Chapitre 4

par Kyubi-san

Naruto : le descendant du sage

Chapitre 4

            Cela faisait déjà plus de deux mois que Kakashi essayait d’instituer un esprit d’équipe dans son équipe de genins, entre les missions et les entraînements, mais il n’y parvenait pas. Il savait parfaitement que les caractères des enfants étaient trop différents pour y parvenir, mais il avait espéré une amélioration avec le temps et l’entraînement. Mais cela n’avait fait qu’empirer les choses, Sasuke ne parvenant pas à accepter que Naruto soit plus fort que lui. En désespoir de cause, Naruto avait finalement décidé d’aider le brun à développer le Sharingan. En revanche, Sasuke ne le savait pas encore, n’étant pas encore présent sur le terrain d’entraînement, contrairement à Naruto qui était présent sur place dès six heures du matin, et ce tous les jours.

            Entendant un bruit de pas, le blond ouvrit lentement les yeux, et constata que le brun venait d’arriver sur le terrain d’entraînement de l’équipe sept. Naruto se releva et s’approcha de Sasuke. Méfiant, ce dernier ne fit pourtant pas de gestes agressifs envers son coéquipier, sachant qu’il pouvait être puni. Ne répondant pas au salut du blond, il se contenta de l’ignorer, jusqu’à ce que le blond lui fasse sa proposition.

            - Dis Sasuke, déclara Naruto avec un enthousiasme peu commun, j’aimerais savoir si tu voulais de l’aide pour développer le Sharingan.

            - En quoi ça peux bien t’intéresser, baka ? déclara l’Uchiwa avec dédain.

            - Il se trouve que je possédais le Sharingan avant de posséder ma pupille actuelle. Et, par conséquent, je sais comment activer le Sharingan.

            Soudainement intéressé, l’Uchiwa commença à voir en Naruto un possible moyen de vaincre son frère. Remarquant l’intérêt de Sasuke, Naruto commença alors à lui expliquer comment faire apparaître son Dojutsu. Lorsque Sakura arriva, elle trouva les deux garçons en pleine discussion. Et apparemment, les deux genins s’entendaient désormais à merveille. Etonnée par une telle complicité entre l’Uchiwa et l’Uzumaki, la jeune fille s’approcha d’eux, afin de participer, éventuellement, à la discussion. Mais lorsqu’elle entendit les mots « Dojutsu », « Sharingan » et « chakra », elle comprit qu’elle serait certainement de trop. Alors qu’elle allait s’éloigner, Naruto la vit et l’invita à venir discuter avec eux. Lorsqu’elle entendit cela, la jeune fille s’empressa de venir, trop heureuse de pouvoir être avec son idole Uchiwa.

            - Si j’ai bien compris le procédé, déclara Sasuke, il me suffit de concentrer un maximum de chakra dans mes yeux, afin d’éveiller le Sharingan, n’est-ce-pas ?

            - Ce n’est pas exactement ça, répondit Naruto, il faut également continuer à injecter le chakra, même si la douleur est insupportable, lorsque tu verras tes flux de circulation du chakra, tu pourras arrêter d’envoyer du chakra dans tes yeux.

            Enthousiasmé par les paroles d’explications du blond, Sasuke s’empressa de s’essayer à cet exercice. Désappointée par l’enthousiasme du brun pour un tel exercice, la rose resta muette pendant un moment, avant de demander au blond à quoi servait le Sharingan, puisqu’il semblait connaître un rayon sur les Dojutsus.

            - Le Sharingan est la pupille héréditaire du clan Uchiwa, expliqua Naruto. Il existe plusieurs formes d’évolutions pour la pupille qui corresponde au nombre de tomoes présents dans l’œil, pouvant aller jusqu’à trois.

            - Et je suppose que tu connais les capacités liées à chaque tomoe, déclara la rose.

            - Effectivement, répondit l’Uzumaki. Le premier tomoe permet d’anticiper les actions de ton adversaire, comme si tu le voyais au ralenti. Le second permet de copier les mouvements et les techniques d’un ninja. Le troisième, enfin, augmente les capacités pour le Genjutsu, ainsi que la perception des champs de force, te permettant ainsi de prévoir les prochains mouvements de ton adversaire.

            Impressionnée par une telle puissance, Sakura resta muette pendant quelques instants. Naruto ne rajouta rien de plus sur le Sharingan, se contentant d’étirer ses muscles, avant de faire le signe du multiclonage, afin de s’entraîner à son point faible, le Genjutsu. Ne comprenant pas où il voulait en venir, la rose lui demanda ce qu’il allait faire. Déroulant un parchemin, le genin le lui tendit, permettant ainsi à la jeune fille de comprendre l’entraînement du blond.

            - Je peux essayer aussi ? demanda t’elle.

