Alors c'est ça,...l'amour?

par croro

Chapitre 13 : Alors c’est ça, l’amour ? 

Le lendemain, le calme et l’obscurité régnèrent dans l’appartement pendant une bonne partie de la matinée. Rentré tard la veille, le couple avait profité d’une grasse matinée pour bien récupérer. Réveillée probablement à cause de la faim qu’elle commençait à ressentir, Hinata n’en cru pas ses yeux lorsqu’elle vit l’heure affichée sur le réveil de sa chambre. Il était déjà midi passée. Même si elle estimait avoir beaucoup trop dormi, ces heures de sommeil lui avait faite du bien. Cette nuit avait été particulièrement reposante. Contrairement aux nuits précédentes truffées de souvenir désagréable qu’elle tentait d’oublier, cette fois aucuns cauchemars n’étaient venus troubler sa tranquillité.

Devant le miroir de la salle de bain, découvrant son visage encore marqué par les produits de beauté qui avait permis de l’embellir pour la soirée, Hinata se remémora l’évènement. Cette soirée qu’elle avait tant redoutée s’était plutôt bien passé. Elle avait suivi les instructions de Naruto et n’avait causé aucun problème. Elle espérait qu’avec ça elle avait fait bonne impression pour que la femme de Naruto Uzumaki ne devienne pas un sujet de moquerie. Mis à part le petit accrochage qu’elle avait eu avec la jeune femme un peu jalouse, tous les gens avaient été agréables avec elle. Elle avait de nouveau pu rencontrer la secrétaire et l’assistant du jeune homme. Même s’ils n’étaient pas restés auprès d’eux très longtemps, elle avait apprécié ce moment. Le comportement de Naruto à ce moment-là, l’avait surprise. Il avait agi comme un gentil patron, ce qui ne lui ressemblait pas du tout.

Kaito, l’assistant qu’elle avait déjà rencontré à plusieurs reprises lui avait prouvé sous ses yeux qu’il ne ressentait aucune empathie pour son patron. Il avait été tellement fier de lui présenter sa famille qu’elle comprenait maintenant parfaitement ses paroles. Il lui avait dit qu’il ne changerait son travail pour rien au monde… et bien elle en avait eu la preuve. Elle était curieuse de savoir comment ça se passait entre eux au bureau. Etait-il vraiment si bon que ça ? Ce n’était pourtant pas ce qu’elle avait constaté le premier jour de leur rencontre lorsqu’il avait réprimandé sa secrétaire. Sa malheureuse secrétaire qu’elle avait plaint à ce moment- là et qui au cours de cette soirée avait bizarrement salué son patron avec autant d’enthousiasme que son collègue. Etait-elle maso ou Hinata s’était faite de mauvaises idées à cause de leur première rencontre ? C’était plutôt bizarre mais après tout il avait bien changé avec elle alors peut-être qu’avec eux aussi.

En parlant de ça, si la soirée s’était bien passée pour elle c’était quand même grâce à lui. Il ne l’avait pas lâché d’une semelle et avait pris les choses en main afin de l’aider à bien se comporter. Il l’avait soutenu à chaque fois qu’un invité s’approchait pour lui parler même après l’arrivée de Shikamaru et Temari. Il avait été agréable du début à la fin malgré quelques petits moments où il avait haussé le ton, fidèle à lui-même. S’il avait été aussi sympathique c’était probablement pour ne pas ternir sa réputation mais il n’empêche que son comportement avait été gentleman. Elle n’avait plus qu’à espérer qu’il le reste.

