Enfin Ami

par croro

Chapitre 15    Enfin ami

Hinata avait quittée volontairement la soirée d’anniversaire de Kiba pour veiller sur Naruto.  Et même si elle se retrouvait à suivre comme un petit chien cet homme visiblement énervé, elle ne regrettait pas du tout son choix. Il avait précipité son départ au point qu’elle en avait oublié sa veste mais elle était plutôt ravie de l’avoir suivi. Cette soirée, aussi bien soit-elle, commençait à s’éterniser. La fatigue l’avait déjà atteinte et malgré la bonne compagnie de sa voisine de table elle n’était pas contre un retour chez elle. Le départ précipité de Naruto tombait à pic. Il rentrait chez lui et elle en profitait pour pouvoir elle aussi s’échapper. Et par la même occasion elle évitait à Sasuke les kilomètres en plus pour la raccompagner.

D’ailleurs en parlant de lui, il avait certainement exagéré en affirmant que son ami était alcoolisé. Derrière lui, la jeune femme n’avait pas l’impression qu’il avait trop bu. Il semblait avoir les idées claires malgré sa mauvaise humeur. Il venait de lui dire qu’il n’était pas bourré et elle était  prête à le croire sauf s’il cachait bien son jeu. Soudain un détail qui ne lui avait pas sauté aux yeux depuis le début lui mit le doute. Elle venait de s’apercevoir que le paysage qui défilait n’avait rien de familier. Le jeune homme n’était pas sur le bon chemin pour rentrer à l’appartement.

- Vous vous êtes trompé de chemin. S’exclama-t-elle comme si elle lui apprenait quelque chose. On n’aurait pas dû prendre cette direction. C’était de l’autre côté, non ?

Le jeune homme ne répondit pas mais si elle avait été à côté de lui elle l’aurait sans aucun doute entendu souffler.

- Vous avez remarqué que vous n’avez pas pris le bon chemin ? Insista-t-elle de nouveau.

- Oui j’ai remarqué ! lui répondit-il agacé. Vous me prenez pour un débile en plus ?

- non… commença la jeune femme avant d’être coupé.

- Je connais le chemin pour rentrer chez moi. Je n’ai pas besoin de vous pour me guider. Si vous n’êtes pas contente vous êtes libre de faire demi-tour !

- Non ça va. Je vous suis…

Hinata n’ajouta plus rien. Il était encore sur les nerfs alors c’était inutile d’essayer de communiquer avec lui.  Peu importe s’il avait décidé de prendre un autre chemin ou s’il avait retrouvé sa légendaire mauvaise humeur, elle n’était pas prête à le laisser seul. En revanche, elle avait reçu le message et à partir de maintenant elle allait se contenter de le suivre en silence.  La chance n’était visiblement pas avec elle ce soir-là. Elle avait froid et puisqu’il était énervé l’ambiance entre eux n’était pas très joyeuse. Et le pire c’est qu’elle ne savait pas combien de temps il allait la faire marcher comme ça. Pourquoi fallait-il que tout soit compliqué avec lui ? Il était pourtant si différent ces derniers temps.

Son petit calvaire ne s’arrêta pas là puisque la météo décida d’intervenir. Très peu couverte Hinata ne mit pas bien longtemps à sentir les premières gouttes tomber du ciel. Attirée par cette soudaine agitation au-dessus de sa tête, elle découvrit rien de plus que des nuages gris. Encore une chose qui ne l’avait pas marquée lorsqu’elle était sorti. Il n’y avait pas la moindre étoile, le temps était couvert et maintenant il commençait à pleuvoir. Même la nature s’y mettait.

- Oh non. Laissa-t-elle échapper en s’arrêtant. Une main à plat, paume vers le ciel, elle constatait déjà que son débit augmentait. Ce n’est pas le moment pour ça...

Elle croisa le regard de Naruto, qui après s’être arrêté, s’était tourné vers elle.

- On devrait se dépêcher de rentrer avant que… Elle laissa sa phrase en suspens, coupée par ce qu’elle voulait éviter. La pluie venait de redoubler d’effort. Encore un peu et ça devenait une véritable averse.  

- Trop tard, on a plus le temps. S’exclama le jeune homme avant de lui attraper la main.

Il la tira derrière lui l’obligeant à courir. Sans opposer la moindre résistance, Hinata parcourut quelques mètres au pas de course avant d’imiter le jeune homme qui venait de s’arrêter sous l’abri de fortune qu’il avait trouvé. Protégés de la pluie, les deux jeunes gens reprenaient leurs souffles en découvrant l’endroit qui les sauvait de l’averse. La devanture d’un magasin. Naruto avait trouvé la seule boutique de la rue pourvu d’une entrée couverte d’un petit préau.

- On va devoir attendre ici … s’exclama Naruto en s’éloignant de la pluie pour aller s’assoir sur l’unique marche devant la porte du magasin.

Hinata le regarda s’installer avant de reporter son attention sur elle-même. Elle n’avait évidemment pas réussi à passer à travers les gouttes. Ses vêtements avaient un peu souffert de la pluie. La réactivité dont avait fait preuve Naruto lui avait quand même évité une douche gratuite. Elle était mouillée mais ça aurait pu être pire. En revanche dans cet état-là elle avait encore plus froid que tout à l’heure. Légèrement gelée des pieds à la tête, elle rejoignit le jeune homme en essayant d’oublier le froid qui la faisait frissonner. Elle s’installa à ses côtés le dos appuyé sur la grille du magasin priant pour que la pluie ne dure pas trop longtemps. Le confort et la chaleur de l’appartement lui manquaient énormément. 

Naruto maudissait cette soirée, du début à la fin. Rien ne s’était passé comme il l’avait prévu. Il n’avait pas pu en profiter à cause de Sasuke. Oui tout était entièrement de sa faute. Il l’avait obligé à réagir violemment et à cause de ça il avait dû quitter le bar avant la fin. Mais le pire dans tout ça, c’était elle. Sa présence à elle. Au lieu de pouvoir passer ses nerfs à errer dans la rue sans but précis, jusqu'à ce qu’il retrouve le calme nécessaire pour enfin rentrer chez lui, il s’était vu affublé d’un boulet. Le seul boulet qu’il espérait oublier mais qui revenait sans cesse vers lui comme un aimant. En plus de ça il s’était mis à pleuvoir. Il n’avait donc pas pu continuer son chemin, sachant qu’elle n’était pas en tenue pour affronter ce temps. A cause de ça, il se retrouvait maintenant devant ce magasin à attendre que la pluie cesse. Attendre avec elle, juste elle et lui. Cette perspective aurait certainement plu à n’importe quel homme amoureux. Mais pour lui qui gardait toujours en tête son objectif de l’oublier c’était plutôt un moment difficile.  Il ne voyait aucun intérêt à passer du temps en tête à tête avec la copine de Sasuke. Ce détail lui donnait juste envie de reprendre la route pour rentrer le plus vite possible.

Ses dernières pensées le poussèrent à tourner la tête vers elle. Il se rappela tout à coup qu’elle n’avait rien sur le dos. Dans cette tenue, avec ses vêtements mouillés elle n’allait pas échapper à une bonne crève le lendemain. Sans réfléchir il se redressa et enleva sa veste. Oubliant qu’il avait auparavant certifié qu’il ne la prêterait pas à la jeune femme, Naruto la posa sur elle.

- Mettez là ! Lui ordonna-t-il avant de se réinstaller sur la marche.

- Non, je n’ai pas froid. Lui répondit-elle en lui redonnant. Gardez là !

- Menteuse. Vous êtes trempée et vous n’avez rien sur le dos. C’est évident que vous avez froid. Mettez là !

Il lui redonna de nouveau.

- Et vous ? S’inquiéta-t-elle.

- Je n’en ai pas besoin.

- Moi non plus alors. Je ne vois pas pourquoi je devrais la prendre et vous non.

La veste passa de nouveau des mains d’Hinata à celle de Naruto. Celui-ci ne la garda pas bien longtemps et la rendit à la jeune femme.

- C’est pourtant évident ! Vous êtes trempée !

- Utilisons là tous les deux alors. Conclut-elle. Je m’en voudrais beaucoup si vous tombez malade par ma faute.

Elle se décala vers le jeune homme pour combler l’espace vide qu’elle avait laissé entre eux. Puis sous le regard étonné de celui-ci elle déposa une partie de la veste sur ses propres genoux et installa la deuxième partie sur lui. Naruto se laissa faire sans donner son avis, toujours aussi surprit par le côté imprévisible de la jeune femme. Elle faisait toute une histoire d’un geste de galanterie que tout homme se devait de faire dans ces moments-là. C’était l’une de ses originalités et c’était certainement ça qui faisait d’elle quelqu’un de particulier.

Tandis que Naruto ne savait pas s’il devait apprécier ce moment ou maudire la pluie, Hinata constatait avec plaisir qu’il avait enfin retrouvé son calme et sa gentillesse de ces derniers temps. Assise à côté de lui, elle profitait de la chaleur que la veste lui procurait tout en repensant aux événements précédents. Il partageait sa veste alors même qu’il avait dit ne pas vouloir lui prêter. Et le pire c’est qu’il avait insisté, l’obligeant carrément à la garder. Il n’était définitivement plus le même avec elle et elle aimait beaucoup ce changement.

- Je vous préfère comme ça… S’exclama-t-elle tout à coup.

- Sans ma veste ? S’interrogea-t-il surprit par sa soudaine prise de parole et l’étrangeté de sa phrase.

 - Non. Je veux dire comme ça : aussi gentil. Ce n’est pas l’image que vous m’avez donné de vous depuis le début, pourtant ça vous va très bien…

Naruto regarda la jeune femme souriante à côté de lui avant de fuir son regard gêné par ces derniers mots.

- Je ne suis pas gentil… Je suis juste… un peu malade en ce moment. Expliqua-t-il. Ça ira mieux dans quelques semaines…

 - Malade ? S’interrogea-t-elle. Je ne savais pas que vous étiez malade ? Raison de plus pour vous couvrir alors. Il ne faudrait pas que ça empire. 

Elle vérifia aussitôt la chose en se penchant vers lui pour constater qu’il était bien couvert. Naruto soupira intérieurement. Elle n’avait pas compris la véritable signification de ses paroles et c’était tout à fait normal. La seule maladie qui le touchait était d’ordre sentimental et elle en était la cause.  Ce n’était que pour cette raison qu’il était différent, « gentil » comme elle venait de dire.

Prête à entamer une conversation avec lui pour faire passer le temps, Hinata reprit la parole en tentant d’aborder un sujet qui avait toutes les chances de l’énerver de nouveau.

- Est-ce que je peux vous demander ce qui s’est passé avec Sasuke tout à l’heure ? Osa-t-elle, curieuse.

- Non. Ça ne vous regarde pas. Lui répondit-il même si elle était involontairement concernée.

- c’est vrai, ça ne me regarde pas... confirma-t-elle acceptant sa réponse.  Je me disais juste que ça ne valait certainement pas la peine d’en arriver jusque-là.  

- Vous dites ça parce que vous ne savez pas. Ça en valait la peine. Je ne regrette pas ce que j’ai fait.

- C’est pourtant votre ami. Je le connais bien et …

- Je le connais mieux que vous ! La coupa-t-il en haussant le ton. Je n’ai pas besoin que vous me fassiez des éloges sur lui ou que vous preniez sa défense. Il a eu ce qu’il méritait. Vous auriez certainement préféré que ce soit lui qui me frappe, peut-être ?

