L'enfant au numéro

par Jill

Naruto Crisis

 

Chapitre 20 :

 

 

On était en Juin… par une chaude journée d’été, l’endroit était un grand bâtiment avec une cour… surplombé d’une grande horloge qui indiquait 13H00.

C’est dans ce décor, au portail de la cour, que pénètre une petite fille de quatre ans, une peluche à la main et un air apeuré. Elle n’avait pas envie d’entrer… pas du tout... pourtant, elle s’avança d’un pas incertain… elle n’avait pas le choix…

Autour d’elle, il y avait beaucoup de monde… ça criait, ça braillait, ça courait dans tous les sens… et personne ne semblait faire attention à elle…

… semblait seulement…

Une main se posa délicatement sur son épaule, ce qui eu le don de la faire sursauter.

 

_ Tu es perdu ?

 

Elle se retourna lentement, s’attendant à tout… la main appartenait à un jeune garçon d’environ 8 ans, coiffé d’une casquette d’où s’échappaient quelques mèches de cheveux rouge vif…

 

_ Je t’observe depuis tout à l’heure… on croirait que tu vas t’évanouir d’une seconde à l’autre.

 

La petite rougis de honte et détourna les yeux, intimidée…

 

_ T’en fais pas comme ça, à partir de maintenant… je veillerais sur toi, d’accord ?

 

Instinctivement, la fillette hocha la tête, le garçon sourit et s’accroupis à sa hauteur :

 

_ Comment tu t’appelles ?

 

Elle ne parvint pas à sortir le moindre son au début… mais elle finit par bafouiller :

 

_ Mi… Mitarashi… Anko…

 

Elle dirigea son regard vers les yeux bleus du garçon :

 

_ Et… et toi ?

_ Moi ?

 

Il sembla désarmé par la question… comme si on ne la lui posais jamais…

 

_ Moi… tu n’as qu’à m’appeler… 1412…

 

 

 

 

_ Qu’est-ce que tu racontes! Pourquoi tu ne pourrais pas mourir !

 

Aniki soupir bruyamment.

 

_ Mon pauvre… pauvre Sasuke… la vérité c’est que…

 

Il tend deux doigts devant lui.

 

_ … je suis déjà mort deux fois.

_ Quoi ?

_ C’est la vérité…

_ Tu racontes n’importe quoi… et je vais te le prouver !

 

Sasuke le mitraille de Shurikens, qu’il évite tous avec aisance, puis se rue sur lui, il vise la tête et frappe de toutes ses forces, son bras est bloqué mais il continue avec un coup de genou, lui aussi paré, avant de tenter le coup de boule, il est éjecté du terrain par Aniki qui le tire par son bras…

 

 

 

 

_ 1072 ? Qu’est-ce que tu fais devant la porte de la douche des filles ?

_ Rien… rien du tout… et c’est 1412, petite sœur…

_ Pe… petite sœur ?

_ Ben oui, tu es ma petite sœur…

 

Le jeune rouquin se dirige vers la fillette et l’agrippe sur son dos.

 

_ … et moi je suis ton grand frère… d’accord ?

 

Elle se blottis contre lui avec un soupir de contentement, et s’exclame joyeusement :

 

_ Oui !

 

L’autre lui souris en retour et se dirigea vers la cour en la portant…

 

_ Au fait, demain c’est ton anniversaire, non ? Ca te fera combien ? 5 ans ?

_ Oui.

_ On va fêter ça !

_ Et toi, 1292 ? Tu es né quand ?

_ 1000, 400, 12… et c’est un secret…

_ Dis-le moi.

_ Non.

_ Allez !

_ Non.

_ S’il te plaiiiit.

_ Non plus…

 

 

 

 

_ Sakura ?

_ Encore 5 minutes.

 

Je reporte mon attention sur Anko et son récit.

 

_ Tu n’as jamais songé à le dénoncer ?

_ Comment aurais-je pu faire une chose pareille à l’époque ?! Il était l’équivalent d’un grand frère pour moi qui avait perdu mes parents, il m’avait appris énormément et c’est lui qui m’a encouragé à vouloir devenir ninja… mais si j’avais su… après que je devienne l’élève d’Orochimaru nous avons continué à nous voir… je remarquais jour après jour… il changeait… comment expliquer ça, il… il en voulait toujours plus… on pourrait comparer avec Orochimaru mais… 1412 était encore plus effrayant parfois…

_ Dur à imaginer…

_ Je sais… mais le véritable clash à eu lieu bien plus tard… à ce moment il a complètement pété un boulon… et je préférais l’éviter quand je le pouvais…

_ Quand ?

