Le plus grand ninja de tous les temps

par Jill

Naruto Crisis

 

Chapitre 19 :

 

 

 

 

Récapitulatif :

 

Ninjas retrouvés             Etat actuel              lieu actuel____

Naruto                             Mauvais_   _               Konoha           _

Hinata                               Bon                                Suna______

Inô                                     Bon                               Suna______

Sakura                               Bon                            Konoha          _

Tenten                               Décédée                   _____________

Kiba/Akamaru     Bon/Reste peu de temps à vivre   Suna_____

Shikamaru               En mauvaise sorti                  Konoha______

Itachi_____________ _ _Décédé                             Suna           _

Sasuke                    En mauvaise posture              Konoha         _

Tsunade                                Décédée                                         _

Kakashi                               Borgne, Bon                    Suna_____

Neji                         En mauvaise posture               Konoha_____

Chouji                                _Bon                                Suna______

Jiraya                                  Bon                                  Suna         _

Orochimaru                        Décédé                                                

Saï                                      Bon                                    Suna          

Anko                                    Bon                              Konoha         .

Lee                                        Bon                                 Suna       _

Gaï                                     Décédé                                               _

Aniki                                     Bon                             Konoha       _

Shino                                  Décédé                                              _

 

 

 

 

_ Ce que je veux dire c’est que… cette histoire ne tourne pas rond… pour toi, pour moi et pour le et…

_ Sois clair.

_ … j’ai un terrible pressentiment…

 

Le renard approche son imposant museau à travers les barreaux de sa cage, sans me quitter des yeux… mais je ne me laisse pas démonter…

 

_ Kyuubi, j’aimerai que tu me laisses faire.

 

Il grogne bruyamment, je poursuis :

 

_ Je vais récupérer ton précieux objet, mais pour ce faire, tu dois te tenir tranquille…

 

 

 

_ Hakke Rokujyuyonshô !

 

Une vraie toupie. Neji saute, coure, tourbillonne, accélère, tombe, se relève, mais rien n’y fait…

Il profite d’une brèche pour reprendre son souffle.

 

_ Il est trop rapide, crache-t-il.

_ Tu peux le dire !

 

Avant même d’avoir put dire « quoi », une pichenette dévastatrice l’envoie voler dans un tas de gravas mais il parvient a se redresser avec difficulté… son bandeau frontale en miette. Il l’enlève d’un geste brusque… révélant au passage son fameux sceau, puis se rue sur son adversaire, mais alors qu’il se trouve à plusieurs mètres d’Aniki, le voila qui se met à composer des signes :

 

_ Katon !

 

Contre toute attente, Neji inspire énergiquement et son adversaire soulève un sourcil avant de se retrouver englouti sous un torrent de flammes.

 

Constatant que plus rien ne bouge hormis le feu secoué par le vent, Neji s’assoit difficilement, avec des gestes rythmés par ses nombreuses blessures, la respiration rauque et la tête baissée… mais accompagné tout de même d’un mince sourire au coin de sa bouche…

 

_ Un de moins, murmure-t-il.

 

Pourtant, en relevant les yeux… son cœur rate plusieurs battements.

Un amas de flamme se détache du foyer… avec une forme humaine à l’intérieur…

Au travers du crépitement et de la chaleur, une voix grave et déformé se fait entendre :

 

_ Je suis surpris, je t’avoue que je ne m’attendais absolument pas à ce que tu utilises le ninjutsu en pareille circonstance… surtout un expert du taijutsu tel que toi…

 

C’est pour Neji une vision des enfers, au propre comme au figuré…

Aniki est proprement en train de brûler, ni plus ni moins. Ses vêtements se consume à petit feu… sa peau noirci, sa chair pourrit et se décompose, se détachant par lambeaux, son squelette apparaît et ses yeux éclatent l’un après l’autre, ses cheveux rouges vifs semblent danser en rythme avec les flammes qui l’entourent… néanmoins… rien de tout cela ne semble le préoccuper de quelque manière que ce soit.

Un franc sourire se redessine sur la face décharné et noirâtre d’Aniki :

 

_ Tu sembles étonné Neji ?

