chap 5

par killer29

Village de Konoha

Le village de Konoha, a la base village militaire, il comportait toutefois une grande partie de civils et de ninjas en court d’apprentissage, pas vraiment des tueurs comme on pourrait s’attendre des ninjas qui furent dans le japon médiéval les meilleurs tueurs au monde.

Au sommet de sa hiérarchie se trouvait le hokage , un homme connut comme étant le ninja le plus fort et le représentant du village, même si dans le cas présent il ressemblait plus a un vieillard qu’on aurait mis au bagne et qui ne pensait désormais plus qu’a la retraite, tout en sachant que sa seule pause serai probablement synonyme de mort . Passant ses jours dans une monotonie des plus répétitives.

Tous les jours la même chose, tous les jours les mêmes papiers, tous les jours le même ennui, et tous les jours le même regret lui revenait en pleine face, avoir abandonné et laissé mourir l’enfant de son élève.

« Naruto pardonne moi » disait t’il d’un voie basse tel une prière.

Les jours se répétant sans la moindre nouveauté … jusqu'à ce jour.


Ce jour avais commencé comme tous les autres

Lever a l’aube, café, visite du village et rencontre avec ses sempiternels papiers, les remplissant sans que se douter que cette routine aller être brisée.

L’imprévue venant tel la mort sonner a porte

« Entrer ! » dit le vieil homme sans même daigner lever la tète

« J’ai une nouvelle de la plus haute importance à vous transmettre hokage-sama !»,

Surprit par ce ton solennel et très militaire l’hokage se leva, pour observer son interlocuteur C’était un individu vêtu de noir et d’un masque d’animal, qu’il reconnu comme étant un anbu, un membre des forces spéciales… ce qui voulait dire une nouvelle d’une importance vital. Il raffermit donc sa posture et se releva, regardant l’homme d’un regard dur digne d’un chef « parler ! »

Toujours droit comme un i l’homme après avoir eut l’approbation de son supérieur parla d’une voie sans émotion « nous venons de retrouver le kyuubi et son Jinchuriki »

« qu …quoi » l’hokage recracha bruyamment la fumer de pipe, frôlant l’arrêt cardiaque, qu’avais t’il dit ?, naruto était vivant ? Si on lui avait dit que Jiraya avait décidé de devenir moine et chaste, il n’en aurait pas été plus surprit.

« Vous voulez dire que vous avez retrouvé naruto ?, comment va t ‘il ? »S’enquit ‘il, le sérieux ayant disparu de sa voie pout laissé place a une intonation proche de celle d’un papi gâteau a qui on aurait dit qu’on avait retrouvé son petit fils disparut depuis des années.

L’anbu quand a lui continua sur le même ton « affirmatif, naruto uzumaki a été retrouvé près de la frontière, il souffre de blessures grave dus a son affrontement avec le fugitif Mizuki, cependant ce n’est rien d’inquiétant, il est actuellement encore inconscient mais il ne devrait pas tarder à se réveiller»

« Vous voulez dire qu’il a vaincu Mizuki ? » demanda le vieil homme encore incrédule

« Affirmatif, naruto uzumaki a mis le fugitif hors d’état de nuire »

Le chef du village esquissa encore un sourire se retenant de quitter son poste, demandant plutôt à ce qu’on lui transmette les fiches médicales des deux combattants, qu’il reçut quelques minutes plus tard.

Sur celle de naruto était écrit des choses tel que : nombreuses coupures de kunails , divers hématomes, importante blessure a l’épaule gauche.

« Cela correspond bien a la méthode de Mizuki faire souffrir sa victime avant de l’achever, heureusement que naruto a sut l’évité ou du moins la rediriger ailleurs que dans son cœur »

Puis il s’attarda sur celle de Mizuki, sur laquelle était écrit en grand : INCAPACITE A REDEVENIR UN NINJA

 D’abord surprit, il lut les ou plutôt la seule explication : perforation des principales articulations par un objet pointu d’environs 9mm

D’abord il pensa aux senbons traditionnellement utiliser par les ninjas cependant la taille ne correspondait pas tous comme les formes des blessures qui étaient partiellement brulées

« Mais comment tu as fait ca naruto ? » se demanda t’il, supposant que c’était grâce l’étrange objet que les anbus avaient récupérés sur le jeune homme.



Ailleurs dans une chambre d’hôpital un jeune homme se réveillait.

Il regarda d’abord son corps voyant que la plus par des blessures étaient soit refermées soit recousues et couvertes de bandage, ce qui le surprit.

