... nous allions enfin être libres [Fin de la saison 1]

par Jill

Naruto Crisis

 

Chapitre 35 :

 

 

 

Au plus fort de la tempête, dans le hurlement du vent, je regarde le ciel ténébreux se noyer sous la lumière rougeoyante émergeants de l’immense amas de Chakra.

C’était inconcevable à imaginer, mais pourtant, c’était bien là, juste au-dessus de nous…

Un globe de Chakra pur, issue d’une ultime alliance démoniaque forcée, peut-être deux, voir trois kilomètres de diamètre… et il continue de grossir ! Indéfiniment…

Juste en dessus de l’immense sphère en ascension, ses ailes noires déployées, son unique bras levé vers cette ultime attaque, Aniki, petit frère caché du Yondaime Hokage, est sur le point de réduire à néant la moindre trace de vie de ce monde.

Animé par une soif de vengeance décuplée par la haine la plus sauvage, Aniki conduit l’intégralité de son Chakra vers cette monumentale réserve en création par delà les nuages.

Comme emportés par toute cette énergie, les nuages forme un tourbillon engloutissant autour du globe rougeoyant, avant d’êtres brutalement repoussés, creusant alors un trou immense dans le ciel maintenant dégagé, et laissant libre une vue parfaitement claire du ciel et des étoiles…

La pluie cesse, mais les éclairs se multiplient par dizaines, frappant au hasard et créant une telle tension dans l’atmosphère, que la moindre respiration soulève le cœur.

Désespérément cloués au sol, impuissant, moi et Kyuubi observons Aniki s’éloigner de plus en plus de notre portée… inatteignable et invincible…

 

_ ET MERDE !

 

Frappant rageusement le sol de son pied, le démon renard se met à maudire son incapacité à résoudre cette inextricable situation, tandis que je cherche, complètement paniqué, un moyen pour nous d’en sortir vivant…

Pourtant, j’ai beau cherché, tenter de trouver un stratagème…

… un seul me vient à l’esprit.

A mesure que je tourne la situation dans tous les sens, je me rends compte que cela reste la seule alternative, la seule possibilité…

Pressé par le temps, anxieux et déterminé à la fois, je m’adresse à mon clone :

 

_ Kyuubi !

_ Quoi ?!

_ Lance-moi !

 

Un instant de silence… il écarquille les yeux…

 

_ Que… quoi ?!

_ Lance-moi ! Avec ta force, je réussirais à l’atteindre !

_ Imbécile ! C’est hors de question !

_ C’est notre seule chance !

 

Enervé, le renard pointe du doigt l’énorme sphère rouge :

 

_ Tu vois ce truc !? Tu le vois ?! Si ce type vient à relâcher son contrôle, tout explosera et tu n’auras aucune chance d’en réchapper !

_ Il faut pourtant essayer !

_ Je refuse de prendre ce risque, si tu meurs, je meurs aussi !

_ ON A PAS LE CHOIX !

 

Un éclair plus gros que les autres transperce le ciel.

Ce temps perdu à discuter me rend malade, ne comprend-t-il donc pas l’urgence de la situation ?

 

_ Si on ne le fait pas, on mourra de toute façon ! Kyuubi, on a plus le temps !

 

Kyuubi serre les dents, il jette des coups d’œil frénétique à droite et à gauche, comme pour trouver quelque chose de mieux… mais il ne trouve rien, comme je n’ai rien trouvé… il sait que c’est le seul moyen…

 

_ Kyuubi… tu l’as dit toi-même, il va détruire ce monde… si on ne fait rien, c’est ce qui va se passer… alors pour la dernière fois, Kyuubi…

 

Prenant une grande inspiration, je hurle littéralement pour couvrir le vacarme au-dessus de nos têtes :

 

_ LANCE-MOI !!

 

Etrangement, le démon ne répond pas, il semble avoir les yeux dans le vide. Ils se mord les lèvres jusqu’au sang, il hésite, il hésite beaucoup trop !

 

_ KYUUBI ! je lui hurle désespérément.

 

Immédiatement, le démon rugit un grand coup, me vrillant un peu plus les tympans. Tournant les talons, le renard se dirige vers moi et m’empoigne violement par le col, me soulevant presque du sol. Il me jette alors au visage :

 

_ JE-VEUX PAS- MOURIR !!

 

Dans un geste tout à fait incontrôlé, je vois mes bras bouger tout seul, le premier s’abat rageusement sur son visage. Il n’a rien senti vu la faiblesse de mon coup, mais n’en reste pas moins choqué. Emporté par mon élan, je m’empare également de son col et rapproche mon visage du sien :

 

_ ALORS NE RESTE PAS À NE RIEN FAIRE ! AGIS ! TU PEUX TOUS NOUS SAUVER !!! TU PEUX METTRE FIN À TOUT ÇA ! IL TE SUFFIT DE ME FAIRE CONFIANCE !

