Qui est IL?

par Jill

Naruto Crisis

 

Chapitre 7 :

 

 

Il y a trois ans :

 

_ Neji !

Ca sent le roussi, ça sent le roussi, ça sent le roussi, ça sent le roussi, ça sent le…

_ Neji répond, où es-tu ?

Mais qu’est-ce qui se passe ici à la fin, j’aime pas ça du tout.

Et Neji qui disparaît sans laisser de trace après m’avoir dit « On à besoin de moi dans le centre ville, je reviens vite. »

Ca va pas du tout. J’entends partout des bruits d’explosions qui ne cessent de s’intensifier, et Neji qui ne répond toujours pas quand je l’appelle, c’est pas mon jour, c’est pas mon… Uchiwa !?

 Mais qu’est-ce qu’il fait ici celui-là ? Je croyais que… que… Nom d’un chien !

Ce n’est pas… ce n’est pas le Uchiwa que je connais ! Ce n’est pas Sasuke…

Lui c’est… le fameux criminel… Itachi.

Encore pire, non décidément c’est pas mon jour… il se tourne vers moi… il y a une lueur agacée dans son regard… à croire que quelque chose ne tourne pas comme il le voudrait.

Il s’enfuit !

Après tout, tant mieux, j’ai des choses beaucoup plus importantes à faire.

Une horrible odeur de brûlé m’arrive aux narines, je constate qu’un feu est déclaré aux palais de le Hokage.

_ Hey toi !

Zut ! Je connais cette voix…

_ Viens voir par ici que je te refasse le portrait.

_ Deidara… ça fait une paye…

Je me souviens de lui, lors d’une mission avec maître Gaï, Lee et Neji ont était tombés sur lui et son partenaire Tobi…qu’est-ce qu’on leur a mis.

_ Alors le manchot…toujours aussi peu doué ?

_ Je te ferais regretter ton insolence.

_ Finissons-en, je suis pressé.

_ Ne t’inquiète pas, ce sera rapide et indolore.

_ Parle pour toi !

Je m’élance vers lui en dépliant un parchemin pour invoquer un katana. Je m’en empare et j’abats la lame de toutes mes forces en visant la tête du blond. Ce dernier esquive le coup et commence à modeler ses agaçantes figurines d’argiles.

_ Prend ça !

J’observe un oiseau s’envoler de sa main dans ma direction.

_ Trop facile !

Je fais exploser le piaf en lui balançant un kunaï… mais je ne parviens pas à éviter l’araignée qui suivait juste derrière.

Dans un effort surhumain, j’esquive la plus grande partie de l’explosion mais je m’en  prends tout de même plein la tête…

_ Tu disais ?

Il me toise de haut tandis que je suis écroulé par terre.

_ Je disais que ta coiffure ne me revient pas.

_ Tu peux parler.

_ Je peux aussi faire ça !

Je me relève d’un bond et c’est à ce moment qu’il remarque le bâton que j’ai dans la main… trop tard… il se prend une extrémité dans les dents et la deuxième extrémité dans le ventre, il s’affale au sol en se tenant l’estomac et en prononçant des choses que la morale réprouve.

_ Quel langage… si ta mère t’entendait.

_ Ma mère je l’ai tué lorsque j’avais 6 ans.

_ Aaah.

Je continue à le regarder se tordre par terre… et c’est là mon erreur…

Je ne remarque pas la bestiole d’argile qui s’est accroché à mon dos… et qui explose.

Je me prend tout de plein fouet et tandis que je m’écrase contre le mur voisin, je vois l’autre ordure se relever sans mal… il s’est bien foutu de moi…

J’ai…

… mal…

Je me sens soulevée du sol… c’est Deidara qui me met fasse à lui…

J’ai la vue embuée… et d’horribles douleurs sur l’intégralité de mon corps…

_ On la ramène moins hein ? Petite raclure.

Il m’assène un coup de poing sans me lâcher… je crache du sang…

_ Tu voix, mon art est parfais tandis que toi tu ne fais que te battre sans but précis et sans aucun style.