 

D’un geste de main, comme si il retirait un manteau, les flammes disparaissent d’une traite. Puis, une mince lumière bleue l’enveloppe, la même lumière que toute à l’heure, pense Neji. La peur de Neji ne fait que s’amplifier lorsqu’il voit sa peau se reconstituer, les lambeaux de chair se reconstituent et son habituel teint pâle revient à la normale… si on excepte ses vêtements, on pourrait croire qu’il ne s’est jamais rien passé…

 

_ Tu sais, Neji…

 

Ce dernier est comme pétrifié, une voix… en son for intérieur, lui cri… lui hurle de s’enfuir… mais impossible de faire le moindre mouvement… de peur qu’un terrible cataclysme ne se déclenche…

 

_ … ça fait bien longtemps que je ne sens plus rien… du tout…

 

En une fraction de seconde, Aniki apparaît à quelques pas de Neji, un déclic se fait dans l’esprit de ce dernier qui retrouve in extremis l’usage de son corps. Byakugan activé, il mitraille son ennemi de coups de poing, droit vers ses organes vitaux. Avec une facilité déconcertante et un amusement prononcé, le rouquin part la totalité des offensives de Neji. Pourtant, dans un ultime élan, Neji parvient in extremis à toucher un flux de Chakra dans le bras gauche de son adversaire, puis à faire un bond en arrière de plusieurs mètres pour souffler un peu… tandis qu’Aniki observe son bras ballant avec un air désintéressé.

 

_ Te voila en position de faiblesse, fait remarquer Neji.

L’autre ne prête pas attention à ses paroles et continu son expertise… avant de ricaner et de murmurer dans un souffle :

 

_ Je vois…

 

 Neji se remet en garde, pressentant le danger… avant de constater un changement dans l’air…

 

_ Qu’est-ce que…

 

Une importante secousse manque de déséquilibrer Neji, la terre se met à trembler, l’air devient lourd… et un sentiment de malaise qui s’accentue seconde par seconde. En scrutant l’espace de ses pupilles, le Hyuuga constate avec horreur qu’une importante vague de Chakra est apparut…

La lumière bleue maintenant caractéristique entoure à nouveau Aniki.

 

_ Bordel ! Qu’est-ce que tu es en train de faire ?!

 

Puis, aussi soudainement que ça avait commencé, le sol cesse ses secousses et se calme… alors qu’une lueur de satisfaction apparaît dans les yeux d’Aniki… le bras gauche tendus devant lui.

 

_ Parfait, commente-t-il.

 

Cette fois… Neji est complètement désarmé… cette impression… ce Chakra…

La dernière fois… oui … la dernière fois qu’il a ressenti autant de Chakra… c’était contre Naruto…

 

 

 

De toute évidence, le renard n’était pas, mais alors pas du tout convaincu…

 

_ Pourquoi devrai-je te faire confiance pour une chose aussi importante ?

_ Parce que…

 

Je sens son regard insistant qui grandit à chaque instant, sans cesser pour autant de forcer le passage à travers le jutsu d’Anko… je dois me dépêcher…

 

_ Parce que moi… je te fais confiance.

 

Là, ce n’est plus de l’insistance que je lit dans son regard… mais l’incompréhension la plus totale… pour être tout à fait franc… c’est assez étrange à voir…

 

_ Parce que… lorsque je récupèrerai le pendentif… tu auras tout le champs libre pour sortir… je n’aurais pas l’esprit à t’en empêcher…

 

Silence… total… interminable… profond…

 

Il semble mesurer mes paroles avec la plus grande attention… mais je serai incapable de dire si il compte me déchiqueter le bide à la pince à épiler ou si il réfléchit tout simplement à ce qu’il compte faire pour occuper sa soirée…

 

_ Si tu le récupères…

_ Je le récupèrerai… c’est une promesse…

 

Il reste immobile… totalement imprévisible… mais son Chakra ne cesse pas un seul instant de marteler mon corps de coups en tout genre…

Anko… les amis… tenez bon, je vous en supplie…

 

 

 

Dissimulé derrière un baraquement en ruine, Shikamaru tente de mettre sur pied une stratégie… sauf que…

 

_ Trouvé !