_ En fait… au moment précis de la nomination de Yondaime au poste de Hokage…

 

 

 

 

_ 1012 ? Qu’est-ce que tu fais ?

_ Je lis un livre, petite sœur… et c’est 1412.

_ Et c’est bien ?

 

Le rouquin affalé sur un fauteuil avec une pile respectable de bouquin en tout genre, ricana :

 

_ Tu devrais essayer toi-même, après tout tu as 6 ans…

_ … et demi ! Protesta la fillette.

 

Nouveau ricanement, vexée, Anko pioche au hasard un livre dans la pile en prenant soin de ne pas la renverser et commence à déchiffrer :

 

_ Fu… fui… fuui…

 

Jugeant le titre trop compliqué, elle feuilleta et prit une page au hasard, puis elle recommença :

 

_ … le… sceau… du… dé… mon… pour scellé… les… grandes… puiss… puissances…

 

1412 tilta et la nanoseconde suivante il se rua sur le livre que tenait Anko et le referma d’un coup sec.

La fillette mit du temps à réagir et à réaliser ce qui venait de se passer. Le garçon scruta les alentours pour s’assurer qu’on ne les écoutait pas, une fois fait il prit un autre livre qu’il tendit à Anko :

 

_ Tu devrais plutôt essayer celui-là… il y a des images…

 

La petite sourit et s’empara de l’ouvrage.

 

_ Merci, nee-san !

 

Apaisé, le rouquin se rassit en prenant bien soin de mettre le fameux livre sous la pile… lorsqu’une porte s’ouvrit :

Une jeune femme apparut à l’embrasure :

 

_ 1412, visite pour toi.

 

Le visage d’habitude si calme du rouquin s’illumina et il sauta presque de son fauteuil pour courir vers la salle de visite… avec la petite curieuse sur ses talons…

Lorsque 1412 attrapa la clenche pour ouvrir la porte, Anko se faufila derrière lui…

 

Au centre de la salle, le dos tourné, observant une peinture accroché au mur…

 

 

Un jeune homme aux cheveux blond en pique… attendait…

 

 

 

 

_ Tu dis qu’il recevait des visites de Yondaime ?!

_ Exactement, mais avant que je n’en apprenne plus, j’ai été éloigné par une surveillante…

_ Merde…

_ Tu peux le dire…

 

Le silence…

 

_ J’ai terminé.

 

Je vois Sakura exténué qui s’éloigne de moi en soupirant, je m’examine attentivement…

 

_ Beau travail.

_ Je sais.

 

Toujours cet air contentent et supérieur… son attitude m’énervait… vraiment…

 

Une explosion, terriblement puissante, juste en face de nous… et un corps qui s’écrase à un mètre à peine…

 

_ Sasuke !

 

A droite maintenant, un éboulement annonce l’arrivée de Neji qui vient rejoindre Sasuke.

Au même instant, le bruit caractéristique d’une note explosive provoque un souffle qui ramène avec lui un troisième corps… Shikamaru.

Ils sont écroulés tout les trois l’un contre l’autre… et… venant de chaque côté… Aniki… et ses deux clones… sourire aux lèvres…

 

Ca sent plutôt mauvais pour tout dire…

 

 

 

_ Nee-san ?

 

Armée d’une prudence exemplaire, la petite Anko pénétra dans le saint des saints...

… la chambre de 1412…

Pourtant elle le savait… ce qui lui avait répété son frère adoptif de nombreuse fois…

 

 « Ne rentre jamais dans ma chambre »

« Pourquoi, nee-san ? »

« … tu pourrais être blessé… »

 

Mais elle devait entrer… il lui avait promis d’aller manger une glace…

1412 occupait seul cette chambre de 6 places… ceux qui devaient être ses colocataires se sont tous désistés… prétextant aux responsable qu’il préféraient aller se tasser dans d’autre chambres «  moins exposé au soleil »…

Il est vrai que la chaleur était étouffante… mais ça ne venait pas de dehors… mais de la salle de bain…

Avec une patience contrôlé par la peur, la fillette attrapa lentement la poignée… et tourna… avant de se retrouver engloutis par un torrent de vapeur d’eau…

