Prologue

par Kyubi-san

Naruto : le descendant du sage

Prologue

            Il y a cinq ans, le démon Kyubi-no-Yoko, attaqua le village caché des Feuilles, situé dans le pays du Feu, Konoha. Ce démon était beaucoup trop puissant pour être vaincu, il pouvait détruire une montagne ou soulevait un raz-de-marée par un simple battement de l’une de ses queues. Pourtant, un homme se dressa en face de lui. Le Yondaime Hokage, le Quatrième dirigeant du village depuis sa création. Grâce à l’une de ses techniques, il parvint à sceller le puissant renard aux neuf queues dans le corps d’un nouveau-né, son fils, dont la mère était morte en le mettant au monde.

            Alors qu’il allait rendre son dernier souffle, il demanda à l’ancien Hokage, Hiruzen Sarutobi, de veiller sur son fils.

            - Je souhaite également, Sarutobi-sama, que le village voit Naruto comme un héros et non pas comme le démon renard, continua t’il.

            - Je ferais en sorte que cette promesse soit respectée, Minato, lui répondit le vieil homme.

            Le blond sourit, puis il se tourna vers le chef du clan Uchiwa, lui faisant signe d’approcher.

            - Fugaku, je souhaiterais que tu veilles sur mon enfant, jusqu’à ce qu’il soit devenu un ninja. J’ai peur que malgré toute votre bonne volonté, les villageois ne s’en prennent à Naruto.

            Trop ému pour parler, le chef du clan Uchiwa hocha la tête, marquant son assentiment. Il n’aurait jamais eu à faire cette promesse, ayant déjà décidé de faire protéger l’enfant par les meilleurs membres de son clan. Minato se tourna enfin vers son ancien maître, le sannin Jiraya.

            - Sensei, murmura t’il faiblement, je voudrais avoir votre promesse que vous enseignerez votre science à Naruto lorsqu’il sera devenu genin, c’est là ma dernière volonté. Et remettez lui, ce rouleau, dit-il en lui tendant un parchemin, lors de son cinquième anniversaire. Ce sont là, tout ce que je peux lui offrir, puisque je ne pourrais jamais le voir.

            Alors que Jiraya saisissait le rouleau, Minato cessa de respirer, le Shinigami ayant emporté son âme. Des larmes coulèrent sur les joues des trois hommes. Dans les bras du Troisième Hokage tenait dans ses bras le petit garçon blond, dont les yeux semblaient les dévisager. Ses Sharingans encore activés, Fugaku pouvait voir beaucoup plus distinctement que les deux autres hommes dans la nuit, il remarqua alors une chose surprenante dans les pupilles du nouveau-né.

            - Maître Hokage, regardez ses yeux ! s’exclama t’il.

            Les trois hommes regardèrent les yeux de l’enfant. Dans ceux-ci brillaient un Sharingan possédant un tomoe. Etonné, Hiruzen ordonna à Jiraya de mener l’enfant à l’hôpital afin de savoir les particularités de son ADN. Le sannin prit le petit dans ses bras, puis se dirigea le plus rapidement vers le centre hospitalier du village. De leur côté, le Sandaime et le chef du clan Uchiwa cherchaient à comprendre comment une telle chose était possible. Finalement, une information revint en mémoire à Fugaku.

            - Minato m’avait dit un jour, qu’un non-Uchiwa viendrait au monde et qu’il arborerait des Sharingans. Si je me souviens bien, il affirmait que son destin serait entaché de tristesse et de haine, mais également de joie et d’amour.

            - Lorsqu’il sera en âge de comprendre, Fugaku, vous vous chargerez de le former à l’utilisation de ses pupilles. Cela lui sera certainement utile.

            Le chef du clan Uchiwa s’inclina devant le maître du village, honoré d’assurer une partie de la formation du fils d’un homme qu’il respectait.