Avancé pas à pas.

par Kagaho-kun





Les yeux de naruto s'ouvrire alors que le song de sont réveil frappé dans ces oreilles, tournant la tête vers se dernier par réflexe, il constata qu'il était bien l'heure a la quel il voulait se levé. six heure. Clignient des yeux et les frotents pour s'éclaisir les esprits, il sourir au souvenir de la veille, après être allez ramener le parchemain a jiji, Iruka avais voulu l'enmené manger chez ichiraku, et ceux malgret son insistance pour dabord passer par l'hôpital afin de soigner ces bléssures, finalement il était d'abord allez vérifié ces bessure et aprés ils étaient allez manger.

Dans une semaine, il avais rendez-vous à l'academie pour être placé dans une équipe sous la direction d'un jonin-sensei, parfait, sa lui laissez une bonne semaine pour recréé le hiraishin no jutsu, ou du moin essayé.

L'entrainement avec Hashirama Oji-san et Mito Baa-chan lui avait donné une bonne lancé dans ces capacité. Toutfois il était encore loin d'avoir un haut niveau. Alors qu'il se leva pour faire sa toillette, il en profita pour faire le point sur ces capacité. Hashirama Oji-san lui avait apris les bases de tout les nature élémentaire, cepandant sa ne voulant pas dire qu'il connaisai tout les ninjutsu, déjà il fut évidant que les techniques des éléments fûton et raiton était au zéro absolu, se qui était normale car Hashirama ne connaissais lui même aucun jutsu de ces éléments respectif. Pour le katon, Hashirama lui avais noté dans un petit rouleau les mundras et le fonctionnement de chaque technique qu'il connaissais de son ancienne amies, Madara Uchiha.

Hélas dans le monde réelle, la théorie et la pratique était deux chose complètement différant, si il avait apris par coeur les signes incantatoire, il était parfaitement incapable dans exécuté la plupart, en fait il en maitrisé qu'une seul, le Katon - Karyû Endan Celui-ci crâche un long et puissant jet de feu tel celui d'un dragon. Cette technique est représentée comme une un jet à faute pression de flamme qui n'a pas de forme fixe. Il semblerait également que, en augmentant la quantité de chakra insufflée aux flammes, elles deviennent plus chaudes et apparaissent de couleur blanchâtre. il avais du pain sur la planche, et sa lui prendrait plusieur année pour les maitrisé tout, ou quelque mois avec l'aide de beaucoup de clone.

Le doton en revanche avait été sujet a débat avec Hashirama, pour lui étant donner que le mokuton et le doton venais tout les deux du sol, de la terre, il vallait mieux prévilégier la manipulation du bois car plus fluide, polivalant et dévastateur. Cepandent, bien que Hashirama avait vu une certainne logique dans ces parole, il avait tout de même tenu a lui apprendre un ou deux jutsu en doton.

Doton- Shinjuu Zanshu. La Décapitation fatale: L'utilisateur se cache préalablement sous la terre, et se place juste en dessous de son adversaire. Pendant ce temps, il doit dissimuler au maximum sa présence, afin de ne pas être repéré par son ennemi. Dès qu'il parvient à sa hauteur, il sort vivement la main du sol, et agrippe le mollet de la personne ciblée. Dès que son adversaire est saisi, le ninja l'attire dans le sol, et l'enterre complètement, jusqu'au niveau du cou, laissant ainsi la tête hors de la terre. A ce stade, l'adversaire est complètement immobilisé, le rendant vulnérable.

Doton- Doryuudan. Souffle du Dragon de Terre: Le ninja crée, à partir de Boue, une tête de dragon. Celle-ci va ouvrir sa gueule, et cracher sur sa cible plusieurs projectiles de boue qui se fendent l'air, et percutent violemment l'adversaire. Après avoir tiré tous ses projectiles, le dragon disparaît, et se transforme à son tour en torrent de boue, encore plus dévastateur que le premier, si bien que l'adversaire ne glisse plus, mais est emporté par le courant, mais aussi blessé par les débris de roche, voire même totalement recouvert.

Mais en revanche les élément avec les quel il avait le plus travailler était sens aucun doute le Mokuton et le Suiton. Comme avec le Katon, son Oji-san lui avais écrie dans le même parchemin tout ces technique Mokuton du simple Moku bunshin no Jutsu jusqu'au légendaire et tant redouté Senpō Mokuton: Shin Sūsenju, mais comme pour le Katon, il était très loin de tout les maitrisé , le plus puissant jutsu a laquel il avais acces pour le moment était le Mokuton: Mokuryū no Jutsu, se qui était déjà assez bien au vu de la taille et de l'efficacité de se dernier, en revanche les techniques plus avancé comme le Mokuton: Mokujin no Jutsu, ou les techniques de réprésion des Bijuu était encore hors de porté. Il n'y avait pas de secret, si il voulait pouvoir les exécuté, il allait devoir s'entrainé. La même chose pouvait être dite sur son senjutsu, bien qu'il soit capable de rentré en mode Sage, il lui fallait une demi-heure, trois quard-d'heure pour passer en cette état, donc inutile en plein combat.

Le Suiton par contre était sans doute se dont il était le plus fier, car depuis que Hashirama Oji-san lui avait palé de son frère, le Nidaime, Naruto n'avait eu plus qu'un seul objectif en tête, atteindre une maitrise de l'eau au moin aussi bonne, et il était tout proche. Il pouvait tiré de l'eau a partir le l'umudité dans l'aire, pas en quantité suffisante pour effectuer un jutsu comme le Suiryûdan no Jutsu mais il pouvait envoyer de l'eau, utile pour une diversion. Mais il était proche, très proche. Dans quelque semaine il arriverai a se niveau, surtout maintenent qu'il pouvait crée plus de cinq cents Kage Bunshin.

Oui, Naruto pouvait sans aucun doute affirmé qu'il était devenu plus fort, mais il avais encore beaucoup de travail pour arrivé au sommet. Il avait désidé que aprés sa rencontre avec son équipe et leur jonin-sensei, il irait a la bibliothèque du village pour faire une liste des jutsu Fûton et raiton qu'il voulais apprendre, car si il y avait bien une chose qu'il détesté par dessus tous, c'était d'avancé a l'aveuglette. Une fois tout les ninjutsu de chaque élément chosie, il n'aurai plus qu'a s'entrainer encore et encore, mais au moin, il serait quoi faire.

Prenent le roulot qui renfermet l'objet de ces désir, un sourire malisieux se désina sur ces lèvres, le kage bunshin transmetté toute les connaissences aprise a l'original n'est-ce pas, moin de 10 seconde plus tard, l'appartement de naruto fut remplie de jeune blond tous n'ayant qu'une seul idée en tête, obtenir la technique qui avait fait du Yondaime une légende. Durant tout la semaine, il ne verrai pas le dehort.



-Veille des équipes-



Naruto était assis devant Sarutobi-jiji, aujourd'huit il venait de faire la photo pour complété son dossier shinobi, le dossier était la pièce d'identité du ninja comptenant divers information sur ce dernier, comme son nom, son prénom, groupe sanguin, filliation, numéro de matricule, le tout surmonté d'une grande photo de la dites personne.

Hiruzen Sarutobi avait un sourire satisfait en lisent le dossier de Naruto, confirment une dernière fois que tous étais en ordre, il prit la parole « Et bien Naruto tous me semble être en ordre, ton dossier ninja et complet ». Naruto avait un petit et rare sourire sur son visage, son jiji avait tenu a complété lui même son dossier, tâche qui était normalement accomplie par une secrétaire. Mais il devais admettre que ça l'arranger que sandaime-jiji ai tenue a le faire lui même l'arrangé, la veille, il avait déjà prévu de venir le voir pour savoir comment on pouvais avoir acces au section inférieur de la bibliothèque, l'étude du hiraishin no jutsu avait bien avancé.

- « Jiji je peut te demander quelque chose ? » Le regard surprie sur le visage du veille hokage ne dura que quelque instant, Naruto allez t'il lui demander l'identité de ses parents ? Aprés tout, il en avait le droit, jamais Minato et Kushina n'avait demander a se que l'on cache leurs identité a leur enfants, lui même et le conseil du village avez déjà largement outre passer leur droit en le faisant. La mère de Naruto, Kushina était une petit-fille au Shodai, née de leur second enfant qui était retourné vivre dans le pays d'origine de dame Mito, Uzu no kuni.

Et donc Naruto, en tant que arrière-petit-fils de Hashirama Senju et de Mito Uzumaki était un Senju et un Uzumaki, le conseil du village n'avait aucune autorité dans la politique interne des clan de Konoha, tant que ces dernier ne faisait rien de dangereux pour le village, ils n'avait aucun droit d'intervenir sur quoi que se soit.

