Chapitre 8

par Kyubi-san

Naruto : l’enfant des Tourbillons et du démon

Chapitre 8

Deux jours après avoir éliminé les brigands qui terrorisaient le village, le groupe de ninja rentra à Konoha avec son prisonnier, afin de faire son rapport. Une fois qu’ils furent arrivés dans le bureau, Naruto constata que le Sandaime était en train de lire un message qui semblait important. Le blond fronça les sourcils, intrigué par cette situation. Le vieil homme releva les yeux de sa feuille quelques minutes après l’arrivée des ninjas. Après que Kakashi ait fait son rapport, l’Hokage se décida à parler.

- Je vous félicite pour avoir accompli cette mission, cela va certainement nous permettre de ralentir les plans d’Orochimaru. Naruto, ton Kage a demandé à ce que tu rentres au village des Tourbillons. Il aurait besoin de ton avis sur certains points.

- Quand dois-je partir ? demanda le shinobi des Tourbillons.

- Dès que ton escorte sera prête, répondit le vieil Hokage. Tu la retrouveras aux portes de Konoha d’ici deux heures. Tu peux aller te préparer. Kakashi, j’ai encore des choses à te dire, ainsi qu’à ton équipe.

Surpris par cette demande de l’Hokage, l’équipe sept ne quitta pas le bureau en même temps que l’ambassadeur du village des Tourbillons. Une fois qu’il fut sorti, il se dirigea vers l’hôtel où il logeait depuis plus de trois semaines. Puis, après avoir scellé ses affaires dans un rouleau de rangement, il se balada dans le village, avant de se diriger tranquillement vers les portes de Konoha une heure plus tard. Lorsqu’il y arriva, il fut étonné par ce qu’il y vit.

L’escorte dont avait parlée l’Hokage, était constituée par les équipes sept, huit, neuf et dix de genins de Konoha. Le blond soupira, déjà ennuyé par la perspective de faire le voyage avec eux jusqu’à Uzu. Se composant un masque sans émotions, il s’avança vers son escorte, et les dépassa. Les shinobis de la Feuille le suivirent immédiatement, n’ayant pas l’intention de le perdre de vue pendant une seconde. Cette escorte avait beau compter les meilleurs Junins de Konoha, le blond savait parfaitement que les équipes de genins étaient envoyées pour montrer que les clans de Konoha participaient à la protection des alliés du village. Les ninjas se mirent rapidement en route, ayant plus de deux jours de trajet jusqu’au pays des Vagues, qui hébergeait le village des Tourbillons.

 

Ils arrivèrent dans le pays deux jours plus tard, dans la matinée, n’ayant rencontré aucun problème sérieux. Ce qui n’étonnait pas le blond, la région étant redevenue plus calme suite à l’installation d’un village ninja dans le pays. Ils étaient arrivés près du port, devant prendre un bateau pour rejoindre le village. Une fois qu’ils eurent embarqués, les genins se dirigèrent vers le ninja des Tourbillons, puisqu’il était le seul à pouvoir répondre à leurs questions sur Uzushio. Ce fut Ino qui lui posa la première question.

- Naruto-kun, minauda t’elle. Pourquoi devons-nous prendre un navire pour nous rendre dans ton village ?

- Il ne s’agit pas de n’importa quel navire, répondit le blond avec un sourire. Celui-ci est équipé de sceaux spéciaux, qui lui permettent de passer sans encombre les protections dont le village est entouré. Et elles sont extrêmement efficaces.

- De quels types de défense peut-il s’agir, l’interrogea Shikamaru.

- En voici une, déclara Naruto en pointant quelque chose du doigt.

Les genins suivirent la direction qu’il indiquait, et aperçurent un immense tourbillon devant eux. De chaque côté de celui-ci, plusieurs petits tourbillons. Entre chacun d’entre eux, se trouvait un passage juste assez large pour le navire qui les transportait. Impressionnés par une telle protection, les jeunes ninjas se retournèrent vers le shinobi des Tourbillons, qui continuait d’observer le paysage. Une fois que le navire eut passé les maelströms, la brume qui masquait la vue se dissipa, laissant apercevoir l’île sur laquelle le nouveau village d’Uzushio était construit.