- Non. Ni l’un ni l’autre. Je voulais juste dire que malgré ce que vous lui avait fait, il ne vous en veut pas. Quand vous êtes partis la seule chose qui le préoccupé c’était de vous savoir seul pour rentrer chez vous. Il s’inquiétait plus pour vous que pour son nez. C’est lui qui a demandé qu’on vous raccompagne. C’est grâce à lui que je suis là. Ou bien à cause de lui si vous préférez. En tout cas ça prouve que c’est un très bon ami.

Naruto resta silencieux. Maintenant qu’elle venait de lui dire ça, il avait du mal à comprendre le comportement de Sasuke.

- J’espère que vous règlerez le problème facilement. Ce serait dommage de mettre fin à votre amitié…

Hinata termina sa phrase en espérant que Naruto dise quelque chose mais celui-ci n’en fit rien. Il n’avait pas du tout envie de parler de Sasuke et encore moins qu’elle en parle elle.

- Ça me rappelle les disputes entre ma sœur et moi. Reprit-elle prête à faire un monologue pour combler le silence. Ça ne dure jamais bien longtemps. Une heure après on se reparle toujours comme s’il ne s’était rien passé.  Sauf pour le mariage… Ça a été un peu compliqué…

- Je suppose qu’elle doit se sentir mieux maintenant qu’elle sait la vérité ? Intervint-il plutôt ravi qu’elle ait décidé de changer de sujet.

- Oui tout est rentré dans l’ordre. J’aurais dû lui dire dès le début, cela m’aurait évité toutes ces engueulades… Je ne pensais pas qu’elle aurait autant de mal à me croire. Mais après tout c’est certainement normal. C’est ma sœur, elle me connait très bien.  A sa place j’aurais peut-être eu des doutes moi aussi… elle est même allé jusqu'à enquêter sur vous.

- Enquêter sur moi ? répéta Naruto. Pourquoi? Elle avait peur que je sois un psychopathe ?

- Non… elle voulait juste savoir qui était mon mari. 

- Et alors ?  Elle a appris quelque chose d’intéressant ?

Hinata ne répondit pas tout de suite. Elle repensa aux explications d’Hanabi lorsqu’elle lui avait avoué son enquête secrète au Seitai Mag. Conclusion : elle avait appris que tous ses collègues le détestaient parce qu’il était le fils du patron et surtout parce qu’il avait couché avec la quasi-totalité de ses collègues féminines.  Elle l’avait même qualifiée d’homme immonde.

- Rien que je ne savais pas déjà. Répondit sincèrement la jeune femme sans rajouter le moindre mot.

Même si son comportement avec les gens dans cette entreprise n’était pas exemplaire, en particulier avec les femmes, avait-il besoin d’entendre ça ? Elle n’avait pas vraiment envie d’être celle qui lui révélerait  ce que ses collègues pensaient de lui.

Pas vraiment satisfait par la réponse de la jeune femme, Naruto baissa la tête pour fixer le sol. Il connaissait très bien son degré de popularité au sein de cette entreprise mais il avait quand même été curieux de savoir. Si la petite sœur de sa femme était allée jusque là-bas pour en savoir plus sur lui, les employés avaient dû se faire une joie de le massacrer. Peu importe à quelle personne elle s’était adressée, mise à part Shikamaru, ils étaient tous susceptible de le décrire de la plus mauvaise des façons.  Même Michiru et Kaito, ses deux employés les plus proches, se seraient certainement fait ce plaisir-là.  Il était clair qu’Hinata en savait beaucoup sur ce sujet. Shikamaru avait dû lui en dire beaucoup et avec les informations que sa sœur avait récoltées, elle devait maintenant avoir une image de lui des plus négatives.  Finalement c’était peut-être une sage décision qu’elle n’en dise pas plus. Ça n’aurait pas été agréable d’entendre ça de sa bouche, surtout si elle n’était pas loin de penser la même chose.   

- Vous croyez que ça va bientôt s’arrêter ? Demanda tout à coup la jeune femme en parlant de la pluie. Je commence à fatiguer. Je vais finir par m’endormir…

Naruto tourna la tête vers la jeune femme. Les yeux fermés, elle venait d’appuyer sa tête sur la devanture du magasin.

- Faites-le. Lui conseilla-t-il. Ce n’est pas comme si on avait autre chose à faire.

- N’en profitez pas pour partir alors… s’exclama-t-elle en se permettant de poser sa tête lourde de fatigue contre l’épaule du jeune homme. Je détesterais me retrouver seule ici…

Surprit par l’initiative de la jeune femme, Naruto resta silencieux, figé par ce contact imprévu. Elle allait sérieusement dormir et en plus elle se permettait de l’utiliser comme un oreiller. Elle n’était pas gênée le moins du monde, contrairement à lui qui était soudainement mal à l’aise.

Le bruit de la pluie qui venait encore d’augmenter recouvrait le silence revenu entre eux. Alors que la jeune femme profitait de la présence de son mari pour se reposer, celui-ci ne semblait plus maitre de son corps. Il n’avait pas bougé depuis qu’elle s’était collée à lui de peur que le moindre geste ne la réveille. Il lui était difficile de ne pas apprécier ce moment et espérait secrètement qu’il dure un bon moment. Il était prêt à attendre des heures durant dans cette position s’il le fallait. Même la perspective des courbatures qu’il allait certainement avoir le lendemain ne lui faisait pas peur. Il ne gâcherait pas cette chance pour si peu. 

Osant à peine tourner la tête vers elle, il passa quelques minutes à l’admirer. Même si dans sa position il n’arrivait seulement qu’a voir une partie de son visage, c’était suffisant pour le satisfaire.  En tous cas c’était la seule chose qu’il avait le droit de faire à cette femme. La regarder sans la toucher. C’était très rare pour lui d’être aussi passif en présence d’une femme. Mais il avait perdu sa chance, elle était déjà prise. Son mauvais caractère l’avait mené à cette situation. Et celui qui avait gagné la possibilité de partager réellement sa vie, n’était pas aussi sérieux qu’il le laissait croire. Comment Sasuke pouvait-il s’amuser avec elle de la sorte ? Elle n’était pourtant pas de celle qui méritait ça. Si Sasuke agissait ainsi avec Hinata c’est qu’il ne devait pas tenir à elle. Pas autant que lui en tout cas. Si les rôles avaient été inversé, lui aurait pris soin d’elle comme il se doit. Rien ni personne n’aurait plus compté qu’elle dans sa vie. Elle aurait été plus que respecté.

En réfléchissant bien, rien n’était vraiment perdu. Naruto avait toujours la possibilité de faire pencher la balance vers lui. S’il décidait maintenant de ravaler sa fierté, d’assumer ses sentiments et de prendre son courage à deux mains, il avait toutes ses chances de gagner le cœur de cette femme. Personne ne pouvait lui résister, même pas elle. Mais ce comportement n’était pas dans ses habitudes. On ne pique jamais la copine d’un ami. Pourtant en révélant la probable infidélité de Sasuke, il était pratiquement sûr de briser leur couple et par la même occasion lui laisser le champ libre pour mener à bien son histoire.  Dans ce cas,  devait-il prévenir la jeune femme ou continuer à ignorer les choses ? Devait-il penser à lui ou au possible bonheur entre son ami et elle ?

Bercé par la pluie, le jeune homme s’octroya aussi le droit de fermer les yeux. Appuyé sur la porte du magasin, il se reposait en tentant d’oublier toutes ses interrogations. Les minutes passèrent et peut-être même les heures avant qu’il ne décide de les rouvrir. Il ne savait pas vraiment s’il avait dormi ni combien de temps était passé depuis qu’ils étaient arrivés là, mais il constatait enfin que la pluie avait cessé. Il était enfin temps qu’ils reprennent leur route pour rentrer à l’appartement.

- Hé ! Debout ! S’exclama-t-il en secouant légèrement la jeune femme toujours collée à lui.

Celle-ci ouvrit aussitôt les yeux. Assise, elle se réveillait difficilement tandis que Naruto commençait déjà à se relever. 

-On y va... reprit-il en grimaçant à la douleur que ses jambes, trop longtemps restée dans la même position lui faisait subir. Faut se dépêcher avant que ça recommence. 

Il massa discrètement son dos endoloris en luttant pour ne pas montrer son mal à la jeune femme. Comme prévu, il assumait ses courbatures sans se plaindre.

- Votre veste ! Entendit-il derrière lui. 

- Gardez là… répondit-il à la jeune femme qui lui tendait le vêtement.

- Non, je… commença-t-elle avant d’être coupée.

- C’est un ordre ! S’exclama-t-il avant de commencer à partir. Dépêchez-vous. J’ai envie de rentrer.

Il n’était pas étonné qu’elle refuse de garder sa veste. Cela commençait à être une habitude avec elle. Et lui de son côté, n’était pas d’avis de la récupérer. L’air était encore frais, il était donc préférable qu’elle la garder jusqu’au bout. Dans ses conditions et prévoyant une dispute, il avait décidait de couper court à la discussion. Quitte à passer pour un méchant en laissant son éternel mauvais caractère prendre le dessus, il leur évitait de vivre la même scène que précédemment. Heureusement pour lui, Hinata ne sembla pas du tout affectée par ses paroles. Elle parcourut les quelques mètres qui les séparaient déjà en courant et s’arrêta à sa hauteur.

- Moi aussi j’ai envie de rentrer ! S’exclama-t-elle avant d’enfiler la veste du jeune homme. Elle prit le temps de monter la fermeture éclair et reprit pour conclure.  Merci…

Elle lutta pour ne rien ajouter et accepta la galanterie du jeune homme sans le contredire. Elle avait compris qu’il voulait être gentil et préférait donc le laisser tranquille en agissant comme il le voulait. Même si elle se trouvait totalement égoïste de lui prendre sa veste, elle n’avait pas le choix. Elle était certaine qu’il devait avoir froid, comme elle, mais il insistait quand même pour qu’elle la garde. Même s’il ne la supportait pas beaucoup comme il semblait lui montrer la plupart du temps il était quand même prévenant envers elle. Il pensait à son bien à elle avant le sien. C’était un geste extrêmement gentil de sa part. 

Le temps n’était plus aussi couvert qu’auparavant. Les quelques étoiles visibles dans le ciel le prouvait. Il en était fini de la pluie. L’orage était bel et bien passé. Le couple continua à marcher en silence empruntant le chemin que Naruto avait décidé de prendre pour rentrer. Même si elle était plutôt fatiguée, Hinata appréciait cette promenade qui lui permettait de visiter ce coin-là de la ville. Ils avaient croisé un temple ou deux dont elle ignorait l’existence et longeaient maintenant une rivière qu’elle n’avait à son souvenir jamais vue auparavant. La lune était de retour, preuve que le mauvais temps était derrière eux maintenant. Elle éclairait leur chemin et embellissait la rivière en réfléchissant à la surface de l’eau. S’arrêtant de temps en temps pour admirer une petite grenouille aussitôt disparue dans l’eau ou un mouvement suspect dans un buisson, Hinata se trouva bien vite à marcher derrière le jeune homme. Celui-ci avait ralenti son allure comprenant l’intérêt qu’elle avait pour le paysage. Elle ne s’arrêtait pas bien longtemps et reprenait aussitôt son chemin en le rattrapant à chaque fois. Gardant quand même un œil sur elle, il veillait à ne pas la laisser derrière. Cette surveillance prouva son utilité, puisque très intéressée par une nouvelle découverte, elle en oublia le jeune homme qui faillit continuer son chemin sans elle. Il constata bien vite sa disparition et la trouva accroupit près d’un buisson.  