La journée déjà bien entamée, Hinata ne se rendit pas à l’auberge ce jour-là. Avec l’accord d’Emiko, elle s’octroya un petit jour de repos pendant lequel elle trouva rapidement de quoi s’occuper. Elle profita notamment de cet après-midi là pour aller faire les courses. Depuis tout ce temps à cohabiter sous le même toit, Naruto avait pris l’habitude de laisser un peu d’argent à l’appartement. A la demande d’Hinata, qui savait qu’elle aurait forcément besoin de réapprovisionner le frigo de temps en temps, il avait accepté de mettre de côté quelques yens pour elle. Grace à ça elle n’avait plus besoin de lui demander, il lui suffisait de se servir. Elle abandonna Tobi à l’appartement lui promettant de ne pas s’absenter trop longtemps et se rendit au magasin alimentaire le plus proche. Elle revint finalement deux heures plus tard les bras chargés accompagnée de Sasuke. Lui aussi les bras très encombrés, il aidait la jeune femme à monter ses courses. Rencontré par un heureux hasard juste avant qu’elle entre dans le magasin, Sasuke avait insisté pour lui tenir compagnie pendant ses achats. Puis parce que c’était dans l’ordre des choses il avait proposé son aide pour transporter les paquets jusqu'à l’appartement. Un coup de main qu’Hinata accepta avec joie.

Après avoir rangé sa marchandise tout en parlant avec le jeune homme, Hinata ressortit cette fois accompagnée de Tobi. C’était l’heure pour lui d’aller se dégourdir les pattes. Tandis que Tobi courait dans tous les sens, disparaissant derrière un mur pour réapparaitre devant un autre, Hinata et Sasuke discutaient devant l’immeuble. Le jeune homme profita de ce moment pour inviter Hinata à sortir ce soir-là. Pourquoi pas un bon resto et un cinéma pour finir ? Malheureusement pour lui elle déclina son offre prétextant être un peu fatiguée. Un fois de plus Sasuke voyait ses chances de conclure diminuer. Ces temps-ci la jeune femme refusait un peu trop souvent les sorties qu’il lui proposait. D’ailleurs pour qu’elle raison ne voulait-elle plus sortir avec lui ? À force de question, Sasuke eu droit au résumé de la soirée organisée par le Seitai Mag et le moins que l’on puisse dire c’est que le prénom de Naruto ne cessait de sortir de la bouche de la jeune femme. Forcé de constater que l’évolution de sa relation avec elle était compromise par Naruto, Sasuke regretta sa curiosité. Il aurait préféré ne jamais le savoir. Naruto montait de plus en plus dans son estime contrairement à lui qui ne faisait que stagner. Franchement ça ne l’aidait pas du tout. Mais il n’était pas prêt à abandonner pour autant. Non, maintenant il était prêt à passer à l’action. Mais pour ça il fallait qu’il réussisse à organiser une sortie. Restait plus qu’à attendre et espérer qu’elle se décide.

Ce jour-là, Naruto s’était réveillé à cause de la sonnerie de son téléphone. Au bout du fil, son ami Kiba lui rappelait la séance de sport qu’ils avaient prévu aujourd’hui. Il était quatre heures de l’après-midi et franchement si Kiba n’avait pas eu la merveilleuse idée de réduire son temps de sommeil Naruto serait bien resté dans son lit toute la journée. Le regret de ne pas avoir coupé son téléphone lui traversa l’esprit, il n’avait pas vraiment envie de faire le moindre effort. Pourtant il était déjà attendu à la salle de sport et il n’était pas flemmard au point d’annuler. Il ne trouva pas la moindre trace de la jeune femme dans l’appartement. Seul Tobi était là et c’était plutôt bizarre, lui qui était toujours avec elle. Sans attendre, il rejoignit Kiba et Choji à la salle de sport. Sasuke manquait à l’appel comme d’habitude. Seul à avoir eu de ses nouvelles, Choji informa les deux autres sur l’absence imprévue de celui-ci. Il n’avait pas vraiment eu d’explication mais ce qui était sûr c’est qu’il ne le verrait pas aujourd’hui. L’absence de Sasuke rappela à Naruto celle qu’il avait constatée un peu plus tôt chez lui. Est-ce que la disparition d’Hinata était liée à ça ? Est-ce qu’ils étaient ensemble tous les deux ? Est-ce que Tobi avait été abandonné à l’appartement à cause d’eux ?

- Ah ! T’es malade !!! S’exclama tout à coup Kiba après s’être éloigné de Naruto. T’as failli me péter le pied !

- Oh merde, désolé… s’excusa le jeune homme en constatant ce qu’il venait de faire. Assis sur un banc de musculation, il avait posé un haltère de 10 kg au sol sans délicatesse, la faisant tomber de quelques centimètres de haut. Evidemment il n’avait pas fait attention à ce qu’il l’entourait, notamment le pied de Kiba qui l’avait échappé belle.