 

Le Nara sursaute et regarde, horrifié, un Aniki tout sourire debout devant lui.

 

_ Tu veux continuer de jouer à cache-cache ?

 

Avec une rapidité surnaturelle, Shikamaru tire un coup sec sur un mince filin quasi-invisible qu’il avait à porté de main… sans que rien de spéciale ne se produise…

Aniki prend une moue moqueuse :

 

_ Tu n’aurais pas besoin de « ça » à tout hasard ?

 

Le rouquin tend sa main droite… remplis de kunaï, shurikens, notes explosives désarmées et autres joyeusetés dans le même genre…

Il lâche le tout aux pieds de Shikamaru et lui tourne le dos en marchant.

 

_ C’est désespérant Nara… le seul mur aux alentours à permettre la pose de notes explosives sans danger pour celui qui les a posé, le seul morceau de bâtiment possédant des angles adéquates au lancement d’armes de jet, le seul…

 

Il s’arrête à une dizaine de mètre de Shikamaru, lui tournant toujours le dos.

 

_ … le seul… c’est celui où tu t’es réfugié… tu croyais peut-être que je ne l’avais pas remarqué ?

_ Kage Mane no jutsu !

 

L’ombre de Shikamaru s’étend soudainement et fonce droit vers celle d’Aniki… lequel Aniki abat sa main d’un coup sec… et s’ensuit une terrible explosion juste derrière le Nara…

Shikamaru s’écrase au sol en crachant du sang, le dos en compote…

Aniki pose sa main sur son front et prend un air abattu :

 

_ Et voila… à force de faire n’importe quoi, on en vient à manquer de prudence...

 

Shikamaru se redresse en gémissant…

 

_ … si tu avais fait plus attention tu aurais remarqué les notes explosives que j’ai disposé il n’y a même pas 1 minutes…

 

Shikamaru parvient à s’accroupir… ferme les yeux et forme son signe fétiche… lorsqu’il est en pleine réflexion…

A cet instant précis, Aniki a un immense sourire…

 

_ Ca y est !

 

Shikamaru rouvre les yeux, intrigué par ses paroles.

Le rouquin se tourne alors vers lui dans une expression de triomphe…

 

_ Je viens de trouver ton point faible.

_ Quoi ?

 

Un coup de poing venu d’ailleurs fait s’écraser Shikamaru contre la terre, il se relève pourtant en suffoquant…

 

_ Et toi, Nara ? As-tu trouvé mon point faible ?

 

Shikamaru ne perd pas de temps et reforme son signe, en se remémorant les différends indices dont il dispose…

 

« ZBAF »

 

Cette fois-ci, c’est un terrible coup de pied qui fait décoller Shikamaru pour atterrir sur une surface indéterminée…

 

_ Je serai tenté de répondre non, à ta place.

 

Dans un ultime effort, Shikamaru réitère son essai… avant de se prendre un coup de boule et d’aller mordre la poussière…

 

_ Ton problème, Nara, résulte dans le fait que tu es tout simplement trop lent…

_ C’est… faux…

_ En fait… j’ai jeté un œil à tes antécédents… et c’était vraiment très enrichissant…

_ Qu’est-ce que… tu racontes…

_ Le fait est, Nara, que dans tout tes combats, tu disposais d’un endroit où te cacher, d’une cachette provisoire pour mettre au point une stratégie, dans le cas contraire tu immobilise ton adversaire avec ta technique des ombres, puis tu cogite à une stratégie…

 

Aniki s’approche lentement de son adversaire…

 

_ Mais que ce passerait il si… ton adversaire serait trop rapide pour que tu te caches et impossible à atteindre avec une technique des ombres… comme dans le cas présent…

 

Il est maintenant à deux mètres d’un Shikamaru incapable de bouger.

 

_ … je vais te dire moi ce qui se passerait… tu ne pourrait tout simplement rien faire…

 

Aniki s’accroupit à la hauteur de Shikamaru.

 

_ C’est ton point faible, Nara… tu ne peux rien faire de concret sans ombre pour te cacher ou pour attaquer… peut-être que se battre en duel exclusivement contre des filles n’arrange pas ta situation…

 

Il sort de sa poche un kunaï.

