Mon Coeur En Bataille

par fleur de cerisier

Ce matin comme tous les autres, j’avais une migraine pas possible, j’avais encore mal dormis à faire ce cauchemar. Ce cauchemar qui me fait rappelée une partie de ma vie que j’aimerais bien oubliée depuis bientôt cinq ans mais qui était aussi un pur bonheur dans un sens. Quand je pense que à cause de lui j’ai dû changée de travail même jusqu’à déménager, il ma fait vivre un vrai enfer à la fin de notre relation main bon heureusement tout ceci appartient au passé, espérons justes qu’il ne me retrouve pas.

- Maman, maman !! Cria ma fille en sautant sur mon lit.

- Oui ma chérie ? Lui demandais-je en la prenant dans mes bras.

- J’ai faim, on va préparer le petit déjeuner ?

- Oui ma puce, on y va.

En arrivant dans la cuisine je sortis les bols avec les céréales pendant que ma petite Lily sortait du frigo le lait et la confiture avec ses petites menottes. Préparer le petit déjeuner ensemble était notre petit rituel depuis quel était bébé sauf que quand elle était bébé je l’avais dans les bras pendant que je préparais tout alors que maintenant elle m’aide comme elle peut.

Après avoir tout mis en place, nous commençons à déjeuner.

- Maman, demain on va toujours au zoo, hein ?? Me demanda telle toute excitée.

- Oui.

- Alors tu vois, maman tiens toujours ses promesses.

- Et ce soir c’est toi qui viens me chercher ?

- Non désoler ma puce, ce soir c’est Ayame qui viendra te prendre à l’école, moi je finirais un peu plus tard mais je serais à l’heure pour le coucher, d’accord ?

- D’accord mais juste parce que demain tu m’emmène au zoo, me dit elle en faisant la moue.

- Oh j’ai de la chance alors, dis-je en rigolant.

- Oui, mais tu as de la chance que j’aime bien Ayame, sinon même avec le zoo je te parlerais plus.

- Heureusement que j’ai Ayame avec moi alors, faudrait que je la remercie alors sinon sans elle ma propre fille ne parlerais plus, sa serais vraiment triste, tant pis j’irais en chercher une autre, fis-je moqueuse.

- Nan, moi je ne veux pas, bouda Lily.

- Je sais ma puce, je t’embêtais, lui dis-je en lui faisant un bisou sur le front.

- Dis maman je peux emmenée ma DS à l’école, s’il te plaît ?

- Et tu connais déjà la réponse, Lily !

- Oui, je la laisse à la maison.

- Allez le temps que je range tout ca, va me choisir tes vêtements.

- Cool, dit-elle en sautant de la chaise.

Après avoir tout rangé, je me dirigeais vers la salle de bain là où Lily m’attendais. Je regardais les vêtements qu’elle avait choisie qui se composait d’un petit short en jean avec un-t-shirt bleu avec des motifs de petites fleurs vertes. Après mon inspection que j’approuvais, je la déshabillais et la mis sous la douche pour la laver, ensuite je la sortis de sous la douche, et commençais-je à l’habiller. Pour aujourd’hui je décidais de lui faire une queue de cheval, je pris la brosse et je me mis à lui brosser ses cheveux brun tellement soyeux, ils sont magnifique, ils me font rappeler ses cheveux à lui qui sont exactement les mêmes mais en beaucoup plus court avec sa coiffure unique, j’aimais tellement passer mes mains dedans et jouer avec ses mèches mais tout ca c’est du passé.

Je la mis face au miroir et elle se mit à sourire ce qui voulait dire qu’elle appréciait, elle lui ressemble énormément sauf qu’elle a mes yeux vert et mon caractère, les gens qui le connaisse et qui voit ma fille savent directe que c’est lui le père. Après avoir dis à Lily d’aller dans sa chambre jouer le temps que je me préparais, nous sommes partis en voiture jusqu’à la maternelle et je partis au travaille, aujourd’hui j’ai un nouveau client qui avait entendu parler de mon travaille et qui voulais parler affaire. En arrivant dans mon bureau ou plutôt mon antre comme je l’appel, mes assistantes était déjà à la tâche sur ma nouvelle collection. Depuis trois ans que je travaille dans cette entreprise mes lignes de vêtements ont toujours été un succès alors depuis le patron ne veut plus me lâcher et puis vu que je ne veuille pas que mon nom apparaisse sur les collections de vêtements pour ne pas que mon mari me reconnaisse alors j’utilise un pseudonyme comme ca personne c’est qui crée ces lignes de vêtements donc personne essaye de m’avoir dans son entreprise donc tout ceci arrange bien mon patron. Dix heure trente, mon rendez vous devrait arriver.