            - Tu peux, répondit le blond, mais tu devras me rendre le rouleau à la fin de notre entraînement.

            Trop heureuse de pouvoir enfin s’améliorer, Sakura s’empressa d’aller s’entraîner, le blond ayant bien voulu lui prêter l’un de ses clones. Pendant ce temps, Sasuke persévérait dans son objectif de possession du Sharingan. De son côté, Naruto exécutait les signes nécessaires à la réussite de son Genjutsu, simple mais efficace face à un adversaire ne s’y attendant pas. Il savait parfaitement les effets de cette illusion, ayant déjà réussi à la lancer sur un villageois, qui croyant que la nuit était déjà tombée, avait perdu toute notion du temps. Il savait parfaitement qu’une telle illusion serait inefficace face à un Junin ou un jinchûriki, mais elle pouvait être utile pour distraire son adversaire en cas de problèmes.

            Alors que les trois genins s’entraînaient depuis plus d’une heure, Sasuke s’effondra d’un seul coup, abandonnant son entraînement, Naruto se précipita sur ce dernier, afin de vérifier qu’il n’avait rien. Sakura arriva peu après au chevet de son idole, ne comprenant pas ce qu’il lui arrivait. Soulevant l’une des pupilles de l’Uchiwa, Naruto aperçut un Sharingan à deux tomoes. Comprenant ce qu’il s’était passé, il exécuta quelques mudras, avant de transmettre un peu de son chakra dans le corps du brun. Lorsque ce dernier se réveilla, la rose poussa un soupir de soulagement. Kakashi choisit alors ce moment là pour apparaître sur le terrain d’entraînement, dans un nuage de fumée. En voyant que l’un de ses élèves était à terre, il alla voir comment il allait. Lorsqu’il fut rassuré sur l’état de santé de l’Uchiwa. Il tendit alors des formulaires à ses élèves.

            - Voici des formulaires d’inscriptions pour l’examen chûnin, qui aura lieu dans une semaine. Vous pouvez décider de vous y présenter ou non. C’est à vous de décider. C’est tout ce que j’avais à vous dire pour aujourd’hui. Je vous laisse la semaine pour réfléchir et vous entraîner, on ne sait jamais.

            Sur ces quelques mots, le ninja copieur disparut dans un nouveau nuage de fumée. Les trois genins étaient restés abasourdis par la proposition de leur sensei. Après plus de deux minutes de silence, Sasuke se décida à parler.

            - Je vais participer à cet examen, c’est le meilleur moyen pour moi de tester ma force et de voir à quel niveau je suis par rapport à d’autres genins.

            - Je vais y participer également, déclara Naruto, même si c’est juste un moyen pour moi de tester mes pouvoirs héréditaires face à d’autres personnes. Et ainsi, Sasuke pourra se battre contre moi sans retenir vraiment ses coups.

            Seule Sakura ne disait rien. Elle savait que ses deux coéquipiers avaient le niveau pour participer à cet examen. Mais elle doutait d’avoir elle-même le niveau pour participer à un tel examen. Voyant son inquiétude, Naruto tenta de la rassurer.

            - Si jamais on participe tous à cet examen, on fera en sorte, Sasuke et moi, de te protéger, promit Naruto.

            Comme pour essayer de confirmer les propos du blond, l’Uchiwa eut un micro-sourire. Cela rassura un peu la rose, qui se dit qu’elle était certainement tombée dans la meilleure équipe qui soit. Essayant de faire bonne figure, un pâle sourire apparut sur ses lèvres. Content de lui, Naruto eut un grand sourire. Puis, après avoir salué ses deux coéquipiers, il partit vers le terrain d’entraînement que lui avait réservé l’Hokage. Mais il ne savait pas que ses deux coéquipiers l’avait suivit, afin de connaître son entraînement, Sasuke n’ayant pas réussit à trouver l’endroit où le blond s’entraînait, et Sakura pour savoir si l’Uzumaki pourrait lui enseigner d’autres illusions, puisqu’elle avait réussie à maîtriser celle qu’elle avait lue dans le rouleau qu’il lui avait prêté. Alors qu’ils arrivaient près d’un rocher, ils virent que Naruto avait disparu. Les deux genins le cherchèrent de tous les côtés, mais ne parvinrent pas à le trouver. Alors qu’ils allaient partir, Sasuke entendit une légère explosion. S’avançant avec méfiance, il heurta soudainement une barrière de vent.