La seul personne qui aurait eu le droit de prendre une telle désision pour le garçon c'était Tsunade Senju, la première petit-fils du Shodai née de leur première enfants, rester au village. Mais cette dernièe étant absente, il avait pris la liberté de le faire pour le bien du village. Aprés l'attaque éclaire de Kyubi et la mort du Yondaime, le village était affaiblie, et si Iwa avait apris que Minato avait eu un fils, sa aurai été une véritable invasion d'assassin, dans l'unique but de se vengé de l'umiliation suite a leur défaite face Yondaime au pont Kannabi en tuant son fils unique. Le pont Kannabi était un pont situé sur le territoire de Kusa. Durant la Troisième Grande Guerre Ninja, ce pont constituait un point d'accès pour les troupes d'Iwa, leur permettant d'envahir le Pays du Feu, donc Konoha chargea l'Équipe Minato de le saboter, se qui avait entréné le défaite du Iwagakure no sato. Peut-être s’était-il passé vingt ans depuis la troisième guerre, mais la rancœur pouvait être tenace. Surtout dans les villages agressifs comme Iwa…

Un sourire fleurie sur le visage ridé de Hiruzen, si Naruto voulait connaitre qui ils étaient, il le lui dirait, lui expliquerai tout. Surtout aprés avoir vu la maturité dont-il avait fait preuve en apprenant qu'il était le conteneur du renard à neuf queue.

Hélas, ces réflaxion et la future question de Naruto fure intéronpu par un évènement dont il commencer a s'abitué depuis quelque temps maintenant. « Tien toi près grand-père, cette fois je vais te battre, et devenir le prochain hokage.» Naruto tourna sa tête et vit un enfant de huit ans courir vers le Hokage. Hélas les ambitions du nouvel arrivant mourure lamentablement lorsque se dernier marcha sur sa propre échappe et s'étalla de tous son long sur le parquet. Naruto se mordit les lèvres pour ne pas éclater de rire, luxe que Kurama ne se gênait pas d'avoir.

Naruto détailla le nouvel arrivent, il avait les cheveux courts hérissés bruns et les yeux noirs, une de ses dent était légèrement cassée, il portait une chemise jaune avec le symbole de Konoha en rouge, un short gris et une longue écharpe bleue. Naruto remarqua qu'il portait un casque gris, qui avait une face orange, un cercle rouge sur le côté gauche, et avait un trou dans le haut de ses cheveux.

Il soupira et regarda le Hokage qui semblait gêné, le garçon de huit ans se releva en poussant de gémissements de douleur et regarda autour de lui en s'exclamant « C'est pas possible, j'ai du trébucher sur quelque chose !» . Il ne pu protester plus longtemps plus longtemps puisque un homme portant de lunettes noire et ayant un bandana dans les cheveux en s'écriant « Honorable petit-fils ! Tout va bien ? Si je peux me permettre, il n'y a absolument rien qui puisse vous faire tomber.» Naruto les regarda, blasé. "L'honorable petit-fils" releva la tête et fixa Naruto, l'homme qui venait tout juste d'apparaître, quant à lui, se crispa et pensa avec dédain « Je le connais, c'est l'esprit du Démon-Renard !» pensat-il

Naruto remarqua le regard de haine de l'homme mais dit rien, il tenta d'oublier la présence des deux intrus mais le garçon se releva et lui dit soudainement avec colère et en le pointant du doigt « C'est toi qui m'a fait tomber, j'en suis sûr !»

Notre blond, contrarier, se leva et se placa devant l'enfant... pour le souleva par l'arrière du col de sa chemise d'une seul main comme on attrapperais un chat récalcitrant, ce gamin commençait à lui taper sur le système, en plus de gâcher une réunion, mais il osait en plus lui rejetait sa maladresse, il dit avec iritation « T'es tombé tout seul, idiot !», « Lâche-le, laisse cet enfant !» Fit l'homme avec les lunettes noires. « Personne ne lève la main sur l'honorable petit-fils de l'honorable Troisième Hokage.»

Naruto s'arrêta et passa son regard de l'Hokage au gamin et fronça les sourcils, un petit enfant pourri gaté, hein ? il devait le remettre à sa place. Il fut cependant sortit de ses pensées par la voix stridente de l'enfant « Alors, qu'est-ce qui t'arrives ? Tu voulais pas me frapper ? Mais tu ne peux pas parce que je suis le petit-fils de l'Hokage !»

Décidant qu'il avais supporté les deux énergumene, il posa l'enfant au sol sous le sourire grandissant de se dernier... puis fracassa le crâne du sale gamin avec le tranchant de sa main. Paniquer, l'homme accourrut vers l'enfant alors que le Hokage arborait un air ennuyé et las, « il l'a fait ... Enfin du silence. » Pensa Sarutobi.

Naruto sortit de la pièce, ignorant le regard haineux du professeur de l'enfant et commença à prendre la route de son chez-lui lorsqu'il sentit une présence derrière lui, il tourna précipitamment la tête et son regard tomba sur un long tissus qui recouvrait grotesquement une silhouette humaine, qui semblait vouloir lui donner une apparence de pierre, le blond soupira de dépit et tenta d'ignorer la présence du petit-fils de l'Hokage mais celui-ci n'était tellement pas discret que le jeune homme pouvait le sentir à un mètre de lui, il se retourna et se dirigea vers lui, il prit violemment son stupide tissus des mains qui lui avait dû servir pour qu'il se fonde dans l'environnement et dit « Arrêtes de me suivre!»

Il le regarda pour voir son ennuie du moment avoir un petit sourire et dit «- Tu as réussi à me trouver, je ne sais pas comment tu as fait mais je dois avouer que tu est rès fort !». Le jeune homme soupira et le relâche et lui demanda avec indifférence « Qu'est-ce que tu me veux, minus ?», « Que tu deviennes mon sensei ! Apprends-moi, comment tu as fait pour que mon grand-père te respecte !» Fit-il ne faisant pas attention à l'insulte.

Naruto observa quelques instants le gamin, interessée et avec une lueur malicieuse dans les yeux il dit « Suis-moi!». Le gamin obéit et sous le demande de naruto, il dit son nom « Je suis Konohamaru.», « Et moi, je suis Naruto Uzumaki.». Naruto se stoppa tout comme Konohamaru, ils étaient arrivés dans une clairière abandonnée, le jeune homme s'assit sur un tronc de bois et fut suivit par le gamin.

« C'est quoi ton obsession à vouloir vaincre le Sandaime ?» Demanda Naruto en guettant sa réaction. « Pour ne plus être considérer comme " l'honorable petit-fils du Sandaime" mais comme Konohamaru Sarutobi, une personne à part entière ». Fit-il en serrant ses poingts. « Si je me bats contre lui et que je le vaincs, je prouverai à tout le monde que je suis Konohamaru mais pas que le petit-fils de l'Hokage.»

Naruto garda son visage impassible, mais intérieurement, il soupira, il trouvait sa réaction juste, lui aussi souffrait à cause de l'image d'une autre personne qu'on superposait sur lui et savait ce sentiment.

« Tu ne deviendras pas Hokage en battant le Sandaime, c'est impossible, si tu veux être reconnu, tu dois te battre et prouver ta valeur au village. Tu dois mettre dans leurs têtes que tu es Konohamaru et personne d'autre et pour cela, tu dois travailler très fort ». Dit Naruto en le regardant dans les yeux. « Je le sais, Ebisu-sensei m'entraîne pour que je devienne Hokage, mais ça prends trop de temps et je ne veux pas attendre ! Mais grâce à toi, je vais le devenir plus rapidement !» Déclara le gamin.

Naruto soupira et dit « Tu ne comprends pas, il n'y a pas de raccourci pour devenir Hokage ou pour réaliser son rêve. Si tu veux obtenir quelque chose, tu dois travailler très dur et ne pas abandonner, c'est le seul moyen. Même ton sensei, Ebisu-san, ne peux t'aider à prendre un quelconque chemin plus court que les autres puisqu'il n'y en a pas. Tu dois avancer dans ton propre chemin, marqué ta route de tes pas et prouver à tout le monde qui tu es. Ce n'est que dans ce cas-là, que tu pourras devenir Hokage. Tu ne peux pas accèder a ce titre pour avoir d'avoir de la considération puisque ce n'est qu'en ayant de la considération de la part du village que l'on deviens Hokage.»

Konohamaru avait écouter parler Naruto avec des yeux songeurs et enfin , il dit avec enthousiasme « Bien, alors dans cette route longue et sinueuse, j'aurais des obstacles : et toi, Naruto tu en fais partie ! Je vais travaillé tout les jours pour pouvoir un jour te battre et ensuite, je deniendrai Hokage!» Il se leva du tronc de l'arbre et clama haut et fort : « A partir de maintenant, nous sommes ennemis.»

Naruto eut un sourire attendrit et dit « Alors entrainne toi et devient fort, Konohamaru.»

Puis sous les regards émerveillés de l'enfant, Naruto sourit, se leva précipitamment et fit un « Bonne Chance» au gamin avant de disparaître, il avait senti le Chakra d'Ebisu et ne voulait pas avoir à le confronter alors le jeune homme courut chez lui et une fois arrivé, il contemplat ces kage bunshin toujours travaillant sur le hiraishin, mais il ne savait pas ou était partie Mito Baa-chan, totalement épuisée, il se laissa tomber sur le lit.

Il était impatient pour demain, vu qu'il allait annoncer les équipes de Genin.