- Sakura, le patron t’attend dans son bureau, me dit Sasame la secrétaire.

- Ok, je finis ca et j’y vais, merci Sasame.

- Derrien.

Après avoir finis la couture de la manche droite, je pris la direction du bureau du patron en m’arrêtant à la machine à café en passant. Je frappais avant d’entrer et quand j’ouvris la porte un homme se retourna et il eu la même réaction que moi contrarié et puis surpris à la fois.

- Monsieur Uzumaki voilà Mademoiselle Haruno, la grande créatrice des lignes de vêtements Maélys.

- Mademoiselle Haruno ? Me demanda t-il suspicieux.

- Oui, pourquoi ?

- Oh je suis juste surpris qu’une aussi belle jeune femme ne soit pas encore mariée, dit-il moqueur.

- Hm, le mariage fait partie des choses qui ne font pas partie de mes priorités dans ma vie et puis nous ne sommes pas ici pour parler de ma vie mais pour parler affaire, lui dis-je en lui faisant comprendre qu’il ne payait rien pour attendre.

- Sakura asseyez vous nous allons commencés, me dit mon patron.

- Monsieur Uzumaki ici présent travaille pour l’entreprise Uchiha et il voudrait que nous travaillions en collaboration avec leur entreprise car Monsieur Uchiha aime bien ton travaille alors pour notre prochaine collection il accepterait de la mettre en vente parmi leurs cinq plus grand magasins, qui sont ceux de Paris, Londres, Milan, Tokyo et New-York.

- Oh, mon travaille l’intéresse vraiment ? Demandais-je surpris.

- Oui, quand il a vu que vos collection se vendait de plus en plus d’années en années alors il a dit que sa serait bénéfique pour l’entreprise Uchiha d’avoir les collections Maélys dans les rayons de nos magasins, me renseigna Monsieur Uzumaki.

- Et si nos collections ne fonctionnaient pas en Europe et à Tokyo ?

- Dans ces cas là si la ligne Maélys marche vraiment bien à New-York, on la laissera mais sinon on arrêtera tout marcher avec votre entreprise.

- D’accord, c’est un gros risques quand même, car la ligne Maélys est très connu aux États-Unis seulement pour l’instant on n’avait pas encore décidé de lancer la ligne Maélys en Europe ou en Asie, expliquais-je.

- Sakura c’est une offre très importante, réfléchie bien sa peut lancer ta carrière de styliste, te faire connaitre internationalement, me conseilla mon patron.

- Peut-être mais l’entreprise ne m’appartient pas, je ne suis que la styliste de cette entreprise, c’est à vous de décider.

- Dans ce cas là si vous me laissé le choix, j’accepte.

- Au moins un truck de régler, maintenant il faudrait que je vois les ébauches de la prochaine collection.

- Maintenant ?

- Oui juste pour avoir un aperçu.

- Je vous préviens on est en pleine couture donc il ne faudra rien toucher.

- D’accord, mais avant il faut que votre patron signe le contrat.

- Passé le moi je vais le lire et le signer, le temps que vous serez avec mademoiselle Haruno.

- Hm, ok !!

Je fis signe de me suivre à Monsieur Uzumaki qui n’est autre que le meilleur ami de mon mari. Je suis fichu il va lui dire que je me trouve ici et il va venir et… oh mon dieu Lily il va me la prendre, il va me tué en sachant qu’il avait une fille depuis quatre ans et que je lui cachais.

- Sakura tu te caches donc dans cette ville, tu es partie loin, pourquoi ?

- Tu oses me demander pourquoi, nan mais tu es sérieux là ?

- Oui désoler mais quand même de là à changer de nom et à changer d’état, tu as fait fort.

- Je ne pouvais plus, j’avais peur, il a changé. Il était doux romantique et amoureux et six ans plus tard, il devient violent, méchant et infidèle.

