Préméditation d'un massacre

par Jill

Naruto Crisis

 

Chapitre 24 :

 

 

_ Le… le petit frère de… mais… je n’ai jamais…

 

Je suis toujours dans cette chambre d’hôpital, par la fenêtre je peux apercevoir la falaise de Konoha toujours en un seul morceau, les cris du bébé se sont calmés, sa mère le berce en silence, Sandaime a quitté les lieux…

Et ce satané psychopathe décharné me fixe toujours de son œil hagard…

 

_ Tu n’en a jamais entendu parler, n’est-ce pas ? Rien de plus normal, Naruto…puisque pour mon « père », je n’ai jamais existé…

 

Il tend le bras en avant et claque des doigts…

Le décor change en un clin d’œil, le blanc qui m’entourait fait désormais place à l’intérieur d’une maison… et d’après la grandeur de la pièce… c’est une bien belle maison…

J’inspecte les personnes présentes cette fois…

Tout d’abord, l’homme que j’ai vue à l’hôpital… et si ce que m’ont dis Aniki et le Yondaime est vrai… il serait mon grand-père…en tout cas il possède toujours cet air énervé et extrêmement stricte…dans ma jeunesse, j’ai aperçu une ou deux fois le père de Sasuke… en comparaison, le Uchiwa ressemble à un agneau, même le père d’Hinata n’est pas aussi stressant…

Ensuite, deux personnes d’âge trèèès mûre avec une tête aussi peu commode que le précédent… pas besoin de s’appeler Shikamaru pour deviner qu’ils sont du même clan… et donc… de ma famille… bah mes aïeux…

Je continue mon inspection avec un berceau, et une femme blonde qui se tient à côté avec un regard triste… je n’ai aucun mal à deviner qu’il s’agit de la mère et de son enfant, je m’approche pourtant du bébé qui dort paisiblement…

 

_ J’avais 1 mois à l’époque…

 

Je sursaute malgré moi en apercevant cette chère tête rousse qui me donne tellement de nausées…

 

_ Il faut trouver une solution !

 

Le son et le ton est tranchant comme une lame de rasoir… c’est l’un des vieux qui a parlé…

 

_ Tu sais parfaitement que nos règles sont extrêmement strictes… pas plus d’un enfant par couple ! Tu menaces l’équilibre de notre clan…

_ Je le sais bien ! Réplique l’autre en jetant un regard assassin au berceau… et à la femme… que je devine être SA femme… grand-mère donc…

La pauvre fond en larme tout en répétant :

 

_ Je suis désolé, je suis désolé…

_ Il suffit ! Nous devons maintenant trouver une solution pour régler ce problème !

_ Je suis bien d’accord, enchaîne l’autre vieux, mais comment faire ? Sandaime nous a bien fait comprendre que si il arrivait quelque chose de fâcheux à cette enfant, les représailles envers notre prestigieux clan serait immédiates et tu sais que c’est quelque chose que nous ne pouvons pas nous permettre !

_ Il n’y a pas à palabrer ! Nous ferons passer sa mort pour un accident ! Même ce vieux croulant ne pourra pas interférer avec une bête note explosive au mauvais endroit au mauvais moment…

_ …ou bien une simple noyade après que le berceau ne tombe à l’eau…

 

J’ai une envie pressente de vomir… comment peuvent ils dire des choses pareilles ?! Sont ils réellement mes ancêtres ?

 

_ Charmant… tu ne trouves pas ?

 

Aniki a dit ça sur le ton de la plaisanterie… mais je sens bien qu’il sert les dents…

 

_ Et encore… nous arrivons maintenant à la partie la plus intéressante…

_ L’orphelinat ?

 

Je me retourne vers la conversation… d’où une voix plus aiguë que les autres s’est élevées… et si mes sens ne me trompent pas…

 

_ Qu’est-ce que tu dis… Banichi ?