            Comprenant que son partenaire se protégeait ainsi, il lança une puissante attaque Katon, ouvrant ainsi une brèche dans la défense érigée par Naruto. Se dépêchant d’y pénétrer, Sakura sur les talons, Sasuke aperçut soudainement une immense vague d’eau se diriger vers lui. Il l’esquiva, tout comme Sakura, en sautant sur le côté. En jetant un coup d’œil, les deux genins purent voir que le terrain d’entraînement était un véritable champ de bataille, où Naruto et ses clones s’affrontaient sans aucune limite et sans répit. Le plus impressionnant était sans aucun doute les attaques de Mokuton lancées par le blond. Des arbres surgissaient de partout sur le terrain, tout comme les cratères, les rochers et des torrents d’eau, modifiant complètement la physionomie du terrain.

            Alors qu’une barrière de flammes s’approchait d’eux, une rivière s’interposa, provoquant un intense brouillard dans la zone occupée par les deux genins. Alors qu’une bourrasque de vent balayait la brume, Sasuke et Sakura purent voir que le blond s’approchait d’eux, titubant légèrement. Pour la première fois depuis qu’il l’avait rencontré, les deux genins purent voir à quoi ressemblait un Naruto épuisé. Celui-ci étirait ses muscles douloureux, et secouait souvent sa tête, comme s’il cherchait à mieux voir. Lorsqu’il fut enfin à côté de ses partenaires, il s’adossa à un rocher qui était apparu peu de temps auparavant.

            - On peut savoir pourquoi tu te caches, Naruto ? demanda un Sasuke suspicieux.

            - Pour être à l’abri des villageois, qui essaieraient de me tuer s’ils connaissaient ma véritable force.

            La réponse laconique du blond, ainsi que la manière désintéressée dont il l’avait dite, choquèrent les deux autres ninjas. Finalement, l’Uzumaki leur demanda ce qu’ils faisaient là.

            - Je suis venue pour savoir si tu pouvais m’apprendre d’autres Genjutsus, lui apprit Sakura.

            - Et toi, Sasuke ?

            - Simplement pour voir quel genre d’entraînement tu suivais, et pour le reproduire.

            - Impossible, déclara le blond.

            - Comment ça ? s’énerva le brun.

            - Il te sera impossible de recréer mon entraînement, puisqu’il nécessite une incroyable quantité de chakra, expliqua Naruto.

            L’explication de Naruto calma instantanément Sasuke. Il venait en effet de comprendre que le blond utilisait des quantités pharamineuses de chakra pour maintenir un entraînement d’une telle intensité. Pourtant, l’Uchiwa voulait s’améliorer, mais un entraînement d’un tel niveau le laisserait certainement pour mort. Sortant un parchemin de sa poche, Naruto passa du chakra sur celui-ci. Aussitôt, une pilule en sortit, que le blond avala. Ayant activé ses Sharingans, Sasuke comprit que le blond venait d’avaler une pilule militaire qui permettait de refaire ses réserves de chakra. Naruto se tourna alors vers Sakura.

            - Pour devenir un maître en Genjutsu, le plus simple serait que tu ailles voir Kurenaï Yûhi, la maitresse en Genjutsu de Konoha. Elle pourrait te former mieux que moi. Le Genjutsu est mon point faible, et je dois le travailler beaucoup plus que les autres arts ninjas pour le moment. En revanche, je peux te prêter quelques rouleaux décrivant des illusions très utiles et peu coûteuses en chakra, à la condition que tu me les ramènes le plus rapidement possible, puisque j’y tiens énormément.

            La rose accepta les conditions du blond, qui lui prêta alors quatre rouleaux décrivant chacun une technique de Genjutsu particulière. Après avoir fait cela, Naruto s’éloigna. Une fois qu’il fut au centre du terrain, il fit un demi-millier de clones, qu’il répartit afin de travailler les différents arts ninjas. Une centaine s’occupaient du Ninjutsu, le même nombre travaillait le Taijutsu et le Fuinjutsu. Une vingtaine devait absorber la fatigue des clones se résorbant. Le reste des clones, en plus de l’original, allait travailler le Genjutsu. Sasuke décida de rester, afin d’améliorer son Sharingan, et également pour apprendre une ou deux techniques Katon supplémentaires.

            Une semaine plus tard

            Naruto marchait vers l’académie ninja, où devait avoir lieu la première épreuve de l’examen chûnin. En chemin, il réfléchissait à ce qui allait se passer. Il ne savait pas sur quel type d’épreuve il pouvait tomber, mais il se doutait qu’il aurait à combattre à un moment ou à un autre. En arrivant, il remarqua que Sasuke était déjà présent, il ne manquait plus que Sakura. Cette dernière arriva une dizaine de minutes plus tard. Les deux garçons l’avaient repérée de loin, ses cheveux roses tranchant dans la masse de ceux bruns et noirs. Lorsqu’ils pénétrèrent dans le bâtiment, ils virent leur sensei qui les attendait. Il leur expliqua rapidement que, si un seul d’entre eux ne s’était pas présenté, il aurait renvoyé les deux autres chez eux. Naruto haussa les épaules, montrant qu’il se moquait bien de ça. Leur sensei les invita alors à aller s’inscrire, puis à se rendre dans la salle d’examen 302.