- Qu’est-ce qu’il t’arrive Naruto? Tu n’as pas l’air en forme. Lui demanda Choji pendant que Kiba se remettait de ses émotions.

- Rien… j’ai peut être pas assez dormi… répondit-il pour expliquer son manque de concentration.

- Ben réveille-toi sinon tu risques de perdre ton titre de champion ! Conclut Choji.

Les sportifs travaillèrent deux bonnes heures avant d’être satisfait de leurs efforts. Ils n’avaient pas prévu de passer la soirée entre mecs donc après un passage dans les vestiaires pour se décrasser ils se quittèrent devant la salle de sport.

Naruto prit tranquillement le chemin de l’appartement. Qu’allait-il bien pouvoir faire ce soir ? Il n’avait absolument aucune envie. Peut-être même qu’il allait se recoucher en rentrant. C’est ce qu’il pensait faire mais ce qu’il vit devant son immeuble lui fit changer d’avis. Hinata et Tobi était de sortie et il n’était pas seuls, Sasuke les accompagnait. Naruto avait finalement eut raison de penser que l’absence de Sasuke était liée à elle. Entre la salle de sport et passer du temps avec sa copine, le choix était vite réfléchi. Pour ça il pouvait le comprendre. C’est pour l’accepter que c’était plus compliqué. Au lieu de lui faire ni chaud ni froid cette scène ne lui donna plus envie de faire un pas de plus. Il s’était arrêté avant qu’ils puissent le voir. Même Tobi ne l’avait pas senti, trop occupé à aller chercher le bâton que venait de lui lancer Sasuke.

En fin de compte Naruto avait bien envie d’aller faire un tour. Sans réfléchir il tourna les talons et partit par où il était arrivé. Une fois de plus il était sur les nerfs sans véritable raison. Sauf si le fait d’avoir l’impression de s’être fait voler sa femme et son chien, en était une. Il marcha sans savoir où aller avant de s’arrêter devant son bar habituel. Voilà, maintenant il savait ce qu’il allait faire de sa soirée.

Il fut accueilli avec enthousiasme par la patronne du bar. Cette femme ou plutôt cet homme travesti nommé miss Aika connaissait Naruto depuis longtemps. Il faisait partie des clients les plus fidèles. Miss Aika était très appréciée pour sa gentillesse et les nombreux conseils qu’elle donnait aux clients dans le besoin. Naruto ne faisait pas exception et lui avait souvent raconté sa vie.

- une bière… s’exclama Naruto répondant à la question qu’elle venait de lui poser lorsqu’il fut installé au bar.

- Konomi ! Une bière bien fraiche pour le monsieur, s’il te plait ! S’écria-t-elle à une jeune femme derrière le bar non loin d’elle occupé à essuyer de la vaisselle. La patronne se tourna de nouveau vers Naruto. T’as de la chance Haya travaille aujourd’hui, elle va être contente de te voir !

- Non merci ! Répondit Naruto. Je n’ai pas envie… je préfère rester tranquille.

Miss Aika qui venait de faire signe à une jeune femme dans la salle de venir la rejoindre annula aussitôt sa demande. Elle agita de nouveau son bras faisant comprendre à la concernée de ne surtout pas venir. Naruto ne voulait pas avoir la moindre compagnie alors elle préférait obtempérer pour ne pas le contrarier. Après tout, le client est roi.

- Qu’est-ce-qui t’arrive ? Lui demanda-t-elle comprenant qu’il n’était pas vraiment dans son assiette.

- Rien…

- La bière pour monsieur ! Les interrompit tout à coup Konomi la serveuse en posant la bière face à Naruto.

- Merci Konomi ! S’exclama la patronne à la jeune femme qui repartit la laissant reprendre la conversation en cours. Tu ne pourras pas me faire croire ça mon chou ! Je vois bien qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Depuis le temps que je te connais je t’ai rarement vu refuser la moindre compagnie. Quand ça arrivait c’est que tu t’étais pris la tête avec ta mère. Alors c’est ça ? Tu t’es disputé avec maman ?