Cette dernière était immense, et sur les pentes de la montagne se trouvant en son centre, on pouvait apercevoir les manoirs du clan Uzumaki, ainsi que les bâtiments administratifs du village. En contrebas de l’élévation, le village s’étendait, encerclé par de hautes murailles, hérissées de tourelles. Le navire vira à bâbord, laissant voir aux ninjas de la feuille un port protégé par des armes de sièges, et où des ninjas se trouvaient. Lentement, le vaisseau de transport se rangea sur les quais du village, avant d’abaisser sa passerelle. Rapidement, une petite foule de villageois et de shinobis du village vinrent voir l’arrivée du navire. Lorsque Naruto en descendit, tous s’inclinèrent sur son passage, avec respect. D’un simple geste de la main, le blond leur fit comprendre que cette manifestation de respect n’était pas nécessaire. Les habitants se relevèrent alors immédiatement. Une fois que l’Uzumaki et son escorte furent descendus du vaisseau, les villageois s’empressèrent de décharger les marchandises du vaisseau.

Naruto guida les ninjas de Konoha dans les rues de Uzushio, les menant jusqu’au bâtiment occupé par l’Uzukage. Une fois qu’ils y furent arrivés, ils pénétrèrent dans ces derniers, et le blond les emmena jusqu’au bureau de Nagato. Lorsqu’il toqua à la porte, un « entrez » se fit entendre. Le blond ouvrit la porte du bureau et pénétra à l’intérieur, suivit par son escorte. Lorsque celle-ci pénétra dans la pièce de l’Uzukage, elle remarqua que le bureau était immense, et pouvait contenir deux fois plus de ninjas qu’ils n’en étaient présents dans la pièce. Un sourire fit jour sur le visage de Nagato, ainsi que sur celui de Konan. Ils invitèrent leurs visiteurs à s’installer sur les fauteuils et canapés présents dans la pièce. Naruto, de son côté, s’installa sur le rebord de l’une des fenêtres. Une fois que tout le monde fut installé, Nagato prit la parole.

- Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue dans le village des Tourbillons, ninjas de Konoha, déclara t-il poliment. J’espère que le voyage n’a pas été trop dur.

- Tout s’est déroulé à merveille Uzukage-sama, déclara poliment Kakashi. Je vous remercie de vous enquérir de notre santé.

Un sourire moqueur apparut sur les lèvres du Kage. Mais il reprit bien vite la parole.

- Je vous prie d’accepter mon invitation à rester dans le village pendant quelques, jours, puisque votre Kage vous a sûrement envoyés pour négocier les derniers termes de l’Alliance. Votre présence nous sera très précieuse durant les prochains jours. Je suppose que vous souhaitez vous restaurez après le voyage, et dès que j’aurai fini de discuter avec Naruto, celui-ci vous guidera jusqu’à sa demeure, où vous résiderez durant votre séjour.

Le ninja copieur inclina respectueusement la tête devant cette marque d’attention, avant de faire comprendre aux plus jeunes qu’il était temps de sortir. Une fois que cela fut fait, Nagato se tourna vers le blond.

- J’espère que cela ne te dérange pas de les héberger, Naruto ?

- Pas du tout, répondit-il. Mais l’Hokage m’a dit que tu avais besoin de mon avis sur certains points, puis-je savoir lesquels ?

- Le conseil du village, commença Nagato, réclame la création de nouveaux bâtiments.

Le blond arqua un sourcil à cette déclaration.

- Ils souhaitent que nous construisions de nouvelles protections autour du port et du village. Ils craignent que celui-ci ne connaisse le même sort que lors de la Deuxième Grande Guerre.

- C’est compréhensible, je ne vois pas pourquoi tu me demandes mon avis là-dessus.

- Ils souhaitent également faire construire un laboratoire, non loin de l’hôpital, et qui servirait à créer de nouveaux antidotes et poisons, de plus, ils m’ont également demandés la construction d’un nouveau quartier pour le dernier clan à nous avoir rejoints. Je comprends toutes ces demandes, mais pas la dernière.

- Qui est ? demanda Naruto.

- La construction d’un centre de formations pour les ninjas souhaitant se spécialiser dans un ou plusieurs domaines des arts du shinobi.