 

Une explosion indiquant qu’un nouvel éclair vient de frapper le globe au-dessus de nos têtes parvient jusqu’à mes oreilles. On a plus le temps…

 

_ KYUUBI NO YUKO, DEMON-RENARD A NEUF QUEUES ! JE T’ORDONNE DE ME LANCER !!

 

Ses yeux roulent dans leurs orbites, l’espace d’un instant, j’ai l’impression qu’il va me briser le coup… mais il réplique finalement :

 

_ Crétin… immonde résidus d’humain inférieur et faible…

 

A cet instant, l’aura de mon clone se met à briller de milles feux, comme elle le faisait au meilleur de sa forme… et cette puissance… tout ce Chakra… je le sens… il me traverse, m’enveloppe… il me le donne ! Je me sens envahi de cette même puissance infernale qui m’habitait il y a peu…

 

A cet instant, Kyuubi explose de rage :

 

_ PERSONNE ! TU ENTENDS ! PERSONNE NE PEUT ME DONNER D’ORDRE ! JE SUIS L’ÊTRE LE PLUS PUISSANT DE CE MONDE !

 

Exécutant un demi-tour, ses griffes bien agrippées contre mon col, le démon se tourne et semble viser quelque chose… Aniki…

 

_ Pourtant, reprend le démon calmement, je ne suis pas dieu… car un véritable dieu peut tout changer par sa volonté, un véritable dieu maîtrise tous les évènements…

 

Je relâche ma prise sur lui, je me prépare…

 

_ Contrairement à ce que tu dis, gamin… je ne peux rien faire… celui qui peut décider de l’avenir du monde ici… ce n’est pas moi… ou ce type aux cheveux rouges…

 

Je le vois tendre son bras, je le vois concentrer un maximum de son Chakra dans son bras… je me tiens prêt…

 

_ Ici… le seul qui peut changer les choses, le seul qui ai la possibilité, la volonté et le courage de le faire… le seul véritable dieu de ce monde…

 

Le Chakra brille de plus en plus, mon corps à achevé sa transformation en super-puissance… tout est près… cette fois… on y est !

 

_ … C’EST TOI !!!!

 

Mes pieds quittent le sol, une violente aspiration, j’ai l’impression que mon corps va se disloquer… je monte… je suis propulsé à une vitesse vertigineuse… je vole !

En dessous de moi, la voix demonesque de mon équipier résonne à travers l’œil du cyclone :

 

_ NE MEURS PAS ! VIS ! VOLES ! TUS ET REVIENS !!

 

 

 

 

_ Mais qu’est-ce qu’il fait ! s’écrie Anko.

 

A ses côtés, Sasuke, accroupie devant la dépouille sans vie de Sakura, déclare lentement :

 

_ Il change les choses…

_ Peut-il réussir ? demande Neji.

 

Shikamaru, les yeux dans le vague l’espace d’un moment, déclare :

_ Oui…

_ Comment en es-tu aussi sûr ? veut savoir Anko.

_ C’était pourtant évident, murmure le Nara…, je ne comprend pas comment je n’ai pas réussi à le voir avant…

_ C’est vrai, reprend Sasuke… après tout… il s’agit de Naruto.

 

A ces mots, les quatre ninja semblent se rendre compte de quelque chose…

 

_ C’est vrai, commence Neji…, ça ne peut être que ça… pour affronter et défaire notre ennemi… le plus dangereux de ce monde…

_ Il n’y a qu’une seule personne qui en soit capable…, poursuit Shikamaru.

_ Naruto Uzumaki, fils de Minato Namikaze le Yondaime Hokage… enchaîne Anko.

 

Le sourire aux lèvres, Sasuke achève :

 

_ … le ninja le plus imprévisible de tous les temps !

 

 

 

 

 

Mon aura de Chakra me protège de l’agression du vent sur ma peau… à une vitesse incroyable, je fonce tout droit sur Aniki, priant tout ce qu’il est possible de prier pour atteindre ma cible avant de perdre cette vitesse. Ce qui se présente d’abord comme un ballon de foot rouge grossit, grossit encore, avant d’envahir complètement mon champs de vision… partout du rouge…

Je viens de parcourir 100, 200, 500, 1500 mètres sans avoir l’impression de ralentir, en une fraction de secondes…

Je n’ose pas regarder en dessous, ma seule préoccupation, c’est de continuer d’avancer, quels que soient les obstacles.