-le lendemain-



Le vol du dieu de la foudre était incroyablement complexe, c'était un constat indéniable. Pour un ninja normal, même bon en Fuuinjutsu, il était tout simplement impossible de recréer le Hiraishin. Il y avait trop peu de note et trop peu d’explication, de base de Fuuin, de clé ou de caractères. Au départ, Naruto s’était demandé si lui-même allait y arriver, et finalement, il s’était beaucoup mieux débrouillé que prévu. Car après une semaine de nage à l’aveuglette, Naruto avait quand même trouvé à partir de toutes ses notes le secret mystérieux derrière le jutsu du yondaime…

Un jutsu à l’engrenage spectaculaire et si complexe, mais pourtant si simple à saisir pour lui. Le Shiki de l’Hiraishin no jutsu, la formule de conception du sceau, était quelque chose de difficilement concevable. C’était une formule qui, lorsqu’elle était utilisée, créait une déchirure spatio-temporelle. Le Shiki lui-même servant de balise, il était conçu par l’utilisateur en tant qu’empreinte. Une empreinte de l’ADN du l’utilisateur, donc d’une gravure permanente par sang et par chakra. Lorsque le sceau était activé et qu’il perçait à travers l’espace et le temps, il se reliait à l’âme de l’utilisateur et donc, sa bobine de chakra, et lui permettait donc de passer à travers la brèche ouverte pour pénétrer dans un univers immatériel, le redirigeant instantanément au point désigné. En résumé, si Naruto utilisait l’Hiraishin, il ne deviendrait que chakra durant quelque millième de secondes avant de se reformer à la balise. Ce système dépassait toute valeur mathématique et logique régissant le fuuinjutsu normal… Il surpassait en fait toute valeur humaine. C’était incroyable. Une technique légendaire…

Ce qui lui manquait pour réaliser l’Hiraishin, c’était justement une base pour dessiner et composer le sceau final. Il n’avait pas fait beaucoup de progrès pour l’instant… Mais il savait que bientôt, il allait pouvoir y arriver. Il sentait qu’il était proche. Il ne s’inquiétait pas. Il pourrai demander a Mito Baa-chan, mais il devait apprendre a se débrouillet tout seul.



Accutellement naruto arrivé à l'académie pour connaitre ces futurs cooéquipié et la personne qui leur apprendrait de nouvel chose, du moin il l'espéré. arrivant dans la salle de classe il vie que tout les regard c'était tourné vers lui, au exprétion sur presque tous les visages, il était fort probable qu'ils se demandais se qu'il faisait ici vu que normalement, il avais échouer au test du bunshin no jutsu, alors afin coupé a tout regard et évité les questions génente, il décida de levé les mains vers son Hitai-ate, et le resséra. Le bandeau frontal était utilisé pour montrer de quel village caché est originaire un ninja, comme il lu prévu, se mouvement avait attiré leur attention vers se dernier, a sa vu ils comprirent qu'il avait réussie l'examin, et était bien un shinobi officiel tous comme eux.

Se dirigent vers le fond de la classe il s'installa dans le coin pret de la fenetre et attendit la raison de sa présence ici. Se fut au boût de quelque minute, et d'une énième dispute entre Ino et Sakura pour savoir qui allez s'assoir a coté de l'Uchiha, que Iruka entra dans la salle de classe. Mettent fin à tout querel il leur explica très clairement que a partir de maintenet il ne serai plus considéré comme de enfant, le Hitai-ate avait fait d'eux des adultes et qu'a partir de maintenent ils devraient devenir hotonome et faire preuve d'initiative. Ils allaient être tenu responsable de tout leur action et des répercutions qui en découlerai, bonne comme mauvais. une fois son discourt asser explicite sur le sense des responsabilités, il commenca a annocé les équipes, Naruto nota mentalement que les six première équipe n'était constitué que de personne issue de famille civile. Puis se fut le moment.

- « Equipe numéro sept, vous serez composé de Naruto Uzumaki, Sakura Haruno... et de Sasuke Uchiha, votre instructeur jonin porte le nom de Kakashi Hatake » . Si ni Naruto, ni Sasuke se semblère montré de réaction particulière, Sakura elle, sauta littéralement de joie « OUIIIIII, l'amour l'emporte toujours » hurlat-elle la dernière partie en son fort intérieur.

Ino elle c'était littéralement étalé sur son pupitre alors que ces pensé fure l'exacte opposé de sakura « c'est pas juste, pouquoi grand frond se retrouve dans la meme équipe des deux garçon les plus mignions de la classe » car si Ino faisait partie du fan club de Sasuke, et en était meme une des leaders avec Sakura, elle ne pouvait pas niet que Naruto Uzumaki était lui aussi très belle homme, c'est cheuveux aussi doré que le soleil, de magnifique yeux lilas, il était la beauté opposé de Sasuke, mais non moin charmente. Dans quel année, il ferai craqué nimporte quel femme d'un simple sourire. La encore se fut une autre chose avec le garçon blond, tout comme Sasuke en tout ces année d'académie, elle ne pensais pas avoir souvenir d'une quelconque fois ou elle l'aurais vu sourir.

« - Equipe numéro huit, seront réuni Hinata Huyga, Kiba Inuzuka et Shino Aburame, votre instructeur jonin porte le nom de Kurenai Yuhi » la encore il n'y eu pas de réaction particulière des personne concerné, mise a part du sourir de Kiba qui s'agrandi ainsi d'un aboument du petit chien blanc sur sa tête, et de la légère lueur de déception dans des yeux lavande alors que ces dernier se tourné vers un enfants blond au yeux lilas. « L'équipe numéro dix comprendra Shikamaru Nara , Ino Yamanaka et Chôji Akimichi, votre instructeur jonin porte le nom de Asuma Sarutobi », cette fois, Ino fut livide, non seulement grand fort avais une équipe de rêve, meme elle, elle était coincé avec un fénéant de première et d'un garçon qui ne pensais qu'avec son estomac, son monde s'effrondré.

«- Bien, maintenent que les équipes sont faite, il ne me reste plus qu'a vous souhaité bonne chance dans votre nouvel vie de ninja, je tien a vous dire que se fut un honneur pour moi d'avoir était votre profésseur tout au long de c'est année. Vos jonnin sensei vont venir vous chercher » conclut-il avec une révérence.

Petit a petit les jonin vinrent chercher leur équipe pour que finalement il ne laisser que l'équipe sept dans la salle. Actuellement sa faisait trois heures que Naruto et ces co-équipié attender leur future instructeur, et sa devenai vraiment pénible, comment diable on pouvait avoir trois heure de retard a un rendez-vous, pour le coup, Naruto fut vraiment heureux d'avoir laissez des kage bunshin travailler sur le hiraishin. Soudain il sentie un chakra rentré dans le bâtiment, un chakra beaucoup plus puissant que celui de Iruka, pas aussi fort que celui de jiji mais très fort tout de même.

«- VOUS ETES EN RETARD !» Le cri suraigu de Sakura, lui permi de reprendre rapidement contenance. Naruto observa le nouveau-venu avec intérêt. Il n'y avait pas grand-chose à voir du visage de Kakashi Hatake. La moitié inférieure, à partir du nez, était dissimulée par une espèce de cache moulant en tissu d'un bleu sombre. Pour la moitié supérieure, il n'y avait rien non plus à voir sur tout le côté gauche, dans la mesure où l'homme portait son bandeau frontal en biais sur son œil, pour le dissimuler. Son autre œil, assez expressif, n'affichait qu'un air blasé, alors qu'il le passait sur chacun d'eux. Sa coupe de cheveux, en revanche, était assez peu ordinaire. D'une couleur argentée, elle était en forme de balais, ce qui lui donnait l'air d'un épouvantail. Pour le reste, c'était un shinobi dans une tenue assez commune. « Ma première impréssion, vous avez l'ère ennuyeux... retrouvé moi sur le toit dans cinq minutes ». Il disparue des sa phrase terminer.



. . .



Kakashi Hatake n'en donnez pas l'impréssion, mais il avais vraiment envie de rencontré l'équipe sept, mais en même temps, il appréhender beaucoup sa rencontre avec un certain blond. Naruto Uzumaki était le portrait craché de Minato Namikaze, son sensei, le second étant le père du premier se ne fut pas vraiment étonnent, Naruto avait absolument tout de son père : les cheuveux la forme du visage, sauf la couleur de ces yeux qui était le même bleu-violets que sa mère Kushina. Il se demender même comment les gens n'avait pas encore fait le rapprochement. La rencune pour le kyubi pouvais vraiment rendre aveugle. Chibi-minato lui rappeler trop tous se qu'il avait perdu, des membres de l'équipe Minato il était le dernier survivent.

Cinq minutes plus tard, à la demande de Kakashi, l'équipe sept se retrouvèrent tous sur le toit de l'académie. Le jonin, adossé contre la rambarde, observait le trio assis sur un banc en face de lui. Malgré son air nonchalant, il semblait être à la recherche de quelque chose.« Bien, présentez-vous ! » exigea-t-il. « Que voulez-vous dire sensei ? » s'exclama Sakura, toujours en colère. « Nom, prenom, vos goûts, loisir, vos passe-temps », « Et pourquoi vous ne commenceriez pas sensei ? » demanda toujours sakura. « Bon, » commença Kakashi. « Je m’appelle Kakashi Hatake, le reste, et ce que je n'aime pas ne vous concerne pas. Je n'ai pas de rêve pour l'avenir, quand à mes loisirs, ils sont divers et variés ». Une goûte de sueur tomba de la tête des trois genin.