- Qu’est-ce que vous faites ?  La questionna-t-il en approchant vers elle.

- C’est une luciole ! lui répondit-elle. Regardez…

  Arrivé à côté d’elle, Naruto se pencha pour constater ces dires.

- Oh non ! Elle a disparu. S’exclama Hinata tout à coup. Vous avez vu ? Elle était là.

- Je l’ai vu. Lui répondit celui-ci en se redressant.  Pourquoi vous êtes si excitée ? Vous en avez jamais vu ?

- Jamais… Lui répondit-elle d’un air triste tout en se levant à son tour. C’était la première fois.

- Estimez-vous heureuse d’avoir vu celle-ci. C’est rare d’en voir par ici… lui expliqua-t-il avant de se remettre en route.

Hinata le suivit aussitôt. Elle arriva à sa hauteur et reprit pour nourrir sa curiosité.

- Et vous ? Vous en aviez déjà vu ?

- Oui. Tous les étés…

- Vous avez de la chance… l’envie-t-elle.

- Il suffit de savoir où les trouver. Expliqua Naruto. Les lucioles n’aiment pas les zones habitées et les éclairages artificiels, c’est pour ça qu’on n’a aucune chance d’en voir en ville.

- Vous avez l’air d’en savoir beaucoup sur le sujet… remarqua Hinata.

- Et alors ? Vous trouvez ça ridicule ? S’irrita-t-il prenant mal les paroles de la jeune femme.

Celle-ci le rassura aussitôt.

- Non, pas du tout. J’aurais voulu moi aussi en savoir autant que vous. Je vous envie… J’espère qu’un jour je pourrai en voir plus que ça. 

Retrouvant son calme, Naruto regretta d’avoir pris la mouche. Il assumait sa connaissance sur ce sujet-là mais il avait durant quelques secondes eu peur qu’elle le trouve ridicule. Il jeta un coup d’œil vers la jeune femme qui, comme elle venait de lui faire comprendre, était plutôt dégoutée de ne pas avoir pu admirer cette bestiole plus longtemps. Mais lui, avait une solution pour remédier à ça. S’il ne se trompait pas, il avait le pouvoir de lui redonner le sourire.

- Je connais un endroit où il y en a... lui dit-il tout à coup. Je vous montrerai…

Son annonce eut l’effet escompté. Surprise la jeune femme le regardait avec un grand sourire.

- Vraiment ? S’exclama-t-elle.

- Oui. Vraiment...

- Ce serait super ! Merci...

 

Ce rendez-vous pratiquement fixé n’était pas du tout prévu. Le jeune homme s’était exprimé sans réfléchir et maintenant que le silence était de nouveau revenu entre eux, il se rendit compte de sa bêtise. S’il préférait continuer à ignorer son cœur cette sortie avec elle était une très mauvaise idée. Mais dans le cas contraire s’il décidait de mettre des bâtons dans les roues de Sasuke c’était un bon début. Que devait-il faire ? Mais surtout, que voulait-il vraiment ?

Il était quatre heures du matin lorsqu’ils arrivèrent enfin à l’appartement. Tobi les accueillit avec joie. Il eut la chance de recevoir quelques caresses avant de voir ses deux maitres disparaitre l’un et l’autre dans leur chambre.  Assis dans le couloir le chien avait affaire à un véritable dilemme. Avec qui allait-il dormir ? Qui choisir? Son maitre le croisa pour entrer dans la salle de bain. Bloqué entre les deux portes, Tobi trouva finalement sa réponse lorsque Naruto le caressa avant de repartir dans sa chambre. Il le suivit et passa le reste de la nuit avec lui. Même si c’était incontestable que Naruto était celui qu’il affectionnait le plus, c’était quand même compliqué d’avoir une maitresse en plus. 

En rentrant aussi tard, la journée du samedi fut bien entamée lorsque chacun d’eux se réveilla. Hinata se leva vers midi et demi. Elle mangea un morceau et sortit avec Tobi qui attendait gentiment dans le salon que quelqu’un daigne penser à lui. Elle n’avait pas l’intention d’aller travailler ce samedi-là, c’est sa sœur qui la rejoignit pour passer l’après-midi avec elle. Entre shopping et promenade amusante dans les parcs avec Tobi, elles trouvèrent de quoi s’occuper. Quant à Naruto, qui vraisemblablement était un gros dormeur, il sortit enfin de sa chambre après trois heures de l’après-midi. Après plusieurs appels de Kiba il accepta de finir sa journée à la salle de sport. D’après lui, ils allaient tous s’y rendre dans l’heure qui suivait. Même s’il n’avait pas vraiment envie de sortir ce jour-là et encore moins de voir Sasuke, il n’avait pas pu lui dire non bien longtemps. Kiba s’était montré très insistant.

Il arriva en même temps que Choji qu’il trouva dans les vestiaires en train de se préparer, tandis que Kiba et Sasuke était déjà en salle de musculation. Ils avaient tous plus ou moins les traits tirés par la fatigue. Résultat de la soirée de la veille. Naruto salua à peine Sasuke qui pour une fois comprenait parfaitement la tension évidente entre eux. Ils parlèrent rapidement de l’anniversaire sans poser la moindre question sur la dispute. Il y avait dû avoir concertation entre eux parce que c’était quand même étrange que Kiba et Choji ne s’y intéresse pas. Ils craignaient certainement un autre conflit s’ils remettaient le sujet sur la table. Ou alors, et c’était certainement plus probable, Sasuke leur avait raconté.

Malgré ce petit épisode Kiba avait passé une bonne soirée et c’était l’essentiel. Finalement Naruto n’avait pas tout gâché et il était ravi de l’apprendre. Ils se dépensèrent chacun autant que d’habitude. Cela faisait du bien d’éliminer l’excès de la veille surtout pour Naruto. Ils attendirent que Choji atteigne un nouvel échelon dans ses performances pour enfin être satisfait de leur travail du jour et rejoindre les vestiaires. C’est à ce moment-là, que Sasuke décida de renouer le contact avec son ami. Déjà partis aux douches, les deux autres l’avaient laissé tranquille pour qu’il puisse régler son problème avec lui. La tête dans son casier Naruto ne remarqua rien de leur petit manège. Il prit ses affaires et ferma la porte avant de se retrouver nez à nez avec Sasuke.

- Tiens, c’est la veste d’Hinata. S’exclama aussitôt Sasuke en lui tendant le vêtement. Elle l’a oubliée hier. Tu lui rendras…

- Non. Lui répondit méchamment Naruto. T’as qu’à le faire toi !

- Je ne peux pas. Je ne la vois plus maintenant. Du coup tu es le mieux placé pour le faire…

Il l’obligea à prendre la veste en la posant sur les affaires qu’il portait déjà en main.  Naruto resta silencieux même s’il brulait d’envie de poser des questions. Celui-ci reprit la parole, prêt à tout lui expliquer. 

- Je t’ai menti hier soir. Je ne suis pas avec elle. Elle m’a jeté y’à quelques jours. Et en fin de compte on n’a jamais vraiment été ensemble.

- Quoi ? Laissa échapper Naruto très surpris.

- On est juste ami. Elle n’a pas voulu de moi.

- T’as jamais été avec elle ? répéta Naruto abasourdi par la nouvelle. Alors pourquoi t’as dit toutes ses conneries hier ? 

- A cause de toi. Répondit Sasuke. Tu étais encore de mauvaise humeur alors ça m’a donné envie de te faire chier. Tu me connais. Tu sais que ce n’est pas mon genre de parler comme ça. Je sais que je suis allé un peu loin et je le regrette. Mais au moins maintenant je sais que tu m’as mentis toi aussi. J’ai compris que tu me faisais la gueule à cause de ça. Pourquoi tu ne me l’a pas dit ? Je t’ai posé la question plusieurs fois et tu m’as toujours dit que tu t’en foutais. Pourtant ce n’est pas vrai. Depuis le début ça te faisait chier. J’ai bien vu que tu étais constamment sur les nerfs quand tu me parlais. Tu aurais dû me le dire,  je ne serais pas allé aussi loin. Je ne veux pas qu’on se prenne la tête à cause d’une femme. Même si elle en vaut la peine… Je vous laisse tranquille maintenant. Je ne la verrai plus… 

Sasuke termina sa tirade laissant à Naruto le loisir de répondre à son tour. Mais celui-ci resta silencieux face à cette annonce qu’il n’avait jamais imaginé entendre. C’était tellement soudain qu’il avait même du mal à y croire. Sasuke venait de lui apprendre que depuis le début il s’était trompé. Même si lui et Hinata s’était souvent retrouvé à sortir ensemble, ils n’avaient jamais été en couple. Naruto s’était trompé sur toute la ligne.

 - Je ne sais pas pourquoi avec moi ça n’a pas marché. Mais finalement elle a eu raison. Elle sera mieux avec toi. Tente ta chance. Tu as toujours eu plus de succès que moi… 

La porte du vestiaire s’ouvrit à ce moment-là laissant apparaitre des sportifs.

- On devrait aller prendre notre douche avant qu’on nous passe devant… fit remarquer Sasuke.

Il partit aussitôt vers l’une d’elle prêt à se décrasser, suivit de près par son ami toujours aussi troublé. Naruto passa un bon quart d’heure sous l’eau chaude. Il passait et repassait dans sa tête les paroles de son ami. Cette information qui ne cessait de l’étonner. Puisqu’ils avaient tous les deux passés beaucoup de temps ensemble, tout portait à croire qu’ils étaient bel et bien en couple. Pourtant ça n’avait jamais été le cas. C’était plutôt bizarre d’apprendre qu’elle n’avait finalement pas voulu de Sasuke. Elle qui semblait l’apprécier. Pourquoi l’avait-elle repousser? Sasuke ne semblait pas avoir la réponse à cette question. Pourtant elle avait forcément dû lui donner une raison. Est-ce qu’il ne lui plaisait pas ? Est ce qu’il manquait d’intelligence ?  Il était curieux de savoir.

 Il fut décidé qu’après le repas, chacun se retrouverait chez Sasuke pour passer la soirée. Celui-ci s’était pour une fois porté volontaire pour accueillir tout le monde. Il voulait se faire pardonner son comportement quelque peu odieux qui avait failli gâcher la fête à Kiba. Sasuke proposa également à Naruto un restaurant tandis que Choji et Kiba avaient chacun déjà prévu un diner. Comme au bon vieux temps, ils se retrouvèrent tous les deux au restaurant de ramen.  Désireux de continuer la conversation sur le même sujet, Sasuke ne perdit pas de temps.

- Alors, tu vas faire quoi avec elle ?

- Rien… Répondit l’intéressé sachant pertinemment de qui il parlait.

- Comment ça, rien ? S’étonna Sasuke. Je te rappelle qu’il te reste peu de temps avant qu’elle s’en aille.

- Je n’ai jamais dit que j’allais faire quoi que ce soit. Continua Naruto.

- Pourquoi? Ne me fait pas croire que je me suis trompé. Ça ne marchera pas de toute façon.

Sasuke n’eut droit à aucune réponse. Naruto se contenta de fixer la table sans démentir ni confirmer ses dires. C’était inutile qu’il le fasse. Il était clair qu’il avait raison. Le comportement de Naruto depuis quelques mois et celui d’en ce moment même, en témoignait. 

- Il faut que tu tentes quelques choses. Continua Sasuke espérant le faire parler. Même si elle te jette toi aussi, t’auras quand même essayé.

- C’n’est pas facile… avoua-t-il enfin.