2000, 2500, 3500, 5000…

Je continue, indéfiniment… mon oxygène commence à se faire rare mais qu’importe, je dois poursuivre coûte que coûte. Soudainement, un éclair sortit de nulle part apparaît devant moi. En un dixième de seconde, aidé par mes réflexes surdéveloppés par le Chakra, je me débarrasse promptement de mes derniers kunais et shurikens. L’éclair les atteint de plein fouet tandis que je progresse toujours plus vers les nuages…

Cette fois, je ne peux plus compter sur une arme quelconque…

Ça se rapproche.

Devant moi, un océan de Chakra rouge  s’étant jusqu’à perte de vue… et au centre de cet océan… comme un naufragé perdu dans sa mer de malédiction…

Il est là…

Il a toujours été là…

Depuis le début de cette histoire…

Depuis bien avant que tout ne commence…

Il était là.

 

Aniki… cette fois, je vais en finir, pour mettre un terme à cette histoire.

Pour mettre un terme à nos souffrances…

 

_ JE VAIS TE TUER !! ANIKI !!

 

Je ne m’attend pas à ce qu’il m’entende… pourtant, son regard vide se remplit, se sature d’un flot d’horreur, son unique Sharingans tourbillonne sans fin en se baissant vers moi… il me voit… il me hait.

Il pousse un cri puissant. Je continue mon ascension.

 

_ N’APPROCHE PAS !! rugit-il.

_ ANIKI !

 

Je n’arrive pas à déterminer la distance qui nous sépare… mais elle se réduit…

 

_ NE VIENS PAS ! JE VAIS EN FINIR !

_ TU A FAIS TUER MES PARENTS… !

_ TOUT CEUX QUI M’ONT REJETE ! ABANDONNE !

 

Je le vois de plus en plus nettement, il paraît si proche et si loin à la fois… son visage, sa mâchoire décharnée, son teint blanchâtre teinté de rouge, ses ailes déployées rougeoyante devant ce soleil écarlate.

 

_ ANEANTIS LE CLAN UCHIWA… !

_ TOUT CEUX QUI M’ONT TRAHIS !

_ TU AS DETRUIS MON VILLAGE ! TUES MES AMIS !

 

Ensemble, unis dans notre douleur, nous nous exclamons :

 

_ POUR CHACUNS D’EUX… !

 

A l’unisson, nous nous écrions :

 

_ JE VAIS TOUT TERMINER !!

 

Il est là… quelques mètres, qui passent au ralenti…

Son regard… désespéré par son sort…

Son œil… en le regardant… peu à peu ou en un instant seulement…

 

Tout ce que je n’ai pas vus… ou ce que je n’ai pas sur voir…

 

 

 

 

Je comprends maintenant.

Tous les deux… nous sommes pareils.

 

 

 

_ Je te pardonne.

 

 

 

 

 

Je tends mes poings, il sursaute, mais je ne sais pas pour quelles raisons. Il cris, je ne l’entend pas. Ma peau… la surface de mes mains… rencontre son ventre…

 

Ma vitesse, mon Chakra… son bras en moins, tout son Chakra transféré dans son ultime attaque… sans défense…

Ses tissus se déchirent tous, inexorablement.

Mes bras le transpercent un peu plus à chaque instant qui passe…

 

Et tout à coups… le temps se remet en marche.

 

Dans un éclat de sang, je lui passe au travers du corps, sentant ses os se disloquer, ses veines exploser… je le tranche en deux, sans m’arrêter, son hémoglobine me recouvre presque entièrement.

Je ne parviens pas à m’arrêter, je vois son visage déformé par la douleur cracher un flot continu de sang…

 

 

L’espace d’une simple seconde…

 

 

 

 

 

 

… j’ai gagné.

 

 

 

 

Son bras secoué de spasme quitte son emplacement, un éclair vient alors frapper le globe dépossédé de celui qui le contrôle.

L’électricité se répand comme une traînée de poudre… une réaction en chaîne s’opère…

Je n’arrive pas à m’arrêter… devant moi, l’océan rouge se rapproche, près à m’avaler…

Sans pouvoir y changer quoi que ce soit… je plonge dedans tête la première…

Alors qu’à l’extérieur… tout commence à se déchirer…

 

 

Le grondement sourd qui retentit au milieu de la tempête n’est pas de bon augure… loin de là…

La lumière écarlate qui se dégage de la masse de Chakra se fait de plus en plus violente, éclairant le champs de ruine comme en plein jour… et éblouissant les cinq dernières personnes encore vivantes sur ce qui fut autrefois un village caché appelé Konoha…

Courant aussi vite qu’ils le peuvent, Sasuke portant le corps de Sakura, Anko, Shikamaru et Neji parviennent aux côtés de Kyuubi, les yeux rivés vers le ciel.

 

_ Hey ! Démon Renard, tu vois quelque chose ? crie Sasuke pour couvrir le vacarme.