- Mais non ce n’est pas elle ! Avoua-t-il.

- Oh ! Ce n’est pas elle mais c’est quand même quelqu’un. C’est une femme ?! S’exclama-t-elle soudain… c’est pour ça que même la compagnie de la meilleure de mes filles ne t’intéresse pas ! Mon chouchou a un chagrin d’amour ?!

- Mais non, c’est impossible. Je la déteste ! S’exclama tout à coup Naruto avant de se rendre compte qu’il en avait trop dit.

La patronne regarda Naruto qui visiblement gêné avala la moitié de sa bière d’une traite. Elle esquissa un léger sourire avant de reprendre.

- Et si tu me racontais au lieu de faire le timide ? Je suis toute ouïe…



Pendant ce temps, Sasuke quitta Hinata en bas de l’immeuble. Il avait eu une déception puisqu’elle ne voulait pas diner avec lui mais il partit quand même à demi vainqueur. Elle lui avait promis une séance de cinéma un soir dans la semaine ou durant le prochain week-end. Il n’avait donc pas encore perdu et en plus de ça elle avait accepté une autre invitation. Kiba fêtait son anniversaire dans quelques jours et il avait prévu de le célébrer avec tous ses amis dans un bar. Sasuke pouvait y aller accompagné alors il avait pensé à inviter Hinata. Naruto avait bien dit qu’il n’était pas contre cette relation alors rien ne l’empêchait de la faire venir. D’ailleurs lui-même allait probablement venir accompagner. C’est ce qu’il avait donné comme argument à Hinata pour l’inciter à accepter.

C’est vrai que l’invitation de Sasuke était un peu dérangeante. Elle ne voyait aucun inconvénient à l’accompagner au cinéma mais participer à cet anniversaire, c’était une autre histoire. Naruto allait y être et même si entre eux ça allait de mieux en mieux, il n’avait probablement pas envie de la voir là- bas. C’était une fête d’anniversaire entre potes et pour ça elle n’avait pas envie de déranger. Devant l’insistance de Sasuke la jeune femme capitula. Cela faisait un moment qu’elle refusait toutes ses propositions alors elle lui devait bien ça. Depuis son agression, elle refusait constamment la moindre sortie prétextant toujours être fatiguée ou occupée. Malgré tous ces refus, ce jeune homme était toujours revenu à la charge et à cause de ça Hinata commençait vraiment à se poser des questions sur leur relation. Elle avait l’impression que finalement il ne voyait pas les choses comme elle. Il attendait probablement plus qu’une amitié. Après cette invitation elle eut la sensation d’avoir obtenu la confirmation. Ils étaient invités à venir en couple s’il le souhaitait et Sasuke n’avait personne à qui le proposer. Alors ne souhaitant pas y aller seul il avait décidé de l’inviter elle. C’est ce qu’il lui avait dit avant d’ajouter que les autres seraient tous en couple sauf lui. Il avait d’ailleurs bien insisté sur Naruto. Comme si le fait de savoir Naruto bien accompagné allait lui donner envie d’y aller. Elle avait quand même accepté mais elle devait absolument éclaircir le sujet avec lui, avant ou après la fête.



Au bar, Naruto céda à la demande de la patronne. Il n’était pas venu pour ça à la base mais il savait qu’en parlant avec elle, il allait pouvoir éclaircir certaine chose. Il expliqua à cette confidente très attentive son problème en quelques lignes. Bien sûr il n’était pas question de tout dévoiler même s’il avait entièrement confiance en elle. Alors tout en racontant il arrangea certains détails à sa sauce. Comme par exemple le plus important, Hinata. Elle qui était censé être sa femme, était devenue sa collègue de travail.

- J’avais raison … commença Miss Aika aussitôt que Naruto eut terminé… c’est une peine de cœur ! T’es amoureux…

- Mais non ! T’as pas compris ce que je viens de te dire ? S’énerva Naruto.

- J’ai parfaitement compris. Tu la déteste. En tous cas c’est ce que tu as envie de te dire, parce que ce n’est plus le cas maintenant et je suis sûre qu’en vérité tu le sais très bien.