Lentement, je lève mon bras endoloris pour le poser sur son épaule… il ne se méfis pas… parfais…

_ Hey crétin… tu sais quel est ton problème ?

Il sourit de toutes ses dents :

_ Dit toujours, profites en ce sera tes dernières paroles.

_ Ton problème c’est que…tu es une égoïste de première.

_ Vraiment ?

C’est à mon tour de sourire :

_ Si… si tu pensais un peu plus aux autres… tu aurais remarqué que personne ne va t’entendre crier.

 

« tchac »

 

Un rictus de douleur s’affiche soudainement sur le visage du membre de l’Akatsuki… suivi d’un mince filet de sang sortant de sa bouche…

Il tourne lentement la tête et remarque… le poignard fiché dans son dos…

_ Et… celui-là… d’où est-ce que tu le sort ?

_ Si tu savais… tout ce que j’arrive à cacher sur moi.

_ J’imagine…

Et il se met à ricaner doucement, tout en s’écartant de moi, il se met à faire des gestes étranges…

_ Tu n’arrivera pas à le retirer… il est juste au milieux de ton dos…

Il me jette un regard dégoûté :

_ Pute…

_ Tu l’as cherché…

Je me relève péniblement, récupère mon katana et m’approche en titubant de mon ennemis.

_ Je vais abréger tes souffrances…

_ C’est… c’est moi qui aurait du dire ça…

_ Tant pis…

Je lève ma lame et l’abat d’un coup sec vers le crâne de la blonde…

Merde ! Un clone !

Je le sens, il va me prendre à revers !

Il m’empoigne par le dos et me fait perdre l’équilibre en m’envoyant valser dans la maison d’en face.

_ Prépare-toi à mourir petite fouine.

Je… je ne peux plus bouger… il s’approche… dangereusement… avec un sourire sadique sur le visage… je… je vais mourir…

 

Soudainement… une explosion… terrifiante….

Je tourne la tête et j’aperçois… le… le fameux renard…

Kyuubi…

 

Deidara a l’air amusé :

_ Bien… il a réussi.

_ Qu’est-ce… qu’est-ce qui se passe ?

_ La phase finale du plan est en marche.

_ Qu… quel plan…

Le temps s’écoule et Deidara semble m’avoir oublié… je… je doit en tirer parti…

Mais je remarque… plus les secondes passent… et plus le blond semble inquièt… quelque chose…ne va pas…

Finalement il se décide à utiliser son micro :

_ Hey ! Qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi ça prend tant de temps ?

Il perd significativement son sang-froid :

_ Est-ce que quelqu’un m’attend ?! Oh ! Répond-moi Ani…

Devant mes yeux, un morceau de mur explose et vient s’écraser en plein dans la tronche de Deidara, il décolle du sol et atterri sur… sur mon katana bloqué lame en l’air par des rochers…

Il vient de rendre son dernier souffle… et moi aussi bientôt…

Qu’est-ce que…Une lumière bleue…

…Je… ne peux plus bouger…

Je…

 

… Neji…

 

… Au… secours…

 

La lumière se rapproche…

 

…C’est…

 

 

…pas… mon…

 

… jour…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vais mourir, ce n’est plus qu’une question de temps… de seconde… je ne sens plus mon corps…

 

Tiens ? Shino… il ne me voit pas…

 

De toute façon ça n’a plus d’importance…

 

 

 

Que… mais qu’est-ce qu’il fait !

Oh mon dieu non !

Je…

Je dois prévenir les autres… à tout pris…

 

Je… il faut que je…

 

Je…

 

 

..

 

.

 

 

 

 

 

 

 

…Neji…

 

 

 

Récapitulatif :

 

Ninjas retrouvés             Etat actuel              lieu actuel____

Naruto                              Bon         ___              __Taki   __   _

Hinata                               Bon                                Suna______

Inô                                     Bon                               Suna______

Sakura                               ?                                     ?_________

Tenten                               Décédée                   _____________

Kiba/Akamaru          Bon/Reste 3 mois à vivre_____Suna______

Shikamaru                         Dans le coma                  Suna______

Itachi_____________ __aveugle                                    ?_______

« Jambe de fer »                    Folie              tout près de Sakura__

Tsunade                                Décédée                                          _

Kakashi                               Borgne, Bon                    Suna_____

Neji                                      Bon                                 Suna_____

Choûji                                _Bon                                Suna______

Jiraya                                  Bon                                         Suna           _

Orochimaru                        Décédé                                                

Saï                                      Bon                                         Suna            

 Anko                                    Bon                                         Taki             .