 

Ne s’attardant pas sur le manque total de respect que lui adresse le Uchiwa, Kyuubi se contente de grogner, tout en grimaçant :

 

_ Tout ce Chakra, la distance et les interférences électromagnétiques m’empêchent de recevoir ses pensées…

_ Mais est-ce que tu sais si il va bien ? veux savoir Anko.

_ Tout ce que je sais… c’est que « pour l’instant »… il n’est pas encore mort.

 

Au-dessus, les explosions se multiplient, parvenant même à faire trembler le sol.

 

_ Qu’est-ce qui se passera si il vient à mourir ? demande Neji.

 

Le regard sombre, le démon  répond amèrement :

 

_ Je disparaîtrais.

 

Au même instant, un intense éclat lumineux apparaît alors que le globe titanesque semble se rétracter sur lui-même… avant de totalement imploser.

 

_ Je le sens plutôt mal ! hurla Anko tout à fait inutilement, sa voix se perdant dans le terrifiant vacarme annonçant l’arrivée d’une pharaonique onde de choc.

 

Tout ce que vois les survivants, ce sont les lèvres de Kyuubi s’animer… avant que chacun ne soit  éjecté dans toutes les directions par le puissant air chargé de Chakra et d’électricité.

 

 

 

 

 

La pluie s’est arrêtée.

 

Mais la tempête n’est pas finie.

 

De la mort… en grande quantité… partout…

Au loin, la mort s’est déversée… avant de commencer à disparaître… peu à peu…

Elle le sent…

 

Le calme revient… le monde… a survécut.

 

La mort n’aura finalement pas eu raison de la vie…

 

… quand à lui… et lui aussi…

 

 

 

Elle va rester ici encore un peu…

… l’air est agréable…

 

 

… peut-être…

 

 

 

 

 

 

Méconnaissable…

Un paysage envahi par un nuage de poussière un peu opaque… et le silence…

Comme un cimetière…mais occupé par des vivants.

D’un seul coup, comme transpercé par la foudre, Sasuke se redresse à la vitesse d’un ressort. La couche de débris qui le recouvre s’en va en même temps.

Agacé, toussant abondamment, il jette quelques coups d’oeils autour de lui et aperçois le corps de Sakura, toujours à côté de lui, avant de voir si ses jambes lui permette de se relever. Il parvient à se mettre sur pied, tout en continuant de s’épousseter les vêtements… et se rend compte avec énervement que du sable s’est infiltré dans la partie mécanique de son visage.

Tapant rageusement sur le métal usé, le son de taule rouillé qui s’en dégage fait retentir un autre bruit…

 

_ Uchiwa ? C’est toi ?

_ Mitarashi ? T’es entière ?

_ J’imagine…

 

La kunoichi apparaît soudainement dans le semi brouillard qui commence à se dissiper.

 

_ Tu sais où sont les autres ?

 

Sasuke hoche la tête négativement, lorsqu’une présence se fait ressentir derrière eux.

 

_ Neji ?

 

Le Hyuuga, aidé de ses yeux, et apparemment en pleine forme… au moins autant que la situation le permet, fait son apparition.

 

_ Où est Shikamaru ?

 

Le silence répond à cette question… un silence extrêmement pesant.

 

_ Restons groupé, conseille simplement Sasuke.

 

Les trois ninjas commencent à marcher, guidés par le byakugan.

 

_ Tu le vois ? demande Anko.

_ C’est compliqué, répond le Hyuuga, le Chakra contenue dans l’air ne s’est pas encore dissipé…

 

Soudainement, un petit gémissement retentit dans l’obscure et oppressante atmosphère.

 

_ Nara ? Tu es là ? appelle Anko.

 

Ce à quoi une voix répond :

 

_ Neji… tu me marches dessus.

 

Pris d’un sursaut, le Hyuuga fait un bon en arrière et observe le sol.

Shikamaru, le regard fatigué, regarde le ciel invisible avec une expression un peu grimaçante.

 

_ J’ai le bras en pelote.

 

Effectivement, Sasuke remarque les courbes irrégulières du bras droit du Nara…

 

_ Cassé…

_ J’avais remarqué, Uchiwa, merci m’avertir quand même.

 

Une fois remis sur pied, grimaçant un peu plus à chaque mouvement brusque, Shikamaru demande :

 

_ Et Kyuubi ?

 

Nouveau silence… personne n’ose s’avancer en hypothèses…

Soudainement, un rire, puissant, terrifiant, retentis dans le brouillard.

 

Un rire sadique…

 

_ Mon dieu…, parvient juste à articuler Anko.

_ Ne me dites pas que…, fait Sasuke.

 

Du Chakra… en grande quantité, quelques mètres plus loin.

Rapidement, le brouillard se dissipe… libérant une vue parfaitement dégagée du ciel… avec au loin l’aube qui se lève paisiblement.

 

_ Nom de… !