Le silence de Naruto confirmait presque ses paroles. Elle reprit encore afin de lui prouver qu’elle avait raison.

- Si tu ne l’aimais pas, tu ne te prendrais pas la tête comme ça à son sujet. Et le fait de la voir avec un autre homme ne te ferait rien du tout. Pourtant mon chou ce n’est pas ce que tu as dit. Tu ne vas pas me faire croire que tu n’as pas compris pourquoi à chaque fois que tu les vois ensemble ça t’énerve ? T’es jaloux Naruto, c’est évident.

- Mais non. C’est autre chose… intervint celui-ci qui pensait plutôt que la trahison de Sasuke y était pour quelque chose.

- C’est quoi alors ? Demanda Miss Aika. Pour moi il n’y a pas de doute. La jalousie c’est quand même la meilleure des preuves et tu as dit que tu n’arrêtais pas d’y penser. Elle t’obsède…

- Mais non, je ne suis pas obsédé ! S’exclama-t-il aussitôt. C’est pas ça… en plus normalement ce genre de femme ne m’intéresse pas. Elle n’est pas comme les autres… Elle est… trop différente.

- C’est peut-être justement ça qui t’as attiré. Et c’est probablement la jalousie qui a fait naître tes sentiments. L’amour ne se commande pas. Ça tombe sur nous comme ça, on y peut rien…

Naruto resta silencieux semblant réfléchir. Allait-il enfin comprendre ses sentiments et admettre son intérêt soudain pour cette femme ?

- C’est bien pour toi. Il était tant que ça t’arrive… C‘est pour nous que ça va être dur. Je vais avoir du mal à le dire aux filles, elles ne vont pas s’en remettre... expliqua Miss Aika. D’ailleurs je suis bien contente que tu es jeté ton dévolu sur une de tes collègues. Je n’aurais pas apprécié que ce soit une de mes filles.

- Elle n’a rien avoir avec vous… conclut Naruto avant de se lever.

- Tant mieux… tu t’en vas déjà ?

- Ouais… je suis fatigué…

- C’est normal. Ça doit beaucoup travailler là-dedans ! S’exclama-t-elle tout sourire en montrant sa tête.

- C’n’est pas drôle…termina t-il en cherchant son porte feuille.

- Tu ne nous abandonnes pas quand même? S’inquiéta la patronne. Tu vas revenir nous voir ?

- Ben oui… tiens ! S’exclama-t-il en lui tendant un billet…

- Tu devrais lui dire. Lui conseilla-t-elle en prenant l’argent. Tu te sentiras mieux.

- J’n’ai rien à lui dire…  T’as tout faux ! Conclut-il avant de commencer à partir.

- Idiot ! S’écria-t-elle. J’ai toujours raison ! Tu devrais me croire… !

Naruto quitta le bar sans se retourner en faignant d’ignorer les dernières paroles de sa confidente. La conversation qu’ils venaient d’avoir ne l’avait pas du tout satisfait. Elle avait expliqué son problème en confirmant une chose qu’il avait craint et ça ne lui plaisait pas. Toute autre raison aurait été acceptable mais pas celle-ci.

Il reprit le chemin en sens inverse pour rentrer chez lui. Un peu plus d’une heure était passé depuis qu’il avait vu Sasuke et Hinata devant l’immeuble, la possibilité de les rencontrer de nouveau était assez faible. Pourtant il préféra ralentir le pas et mettre toutes les chances de son côté pour les éviter. Moins il les voyait, mieux il se portait. Il prit donc son temps en trainant dans les rues laissant filer les minutes, les heures. Et durant tout ce temps il ne put penser à autre chose. Les paroles de Miss Aika repassaient en boucle et lui tentait à chaque fois de démentir en se donnant une autre explication. En conclusion il perdit son temps à penser encore à la jeune femme. Et lorsqu’il se rendit compte qu’il était assis sur un banc au lieu d’être déjà tranquillement chez lui il se leva aussitôt se traitant d’idiot. Ne pas vouloir les croiser, éviter de les voir de nouveau ensemble. N’est-ce pas les raisons émises par Miss Aika pour prouver qu’il était amoureux d’elle ? Son comportement ici même lui donnait raison. Ce n’était pas acceptable.

