Une trêve d'un soir

par Jill

Naruto Crisis

 

Chapitre 9 :

 

 

Récapitulatif :

 

Ninjas retrouvés             Etat actuel              lieu actuel____

Naruto                              Bon         ___  __Environs de Taki  _

Hinata                               Bon                                Suna______

Inô                                     Bon                               Suna______

Sakura                               Blessée                              ? ______

Tenten                               Décédée                   _____________

Kiba/Akamaru          Bon/Reste 3 mois à vivre_____Suna_____

Shikamaru                         Dans le coma                  Suna______

Itachi_____________ __aveugle                                    ?_______

« Jambe de fer »                    Folie                                   ?      __

Tsunade                                Décédée                                          _

Kakashi                               Borgne, Bon                    Suna_____

Neji                                      Bon                                 Suna_____

Choûji                                _Bon                                Suna______

Jiraya                                  Bon                                  Suna           _

Orochimaru                        Décédé                                                 

Saï                                      Bon                                    Suna            

Anko                                    Bon                    Environs de Taki     .

Lee                                        Bon                                 Suna            _

Gaï                                        Bon                                 Suna           _

  

 

Il y a trois ans :

 

_ DYNAMIC ENTRY !

La magnifique bête verte que je suis à tôt fait d’envoyer cet espèce de poisson mordre la poussière. Et ce n’est pas son cure dent mangeur de Chakra qui m’a posé problème !

Ce n’est cependant pas le moment de se reposer ! J’aperçois mon disciple favoris courir dans ma direction.

_ Rock Lee au rapport ! Maître Gaï !

_ Combien sont-ils ?

_ Difficile à dire Maître Gaï ! Entre les membres d’Akatsuki et les sbires d’Orochimaru, j’ai arrêté de compter.

_ A combien étais tu arrivé ?

_ 125.

_ Je vois… bon ! Nous devons protéger Konoha au péril de notre vie, Lee ! Viens tu avec moi ?

_ Jusqu’à la mort, Maître Gaï !

_ On va au centre ville ! Une fois là-bas on se sépare ! GO !

Je mets les gaz, et je constate non sans une certaine fierté que Lee n’a désormais plus le moindre mal à suivre ma cadence, et il continue de progresser !

Comme prévu nous nous séparons une fois arrivé à la hauteur du palais du Hokage, nous nous souhaitons bonne chance avant de nous perdre de vue…

Prend soin de toi… Lee…

 

 

Maître Gaï  sort de mon champ de vision et je m’élance en direction du palais, des explosions proviennent du rez-de-chaussée, je défonce un mur pour entrer et j’aperçois… WHAOUU !!... Sakura Haruno qui engage un combat avec…

NON DE…

Sasuke Uchiwa !!!

 

_ Sasuke ! Reprends-toi !

Il lance un regard menaçant à la kunoichi qui se trouve statufiée par ses yeux plein de haine.

_ Sasuke ! Arrête de poursuivre ton frère, je t’en supplie, reviens à Konoha… chez toi…

Il ne l’écoute pas… il lève son regard et se rue à l’extérieur du bâtiment.

Sakura ne perd pas un instant et lui emboîte le pas me laissant seul…

Alors comme ça… Sasuke est à Konoha…

 

Je n’aime pas ce que cela implique…

 

L’autre Uchiwa doit lui aussi se trouver quelque part…

 

Pas le temps de palabrer ! Je dois trouver Tenten et Neji ! Je fouille vite fait le palais avant de sortir à mon tour sous une pluie de kunaïs venant de je ne sais où.

Une fois à couvert, je peut voir… et mais… c’est Naruto !

Sauf que… il a l’air bizarre…

Cette couleur rouge autour de lui… je l’ai déjà vue durant l’examen Chuunin !

J’y suis ! C’est le démon renard, cela fait peu de temps que nous avons été mis au courant de la « situation » de Naruto et tout le monde l’a plutôt bien pris… à part peut-être Sakura…

Zut !!!

Naruto il… il grossit à vue d’œil… ce Chakra le recouvre...  il change…

Une terrible explosion vient achever sa transformation en renard géant

Qu’est-ce que je dois faire maintenant ?!

Je n’ai pas le temps de réfléchir qu’une patte gigantesque se soulève du sol et est sur le point de m’écraser !

Je n’ai plus le temps de réagir… je… je vais… mourir ?