 

Au centre même du champs de bataille, entouré par les ruines de l’ancienne ville, enveloppé d’une aura de Chakra virevoltante, témoignant de son excitation sans limite et de sa joie disproportionnée…

 

 

 

… c’est de cette manière que Kyuubi no Yuko, à l’intérieur du clone de Naruto, jubile comme un enfant :

 

_ Vivant… vivant… !

 

Puis, levant la tête vers le ciel, un sourire jusqu’aux oreilles illuminant son visage bestial, le démon s’exclame :

 

_ ENFOIRE DE GAMIN !! T’AS REUSSI !!

 

Observant cela, les quatre survivants ont beaucoup de mal à réaliser…

 

_ Il a… réussi ? répète lentement Anko.

_ J’en ai pas douté une seule seconde, fait Shikamaru, les grimaces sur son visage contrastant avec son soulagement.

_ Donc… c’est terminé ? fait Neji.

 

Sasuke, resté silencieux… se met à sourire… de plus en plus franchement…

Et, à la surprise de tous… Sasuke commença à rire… de plus en plus fort, pendant quelques secondes.

Anko secoue la tête comme pour s’assurer qu’elle ne rêve pas. Neji soupire, un mince sourire sur ses lèvres tandis qu’il soutient un Shikamaru exténué…

 

_ Mais alors… où est Naruto, maintenant ? fait Anko.

 

Toujours en état de jubilation totale, Kyuubi se tourne vers une zone plus éloignée de la ville, dont les ruines ont été épargnées par les combats.

 

_ Pas très loin, fait-il, arborant un sourire énigmatique.

 

 

 

 

 

J’ouvre un œil… il est entier…

J’ouvre l’autre… idem…

Mon corps à l’air d’aller… il est revenu à son état normal, lorsqu’il n’est pas saturé de Chakra…

Je me redresse… ça va…

Je suis entier…

 

Je regarde mes mains. Mes jambes aussi… ça va…

 

Le ciel… rougeoyant… le soleil…

Le jour se lève…

 

Je regarde autour de moi… des ruines…

C’est une étrange poésie qui occupe cet endroit… les murs éclairé d’une pâle lueur… la végétation qui s’est développé timidement…

Je reste un peu là… une certaine chaleur m’envahie…

Peu à peu… je me souviens…

 

… j’ai gagné…

 

Quelques minutes s’écoulent comme ça… dans le calme reposant de cette ancienne cité…

Je me souviens… comment j’ai survécu…

 

Dans ma poche…

 

A l’instant où je suis entré en contact avec le globe de Chakra… je l’avais… serré dans la paume de ma main…

 

… le morceau de chair arraché à Aniki… qui me permet de prendre le contrôle de son Chakra.

 

J’ai réussi à former un bouclier avec l’énergie autour de moi…

Quelque chose de suffisant pour me protéger de l’explosion…

Ça a marché…

J’ai été propulsé et ensuite j’ai dû tomber tout droit dans ces ruines… avec assez de Chakra autour de moi pour m’assurer un atterrissage sans trop de dommage…

 

Allez… je dois me lever maintenant…

 

M’aidant de mes bras, je réussi à me remettre sur pied…

Une douce brise passe dans ma chevelure…

C’est rafraîchissant…

 

Je marche un peu… enjambant quelques morceaux de murs…

Je reconnais un peu l’endroit… une des places du village, avec une fontaine directement tirées d’une rivière souterraine je crois… je ne sais plus vraiment…

A ma grande surprise, l’endroit est resté relativement comme dans mon souvenir…

Si on exclut les bâtiments en ruine tout autour, et la fontaine qui a volé en éclat… c’est resté pareil…

Je regarde le jet d’eau jaillir du sol en continue… sans rien pour la contenir… je regarde l’eau monter vers le ciel… avant de retomber…

 

 

C’est à cet instant…

 

 

… sous le jet d’eau froide…

 

 

… trempé jusqu’aux os…

 

 

 

… il est là.

 

 

 

Le dos appuyé contre le socle à moitié arraché de la fontaine… inerte…

Les yeux fermés… les mains détendues… la bouche entrouverte…

 

… l’eau s’écoulant sur ses cheveux et son visage pâle… s’imbibant de son sang… se déverse ensuite sur la place… la teintant d’une mince lueur écarlate…

 

On dirait un enfant qui dort…

 

Seul le haut de son corps est là… ses hanches et ses jambes… ont disparus…

Je m’approche… lentement… prudemment…

Je ne suis plus qu’à deux mètres… puis un simple mètre de lui…

Un peu fatigué, je m’assois à ses côtés… nos épaules se touchant presque…

Le silence… prend place…

 

_ … tu n’as pas froid ?