« Bien a vous » dit-il en désignant la seul fille du groupe « Je m'appelle Sakura Haruno », commença la fille avant de jeter un coup d'œil peu discret vers Sasuke. « J'aime… Enfin, celui que j'aime, c'est… Kyaaaah ! En tout cas, j'aime pas l'autre, là » . Et en disant cela, elle pointait Naruto du doigt. Celui-ci haussa un sourcil. Les deux ne se connaissaient pas, du moins elle ne le connaissait pas, n'ayant pas vraiment intéragie avec lui a l'academie. Elle n'avait même jamais adressé la parole à Naruto, il n'y avait donc aucune raison pour une telle animosité…



A bien y réfléchir, il y en avait peut-être une, très enfantine. Sakura, en tant que fangirl dévouée de Sasuke, considérait que quiconque se trouvait dans la même équipe qu'eux deux serait une menace potentielle pour leur amour sincère et véritable! Ainsi donc, par définition, elle ne pouvait que détester le troisième membre de l'équipe, les garçons pour vouloir être meilleur que son Sasuke, et les filles pour détourner d'elle l'attention de son Sasuke. Très mature, vraiment… « Mes projets pour l'avenir sont… Kyaaaah !» poursuivit-elle en rougissant. « Et mes loisirs sont… Kyaaaaaaaaaaaaah !»

« A ce niveau, ce n'est même plus de l'amour, c'est une obsession. » songea Kakashi en grimaçant. « J'avais demandé une kunoichi dans mon équipe, pas une psycho-sociopathe. Je me demande si on me l'échangera si je l'abime un peut trop au test de demain? Sandaime-sama ne m'en tiendra pas rigeur... je crois. A ton tour, l'émo !» Soupira le jonin. « Sasuke Uchiha. Je n'aime pas grand-chose, j'en déteste beaucoup. Pas de loisirs particuliers. Mon but est de tuer une certaine personne. »

« Aucune surprise de ce côté-là… » Soupira mentalement Kakashi. « Sasuke-kun est trop coooool ! » songea Sakura avec des cœurs dans les yeux. « Super, il ne manquait plus qu'un vengeur dans l'équipe. Ça sera un miracle si on réussit notre première mission. » Grimaça Naruto. « Bien, il ne reste plus que le Blondiné, et on aura terminé. Nous t'écoutons.»

Naruto resta silencieux quelques secondes, jaugeant son sensei du regard. Les insultes étaient de toute évidence délibérées, mais était-ce pour évaluer leur réaction ? Où s'amusait-il juste à les énerver ? Ce jonin semblait très peu concerné par la discussion, mais l'Uzumaki ne s'y trompa pas. Kakashi était tout à fait attentif. Après une rapide délibération interne, Naruto décida de répondre.

« Naruto Uzumaki. J'aime… être vivant, je suppose. Je n'aime pas… Pas grand-chose en fait. Je ne vois pas vraiment ce qui pourrait entrer dans cette catégorie. Mon ambition est de devenir un shinobi puissant, puis de devenir Hokage. Quant à mes loisirs, je ne suis même pas certain de ce que cela signifie.»

Naruto n'avait pas été sincère dans sa présentation. D'un autre côté, ce n'était pas vraiment comme s'il avait menti, mais ces balade en fôret, Hashirama Oji-san et Mito Baa-chan ne les regardé pas. Juste déformé la réalité tout en restant dans le domaine de la vérité. Compte-tenu des autres présentations, cela devrait être suffisant.

« Bien, nous commencerons à partir de demain. Cependant, il est de tradition, avant de faire notre première mission en équipe, de faire un petit exercice de survie.»; « Nous en avons déjà fait à l'académie !» se plaint Sakura, alors que Naruto lui ricana amerrement « Essayé de vivre dans un village ou tout le monde veux vous voir mort et aprés vous serez se que signifie "survivre" ».

« Celui-ci sera très différent, je peux vous l'assurer. Je vous donne donc rendez-vous demain matin au terrain d'entrainement numéro sept. Soyez-y à six heures précises. Oh, une dernière chose… Evitez de prendre un petit déjeuner, vous risqueriez de vomir.»

Et sur cette note joyeuse, Kakashi s'en alla. Sans un mot, Sasuke s'en alla à son tour, suivit de près par Sakura. Une fois seul, Naruto se permit de soupirer. Il ne savait pas si c'était de la mise en scène, mais leur sensei semblait trop volatil pour être honnête. C'était louche. Il lui faudrait vérifier cela par la suite, si jamais leur équipe survivait au test le demain, ce qui n'était déjà pas gagné.



-Terrain d'entrainement numéro sept, 6:00 a.m-



Lorsque Naruto arriva sur le terrain d'entrainement où Kakashi les avait convoqué au petit matin, la première chose qu'il se dit est qu'il était tombé dans la pire des équipes : entre un professeur absent, Sasuke qui ne disait pas un mot et Sakura qui se comportait comme sa groupie, sans se rendre compte que cela agaçait tout le monde y compris la personne qu'elle essayait d'impressionner. Naruto soupira. Il aurait bien voulu tomber dans une team avec Shikamaru, Kiba ou encore Choji mais non, il avait fallu que Sarutobi-jiji le mette avec les derniers personne au monde avec lesquelle il avait le moin d'affinités. Il allait devoir être patient. S'il ne prenait pas un peu sur lui, il allait avoir du mal à s'intégrer dans son équipe et leurs résultats à tous en pâtiraient.

Les heures passèrent. Il était déjà presque midi, et alors qu'il était sur le point de s'endormir, Kakashi apparut dans un nuage de fumée, son livre ouvert et on devinait un sourire sympathique derrière son masque. « Désolé, j'ai du aider une vieille dame qui avait perdu son chat… ».

Sasuke ne fit aucun commentaire, Naruto décida d'adopter le même comportement. Seule Sakura se manifesta bruyamment en disant que c'était n'importe quoi. Cette jeune kunoichi n'avait visiblement aucune manière et aucun respect pour son sensei, la seule personne à qui elle accordait de l'importance était Sasuke. Kakashi écoutait d'une oreille distraite, son regard était fixé sur les deux garçons. Il se rappela des paroles de Sandaime…

« J'ai assigné trois genins prometteurs à ton équipe, Kakashi-kun. Le premier est le dernier des Uchiha à Konoha, Sasuke. Je l'ai placé dans ton équipe car je pense que tu pourras l'aider à développer le Sharingan lorsqu'il l'aura activé. Les instructeurs de l'académie disent que c'est un véritable génie. Sakura ne fait partie de aucun clan, mais elle a une très bonne maitrise de son chakra ce qui en fera une bonne médic-ninja en tant voulu. Quant à Naruto, il est très discret et solitaire, mais c'est normale au vu de son vécu. Je compte sur toi pour lui montré qu'il peut faire confiance au village. Ne le sous-estime pas ».

Sandaime-sama n'avait rien dit, mais Kakashi avait tout de suite reconnu en Naruto son ancien maître, Minato.

« -Et ben… Merci, Sandaime, sacrés personnages que vous m'avez refilé… Je vais tester vos capacités. Aujourd'hui, nous allons passer un test : j'ai deux clochettes. Les deux premiers d'entre vous qui seront capable de me les enlever des mains seront titulaires dans cette équipe. Le dernier retournera à l'académie.»

Les genins acquiescèrent et Kakashi disparut. Naruto se retourna vers Sakura et Sasuke et leur proposa de faire un travail d'équipe. Il avait appris que les ninjas étaient sensés collaborer ensemble pour améliorer le rendement de leurs missions et éviter des pertes inutiles. De plus, il n'était pas assez stupide pour croire qu'il pourrait battre Kakashi-sensei tout seul. Sakura était déjà partie de son côté et Sasuke lui jeta un regard qui signifiait qu'il ferait équipe tout seul. C'était mal parti.

Kakashi avait observé de loin la scène. Décidemment, son nouvel élève était étrange. Il s'était attendu à ce qu'il fonce tête baissée vers lui mais en lieu de ça il avait essayé de faire équipe avec son rival. C'était la première fois que cela se produisait. Peut-être que cela allait être intéressant…Un bruit le ramena à la réalité. Comme il s'y attendait, Sakura avait tenté de se fondre dans l'environnement, ce qui était peine perdue vue la couleur de ses cheveux et des ses habits.« C'est parti… Leçon numéro un des arts ninjas : Genjutsu ! Magen, Narakumi no Jutsu ».

Sakura éliminé, il décida de se redirigé vers une clairière juste dérrière le terrain d'entrenement pour s'exposé et voir, il nu pas à attendre longtemps. Kakashi esquiva le coup de Sasuke qui lui envoya une droite que celui-ci parra facilement. Il effectua un retournement de jambe et mis un coup de pied dans le ventre de Sasuke qui du lacher prise sur Kakashi. Alors qu'il retomba difficilement sur ses pieds, l'uchiha effectua une série de sceau et alors qu'il sentait ses poumons chauffer il souffla de toutes ses forces.