 

Le petit garçon aux cheveux jaunes…l’enfant Yondaime… qui s’avance d’un pas un peu timide au milieu de cette petite assemblée… reprend la parole :

 

_ Peut-être que… il pourrait être placé à l’orphelinat ? Je ne pense pas que le Hokage s’y opposerai, il suffirait d’effacer ses dossiers et il passerait pour un orphelin comme un autre…

 

Le silence se fit…

 

Puis un des vieux décrète :

 

_ Qu’il en soit ainsi…

 

Tout le monde sorti de la salle, la mère y compris… hormis la petite touffe blonde qui se dirige vers le berceau… il jette un œil sur le nourrisson endormis… qui suce son pouce…

Un sourire d’amusement apparaît sur le visage, habituellement inexpressif en présence des autres membres de sa famille, du futur chef de Konoha… il s’assure que personne ne se trouve aux alentours, et parle doucement :

 

_ J’vais veiller sur toi, ok, p’tit gars ?

 

L’interpellé remue dans son berceau…

Les idiots qui sont sorties… même pas un « bien pensé mon fils »… c’est désespérant…

Je détourne le regard… vers Aniki…

Il ricane avec entrain…

 

_ Il m’a sauvé la vie ce jour là… la suite s’est passé comme il l’a dit… mon acte de naissance et tout le reste a été détruit et j’ai été envoyé à l’orphelinat… je suis mort pour la première fois à l’âge de 1 mois…

_ Mais qui est mort ? Aniki ? 1412 ? Quel nom portait l’être qui est mort ce jour là ? Ton véritable nom…

_ Dans cette famille… on ne donne pas de nom aux individus…

_ Hein ?

_ Imbécile… pourquoi crois-tu que le seul nom de mon frère à part Yondaime était Banichi ? ( « Ban » = numéro et « ichi » = un, donc littéralement : numéro un)

 

Je pèse ses paroles…

 

Me voyant songeant, il poursuit :

 

_ Il était prévu que je grandisse dans l’ignorance de mon appartenance à cette famille de dégénérés… malheureusement pour eux… mon très chère frère venait me rendre de nombreuse visite… au départ je ne savais pas pourquoi il venait, il disait juste qu’il voulait me voir… alors j’ai mené mon enquête sur lui… d’une certaine façon je crois que c’est ce qu’il voulait en venant me rencontrer… et c’est à l’âge de 6 ans que j’ai enfin découvert la vérité…

 

Il tend à nouveau le bras… il claque à nouveau des doigts… et une nouvelle fois, le décors change autour de nous…

 

Je… oui ! Je connais cet endroit ! Du moins je m’en souviens assez du temps où j’y étais… l’orphelinat… je n’y suis pas resté longtemps, Iruka m’a permis de m’installer en ville et est devenu mon tuteur…

Pour en revenir à la pièce en question, je crois m’en souvenir… c’est la salle des visites…

Et il ne me faut pas longtemps avant de deviner qui vient rendre visite à qui…

 

D’un côté d’une table, Yondaime, dit Banichi, dit Papa… il ne doit pas être âgé de plus de 13 ans… et en face de lui…

 

_ J’avais 6 ans à cette époque…

_ J’avais remarqué… Aniki…

_ Lorsqu’il est venu je suis rentré directement dans le vif du sujet… je lui est dit tout ce que j’avais appris…

_ Je te trouve bien imprudent contrairement à d’habitude…

_ Que veux tu, j’étais jeune, stupide… et j’avais une confiance sans borne envers ce blondinet qui m’avait, comme je l’ai appris, sauvé la vie… et surtout qui était le seul à venir vers moi… tandis que tout le monde à l’extérieur m’avait oublié…

 

Je tourne les yeux vers la scène devant moi…

 

Le Yondaime prend la parole en premier :

 

_ Alors… tu es au courant pour… notre famille ?

 

L’autre répond vivement :

 

_ Ce n’est pas ma famille ! Ils m’ont abandonné !

_ Tu es donc au courant de tout, dit il en se grattant la tête.