 

 

_ Je peux savoir ce que tu fabriques encore ?

Est-ce qu’elle va se décider à me lâcher la grappe oui ou…

_ Ca se voit non ? Je m’installe.

_ Par terre ?

_ Purée, quand je dis qu’elle est bigleuse.

_ Qu’est-ce que tu viens de dire ?

_ Moi ? Rien du tout.

Anko me regarde d’un œil soupçonneux avant de reporter son attention sur le matelas que j’installe sur le sol.

_ Ne me dit pas que tu vas laisser passer l’occasion de dormir dans un lit, alors que ça fait je sais pas combien de temps que tu dors à la belle étoile ? Et tout ça seulement parce que…

_ Parce que tu y dors aussi, dans ce lit…

_ C’est quand même pas ma faute si c’est la seule chambre de tout Taki no Kuni qui est disponible !

_ Il m’arrive parfois d’en douter.

_ Quoi !?

_ Laisse tomber.

Une lueur douteuse apparue dans ses yeux.

_ En plus, ce n’est pas moi qui défonce des portes pour surprendre les jeunes filles lorsqu’elles prennent leur bain.

_ Je t’ai dis qu’il fallait que je vérifie quelque chose.

_ Et comment je dois la prendre cette tournure de phrase ?

_ Euh…

Une image apparue alors dans ma tête au beau milieu de cette conversation…

_ Uzumaki ?

_ Hm ?

_ Tu saignes du nez.

_ Que…

D’un revers de manche je fais disparaître le liquide rouge.

_ Allez, arrête de faire ton gamin… je vais pas te manger, ajouta-t-elle dans un sourire de prédateur lorsque ce dernier va se jeter sur sa proie.

_ Je n’ai pas confiance…

Malgré mon manque d’entrain à partager un lit avec celle que je surnommais jadis « la folle de l’examen chuunin », je m’installe prudemment sur le matelas en grommelant et à une distance raisonnable de la kunoichi.

_ Viens pas te plaindre si tu tombe par terre.

_ Va au diable…

J’essais de mettre les choses au clair :

_ Je te préviens que si tu tentes quoi que se soit je…

_ La ferme et dors.

J’obéis à contrecœur en priant le ciel d’arrêter de me faire souffrir, puis je tente de trouver le sommeil…

Ce qui n’est pas compliqué à faire…

Je me sens … dériver…

Imperceptiblement…

 

Ca y est…

 

Je vais…

 

Dormir…

 

 

_ Dis ?

Putain…

_ Quoi !?

_ Tu ne m’as pas raconté.

_ Hein ?

_ Tu sais bien, tout ce qui s’est passé, tu m’as juste dis que tu voulais réunir les survivants mais pour le reste…

Merde ! C’est vrai en plus.

_ Ca risque de durer un moment.

_ J’ai pas sommeil.

_ Mais moi si…

_ Tu veux pas savoir ce qui m’est arrivé ?

_ Oh je vois… on appelle ça du chantage.

_ Je préfère le terme de ruse.

_ Mouai… bon…

Au départ je ne sais pas trop par où commencer, alors je lui raconte d’abord mes déductions concernant la fameuse nuit, puis je lui parle de mon réveil, de mon errance, j’évite de m’attarder sur mes comportements suicidaires et j’en viens à ma rencontre avec les filles :

_ A ce moment là je suis sorti et j’ai… je… j’ai décidé d’y retourné pour les aider.

_ Vraiment ? Tu as décidé ça comme ça, d’un seul coup.

Je lui répondis d’un simple oui, inutile de la mettre au courant de la rencontre que j’ai fait, d’autant que je me demande moi-même si je n’ai pas déliré… Evidemment elle ne semble pas me croire mais n’en demande pas plus.