Soit il était resté inconscient plus longtemps que prévus

Soit ils possédaient des techniques médicales inconnues de son monde. A son bras gauche était accrochée une perfusion reliée à une poche de sang.

Ensuite il regarda ses poignets, ses jambes, puis la fenêtre d’où il pouvait voir un village traditionnel japonais «  pas de menotte, pas de chaine, pas de barreau à la fenêtre et visiblement ils ne m’on pas drogué ». Donc : infiltration réussis sourit t’il

Comme prévu on lui avait pris son arme, cependant cela n’était pas grave, il leur était impossible de la reproduire. On lui avait toutefois laissé ses affaires et bien qu’il soit en pyjama blanc d’hôpital ses vêtements étaient accrochés un peu plus loin.

Apres cela il eut de nombreuses visites d’infirmière qui l’auscultèrent sous toutes les coutures

Puis au bout d’un moment elles laissèrent la place à un vieillard vêtu d’étranges vêtements 

«  C’est qui ca ? Un vieux échappé de la maison de retraite et qui a essayé de customiser son pyjama pour aller une convention de cosplays … ou au marcher ce qui expliquerai son chapeau »

« Comment ca va naruto ? » demanda t’il d’un air jovial

« Euh...On se connaît ? » Répondit le garçon d’un air perdu, n’ayant jamais vu cet homme bien qu’il ait l’impression de le connaitre.

« Tu ne me reconnais pas ? » redemanda l’hokage visiblement déçut pas sa réponse qui fut de nouveau négative « non », 

« Je vois il a effectivement perdu la mémoire comme l’avaient dit les infirmières, et comme son corps ne montre aucun signe de mensonge, soit c’est un professionnel de la dissimulation soit il ne se souvient vraiment de rien » il se présentât donc

«  Je suis Hiruzen Sarutobi le chef de ce village ninja »

Par politesse naruto fit de même « Je m’appelle naruto cependant j’ignore mon de famille »il omit le donner le nom de sa mère adoptive, kuragari car il la suspectait de venir de ce monde et si jamais elle avait un casier …

«  Pourquoi t’es tu dirigé vers ce village ? Raconte-moi ton histoire» demanda l’hokage qui essayait de comprendre comment un garçon qui a on-ne-sais-comment survécut a une technique secrète, se ramène dans le village qui a essayé de le tué, après avoir visiblement perdu toute mémoire le concernant et ignorant tous des ninjas comme l’attestait l’état de son circuit de chakra qui était proche de celui d’un civile ne montrant aucun signe d’entrainement, et sur ca il était impossible de mentir.

Se sachant obliger de raconter Naruto se mit assembler divers élément qu’il piqua ici et la pour créer une histoire cohérente.

Il conta que ses plus anciens souvenirs remontaient à ses sept ans, quand on l’avait retrouvé dans une plaine grièvement blessé, qu’il fut recueillit et élevé par une femme.

Jusqu’a un jour tragique ou le village qui l’avais recueillit et sa mère adoptive furent tous tués, suite a une attaque d’un village ennemis qui convoitait leur richesse, faisant de lui le seul survivant, il était partit en excursion dans une forêt avoisinante et a son retour sa mère était déjà mourante, avec ses dernières forces elle lui révéla un secret :

Qu’elle pensait qu’il était née sur une autre continent, bien plus loin des terres connut, dans un monde de magie et de légendes.

Mais surtout qu’il devait partir et la laisser, laissé ses souvenir et ne pas s’égarer dans la vengeance qui ne pourrait que le mener a la destruction.

Qu’il avait surement un destin bien plus beau que tout ce qu’elle pouvait imaginer.

Il raconta également que l’endroit ou il vivait ne possédait ni magie, ni technique ninja, mais avait développé une technologie bien plus évolué tel que les armes qu’il avait, ses gun.

Apres que sa mère soit morte il avait erré plusieurs mois avant de trouver une moyen de se faire engager comme mousse et traverser la mer malheureusement, le bateau fut prit dans une tempête et après avoir dériver pendant plusieurs jours il s’échoua dans sur le continent ninja, dont il ignorait presque tout, avec comme seul indice un symbole en force de spiral qui était gravé dans sa tête, ce qui le conduisit a ce village ou il fut attaqué par un homme .

Il parsema son récit de nombreuses expressions faciales qui démontrait sa tristesse et même quelques larmes, il veilla également à créer une histoire assez proche de réalité pour ne pas se trahir inconsciemment, mais adapter au monde inconnu ou il trouvait, donnant des informations difficilement vérifiables. Et au vu de l’expression de tristesse du vieil homme cela avait marché, il l’acheva donc sur une phrase dite avec une tristesse presque infinie.