 

 

_ Nara… tu es échec et mat.

 

 

 

_ Chidori !

 

Un courant énergétique de grande ampleur surgit du bras métallique de Sasuke, sous l’œil amusé d’Aniki…

 

_ Qu’est-ce qui te fait rire !

_ Je ne suis qu’un scientifique fière de son travail.

_ « son travail » ?!

_ Tout a fait… en plus, tu devrais m’être reconnaissant, c’est grâce à moi si tu peux utiliser le Chidori avec ce membre…

 

Le Uchiwa se crispe de haine :

 

_ J’aurais préféré mourir que de me faire ramasser et transformer… en « ça » !

_ Toujours la même rengaine… quelle ingratitude…

_ LA FERME !

 

Une impulsion suivit d’une brusque accélération et voila Sasuke qui fonce sur le rouquin, poing en avant… mais à la dernière seconde…

 

_ Raikiri !

 

Un choc monumental stop Sasuke en pleine course, s’ensuit une joute entre deux manieurs de Raikon…

 

_ Je croyais que tu n’allais pas te servir du Sharingan, persifle Sasuke.

_ Oh, mais je ne l’ai pas utilisé, seulement il y a fort longtemps j’ai rencontré un petit Juunin talentueux du nom de Kakashi…

_ Fumier…

 

D’une seconde à l’autre, Aniki se volatilise tendis que le Chidori de Sasuke s’estompe… mais le Uchiwa ne perd pas de temps…

 

_ Katon ! Goukakyuu no jutsu !

 

Tout en enchaînant sa technique avec un angle à 360°, Sasuke fait apparaître un champ de flamme autour de lui qui s’étend sur plusieurs dizaines de mètres, mais il ne s’arrête pas là…

 

_ Chidori !

 

Une fois son attaque chargée, il se met à scruter la surface flamboyante du terrain… avant de bondir…

 

« CHLARKK »

 

Un sinistre bruit d’os pilé mélangé à de la chair que l’on arrache avec les doigts tout ce qu’il y a de plus glauque, retentit… et le bras ferrailleux de Sasuke se retrouve logé à travers les tripes béantes du rouquin…

… qui ne cesse pas un seul instant de sourire…

… et de ricaner…

 

_ Intéressant… tu t’es servit du mouvement des flammes par rapport au vent que je déplace en bougeant pour deviner ma position, puis, grâce à la vitesse que je t’ai conféré, tu m’as transpercé… si tu savais comme je suis fière de moi…

_ Tu es mort… sale ordure…

_ Mort ?

 

Il commence par contenir un rire, puis n’y tenant plus il devient complètement hilare… avec le membre synthétique de Sasuke qui continue de lui labourer l’intérieur…

 

_ C’est si drôle de mourir, le coupe Sasuke qui commence à s’impatienter.

_ Mon pauvre petit Sasuke… je ne peux pas mourir…

 

Un court silence suit cette déclaration jusqu’à ce qu’un étrange malaise envahisse Sasuke. Instinctivement, le Uchiwa se propulse en arrière, le bras toujours dégoulinant de morceaux en tout genre… lorsqu’un terrible spectacle se dévoile devant lui…

Ce qui ressemble à du Chakra pur émerge lentement de tous les pores de la peau d’Aniki … jusqu’à le recouvrir entièrement… un Chakra bleu… et derrière lui…

 

_ Qu’est-ce que… une queue ?!

 

En effet, une longue queue bleutée ondule sur l’air avec grâce, tandis qu’un autre événement se produit…

Sasuke manque de défaillir lorsqu’il reporte son attention sur le trou saignant dans le ventre d’Aniki… qui se rebouche progressivement dans un funeste gargouillis…

 

C’est le Chakra, pense Sasuke…

 

Il n’en faut pas plus au Uchiwa pour s’élancer, kunaï en main et Sharingan déployé, vers le rouquin qui a baissé sa garde. Pourtant, au moment précis où il abat sa lame, une onde de Chakra le balaye sans mal et l’envoie s’écraser face contre terre. Il se relève presque immédiatement et met le doigt sur un détail qui a son importance :

 

_ Merde… cette réaction de Chakra… c’est comme…

 

… c’est comme contre Naruto…

 

 

 

Le silence terrible et pesant se poursuit… je ne bouge pas d’un cil… lui non plus…

Cela fait combien de temps que cet affrontement se poursuit ?