«- Katon ! Goukakyu no Jutsu ! », Kakashi élargie ces yeux a la performence « Comment ? Un Genin ne devrait pas avoir autant de chakra ! Ce n'est pas possible… ! ». Un jet de flamme sortir de la bouche de l'héritier des Uchiha et enveloppa Kakashi. Lorsqu'il cessa, Sasuke regarda devant lui d'un air satisfait. Finalement, il était celui qui avait maitrisé Kakashi….ou plutôt c'était ce qu'il croyait. En vérité, lorsque le feu s'estompa il n'y avait aucune trace autour de son sensei. Une main sortit sortit de sous ses pieds et lui attrapa la jambe par surprise. «Doton- Shinjuu Zanshu no Jutsu ». Sasuke se retrouva enterré vivant avec seulement sa tête qui dépassait.« Leçon numéro deux des arts ninjas, Sasuke…»; «-…Ninjutsu», grogna-t-il, le cœur plein de mauvaise foi.

Il n'en restait plus qu'un. D'ailleurs, où était-il passé ? C'était celui des trois, qui l'intérécé le plus, aprés tout, il était le fils de deux des plus grand shinobi qu'est eu le village. Il releva la tête de son livre et le vit, en face de lui, un air déterminé dans le regard. Kakashi soupira. On approché du dénoument.

«- Fini de se cacher, Naruto ?» Il regardais son élève avec un oeil calculateur, aprés la performance de Sasuke il n'allait pas baisser sa garde. « Oui, Kakashi-sensei. Vu la facilité avec laquelle vous avez trouvé et battu Sakura et Sasuke je n'est plus vraiment le choix. Tout comme je suis conscient de pas pouvoir vous vaincre mais je vais quand même essayer de vous en faire baver !

«- Très bien », répondit Kakashi. « Alors prépare-toi, Naruto. Leçon numéro trois des arts ninjas…Taijutsu !». Naruto ne l'écoutait plus, il fonça sur Kakashi et sauta en l'air en lui lançant un kunai qui atteignit son professeur. Enfin, c'est ce qu'il pensait, car à peine le kunai toucha sa cible qu'une explosion retentit, laissant place à une buche de bois à la place de son enseignant. « Kawarami no Jutsu », pensa-t-il.

Il ramena ses deux mains à lui et cria, juste avant que Kakashi ne lui plante son propre kunai dans les fesses. « Kage Bunshin no Justu ! » cinq clones apparurent autour de Kakashi qui ne savait pas lequel est le vrai. Kakashi sourit, il ne s'était pas attendu à ce genre de justu complexe de la part de son élève. Les résultats de Naruto étant assez impréssionnent, il était même étonné qu'il ait réussi à produire cinq clones. « Pas mal, Naruto…» Mais hélas Kakashi nu absolument aucun mal a les discipés, normale, un jonin pouvait sans aucun problème faire face à de simple copie fragile et limité en chakra.

Il se repositionna face a son élève prés a en finir, mais soudain il se figea, son corp venais d'être frappé par une pression absolument énorme. Naruto venais de faire explosé son chakra hors de son corps, et le moin que l'on puisse dire c'est qu'il était énorme et surpuissant. « Ces impossible, je veux bien que naruto soit un Uzumaki, mais là, il libère plus de chakra que tout les réserve de chakra du Sandaime, il sort tout juste de l'académie et n'a même pas fini sa croissance ». La puissance était tel que le sol autour de son élève c'était fissuré sur plus de vingt mètre de diamètre et des débris éclatère autour de son élève, pour finalement se désintégrer sous la puissance pûre. Il dût cependent se ressaisir vite car son élève lui foncé de nouveau deçu, sautent pour évité le coup de point, il nota qu'il avait bien réagie car le sol éclata, envoyant des débrit dans tous les sens lorsque le point de se dernier si enfonca. Puis s'enchaina une bataille en taijutsu.

Comme le taijutsu des Senju l'exiger, Naruto utilisait ces réflexes, sa vitesse, son agilité et sa force monstrueuse pour contré et réagir a tous se que faisait son sensei, mais se qui devait arrivé, arriva. Face à l'expérience et la dextérité d'un jonin d'élite, il commencé a cédée « Merde ! Si sa continue, il va m'avoir !» il reculé de seconde en seconde « Utilise mon chakra... », « Kurama !» Naruto était vraiment surprit, entendre kurama parlé était en général déjà asser rare, même si il s'entender très bien. Mais là il lui proposer carrément un coup de main « Mais c'est ton chakra pas le mien !» « Justement comme ces mon chakra, j'en fait se que bon me semble, et puit tu commence à perdre, tu n'a pas vraiment d'autre obtion, sauf si tu vien de finir le hiraishin ou d'utiliser des choses que les deux revenant ton appris». C'était vrai, en l'état actuel, le seul moyen de reprendre l'avantage serai d'utilise son arsenale, sourriant mentalement il se prépara « Merci ! Partenaire.» Un grognement fut la seul réponce alors qu'une nouvel sensation de puissance l'envahissait. Ces yeux devinrent rouge a l'iris fendu, ces cheuveux devinrent plus sauvage et les marques de moustache sur ces joue plus pronocé.

Il pouvait aussi faire appel a la puissance du renard ! Il ne s'attender certainement pas a sa ! Toutfois alors que naruto levé sa jambe comme pour lui donné un coup latéral, Kakashi fronça les sourcil, il était évidant qu'a la distance qui les séparer, Naruto n'aurai jamais l'allonge nécéssaire pour le touché, mais encore un fois son élève le prit de cour.

Naruto, avait prévu un plan pour piégé son sensei, et lorsqu'il vu la confusion dans son oeil unique, il su que c'était maintenent ou jamais. Utilisant sa maitrise du Suiton, il rassembla de l'eau sur la plante de ces pieds, et fit monté son coup latéral pour envoyer l'eau au visage du cyclope, se fût la diverssion qu'il attender. Il Profita donc de l'ouverture pour.... envoyer une droit made in Hashirama en pleine tronche de son maitre, l'envoyant volé sur plusieur mètre. Il l'avait fait! Il avait porté un coup sur un jonin d'élite, le fait que se dernier ne se disippa pas, ni ne se transforma en journal ou buche fût l'indication qu'il avait vraiment fait mouche. Une victoire. Petit certe, mais une victoire quand même.

Kakashi lui voyer des étoiles, son élève ne c'était certainement pas retenu, se reprennet, l'exitation montante et avec une nouvel vigueur, il enchaina les mundra « Katon ! Goukakyu no Jutsu ! », la boule de feu fonca droit vers son élève, qui a son horreur croissante ne bouga pas d'un poile, se qui se passa ensuite resta a jamais gravé dans sa mémoire...

Naruto avait une sensation de bien être, le chakra de kurama pourtemps remplie d'agréssivité était extrêmement facile a manipulé. Cependants, alors que le jutsu de Kakashi lui arrivé droit deçu quelque chose frappé au fond de son esprit, une force mystique et encienne. L'appel de la fôret, son mokuton l'appeler. Levant les brats devant lui, d'immence racine deux a trois fois plus grosse que des troncs d'arbres s'interposèrent entre lui et le jutsu de feu. Cette fois Kakashi devait en finir, et bien que impréssionné et choqué du kekkei genkai de son élève, ils étaient allez beaucoup trop loin dans leur affrontement. Reportant son attention sur la dit personne, il vit que ce dernier le regardé comme si il chercher quelque chose. Des compliments! Une réprimende? Il n'avait aucune idée jusqu'a quel point Chibi-Minato pouvais controlé ses pouvoir, mais il ne préféré pas prendre de risque. Heureusement, se fût à ce moment que le réveil sonna, signifiant la fin du test.



. . .



« Kakashi-sensei ! Pourquoi est-ce que c'est moi qui suis attaché bordel !»

Sasuke avait été attaché à une buche par Kakashi, qui avait récupéré le reste de ses élèves.

« T'es le seul a être venu de face, boulet. Ca t'apprendra, tu donc seras le seul à pas manger. Vous deux !» dit-il en s'adressant à Naruto et Sakura. « Je repasserais dans une demi-heure. Le premier qui donnera à manger à Sasuke sera recalé et retournera à l'académie !»

Il disparut dans un nuage de fumée. Il y eut un silence gênant qui fut interrompu par le bruit de ventre de Sasuke qui avait mourrait litéralement de faim. Après un moment d'hésitation et à la grande surprise de ses deux équipiers il lui tendit son plateau de repas.

« Naruto-baka, Kakashi-sensei a dit …» commença Sakura, oui elle était vraiment prête a tout pour son sasuke-kun, mais Kakashi-sensei lui faisait peur.« Sakura… Comment espères-tu le battre sans Sasuke ? Tout seul nous ne tiendrons pas le poids contre lui, de plus, je ne pense pas que sensei nous renvoie vraiment à l'académie juste parce qu'on aurait partagé un repas avec un de nos co-équipiers.» Naruto lui, avait senti que kakashi-sensei se cachai dans les arbres, les observant. Mais il connaisait le vrai but du test.