« vieil homme connaissez vous mon véritable nom ?, ma mère ayant toujours refusé que je porte le sien disant que donner son nom a un enfant était le privilège de ses parents ? », dit ‘il, souriant intérieurement en repensant aux dizaines de noms et d’identités qu’il possédait. L’identité d’une personne n’étant pour lui qu'un maquillage, quelque chose que l’on utilise pour se fondre dans la masse ou tromper les gens et qu’on pouvait facilement supprimer.


« … » Fut la réaction de l’hokage qui passa par un véritable éventail de sentiments, il se sentit d’abord coupable d’avoir laissé ce garçon être la victime d’un sort dont les effets étaient inconnus.

Puis ensuite heureux de savoir qu’il avait eu ce qui lui avait manqué… une famille, quel que soit son identité, il bénissait cette femme de l’avoir recueillit.

Pour finir par être triste, triste de savoir que la vie de cet enfant lui refusait visiblement le bonheur en lui arrachant tout ce qu’il parvenait à récupérer dans les ténèbres le forçant grandir trop vite.

Il regarda rapidement ses yeux et comprit ce qui l’avait légèrement dérangé a son arriver

Ce n’était pas les yeux d’un enfant normal mais plutôt ceux d’un homme qui essaye de se convaincre qu’il y a encore un espoir pour ne pas basculer dans les ténèbres. Les yeux de ceux a qui on a volé l’enfance et qui ont dut se forcé à grandir pour ne pas mourir. Il ne comptait plus combien de fois il avait vu de pareils yeux durant la guerre. 

« Son histoire ressemble a Sasuke, a l’exception c’est que lui n’avait rien a quoi se rattaché ou même d’endroit ou aller ». Cependant il était décidé à lui en donner une

D’un geste qui se voulait rassurant, Il mit sa mains droite sur l’épaule se l’enfant, les yeux légèrement humide« tu t’appelles Naruto Uzumaki…. Bienvenus chez toi»

« Naruto uzu maki ? Uzumaki » comme un enfant qui apprend parler il répéta chaque syllabe avant que son visage ne s’illumine « merci Sarutobi-san »

« Tu peux m’appeler grand-père »

« Merci grand-père » répondit l'enfant avec joie

L’hokage ferma légèrement les yeux de satisfaction avant de les diriger vers ceux de naruto demandant sérieusement « naruto, voudrais-tu devenir un ninja ?». L’enfant hocha la tête

« Mais je ne connais aucune technique je ne sais même pas ce que c’est exactement » dit l’enfant confus.

« Tu le découvriras bien, assez vite, je te ferai passer un test, mais ne t’inquiète, je suis sur que tu le réussiras, après tout tu as vaincu un professeur » le rassura t’il ce qui provoqua une nouveau sourire chez l’enfant, « si ce guignol était un prof je n’ose même pas imaginer le niveau des élèves  »

« Veux tu que je t’explique l’histoire de Konoha ? ». L’enfant hocha la tête d’approbation, s’en suivi un interminable laïus sur le village et ses origines, durant lequel naruto faillit s’endormir, cependant par politesse et pour récolter davantage d’info il laissa le vieil homme continuer.

A la fin du discours il demanda des renseignements sur les éléments qu’il ne comprenait pas, en particulier cette « volonté du feu »

« Tu le comprendras si tu devins un ninja, c’est en quelque sorte le sentiment de vouloir protéger le village » répondit l’hokage avec un grand sourire visiblement ravit que ca intéresse le garçon.

« mouai on dirai plus le genre de délire qu’on vous fait miroiter pour vous engager dans une secte, c’est quoi la suite ? Me proposer l’ascension ? Devenir un être céleste ?, c’est donc ca leur façons de lobotomiser leur soldat … c’est plus économique que la drogue  » Pensa, repensant a certaines méthodes qu’il avait vue lors de ses missions, l’enfant avant de dire l’inverse.

« Bien grand père, j’essayerai de comprendre mais… » Finit ‘il le regard dans le vague, comme si il était perdut, ce qui fit comprendre a l’hokage qu’il faudra du temps pour qu’il puisse ouvrir son cœur.