Non.

Une masse se jette sur moi et me catapulte hors d’atteinte de l’énorme patte.

_ Je ne peux pas te laisser seul une minute Lee.

_ Maître Gaï !

_ Tu dois être plus attentif Lee, et ne jamais te laisser surprendre.

_ Oui, Maître Gaï !

Il se tourne alors vers la masse en mouvement et murmure :

_ Je ne pensais pas que cela arriverai un jour…

_ Maître Gaï ! Que fait on ?

Il paraît songeur un instant puis s’exclame :

_ On se taille au pas de course !

Je ne me fais pas prier et je m’élance à travers la ville désormais en ruine pour échapper à la bête en furie.

Tandis que je tourne le dos à la créature, une explosion retentit derrière nous et une épaisse lumière bleue m’aveugle partiellement, je n’ose pas me retourner pour mettre un terme à mes interrogations lorsque Maître Gaï  hurla :

_ Lee ! SAUTE ! MAINTENANT !!

Je fais le bond le plus au dont je suis capable et de toute ma hauteur j’observe horrifié un rayon de Chakra détruisant tout sur son passage…

Je retombe lourdement par terre après le passage de l’onde avant de me rendre compte que…

_ Maître… le renard à disparu…

Mais… il ne me répond pas… tout du moins… il n’est pas en état de me répondre… tout comme moi à cet instant…

Je me sens… fatigué…

J’ai… envie… de dormir…

 

… Zzzzz…

 

 

J’ouvre un œil… puis l’autre… je me relève…

Désert… c’est le premier mot qui me vient à l’esprit…

Si on exclut les cadavres qui jonchent le sol…

Une main se pause doucement sur mon épaule… Maître Gaï  -…

_ Lee… allons chercher les autres…

Je hoche lentement la tête… lorsqu’un kunaï vint se planter dans mon dos…

_ Lee !

Trop… trop à la fois… je m’affale par terre… j’ai mal…

_ Les ninjas de Kiri…

J’ai mal…

 

 

 

Une semaine après…

 

_ Lee ! Lee tu m’entends ? Répond ! On est à Kumo no Kuni, ta blessure s’est infectée, Lee répond… !

 

 

 

Un mois après…

 

_ Lee ? Tu est à l’hôpital de Kumo… je ne sais pas si tu m’entends mais ton état est jugé critique par les médecins… le kunaï a rouvert tes vieilles blessures…ils ne savent pas si tu vas t’en sortir…

 

 

 

Cinq mois après…

 

_ Lee ! C’est fantastique ! L’opération est un succès complet ! Dans quelques mois tu pourras commencer la rééducation, ah mais tu es encore sous anesthésie, tu ne peux pas m’entendre…

Je n’ai toujours pas de nouvelles des autres, mais je ne peux pas vraiment m’éloigner alors que tu es dans cet état…

 

 

 

Un ans après…

 

_ Salut Lee ! Comment se passe ta rééducation ? A merveille à ce que je voix ! Tellement bien que tu te permet de faire la sieste durant tes cours…

Les résultats de tes examens sont plutôt positifs… mais si on veut éviter que tes blessures ne se rouvrent un jour, tu ne vas pas pouvoir sortir d’ici avant quelques temps…

 

 

 

Trois ans après le drame de Konoha…

 

_ Lee ! J’ai une grande nouvelle !  Les médecins ont jugés que tu pouvais partir de l’hôpital !

Il faut fêter ça ! Pour marquer le coup je t’invite à une fête dans un village pas très loin d’ici.

_ Comment s’appelle ce village Maître Gaï ?

_ Taki no Kuni…

 

 

 

_ Maître Gaï! Nous sommes arrivé ! Voici Suna !

_ Tu vas trop vite Lee, je n’arrive plus à te suivre, on dirait que c’est moi qui ai passé trois ans dans un hôpital.

_ Voyons ! Taki/Suna en 8 heures c’est pas si terrible !

_ Oh mais on dirait que c’est la fête ici aussi.

_ Regardez ! Là-bas ! C’est Neji !

_ Effectivement.

_ Et là Ino ! Hinata ! Choji !