-Flashback-

Naruto se cachai du mieux qu'il pouvais dans les arbres mais il ne fût pas dupe, Kakashi-sensei était un jonnin d'élite, se n'était pas trois morveux sortie de l'académie qui aller lui échappé « Encore se test débile !» la vois blasé de kurama sortie naruto de l'observation de son sensei. « Quoi ?! Comment ca " test débile " j'ai raté quelque chose? », aprés un petit moment de silence, kurama répondit « Il faisait déjà se test débile du tant de Mito, les clochettes sont la pour vous diviser, ils veulent voir si vous pouvait mêtre votre intéret personnel de coté pour le bien du groupe et de leur foutu village !».Naruto se le tient pour dit, toujour évalué une situation à deux fois pour en découvrir le sens caché, sens le savoir, il avait fait la bonne chose en proposent a c'est co-équipié de faire équipe en début de test, dommage qu'ils aient refuser « Merci ! Kurama ! »

-Fin flashback-

C'était une bonne chose que se soit Sasuke attaché au poteau, selon son plan il n'avait cas faire le premier pas et l'affection excecive de Sakura pour Sasuke ferait le reste. Comme prévu, Sakura acquiesca et tendit également son repas à Sasuke. Se dernier ne dit rien, mais la lueur dans ces yeux fût sufisante pour comprendre qu'il apprécia. Alors qu'il allait prendre le plat que lui tendait Sakura, Kakashi apparut soudainement ivre de colère attrapa Naruto et Sakura par le col et les souleva en les regarda de son unique œil visible. « Je vous avais dit ! Je vous avais bien avertis, gamins ! Celui qui lui donnerait à manger serait puni par un retour à l'académie ! Je vous annonce donc que vous êtes … admis !»

« Quoi ?!» La question venait de Sasuke et Sakura, Naruto lui constat que le sens caché du test fût bien comme Kurama lui avait dit. « Dans le monde des Shinobis, ceux qui ne suivent pas les règles sont considérés comme de la merde. Mais ceux qui laissent tomber leurs camarades sont encore pires que ça. Aujourd'hui, vous avez montré que vous ne laisseriez pas tomber vos amis quelles que soient les ordres. Pour ça, vous faites officiellement partie de la Team sept ».



. . .



Naruto entrer dans la bibliothèque de Konoha. La bibliothèque se situé dans une section adjacente du batiment administratife qu'était la tour du Hokage. Cette dernier était divisé en plusieur section qui se manifesté par des étage en sous sol, plus on monté dans les rangs des informations voulu, plus il fallait déscendre. Le rez-de-chaussé ou se trouvé a l'entré direct était accessible a tous, shinobi comme civile. Pour aller a l'étage en dessous, il fallait être ninja avec hitai-ate et pièce d'identité, la section A était pour les genins, ne contenent que des technique de rang D, la section B en revanche, qui se trouvais a un étage encore en dessous était pour les chunins, cette dernière contenent des techniques de rang C et B, mais la dernière section, la C, ne pouvait être autorisé qu'au jonins ayant une autorisation du Hokage, même un jonin sans cette autorisation signé ne pouvais pas y allez, c'était normale quand on y pensai, cette étage comptenais des techniques de rang A et S, soit des jutsus très puissant et très dangeureux.

Aprés leur test d'équipe, Naruto en était venu ici comme il l'avait prévu. Il lui fallait obtenir des ninjutsus fûton et raiton. Se positionnant devant la personne en charge de donner l'acces au étage demander, bien que cette dernière fût plonger dans un travail important, il n'en fut pas dupe cette femme était une ninja, logique étant donner quel devait autorisé ou interdire l'accès, mais aussi protégé les coonaissent de se lieux. Elle devait donc forcément savoir qu'il était là.

Un raclement de gorge fit tourné la tête de naruto, et attira l'attention de la femme pour voir kakashi Hatake. Le jonin avait une main dans une de ces poches tendit que l'autre tenais son abituel livre orange. Kakashi regarder naruto d'un oeil très intéressé, il venais de sortir du burreau du sandaime, le moin qu'il puisse dire, se que ce fût très interresent. Les instructions était clair "naruto devait pouvoir se défendre de tout, et de n'importe qui. Et surtout, pas un mots à qui que ce soit ". « Voila l'autorisation, je m'en porte garant » dit-il en donnent un morceau de papier tout juste sortie de sa poche a la responsable des lieux. La jeune femme, une ancienne ANBU se rappelat-il, lût le papier et avec un hochement de tête lui donna le sceau qui permettez de déverrouiller l'acccès à la section C, elle ne commenta pas, les ordres du Hokage sont absolu, c'est encore plus vrai dans le cas des forces spécials.

« Kakashi-sensei ...? » Naruto était vraiment surprie, mais lorsque son sensei lui demenda de le suivre, il se mie en route « Etant donner que tu est venu à la bibliothèque, sandaime-sama t'as autorisé a étudier dans la section C, a condition qu'un jonin soit avec toi » . La réponce de son maitre à sa question silencieuse présédente lui donna l'impréssion qu'il ne lui disait pas tout la vérité, qu'il y avait plus dérière cette "autorisation". « Mais et Sasuke et Sakura... ? » Bien que le regarde fier de son sensei lui fit comprendre qu'il fût comptent de son esprit d'équipe, la réponce ne le surprit pas vraiment « Et bien, ils ont du vous dit a l'académie qu'une fois votre hitai-ate obtenu, vous deviendrer des adultes et ce peut importe votre âge...» auchant de la tête, son maitre continua « ... donc, en temps qu'adulte vous devait devenir autonome, prendre vos propre initiative. Il n'y aura pas toujours quelqu'un pour vous dire quoi faire.»

Oui, Iruka sensei leur avait fait un discour la deçu, se fût même son tout dernier, apparament il était le seul à en avoir prit note et comprit se message caché. Pas que ces camarade soit complètement en tord, il aimais beaucoup Iruka-sensei mais même lui devait admettre que son ancien professeur avais la facheuse tendance a rendre les choses ennuientes.

« Alors dit moi Naruto, quelle type de ninjutsu élémentaire voulait tu apprendre ?» Le bout de papier que lui tendie son sensei ne le surprie pas non plus, étant son sensei, Kakashi avait dut prévoir l'entrainement élémentaire, il se demander quel serai sa réaction lorsqu'il verrai la particularité dans ces bobines de chakra. « Et bien je voudrai en apprendre trois ou quatre des éléments fûton et raiton pour pouvoir m'adapter à tout les situations possibles ». « trois ou quatre, pas plus ?»; « Non ! je préfère connaitre trois ou quatre jutsu maitrisé à la prefection plutôt que des dizaine baclé,... peut-être plus tard, mais pour commencé sa devrai suffir. »

Kakashi aucha de la tête avec appréciation a l'analise de son élève, la présipitation pouvait faire plus de mal que de bien, surtout en matière de ninjutsu. Rester encore a voir son affinité.

Jetant un regard sur Naruto, il ne put s'empêcher de plus en plus de le comparer au Yondaime, cette posture, le regard, son calme. Finalement, ils arrivèrent au dernier sous-sol, devant la porte de la section C. Disposent le sceau sur la porte, cette dernière brillat de plusieur ligne de fuinjutsu pendant quelque second puit revain a la normal pour finalement souvrire. Oui ! Sa allez être une long fin de journée, mais passionnante.



-quelque jour plus tard. Konoha, le bureau de Hokage -



Un sxhinobi a géré le stress de différentes manières.

À l'Anbu, on l'a fait en détruisant les terrains d'entraînement - c'était la coutume, et personne n'a jamais été blessé. Les Jōnins se défoulaient en pratiquant des passe-temps spécifiques. Lorsque cela ne fonctionnait pas, on s'en prenait généralement à leurs stagiaires de Genin en leur faisant faire des exercices atroces. De même, personne d'important n'a été blessé.

Sarutobi était le genre d'homme qui faisait du mal à plus de gens que quiconque lorsqu'il était stressé. En fumant sans arrêt. Il était le chef du village, sa tête, et chaque bouffée était comme resserrer un nœud coulant autour de sa propre gorge. Peut-être qu'il se donnait trop de crédit, mais le problème est resté. Son domicile était sur le point de perdre son symbole, le joyau de la couronne qui rendait le tout d'autant plus précieux. C'est pourquoi il avait besoin d'un autre symbole, beaucoup plus jeune ...

Les dernières années n’avaient pas été gentilles avec Hiruzen. Extorsions, tentatives d'assassinat, infiltrations d'espionnage: ces problèmes étaient ceux des habitués, qui venaient tous avec le travail. Il avait donc appris à les gérer. Son stress venait d'ailleurs entièrement.

Il venait de son petit protégé, et petit-fils adoptif, Naruto Uzumaki. Naruto Senju. Il y a de sa quelque jour, un de ces meilleur jonin, Kakashi Hatake était venu lui faire un rapport sur le résultat de son équipe, et lui avait informé que Naruto possédé cette ligné "Le Mokuton". kekkei genkai n'ayant été vu que sur une seul autre personne, Hashirama senju, le shodaime Hokage.

Heureusement, la sécurité de Naruto n'était pas un problème, pas lorsque qu'il avait fait tous se qu'il fallait pour le dissimulé. Si le mots venai a sortir sans y être préparé, il ne faisait aucun doute que la vie de Naruto serait grandement menacé.

Naruto, Fils de kushina Uzumaki et de Minato Namikaze, mondialement connu comme Kiiroi Senko. Lorsque Kakashi lû mis au courant du tâlent du jeune homme, Sarutobi avait agit, pendants que son jonin entrainer et protégé l'enfant.