Naruto laissa sa phrase en suspens, coupé par l’arrivé du serveur portant leur bol de ramen. Il reprit aussitôt lorsque celui-ci repartit. 

- C’est différent avec elle. Je ne peux pas agir comme avec n’importe qui... je n’y arrive pas... En plus je ne sais même pas ce qu’elle pense de moi.

- Ce qu’elle pense de toi ? Répéta Sasuke. Tu rigoles ? Tu sais très bien ce qu’elles pensent toutes de toi.

- Pas elle…

- C’est ça qui t’inquiètes ? Ouah ! C’est bien la première fois que je te vois aussi peu confiant.  Qu’est-ce qu’il t’arrive ?

- Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Répéta Naruto. Que des merdes depuis qu’elle est là. Et au lieu de la détester, je la regarde comme un ado amoureux.

- Amoureux ? Tu veux dire que… t’es amoureux d’elle ?

Naruto ne répondit pas. Il reporta son attention sur son ramen bien chaud avant d’enfourner une première bouchée pour éviter de répondre à la question. Sasuke regarda son ami en affichant un grand sourire. Il n’avait pas besoin de réponse, c’était évident.

- Pourquoi tu ne me l’as pas dit avant ? Lui demanda-t-il.  Tu te rends compte si finalement ça avait marché. Qu’est-ce que tu aurais fait ?

Il n’attendit aucune réponse et reprit en apportant son explication.

- Tu nous aurais regardés en pleurant et moi finalement j’aurais été un gros con. Je comprends ton comportement maintenant. Termina-t-il avant d’attraper ses baguettes pour les plonger dans son bol.

Un petit silence entoura les deux jeunes hommes occupés à déguster leur plat. Cela aurait pu être l’occasion de changer de sujet mais Naruto profita de ce moment pour questionner à son tour son ami.

- Pourquoi ça n’a pas marché alors? Lui demanda-t-il. Elle t’a donné une raison ?

- Non. Aucune raison… Lui répondit Sasuke la bouche pleine. Il avala et continua. Elle préfère qu’on reste ami, c’est tout… Je n’ai pas demandé plus d’explication. C’était un peu gênant et ça ne servait à rien d’insister.  Et peut-être quand même temps je n’avais pas envie de le savoir. Je croyais que j’étais irrésistible et pourtant y’en a une qui n’a pas succombée. C’est traumatisant quand même… J’aurai aimé te dire qu’il pourrait t’arriver la même chose, mais je n’en suis pas si sûr. Elle parlait beaucoup de toi. Depuis le début et même ces temps-ci. Alors ne t’inquiètes pas, elle ne te déteste pas. C’est une certitude... Après c’est à toi de faire le reste.

Sasuke n’en revenait pas. Naruto avait enfin un attachement sérieux pour une femme. Et cette femme n’était autre que celle avec qui il était marié.  Celle qu’il disait détester et  que Sasuke avait décidé de séduire. Cet idiot n’avait pas jugé bon de lui dire la vérité sur ses sentiments et lui, avait failli avoir une relation avec elle. Hinata l’avait rejetée et il était maintenant plus que ravi que ce soit le cas. C’était une bonne nouvelle que son ami soit enfin amoureux. Il avait l’âge maintenant de se caser définitivement et Hinata était très bien pour lui. Puisqu’il était à présent hors-jeu, Naruto avait tout le loisir de courtiser la belle. D’ailleurs Sasuke était prêt à parier que son ami allait réussir là où lui avait échoué. Hinata parlait tellement de lui qu’il en avait été plusieurs fois jaloux. Du coup il était pratiquement sûr qu’elle l’appréciait autant que les autres femmes.

Naruto semblait tout à coup de meilleur humeur et ça faisait plaisir de le voir comme ça. Grâce à cette mise au point, ils avaient enfin retrouvé leur complicité d’antan. Ce changement fut ressenti durant la soirée entière.  Cela faisait bien longtemps qu’ils n’avaient pas été aussi bien tous les quatre.

 

La semaine suivante passa plutôt vite. Une nouvelle routine s’était installée entre le couple marié.  Ils ne se voyaient toujours pas de la journée mais après le travail et le sport, ils se retrouvaient tous les soirs pour diner ensemble. Naruto avait pris les automatismes d’un véritable homme marié. Il travaillait du matin au soir et rentrait mettre les pieds sous la table pour le diner.  S’en vraiment s’en rendre compte, Hinata aussi tenait bien son rôle. Elle s’occupait du chien la journée et le soir c’était au tour de son mari en préparant le diner pour lui. À la seule exception près qu’elle ne faisait pas le ménage, Hinata était  une parfaite épouse. Leur rare moment ensemble ne s’arrêtait pas là puisque la séance télé du soir en faisait toujours partie. Naruto n’hésitait pas à demander l’avis de la jeune femme afin de choisir le programme ensemble. Elle prenait l’initiative de choisir un film elle-même et un autre soir elle suivait un match de foot avec lui. En prenait en compte la présence de sa femme, Naruto avait instauré un partage équitable entre eux. Ce détail respectueux combla la jeune femme qui appréciait de plus en plus les changements chez son mari.

Cette semaine-là, en plus du nombreux travail qu’il effectuait pour sa rubrique, Naruto passa de long moment à réfléchir et prit finalement deux décisions importantes pour son avenir.  La première concernait Hinata et c’était certainement la plus difficile. Il allait suivre les conseils de Sasuke qui lui disait de ne  pas la laisser partir sans avoir essayé. De tenter sa chance. Le weekend arrivant, il ne lui restait que deux semaines pour espérer faire évoluer leur relation. Il avait donc l’intention de mettre toutes les chances de son côté pour passer plus de temps avec elle. Pour se faire,  il allait commencer par lui faire découvrir l’endroit où les lucioles s’étaient toujours montrées en sa présence. Cette bonne occasion, comme il lui avait promis, lui permettait une première sortie à deux. Et c’était un très bon début. 

Sa deuxième décision concernait son avenir au magazine. Le futur poste qu’il avait tant voulu. C’est en bouclant un article après trois jours de travail intensif qu’il arrêta enfin son choix. Validant les écrits de ses rédacteurs sur la couverture de deux autres sujets, Naruto se rendit compte de ce qu’il voulait vraiment. Dans cette rubrique, tout allait très bien en ce moment. Il ne manquait pas d’idée et de travail. Sa relation avec ses rédacteurs était de plus en plus facile. Et même si le café que sa secrétaire lui déposait tous les matins avait toujours le même gout infect qu’au début, il n’avait plus aucun problème avec ça. La pauvre Michiru n’y était pour rien et il s’en rendait bien compte maintenant. Sa mauvaise foi et son caractère de cochon l’avaient certainement rendu détestable pour son équipe, pourtant ils avaient toujours fait leur travail. Et grâce à eux il avait réussi à remonter la barre pour prouver qu’il était bien fait pour ça. Pour montrer à tous ceux qui en avaient douté, que son poste était bien mérité.  Pourquoi vouloir changer une équipe qui gagne ?

Il avait contacté sa mère pour l’en informer et celle-ci était venue jusqu'à son bureau pour entendre sa réponse et noter ses nouvelles idées. Kushina avait tout imaginé avant d’arriver devant son fils, mais ce qu’il s’apprêtait à lui dire était loin de ses pensées. Il refusa tout changement sans fournir la moindre explication. Mais la directrice qui était plus qu’étonnée par sa réponse se montra très insistante et obtint une raison satisfaisante. Il avait avoué du bout des lèvres qu’il appréciait sa rubrique, ses employés et qu’il ne voulait pas en changer. Il refusait d’abandonner « la cuisine » qu’il ne trouvait plus aussi ringard qu’avant et émit le souhait de la faire plus évoluer. Kushina n’en croyait pas ses oreilles mais prit la nouvelle avec une certaine joie. Le magazine n’allait pas voir ses pages augmenter avec une nouvelle rubrique mais ce n’était pas grave. Son fils semblait avoir trouvé sa place et peu importe s’il se passionnait pour le thé, le riz et le vin. S’il était bien là où il se trouvait, elle en était plus qu’heureuse.

Elle quitta le bureau de son fils et croisa Michiru qui affichait le même sourire qu’elle. Il était évident que celle-ci avait entendu leur conversation. Naruto ne faisait pas erreur en restant à ce poste. Michiru et Kaito, ses principaux employés étaient les plus à même à travailler avec lui. Volontaire et parfaitement sérieux, il ne pouvait pas trouver mieux pour l’entourer. Après tant d’années à chercher sa voie, il avait enfin mis la main dessus. S’il gardait le même cap, il était définitivement sur le bon chemin pour obtenir un jour les clefs de l’entreprise. 

Michiru regarda la directrice sortir et s’empressa de sauter sur son téléphone. Elle devait appeler Kaito et les autres pour les informer de la nouvelle. Kushina ne s’était pas trompée, elle avait bel et bien entendu quelques bribes de leur conversation et il était certain qu’elle avait apprécié. Parfaitement au courant de la possibilité que son patron les quitte, la jeune secrétaire avait craint que ce ne soit vraiment le cas et ses collègues n’étaient pas loin de penser la même chose. Mais ce qu’il venait de dire l’avait rassurée pour la suite.  Il ne voulait céder sa place à personne et le meilleur dans tout ça, c’est qu’il ne voulait pas changer d’employé. Cet homme n’avait jamais été aussi gentil avec eux. Depuis quelques temps il ne cessait de l’étonner. Quelque chose avait changé dans sa vie et cette histoire de faux mariage n’y était certainement pas pour rien. La présence de cette nouvelle femme dans sa vie lui faisait le plus grand bien. 

La question de son avenir dans l’entreprise enfin réglée, Naruto se consacra à un autre de ses objectifs. Il prépara la sortie avec Hinata sans même prévenir la concernée à l’avance. C’était un samedi sans soirée entre potes. Un soir où Choji profitait de sa femme et où les trois autres partaient draguer en solo. Le soir que Naruto avait choisi pour faire plaisir à la jeune femme. Elle ne voyait plus Sasuke, alors il y avait peu de chance qu’il ne la trouve pas à l’appartement. Il lui suffisait de venir la chercher et le tour était joué. Pour se rendre dans cet endroit il devait obligatoirement quitter la ville pour s’en éloigner un peu. Au lieu de prendre sa voiture, Naruto opta pour un voyage en pleine nuit en moto. Un coup de fil à un ami pour emprunter son bolide et il était paré pour l’aventure. Si tout se passait bien, Hinata était obligé d’apprécier ce moment.

L’heure du repas était déjà passée mais il n’était toujours pas rentré. Naruto perdit du temps au travail et encore plus lorsqu’il alla chercher la moto. Cela commençait mal au niveau du timing. Mais ce n’était pas grave si pour une fois il ratait le repas. Ce n’était qu’un détail. Il arriva à l’appartement bien après 21h. Rien ne pressait réellement. Plus il faisait nuit, plus ils avaient des chances de voir ces petites bestioles.  Il fut accueilli par Tobi, toujours à son poste et heureux de le voir. Légèrement stressé par ce qu’il s’apprêtait à faire, Naruto put souffler quelques secondes en ne trouvant pas trace de la jeune femme à l’entrée. En temps normal, ce n’était pas du tout sorcier d’inviter une femme à sortir mais là avec elle il était presque en panique. Comment l’aborder pour lui dire ? Il avait beau y avoir pensé toute la journée, rien n’y faisait. Il n’avait jamais pu trouver la bonne phrase. Et là, à quelques minutes du premier contact avec elle, il ne savait toujours pas comment s’y prendre. L’aimable accueil de son chien, avare de caresse, lui permit de se décontracter avant que la jeune femme ne vienne lui rappeler son objectif. Probablement attirée par les bruits de joie de Tobi, Hinata pointa le bout de son nez.   

