Présentation de la psycologue scolaire ou "Eh oh ! J'existe !"

par hidamari

Présentation de la psycologue scolaire

ou

"Eh oh ! J'existe !!!!"




Naruto soupira, soulagé. Neuf ans, et c'était partit pour une dixième année. Lui, Sasuke et Sakura étaient dans la même classe, encore. Naruto Uzumaki, Sasuke Uchiwa et Sakura Haruno en seconde une. Il en avait bavé pour arriver à Konoha, tous ça parce qu'il refusait de se séparer de ses deux amis et qu'il désirait devenir avocat, pour défendre les opprimés, chose qui demandait de plus en plus d'études. S'il était dans ce lycée aujourd'hui, c'était parce qu'il avait ses deux meilleurs amis, naturellement intelligents, pensait-il, qui l'aidaient. Assis dans sa salle de classe, il regarda autour de lui.A sa gauche, Sasuke gribouillait sur le coin de son cahier, et Sakura jetait des regards frénétiques à sa montre : leur professeur principal était en retard. Il fut surpris de reconnaître Kiba Inuzuka, un ami d'enfance à qui il ne parlait presque plus depuis le collège où ils s'était séparés. Il y avait aussi Shino Aburame, qui habitait l'immeuble en face de chez lui. Ino Yamanaka, l'ex-meilleure amie et rival de Sakura, que Naruto connaissait bien et que Sakura ignorait royalement. Sasame, qu'il savait être la fille du boulanger. Choji Akimichi et Shikamaru Nara, des amis de longue date. Et puis... c’était tous.

- Bon....bonjour, Naruto-kun, murmura une voix timide à sa droite.

Naruto se retourna et vit une petite fille au grand yeux blanc, avec un petit nez retroussé et de long cheveux noirs eu reflets bleutés.

- Ah !!! Salut Hinata-chan !!

Naruto avait rencontré Hinata en élémentaire, en même temps que Kiba, mais ils avaient été séparés, allant chacun dans un collège différent.

" Je ne l'avait même pas remarqué, s'étonna Naruto. Elle est tellement discrète."

" Pourquoi il ne m'a pas tous de suite remarqué ? Pourquoi, Naruto ? Est-ce qu'il faut que je te hurle que j'existe pour que tu comprennes ?" se lamentait silencieusement la petite Hyuga.


***


Shizune soupira un bon coup, puis poussa la porte. Bien sûr, Kakashi lui demanda de passer tous d'abord dans la classe de laquelle il était le professeur principal, la 2nd 1.

- Tiens, Shizune ! Entre ! fit Kakashi, comme si rien n'était prévu et qu'elle était venu de son propre gré se fourrer dans se pétrin.

- Les jeunes, je vous présente Shizune Suzuki, la psychologue scolaire. présentât-il. Quel bon vent t'amène, Shizune ?

Coincée. Que pouvait-elle dire à par :

- Je suis juste venu rappeler au élèves que... euh... je suis à leur entière disposition s'ils ont besoin de moi.

La main d'un élève au cheveux d'un blond étonnant se leva.

- Oui ? dit-elle, pleine d'espoir.

Mais il ne faut jamais espérer avec Naruto.

- Et si on à pas besoin de vous, on fait quoi ?

Éclat de rire général. Honte chez Shizune. Haussement de sourcil chez Kakashi. Incompréhension chez Naruto. Apparemment, il trouvait sa question naturelle et logique.

- Bah quoi ?

- Taisez vous, dit Kakashi.

Le silence tomba à peine sa phrase terminée. Pourtant, Kakashi avait à peine haussé le ton.

- Voyons ce que nous répond Shizune.

Et Shizune lâcha, sans réfléchir, ni respirer :

- Mon travail consiste à vous écouter, vous encourager, vous féliciter et parfois, vous conseiller. Vous êtes adolescents, et, à votre âge, vous avez toujours besoin de quelqu'un pour vous écouter, vous comprendre, partager vos craintes et vos joies. Je ne suis pas là pour traiter de problème graves, comme des morts ou des maladies incurables. Je suis même prête à écouter vos histoires de cœur et vos petits soucis de tous les jours, si vous avez besoin d'en parler. Car je ne vous jugerais pas, et même si je le fais, je garde mon jugement pour moi. Je ne répètes rien à personne. Je ne suis pas une langue, des yeux ou des mains. Je suis juste une oreille qui vous écoutes.

