Chapitre 17 - Notre décision

par Mlle_YoYo

N’aime que toi

Chapitre 17 - Notre décision

 

Naruto était assis sur le toit de l’immeuble dans lequel il logeait.

Le vent caressait doucement son visage et soulevait ses mèches blondes avec souplesse alors qu’il restait aussi immobile qu’une statue. Il repensait à tout ces événements qui étaient venus bousculer sa petite vie bien rangée. Comment un simple examen avait-il pu tourner au vinaigre de cette manière?

D’abord la rencontre avec ce serpent visqueux, ensuite ce prétentieux de Neji, et puis Gaara et l’attaque du village et pour finir la mort du Sandaime … Naruto poussa un soupire à peine audible: tout ça lui tapait sur les nerfs. Non pas que le sort de du village caché de la feuille lui importe vraiment, ni que toute cette agitation ne l’ai pas amusé, mais tout ce qu’il demandait lui, c’était de pouvoir vaquer à ses occupations sans avoir personne sur le dos et les récents événements venaient contrarier ses plans de tranquillité.

Un sourire étira ses lèvres en se souvenant d’une pensée qu’il avait eu pendant son combat contre Gaara. Pourquoi ne pas quitter ce village d’hypocrite en profitant de toute cette agitation? Se faire passer pour mort ne lui aurait posé aucun problème.

Son visage se durcit soudain. Oui, se faire passer pour mort ne lui aurait certainement causé aucun soucis, mais il ne voulait pas quitter le village de cette manière. Il devait faire quelque chose de vraiment significatif … quelque chose qui justifierait les douze années de son existence relégué au rang de paria par l’ensemble de la communauté vivant à Konoha.

A cette pensée, son esprit se tourna vers le récit d’une vieille histoire qu’il avait entendu alors qu’il venait d’avoir huit ans. Deux shinobis de grade supérieur discutait de la tragique fin du clan noble Uchiwa, nommé à présent, toujours avec une voix pas plus forte qu’un murmure, le clan maudit.

Le fils aîné, un dénommé Uchiwa Itachi, véritable génie passé chef d’escouade ANBU à l’âge où l’ensemble des apprentis ninjas passaient leur premier véritable examen de compétences, avait assassiné l’intégralité de son clan … Intégralité? Non, Sasuke, ce gamin arrogant et aveuglé par le désir de vengeance, Sasuke Uchiwa avait survécu, ou plutôt, avait été épargné.

Dès lors, Naruto n’avait pu s’empêcher d’admirer Itachi et l’histoire du déserteur lui donnait à présent une matière des plus riches à exploiter.

« - Naruto? »

L’adolescent ferma les yeux un moment. Il aimait le son que produisait cette voix, sa chaleur et sa douceur. Il aimait par-dessus tout sentir cette présence à ses cotés. Il se demanda vaguement comment elle réagirait si il lui confiait les pensées qu’il avait eu quelques secondes avant son arrivée.

Sûrement serait-elle effrayé, horrifiée, dégoûtée … Peut-être qu’elle lui sourirait avec indulgence, comme toujours, comme pour lui signifier qu’il n’était qu’un gamin capricieux ou l’aurait-elle fixé de ses grands yeux nacrés, paniquée à l’idée de le perdre plus qu’à celle qu’il devienne un criminel … ou bien hausserait-elle les épaules ce qui lui signifierait qu’elle s’en fichait et qu’il était libre de faire ce que bon lui semblait.

À cette dernière hypothèse, il laissa échapper un petit rire qui s’enfla lentement au fur et à mesure qu’il ouvrait les yeux pour fixer un point visible de lui seul sur le manteau bleu nuit du ciel.

Non, décidément non, une telle chose était aussi drôle qu’improbable.

« -Naruto?! »

La voix s’était faite plus insistante.

« - Excuse-moi » répondit Naruto en essayant de calmer son fou rire.

* * *

Hinata avait parcouru les alentours du village en un temps record. Elle cherchait Naruto depuis déjà une bonne heure sans succès. Bredouille et un peu irrité par l’échec de ses investigations, elle était rentrée au village. Alors qu’elle allait retourner chez elle, la pensée qu’il était peut être dans le village la frappa comme si elle venait de recevoir un éclair sur la tête.

Elle se figea sur place, bloquant le passage aux rares passants qui arpentaient encore les rues à cette heure tardive.