- Bonsoir ! S’exclama-t-elle.

Occupé par le chien, Naruto ne la vit pas arriver et sursauta lorsqu’il entendit sa voix. Il leva la tête vers elle et se rendit compte tout à coup qu’il n’avait pas pensé à un détail capable de compromettre ses plans.

- Vous êtes en pyjama ! Lâcha-t-il au lieu de la saluer à son tour.

- Oui… confirma-t-elle sans comprendre pourquoi il lui faisait cette remarque.

 Elle jeta un coup d’œil à sa tenue pensant peut-être trouver la réponse. Peut-être y avait-il quelque chose sur elle qui n’allait pas ? Au lieu d’enchainer, le jeune homme resta silencieux. Ce détail l’avait refroidi sur place. C’était plutôt important et il n’y avait même pas songé.

- Je vous ai laissé votre assiette sur la table… Expliqua Hinata profitant de ce silence… Si vous n’avez pas mangé…

- Non… euh… oui, je n’ai pas mangé… s’emmêla le jeune homme. Mais je n’ai pas l’intention de le faire…

- Ah bon? Vous n’avez pas faim ? 

- Je vais voir les lucioles... lui répondit-il avant d’ajouter... Avec vous…

- Quoi ? S’exclama Hinata surprise.

- Je suis venu vous chercher pour vous emmener voir les lucioles. Maintenant… reprit-il un peu mieux mais utilisant un ton pas très aimable. Il ajouta pour adoucir le tout. Si ça vous intéresse toujours… ?

- Oui, bien sûr! S’empressa-t-elle de répondre. Je vais me changer tout de suite !

La jeune femme disparue vers sa chambre en courant tandis que son mari, resté sur place, se traitait de tous les noms. Fallait vraiment être nul pour rater sa demande à ce point-là. Il n’avait pas réussi à s’exprimer normalement, balbutiant la plupart du temps en cherchant ses mots. Quel honte. Il venait de se ridiculiser. Comment pouvait-il être gêné pour si peu ? Fort heureusement, elle était et resterait le seul témoin de ce trouble qui ne lui ressemblait pas. Mais malgré cela, il avait quand même réussi à lui faire comprendre et il s’apprêtait maintenant à sortir avec elle.

Hinata ne mit pas longtemps pour se préparer. Elle suivit son mari en bas de l’immeuble pour découvrir avec étonnement le moyen de transport qu’il avait choisi. Agréablement surprise par cet engin, elle se garda de faire la moindre remarque et écouta avec attention les recommandations de celui qui allait conduire. C’était la première fois qu’elle allait monter sur une moto, il était donc essentielle pour elle de savoir comment se comporter dessus. Naruto lui enfila son casque et s’installa sur le bolide parait à la faire monter. Sur ses indications elle prit appui sur le cale pied prévu à cet effet et enfourcha la machine en s’aidant de l’épaule du jeune homme. Tout en souplesse et faisant preuve d’une certaine délicatesse, elle prit place derrière le jeune homme. Celui-ci attendit qu’elle soit accrochée à lui pour être enfin prêt à mettre les gaz. Une dernière vérification auprès d’elle et le départ fut enfin donné. 

Ils quittèrent la ville et empruntèrent des chemins éloignés dépourvu de la moindre habitation. Les routes étaient de moins en moins sécurisées manquant quelques fois d’éclairage. De plus en plus dans le noir, la moto emprunta un chemin plus étroit complètement plongé dans la pénombre. Accompagné par  les phares de la moto pour seule source de lumière, Naruto suivit son instinct et surtout ses souvenirs pour les amener à bon port. Il arrêta enfin le bolide et invita la jeune femme à descendre. Dans le noir le plus complet, une fois les lumières de la moto éteinte, Hinata se retrouva une longue minute sans le moindre repère. Même la lune, absente ce soir là, ne pouvait l’aider. Perdue dans l’inconnu elle ne bougea pas d’un pouce attendant que ses yeux puissent s’accoutumer et que le jeune homme réapparaisse à côté d’elle. Cette ambiance pleine de bruit nocturne digne de film d’épouvante n’était pas faite pour la rassurer mais au moins elle était sûre que son accompagnateur était toujours là, comme en témoignait les bruits qu’il continuait à faire. Celui-ci alluma finalement une lampe de poche qui éclaira un minimum autour d’eux et s’empressa aussitôt de s’informer sur le bien être de sa femme. Celle-ci répondit positivement. Elle allait très bien et c’était vrai malgré l’environnement inquiétant autour d’elle.

- Il va falloir marcher un peu maintenant. Expliqua le jeune homme. On va dans la forêt là-bas. Suivez-moi et ne vous éloignez pas.

Celui-ci partit aussitôt sur sa droite éclairant le chemin de sa lampe. Hinata le suivit sans perdre de temps en commençant légèrement à paniquer. Si elle avait le malheur de trainer ne serait-ce qu’un peu et d’augmenter la distance entre eux, elle allait forcément se perdre.

- Faite attention où vous mettez les pieds. Continua-t-il.

- Attendez ! S’écria-t-elle derrière lui en attrapant un coin du bas de la veste du jeune homme.

Faisant preuve d’une obéissance sans faille, celui-ci s’arrêta aussitôt, sentant la légère pression sur son vêtement. Cet arrêt aussi sec prit la jeune femme par surprise, qui bien placé derrière lui, le heurta de plein fouet.  

 - Vous n’auriez pas une deuxième lampe pour moi par hasard ? Lui demanda-t-elle se massant légèrement le nez. Je me sentirais rassurée si j’en avais une…

- Non. Si c’était le cas je vous l’aurais déjà donné. Répondit Naruto. Si vous restez bien près de moi, tout se passera bien.

- Oui bien sûr. Tout ira bien… mais il fait noir et… ça fait un peu peur.  Est-ce que je peux au moins continuer à vous tenir, s’il vous plait ?

Elle accompagna sa question par un geste et secoua sa main tenant le vêtement pour qu’il comprenne bien où elle voulait en venir. Le jeune homme se rendit compte qu’il n’avait pas pensé à cela. Elle avait peur dans cette obscurité contrairement à lui qui connaissait le chemin, munit de sa lampe de poche. C’était pourtant simple de la rassurer et il aurait pu le faire depuis le début. Il dirigea son faisceau de lumière vers la jeune femme et attrapa sa main déjà  accrochée à lui.  Hinata se laissa faire et accepta avec joie la main chaude de son mari au creux de la sienne.

- Vous vous sentez mieux comme ça? Lui demanda-t-il.

- Oui, merci…

Ce contact eut aussitôt l’effet escompté. Même si elle n’avait pas plus de lumière, la possibilité d’être séparée de lui s’envola de son esprit. Ainsi, attachée à lui, elle n’avait plus de raison de le perdre. Tant que cette main forte et rassurante gardait cette emprise sur la sienne tout irait bien. Elle pouvait maintenant le suivre un peu plus sereinement. L’entrée dans cette forêt et les bruits inquiétant qui y régnaient lui confirmèrent qu’elle avait eu raison de faire la froussarde. C’était certainement une forêt magnifique en plein jour, mais là dans la pénombre de la nuit cela n’avait rien d’accueillant. Naruto ne semblait pas être perturbé par cette atmosphère sortie d’un film d’horreur. Il marchait droit devant lui, de façon déterminée, preuve qu’il connaissait bien le chemin.  Après quelques minutes de marche, à slalomer parmi la multitude d’arbres qui les entouraient, les premières lucioles firent leur apparition.

- Il y en a déjà quelques-unes ici ! S’exclama soudainement Naruto en les apercevant. Regardez…

Hinata mis quelques secondes avant de mettre enfin les yeux sur l’une d’elles. Quelques petits points verts virevoltaient parmi les arbres un peu plus loin devant eux. Elles n’étaient pas plus d’une dizaine, mais plus ils avançaient plus leur nombres augmentait. La forêt ainsi habitée, parsemée par ces points lumineux était magnifique mais  le clou du spectacle se trouvait à quelques pas. Le chemin que semblait prendre à la perfection Naruto les fit déboucher sur une petite clairière.

- Elles sont là. S’exclama le jeune homme.

Hinata découvrit un espace où la verdure était maitresse des lieux. Complètement dépourvu d’arbres, ce coin dégagé inondés par les rayons de soleil en journée regorgeait d’herbes en tous genre.  Mais ce qui était le plus merveilleux en cette nuit restait les milliers de petit point vert recouvrant les herbes hautes.  Resté à l’entrée de la clairière, le couple marié contemplait le spectacle qui se jouait devant leurs yeux. Un parterre de luciole colorait le bas du  tableau d’un vers lumineux. Tandis qu’au-dessus virevoltait une multitude d’entre elles, clignotante de temps à autre.

L’émerveillement du lieu se lisait sur le visage de la jeune femme qui, c’est vrai, ne s’attendait pas à voir un tel spectacle. Pour son mari, fin connaisseur des lieux et habitué à cette féerie, c’était plutôt la réaction de la jeune femme qui l’intéressait. Le pétillement de ses yeux et la joie qui en ressortait lui procurait un joli divertissement. C’était une pure réussite pour lui. Et ce n’était pas encore tout à fait fini.  Toujours en possession de la main de sa compagne, il la tira sans prononcer le moindre mot et pénétra au cœur de la clairière. Leur arrivée provoqua le départ général des insectes qui envahirent les airs tout autour d’eux. En plein cœur de ce ballet aérien, ils assistaient à une autre merveille. Le mouvement des herbes hautes, leur arrivant au niveau des hanches, précipitait l’envol des lucioles qui partaient par centaine en nuage vert et remplissaient le noir de la nuit.  Hinata ne savait plus où donner de la tête. Il y en avait partout. Si près qu’elle pouvait même les toucher.

Naruto s’arrêta et laissa la jeune femme profiter de ce show, de l’intérieur. Celle-ci lâcha tout naturellement sa main et continua à s’enfoncer au beau milieu des feuillages, qu’elle effleurait de ses mains pour inciter l’envol des lucioles. Elle s’immobilisait de tant à autre et attendait la main à plat que l’une d’entre elles vienne s’y poser. Resté en arrière, le jeune homme assistait à un tableau vivant qu’elle créait au fil de ces mouvements. La silhouette de la jeune femme disparaissait, cachée par l’envolée de milliers de points verts et réapparaissait entourée et faiblement éclairée par ces lumières parfois clignotantes.

Cet instant magique que la jeune femme passa au centre de cette clairière dura un bon moment avant que ses yeux soient enfin rassasiés par le spectacle. Derrière elle les lumières avaient déjà disparues. Les insectes étaient pour certain déjà retourner sur les hauteurs de leurs herbes. Elle fit le chemin en sens inverse en faisant le moins de remous possible comprenant parfaitement le dérangement qu’elle leur infligeait. Retrouvant l’entrée de la forêt, elle rejoignît Naruto assit sur un vieux tronc couché au sol. Elle s’installa à côté de lui et prit aussitôt la parole.

- C’est absolument magnifique. Je ne m’attendais pas à ce qu’il y’en ait autant. Lui expliqua-t-elle. Vous n’avez pas menti… 

Elle s’arrêta à la vue d’une des lucioles juste devant elle et tendit sa main pour l’accueillir. Celle-ci heurta sa paume et s’éteignît aussitôt pour disparaitre et probablement retourner avec les autres.  