Naruto écarquilla les yeux à cette demande. La dernière demande d’une telle ampleur, avait été celle d’une grande bibliothèque pour le village, ou d’une immense forge pour créer les armes demandées par les ninjas du village, afin d’éviter la dispersion des commerces. Le blond soupira, il savait que cette demande n’allait pouvoir être refusée par Nagato.

- Ca va encore nous coûter très cher, grommela t’il. En plus, on ne peut pas refuser cette construction qui permettrait aux ninjas du village d’être mieux formés.

Nagato sourit, le blond pensait comme lui. Le village et la sécurité de ses habitants passaient avant tout.

- Tant que j’y pense Naruto, déclara t’il alors que ce dernier partait. Le nouveau clan qui s’est installé manipule le Hyôton, ainsi que les éléments qui en sont à la base. Ne t’étonne donc pas de croiser de tels manipulateurs dans le village.

- Combien sont-ils, cette fois ?

- Une trentaine de membres sont des ninjas qui ont rejoints nos forces. Les autres sont des enfants allant à l’académie ou des personnes ne souhaitant pas combattre. En tout, je dirais que ce clan compte un peu plus de cent membres. Cela nous permet de retrouver une certaine puissance militaire qui avait été perdue par l’absence de clans dans le village.

Naruto sourit, mais ne dit rien, se contentant de mémoriser les informations données par Nagato. L’arrivée de telles forces au sein du village allait permettre la protection de ce dernier contre les escarmouches menées contre Kiri depuis plus de six mois. Le village de la Brume ne supportant pas le retour d’Uzushio sur le devant de la scène. Le blond sortit de la pièce, laissant l’Uzukage et sa secrétaire se charger de la gestion du village.

A l’extérieur du bâtiment de l’Uzukage, les ninjas de Konoha attendaient leur guide, qui leur fit signe de le suivre jusqu’au quartier des Uzumaki. Une fois qu’ils y furent, les shinobis de la Feuille ne purent retenir une exclamation de surprise devant la beauté du quartier. Les manoirs qui occupaient cet espace étaient immenses, et représentaient le pouvoir de la famille de Naruto dans Uzushio. Ce dernier les guida jusqu’au manoir qu’il habitait, leur indiquant les demeures de Yahiko et Nagato au passage ainsi que celui réservé aux invités.

- Pourquoi ne sommes-nous pas loger dans celui-ci, demanda Sakura en voyant la beauté de ce dernier.

- Le manoir n’est pas encore terminé, répondit Naruto. Mais d’après ce que m’a dit Yahiko, lorsque je l’ai croisé il devrait être terminé dans l’après-midi. Vous pourrez donc vous y installer d’ici quelques heures.

Les ninjas de Konoha se regardèrent, cherchant comment poser la question qui les démangeait à leur guide. Finalement, ce fut Ino qui se jeta à l’eau en posant cette fameuse question.

- Dis, Naruto, il y a une question que nous nous posons tous.

- Laquelle ?

- En fait, nous nous demandions, si…tu sortais avec une fille, termina t’elle rapidement.

Naruto la regarda pendant quelques instants, avant d’ouvrir la porte de son manoir. Une petite fille aux cheveux bleus se précipita sur Naruto.

- Cousin Naru, cria t’elle, tu es rentré !

Naruto la saisit, et la mit devant lui, un sourire illuminant son visage. Les genins de Konoha furent étonnés de le voir sourire. C’était la première fois qu’ils voyaient le blond sourire en plus de trois mois. Ce dernier se retourna et leur présenta la petite fille.

- Je vous présente Hana Uzumaki, déclara-t-il. Elle est la fille de Konan et Nagato.

- Et la filleule de cousin Naru, déclara fièrement la petite.

Le blond se baissa à la hauteur de la petite fille.

- Dis-moi Hana, tu ne voudrais pas conduire nos invités dans la salle à manger, pendant que je demande à nos employés de préparer le repas ?

- C’est déjà fait, répondit la petite. Maman avait donnée des ordres.

Naruto poussa un soupir, mais pas d’ennui. Il souleva l’enfant, et la mit sur ses épaules. La petite riait aux éclats et après que son cousin l’ait reposée à terre, elle guida leurs invités jusque dans la salle à manger. Une fois qu’ils furent tous installés, les serviteurs apportèrent le repas. Ce dernier se passa dans la joie et la bonne humeur, jusqu’à ce que la petite demande à son cousin qui était la fille « au grand front ».