 

Le son de ma voix s’éteint dans le calme ambiant…

 

 

Un son… un raclement… la fontaine qui coule…

 

_ … ta… gueule…

 

Ses lèvres ne bougent presque pas…

 

Ses paupières se soulèvent très légèrement… dévoilant un unique Sharingan immobile…

Sa voix… faible, détruite… désagrégée…

 

Il n’essaye même pas de bouger… il sait que ses bras ne se lèveront pas…

Il sait que sont unique œil ne lui obéit plus…

Son sang continue de couler…

 

_ Tu as mal ?

 

Il tousse faiblement… il essaye de faire des sarcasmes…

… mais tout ce qu’il parvient à articuler :

 

_ … même…  pas…

 

Il enrage… je peux comprendre… son Chakra ne lui obéit plus… il s’échappe de son corps par de fines volutes bleus…

Les démons semblent êtres dans le même état psychique que lui…

 

_ Je peux faire quelque chose ?

 

Un spasme… il essaye de rire…

 

_ … gueule…

 

Je n’insiste pas…

Le silence se poursuit… il va mourir… il le sait…

 

_ J’ai eu l’occasion de beaucoup réfléchir…

 

Il ne réagit pas…

 

_ … tout ce que tu as fait… tu as détruit tout ce que j’avais… non… depuis le début, mené par ta haine, tu as planifié tout ça… un plan uniquement motivé par la vengeance et la volonté de faire payer à tes parents…

 

Ses yeux se ferment légèrement…

 

_ … je t’ais haïs moi aussi… énormément… mais, j’ai réussi à comprendre quelque chose… quelque chose que je m’en veut de ne pas avoir découvert plus tôt…

 

Je me tourne vers lui, déterminé :

 

_ Aniki… nous sommes pareils… tu as mené ma vie, influencé chacune de mes actions… fait de moi ta marionnette, j’ai subis tout ce que tu as subis, le rejet, la haine des autres… et pour tout cela, je dois te pardonner.

 

Il tremble un peu… il ne comprend pas… il semble… choqué…

 

_ Parce que… maintenant, je peux comprendre ce que tu as enduré, subis… ta haine, je peux la ressentir de la même manière… ce qu’ils ont fait de toi… un monstre…

 

Je me déplace un peu, je me place devant son œil presque entièrement recouvert… je veux qu’il me voit.

 

_ … je suis devenus un monstre moi aussi… de la même façon qu’ils ont fait de toi ce monstre… ce sont eux… l’origine du mal… la source de nos destinés.

 

Il me regarde… je le regarde…

 

_ Aniki… je vais achever ce que tu as commencé, je vais nous venger, tous les deux… Aniki…

 

L’espace d’un instant, je crois voir son iris bouger… presque une illusion…

 

_ … je vais retrouver ton père, ta famille…

 

Un rayon de soleil pénètre dans la place et éclaire le socle de la fontaine…

 

_ … et je mettrais un terme à ce cercle vicieux… je les tuerais…

 

Il tremble…

 

_ … et ce, de mes propres mains.

 

 

L’aura bleu qui s’échappe de son épiderme se fait de plus en plus importante… il se met à briller…

 

_ Aniki… je te pardonne…

 

Son ventre se soulève légèrement… il semble prendre une dernière bouffée d’air…

 

Son regard devient vide… ses lèvres…

… se mettent à tressaillir…

 

_ Ki… ri… 3… centrale…

 

Il fait silence un court instant… avant de souffler :

 

_ Là… bas…je serais… toujours…

 

Je prends soin de graver ces paroles dans mon esprit… il ajoute…

                                       

_ … Crè… ve…

 

Le bleu le recouvra presque entièrement… mais je le vois… il essaye… de sourire…

 

_ Le moment venus… je n’y manquerai pas… tu peux être tranquille.

 

Il continue faiblement :

 

_ … Ka… Kashi…

 

En disant cela, il a hoché lentement la tête… le Sharingan…

 

_ Je le ferai.

 

Dans un dernier souffle, il dit :

 

_ … ma… poche…

 

Approchant ma main de son pantalon, j’en extrais un fouillis de petits objets enchevêtré dans de petits cordons… les pendentifs de démon…

Tandis que je regarde ce petit tas… je remarque… qu’il commence à partir… à mesure que le Chakra s’envole… son corps se désagrège lentement dans une pâle fumée bleue…

 

Peu à peu… il disparaît… son visage… ses cheveux partent… paisiblement…

Emporté par le vent, comme du sable… il meurt tranquillement….