- C’est une incroyable découverte. Reprit-elle. Je ne suis pas prête d’oublier cet endroit. Je vous remercie de l’avoir partagé avec moi… 

- … de rien… lui répondit-il gêné par le sentiment de joie qui l’habitait après avoir entendu ces mots si sincères. 

- Comment connaissez-vous un tel endroit ? Le questionna-t-elle étonnée qu’un homme comme lui puisse s’intéresser à ce genre de chose. 

Naruto resta quelques secondes silencieux, réfléchissant à la réponse qu’il allait fournir. C’était un sujet personnel qui concerné la personne qu’il détestait le plus au monde. Il y a un peu plus de trois mois, il aurait sans aucun doute répondu que ce n’était pas ses affaires. Mais maintenant, rien ne l’empêchait d’être aussi sincère qu’elle.

- C’est mon père qui l’a découvert. Lui expliqua-t-il. Il chassait souvent dans ces bois.

Il continua sans vraiment s’en rendre compte et parla de son passé à une Hinata attentive et silencieuse.

- Un jour il s’est perdu en pleine nuit et il est tombait dessus… Je me rappelle que ce jour-là, ma mère était inquiète de ne pas le voir rentrer. Et lui au lieu de s’excuser à son retour, il n’avait qu’une hâte. C’était d’y retourner… Il m’a obligé à l’accompagner le lendemain pour me les montrer. Et finalement c’est devenu un petit rituel entre nous. Il les aimait tellement qu’il a tout appris sur elles, et après il essayait de me l’enseigner… Je le suivais juste pour passer du temps avec lui. Même si c’était joli ça ne m’intéressait pas tant que ça. Je m’en foutais des noms latins ou du nombre d’espèce qui existait. Pourtant aujourd’hui encore je m’en rappelle… C’est à cause de lui que j’en sais autant. Ce n’est pas volontaire…     

- Même si c’était volontaire, ça n’aurait rien de bizarre. S’exclama Hinata pensant comprendre qu’il n’assumait pas ses connaissances. C’est bien de s’intéresser aux choses qui nous entourent. Même si ce sont des insectes…

Naruto n’ajouta rien, regardant le ballet des lucioles qui ne cessait d’animer la clairière.

- Votre père devait être un homme très intéressant.  Reprit la jeune femme. Aussi bien que votre mère…

- … Peut-être, oui. Mais il ne l’est pas resté longtemps… répondit-il en restant vague, ne voulant pas en dire plus.

- Vous avez quand même eu de la chance. J’aurais aimé vivre de tel moment avec mon père moi aussi. Mais même s’il a toujours été présent, il ne sait jamais réellement occupé de nous. Pourtant c’est ce genre de chose qu’on attendait le plus…  oh ! Désolée… se rendit-elle compte tout à coup… j’ai l’air de me plaindre, mais ce n’est pas ce que je voulais faire. Je suis juste jalouse de vous.

- Il n’y a pourtant pas de quoi l’être… termina le jeune homme qui aurait préféré cent fois avoir un père inexistant du début à la fin plutôt que la vie qu’il avait eu.

La conversation sur ce sujet se termina là-dessus. Le silence revint entre eux, deux ou trois longues minutes, avant qu’Hinata rompe le silence.

- Ils avaient tous raison à propos de vous. S’exclama-t-elle tout à coup.

- Quoi? S’étonna le jeune homme en se tournant aussitôt vers elle.

Il la découvrit, le fixant, un petit sourire aux lèvres.

- Shikamaru, votre assistant, votre mère… ils avaient tous raison. Vous avez bien un cœur. Lui expliqua-t-elle. Je vous ai mal jugée. Je suis désolée…

- De quoi vous parlez ? La questionna-t-il ne comprenant pas grand-chose de ce qu’elle racontait. 

- Je ne comprenais pas comment Shikamaru pouvait être ami avec vous. Il est tellement différent. Et votre assistant qui semblait beaucoup vous apprécier. C’était aussi bizarre…  Mais je me trompais sur toute la ligne. Tout ce qu’ils m’ont dit, était vrai. Je vous ai mal jugée alors que c’était moi le problème.

- Quoi ? Mais non…

- Je suis désolée si j’ai dû être insupportable. J’ai détruit votre quotidien au lieu de garder ma place. Tobi en ai le bon exemple. Je n’aurais jamais dû faire ça. … c’est à cause de moi si ça n’allait pas entre nous. Je comprends pourquoi vous me détestiez… 

- Mais non. Répéta-t-il une nouvelle fois. Qu’est-ce que vous racontez ? J’ai jamais dit que je vous détestais… j’ai eu du mal au début mais ce n’était pas seulement de votre faute. Je suis fautif moi aussi.

Naruto s’arrêta avant d’en dire trop. Il était déjà étonné par ses mots.

- On a très mal commencé alors… ajouta Hinata pour terminer.

Naruto confirma d’un léger oui, avant de se lever pour l’inviter à partir. Cette conversation avait pris une tournure assez bizarre, il préférait y mettre fin.

-  Il ne nous reste que deux semaines… Continua Hinata en se levant à son tour… Mais est ce qu’on peut quand même dire qu’on est ami maintenant ? 

- Si ça vous fait plaisir… lui répondit-il avant de se mettre en route.

Oui, cette nouvelle lui faisait vraiment plaisir. Grace à cette discussion le problème entre eux semblait être réglé. Même s’il ne leur restait que peu de temps à vivre ensemble dans cet état d’esprit, elle était contente d’y être enfin arrivé. Mme Uzumaki avait raison. Il lui fallait du temps pour s’ouvrir aux autres et c’était enfin le cas avec elle. 

- Et pour Tobi, reprit-il avant d’entrer dans la forêt pour retourner à la moto.  Ça ne me dérange pas si vous vous occupez de lui. Il est bien mieux avec vous…

Hinata suivit le jeune homme, un large sourire aux lèvres, appréciant sa dernière phrase. Elle perdit tout à coup son enthousiasme en pénétrant dans la forêt qu’ils devaient de nouveaux traverser. Aussi flippante que dans l’autre sens, cette forêt sombre et bruyante ne mit pas bien longtemps à lui rappeler qu’elle était une vraie froussarde. Assumant parfaitement ce côté d’elle très féminin et pensant à sa sécurité avant tout, elle accourut auprès de celui qui était le mieux placé pour la protéger, au cas où. Et sans réfléchir ni même lui demander son avis, elle se cala à ses côtés et attrapa au vol une de ses mains restées vide.

- Je peux ? Demanda-t-elle quand même au jeune homme qui venait de tourner la tête vers elle surprit par cette initiative.

Celui-ci accepta d’offrir sa main sans faire le moindre commentaire. Il reporta aussitôt son attention sur le chemin à suivre et essaya de retrouver la concentration qu’il avait avant cette intervention. C’était quand même sidérant le naturel avec lequel elle avait fait ce geste soudain. Ça ne la dérangeait même pas de faire ça. Elle ne semblait pas embarrasser le moins du monde, pourtant ils se tenaient la main comme un couple normal. Lui faisait-il quand même un peu d’effet ou était-elle insensible à lui ? Était-il le seul à trouver cette situation gênante ?

Le retour se passa tout aussi bien qu’à l’allée. Aucun incident ne vint gâcher cette fin de soirée. Elle le remercia une fois de plus pour la découverte de ce lieu magique et le voyage en moto qu’elle avait bien vécu pour une première fois. Elle avait bon espoir que de l’officialisation de leur amitié en découle un nouveau départ pour leur cohabitation. Elle avait enfin affaire au même homme que le collègue et ami de Shikamaru. Il avait décidé de changer et la gratifiait enfin du caractère que tout le monde connaissait. Tout était réuni pour que ce contrat finisse mieux qu’il n’avait commencé. Elle reconnaissait parfaitement qu’il avait fait un énorme effort pour le coup. Il l’acceptait enfin chez lui alors qu’elle avait depuis le début était certainement un peu trop envahissante. Ils étaient tous les deux en faute mais elle était le déclenchement de cette mauvaise entente. Peu importe le caractère qu’il avait, elle n’avait aucun droit de prendre des décisions le concernant sans lui demander sa permission avant. Ses colères étaient donc pour la plupart justifiées.  Si elle avait su garder sa place, ils ne se seraient jamais détestés l’un l’autre.

 

Leur nouvelle vie de couple en tant qu’ami fut comme Hinata l’espérait, même beaucoup mieux. Ils retrouvèrent tout naturellement une chose importante pour tous les couples devait entretenir pour être bien ensemble : La communication. Alors que les conversations étaient plutôt rares avant, ils commençaient maintenant à s’ouvrir l’un à l’autre. Même si c’était un peu bizarre, Naruto faisait  tout son possible pour être maintenant un ami agréable. Il y avait quand même un détail, plutôt étrange pour des amis proches vivant ensemble, qui n’avait pas changé entre eux. Ni l’un ni l’autre n’avait pensé à changer leur façon de parler.  Depuis le début ils s’étaient toujours vouvoyés et leur amitié naissante n’avait rien changé à cela. Il n’était finalement pas facile de changer du tout au tout, mais ça ne les dérangeait pas, et c’était l’essentiel.

La semaine suivante fut pour la jeune femme très éprouvante au niveau du travail. L’ouverture de l’auberge était maintenant très proche et prévue au calendrier pour le weekend prochain. Il était important pour eux de reprendre leur activité au plus vite. Les travaux devaient être terminés dans la semaine, au moins trois jours avant l’ouverture pour être fin prêt à accueillir les premiers clients. Pour ces derniers jours de travail intensif, Hinata voyait malheureusement ses effectifs réduit. Son père et sa sœur étaient exemptés de travail. L’une en pleine période d’examen et l’autre dont le traitement l’empêchait de faire le moindre effort. Elle devait avec les employés restant, faire tout son possible pour finir à temps. Tandis que Mr Kenji et Kosuke terminait la dernière chambre à deux, et qu’Emiko s’occupait de l’intérieur en faisant l’inventaire pour ne manquer de rien le moment venu, Hinata et Mr Harada s’attaquait au jardin. Légèrement laissé à l’abandon à cause de l’incendie, ils avaient tout à recommencer. Désherber, tondre, replanter, nettoyer les bancs et les chaises et rafraichir le portail d’un coup de peinture. Les taches à faire dans le jardin ne manquaient pas et avec les chaleurs qui commençaient à arriver c’était deux fois plus difficile.

Effectuant deux fois plus de travail Hinata rentrait de plus en plus tard et souvent très fatiguée. Le rythme intensif de ses journées ne passa pas inaperçu. Si elle ne s’endormait pas avant l’arrivée de Naruto, Hinata avait le temps de diner avec lui avant de se laissait aller devant la télévision.  Alors que le nouveau Naruto, qui n’avait pas le loisir de s’arrêter à un repas et une télévision partagée, réfléchissait pour passer plus de temps avec elle, celle-ci ne lui facilitait pas la tâche. Mais il ne pouvait rien faire face à cette fatigue, dont l’explication qu’elle avait donné, était parfaitement valable. C’était une période très importante pour sa famille. Naruto passait donc la plupart de ses soirées, seul.