Lorsque sa vue revint… elle préféra devenir aveugle…

 

1412 était accroupis sous la douche en short, proprement en train de se taillader la main à coups de ciseau, tandis que la douche crachait de l’eau brûlante sur lui… il y avait du sang partout… sur le carrelage, sur le miroir… et on pouvait observer une tâche rouge vif au milieu de son crâne, à travers ses cheveux…

 

La petite tenta de hurler… mais il lui était impossible de faire bouger le moindre muscle…

… 1412 ne semblait par faire attention à elle et continuait sa funeste entreprise…lorsqu’un ciseau vola…

… et vint se planter à quelques centimètres de la tête d’Anko…

 

_ Je croyais avoir été clair non ? Interdiction de pénétrer dans mon domaine… tu es vraiment incorrigible Anko !

 

Il avait dis tout ça sans s’arrêter de sourire… alors que la pauvre était tétanisé et au bord des larmes…

 

_ Nee… nee-san… qu’est-ce que tu fais ?

 

L’autre ne répond pas, arrête le jet et sort de la douche trempé et ébouillanté… et se dirige vers le lavabo où est posé une feuille de papier, il commence à écrire tout en se dictant à haute voix :

 

_ Expérience numéro 67, succès totale, comme je le pensais, en sectionnant le nerf numéro 359 dans la partie droite du cervelet, le sujet perd la capacité de ressentir une quelconque douleur de toute intensité sans pour autant perdre le sens dit du toucher… le temps que ma main cicatrise et je pourrai entamer les recherches pour l’expérience numéro 68 sur les sensations d’exécuter une douleur sur un sujet du type arachnéen ; rapport terminé le 8 septembre à 15H32.

 

Il repose la feuille et observe intensément sa main ainsi que ses nombreuses brûlures… en oubliant totalement la présence de la petite Anko qui ne peut plus répondre de rien…

 

_ A nous maintenant.

 

La fillette sursauta lorsque 1412 se tourna vers elle.

 

_ Nee-san… je… je n’ai rien vu… je te jure !

_ Exactement Anko… tu n’as rien vu…

 

Il continua de s’approcher d’elle, qui paniquait de plus en plus, et lorsqu’il fut à quelques centimètres d’elle…

 

_ Ferme les yeux petite sœur…

_ Nee-san… pitié…

_ C’est pour ton bien…

 

Il leva sa main au-dessus de la tête de la petite qui commença à pleurer…

 

_ Nee-san…

_ Ne pleure pas Anko… ça ira vite…

 

Une intense lumière bleue envahie la salle…

 

 

 

 

_ Sasuke ! Shikamaru ! Neji !

 

Ils me répondent tout les trois en grognant de douleur… ils sont vraiment dans un sale état… et Sakura qui est à court de Chakra, non de… !

 

_ Je me suis bien amusé !

 

Lui… Aniki…

 

_ Espèce de… tu vas me le payer !

_ Tiens ? Naruto… tu as l’air rétablie… j’en déduis que le démon a abandonné…

_ C’est lui que tu veux, hein ? C’est pour ça ! C’est pour ça ce foutu plan ! Tout ces morts et toutes ces destructions ! C’EST POUR AVOIR KYUUBI !!

_ Trois ans Naruto… trois ans pour t’en rendre enfin compte… si tu savais à quel point tu es lent !

_ Ta gueule !

 

Je me lève d’un bond… et ce satanée sourire qu’il me tarde de rabattre…

 

_ C’est cela, Naruto… le plan Kyna a été pensé et mis en marche dans le but de mettre la main sur le neuvième et dernier démon… Kyuubi…

_ Je comprend mieux… mais dis-moi… quel était le rôle de Yondaime dans cette histoire ?

 

Le sourire du rouquin se transforme en rictus…

 

_ Lui… en plus d’être un élément clé du plan… il en est aussi l’élément déclencheur…

_ Quoi ?

 

 

 

 

Anko…

 

                        Anko…

 

          Anko…

 

                         Anko…

 

   Anko…

 

 

_ Anko ? Tu m’entends ?

_ Quoi ?

 

Dans un sursaut, la fillette se redressa brusquement sur son lit… et observa les alentours…

Avant de se retrouver nez à nez avec une touffe de cheveux rouges.