_ Je n’arrive même pas à comprendre… pourquoi ils ont fait ça… je connais la règle, pas plus de deux enfants… mais… mais…

 

Ils donne un coup de poing sur la table et se met à hurler :

 

_ Est-ce que ça justifie ce qu’ils m’ont fait !

 

Tandis que le plus jeune reprend son souffle, l’aîné reste parfaitement stoïque… avec pourtant un air triste sur le visage…

 

_ Non… tu as raison, ça ne justifie en rien leurs actes…

_ Alors…qu’est-ce que je dois faire maintenant ? Vais-je devoir passer le reste de ma vie avec ça sur le dos ? Savoir que j’ai été abandonné pour une simple raison d’ordre !? Comment pourrais-je vivre en sachant ça !!

 

Banichi soupir… avant de fixer son jeune frère avec sympathie :

 

_ Malheureusement, je n’ai pas la réponse… c’est à toi… et à toi seul de la trouver… néanmoins…

 

Il se lève de son siège et se dirige vers la sortie…avant de passer la porte il se tourne et déclare avec un immense sourire :

 

_ Néanmoins, je serai là pour t’aider si tu as besoin de soutien, parce que je suis ton grand frère… et que moi, je ne t’abandonnerai pas…

 

A cet instant précis… j’aurais juré voir une larme perler dans les yeux du rouquin…

 

_ C’est… c’est promis ? Bafouille-t-il.

_ Promis ! Je passe te voir demain à la même heure d’accord ?

_ OK !

 

Et la chevelure blonde s’éclipse derrière la porte… laissant derrière lui un mini-Aniki souriant… pas le sourire que je connais, désincarné et sadique… un vrai sourire de tendresse…

 

A ce moment, l’image semble se figer…

 

_ Comme je le disais… stupide… j’ai cru jusqu’au bout qu’il respecterait sa promesse… mais il faut croire que les promesses ne sont pas le fort de notre famille de dégénéré ! Dit il en éclatant de rire.

_ Que s’est il passé ?

_ Ne soit pas si pressé… toujours est il qu’à la seconde même où il a passé cette porte… mon frère m’a fait découvrir la réponse à ma question…

_ Et… qu’elle est elle ?

_ Je me suis dit… que désormais je ne vivrais plus que pour une seule chose…

 

Il m’adresse un regard dont il a le secret… et qui file une chair de poule de tous les diables !

 

_ …l’annihilation totale de ma famille de crétin… à l’exception de mon frère…

 

 

 

_ Mais qu’est-ce que Yondaime a bien put te faire pour que tu le considères comme lâche ? Je croyais que vous vous entendez bien ?

_ Et c’était vrai… il était la seule personne que je pouvais considérer comme un membre de ma famille… un grand frère… à tel point que j’ai moi-même voulu jouer aux grands frère… mais quoi que je fasse… je me fait trahir…

_ Comment ça ?

_ Si tu tiens tellement à tout comprendre, nous y reviendrons plus tard…

 

Et d’un claquement de doigt, nous voilà transporté vers un autre lieu, des arbres s’élèvent vers les cieux tandis qu’un décor forestier se stabilise autour de nous… d’après la conclusion de mes observations, je dirais que nous nous trouvons… que nous nous trouvons…

 

_ Euh… où sommes-nous ?

 

Les circonstances ne laissent pas le temps au rouquin de me répondre… quelqu’un approche… ou plutôt quelques-uns, ils sont plusieurs et surgissent des alentours…

La surprise’ est de rigueur lorsque je reconnais le meneur de la petite troupe, c’est Kakashi…

 

_ Maître ?

 

J’oublis un instant qu’il ne peut me voit pas, qu’il n’est qu’une illusion généré par un Sharingan. Il est beaucoup plus jeune qu’au temps où je l’ai connu, ce qui ne l’empêche pas d’arborer fièrement son air de déterré et son put*** de masque, si caractéristique de sa personne, il est accompagné d’une dizaine de Shinobi de Konoha.