- Oui je sais mais c’est depuis la mort de sa mère.

- Ce n’est pas une raison.

- Je sais mais il avait besoin d’amour et puis toi avec ton travaille, tu n’étais pas souvent là.

- Il me rejetait, il croyait que quand j’étais en déplacement je le trompais alors que c’est lui qui m’étais infidèle et il ne s’en cachait pas. Au début ses affaires sentaient des parfums de femmes et il y avait des traces de rouge à lèvres sur ces chemises et quand il recevait des appels ou des messages il refusait que je regarde, alors que avant je pouvais répondre a ses appels et lire ses messages. Puis après s’était des pinces oubliés de ses femmes dans notre lit avec leurs odeurs, des soutiens gorge oubliés ou des strings et boxers, Lui expliquais-je les larmes aux yeux.

- Mais Sakura pourquoi tu n’as rien fait ? Pourquoi tu ne lui as pas demandé d’arrêter ?

- Je l’ai fait mais sa finissait tout le temps en disputes, il devenait violent, pas sur moi mais sur le mobilier de la maison, il cassait tout et puis après il partait et il revenait que le lendemain avec une odeur féminine. Alors j’ai décidée de prendre mes affaires et de partir, il me harcelais sans cesse au téléphone donc j’avais jeté mon portable et m’en suis pris un autre. Et ensuite je suis partie voir mon avocat pour divorcer mais je lui avais bien expliquée que je ne voulais rien de lui et surtout pas le revoir même pendant les échanges entre avocats. Mais il refusait de signer les papiers alors quatre mois après je suis partis dans son bureau le voir pour lui dire d’accepter mais sa ne sais pas du tout passer comme je le voulais.

- Ah ce jour là où je suis arrivé juste à temps ?

- Oui.

- Il n’a jamais voulu me dire pourquoi vous en était presque arrivé jusqu’aux mains.

- C’est simple au moment où je suis arrivée en face de la porte de son bureau, j’entendais des petits gémissements, j’ai quand même ouvert la porte et là je l’ai trouvé dans une position assez compromettante avec une de ses secrétaires.

Flash Back

Je suis rentrée dans le bureau vu qu’il ne m’avais pas entendu frapper.

- Tu pourrais arrêter le temps que je puisse te parler, lui demandais-je avec une once d’énervement dans la voix et il n’eu même pas le temps de répondre que sa poufiasse répondais à sa place.

- Tu ne vois pas que tu déranges ? dit-elle énervée.

- Oh vraiment désoler de couper ta partie de jambes en l’air ma cocotte mais j’ai un compte à régler avec mon mari.

- Comment sa ton mari ? Me demanda t-elle. Tu es marié ? Lui demanda t-elle.

- Je…

- Normalement on devrait déjà être divorcé, hein Sasuke ?

- Commença normalement ? demanda la secrétaire.

- Sa te regardes pas, lui dit Sasuke après s’être habillés.

- Mais si sa la regarde voyons Sasuke, tu couches avec, comme avec toutes les autres.

- La ferme Sakura, me prévint-il.

- D’ailleurs moi aussi j’aimerais bien savoir pourquoi on est toujours pas divorcés ?

- Karin sort, ordonna Sasuke à sa secrétaire.

- Pff ok, grogna telle en sortant.

- T’étais où pendant tous ce temps ? me demanda Sasuke.

- Ca ne te regarde absolument pas.

- Et moi je te dis que si ca me regarde, tu es ma femme, siffla mon mari.

- Avec toi je suis ta femme que quand sa t’arrange, grognais-je.

- Commence pas, sa sert rien de relancer cette conversation.

- Quoi mais t’es sérieux, tu trouves ca, normal de me tromper à tout bout de champ, hein ?

- Sakura, prévint-il.

- Nan je suis désoler Sasuke mais tu as changé depuis la mort de ta mère tu n’ai plus l’homme dont je suis tombée amoureuse, je ne peux plus vivre comme ca, en sachant que tu va coucher à droite et à gauche. Tu ne me touche même plus, on n’a même plus de conversation sauf si c’est pour se disputés. J’en peux plus Sasuke, je veux divorcer alors signe ces papiers.

- Hors de questions je ne signerais pas ces papiers, s’énerva t-il.

- Et pourquoi, hein ?

- tu es ma femme, c’est tout.