 

Simplement… peut-être en paix… ou pas…

L’une après l’autre, de petites lumières apparaissent à travers lui… huit lumières… huit petits globes lumineux comme des soleils…

 

Elles s’animent, quittent ce qu’il reste de son être… s’envolent…

Dans ma main, les pendentifs réagissent et montent également vers le ciel… ils rejoignent les lumières… et fusionnent avec elles…

 

Elles s’élèvent encore… puis, parvenue quelques mètres au-dessus du sol, elles prennent de la vitesse et se dispersent au gré de la brise… vers de nouveaux horizons…

Absorbé par ce spectacle, je finis par reporter mon attention sur Aniki… qui a cessé de briller…

 

Il ne reste de lui qu’une partie de son corps,… morte… dépossédé de son âme… je devine qu’il s’agit là des rares endroits qu’il n’a pas modifié au cours de ses expériences…

Le Sharingan intact est posé sur le sol… je le ramasse…

 

Plus rien ne bouge…

 

J’hésite moi-même à rompre ce silence…

 

 

 

 

C’est terminé… tout du moins…

 

… pour le moment…

 

_ Les démon vont ressusciter dans un coin de cette planète… à l’état de nouveau-né, mais bien vivant.

 

Je tourne la tête… Kyuubi…

 

Et derrière lui, ils sont tous là…

Je me redresse, un mince sourire sur le visage… non… il manque quelqu’un…

 

D’un coup, une ombre agile et furtive me fonce dessus, je n’ai pas le temps de l’éviter…

 

_ T’as réussi !

 

Emporté par l’élan d’Anko, je m’écroule lourdement sur le sol, la kunoichi me maintient solidement au sol.

 

_ Non, non ! Anko, ne… !

 

M’ignorant superbement, je dois me résoudre à subir une nouvelle fois une toilette éclair made in Mitarashi, ayant l’espace d’un instant complètement oublié le sang qui me peinturlurait le visage. Alors que je peux sentir sa langue me nettoyer avec voracité, sous les regards amusés de mes amis, l’espace d’un simple instant, je sens les lèvres de la jeune femme frôler les miennes.

Elle écarquille les yeux en même temps que moi… un court silence passe… puis elle m’adresse son plus beau sourire.

 

_ Allez ! Debout ! fait-elle en se relevant d’un bon, la main tendue.

 

Acceptant son aide, je me remets sur pied, m’époussetant mes vêtements.

 

_ Naruto, fait Shikamaru, dans un triste état,… félicitation !

_ C’était incroyable, avoue Neji en toute franchise.

 

Sasuke m’adresse un grand sourire… mon ami que j’ai tant chercher… mon frère… j’ai envie de le serrer dans mes bras… mais mon regard se porte alors sur le corps sans vie de Sakura… qu’il porte dans ses bras…

Il s’aperçoit de mon malaise.

 

_ Naruto… tu as fait tout ce que tu pouvais…. Tu n’as rien à regretter… Sakura m’a raconté beaucoup de chose lorsqu’elle m’a retrouvé et soigné… elle m’a tout dis, ce qu’elle avait fait… ce qu’elle t’avait fait…

 

Il s’avance vers moi :

 

_ J’ai une grande part de tord dans tout ce qui est arrivé… si j’avais été présent lorsqu’il le fallait… les choses auraient peut-être été différentes.

 

Je garde le silence… tous… ils semblent tellement reconnaissant…

 

_ Naruto, fait doucement Anko, tu es libre maintenant, ta vie t’appartient… rentreras-tu avec nous à Suna ?

_ Nous allons reconstruire Konoha ! déclare Shikamaru, même si pour ça je dois faire une croix sur ma sieste quotidienne… on enverra des messagers partout pour réunir tous les survivants et reconstruire le village caché.

_ Veux-tu revenir pour nous aider ? demande Neji.

 

Si je pouvais… j’imagine que j’aurais pleuré…

Je les regarde un à un… mes amis… avant de me tourner vers Kyuubi… nous nous regardons un instant…

 

 

… au-dessus de nous… un oiseau passe tranquillement dans le ciel… bercé par la brise…               

 

_ Vous tous… vous êtes des gens formidables… j’ai une chance incroyable de vous avoir à mes côtés…

 

Un grand sourire sur le visage, je leur déclare :

 

 

 

 

_ … je vais revenir… une fois que j’aurai réglé une dernière chose.

 

 

 

Ils ne semblent pas surpris… peut-être un peu déçu… ils s’y attendais sans doute…

Ils me connaissent bien maintenant…

 

_ Encore quelque chose que tu dois faire seul ? veut savoir Anko.

 

J’acquiesce silencieusement… elle soupire :

 

_ Contente toi de rester vivant.

 

Je souris :

 

_ Je n’y manquerai pas… tu peux être tranquille… et puis…

 

Tendant la main, je donne lui donne le Sharingan.

 

_ Je pense que Kakashi sera content de récupérer ça.

 

Elle le prend… Sasuke demande :

 

_ Ça ira ?