- Comment ça ? demanda Sakura, dont une veine palpitait sur la tempe.

- Elle s’appelle Sakura, Hana, répondit Naruto calmement. Et c’est l’élève de Tsunade, la célèbre médic-nin.

- C’est vrai, demanda immédiatement la petite, en se tournant vers la kunoichi aux cheveux roses.

Le regard admiratif de l’enfant fit fondre la jeune adolescente, qui se calma instantanément.

- Oui, répondit Sakura, avant que la petite ne se précipite sur ses genoux et réclame qu’elle lui raconte tout ce que lui avait appris la sannin.

Elle ne vit pas le regard étonné de Naruto, qui observait sa jeune cousine avec la kunoichi.

- Quelque chose ne vas pas Naruto-san, demanda Kakashi en voyant son visage.

- Non, tout va bien, répondit-il en se reprenant.

Le repas continua, ponctué par les questions de Hana à Sakura, qui ne parvenait pas à se débarrasser de la petite pour manger. Devant le regard implorant de la jeune fille, Naruto demanda à la petite fille de venir finir son repas. Cela permit à Sakura de finir son assiette, avant de s’éclipser rapidement. Amusé, Naruto s’excusa auprès de ses invités, et suivit la jeune kunoichi.

Cette dernière se trouvait dans le jardin, qui surplombait le village. Elle observait le magnifique paysage qui s’offrait à ses yeux émeraude.

- Je suis désolé du comportement d’Hana, déclara Naruto en arrivant près d’elle. Mais Konan lui raconte des histoires sur Tsunade depuis qu’elle est toute petite. Ma cousine en est donc venue à la considérer comme une véritable légende. Et elle rêve de devenir aussi forte qu’elle.

- Ce n’est pas grave, lui dit Sakura. Mais en revanche, tu devrais te reposer, j’ai bien vu que tu n’allais pas bien à un moment.

- Ce n’est pas ça, lui apprit t’il. J’ai juste été étonné qu’Hana aille sur tes genoux. D’habitude, elle n’est pas aussi sociable avec les gens qu’elle ne connait pas.

- Vraiment, s’étonna Sakura.

Naruto hocha la tête, observant le paysage en contrebas. Le village des Tourbillons renaissait de ses cendres, et il serait bientôt assez puissant pour faire comprendre à Kiri et Oto qu’il ne fallait pas le défier. Un vent froid se leva soudain. Déséquilibrée, Sakura se rattrapa à Naruto. Se rendant soudainement compte de son geste, elle vira au rouge, et se détacha du blond. Elle ne put voir le léger rougissement de ce dernier lorsqu’il avait sentit la jeune fille contre lui.

De l’autre côté du jardin, les genins de Konoha observaient les deux ninjas. Mais ce moment fut interrompu par le bruit d’un shuriken dans leurs dos. Ils s’écartèrent rapidement et virent le shuriken se dirigeait vers Naruto et Sakura. Mais les réflexes du blond lui permirent d’arrêter le shuriken en le stoppant entre ses doigts. L’examinant, il vit que celui-ci était en papier. Un léger sourire vint flotter sur ses lèvres, ce que ne comprit pas Sakura.

- Hana, viens ici, appela t’il.

La petite fille aux cheveux bleus fonça immédiatement vers son cousin. Celui-ci s’agenouilla devant elle et secoua le shuriken de papier sous ses yeux.

- C’est toi qui a fait ça ? demanda t’il.

La petite baissa les yeux.

- Pourquoi ?

- Je ne voulais pas qu’ils t’espionnent, marmonna l’enfant en pointant leurs invités du doigt.

- Il faudra que tu demandes à ta mère de t’apprendre à contrôler ton pouvoir. Moi, je ne risque pas de pouvoir le faire. Au mieux, je peux t’apprendre à viser.

La gamine releva la tête, un grand sourire sur le visage.

- C’est vrai ?

- Oui, mais seulement quand tu sauras maîtriser ton pouvoir.

La petite hocha rapidement sa tête, fier de pouvoir enfin passer plus de temps avec son cousin.

- Dis-moi, Naruto-kun, déclara Ino en arrivant. Pourrais-tu nous faire visiter le village ?