Une voix me souffle à l’oreille :

 

_ Suivons-les…

 

Et avant que je ne puisse ajouter quoi que se soit, Aniki leur emboîte le pas. Après une courte seconde d’hésitation, je me mets moi-même en route…

Une fois arrivé à leur hauteur, je questionne mon guide :

 

_ Et maintenant ?

 

Il ne daigne pas me regarder et se contente de hocher la tête :

 

_ Ca va devenir intéressant…

 

Ce qui suit me le confirme en un instant, un hurlement à faire trembler un démon retentit… et justement, puisqu’on parle de démon…

 

_ Planquez-vous !!

 

L’ordre émane de Kakashi… un ordre relativement justifié puisqu’une belette de taille trèèèès conséquente fait son apparition un peu plus loin…et derrière lui, 6 queues fende l’air en des mouvements convulsifs.

Si mes sens ne me trompent pas… il est celui que l’on nomme Rokubi, le démon à 6 queues de la foudre…

 

La suite est plus confuse, le démon vient de déclencher une attaque… qui arrive tout droit vers nous…

 

Je suis Aniki qui s’est déporté vers la gauche et qui continue son chemin vers la bestiole.

 

_ Kakashi et les autres se sont repliés !

_ Ce n’est pas eux qui sont intéressant… c’est ce qui va se passer près du monstre.

 

Je ne pose plus de question, nous arrivons aux pieds de la chose volumineuse qui s’est immobilisé…

 

_ Et maintenant ?

_ Observe…

 

J’obéis docilement et je scrute les alentours… avant de trouver le détail qui ne va pas…

 

_ Qu’est-ce que…

 

Un ninja… un banal ninja de Konoha… l’un de ceux que nous avons croisé tout à l’heure… se tient là, debout, droitement devant le démon de 20 bon mètres de haut, nullement impressionné par l’énorme bestiole…

Subitement, l’homme sort les mains de ses poches et s’emploie à former des sceaux… des sceaux désagréablement familiers…

Rokubi se rend compte de sa présence et tente de l’écraser sous une de ses volumineuses pattes… mais trop tard, un éclair de lumière, une déformation de l’espace…

Et lorsque je recouvre l’usage de mes yeux, il n’y a plus à la place du démon qu’un cratère fumant…

Et le ninja dont le visage est caché par un masque d’Anbu se tient à la même place que tout à l’heure… avec tout de même une légère différence par rapport à précédemment qu’il est tout de même utile de souligner : 6 queues rougeoyantes battant l’air, accroché dans le bas de son dos…

Il observe intensément ses nouveaux appendices, qui disparaissent petit à petit… avant de s’évanouir dans un nuage rouge…

C’est à ce moment qu’il y a du mouvement dans les buissons…

Kakashi s’en extrait, accompagné des autres Shinobis…

 

_ Où est il passé ? Questionne Kakashi à l’attention du mystérieux Anbu.

 

Silence pendant deux courtes secondes… puis :

 

_ Il est partie… vers le nord…

 

Le jeune meneur lance un soupir de contentement… avant de déclarer :

 

_ Bon ! On rentre au village, notre mission étant de surveiller les agissements du démon à 6 queues, nous n’avons plus rien à faire ici…

 

Tout le monde approuve, fait demi-tour et repart au Sud…

L’Anbu est resté immobile… il relève doucement le bas de sa veste… comme il était prévisible… le sceau de la mort est gravé sur son ventre en tracés noirs…

Je l’entends ricaner… très distinctement… un ricanement que je connais bien…

 

_ Et c’est ainsi que j’acquis mon premier bijuu à l’âge de 11 ans…

 

Tiens ? Je l’avais oublié celui-là…

 

_ Ce type, c’est toi ? Mais il à l’air beaucoup trop vieux…

_ Ne t’ais-je pas dis que j’ai un certain talent pour le déguisement… à telle point que même Kakashi ne m’a jamais démasqué…

_ Certes… ton premier bijuu ? Mais… ça laisse entendre que…

 

Il répond à mon interrogation par un sourire bien mystérieux…

 

_ Hey ! Le nouveau ! Tu te grouilles ?