_ C’est étrange… je ne voix pas Tenten…

 

 

 

Sur la route de Iwa no Kuni :

 

_ Je vais tenter d’être clair… la rivière se trouve derrière ce buisson, je compte m’y baigner et par conséquent, retirer mes vêtements alors écoute-moi bien… si jamais je vois/je sens/je soupçonne ta présence… je te fait manger tes sandales sans sauce et avec pour seul accompagnement mes poings…est-ce que c’est bien compris ?

J’avale difficilement ma salive en hochant la tête avec énergie… de toute façon ça ne m’aurait jamais traversé l’esprit… encore que…

Anko disparaît derrière le feuillage et j’entreprends de commencer à monter le campement pour cette nuit…

Les ténèbres commencent à tomber au-dessus de ma tête, j’entends la folle revenir par ici…

_ J’espère que tu n’as pas regardé.

_ Mettrais tu en doute mon comportement de gentleman ?

_ Tiens-tu réellement à ce qu’on en parle ?

_ …

Je voix très clairement à quoi elle fait allusion.

_ Je t’ai déjà dis que c’était un accident…

_ Mouai…

Après un repas composé d’animaux chassé pendant la journée, nous nous décidons à dormir… la température est douce… le ciel dégagé… rien ne pourrait perturber mon sommeil… absolument rien…

 

Si ce n’est la désagréable impression d’être observé…

 

Doucement et sans réveiller Anko… je me lève et j’observe les alentours…

A première vue, rien…

 

A première vue…

 

_ Qu’est-ce que tu fais là… Itachi…

Se sachant découvert, l’aveugle sort de l’ombre et se montre au clair de lune…

Naturellement… je m’empare d’un kunaï…

_ Je te le déconseille…

Il claque des doigts et j’entend derrière moi des bruits de pas…

Je me retourne et je constate qu’Anko est tenu en respect par le katana d’un homme…

… et merde…

_ Il ne lui arrivera rien si tu ne joues pas les héros, Naruto…

_ Qu’est-ce que tu veux…

_ Discuter.

Sur ces mots il s’assoie par terre en tailleur, j’en fait de même ainsi  que l’autre et Anko.

_ De quoi ?

Il sourit :

_ Disons que… les choses ont beaucoup changé en trois ans.

_ J’ai remarqué…

_ Comme je te l’ai déjà dis… le plan du boss poursuit son cours…

_ Quel plan ?

_ Ne soit pas pressé. Toujours est il qu’à l’origine de ce plan, il devait y avoir plusieurs bénéficiaires, les parts devaient être égales pour tout le monde… du moins… c’est ce que tout le monde croyait…

_ … je ne comprends rien.

_ Tout prendra un sens en temps voulu… ce qu’il faut que tu saches c’est que… l’intégralité, ou presque, des membres de l’Akatsuki, a été roulé dans la farine par une seule et même personne… le chef…

_ Qu’est-ce que tu veux dire ?

_ Après que nous nous soyons quitté toi et moi j’ai rejoins le boss pour l’aider… pour faire avancer le plan… c’est à ce moment que je me suis rendu compte de la supercherie. Il n’avait jamais eu l’intention de partager le butin… tout cela faisait parti d’un autre plan… beaucoup plus vaste… et bien plus terrifiant… j’ai réussi à m’enfuir sans trop d’égratignure… un miracle…

_ Ne tourne pas autour du pot… qu’est-ce que tu veux ?

Son sourire s’élargit et je sais qu’il est très rare… et particulièrement malsain… de voir un Uchiwa sourire…

_ Je veux faire payer à cet enfoiré tous ses coups bas… même si pour cela je dois mettre un terme au plan en révélant tout ses petits secrets à celui auquel il ne faut surtout rien apprendre… toi en l’occurrence.

_ …

_ … 

 _ Je t’écoute…

 

 

Suna, le soir :

 

Ca y est… c’est le moment… ma vie va s’écrouler d’ici quelques minutes… je jette un œil derrière la porte pour apercevoir… des dizaines ! Que dis-je… des centaines de personnes rassemblées exprès pour ce satané bal d’ouverture de mes… raaaah… calme, concentré… je révise mes pas de danse appris durant la journée… je suis complètement crevé après tant d’effort et je dois encore endurer ça !  Mais qu’est-ce qui a bien pu me passer par la tête ?

_ Courage…

Ino, qui se trouve à mes côtés tente de me remonter le moral mais c’est peine perdu… je veux mourir !