- Mais Sasuke ca va faire plus de huis mois qu’entre nous le mari et femme ne marche plus, il n’y plus d’amour alors accepte.

- Qui te dis qu’il n’y plus d’amour, hein ?

- Attend tu rigoles là, t’as vu comment tu te comportes et tu veux me faire croire que tu m’aimes encore.

- Oui mais tu n’étais jamais là une fois que ma mère est morte alors j’ai été voir ailleurs, mais toi sa ne te faisais rien, tu partais plus longtemps et dés qu’ont se voyaient c’étaient pour se disputer.

- En gros la tu es en train de me dire que c’est de ma faute, que je suis la seule fautif, c’est bien ca non ?

- Tu n’étais pas là !!

- Merci sa j’ai compris mais tu c’est pourquoi je m’éloignais de plus en plus, hein ?

- Parce que je te trompais !

- Oh il n’y pas que ca, le faite aussi que tu me rejetais, nan mais tu te rends compte tu allais voir ailleurs alors que sa fait presque un an qu’on a eu aucun rapport.

- Ecoute Sakura, c’est vrai j’ai déconné mais reviens à la maison, tu me manques et puis la maison est vide sans toi.

- Sa changerais quoi Sasuke, dis moi. Je peux plus tu es partis loin et tu étais conscient que tu me faisais du mal, je ne pense pas que l’on puisse continuer à vivre tous les deux après tout ca.

- On peut toujours essayer, je te veux à mes côtés, je t’aime bon sans, s’énerva mon mari.

- Ah tu m’aime mais sa ne t’as pas déranger de t’envoyer ta secrétaire, m’énervais-je aussi.

- Putain, merde tu me fais chier Sakura, tu reviens à la maison c’est tout. La secrétaire c’est rien s’est juste un coup comme tous les autres, toi ce n’est pas pareil merde, t’es ma femme !!

- Mais tu crois que c’est comme sa que tu vas me récupérer, alors la tu te goure mon petit. J’en ai marre de toutes tes maîtresses, je n’ai pas envie de jouée la conne de service pendant que toi tu te feras plaisir.

- Hé bin c’est comme ca que je suis, tu feras avec, me fais pas chier !!

- Oh non mon pote, tu c’est quoi, c’est toi me fais pas chier et signe ces putain de papiers !!

- J’ai dis non Sakura !!

- Tu ne veux pas les signer ? Très bien mais j’ai une chose à te dire, tu es devenu un gros salaud encore plus prétentieux qu’à la fac. Je te dis adieu parce que je ne compte pas revoir ta face avant très, très longtemps… Oh et puis tiens j’allais oubliée, reprend les j’en veux plus !! Dit Sakura en lui lançant sa bague de fiançailles et son alliance en pleine figure. Puis elle sortit du bureau avec les larmes aux yeux, en entendant son mari crié son prénom. Le soir même Logan était au bar entrain de se souler, son meilleur ami essayais de le résonner mais il n’y avait rien affaire, il n’arrêtait pas de répéter qu’il l’avait perdu. Au bout de son quatrième verre, il décida d’aller voir sa femme, son meilleur ami qui se nommait Naruto, lui avait dit que ce n’était pas une bonne idée surtout dans l’état où il se trouvait mais Sasuke insista, il avait dit que c’était pour lui rendre les papiers du divorce qu’il avait signer cette après midi alors il demanda à Naruto si il savait où sa femme habitais. Son ami accepta et le déposa devant l’immeuble de chez Sakura.

- Attends-moi dans la voiture, je lui rends les papiers et je veux lui présenter mes excuses, lui expliqua Sasuke.

- Ok, mais fait pas de connerie.

Sasuke lui fit oui de la tête puis rentra dans l’immeuble, arriver devant la porte, il sonna. Sakura ouvrit la porte et allais la refermer quand elle avait vue son mari mais le brun bloqua son geste. Il lui raconta qu’il avait signé les papiers et qu’il s’excusait pour tout le mal qu’il lui avait fait, Sa femme accepta mais en lui disant qu’elle aurait un peut de mal à lui refaire confiance. Au bout d’un moment le portable de la jeune femme sonna mais c’est Sasuke qui le prit car il se trouvait sur le meuble juste à côté de lui et là tout dérapa.