Quand le discourt fut fini Sarutobi partit laissant l’enfant seul, lui ayant dit que son test aura lieu dans un peu moins d’une semaine, le temps pour lui se guérir et même de visiter le village, sachant que le garçon ne pourrait sortir de l’hôpital que le lendemain quand les médecins se seront assurer que sa blessure a l’épaule ne représente aucun risque


« Enfin finit » dit naruto de soulagement se laissant tomber sur le lit, il était à peine 13h cependant cela ne l’empêcha pas de faire une sieste, avant de faire le point sur la situation

Apres avoir été récupéré par les forces spéciales, il avait dormis deux jours, probablement que les blessures de sa précédente mission c’étaient ajoutées celles qu’il c'était auto infliger. Son corps avait donc besoin de repo .ce qui ne le gêna pas, sachant qu’il est suicidaire de se battre avec un corps qui n’est pas reposer et encore blesser, et de toute façons il ne pouvait rien faire.

Sa blessure a l’épaule guérissant, anormalement vite, son taux de guérison étant étrangement plus élever que celui des autres cela étant ajouter au fait que la blessure bien que d’apparence grave avait été faite avec une précision chirurgical, presque comme une de ses aiguilles utiliser dans la médecine traditionnel. Dans quelques jours elle se sera refermée et ne le gênera pas le moins du monde


Dans sa tête il commence à classer les informations qu’il avait récolté, faisant une sorte de block note mental, avant de plus tard le mettre par écrit sur son ordi comme il avait coutume de la faire. Cette action étant impossible du fait qu’il était probablement sous surveillance

- l’homme qui m’a visiblement amené dans ce monde possède un œil rouge avec des pastilles noir un peu comme Hitomi, ce qui laisse supposer un lien de parenté.

- Hitomi s’étant appelé Uchiha on peu supposé que c’est une famille qui se partage ce don

- la langue de ce monde n’est pas du japonais mais étrangement, je la comprends, j’y suis donc bien originaire

- Architecturalement parlant ce monde ressemble fortement aux représentations du début de l’époque d’edo (1) : que j’ai vu dans les livres d’histoire, bien qu’avec un je-ne-sais-quoi de différent

- Leur monnaie s’appelle le « ryos » : drôle de nom,

- La monnaie ressemble fort aux yens, mais ce qui me marqua fut que cette monnaie était la même que celle que j’avais dans je fus trouvé

- je me trouve dans un village nommé Konoha qui semble être la version ninja d’un camp militaire, cependant il ne correspond pas a la vision d’un village ninja ou au siège d’une armer car il ne ressemble ni a une caserne militaire ni un camp de ninja des livres d’histoire que j'ai étudié plutôt a un camp de vacance au vu du grand nombre de touriste , Le plus étrange étant toutefois que ce nom était lier un sentiment de haine et de dégout dans mon esprit, visiblement la vie que j’y menais n’était pas génial ,

Cela ne me surprend donc pas d’en vouloir la destruction, ce qui ne prendrai pas longtemps… une semaine tout au plus

Il repensa au virus bloody X. Un virus hautement contagieux et capable de tuer en 4 jours dont il gardait 4 fiole prête à être injecter pour déclencher une pandémie, ainsi que 5 vaccins. C’était un souvenir d’une de c’est anciennes mission qu’il avait secrètement gardé et utilisé une fois quand il avait été pris en otage, nul doute que si cette maladie venait à apparaitre dans ce village, c’était la fin assurer pour celui-ci.

- ma disparation semble être a cause d’une technique aux effets inconnus qu’ils ont utilisés sur moi, ce qui laisse supposer que j’étais un cobaye pour des expériences sur les humains, pourtant le vieux qui c’est présenté comme le chef du village semble se reprocher ma disparition

Donc il était soit contre le projet d’expérimentation humaine et je fais parti des gens qui représente son erreur

Soit il connait mes parents et s’en veux de ne pas avoir gardé leur fils en vie, cependant cela ne signifie pas qu’il était contre les expérimentations humaine juste qu’ils s’en sont prit aux mauvaises personnes. Penser a utilisé ce sentiment culpabilité contre lui

- soit dit en passant si ce vieux est bien le chef du village alors il représente tout ce que je déteste : les gros porcs de l’administration qui envoient des gens combattre a leur place, avec l’obligation des suivre des plan pour lesquelles même 1000 vies ne suffiraient pas, alors qu’il n’on jamais été sur le champ de bataille.


Il en arriva à la conclusion qu’il devait continuer à observer ce village et devenir un ninja puis en tirer un maximum de profits. Et plus tard se décidé sur la marche à suivre, mais une chose était sur : JAMAIS on ne lui lavera le cerveau et la survie de ce village dépendrai uniquement de ce qu’il allait découvrir sur son passer et ce qu'il pourrait gagner à y rester.

Une guerre bactériologique, n’est jamais loin il n’y qu'’un flacon à casser





(1) : L'époque d'Edo ou période Tokugawa est la subdivision traditionnelle de l'histoire du Japon qui commence vers 1600 wiki