Au loin j’aperçois une bande de pouf en pleurs… si elles veulent ma place je leur donne sans la moindre once d’hésitation… seulement voila, je ne peux pas…

Tout le monde s’est mis sur son trente et un et je ne voudrais pas les décevoir…

Au moins, Kiba est resté auprès d’Akamaru, c’est une maigre consolation…

_ Salut tout le monde !

Non… c’est pas possible…

J’entends Choji demander entre deux bouchées de chips :

_ Tu n’es pas resté à l’infirmerie ?

_ Akamaru dors comme un bébé alors… Hinata tu es magnifique soit dit en passant.

Je tente tant bien que mal de dissimuler mes rougeurs aux joues… c’est vrai que cette robe blanche de Temari est pas mal mais… elle est trop voyante à mon goût… on dirait une luciole.

_ Tu ressembles à une luciole.

Qu’est-ce que je disais ?

_ Hinata…

Cette voix… froide, neutre, net, claire et précise… il ne sont que trois à la posséder : Sasuke Uchiwa, Neji et… Gaara. Il est habillé comme un haut dignitaire pour l’occasion et je ne peux m’empêcher d’être intimidé.

_ C’est l’heure…

_ Ou…oui…

Il dit ça comme on annonce son exécution à un condamné à mort.

Il me tend son bras, je le prends comme m’a montré Ino et sous le pouce levé de cette dernière… nous franchissons la porte…

 

 

 

Route de Kumo :

 

_ ...

_ … 

_ Je t’écoute…

Le criminel fait un geste de la main à son acolyte pour qu’il relâche Anko, et il commence à parler :

_ Ce qu’il faut que tu sache c’est que le plan a été décidé puis mis en place depuis plus longtemps que tu ne l’imagines.

_ Soit plus clair.

_ Malheureusement c’est impossible, étant un membre assez récent de l’Akatsuki, je ne suis au courant que des grosses lignes seulement, néanmoins j’ai pus soutirer un maximum d’information au chef avant sa trahison.

_ Parle-moi de lui.

Son sourire devint sadique.

_ C’est quelqu’un d’extrêmement dangereux, je ne connais pas son nom, je ne sais même pas si il en a un, dans le milieu on l’appelait juste « Boss ». Il est plus vicieux qu’un serpent et rusé comme personne… pas étonnant quand on connaît ses origines…

Derrière moi, Anko remue légèrement.

_ Que veux tu dire ?

_ Je t’en parlerai plus tard, l’important pour l’instant c’est ce qui suit… en fait… le boss a…

Visiblement il paraît ennuyé et ne trouve pas ses mots…

_ Non… je ne sais pas comment te l’expliquer… dis-moi… as-tu un ami appelé Shino ?

_ Oui… pourquoi ?

_ Il s’est passé quelque chose…

Un bruissement… ça vient des arbres… je me lève… Itachi aussi l’a senti… merde… qu’est-ce que c’est ?

Le bruit se rapproche… c’est tout près maintenant…

Uchiwa, Anko, moi et l’autre somme dos à dos… ça se déplace rapidement… soudain… un bruit caractéristique se fait entendre…

Du métal !

_ Il nous a suivi ce bâtard…

_ Il est là ! S’époumone Anko.

Une masse sombre et bossue sort des ténèbres et se jette sur nous sans autre cérémonie.

_ Dispersion !

Nous nous séparons… et j’entends cette voix qui me glace le sang…

_ Kyiiih… tuer le renard… tuer l’aveugle… kyiiih… tuer la fille !

Itachi souri :

_ Je ne pensais pas te revoir de si tôt.

Je ne mets pas une seconde à réagir :

_ Vous vous connaissez ?

_ Disons… que c’est le nouveau jouet du boss.

_ Il travaille pour lui ?!

_ Disons qu’il n’a pas vraiment le choix… c’est marrant mais tu parles de lui comme si tu ne le connaissais pas.

_ Parce que je suis censé le connaître ?

_ … ne me dis pas que tu ne sais pas qui il est ?

_ Dis-le moi !

J’ai baissé ma garde… je n’ai pas vu la chose se jeter sur moi… je plante d’un coup sec mon kunaï dans son bras… mais ne rencontre que du métal… merde ! C’est vrai !

Tant pis ! Vif comme l’éclair, j’empoigne son bras, puis sa tête et je lui fais rencontrer l’arbre le plus proche, un « BLANG » retentit à travers la forêt et de ma main gauche je prépare un Rasengan.