- Dean ? Qui c’est ca Dean ? Tu m’as déjà remplacé s’est ca ?? Cria le jeune homme.

- N’importe quoi c’est juste un ami de boulot et puis t’es mal placé pour me faire une scène ok.

- Arrêtes de te foutre de ma gueule, putain !!

- Sasuke sort, je n’ai pas envie de me disputer avec toi, en plus tu es soul.

- Parce que tu crois que tu vas t’en sortir comme ca ?? Mais alors tu te goure ma petite !! Lui dit-il en la coinçant contre le mur. Tu es à moi et rien qu’à moi, dit Sasuke en embrassant sa femme.

- Tu deviens fou arrêtes, essaya de se débattre Sakura.

- Je vais te montrer moi comment je t’aime, ce Dean c’est de la nioniotte à côté de moi, murmura Sasuke entre deux suçons.

- Sasuke je t’en supplie.

- Cette nuit tu seras mienne comme avant, tu te souviens comment tu aimais que je te fasse l’amour, susurra t-il à son oreille en l’emmenant dans la chambre.

- Oh mon dieu, Sasuke arrête !

- Cette nuit tu vas t’en souvenir ma belle !!

Fin Flash Back

- Je ne savais pas qu’il… il t’… qu’il t’avait violée ! murmura Naruto.

- Mais tu sais d’un côté je n’arrive pas à lui en vouloir c’est bizarre mais je ne sais pas comment te l’expliquer.

- Tu ne lui en veux pas ? Me demanda t-il surprit.

- Non car on va dire que au début je n’étais pas consentante mais après je me suis laisser faire et j’ai aimée car c’était quand même mon mari et que je l’aimais et puis j’avais envie de lui aussi.

- Donc ce n’est plus trop un viol ?

- Non.

- Mais alors pourquoi es tu partis, et pourquoi avoir changé de nom ?

- Parce que dés qu’on a finit de faire l’amour, il m’a dit que après cette nuit je n’appartiendrais à personne d’autres que lui et puis il a déchiré les papiers du divorce devant moi.

- Il voulait que tu reviennes vers lui.

- Je ne pouvais plus vivre parmi ces maîtresses, malgré cette nuit, je voulais quand même divorcer. Alors quand je lui est expliqué, il s’est énervé, il avait juré de ma gâcher la vie et tout t’un tas de trucs. Au début je m’enfichais mais il a réussi à me faire virer de mon boulot, il me humiliait en publics et puis deux moi et demi plus tard j’ai appris que j’étais enceinte. J’ai pris peur alors je me suis enfuis, je ne voulais que mon enfant vive dans cette horreur.

- Donc tu as eu un enfant avec lui? Me questionna Naruto.

- Oui une petite fille, elle a cinq ans, elle lui ressemble comme deux gouttes d’eau sauf qu’elle a mes yeux. Dis-je tout fièrement.

- Et tu l’a appelée comment?

- Lily. Dis-je toute souriante.

- Mais ce n’est pas comment il t’appelais quand ont étaient à la fac? Demanda Naruto.

- Si, c’était au tout début ca, que les bons souvenirs. Si tu veux tu pourras venir la voir ce soir mais je t’en supplie ne dis rien à Sasuke. Le Suppliais-je.

- D’accord mais je crois que tu devrais quand même lui dire, c’est quand même sa fille.

- Oui je sais. Murmurais-je.

Après cette conversation personne ne parla pour le reste du trajet, arriver devant mon « antre», Naruto siffla d’admiration.

- Hé bien c’est du boulot tout ca, très jolie, vous faîtes vraiment du bon boulot. Nous complimenta Naruto.

- Tu aimes? C’est la nouvelle collection qu’ont aient entrain de réaliser. Lui expliquais-je.

- Elle est vraiment magnifique, j’adore. S’extasia le blond.

Il était vingt et une heures quand j’eu finis ma journée, j’avais donner mon adresse à Naruto pour qu’il m’y rejoigne vers vingt et une heures trente. Arriver devant chez moi où je garais ma voiture devant mon garage, ma fille sortis en courant m’accueillir.

- Maman, maman t’es enfin rentrée.

- Oui, mais rentre à la maison Lily, il fait frais dehors et où est Ayame? Lui demandais-je.

- Oh elle me prépare un chocolat à la guimauve. Me dit ma fille en souriant.