Je poursuis par notre visite chez Gaara, ma décision de poursuivre les recherches, Sakura qui m’a suivit et qui me fausse compagnie…

_ Et tu n’as aucune idée de l’endroit où elle pourrait être ?

Je me rappelle furtivement de ma vision de tout à l’heure…

_ En fait… je ne suis sûr de rien.

Je finis en lui décrivant ma rencontre avec les autres survivants, avec Jiraya et…

_ … Itachi Uchiwa.

_ Alors il court toujours.

_ Ouai, il m’a dit des trucs étranges.

_ Explique.

_ Il a parlé de Sasuke Uchiwa, d’un plan et… d’un chef.

_ …

_ … qu’est-ce que tu en penses ?

_ … pas grand-chose…

Le silence tombe dans l’obscurité de la chambre.

Je me demande… à quoi peux bien rimer toute cette histoire dont la partie immergé est gigantesque… qu’elle est mon rôle… serais-je à la hauteur…

_ Et toi ?

_ Hm ?

_ N’oublie pas, tu dois me raconter ce qui t’est arrivé.

Un nouveau silence qui ne dure pas :

_ Il se fait tard… nous devrions dormir, on en reparlera demain.

_ …

_ D’accord ?

_ Mouai…

 

Elle me cache quelque chose…

 

 

Du côté de Suna :

 

_ Temari?

La kunoichi blonde se lève de sa chaise et s’approche de moi.

_ Tiens, salut Hinata, comment ça va ?

_ Bien merci...

Je jette un rapide coup d’œil derrière elle… vers le lit de Shikamaru…

_ Aucune amélioration ? Je lui demande.

Elle prend un air très triste.

_ Non… mais… lorsqu’il se réveillera je lui ferai regretter son comportement tu peux me croire, affirma-t-elle en brandissant son poing.

Elle tente de sourire mais je me rend compte de la présence de larmes séchées dans le coin de ses yeux… elle pleure souvent ces temps-ci.

_ Tu voulais quelque chose ?

_ Euh oui… voila… en fait je… le Kazekage… ton frère…

_ Oui ? Dit elle pour m’encourager.

J’avale ma salive et je me lance :

_ Gaara m’a demandé de l’accompagner au bal demain soir et comme je n’ai rien à me mettre je me suis dit que tu pouvais peut-être…

Un grand sourire se dessine sur son visage, et pas un sourire forcé…

_ Qu’est-ce qu’il y a ?

_ Oh rien… je me disais juste que la preuve est faite que Kiba ne raconte pas que des conneries.

_ Ce… ce n’est ce que tu crois ! En fait il…

_ Je le sais bien ne t’en fais pas. Mais ça me rend nostalgique.

_ Pou… pourquoi ?

Elle ricana :

_ Depuis que Gaara est devenu Kazekage, tous les ans il doit aller à cette fête avec une cavalière.

_ Et alors ?

_ Et alors comme il n’a pas de petite amie, tout les ans c’est le foutoir puisque toute les filles de Suna veulent êtres l’heureuse élue.

J’imaginai assez bien la scène dans ma tête.

_ Je me souvient en particulier il y a quatre ans, on était à la veille de la fête et il est venu me voir pour que j’y aille avec lui, il m’avait dis qu’il était hors de question qu’il y aille avec… euh… il a dit « cette bande de folle furieuse collantes comme du sable mouillé », jusqu’à ce jour, je pensais que rien ne pouvais l’effrayer.

J’éclate de rire, ça fait longtemps que ça ne m’est pas arrivé…

_ Que c’est il passé ensuite ?

_ J’ai dû refusé vu que j’y allai avec… avec…

Elle tourne légèrement ma tête dans la direction du corps inerte du Nara.

_ Euh… et qu’à fait le Kazekage ?

Elle se retourne vers moi et recommence à sourire :

_ Il a prétexté la varicelle.

_ Non ?

_ Si je te jure.

Nous rions en cœur, décidément il est plus imprévisible que je ne le croyais.

Une fois calmé, elle me dit :

_ Tu n’as rien à te mettre ? Viens on va arranger ça.