 

Kakashi est revenu ! Le Anbu rabaisse sa veste d’un geste vif, ce qui pique la curiosité du jeune jounin :

 

_ Qu’est-ce qu’il y a ?

 

Nouveau silence… j’arrive à deviner qu’à ce moment, Aniki hésitait entre tuer Kakashi et mentir…

 

_ Je me suis blessé…

 

… il a menti… dans un sens, je crois que ça valait mieux pour Kakashi…

 

_ Alors dépêche-toi, plus vite on sera rentré et plus vite on partira d’ici…

 

Il jette un œil soupçonneux aux alentours :

 

_ Je ne sais pas pourquoi mais je n’aime pas cet endroit… il y a quelque chose qui dégage des ondes négatives… du genre qui fait froid dans le dos…

 

Touché ! Il a mis le doigt en plein dessus… sauf qu’il ne le sait pas…

 

_ … c’est sûrement parce que le démon se tenait là il n’y a pas longtemps… ou alors je me fait des idées…

 

Quoi qu’il en soit, il rebrousse chemin et repart vers la troupe, avec Aniki sur ses talons…

 

Comme il est devenu pour habitude, le temps se fige…ma laissant seul avec moi-même… et avec le rouquin…

 

_ Poursuivons maintenant si tu le veux bien…

_ Attend une seconde.

 

Aniki me regarde, surpris, alors qu’il est déjà prêt à passer à une nouvelle époque…

 

_ Pourquoi tu me montres tout ça ?

 

Sa surprise s’accentue et il me répond en ricanant :

 

_ Ce n’est pas toi qui tiens tellement à savoir ce qui à fait de moi ce que je suis ?

_ Si bien sûr… mais pourquoi est-ce que tu accepte de me le montrer… jusqu’ici tu n’étais pas très enclin à éclaircir ma lanterne… lanterne que tu as toi-même éteinte…

 

Nouveaux ricanements :

 

_ Peut-être parce que… lorsque je te tuerai, tu ça te fera de quoi réfléchir pour l’éternité qui t’attend… en enfer…

 

Je n’ajoute rien, il ne faut pas oublier que je me trouve en son pouvoir… il pourrait me tuer à l’instant si ça lui chantait… je devine donc qu’il y a une autre raison à son élan insoupçonné de générosité…

Je suis tiré de ma rêverie par un claquement de doigt… c’est repartie pour un tour…

L’espace et le temps s’effondrent autour de nous… et se stabilise à nouveau… là où nous avons atterri, il fait nuit…

 

_ Va t’asseoir dans un coin…

 

J’obéis une fois de plus, qu’est-ce que je peux faire d’autre ?

Je vais donc m’installer un peu plus loin, de toute évidence nous sommes à l’entré de Konoha, j’ai un pincement au cœur en revoyant ces immenses portes encore debout… contrairement à aujourd’hui…

J’ai perdu le rouquin de vue dans l’obscurité, je ne m’y attarde pas et je me concentre sur l’ombre qui approche…

C’est une grande ombre… elle avance d’un pas assuré, sans doute quelqu’un qui ne crains pas grand-chose…

L’ombre s’immobilise une fois arrivée devant les portes massives de la citée…

Elle scrute tous les côtés… jusqu’à ce qu’un bruissement de feuille retentisse dans les buissons sur la droite…

Une voix émane alors de l’ombre… une voix que je n’ai aucun mal à reconnaître :

 

_ Sors de ta cachette.

 

Une nouvelle ombre surgit des broussailles… une ombre dont les épis roux n’ont aucun problème à être distingué dans le noir… :

 

_ Tu es en retard… Orochimaru…

 

 

 

jill