un véritable exploit.



En moins de temps qu’il ne fallut pour le dire, Naruto fut percuté dans une violente étreinte par une Tsunade à la fois folle de joie et folle d’inquiétude. Jiraiya regarda tout les shinobi présent avec amusement, tous regarder le garçon avec facination, respect et crainte. Normal, contrôler le plus fort de tous les Bijuu n'était pas a la porté de nimport qui, et suffisait a faire de lui, un garçon de persque treize ans l'une des personne les plus fort des Nation élémentaire. Naruto avait beaucoup à raconter.



Sarutobi vien lui aussi au coté de son petit protégé « Naruto ? Comment te sens tu ?» Regardent ces main, ouvrant et ferment ces doits avec espectative, il fit un petit sourire « Fatigué mais sa va.» Il s’endormit aussitôt qu’il retomba dans les brat de Tsunade… Aussi, ce fut sur ces mots qu’ils le raccompagnèrent aux composer des Senju. Toutfois, que se soit Sarutobi, Jiraya, Tsunade, Kakashi ou Zabuza aucun se manqua la lueur macabre et de convoitise qui brillet dans les yeux du vieux faucon de geurre. Danzō Shimura regarder Naruto comme s'il n'était même pas un être humain, comme si il contemplet un simple objet.





Oui ! Que se soit dans les être vivant ou dans une institution comme Konoha, il y avait toujours une part d'ombre qui getté.