La jeune fille secoua la tête comme si elle venait de dire une absurdité et soupira avant de reprendre le chemin du domaine Hyuga, non sans une certaine lassitude.

Et puis finalement, ce n’était peut être pas si idiot que ça! Il pouvait très bien être rentré chez lui après qu’elle soit venue l’y trouver sans succès.

Elle sourit en pensant que tout les prétextes étaient bons pour reculer l’échéance d’un retour chez elle et se mit en route vers l’appartement de celui qu’elle s’évertuait à retrouver depuis un bon moment déjà.

Hinata frappa doucement à la porte mais elle n’eut pour interlocuteur que le silence. Elle réessaya une seconde fois sans avoir plus de succès et, fatiguée de courir dans tous les sens, elle se laissa glisser contre la porte en bois.

Assise par terre, elle tenta de se rappeler les raisons qui l’avaient poussé à chercher le porteur du Kyubi … Était-ce quelque chose d’important? Non, pas vraiment … Devait-elle lui remettre quelque chose? Non plus … Lui dire quelque chose? Non, pas en particulier …

En y réfléchissant bien, il n’y avait aucune raison particulière à ce qu’elle cherche à le retrouver à tout prix … Si, elle avait de le voir, de le sentir, d’être près de lui … En fait, elle voulait juste passer du temps avec celui qu’elle aimait, quoi de plus normal?

Alors qu’elle se relevait, l’air dépité, elle se souvint d’un élément non négligeable: Kyubi! La connexion psychique qu’avait établi le renard avec elle lui permettrait forcement de localiser son hôte. Elle se tapa le front de la paume de sa main en s’insultant pour ne pas y avoir songer plus tôt.

Elle ferma les yeux et se concentra un moment. Elle lança un appel silencieux qui n’eut pour écho que le silence. Loin de baisser les bras, elle réitéra une nouvelle fois sa tentative. Il faut croire que la persévérance porte ses fruits puisque cette fois-ci, non content de lui donner une réponse, le spectre du démon vint se frotter à elle pour lui signifier sa présence.

Hinata rouvrit les yeux, Byakugan activé, pour apercevoir ce dernier assit devant elle. Ses pupilles nacrées avaient maintenant une teinte sanguine ce qui lui valut une œillade satisfaite de l’animal.

« - Eh bien, eh bien, je te manquais? »

« - Énormément » sourit-elle avec exagération.

« - Je sais, une fois qu’on me connaît, on peut plus se passer de moi! »

« - Tu m’en diras tant … »

« - Que puis-je pour toi? » répondit le renard en reprenant son sérieux.

« - Oh trois fois rien … je cherche Naruto et je pensais que vous pourriez m’aider à le trouver »

La jeune fille fixait le renard avec amusement. Elle aimait bien Kyubi. Il avait de la répartie, de l’expérience, c’était aussi un bon professeur - la preuve en était Naruto - et puis il lui avait sauvé la vie! Il ne fallait pas l’oublier.

« - Vraiment, je ne vois pas ce qui aurait pu te faire croire ça » dit-il d’un ton détaché. « Comment pourrais-je savoir où se cache cet insupportable gamin? »

« - Oh … peut être bien parce qu’après tout, vous vivez dans son corps … »

Le renard et l’héritière Hyuga se regardèrent un moment avant de se mettre à rire franchement. Ce petit jeu les amusait beaucoup.

« - Suis moi » déclara Kyubi en sautant sur le toit.

L’obscurité ne l’empêcha pas de reconnaître la silhouette assise quelques mètres plus loin. Un sourire timide et innocent s’accrocha à ses lèvres alors qu’elle remerciait Kyubi d’un signe de la tête et que celui-ci lui rendait son salut avant de disparaître. Hinata désactiva sa capacité héréditaire et s’approcha un peu plus.

« - Naruto? » appela-t-elle doucement.

Aucune réaction notable ne lui parvint. Elle attendit encore un peu avant de renouveler son appelle. Et puis, un son étrange lui parvint, un son qu’elle trouvait magnifique, quelque chose de familier … Elle n’arrivait pas à se souvenir quoi …

La réalité la frappa quand elle se rendit compte que ce son mélodieux venait de Naruto. Naruto riait … Un vrai rire! Pas un rire froid et détaché, pas un rire moqueur et assassin! Un véritable rire, franc.