 

_ Nee-san ! Tu m’as fait peur ! Qu’est-ce qui s’est passé ? Je suis entré dans ta chambre, puis dans la salle de bain… et après… je ne me souviens plus…

 

L’autre fronça les sourcils :

 

_ Dans la salle de… merde tu n’étais pas censé t’en souve…

 

Il se mit à murmurer :

 

_ Merde… manque d’entraînement… jutsu pas au point…

 

Il revint à une intonation normale :

 

_ Bah ! Tu as sûrement rêvé.

_ Ou… oui…où on est ?

_ Dans ta chambre.

_ Dis, milcatsandouz… tu m’avais pas promis une glace ?

 

Il se crispa :

 

_ Merde… pourquoi se souvient elle de ce qui ne faut pas… et c’est mille quatre cent douzeeeeuuuuh !

_ Nee-san… tu portes des gants ?

_ Il commence à faire frais… tu viens ?

_ Oui… !Et c’est quoi ces traces rouges ?

_ Coups de soleil…

_ Ah…

 

 

 

 

_ Ce cher Yondaime… Héhéhé…

_ Parle ! Qu’est-ce que tu caches !

_ Il n’est pas nécessaire de t’en faire part…

 

Il est temps pour moi de faire disparaître cette face joyeuse de ma vue :

 

_ Désolé de te décevoir Aniki… mais ton plan a échoué… Kyuubi est toujours en moi…

 

Dans un geste purement stylé, je tends mon poing devant moi…

 

_ Tu as perdu.

 

A ma grande surprise je dois l’avouer, son sourire ne fait que croître :

 

_ Il est vrai que j’ai échoué dans ma tentative de faire sortir le démon par ses propres moyens… mais il reste une solution…

_ Ah ouai ! Et laquelle ?

 

Un sadisme inégalable s’étale sur son visage…

 

_ Que tu le fasses sortir… toi-même…

 

 

 

 

_ Nee-san ?

 

Dans un couloir peut éclairé, une jeune fille interpelle un garçon aux cheveux rouges de dos.

 

_ Nee-san 1412 ! Je vais entrer à l’académie ninja ! J’ai été admise ! Nee-sa…

 

Elle s’interrompit brutalement lorsque l’autre se tourna vers elle… avec une horrible expression sur la figure… un grand rictus… mélange de rire, de sadisme, de dangerosité… et d’horreur…tout en même temps…

Elle frissonna quand elle le vit la scruter des pieds à la tête…

 

_ Nee-san ? Qu’est-ce que tu…

_ Tu seras parfaite…

 

Il empoigna sa main et la tira avec lui…

 

_ Nee-san… arrête tu me fais mal !

_ Viens…

_ Qu’est-ce que tu as Nee-san ? Où m’emmènes-tu ?!

_ Tu verras bien…

 

Elle était presque résigné à le suivre… lorsqu’elle aperçut dans sa main gauche un papier où elle put distinguer deux simples mots : « expérience 115 »

Instinctivement, sans même pouvoir s’expliquer pourquoi, elle tira de toutes ses forces sur sa main en hurlant :

 

_ Arrête, nee-san ! Tu me fais peur !

 

Elle se mit à pleurer à chaudes larmes… finalement, 1412 s’arrêta… avant de se retourner vivement et de prendre la petite dans ses bras…

 

_ Je suis désolé Anko… je ne sais pas ce qui m’a prit…je… jamais je ne ferais ça à toi… jamais…j’ai promit de veiller sur toi… j’ai promis, je suis désolé, je suis désolé,…

 

Et il continua de répéter inlassablement ces mots… pendant un bon moment…

Puis il s’éloigna d’elle et prit un ton joyeux :

 

_ Et si on allait fêter ton admission avec une bonne glace ?

 

Anko fut immédiatement rassuré… cette voix, ce visage… c’était bien 1412… nee-san…

… mais alors… l’autre nee-san… celui qu’elle avait vu… qui était il ?

 

 

Trois jours plus tard… les Anbus retrouveront le cadavre d’une petite fille d’environ 8 ans… avec une coupure au scalpel faite à chaque centimètre carré de peau…l’affaire fut classé quelques temps plus tard… faute d’indice et de récidive…

 

Le soir même de la découverte… une main écrira sur le rapport de l’expérience numéro 115 : « elle a mis 36 heures avant de mourir, l’expérience est un succès, mais attention à ne pas perdre le contrôle de mon propre corps et esprit… ce sera le sujet de la prochaine expérience… »

 

 

 

jill