Il y a de ca plusieur année la dernière senju vivante, son élève, Tsunade Senju avait été dévasté par la perte de son frère, Nawaki Senju. Plus tard elle eu une relation avec un homme, Dan Kato. Hélas le pauvre homme mourru très tôt a la geurre dans les brat la pauvre Tsunade. Déchirée par cette suite de tragédie, apeurée par le sang de son bien-aimé qui recouvrit ses mains, Tsunade devint hématophobe. Dés lors la petit-fille du shodai ne fût plus que l'ombre d'elle même. Suite à cela, ayant perdu goût à la vie, ne croyant plus aux idéaux ninjas, elle quitta le village en compagnie de Shizune, la nièce de Dan, et partit sur les routes cherchant l'oubli dans le jeu. Abandonnant le village et sa famille restente, Kushina.

Kushina était la petit-fille Uzumaki de Hashirama Senju et de dame Mito, venu de Uzushio pour succédé a sa grand-mère en tant que Jinchuriki de kyubi. Naruto avait hérité du kekkei genkai de son arrière-grand-père.

Il ne lui en fallut pas plus pour écrire des lettres, et de les envoyer via ses invocation messagé à ces deux étudiant. Jiraya, le parrain du Naruto, et Tsunade la cousine du garçon. Il leur avait donner une dâte de retour, son message avait était assez explisite, il ne leur avait pas donner le choix, même si il se douté qu'ils avaient entamé leur voyage de retour avant même d'arrivé à cette partie du messsage.

« Seigneur Troisième ». En se grattant la barbe, Sarutobi leva les yeux de son travail. « Tsubaki, hein? » Il haussa un sourcil blanc en voyant l'excitation sur le visage de son assistant. "Qu'est-ce que c'est? Vous semblez un peu distrait ...»

«Mon seigneur,» Tsubaki se prosterna d'habitude avec ses mains jointes devant elle. « Ils sont là ...» En entendant cela, Sarutobi se sentit décendre vingt ans de moins. « Et bien, est-ce qu'ils sont là maintenant? Intéressant ... Notre réunion n'a pas été programmée avant quelques jours à partir de maintenant ...» Il rigola. « Je suppose que la nouvel a dût les frappé autant que je le pensai. Très bien, envoyez-les.»

Hiruzen commença à se sentir un peu agité alors que son assistant se dépêchait de suivre ses ordres. Le premier a rentré fût un homme plutôt grand, dans la cinquantaine, aux longs cheveux blancs. Il porte constamment avec lui le parchemin permettant de signer le pacte d'invocation des grenouilles. Son bandeau frontal porte le kanji « Abura », qui veut dire « Huile ». Une ligne rouge descend de chacun de ses yeux à la façon d'une larme et il a une verrue sur le côté gauche de son nez. Jiraya est l'un des trois Sannin légendaires avec Orochimaru et Tsunade

La deuxième est une femme blonde les cheveux mi-longs attachés par deux queues de cheval dans le dos, et deux franges plus courtes qui lui encadrent le visage. Elle a les yeux noisettes, et un tilak en forme de losange bleu sur le front, qui est en fait un sceau de chakra, qu'elle semblai avoir mit après avoir quitté le village, elle porte aussi un rouge à lèvres rose. Elle porte un pantacourt bleu, des sandales à talon laissant paraître le dessus de ses pieds, du vernis à ongles rouge, une veste verte avec le kanji Kake (, Signifiant littéralement : Pari) dans le dos, et un genre de kimono blanc noué avec une ceinture bleue, soulignant un décolleté qui laisse apparaître son opulente poitrine.

La troisième est une femme au teint clair, de taille moyenne, au port élancé, aux yeux d'onyx et aux cheveux noir de jais. ses cheveux sont raides et à la longueur des épaules avec une frange qui couvre ses oreilles et encadre son visage. Shizune porte un long kimono noir bleuâtre avec des garnitures blanches, maintenu fermé par un obi blanc et des sandales à bout ouvert dotées de talons bas.

La nostalgie éprit le vielle Hokage à leur vu, se remémorant la dernière fois ou il était tous réunie dans se meme bureau. Toutfois les visages sérieux de ces deux élève le ramenère bien vite a la raison de leur presence ici-même « Ravie de vous revoir, vous deux... C'est tellement bon de vous revoir, Jiraya-kun, Tsunade-chan. Je craignais de quitter ce monde avant que je puisse vous contemplez a nouveau.», shizune n'ayant rien a dire se mis dans un coin de la pièce, regardant les évènement.

« Tout est vrai ? » La question de Tsunade, fut prononcé dans une voix plein d'inquiétude et d'espoir, ainsi, constatant la fragilité de la femme sannin il répondit « Oui ! Kakashi la contemplé de ces propres yeux.»; « Ou est-il ? Je veux le voir !» L'empressement de la femme lui fit plaisir mais il devait la tempéré. Le principal intéressé n'était même pas au courant. « Etant donné que son équipe on fini leur mission de rang D, il doit être en train de s'entrainé a la manipulation du bois sous la direction d'un de mes ANBU répondant au nom de Yamato,... toutfois, je pense bon de vous informé qu'il n'est toujour au courant de rien.» Il avait suffisament mis l'accent sur le rien pour bien leur faire comprendre que sa filliation était toujour un des secrets les mieux gardé du village.

« Alors quoi ! On continu à lui mentir, a le laisser seul !» La colère et le crie a la fin de sa phrase fût suffisant pour que le sandaime se précipite « Non, biensur que non !», « Alors tu attendais quoi ?», « Vous!... Et puit je te rappel Tsunade que ces toi qui n'est pas revenu alors que tu savais qu'il était seul a sa naissence.» La réponce avez calmé la femme, car elle savait que tout était vrai, tout était sa faute ! Elle l'avait abandonner ! Comme la lâche qu'elle était.

Le rationnel et l'irrationnel combattaient en elle. Elle savait que ce qu'elle ressentait était incorrecte mais cela ne changeait rien. Être de retour ici. Dans ce village, dans ce bureau .. Elle voulait juste fuir. Boire et jouer et oublier. Les pertes, les échecs, tout oublier. Elle voulait juste être engourdie et perdue. L'air dans cette pièce était épais et lourd.

Hiruzen se leva et étreignie son ancien élève. Le geste relaxa Tsunade alors qu'elle rendait son étreinte.« Je suis désolé, Sensei. C'est vraiment difficile d'être ici.»; « Je sais, ma chère, je sais. Mais je ne t'aurais pas ramenée sans bonne raison. Je sais que tu as toujours ton hémophobie, mais Inoichi a accepté de travailler avec toi pendant que tu sera ici.»

« Se n'est pas aussi simple, Tsunade. Naruto-kun à grandit seul sans rien savoir de sa filliation, il est aussi talentueux que je le disais, probablement plus. Il a repris le fardeau de Mito, Tsunade. Les villageois n'ont pas respecter les dernier voeux de Minato et Kushina. Et même si ils n'ont jamais levé physiquement la main sur lui, c'est une une tout autre histoire pour le traitement psycologique. Il a été touché par leur regard et par leur dédain. La rancoeur et la crainte du kyubi et forte, savoir qu'il avait en faite un parrain et une cousine. Je crain la réaction de Naruto-kun. Il pouvait être trop discret, c’est pourquoi il est trop sérieux et peut se montrer aussi insensible, c’est-à-dire qu'il ne montre pas beaucoup ses émotions. »

« Pour moi, j'avais un devoir en tant que maitre espion du village.» Les paroles de jiraya avait du vrai, mais... « Y a du vrai dans tes parole jiraya-kun, mais avec un fardeau comme le sien, Naruto-kun n'est pas un orphelin ordinaire.» Si dans leur monde plein de guerre, les orphelins était monet courante, aussi trist le vérité fût-elle, mais être en plus un jinchuuriki, en revanche était beaucoup plus dure. « La stigmatisation aurait pût brisé son esprit, et le transformé en psychopathe instable. Merci a Kami-Sama, Naruto était mentalement très fort .»

« Alors, on si prend comment sensei ?» La question de jiraya était bonne, mais Hiruzen ne voyait qu'une seul bonne façon, être frand « Maintenent que vous êtes là, nous allons tout lui dire, sans exception. Il mérite de savoir, j'aurai déjà dut le faire il y a longtemps.» Ainsi la salle tomba dans un silence anxieux.

« Je n'ai jamais vraiment pensé que se jour reviendrai après la mort de Kushina. Comment s'appelle-t-il?»; «Uzumaki Naruto.»; «...»; «Ne panique pas.» Pas de réponce. « Je ne croyais vraiment pas que tu reviendrais et resterais parce que tu aurais dû rester ici en premier lieux.» Toujours rien ! « Aurais-tu vraiment pris soin de lui ?»

Le monologue de Sarutobi prit fin quand sa secrétaire lui annonca l'arrivé de la personne tant attendu «Sandaime-sama, Naruto Uzumaki est ici.» "Merci le Sage." «Envoyez-le.»



. . .