Hinata avait porté le projet jusqu’à la fin, en temps et en heure. Le premier client à prendre place dans l’une des chambres de l’auberge était prévu pour le dimanche. Avant ce jour, Mr Hyûga en bon patron compatissant, avait donné à tout le monde une pause bien méritée le samedi.  Chacun devait reprendre son activité normale le lendemain et ils devaient pour ça être un maximum reposé. Ce jour n’était pas de refus et Hinata en profita pour faire une belle et reposante grasse matinée. Pas au courant de sa présence ce jour-là à l’appartement, Naruto partit travailler comme tous les samedis. Ce n’est que dans la journée qu’il apprit ce détail en la croisant par hasard  en ville. Il oublia aussitôt ce pourquoi il était là et lui proposa tout naturellement son aide pour les courses qu’elle avait prévu de faire. Alors qu’Hinata refusait qu’il perde son temps pour ce genre de chose, celui-ci insista et mentit légèrement feignant l’ennui. Il n’avait rien à faire alors autant l’aider. Hinata gagna deux bras en plus pour porter les sacs de courses mais pas que. Sa présence lui permit de participer pour une fois aux achats alimentaires pour l’appartement. Chose qu’il n’avait jamais faite avec elle. Pas difficile avec la nourriture, Naruto ne faisait qu’approuver les choix de sa femme. Pour ça, qu’il soit là ou pas c’était la même chose.

Sur le chemin du retour la jeune femme s’arrêtait de temps en temps devant les vitrines des magasins. Elle en visita deux sans rien acheter et continua son lèche vitrine au grand dam de Naruto qui se rappelait qu’il n’était vraiment pas fait pour ça. Il la suivait dans les rayons en slalomant entre toutes les clientes avides de promotions et de nouveautés. Il avait l’impression d’être le majordome de madame attendant les prochains paquets à porter. Son calvaire prit fin devant une dernière boutique. En apercevant ce que présentait cette vitrine la jeune femme parut plus intéressée qu’auparavant. Elle semblait avoir trouvé ce qu’elle cherchait.  Elle fixa un des mannequins pendant une longue minute avant de se tourner vers le jeune homme.

- Vous pensez quoi de cette tenue ? S’exclama-t-elle en pointant sa cible.

- Elle est chère… lui répondit-il aussitôt.

- Ah bon ? Vous trouvez qu’elle est trop chère pour vous ? S’étonna Hinata habituée à toujours l’entendre dire le contraire.

- Non pas pour moi. Pour vous. Rectifia Naruto semblant enfin comprendre le niveau financier de la jeune femme.

- Oui je sais. Mais j’en ai besoin. Je n’ai pas le choix…

Hinata resta muette encore quelques secondes devant ce magasin plutôt chic avant de se décider d’y entrer. Laissant Tobi à l’entrée, ils pénétrèrent dans le magasin et furent tous les deux accueilli par une vendeuse à la hauteur du prestige de la boutique. Invitée à lui indiquer ce qu’elle cherchait, Hinata fut poussée vers les cabines d’essayages pendant que la vendeuse se chargeait d’aller chercher la tenue choisie. Naruto la suivit et s’installa sur la banquette prévue pour les accompagnateurs fatigués. Le souvenir d’un même moment lui revint à l’esprit. Hinata et sa mère s’amusant à faire des essayages tandis que lui s’ennuyait à les attendre. Ce jour-là il avait découvert la jeune femme sous un nouveau jour. Il avait même su comment elle aurait été si leur mariage n’avait pas été factice.

La vendeuse interrompit ses pensées en débarquant les mains chargées.

- Excusez-moi Madame. S’exclama-t-elle devant les rideaux de la cabine d’un ton calme et presque chuchotant. Voici l’ensemble. La taille devrait être bonne. 

Hinata attrapa la marchandise qu’elle lui tendait en ouvrant un petit espace dans les rideaux.

- Je reste devant si vous avez besoin… termina-t-elle.

Raide comme un piquet, la vendeuse attendit sagement de conclure sa vente. En face d’elle, Naruto patientait les yeux dans le vide, espérant que ce ne soit pas trop long. Quelques minutes passèrent avant que la cliente, terminant de se changer se fasse entendre.

- Oh non. Entendirent-ils tout à coup derrière les rideaux. Non...

- Est-ce que ça va madame ? lui demanda la vendeuse.

- Non, je pense que ça n’ira pas. Répondit Hinata toujours cachée derrière les rideaux.

- Puis-je regarder ? Proposa la vendeuse pour lui venir en aide. Elle ouvrit légèrement les rideaux après la réponse positive de sa cliente. Ah oui, effectivement le chemisier est peut-être trop juste au niveau de la poitrine. Avec une taille en plus ça ira…

- Oui, mais il n’y a pas que ça. Expliqua Hinata. La jupe est un peu trop courte aussi.   

- Oui bien sûr, c’est le modèle court. Je vais vous chercher l’autre. Elle est plus longue, elle devrait vous plaire. Et en ce qui concerne la veste ?

- Ça va. Elle me va.

La vendeuse prit congé et disparut dans les rayons, chercher les vêtements manquant. Naruto la regarda revenir et repartir aussitôt avec la marchandise non désirée.  Une petite minute passa encore, le temps d’enfiler ses nouveaux habits et enfin elle tira les rideaux.

- Je crois que c’est bon ! S’exclama-t-elle en sortant, pensant s’exhiber devant la vendeuse. 

Elle s’arrêta aussitôt en constatant son absence. Naruto était son seul public.

- Alors ? Vous en pensez quoi ? Reprit-elle cette fois à Naruto.

- C’est bien… lui répondit-il en la découvrant habillé d’un tailleur noir.

Agréablement surpris par le résultat, même s’il l’avait imaginé comme cela depuis le début, Naruto ne fut pas déçu. Cette tenue lui allait très bien. Elle lui donnait un air sérieux. Cette tenue de femme d’affaire, fantasme de certain homme, collait bien à sa silhouette. Naruto ne put s’empêcher de regretter qu’elle ne soit pas sortie auparavant avec la jupe plus courte. Elle devait sans aucun doute être sexy avec.

- C’est peut-être trop… continua-t-elle en se regardant dans un grand miroir. J’ai besoin d’être chic et c’est parfaitement ça. Mais c’est peut-être trop strict.

- Ça dépend. C’est pour quoi ? Lui demanda-t-il.

- Pour l’ouverture de l’auberge demain. Lui expliqua-t-elle en se tournant vers lui. Je m’occupe principalement de l’accueil alors je voudrais être présentable… Je pensais que cette de tenue serait parfaite, mais finalement ça me semble beaucoup trop habillé …

- Enlevez la veste. S’exclama-t-il comme un ordre. Vous ne travaillez pas dans un bureau. Inutile de mettre la tenue complète.  En plus, ce sera beaucoup moins cher.

Hinata prit le conseil du jeune homme au sérieux. Elle se débarrassa de la veste noire et se tourna vers le miroir.  Une simple chemise blanche sur une jupe noir cintré. C’est vrai que cela faisait beaucoup moins strict comme ça. Elle était toujours chic, mais pas trop. 

- Les boutons, pas jusqu’en haut… entendit-elle tout à coup à côté d’elle.

Naruto venait d’arriver près d’elle. Il porta ses mains sur le haut du chemisier et déboutonna les premiers boutons. Surprise par cette initiative Hinata laissa faire en espérant tout de même qu’il n’aille pas trop loin.

- Deux ou trois boutons pas plus. Expliqua-t-il une fois fini. C’est beaucoup mieux quand c’est légèrement ouvert.

Elle regarda son nouveau décolleté un peu gêné de presque y voir son soutien-gorge. Il s’était arrêté à cette limite, mais c’était malgré tout un peu embarrassant. Elle s’admira dans le miroir et pu quand même admettre qu’il avait raison.

- Deux ou trois boutons… répéta-t-elle comme si elle le gravait dans sa mémoire.

- Pas plus… répéta-t-il en regardant le reflet de la jeune femme au travers du miroir.

- Merci. Je suis enfin prête pour demain… grâce à vous… termina-t-elle en souriant, regardant le reflet du jeune homme dans le miroir placé à côté d’elle.

Ses yeux rencontrèrent ceux de Naruto et là, une sensation bizarre la traversa. Il posait sur elle un regard fixe et curieusement insistant. Un peu déroutée, Hinata se figea et laissa disparaitre le léger sourire qu’elle affichait. Quelques secondes passèrent sans que ni l’un ni l’autre ne fasse quoi que ce soit. C’était comme si le temps s’était arrêté. Cet instant plus qu’étrange prit fin dans la seconde qui suivit grâce à la vendeuse qui débarqua à l’improviste.

- Alors ? La longueur vous convient ? S’exclama-t-elle avant de reprendre aussitôt en constatant la surprise qu’elle avait provoquée chez ses clients. Excusez-moi. Je ne voulais pas vous faire peur.

Sa soudaine arrivée avait fait bondir Hinata comme si on venait de la prendre sur le fait. Contrairement à elle, Naruto ne semblait pas l’avoir pris de la même façon. Il l’avait évidemment mal prit mais pas pour les mêmes raisons. Elle avait détruit un moment intime entre eux qui aurait pu finir parfaitement bien pour lui. Il ne lui avait manqué que quelques secondes, pour prendre la décision de faire de cet instant, le départ d’une nouvelle relation entre eux. 

- Est-ce que ça vous convient ? Répéta la vendeuse.

- Oui merci. Je les prends… lui répondit Hinata en reprenant son calme.

Elle retourna se changer laissant Naruto à ses regrets. Refusa la veste que la vendeuse tentait de rajouter dans sa vente et acheta sa tenue avec ses économies. Cette séance d’essayage avait été plutôt intéressante. Hinata sortait de ce magasin un peu perturbée par les dernières minutes passées avec lui mais elle avait quand même beaucoup apprécié. L’intérêt qu’il lui avait portait en la conseillant, lui avait été d’une grande aide.

Cette fois-ci le shopping était bel et bien fini. Ils prirent le chemin du retour, les bras bien chargés, dans le plus pure des silences. Ils n’échangèrent pas le moindre mot. Hinata était toujours marquée par l’évènement de la boutique et Naruto un peu énervé n’arrivait pas à croire qu’il avait laissé passer cette occasion. Si la vendeuse n’avait pas été là, il serait passé à l’action. Non, ce n’était pas vrai. Il n’était absolument pas sûr de ce qu’il aurait fait si la vendeuse n’était pas venue. Il avait tardé et laissé durer ce moment, au lieu de lui sauter dessus comme il l’aurait fait avec n’importe qui. En réalité il avait été bloqué et ça l’énervait de l’admettre. Pourquoi ne pouvait-il pas ce comporter normalement ?

Même Tobi, plutôt calme ce jour-là, ne fit rien pour mettre un peu d’animation. Mais ce silence ne dura pas éternellement. Ce qu’ils découvrirent devant l’immeuble allait pouvoir combler sans problème leur manque de conversation. Assis sur les marches en bas de l’immeuble, le jeune couple fut accueilli par les trois sportifs abandonnés par Naruto. Toujours dans une forme et une humeur olympique, les amis de Naruto leur réservèrent un accueil, plutôt bruyant.

- Qu’est-ce que vous faites là ? leur demanda Naruto au lieu de leur rendre leur salutation.

- On est samedi je te rappelle. Lui répondit Choji.

 - Ben alors. On ne t’a pas vu à la salle… intervint à son tour Sasuke.  T’avais mieux à faire ?

- J’y suis allé ce matin… mentit-il pour noyer le sujet avant d’accéder à la porte de l’immeuble.

- Ah bon ? S’étonna Sasuke pas vraiment convaincu.

Il suivit Naruto lorsque celui-ci pénétra dans l’immeuble laissant Hinata au bon soin de Choji et Kiba, derrière. Ces deux-là s’étaient proposé pour l’aider à porter les trois sacs qu’elle avait en main.  Déjà en pleine discussion avec la jeune femme ils permirent à Sasuke un petit aparté avec Naruto.