Décidé à contrer les paroles de sa confidente, Naruto prit enfin le chemin du retour. Il était prêt à les croiser de nouveau et cette rencontre ne lui ferait absolument rien puisque cette jeune femme ne l’intéressait pas.

Accueillit pas Tobi, Naruto trouva son appartement à première vue calme et vide. Mais la télé allumée prouvait quand même la présence d’Hinata. Pourtant personne n’était assis sur le canapé. La jeune femme devait quand même se trouver ici. Il passa près du canapé et s’y pencha pensant à la possibilité qu’elle se soit endormie. Et Bingo ! Elle s’y trouvait bel et bien. Elle devait plutôt bien dormir pour ne pas l’avoir entendu rentrer. Et Sasuke où était-il ? Ils n’avaient pas passé la soirée ensemble? Et dire qu’il avait perdu son temps pour finalement la retrouver toute seule. Quel crétin !

Sans s’attarder sur elle, il chercha aussitôt la télécommande afin d’éteindre le téléviseur en marche pour rien. Elle n’était pas sur le meuble, ni sur la table et encore moins sur son fauteuil favori. Ce n’est qu’en revenant du côté du canapé occupé par la jeune femme qu’il tomba sur l’objet. Elle l’avait posé à côté d’elle. Il était inutile de la réveiller alors avec toute la délicatesse qui soit le jeune homme attrapa l’objet du bout des doigts. Soudain un bruit ne venant pas de lui attira son regard vers le visage de la jeune femme. Elle venait de bouger mais dormait toujours paisiblement. Il bloqua quelques secondes sur ce visage endormi. Pourquoi serait-il jaloux pour une femme telle que celle-ci ? Elle n’était pas extraordinaire. Certes, elle était mignonne, mais pas aussi canon et sexy que celle qui l’attirait habituellement. En plus elle était pauvre et passait son temps à l’emmerder. Elle était chiante… Et pourtant en ce moment même il était conscient que son regard sur elle n’était pas adapté à ce qu’il pensait. Il la regardait différemment. Il s’était adouci par rapport au début, ça c’était indéniable. Et pour quelle raison aurait-il autant changé si ce n’était pas ça ? Si ce n’était pas de l’amour ?

Ses pensées s’arrêtèrent, les yeux de la jeune femme venaient de s’ouvrir. Très surpris, Naruto fit un pas de recul et laissa tomber la télécommande qu’il n’avait pas empoignée correctement.

- Bonsoir… s’exclama-t-elle aussitôt avant de se redresser… Je vous ai laissé de quoi manger…

Hinata regarda le jeune homme qui mis à part la surprise qu’il venait d’avoir n’eut aucune autre réaction. Il était figé et la regardait bizarrement. Comme s’il avait vu un fantôme. Il n’avait même pas ramassé la télécommande tombée à ses pieds.

- Naruto ? L’interpella-t-elle étonnée.

Celui-ci réagissant aussitôt à l’entente de son prénom, se tourna et s’éloigna sans le moindre mot. Hinata le suivit du regard jusqu'à ce qu’il disparaisse dans le couloir menant aux chambres.

Mais quelle mouche l’avait piqué ? Avait-il au moins entendu ce qu’elle venait de lui dire ? Pourquoi avait-il réagit comme ça ? Elle n’avait pourtant rien fait de mal. Et en plus il n’avait même pas daigné ramasser cette pauvre télécommande par terre.



Naruto claqua la porte de sa chambre derrière lui. Il était honteux d’avoir été surpris dans cette situation. Ce qu’il avait ressenti à ce moment-là n’était pas seulement dû à la surprise. Il avait l’impression d’avoir été pris en flagrant délit puisqu’il la regardait dormir. Il avait fui parce qu’il avait été mal à l’aise face à elle mais aussi et surtout parce qu’il avait enfin comprit.

- Merde ! Laissa-t-il échapper en balançant sa veste de l’autre côté de la pièce.