Et elle me raconta sa journée qui d’après elle n’était pas très passionnante. En arrivant dans la cuisine Ayame venait de finir le chocolat de Lily et lui donna, elle nous souhaita une bonne soirée et un bon week-end et se sauva.

- Lily, ce soir il y a un ami à maman qui va venir à la maison, il ne devrait pas tardé donc sois gentille d’accord, ne lui pose pas mille questions à la fois. Dis-je à ma fille en lui ébouriffant les cheveux.

- Mais j’ai jamais fait sa moi, oh tien sa sonne. Me dit-elle en me tirant la langue.

- J’arrive dis-je en en ouvrant la porte.

- Bonsoir Sakura, alors la journée pas trop dur? Me questionna Naruto.

- Non, entre je t’en prie.

- Alors où est cette petite merveille? Me demanda Naruto en me parlant de ma fille.

- Je suis la et c’est pour qui ce gros nounours? Demanda Lily à Naruto.

- Pour toi, moi c’est Naruto un vieille ami à ta maman.

- Mais pourtant t’es pas vieux. Lui répondit Lily.

- C’est une expression ma puce, enfaite moi, Naruto et ton papa ont allaient à l‘école ensemble. Lui dis-je.

- Oh alors tu connais mon papa?? Lui demanda Lily à Naruto.

- Oui c’est mon meilleur ami.

- C’est quoi un meilleur ami?? Demanda Lily.

- C’est un ami qui est très précieux pour toi et qui est toujours là quand tu en a besoin c’est comme un frère.

- Ah d’accord.

- En tout cas-tu as raison Sakura, elle lui ressemble vraiment.

- Oui. Dis-je en regardant ma fille partir avec son gros ours.

- Tu lui parles de Sasuke à Lily? Me demanda avec sérieux Naruto.

- Oh oui on en parle souvent et puis elle a une photo de lui dans sa chambre.

- C’est bien, ce que tu faits mais elle te demande pas de le voir?

- Si bien évidemment mais je lui est dis que pour le moment maman et papa ce sont disputés donc ils ne ce parle plus mais je sais que je vais devoir lui apprendre la nouvelle a Sasuke.

- Tu c’est il a changé depuis que tu es partis, il n’y pas une seule femme sauf la mienne qui a le droit de rentrer dans votre maison et il ne couche plus avec tout un tas de femme, il a essayer de t’oublié mais je sais qu’il n’y arrive pas.

- Si seulement il s’en serait rendu compte avant, et puis comment sa ce fait que depuis toute ces années je l’aime toujours autant, hein?

- Le vingt quatre, dans deux mois Sasuke organise une soirée en l’honneur de notre collaboration et tu seras présenter à tous le monde.

- Quoi mais non je peux pas, c’est trop tôt Naruto.

- Sakura , ca fait cinq ans, c’est pas trop tôt mais tard et puis tu viendra avec ta fille au moins pour lui présenter, ta fille sera vraiment heureuse, fais sa pour elle.

- oui… oui tu as raison.

Deux mois plus tard, nous étions le vingt quatre et avec ma fille nous étions dans l’avion en route vers Atlanta, ma je stressée à mort pendant que ma fille était toute excitée parce qu’elle allait voir son papa. Et mon patron lui, hé bien il s’est endormis. En sortant de l’aéroport une voiture nous emmenaient directement à l’hôtel pour que l’ont puissent un peu se reposer et puis évidemment se préparer pour la soirée de ce soir.

Il est vingt et une heure et je ne suis pas encore tout à fait prête, roooh je vais me faire tuer par mon patron et ma fille qui n’arrête pas de me dire de me dépêcher.

Arriver à la soirée, il y avait énormément de monde, je tenais fermement la main de ma fille et traversa la foule pour aller vers le buffet pour lui prendre une boisson et un truck à grignoter.

Une demi-heure plus tard, il y avait encore plus de monde et mon patron était partis avec Naruto qui étais venu le chercher, quand ma fille la vue, elle lui à sauter dessus en lui disant que aujourd’hui elle allait voir son cher papa. Donc pendant ce temps là j’écoutais ma fille qui parlait d’une certaine Fûka qui apparemment n’arrête pas de l’embêter.