_ Prend ça dans tes dents… si il t’en reste !

Merde ! De son autre bras il me tord le poignet et je perds le contrôle de mon Chakra, il se redresse et je sens le contact froid du fer contre ma joue peu de temps avant de m’évanouir… il a un sacré crochet du droit cet ordure…

 

 

 

Suna :

 

_ Hinata ? Ca va ?

_ Quoaa ?

Ah tiens, c’est Ino et Saï sur ses talons, elle a l’air inquiète…

_ Tu te rend compte que c’est ton neuvième verre ?

Ah… j’ avais pas remarqué…

_ Hinata reprend-toi, voyons.

_ … C’était horrible…

_ Qu’est-ce que tu racontes !? Tu as bien retenue tout les pas, tu étais très gracieuse et tout le monde était sous le charme. Bon si on exclut toutes ces idiotes qui te fusillaient du regard parce que tu t’approchais un peu trop près du Kazekage à leur goût mais sinon tout c’est bien passé.

_ Mouai…

J’ai la tête qui tourne… je n’ai jamais tenu l’alcool.

_ Au début, ceux de Konoha et ceux de Suna ne se parlaient pas mais maintenant tout le monde s’amuse, c’est un signe, non ?

_ Mmmh…

_ Tu devrais t’amuser aussi.

_ Mmmh…

_ Hinata tu m’écoutes ? Hé ! Ne touche plus à cette bouteille c’est du… nom de nom c’est du 30° !

Ca explique enfin pourquoi j’ai la gorge en feu…

_ Tiens ! Voila Gaara.

Oh non…

_ Hinata… tu devrais aller te reposer…

_ Ouai… c’est sur qu’avec toutes ces greluches qui te tournent autour… tu as mieux à faire que de me supporter…

Ino s’indigna :

_ Hinata !

Gaara leva un sourcil.

_ Je ne suis pas sûr de bien com…

_ Ouai c’est ça ! Deux danse et on me largue pour aller voir ailleurs ! J’en ai connu des tonnes des types comme toi dans le bar où je travaillai ! On tire un coup et on se casse ! A croire que je ne suis là que pour danser !

Tout le monde nous regarde mais je m’en moque, Ino est atterré et les filles sont choquées par la façon dont je m’adresse à leur idole mais ça aussi je m’en moque, je suis rouge de colère…

Après un cours silence… Gaara lève un deuxième sourcil.

 

_ Ce n’est pas ce que tu voulais ?

 

J’ai le cœur transpercé par cette réplique… oui bien sûr c’est ce que je voulais… mais… mais pourtant… je… je ne sais plus…

Je m’enfuie… en pleurs…

Je ne sais pas où je vais… le plus loin possible…

 

 

 

Du côté des galériens :

 

Ma tête… quelle affreuse douleur… pitié faite que quand j’ouvrirai les yeux je ne vois pas… l’autre folle…

_ Naruto ? Tu es réveillé ?

Cette voix… et merde…

_ Anko… arrête de hurler…

_ Je n’ai pas une voix stridente !

_ Je n’ai pas dis ça… même si c’est vrai…

« ZBAAF »

_ Ouaille !

_ Ca t’apprendra.

_ C’était pas nécessaire !

Mes souvenirs reviennent au galop comme des factures.

_ Où est passé le boiteux ?

_ Il s’est tiré, on était trop nombreux pour lui…

_ Et une bosse de plus pour moi… il faudra faire attention à ne pas se faire suivre la prochaine fois.

_ Je ne crois pas que ce soit nous qu’il suivait…

_ ... Itachi…

Je jette un rapide coup d’œil autour de moi et Anko répond à mon interrogation muette :

_ Il a suivi l’estropié, il m’a dit de te donner un message : « On en reparlera ».

_ J’aime pas ça du tout…

_ De quoi ?

_ Il a dit… que je le connaissais… mais… je n’ai aucune idée de l’identité de ce… cette… bref… et aussi… qu’est-ce qu’il a voulu dire en parlant de Shino ?

_ Le type du clan Aburame ?  … je n’en ai pas la moindre idée…

_ Toute cette histoire sens très mauvais.

_ …

_ …

_ On continue jusqu’à Kumo ?

_ …

_ Naruto ?

_ Il joue…

_ Hein ?

