L'autre Sasuke

par ranbilan

Coucou !!

Je suis de retour, avec ce chapitre, qui j'espère vous plaira (moi je ne suis pas satisfaite personnellement).

Je suis désolée de ne pas poster plus souvent, mais madame l'inspiration (ou mademoiselle, qui sait, après tout ?!) ne voulait pas daigner rester jusquà ce que je finisse mon chapitre il y a deux jours ...

Juste un ptit mot, et je vous laisse. Je remercie beaucoup toutes les personnes qui me laissent des coms, notamment Liliblue, et Princess Ines, ainsi que Tenshi-kamoto (et tous les autres bien sûr !!). Passez voir leurs fic !



CHAPITRE 7 : L'AUTRE SASUKE



Sakura était au café avec Shikamaru, ainsi que Sasuke, un ami de ce dernier.

Temari et Choji ne devaient plus tarder à arriver, et la rose, plus par auto-défense que pour une quelconque autre raison, se comportait d'une manière relativement froide envers Sasuke. Elle avait trop souffert avec le premier, elle ne voulait pas refaire la même erreur une deuxième fois, et encore moins avec un homme dont le prénom lui rappellerait l'ancien ...


Cependant, cette attitude de 'glaçon' qu'elle avait envers Sasuke n'était en rien comparable à son comportement avec Shikamaru. La fleur de cerisier parlait joyeusement, de tout, de rien, et de n'importe quoi, ne s'arrêtant que pour laisser le temps au fénéant de répondre. Sous cette conversation animée, se cachait peut être un désir inconscient de Sakura de se faire pardonner son comportement froid des dernières semaines.


Et au bout de 10 minutes, peut être un quart d'heure, passé ainsi, Shikamaru reconnu la sillouette légèrement envellopée de son meilleur ami, et cette plus svelte et tellement plus gracieuse d'une jeune fille au caractère énergique.


« 'Lu Cho, 'lu femme ...


Temari affichait une mine perplexe. La conversation repris joyeusement. Puis, au bout d'un petit moment, quand elle fut sure que plus personne ne la regardait, la rose de Suna s'aurorisa un micro-sourire. Mais, on ne sait par quel hasard [enfin si, celui que c'est moi l'auteur], à ce moment précis, Shikamaru tourna la tête dans sa direction pour lui parler , il apperçut donc cette mignone petite expression, si rare sur ce visage de son amie.


Plus Temari parlait, plus Sakura la sentait gênée, mais elle ne savait pourquoi. Et quand Shikamaru recommença à parler des femmes, en bon misogyne qu'il était, on pouvait, sans être particulièrement attentif, voir le changement radical d'expression sur le visage de la blonde : sa gêne se transformait en une expression de franche colère. Une succession de remarques plus sexistes les unes que les autres exaspéraient de plus en plus la kunoichi du vent.


« Et comme disait ce grand maître ninja, mes femmes ne servent qu'à faire le ménage, les enfants, et à assouvir les fantasmes sexuels des hom... »



La douce et délicate Temari se tenait debout, aux côtés du fénéant, son éventail dans les mains. Une aura étrangement noire, peu sympathique, et qui avait l'air agressive s'échapait d'elle. C'était LA phrase en trop.


« Brute ! Ca va pas ?? s'exlama Shikamaru.


Et un Shikamaru dans le mur plus tard, Temari se rendit compte que tous les clients du café l'observaient avec des yeux ronds.

Temari fit une tête comique. Elle s'excusa maladroitement, tout en se passant la main derrière le cou, à la Naruto, et retourna à sa table, sans plus se soucier de Shikamaru : il l'avait bien cherché !


« Et donc, Sakura, comme je le disais, les hommes ne servent à rien, tu m'entends, à RIEN !!


La rose avait beau connaître le caractère irritable de son amie, elle ne l'avait jamais vue perdre le contrôle d'elle même à ce point. Et là, Temari en devenait effrayante ... Il fallait qu'elle se calme, mais comment faire ?

Sakura, perdue dans ses réflexions, ne suivait plus la conversation entre Sasuke, Temari, et Choji. Elle semblait captivée par les passants se promenant sur la place, comme s'ils avaient la solution à son problème avec eux, mais qu'ils refusaient, par pur égoïsme, bien évidemment, de lui en faire part (ba oui, c'est bien connu que les passants sont radins ...)


« ... Et toi, Sasuke, que fait-tu dans la vie ?


Sakura n'écoutait toujours que d'une oreille, lorsque soudain, elle apperçut, sur la place, ni plus ni moins que Gaara, le Kazekage de Suna, et accessoirement frère de la 'furie', alias Temari.


Même s'il l'évitait, peut être qu'il accepterait de venir les rejoindre ! Et depuis qu'il avait été promu au poste de kazekage, il était beaucoup plus social, d'après les dires de sa soeur.


« Kazekage-sama ! L'appostropha la méd-nin. Vous vous joignez à nous ? »


L'interpelé tourna la tête en direction de cette voix - pas si inconnue que ça - qui lui parlait. Il esquissa une ébauche de ce qui aurait pu être, sur une personne normale, un sourire, et s'approcha de son pas rapide.


« Gaara-kun !! s'exlama Temari, brusquement calmée. Comment vas-tu ? Je t'ai à peine vu ce matin, tu travailles trop ! Allez, viens t'assoir !


De petites flammes (ré)apparurent dans les yeux de sa soeur. Gaara décida donc de s'assoir vite fait bien fait, pour ne pas subir la colère de sa chère et adorée soeur.


Gaara avait en effet, en tant que colocataire à plein temps de Temari (c'est normal, ils sont de la même famille), déjà subit la colère de sa soeur, parce qu'il « monopolisait » la douche, à coups d'éventail sur la tête, et en avait récolté une belle collection de bosse ainsi qu'un sérieux mal de crâne, ce qui n'était pas des plus agréable.


Mais à peine Gaara se fut-il assis que l'athmosphère se refroidit d'une manière considérable.

Il se mit à fixer Sasuke, comme s'il trouvait qu'il était (bien) trop proche de sa soeur, ou même de Sakura.


Sasuke décida de mettre fin à ce conflit visuel entre mâles [genre Naruto et Sasu-chou Uchiwa dans les premiers tomes], en déclarant qu'il partait.


« A plus, Shika ! Choji, Tema, Sakura ! Au plaisir ! Kazekage-sama ...



Et une fois Sasuke partit, Gaara annonça son départ.

Il fut ensuite décidé que la petite bande referait une sortie, le surlendemain, dans une Oasis non loin de Suna.


Blabla de moi :


Je suis désolée, mais je si vous trouvez la fin du chapitre nulle, je suis d'accord avec vous. Ce chapitre est un peu court, mais en ce moment, j'ai comme qui dirait l'inspiration (pour la suite, pas pour ce chapitre, malheureusement ...) ... Donc la suite arrivera probablement un peu avant vendredi prochain (je pense). En plus, mon conseil de classe est passé, donc les profs se calment un peu avec les controles ... Enfin ma vie ne vous surement interresses pas plus que ca, alors je vous laisse.

Ran-chan, pour vous servir !