1 minutes ? 2 minutes ? 5 ? 10 ? Plus ?

Attend un peu…

 

… PLUS !!! LE JUTSU D’ANKO !

 

Je cesse immédiatement notre duel de regard et c’est avec le souffle coupé que je m’aperçois que le tout, autour de nous, s’est calmé.

 

_ Je me demandais quand tu te déciderais à le remarquer.

_ Kyuubi…

_ Je te préviens, si je m’aperçois que tu es perdu… je n’hésiterai pas…

_ Je n’en demande pas plus.

_ Une dernière chose…

_ Oui ?

_ T’as intérêt à la tenir, cette promesse là…

_ Kyuubi… merci…

_ Grumpf…

 

 

 

Il me semble sortir d’un long rêve… je ne ressens plus la douleur, si on excepte ce qu’il me reste de blessures que Sakura continue de soigner, je détourne la tête pour apercevoir Anko essoufflée mais apparemment heureuse, assise à quelques mètres de nous… par contre… je ne vois plus les autres à causes des murs et des débris affalés qui bouchent la vue… mais j’imagine qu’ils ne jouent pas au Gô d’après les bruits que j’entend au loin…

 

_ Tu en as encore pour longtemps, Sakura ?

_ Encore quelques minutes… mais lorsque ce sera fait je n’aurais plus assez de Chakra pour guérir quoi que ce soit…

_ Faudra faire avec… au fait, tu es allé à l’infirmerie ?

_ Euh… non pourquoi ?

_ … c’est pas grave on verra ça plus tard…

 

Je remarque Anko se lever…

 

_ Je vais les aider.

_ Hors de question ! Dans ton état tu ne ferais que les gêner.

_ Je dois aller les aider !

_ Ils sont parfaitement capables de s’en tirer seuls !

_ NON !

 

Elle est en train de perdre significativement son sang-froid…

 

_ Ce… ce type… personne tu m’entend ! Personne ne peut en venir à bout !

_ Anko… tu le connais bien ?

 

Je ne crois pas l’avoir déjà vue avec un air aussi sombre… pourtant… elle parvient à articuler :

 

_ Oui…

 

 

 

Neji traverse trois mur à la suite après un coup puissant, mais alors qu’il tente de se relever, il se prend une poutre en bois dans le ventre et fais un magnifique vol plané de plusieurs mètres, rapidement suivi d’un couplet de coups de genou dans les dents avant de se retrouver plaqué contre un mur…

Et ce satané sourire qui continue de le harceler…

 

_ Merde, crache-t-il entre deux gorgées de sang…

 

 

 

_ Qu’est-ce que tu sais de lui ? Qui est il exactement ? D’où vient il ?

 

Elle ne veut pas répondre, je le sens bien, elle évite mon regard…

 

_ Anko… je t’en supplie, dis-le moi !

 

Elle dirige ses yeux vers ses pieds, désespéré… avant de murmurer…

 

_ Je… je suppose... que ça je peux bien te le dire… mais… je…

 

Elle garde le silence… avant de relever la tête :

 

_ Alors voila…

 

 

 

_ Nara… tu es échec et mât.

 

Tandis qu’Aniki baisse son kunaï vers Shikamaru, ce dernier fait une roulade sur le côté… s’ensuit une bref mais puissante explosion…

Emporté par le souffle, il continue sur sa lancé avant de s’arrêter complètement exténué à une dizaine de mètre de sa position initiale… en un seul morceau…

 

_ Le coup de la note explosive cachée sous le corps lorsqu’un ennemi s’apprête à attaquer… c’est d’un vieillot…

 

Le sang de Shikamaru se glace quand il se rend compte de la présence du rouquin, un mètre cinquante derrière lui, la mine réjouit… et c’est à cet instant précis que le Nara remarque quelque chose… quelque chose de très bizarre… accroché à la sacoche de son ennemi… quelque chose comme…

 

… un bandeau frontal rayé d’une traite… un bandeau avec un dessin de feuille…

 

_ Bordel… mais t’es qui à la fin ?!