Le blond se releva et attrapa la fillette qui courait autour de lui. Cette dernière se calma instantanément.

- Ca te dit de m’aider à leur faire visiter le village, lui proposa t’il.

La petite lui fit un grand sourire en réponse. Naruto la souleva pour la déposer sur ses épaules, puisqu’elle adorait ça.

- On se retrouve en bas, lança t’il à ses invités.

Puis il sauta du haut de la falaise. Mais au lieu d’aller s’écraser au sol, il descendit gracieusement, comme s’il contrôlait la gravité autour de lui. Les ninjas de Konoha s’empressèrent de descendre le rejoindre.

Dix minutes plus tard, ils avaient rejoints les deux Uzumaki au pied de la falaise. Naruto les invita à le suivre, afin de visiter Uzushio.

- Je vous préviens, déclara t’il, ça risque d’être long et fatiguant.

Puis il partit tranquillement, marchant normalement dans les rues du village, accompagné par les shinobis de Konoha, sa cousine sur les épaules. Cette dernière pointait du doigt tous les magasins de la place où ils se trouvaient, décrivant chacun d’entre eux.

- Pourquoi avez-vous rassemblé tous les commerces en un seul endroit, Naruto-kun, minauda Ino.

Ce fut Hana qui répondit à la question de l’adolescente.

- Papa a voulu que les gens aient un grand endroit pour faire leurs achats. Cela évite de courir d’un bout à l’autre du village.

- Sauf si on désire un produit spécifique, expliqua Naruto. Dans ce cas, il faut se rendre dans le quartier des artisans.

Les ninjas poursuivirent leur route, jusqu’à l’académie ninja d’Uzushio. En voyant le petit groupe arriver, les professeurs interrompirent leurs cours en plein air. Et invitèrent les ninjas à les rejoindre. Naruto se dirigea vers eux, rapidement suivi par ceux de Konoha.

- Bonjour Naruto-sama, déclara le doyen de l’établissement. Je suis heureux de vous voir. Vous avez manqué aux enfants, ils désirent que vous leur montriez de nouveau le lancer de kunais.

Avec un soupir amusé, le blond se dirigea vers les cibles, Hana toujours sur ses épaules. Il s’empara de quelques kunais, et décomposa les mouvements qu’il allait faire devant les enfants, qui l’écoutaient religieusement. Puis, il lança tous ses projectiles d’un seul coup. Les armes de jet allèrent se planter dans le centre de chaque cible. Impressionnés, les enfants réclamèrent qu’ils restent, mais le Junin s’excusa, devant faire visiter le village aux ninjas de la Feuille.

Il présenta d’ailleurs les ninjas de Konoha aux enfants. Ces derniers les entourèrent rapidement, essayant de reconnaitre à quels clans ils pouvaient appartenir. Ils parvinrent rapidement à les identifier, à la plus grande surprise des genins. Une fois qu’ils furent partis, après que le blond ait félicité les étudiants pour leur réussite, les genins demandèrent à Naruto la raison d’une telle connaissance sur les clans de Konoha.

- Nous enseignons aux étudiants de notre académie à reconnaître les membres d’un clan. Ainsi, ils peuvent deviner les capacités de leurs adversaires et établir une stratégie en conséquence. Nous mettons un point d’honneur à leur faire travailler leur intelligence comme leurs muscles.

- A quel âge commencent-ils leur formation ? voulut savoir Shikamaru, intrigué par le programme de formation des ninjas d’Uzushio.

- Les enfants commencent leur apprentissage dès l’âge de six ans. Et ils suivent des cours pendant six autres années. Cela leur permet d’avoir une formation beaucoup plus poussée que dans les autres villages ninjas. C’est ce qui fait notre force. Même si nous n’avons pas autant de prodiges qu’à Konoha pour le moment.

- Vraiment ? demanda Sasuke avec une pointe d’orgueil.

- Oui, répondit Naruto. Mais même nos prodiges ne peuvent avoir de passe droit avant d’être chûnin. Cela leur permet une évolution psychologique stable. Ils sont donc mieux préparés que la plupart des genins qui sortent de votre académie.

- Je suppose que vos futurs ninjas reçoivent les bases dans tous les domaines ninjas ? l’interrogea Shikamaru.