- T’as préféré faire les courses plutôt que de venir nous voir ? S’amusa discrètement Sasuke.

- Et alors ? lui répondit son ami.

- Ben c’est bien. Mais  vous n’avez pas fait que ça quand même ?

- Ben si… répondit Naruto en ouvrant la porte de l’appartement.

- Quoi ? C’est tout ? Qu’est-ce que tu attends ? Il faut que tu te dépêches !

- Je le sais… termina Naruto avant que tout le monde envahisse le salon.

A ce rythme et s’il ne tentait rien assez vite, Hinata allait repartir sans jamais connaitre ses sentiments. Mais pourquoi mettait-il autant de temps à conclure avec elle ? Sasuke avait du mal à comprendre son comportement et il avait bien envie d’intervenir pour lui donner un petit coup de main. La soirée jeu vidéo s’annonçait plutôt bien pour lui, c’était l’occasion de faire quelque chose.

Tout naturellement invitée à passer la soirée avec eux Hinata débuta en cuisine avec Choji pour l’assister. Elle n’avait pas prévu leur venue mais puisqu’ils revenaient justement des courses, elle ne manquait de rien pour confectionner un bon repas. Pendant ce temps-là, les trois autres commençaient déjà l’apéritif devant la télé discutant des résultats d’un match précédemment diffusé. Leur conversation continua durant le repas. Très animé, ce moment de partage fut certainement le meilleur repas qu’Hinata put connaitre en leur présence. Leur nouvelle amitié rendit cette soirée totalement inédite. Naruto était très agréable. Il se comportait normalement que ce soit avec ses amis mais également avec elle. Pas d’ignorance, pas de méchanceté, il était lui-même.  Les conversations ne manquaient pas ce soir-là et Sasuke toujours intéressé par l’avenir sentimental de son ami, arrivait toujours à dévier le sujet sur Naruto. Pour un oui ou pour un non, il commentait une action passée du jeune homme ou mettait en avant l’une de ses qualités. Ennuyé par ses commentaires, Naruto tentait à chaque fois de le faire taire. Il avait très bien compris ce qu’il faisait et franchement c’était un peu trop pour être naturel. Heureusement pour lui Hinata ne vit rien d’étrange dans ces interventions farfelues. Il parlait beaucoup de Naruto mais ce n’était en rien dérangeant. 

Sasuke profita du moment de la vaisselle pour offrir à Naruto quelque chose qui allait potentiellement l’aider. Hinata, Choji et Kiba étant occupé à laver et ranger dans la cuisine, Sasuke gagnait quelques minutes en privé avec Naruto.

- J’ai quelque chose pour toi qui va bien t’aider… commença-t-il avant d’être aussitôt coupé par Naruto.

- Non merci ! Je t’ai dit que j’avais pas besoin de toi alors arrête de faire tout ça. Je passe pour con à cause de toi depuis tout à l’heure. Ça ne m’aide pas du tout…

- Tu rigoles ?  C’est justement fait pour te rendre super sympa et ne t’inquiète pas, ça a parfaitement marché. Regarde, j’ai ça pour vous…

Il fouilla dans l’une de ses poches et en sortit deux cartons qu’il présenta aussitôt à Naruto.

- J’ai eu deux invitations pour un match de basket dans la semaine. Lui expliqua Sasuke. J’ai pensé à toi. Il faut que tu y ailles avec elle.  Même si vous n’êtes pas tous les deux supers fans de ce sport, c’est l’occasion de vous retrouver ensemble…

Sasuke attendit une réponse de son ami qui restait silencieux, les invitations en main.

- Prends-les. Le supplia-t-il presque.  Après je te jure que j’arrête de te faire chier avec ça…

- Vraiment ? 

- Oui. Compte sur moi. Tu pourras faire ce que tu veux. Mais après faudra pas venir pleurer quand ce sera trop tard… aller, va lui proposer ! Termina-t-il avant de se tourner vers la cuisine.

Constatant qu’elle avait déjà fort à faire en compagnie de Choji et Kiba, Sasuke changea d’avis.

- Non, attends ! Ce n’est pas le moment. Conclut-il enfin.

Désespéré Naruto accepta ses places gratuites. Cela partait d’un bon sentiment, mais qu’est-ce qu’il pouvait être chiant quand il s’y mettait celui-là.  Chiant et en plus entêté. Celui-ci reprit le cours de la soirée normalement oubliant quelques minutes Naruto et sa femme. La séance de jeu commença. Jouant chacun à leur tour, ils initièrent Hinata à un jeu de course poursuite avant de revenir sur le jeu de combat auquel elle avait déjà joué avec eux. Une bataille sur fond de revanche ouverte entre Choji et Naruto se transforma en confrontation de force et de compétence incluant tout le monde. Naruto gagna le premier combat et eu droit d’affronter Kiba.  Continuant sur sa lancée, la chance de Naruto ce soir-là lui permit de gagner une secondes fois. Sasuke qui était en toute logique le prochain sur la liste prit cette opportunité pour recommencer à se mêler de ce qui ne le regardait pas.

- A toi Hinata !  Je prendrai le gagnant après. Expliqua-t-il en l’obligeant à prendre la manette.

- ça ne sert à rien, je vais perdre. Refusa Hinata qui avait bien comprit la mécanique de leur combat.

Pas du tout au niveau, Hinata allait forcément se faire tuer en quelques secondes. En gagnant facilement, Naruto allait ensuite jouer avec Sasuke. Du coup son tour était absolument inutile. Avec cet enjeu, la laisser y participer n’avait aucun intérêt.  Sauf pour Sasuke qui manigançait quelque chose.

- Mais si, va s’y. Insista celui-ci. Toi aussi tu as le droit de jouer… Il se tourna vers Kiba et en lui tapant sur l’épaule il l’invita à le suivre. On va chercher des bières Kiba !

- Si tu veux… lui répondit celui-ci en se laissant pousser vers la cuisine.

Sasuke embarqua Kiba et fit des signes de tête à Choji pour l’inviter à les suivre. Celui-ci leur emboita le pas sans savoir pourquoi il devait aussi les accompagner.  

- Attendez ! S’exclama Hinata. Je ne me rappelle plus comment on joue à ce jeu.

- Je te laisse t’occuper d’elle Naruto ! S’exclama Sasuke en s’éloignant. Et surtout prends ton temps.

Celui-ci ce tourna vers les trois jeunes hommes déjà dans la cuisine et croisa le regard de Sasuke. Il comprit aussitôt où il voulait en venir. Les signes qu’il lui faisait étaient totalement explicites. Il les laissait seul tous les deux pour qu’il puisse l’inviter au match de basket. Ce crétin avait remis ça. Naruto reporta son attention sur la jeune femme qui essayait de se rappeler la fonction de chaque bouton et prit le temps de lui expliquer avant de débuter la partie.

- A quoi tu joues Sasuke ? Lui demanda Choji. On aurait pu aider Hinata.

- Non justement, il faut le laisser faire. Lui répondit-il. Regarde, il s’occupe d’elle.

Derrière le bar Choji et Kiba observaient la scène face à eux.  Naruto était à côté de la jeune femme en pleine explication.

- Tu nous as fait venir pour ça ? S’étonna Kiba.

- Ben ouais. Je lui donne un coup de main pour qu’il passe du temps avec elle. Expliqua-t-il.

- Un coup de main ? Répéta Choji. Naruto ne sera certainement pas d’accord avec ça.

- Je sais, il me l’a déjà dit. Mais il a besoin d’aide.

- En plus ils vivent déjà l’un avec l’autre. Tu ne crois pas qu’ils ont déjà tout le loisir de passer du temps ensemble ? Reprit Choji.

- Ben alors, explique moi pourquoi il ne s’est encore rien passé ? Demanda Sasuke. Ce dragueur invétéré qui est enfin amoureux n’est toujours pas passé à l’action. Ce n’est pas un peu bizarre ?

- Il a forcément ses raisons. Laisse-le un peu tranquille. Ordonna Choji.

- C’est vrai que ça ne lui ressemble pas… confirma Kiba.

- Je ne dis pas le contraire. Reprit Choji. Mais il est assez grand pour se débrouiller. Il fera ce qu’il faut quand il sera prêt…

 - Du coup on se retrouve ici, comme trois pauvre con, à attendre qu’ils finissent leur jeu. Leur fit remarquer Kiba.

- Ce ne sera pas long… le rassura Sasuke.

- En tous cas c’est un phénomène cette femme. Continua Choji. Il y a quelques jours c’était toi, maintenant c’est Naruto. Et toi Kiba ? T’es pas intéressé ?

- Ben, je ne sais pas… répondit celui-ci ironiquement. Ils sont allés plus vite que moi. Je n’ai pas eu le temps de me poser la question… j’y réfléchirai peut-être s’il se fait jeter lui aussi. C’est peut-être moi qui l’intéresse en fait…

- Ça n’arrivera pas. Termina Sasuke avant de constater face à lui que le jeu était terminé. Voilà c’est bon. Elle a perdu.

- On est libre. S’amusa Kiba en les suivant dans le salon.

Naruto accueillit Sasuke en lui lançant un regard noir qu’il n’eut aucun mal à comprendre. Evidemment il n’était pas spécialement content. 

- A moi maintenant ! S’exclama Sasuke en prenant la manette tendu par Hinata. Je vais enfin pouvoir t’éliminer.

- Même pas en rêve ! Ajouta Naruto en mettant en route leur partie.

Sasuke jeta un coup d’œil derrière lui. Constatant qu’Hinata était sagement assise sur le canapé en train de parler avec les deux autres il s’approcha de Naruto pour le questionner.

- Alors ? Tu lui as demandé ? Lui lança-t-il le plus bas possible.

- Non.

- Quoi ?

- Figure-toi que j’étais occupé à lui expliquer comment elle devait jouer. L’informa Naruto. La prochaine fois réfléchis avant de faire ce genre de chose. Ben non en faites, réfléchis pas parce qu’il n’y aura pas de prochaine fois. Je n’ai pas besoin de toi. Je lui demanderai sans ton aide.

- Merde… laissa échapper Sasuke. Tu mériterais de perdre.

- Essaie de gagner déjà !

- Ah ouais. Ben tu vas voir. Je vais t’exploser.

Deux minutes plus tard, Naruto l’invincible envoya au tapis le joueur de Sasuke qui avait pourtant tout donné dans cette bataille.

- Je te laisse tranquille. Termina Sasuke. Mais promets-moi que tu utiliseras ces deux places.

 - Mais oui, c’est promis. Je le ferais.

La soirée reprit son cours et se termina sans la moindre nouvelle intervention de Sasuke. Il avait fait son travail et même si cela n’avait pas été concluant sur le coup, Naruto allait quand même profiter de son cadeau pour sortir avec Hinata. Il était plutôt confiant pour la suite. Choji avait peut-être raison. Naruto n’était certainement pas prêt pour passer à l’action. 

Une heure plus tard Choji déclencha le départ et les deux autres le suivirent. Ils donnèrent un dernier coup de main au couple marié pour remettre un peu d’ordre dans la pièce et prirent enfin congé.  C’est à ce moment-là, en l’absence de témoin, que le courageux Naruto sortit les places pour le match de basket. Profitant de sa présence dans la cuisine, il décida de se lancer sans prendre le temps de réfléchir. Autant faire passer ce moment difficile maintenant que de se prendre la tête avec toute la nuit. Cette improvisation fut une totale réussite. Il partit se coucher, satisfait par sa demande et la réponse positive qu’elle lui avait donnée. Voilà, c’était fait. Et sans l’aide de Sasuke.