C’était vraiment mauvais. Vraiment vraiment mauvais. Il ne trouvait plus aucune explication à ses agissements bizarres alors il était enfin prêt à l’avouer. Miss Aika avait raison… Cette femme avait trouvé un intérêt à ses yeux. Elle avait complètement détraqué son cerveau. Lui qui n’était jamais tombé amoureux avait aujourd’hui des sentiments pour la femme la plus chiante qu’il ait pu connaitre. C’était le monde à l’envers.



Le lendemain, Hinata se réveilla tranquillement vers 9h00. C’était dimanche alors même si elle allait à l’auberge elle n’avait pas besoin de se presser. Elle s’offrit un petit déjeuné devant la télé et perdit en conséquent une bonne demie heure. Puis décidée à commencer sa journée, elle quitta l’appartement toujours accompagnée de celui qu’elle pouvait maintenant considérer comme son propre chien. Celui-ci habitué à sortir avec elle lui obéissait pratiquement autant qu’à son véritable maitre alors depuis quelques temps elle lui permettait une petite liberté. Sans laisse, Tobi avait le droit de courir devant elle avant d’atteindre la route. Alors à chaque fois qu’elle ouvrait la porte de l’immeuble il disparaissait en quelques secondes pour profiter de son avance et se dégourdir les pattes. Hinata prenait quand même des précautions en le surveillant du coin de l’œil. Ce jour-là, le trouvant un peu trop excité, elle le rappela à l’ordre avant qu’il s’éclipse alors qu’elle descendait les quelques marches dehors.

Son appel n’était pas passé dans l’oreille d’un sourd puisque en plus de Tobi un homme se trouvant à proximité leva la tête. Assis sur un muret devant lequel Tobi était passé sans lui prêter la moindre attention l’homme se leva. Pensant avoir affaire à Mr Taichi le SDF, Hinata regarda l’homme prête à le saluer. Mais elle ravala aussitôt ses mots et le sourire qu’elle avait failli laisser paraitre sur son visage. Au lieu de ça, reconnaissant cet étranger, qui n’en était pas vraiment un, le visage de la jeune femme se décomposa. C’était de la peur qu’on pouvait y lire. La vision de cet homme tout sourire qui semblait l’attendre faisait tout à coup ressurgir des souvenirs désagréables qu’elle avait commencé à enfouir au plus profond dans sa mémoire. En apparaissant ici, il avait détruit tous les efforts qu’elle avait fait depuis cet évènement.

Sous le choc Hinata s’était arrêtée au pied de l’immeuble. Il n’était pas question de faire demi-tour même si cette perspective lui avait traversé l’esprit. Tobi était déjà parti. Il n’était d’ailleurs plus visible là où elle se trouvait. Elle ne pouvait pas le laisser. Même si elle n’avait pas envie, elle devait absolument passer près de cet homme. Prenant son courage à deux mains et profitant surtout du fait qu’il soit seul elle se remit en marche. Fixant le sol elle espérait pouvoir l’ignorer et passer sans problème. Mais l’homme en avait décidé autrement et lorsqu’elle accéléra le pas passant à côté de lui, il se mit aussitôt en action.

- Hé !! S’écria-t-il avant d’attraper le bras de la jeune femme. Où tu vas comme ça ?

Hinata ne résista pas et s’arrêta aussitôt. Elle regarda l’homme qui venait de se placer devant elle pour lui barrer la route.

- Tu comptais m’ignorer alors que ça fait deux heures que j’attends ici ? Tu ne te rappelles pas de moi ? Sur la place l’autre fois tu m’as dérangée en pleine conversation avec Naruto. Ça te dit quelque chose ?

Bien sûr qu’elle l’avait reconnu. C’était un des hommes en compagnie de Naruto le jour où elle aurait mieux fait de ne pas aller le voir.

- Lâchez-moi. Lui ordonna-t-elle en ignorant ses paroles.

- Oh ! Toutes mes excuses ! S’exclama l’homme en desserrant la pression. Mais si je te lâche tu vas t’en aller. Tu ne veux pas discuter avec moi ?

- Non

- Ben moi oui ! Tu t’appelles comment ?

- ça ne vous regarde pas…

- Pourquoi ? On a pourtant un ami en commun. D’ailleurs t’es qui pour Naruto ?