- Mieux que ça, lui apprit Naruto. Durant leur dernière année, ils apprennent leur affinité principale, ainsi qu’une formation plus poussée en Taijutsu et en Genjutsu. Le Fuinjutsu reste l’option des meilleurs de l’académie, ou de ceux qui sont les plus doués dans cet art. Ils font tous un test au bout de leur troisième année d’étude.

Interloqués par une telle formation, les ninjas de Konoha comprirent que ceux d’Uzushio étaient plus performants en sortant de l’académie qu’eux-mêmes à leur sortie. Pour leur changer les idées, Naruto les conduisit jusqu’à l’hôpital, qui impressionna les kunoichis du groupe, qui faisaient toutes des études pour devenir medic-nin. Puis, il leur montra leur bibliothèque, remplie grâce à leur amitié avec certains villages ninjas et aux donations d’ermites qui venaient se reposer à Uzushio.

Le blond leur présenta également les Onsens du village. Ces derniers étaient plus grands que ceux de Konoha, et chauffés par les tourbillons qui entouraient le village. Le blond leur expliqua qu’ils avaient été étudié ceux de différents villages avant de construire les leurs. Puis, il leur permit de monter sur les murailles qui se trouvaient non loin de la plage. Le paysage était superbe, la mer venant se poser sur le sable avec calme. Le dernier lieu que Naruto leur montra, l’après-midi touchant à sa fin, fut les terrains d’entraînement, après être passé par l’un des parcs qui fleurissaient dans le village. Voulant absolument mesurer sa force au blond, Sasuke lui demanda de l’affronter dans un match amical.

Naruto n’accepta sa demande que sur l’insistance de sa jeune cousine qui désirait plus que tout voir son cousin affronter un membre d’un des clans les plus puissants de Konoha. Les deux adversaires se mirent en position de combat, mais le style de Naruto étonna les ninjas de Konoha. En effet, le blond s’était mis en garde pour la première fois depuis qu’il le voyait combattre. Mais sa position était étrange, ressemblant plus à celle d’un animal qu’aux postures utilisées normalement par les ninjas.

Sasuke se jeta sur son adversaire, mais celui-ci le renvoya au loin en quelques coups. Etonné par la facilité avec laquelle il l’avait repoussé, il activa ses Sharingans et se prépara à attaquer de nouveau. Mais lorsqu’il se lança sur Naruto, il reçut trois balafres au niveau de l’avant-bras, et sans que le blond n’ait sorti d’armes. Observant ses mains, il vit que les ongles de Naruto étaient devenus des griffes. Le blond sourit légèrement au brun, avant de disparaître de sa vue et de réapparaître derrière lui. Sasuke n’eut pas le temps de se retourner qu’il fut projeté au sol et ne put se relever. Quelques instants, plus tard, il sentit que l’une des kunoichis le soignait. Lorsqu’il put enfin se relever, il se dirigea vers Naruto afin d’obtenir des explications. Mais celui-ci était déjà en pleine discussion avec sa cousine.

- Tu as vraiment maîtrisé le Protecteur enfermé en toi ? s’étonna la jeune enfant.

- Tu veux que je te le montre, déclara Naruto devant la mine curieuse de la petite fille.

Devant ses hochements de tête affirmatifs, il exécuta quelques signes et une fumée apparut alors de nulle part, avant de se solidifier et de laisser apparaître un renard de deux mètres, avec neuf queues dans le dos. Il tourna sa tête vers le blond, puis vers la petite fille qui se pendit à son cou.

- KyuKyu, s’exclama l’enfant en le serrant comme une peluche.

- Naruto, déclara le renard, tu peux m’expliquer pourquoi je ne lui fais pas peur ?

- Elle est capable de voir les choses cachés, Kyubi, répondit le blond, avant d’entendre l’exclamation de peur qui émana des genins derrière lui.

Lorsqu’il se retourna, il aperçut leurs visages marqués par l’horreur et la peur. Aucun d’entre eux ne parvenait à articuler un mot. Le blond se retourna en entendant un fou rire derrière lui, le renard se roulait de rire par terre, cherchant à reprendre son calme devant les têtes que faisaient les ninjas de la Feuille, mais il n’y parvenait pas. Le blond poussa un soupir de désespoir. La soirée allait être longue.