_ Il joue avec nous… je suis certains que qu’Itachi ne nous a pas tout dit…

_ Il n’en a pas vraiment eu le temps…

_ Ce n’est pas ça… disons… un pressentiment… il ne faut pas oublier que c’est un ennemi… et je doute qu’il ne retourne sa veste de façon aussi directe… ça cache autre chose… et je n’aime pas ça…

Nous méditons silencieusement sur ces parole… l’avenir me paraît bien sombre…

Mais le passé est identique…

Que voulait il dire en ce qui concerne le commencement du « plan ».

Depuis combien de temps dure ce petit manège…

_ Anko on devrai peut-être aller dormir… Anko ?

Merde… ce regard… ce sourire… cette langue qu’elle fait rouler sur ses lèvres… je passe rapidement ma main sur mon visage pour être sûr… oh merde…

Je saigne du nez et je me suis coupé au front…

_ Anko… n’approche pas… non…non non non non … AH !

D’un bond, elle se jette sur moi et m’aplatie au sol…

Au secours…

 

 

Quelque part dans Suna :

 

Je ne sais pas comment j’ai atterri ici… je ne sais plus combien de temps j’ai couru… c’est un petit point d’eau avec quelques arbres… de l’autre côté des murs de la ville…

J’ai arrêté de pleurer mais ce n’est pas l’envie qui me manque… quelle idiote… si seulement je n’avais pas autant bu… c’est de ma faute, après tout je l’ai bien cherché…

Les minutes s’écoulent lentement… je me demande si je ne vais pas partir moi aussi… je n’ai plus rien à faire ici… tout le monde va me détester maintenant… et Gaara… je préfère même pas y penser…

Le bruit des quelques palmier des environs rythmé par le vent… le doux clapotis de l’eau… ne parviennent pas à cacher les bruits de pas qui viennent dans ma direction…

Je me retourne et je manque de m’évanouir… Gaara…

_ Je t’ai cherché partout…

_ V… vraiment ?

Il ne dit rien et vient s’asseoir à côté de moi…

_ …

_ … 

_ Je suis désolé.

_ Je te demande pardon ;

Nous avons parlé en même temps, un peu gêné, je reprends la parole :

_ Je suis désolé d’avoir fait ce scandale… je ne sais pas ce qui m’a pris… j’avais beaucoup bu…

_ Non…

_ Q…quoi ?

_ C’est de ma faute, je n’aurai pas du te délaisser, j’ai agis en désintéressement total, je te demande pardon.

Je suis abasourdi et je ne sais pas quoi répondre…

 

 

_ C’est beau cet endroit…

_ Les points d’eau sont rares dans le désert et celui-là est l’un des seuls que je connaisse.

_ Je vois…

 

 

Finalement et d’un commun accord nous nous levons et nous apprêtons à rejoindre la ville… sauf qu’à cet instant précis… le sable se dérobe sous mes pied et dans un geste totalement débile, j’agrippe le bras du Kazekage et l’entraîne dans ma chute… devinez quoi ?

Je suis allongez sur le sable tiède de Suna et le Kazekage est allongé sur moi…

Dans un soupir désabusé, ce dernier dit :

_ Ça en deviendrait presque lassant.

 

Nos visage sont à quelques centimètres l’un de l’autre…

_ Le… le sol n’est pas très stable…

_ On a due refaire des travaux pour l’aménagement et il restait des trous.

_ Je vois…

 

Une fois encore je dois me résoudre à attendre qu’il se décide à bouger… mais pour être tout à fait franche… je ne suis pas pressé.

Il ouvre finalement la bouche…

_ Je n’ai…

_ Pardon ?

_ Je n’ai quasiment jamais été… aussi près de quelqu’un…

Je reste sans voix devant l’air mélancolique du ninja du sable… triste…

Je ne réfléchi pas… je me laisse guider par mon instinct… j’approche doucement… mon visage… mes lèvres… et je l’embrasse… avec toute la tendresse dons je suis capable…

 

 

Il en a bien besoin…

 

 

 

 

Du haut des murs de Suna, un homme équipé de jumelle regarde toute la scène… cette homme porte des vêtements avec de la fourrure…

En cet instant… Inuzuka Kiba n’a qu’une pensée : de quelle façon va-t-il tourner sa phrase pour annoncer ce qu’il vient de voir à ses amis…

 

 

jill