Il y eu un silence, que Kakashi brisa rapidement en se raclant la gorge.

- Bon, eh bien... déclara-t-il. Je pense que tout a été dit. Des question à notre oreille géante ?

Shizune lui lança un regard noir.

Une petite main pâle se leva mais personne ne la vit jusqu'à ce qu'un blond se mette à hurler :

- T'as une question, Hinata-chan ? Lève la main plus haut.

Là dessus, il lui saisit le poignet, se qui fit violemment rougir Hinata, et lui leva la main très haut.

- Lâchez-la Usumaki ! ordonna Kakashi.

" Les classes sont formés depuis vingt minutes et je connais déjà son nom par cœur..." se désespérait le professeur d'Histoire.

- Mais, Kakashi-sensei, elle a besoin d'aide !

Kakashi décida de l'ignorer.

- Oui ? dit-il à la petite fille silencieuse.

- Je voulais... je voulais savoir... quand travaillez-vous, madame ?

- Je suis dans mon bureau tous les jours, de 8 heures à 5 heures, répondit Shizune en souriant.

Ce n'était pas une promesse, mais si elle demandait les horaires, c'est que cette fille envisageait peut-être de venir un jour.

- Wahou !!! lâcha Naruto. Vous êtes une bosseuse !! Quoique, ce servir juste de son oreille, ça doit pas être fatiguant !

Nouveaux rires.

- Usumaki, tu tiens à être collé, dès le premier jour ?

- Oh non pitié !! Il y a le dernière épisode de la saison deux de "la princesse Fuun" ce soir, je peux pas manquer ça !!!

C'est sous une hilarité général que Shizune quitta la pièce.

"Encore une fois, personne ne se rend compte que je suis là..." pensa tristement Shizune.

Seul la petite fille au yeux blanc l'avait regardé partir. Mais Shizune ne l'avait pas remarqué.


***


Sasuke sourit. Cette psy savait vraiment y faire avec les ados. "Je suis juste une oreille qui vous écoute" avait-elle dit. Très poétique. Chapeau. Sasuke savait que Naruto allait lâcher au moins deux idioties. Il en avait dit trois. Il avais toujours été plus qu'un ami pour lui. C'était un véritable frère. Un vrais de vrais, pas comme celui que ses parents avaient mit au monde avant lui. Il se retourna et posa les yeux vers Sakura. Elle aussi, il la considérait comme une sœur plus qu'autre chose. Toujours au petits soins avec eux, leurs répétant sans arrêt de ne pas prendre de risque, de relire le "manuel des petits gentlemen" qu'elle avait écrie elle-même et qui ne contenait qu'une page sur laquelle elle avait écrie en grosses lettres :"taisez-vous, hochez la tête très poliment et dites merci, c'est tous ce qu'on attend d'un mec !", elle était à la fois la sœur et la mère qui manquaient tant à Sasuke.

Il ne savais pas ce qu'il aurait put devenir sans eux. Sans ses deux amis, qui sais ce qu'il aurait fais, dans cette maison vide, endeuillée depuis des année.

Il ne l'avais jamais dit à qui que ce soit, mis à part à Naruto, qui le comprenait. Un peu. Naruto n'avait jamais connu ses parents. Il était encore bébé lorsqu'ils avaient disparu. Il ne savait pas vraiment. Quand à Sakura, elle n'y comprenait rien à rien, mais, au moins, elle ne le prenait pas en pitié, ne l'appelait pas "pauvre petit orphelin", mais, au contraire, elle le trouvait fort et courageux.

Sasuke n'avais pas besoin de psy. Il avais mieux : deux véritables amis.


***


Shino souffla. Une psychologue scolaire. Une oreille qui nous écoute. Pourquoi donc payer un salaire à ce genre de personne ? Shino ne parlait jamais. C'était dans ses principes. Car personne ne l'écoutait jamais. Les gens le trouvaient bizarre. Vêtu d'un manteau qu'il remontait jusqu'au menton et portant des lunettes de soleil, personne ne le remarquait jamais malgré son accoutrement. On disait juste de lui qu'il n'était pas commode, avec sa fascination pour les insectes et la manière dont il se faisait oublier, tel un fantôme.

" A quoi bon ? Peut m'importe d'avoir quelqu'un qui m'écoute, moi, je veux quelqu'un qui me comprenne. Un ami, peut-être. Je n'ai jamais eu d'ami. Tous ça parce que personne ne se rend compte de mon existence..."