            Après s’être inscrits, les trois genins se montèrent les escaliers. Mais après avoir monté de nombreuses marches, ils virent une altercation entre un candidat et un autre. Le protestataire déclencha un fou rire chez Naruto. Le genin était en effet vêtu d’une combinaison vert bouteille. Il arborait une coupe au bol, et d’immenses sourcils. En entendant le rire de Naruto, toutes les personnes présentes se retournèrent. Cela n’empêcha pas le blond de continuer à rire. Sasuke et Sakura saisirent chacun un bras de leur coéquipier et l’entraînèrent vers les escaliers. Un genin de quatorze ans, aux yeux blancs, s’interposa.

            - Toi, déclara t’il en pointant Sasuke du doigt, comment t’appelles-tu ?

            Le brun ne répondit pas et le dépassa. Mais un autre genin s’interposa.

            - Où allez-vous ? La salle 302 est ici !

            - Si vous vous faites avoir par un Genjutsu aussi faible, vous n’êtes pas digne de devenir des genins.

            Alors que Sasuke grimpait les escaliers, accompagnait de Naruto, qui avait repris son sang-froid, et de Sakura qui semblait nerveuse, le genin avec l’étrange tenue les intercepta.

            - Toi, déclara t’il, je te défie. Mon nom est Rock Lee, retiens le, car je serais celui qui parviendra à te vaincre Uchiwa.

            - Dans tes rêves, maugréa Sasuke en s’avançant pour le combat.

            Les deux aspirants ninjas se mirent en garde puis c’est Sasuke qui lança les hostilités en s’appuyant sur sa vitesse de déplacement, il était certain d’être plus rapide grâce à ses entrainements. Mais Lee, un peu surpris par la vitesse de l’Uchiwa, se repris très vite et put ainsi esquiver la première attaque, en voyant que son adversaire était emporté par son élan il en profita pour placer un contre fulgurant au niveau du torse grâce à un coup de paume droite. Sasuke se retrouva propulsé en arrière avec le souffle coupé. Il n’en revenait pas son adversaire était plus rapide que lui. Il repartit à l’attaque et l’échange dura un peu plus longtemps mais le résultat fut le même. Il décida alors d’utiliser son Sharingan pour trouver une ouverture de son adversaire et imiter son attaque.

            - Dis-moi, Naruto, qui va gagner ce défi ?

- C’est Lee.

- Pourtant Sasuke a activé ses Sharingans.

- Ses pupilles ne sont pas encore assez performantes pour suivre les mouvements de son adversaire. En voyant Lee, j’ai remarqué que c’est un expert de Taijutsu. Il porte des poids d’entrainement je l’ai vu à ses mouvements car j’en utilise parfois. Tu vois qu’il s’habille avec un justaucorps, qui est très utile pour cette discipline. De plus, je vois que Sasuke est énervé, il n’arrive pas à réfléchir correctement.

            Durant le combat, Sasuke était tellement énervé que ses Sharingans n’étaient pas assez efficaces contre son adversaire. Lee décida d’achever son adversaire en utilisant sa technique favorite. Il envoya voler Sasuke d’un magistral coup de pied puis sauta à son tour pour se placer derrière lui et alors qu’il allait procéder à l’étape suivante de sa technique, il avait déroulé les bandes qu’il avait aux poignets, mais il fut interrompu par quelqu’un qui cria son nom et stoppa son combat. Sasuke se réceptionna difficilement en mettant un genou par terre. L’équipe 7 voyait Lee se faire réprimander par une tortue puis, sur l’animal, apparut une copie conforme de Lee, mais en plus vieux.

 

- Je m’excuse Gaï-sensei, je reconnais ma faute et je ne le ferai plus.

- C’est bien de reconnaître tes fautes Lee, la fougue de la jeunesse t’habite et je sais qu’à l’avenir tu suivras mes instructions.

- Oui sensei, je suivrai votre enseignement, je m’excuse encore et donnez moi une punition pour racheter mes erreurs.

- Tu feras cent fois le tour du village et je t’accompagnerai pour que tu me montres que je suis fier de toi, déclara Gaï en pleurant.

Le maître et l’élève se jetèrent dans les bras l’un de l’autre, les spectateurs de cette scène, avec une goutte derrière leur crane, se demandaient d’où ils sortaient. Sakura interrogea ses camarades s’ils étaient normaux, Sasuke ne disait rien car il était en colère de s’être fait battre par un guignol. Naruto comprit pourquoi Kakashi était toujours en retard et avait un air blasé, en voyant l’animal c’était normal. Les genins pénétrèrent alors dans la salle de l’examen, laissant les deux copies pleurer.