 

 

 

Le lendemain matin, à Taki :

 

La vache ! Qu’est-ce que j’ai bien dormi ! Incroyable quand on connaît ma situation.

J’ouvre un œil, puis l’autre, le soleil est déjà bien levé et la fête dehors ne semble pas s’être arrêté. Je m’assoie sur le bord du lit et je m’étire longuement… après un bon petit déjeuné je serai parfaitement opérationnel… mais avant ça…

_ Anko… debout c’est l’heure.

Pas de réponse… je me retourne… personne…

D’un bond je me précipite à la porte de la salle de bain que je martèle de coups.

_ Anko, tu es là !

 Toujours pas de réponse…

Je n’ai plus le choix… j’entre…

Et alors que je m’attendais à un cri strident… le silence…

 

C’est à ce moment là que j’ai réalisé…

 

Elle est partie…

 

_ Et merde !!

J’attrape ma veste et mon équipement et je m’élance dans l’hôtel… ah, cette idiote… elle m’a bien eu…

Je sors du bâtiment et je me rends compte que les rues sont déjà complètements pleines, zut! Où a-t-elle bien pu aller, nom de dieu !

Je me souvient de l’endroit où elle s’était dirigé avant de se raviser hier, j’y cour aussi vite que je peux, bousculant au passage des touristes.

Soudainement, je me prends de plein fouet un passant…

Je suis à terre, je balance tout les jurons dont je suis capable avant de m’excuser et…

Par tout les Hokages !

 

Le passant relève la tête et… manque de s’évanouir…

 

_ Décidément les idiotes sont de sorties aujourd’hui… Sakura.

 

Je l’ai enfin retrouvé… je ne m’était pas trompé…

Elle ne met pas longtemps à réagir, elle s’éloigne de moi et se relève, j’agrippe une de ses jambes mais m’envoie un coup de genou dans les dents me faisant momentanément lâcher prise.

D’un saut, je m’élance à sa poursuite, il n’est pas question de la perdre de vue… tant pis pour Anko.

Elle ne cesse de zigzaguer à travers la foule mais heureusement je n’ai aucun mal à la suivre, mieux, je la rattrape.

Constatant qu’elle perd du terrain, elle s’engage dans une petite ruelle… grand mal lui prend… c’est un cul de sac.

_ Désolé Sakura… mais tu ne peux plus m’échapper à présent…

Elle me lance son, désormais habituel, regard de vipère et sort un kunaï de sa poche.

_ Je ne ferai pas ça si j’était toi Sakura, tu sais très bien que tu n’as aucune chance.

Elle ne dit pas un mot et se met en position de combat… bon… puisqu’il faut en passer par là…

Nous nous défions des yeux…

 

Le temps s’écoule lentement…

 

Que… ?!

 

Qu’est-ce que c’est que ça ?!

 

Quelque chose comme… une ombre vient d’apparaître devant nous…

Elle se trouve à quelques centimètres de Sakura et…

 

« SLARK »

 

Un terrible bruit d’os cassé et un hurlement se font entendre et je distingue Sakura qui se lève du sol, apparemment … du sang s’écoule par terre…

Je ne rêve pas, ce truc a transpercé Sakura !

Je n’arrive plus a bougé… je suis tétanisé par ce que je voit…

Une chose… humanoïde, enveloppé dans un manteau trois fois trop grand avec une capuche…

Mais qu’est-ce que c’est que ça !?

 

_Kyiiih… kyiiih… kyiiih…

Cette chose se marre en plus !

Cette voix… désincarnée… j’en ai fois dans le dos…

Il se met à chanter…

_ Petite Sakura… ton sang est à moi…

   Petite Sakura… ton sang je le boit…

   Nyiihihiiihiiikyiiiihiihaaaaahaaa !!!

Je rêve, je suis en plein cauchemar…

La créature fait un pas en arrière et Sakura s’effondre au sol…

Mais… ce bruit lorsqu’il a marché… métallique…

 

_ Maître Jiraya…

 

Non ce n’est pas lui…

 

… mais alors…

 

 

 

… qui est-ce…

 

 

 

jill