- S’ils vous plaît monsieur Kaisen qui est le patron de l’entreprise Kaisen qui est notre nouveau collaborateur va nous présenter sa nouvelle collection Maélys.

- Merci monsieur Uzumaki mais pour être franc moi je ne sui que le patron, c’est ma styliste qui fait tous le travaille, donc je vais lui laisser la parole, mademoiselle Haruno, venez.

Et mince il ne manquait plus que sa, bon bah je n’ai pas trop le choix.

- Allez viens Lily, je dois parler à tous ces gens, d’accord?

- Oui. Me répondit-elle calmement.

Je me dirigeais vers la scène la ou est situé mon patron et laissa ma fille à Naruto.

- Bonsoir, donc comme vous a dis M. Kaisen, je suis la créatrice de la marque Maélys et malgré que Maélys s’est fait connaître facilement sur le continent américains, l’offre de l’entreprise Uchiha est un grand honneur pour ne pas accepter, j’espère que la marque Maélys marchera aussi bien avec l’entreprise Uchiha, je vous remercie.

Tous le monde m’applaudis pendant que je descendais les quelques marches de la scène pour y rejoindre ma fille et Naruto et puis Sa…. Oh nan Sasuke est avec eux et me regarde d’un air sévère, alors là c’est sur ma dernière heure est arriver. Je les rejoignis et ma fille me sautas dessus.

- Maman t’as vu s’y est j’ai vu papa, ta vu comment il est beau et puis il est tout gentil et puis tu c’est quoi hé bien papa a dit qu’il allait venir me voir bientôt à la maison. Me raconta ma fille toute heureuse pendant que son père me faisait signe de le suivre.

- Oui puce c’est bien, attends moi tu veux, je vais aller parler avec papa et toi tu vas rester avec tonton Naruto, okey?

- D’accord.

Je suivis Sasuke, on traversa un long couloir puis il me fît entrer dans une salle avec un bureau.

- Alors qui aurait deviner que la créatrice de Maélys était ma femme qui ce cachais quelque part en Amérique et qui me cachais que j’avais une fille.

- Sasuke je… je voulais te le dire mais j’avais tellement peur que tu me la prenne et pui on étais pas en bon terme.

- Sakura, je sais j’étais vraiment un sale con, la perte de ma mère ma anéantie et puis quand tu es partis je me suis rendu compte que j’avais perdu la deuxième femme la plus précieuse à mes yeux, j’ai changé Sakura, s’il te plaît ne me prive pas de ma fille, tu ne sais pas comment j’étais heureux quand elle m’a appelé papa et là j’ai vu qu’elle est mon portrait cracher mais ces yeux ce sont les tiens et la quand je t’ai vue parler, je ne sais pas mais je t’en ai voulu que tu me cache notre fille.

- Oui mais j’allais te l’a présenter ce soir et puis tous ca c’est grâce à Naruto et puis le faîtes que tu t’intéresse à la marque Maélys.

- Oui tu fais de l’excellent travail d’ailleurs. Et j’ai été surpris que tu es appeler notre fille Lily.

- Ca me rappelais les bons souvenirs quand tu m’appelais comme sa.

- J’aime beaucoup et il lui va très bien.

- Je suis contente que l’on se parle s’en que l’on se dispute.

- Oui moi aussi et d’ailleurs je voulais m’excuser pour mon comportement d’avant, de t’avoir trompé et de ne pas t’avoir respecter, je regrette vraiment Sakura et tu c’est je t’aime encore, alors laisse moi essayer de te récupérer toi et notre fille.

- Moi aussi Sasuke je t’aime encore mais sa va mettre du temps avant que j’accepte de revenir complètement vers toi, ta intérêts de faire tes preuves.

- Du moment que tu me laisses essayer. Me dit-il en me prenant dans ses bras.

- Une chance pas plus Sasuke, je te préviens.

Un an et demi est passer depuis cette conversation, les affaires marches encore mieux que ce que l’on avait prévue et notre famille est enfin réunis, au bout de long huit mois nous sommes partis vivre avec Sasuke dans notre grande maison et tous va pour le mieux, il y a même un deuxième bébé en route, je vous dis même pas l’état de Sasuke, on dirait un vrai gamin et puis Lily est toute contente. En fin de compte j’ai une famille que j’aime, un travaille que j’adore, et de bon amis, que demander de plus.