 

 

 

_ N°1412… c’est comme ça qu’il se faisait appeler à l’orphelinat…

_ A l’orphelinat ?

_ C’est là que je l’ai rencontré la première fois, tout le monde n’avait pas la chance d’avoir un tuteur comme toi, surtout en temps de guerre, toujours est il que le jour de mon arrivée, j’étais un peu déboussolé. Il l’avait remarqué, était venu vers moi et m’avait dis d’un ton plein de fierté qu’il prendrait soin de moi.

_ Tu étais à l’orphelinat ?

_ Mes parents sont décédés durant la 2ème guerre secrète.

_ Désolé… 1412 ? Drôle de nom, encore plus bizarre qu’Aniki.

_ En fait, je doute qu’il ai jamais eu un nom à lui, c’était son numéro dans les archives de l’orphelinat, moi j’étais le numéro 1728, lui en a fait son nom…

_ Parle-moi de lui.

_ Et bien… il ne parlait jamais de lui, je n’ai rien appris en plusieurs années où je lui collait aux basques, il était plutôt d’humeur changeante, tantôt il faisait le fou et développai son sens de l’humour à toute épreuve, tantôt il était calme, réservé, il imposait le respect aux autres pensionnaires… en fait… il cachait bien son jeu…

_ Comment ça ?

_ Je t’ai dis que je ne le quittais jamais d’une semelle, à de rares exceptions, et j’ai remarqué, assisté et vu évolué chez lui… un don…

_ Quel genre de don ?

_ Il était de nature très curieux… plus curieux que n’importe qui, pour citer en exemple il connaissais par coeur l’anatomie de toutes les filles de l’établissement, adulte ou gamine moi comprise, il faut dire que les douches étaient très mal surveillés… il lisait en entier tout les livres qui lui passait sous la main, observait, s’intéressait, apprenait et quand je dis qu’il s’intéressait à tout… c’est vraiment à tout.

_ Qu’est-ce que tu veux dire ?

 

Sa mine s’assombrit encore plus…

 

_ Ca commence par les meilleurs pièges à tendre aux surveillants, en passant par la façon la plus lente de faire souffrir une araignée, en poursuivant par les visites nocturnes chez le Hokage pour éplucher en détail les rapports d’autopsie, de mission, de bataille… j’en ai vue beaucoup des comme ça… tout ça pour dire qu’au cours de toute sa vie il a emmagasiné une quantité phénoménale de données, d’informations, il est capable d’assimiler des tonnes et des tonnes de livres en très peu de temps… pour en venir finalement à développer une nouvelle forme de génie…

_ Comme Shikamaru ?

_ Pas du tout… Nara se contente durant l’action de réunir les données qu’il a observées pour mettre au point ce qui parait « à priori » la meilleur solution… alors que 1412 agissait totalement différemment… lors d’un combat, il va directement piocher dans sa tête les éléments qui composent le combat, il en prend parfois jusqu’à plusieurs centaines provenant d’événements à chaque fois différent, puis il les assembles et applique la solution.

_ Je ne vois pas en quoi c’est différent.

_ La différence est fondamentale, Nara fait ce qu’il croit être juste… alors que 1412 applique quelque chose qui a déjà fait ses preuves, puisque provenant de rapports de mission des archives secrètes…

 

Je garde un instant le silence suite à cette révélation…

 

_ Que s’est il passé quand ça s’est su ?

_ Ca ne s’est jamais su…

_ Quoi ?

_ C’est là le deuxième point fort de 1412 : sa discrétion. Durant tout son séjour à l’orphelinat et même après, il s’est contenté de paraître un « garçon moyen », faisait semblant d’écouter durant les cours, diminuait sa force durant le sport, se tenait à l’écart du moindre conflit, même si il était le déclencheur de la plupart d’entre eux, ce que personne n’en savait jamais rien…  pour ceux qui ne le connaissaient pas, c'est-à-dire à peu près tout le monde, il n’était que « 1412 l’orphelin tranquille et sans histoire », pour les autres, il était le futur plus grand ninja de tout les temps…

 

 

 

jill