La jeune fille se figea mais reprit rapidement ses esprits.

« - Naruto?! »

« - Excuse-moi » répondit l’interpellé en essayant de calmer son fou rire.

Hinata soupira et vint s’asseoir à coté de lui.

« - Je t’ai cherché partout » le réprimanda-t-elle une fois qu’il avait retrouvé son sérieux.

« - Vraiment? » répondit-il avec un sourire en coin.

Le silence s’installa, pesant. L’adolescente se rapprocha un peu plus du jinchuriki qui, sans crier garde, passa son bras autour de ses frêles épaules pour l’attirer à lui. Hinata fut emportée dans son élan et se retrouva le visage collé à torse de Naruto. Quand elle voulut se redresser, il l’en empêcha et d’un geste nonchalant, il caressa ses courts cheveux pétrolés.

« - Naruto? Ça ne va pas? »

« - Tout va très bien pourquoi? » répondit-il froidement

« - Tu agis bizarrement depuis les funérailles du Sandaime »

Il ne répondit pas.

« - Pourquoi tu ne me dis pas ce qui te tracasse? » reprit-elle en s’agrippant un peu plus à son ample t-shirt noir. « Pourquoi tu ne te confie jamais à moi? » demanda-t-elle pour combler le silence que le jeune homme s’évertuait à entretenir.

Brusquement, il l’écarta de lui et se leva pour s’approcher du bord.

« - Naruto! Réponds moi »

Sa voix était faible malgré elle. Ne sachant comment expliquer ce vide qui l’envahissait, elle sentit un besoin irrépressible d’être rassurée par lui.

« - Je vais partir » finit-il par lâcher sans lui adresser un regard.

Ces trois petits mots eurent l’effet d’une bombe nucléaire pour la jeune fille. Partir? Que voulait-il dire par partir?

Elle eut la désagréable impression que son monde entier s’effondrait. Il voulait s’en aller … et elle? Elle? Qu’allait-elle devenir?

« - Partir? » répéta-t-elle. « Où? »

« - Je quitte ce village Hinata » dit-il en se tournant vers elle.

Ses iris glacées la fixaient impitoyablement.

« - Pourquoi? » demanda-t-elle en réprimant un sanglot.

« - Il n’y a plus rien ici qui me retient » décréta-t-il toujours impassible avant d’ajouter dans un murmure. « Il n’y a jamais rien eu dans ce village pour me retenir … »

« - Mais … je ne comprend pas! » s’exclama Hinata en laissant ses larmes couler librement sur ses joues d’ivoire. « Tu vas me laisser ici?! » explosa-t-elle en tremblant.

« - Tu n’as pas besoin de partir » répliqua-t-il sèchement. « Qu’est-ce que ça t’apporterait d’être considérée comme une déserteuse?! »

Sa voix était cassante, presque méchante.

Les larmes de la jeune fille se tarirent subitement avant qu’elle ne lâche d’un ton froid qui n’avait rien à envier à celui de son compagnon:

« - Oh oui, quelle disgrâce! Mon père en ferait une syncope! »

Refusant d’être d’avantage confronté à la peine de celle qu’il aimait, Naruto s’apprêta à sauter du toit, estimant qu’il s’agissait du chemin le plus rapide pour atteindre la ruelle mais il ne put mettre à exécution son projet de fuite improvisée. Deux bras menus enserrèrent sa taille avec toute la force dont ils étaient dotés, tandis qu’Hinata enfouissait son visage dans son dos.

L’adolescente peinait à contenir ses tremblements mais tenait bon. Elle ne voulait pas flancher, elle ne devait pas flancher!

« - Ne me laisse pas … » dit-elle calmement.

« - Hina … » commença-t-il en se dégageant de son étreinte.

« - Je ne veux pas te quitter! » s’exclama-t-elle en resserrant d’avantage son étreinte sans lui laisser l’occasion de finir sa phrase. « Je veux rester avec toi, même si ça implique de devenir une déserteuse ou même une criminelle! Ne m’abandonne pas ici, j’ai besoin de toi Naruto … »

Elle relâcha son emprise pour se placer devant lui. Sans prêter attention au regard froid qu’il lui lançait, elle lui adressa un sourire timide alors que le rouge lui montait aux joues de nouveau humide des larmes qu’elle avait renoncé à contenir.

« - Je t’aime Naruto … »