 

J’acquiesce une nouvelle fois…

 

 

_ … après tout, l’espace d’un instant… je suis devenu dieu…

 

 

 

 

 

 

Le soleil est levé maintenant…

La ville en ruine est éclairée de mille feux…

 

Ils sont partis. Nous nous sommes dit au revoir… difficilement… nous avions tous l’air heureux…

Longtemps, je suis resté le bras en l’air à agiter ma main dans le vide, pour leur dire au revoir… et ils ont disparus à l’horizon…

 

Je suis resté là… enfin… nous sommes resté là.

 

_ Tu ne vas pas regretter ?

 

Je baisse lentement les yeux au sol, avant de secouer la tête négativement.

 

_ C’est la dernière chose que je dois faire… ces gens ont fait beaucoup trop de mal comme ça… et… je doute qu’ils aient l’intention de rester caché quelque part le restant de leur vie…

 

Un court silence…

 

_ « Kiri », « 3 » et « centrale »… ça m’a tout l’air d’une adresse.

_ Je crois aussi…

 

Il me jauge du regard… l’air un peu soupçonneux :

 

_ J’espère que tu te rends compte… que nous allons nous attaquer à quelque chose que même le gamin craignait de ne pouvoir vaincre sans ma force ?

_ C’est vrai… c’est pour ça…

 

La mine réjouie devant mes pensées, je lève les yeux vers le ciel bleu… avant de déclarer :

 

_ … qu’on va avoir besoin de son aide…

 

Kyuubi écarquille un instant les yeux… avant de sourire avec un air un peu sadique…

 

_ Oh oh… oui, sans aucun doute…

 

Je me retourne alors vers lui… le regard un peu insistant. Le démon me fixe… avant de grommeler :

 

_ Ça va… j’ai compris…

 

D’un rapide geste de main formant un sceau… Kyuubi commence à détruire son corps artificiel …

L’œil peu enclin à paraître joyeux, il dit :

 

_ N’oublie pas ce que tu m’as dit, gamin… je ne passerais pas mon éternité dans ton ventre…

_ C’est une promesse que je t’ai faîtes… mon ami.

 

Il grimace… avant de disparaître complètement.

 

A l’intérieur de moi… je le sens… il est revenus… à sa place…

Je pose ma main sur mon ventre… l’air un peu nostalgique…

 

Puis je regarde vers l’horizon… vers mon futur…

 

_ On dirait bien… que c’est reparti, fais-je pour moi-même.

 

 

 

Remettant la main sur ma veste miraculeusement restée intact près du champ de bataille, je finis par me mettre en marche…

 

Avec une destination : Kiri no Kuni… mais entre temps…

 

 

 

 

J’allais me mettre en quête de l’aveugle…

 

 

 

 

 

 

 

 

La caresse du vent sur sa peau lui procure une sensation des plus agréable…

Passant sa main dans ses cheveux, elle reste tournée vers cet endroit… où elle sent sa présence…

Debout sur la pointe d’une falaise… une jeune femme portant un bandeau dissimulant ses yeux… elle le sent… il est fatigué…

 

… mais il est heureux…

 

Faisant demi-tour, la jeune femme emprunte un chemin l’emmenant tout droit vers lui…

 

Il arrive…

 

 

Il va venir pour lui demander son aide…

 

 

 

Il va venir vers elle…

 

 

 

 

… peut-être…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_ …Oui… Banni est mort…l’enfant renard l’a tué.

 

_ …

 

_ Bien… cela va accélérer les choses…

_ Terminerons-nous à temps ?

 

_ …

 

_ L’enfant renard va entrer en contact avec Bansan…vous avez récupéré le corps ?

_ Ce sera bientôt fait, il va pouvoir être opérationnel dans les temps.

 

_ …

 

_ Qu’en est-il de… Banichi ?

_ C’est vrai, vous avez du nouveau ?

 

_ … bientôt…

 

_ Que faisons-nous pour l’enfant renard ?

_ Il n’était pas prévu qu’il survive…

 

_ …il nous servira… comme il en a toujours été prévu…

 

_ Quoi qu’il en soit… nous devons récupérer Bansan avant qu’elle ne le rencontre.

_ Si cela devais arriver… notre plan pourrait s’en trouver compromis…

 

_ …quoi qu’il advienne maintenant… nous serons les seuls… à tout contrôler…

 

_ …

_ …

 

_ … Amenez-moi Banichi…

 

 

jill

 

 

Voilà ! La réécriture est finalement achevée, je remercie une nouvelle fois tous ceux qui m’ont apporté leur soutien durant cette première saison.

Je vous laisse maintenant profiter de la préquelle de cette histoire, baptisée Naruto : During Crisis, qui lèvera le voile sur les trois années d’errance de Naruto et sa rencontre avec la mystérieuse aveugle.

A très bientôt alors ! Et n’hésitez pas à lâchez le maximum de commentaires !^^