Naruto arrivé devant la porte du burreau de Sarutobi-jiji, il s'entrainer au mokuton avec tenzo-sensei publiquement connu sur le nom de Yamato, lorsqu'on était venu lui dire que le Hokage voulais le voir. Apparament son nouveau sensei, suite a des expériences d'un " scientifique-taré-psychopathe-obsessionnel-compulsif" dans son enfance, était capable d'usée du Mokuton, bien que dans une version moindre du sien, sous sa direction il était maintenant capable de se servir de la manipulation du bois au combat, selon tenzo, il était un prodige, car capable d'acomplire des technique du Mokuton: Mokuryū no Jutsu a son âge. Et il avait put voir que son mokuton était naturel, se matérialisent sous forme de racine, branche, ou des arbres, là ou tenzo ne pouvait faire que des poutres, son bois semblé être forcé, moin naturel, et moin puissant. Le bois de tenzo semblet ne pas possédé le pouvoir vampirique du chakra contrairement au sien. Tenzo-sensei pouvait coupé le lien entre le bijuu et son jinchuuriki, mais uniquement via des techniques particulière très couteuse en chakra.

Le secrétaire prévint Sarutobi-jiji. Il reçu instantanément l'autorisation d'entré, démontrant qu'on l'attender. Entrant dans le bureau, il vit que le sandaime n'était pas tout seul, il y avait trois autre personne, un homme qui le dévisagé avec un regard remplie de nostalgie et deux femme dont la plus belle d'entre elle qui le regarder comme si il était la chose la plus présieuse du monde .

« Ha Naruto-kun! Je voudrai te presenté ces personnes, entre donc.» Une fois la porte fermé le sandaime fit un regard au deux personnes devant sont bureau, les invitant a se présenté. L'homme au cheuveux blanc se plaça devant lui et a prit une pose stupide.

« Permettez-moi de me présenté! Du nord au sud, de l'est à l'ouest, Même les esprits ne peuvent vaincre ce Sannin! Le charmeur de crapaud aux cheveux blancs! Ou un ninja roux qui fait peur au cœur des hommes ... Maître Jiraiya!» Il termina avec une pose de kabuki qui obligea Naruto et les autre personnes de la salle à lui donner un air sec.

« Tsunade, Tsunade Senju.» Se fût la présentation beaucoup plus bref et soft de la jolie dame qui préféré continuer de le contemplé. Mais Naruto les reconnu à la mention de leur nom, devant lui se trouvé les élèves du sandaime Hokage et probablement les deux shinobi les plus fort du village aprés le Hokage. Pourquoi voulait-on les lui présenté? A lui de tout les personnes ?

Voyant l'interrogation sur le visage du jeune homme, Sarutobi prit le taureau par les cornes « Jiraya et tsunade,... sont respectivement ton parrain et la cousine de ta mère, Naruto.» La réaction du jeune homme ne se fit pas attendre, dans un premier temps ces yeux s'écarquillèrent, et les occupents de la pièce en aurrai rie si dans un second temps son visage n'était pas devenu pâle, anormalement pâle.

« Je... je... quoi?» Le choc de Naruto était grand et personne ne pourrai le lui repproché, il avait depuis toujours des gens qui aurai put s'occupé de lui, mais on l'avait laisser tout seul — en omettant Hashirama et Mito, car normalement n'aurai pas dût être là—, personne ne pourrai resté stoique devant de telle révélation. « Tu doit comprendre que chacun d'entre eux avait leur raison de resté loin de toi pendants tout ces année, Jiraya, en temps que maitre espion du village était indispensable aprés les ravage causé par Kyubi, et avec les évennement Uchiha, son réseaux d'information était vitale.» L'expliquation de Hiruzen de provoqua toujours aucune réaction chez Naruto et ces bien se qui l'inquiété, aurant largement préféré une explosion d'émotion même une mauvaise.

« Excusé-moi...» La voie vide de Naruto brisa le coeur de tout les personne présent, et aucun d'eux ne trouva la force d'arreté le garçon lorsqu'il quitta la pièce sans plus de mots. « Et bien sa c'est plutôt bien passé...», le ton dans sa voie montra clairement que Jiraya ne croyais pas en ces propre parôle « Honnetement, je ne pense pas que sa aurai put être pire. » Et tsunade avait raison, tout les émotions de Naruto était resté confiné a l'intérieur, comme une bombe a retardement, et quand elle aller explosé, sa aller être très mauvai, peut-être même pouvent aller jusqu'a libéré le bijuu.

« Je vais allez lui parlé.» regardent sa compère sannin jiraya jugea bon de demande « Tu est sûr?», « Je doit le faire! Pour moi, pour lui, pour nous.»



. . .



« Vous le saviez et vous ne m'avez rien dit!» Les mots remplie de colère de Naruto était autant adressé a Mito qui était en face de lui que a Kurama « Se n'était pas a moi de te dire se genre de chose gaki.» Si les mots de Kurama fûrent vrai, elles lui laissaient quand même un mauvais goût dans la bouche. Mito qui était en face de Naruto, prit la parole sur un ton compréhensif « Tu n'était qu'un enfant Naru-chan, et l'état dans lequel tu était, Hashi-kun et moi avons penser que tu n'avait pas besoin en plus de savoir que ton propre père t'avais condamné a se soir, et que ta mère portait elle aussi se fardeau, comme une malédiction.»; « Alors tu est vraiment mon arrière grand-mère ?» Mito regarda Naruto avec un sourir heureux « Oui! Ta mère, Kushina Uzumaki était comme Tsunade, ma petit-fille mais née de notre second enfant a Hashirama et a moi ».

Cependant, lorsqu'elle vit Tsunade arrivé, elle préféra s'éloigner et regarder comment sa petit-fille encore en vie aller gérer les choses.

. . .



Trouvé Naruto ne fût pas bien compliqué étant donner que se dernier libéré tellement de chakra que tous se qui était moin qu'un Jonin aurait prit la fuite en courant la queue entre les jambes. Se dernier se trouvé sur la tête de pierre du Yandaime, le père du garçon.

Tsunade n'avais aucune idée de comment si prendre, malgret tout c'est année de vie, elle ne sut absolument pas comment géré la situation actuelle "laisse parler ton coeur" se dit-elle, elle se rapprocha alors du garçon et le prit dans ces brats, voyant que se dernier ne se débatit pas, elle choisie de tout lui racompté. Alors seulement aprés, elle le laisserai faire son choix et le respecterais.

« Quand j'était plus jeune, j'avais un petit frère. Il s'appeler Nawaki Senju, et il te ressembler beaucoup, il était plein de vie, de rêve et d'espoir, mais malheureusement; il est mort trop jeune lors d'une mission. Bien des année plus tard j'ai rencotré un homme, je l'aimée profondement. Mais encore une fois on ma privé de bonheur. Dan mourru très tôt pendant la geurre, j'était dévasté. Il est mort dans mes brats en pleine mission. Cette fois se fut la goûtte de trop, j'ai essayé de surmonté du mieux que j'ai put, mais avec notre clan presque entièrement décimer. C'était trop dure. Alors, une fois la geurre terminer je suis partie, pour oublier cette endroit et tout se qu'il m'avait prit... Je sais que absolument rien ne pourra jamais justifié que je t'ai abandonné, que tu ai dût resté seul pendant douze ans de t'as vie, que rien ne pourra ratrappé le temps perdu. Mais je veux que tu sache que j'ai fini de fuire, d'être lâche, que dorénavant, je serai toujours là pour toi, que même si tu choisie de me détester, je te protègerai toujours. Et bien que rien ne pourra jamais m'excusé et que je n'en ai pas le droit, je voudrai te demander, non! Je tant supplie, laisse-moi t'aimée! » conclut-elle en pleurent à chaude larme. Durant son long monologue le garçon n'avait pas bougé, ne montrant aucun signe qu'il l'avait écouté.

Naruto lui était un gachie complet, il avait envie de crier, de la griffé, de la mordre, il ne voulais rien d'autre que de tous les maudires. Douze ans à avoir a supporté tout leur regard, seul, se demandant dout il venais, et si seulement même un jour, quelqu'un l'avait aimée. Tout sa aurai pût, non aurai dût être évité. "laisse-moi t'aimée!" Ces seul mots avait fait bondir son coeur, qu'on l'aime, c'est excactement se qu'il avait toujours voulu, se pourquoi il c'est battue. Et cette femme le lui demander! Quelqu'un voulai l'aimé! LUI!

Il devait faire un choix, et il le savait. Il pouvait soit l'accepté, soit la repoussé, et il ne savait pas, pour la première fois de sa court vie, Naruto ne savait pas quoi faire. « Si tu as était capable de m'accepté moi, pouquoi pas elle. Une famille ! N'est-ce pas se dont tu as toujours rêvé? » La voie de Kurama résona en lui comme une vague, et il prit la décision. Alors pour la première fois depuis plus de huit années, Naruto pleura. Il pleura dans les brats de sa cousine. Lachant tout se qu'il y avait de mauvais chez lui, et en prenent tout se qu'il y avait de bon en elle.

Dans le bureau du sandaime, trois personne regardé avec un sourir attendrit a travers une boule de cristal. Les derniers Senju pleuré ensemble. La famille nouvellement retrouvé se gérissent mutuellement de plusieur année de solitude et de tristesse.

De vielle blessures se pense et de nouveaux horizon s'éclairssise !