- Personne…

- Oh ?!! Et en tant que « personne », tu habites avec lui. Parce que si je ne m’abuse c’est son appartement ici et tu viens d’en sortir. Donc tu es probablement plus que « personne » pour lui.

Il attrapa aussitôt la main gauche de la jeune femme et put admirer la bague qu’elle portait au doigt. Ce détail lui permit d’avoir la réponse.

- Tu es sa femme !? S’exclama-t-il. J’y crois pas ! Il est marié… ?!



Naruto s’était réveillé quelques minutes avant qu’Hinata ne parte. Il l’entendait se préparer de l’autre côté de la porte s’adressant de temps en temps à Tobi. Il avait beaucoup réfléchi cette nuit. Cette femme ne le laissait plus indifférent. Il s’était posé encore bien des questions et il n’avait pas compris pourquoi. Pourquoi cette femme ? Et pourquoi maintenant ? Malgré tout il avait accepté d’y croire. Oui il était jaloux. Et c’était à cause de ça que son comportement avec Sasuke n’était plus aussi amical. Ce matin il s’était même réveillé avec la solution à ce problème. Il n’allait pas suivre les conseils de Miss Aika qui lui disaient de déclarer sa flamme à la jeune femme. Il allait plutôt ignorer toute cette histoire et faire comme si de rien était. Il leur restait un mois de vie commune et il était persuadé que lorsqu’elle serait parti tout ce qu’il avait pu ressentir s’envolerait avec elle. Tout reviendrait à la normale à commencer par son appartement qui serait de nouveau exclusivement masculin. Puis toute trace de la jeune femme serait effacée de son esprit qui retrouverait enfin sa tranquillité.

Il se leva enfin de son lit décidé à commencer sa journée de repos et partit à la conquête de vêtement dans tout son bazar. La femme de ménage s’arracherait probablement les cheveux en voyant dans quel état était sa chambre. Il avait laissé le linge s’accumuler un peu partout et avait même du mal à différencier le propre et le sale. Reconnaissant le bruit de la porte d’entrée il comprit qu’Hinata et Tobi venaient de quitter l’appartement. C’était dimanche et pourtant elle partait quand même toute la journée. C’était plutôt bête de passer son jour de repos au travail, mais finalement pour lui ça voulait dire qu’il était tranquille toute la journée. Et vu dans quelle situation il se trouvait, il était préférable pour lui de ne pas la voir trop souvent.

Il mit enfin la main sur un jogging dans le tas de linge qu’il venait de jeter sur son lit lorsqu’il entendit la voix de la jeune femme. Attiré par la voix, il tourna aussitôt la tête vers la fenêtre de sa chambre. A peine sortit elle commençait déjà à crier sur Tobi. Pauvre chien… Il enfila le jogging sans prendre la peine de vérifier s’il était propre et se dirigea vers la fenêtre. La curiosité le poussait à y jeter un coup d’œil. Il n’y avait probablement rien à y voir mais il s’arrêta quand même devant. Et ce qu’il découvrit du haut de sa chambre dépassait largement ce qu’il aurait pu imaginer. Il n’en cru pas ses yeux lorsqu’il reconnut sans mal la personne qui se tenait près d’Hinata.

- Akita ?! S’exclama-t-il d’abord étonné avant de froncer les sourcils.

Ce salaud était en bas. Et comme si sa venue ne suffisait pas il avait fallu qu’il tombe sur Hinata. Il n’eut pas besoin d’en voir plus pour décider d’intervenir. Sans attendre il tourna les talons, enfila un tee-shirt qu’il attrapa en passant et traversa l’appartement sans perdre de temps. Il ne prit pas le peine de mettre des chaussures, laissa la porte grande ouverte et dévala les escaliers.

- Akita !! S’écria le jeune homme aussitôt après avoir ouvert la porte de l’immeuble afin de les interrompre.

Il s’était arrêté sur les marches et du haut de son piédestal il fusilla Akita du regard. Celui-ci et la jeune femme s’étaient tournés vers lui. Il se rendit compte tout à coup d’une chose qu’il n’avait pas eu le temps de voir de sa chambre. Akita tenait le bras d’Hinata. Ce détail ne le laissa pas indifférent et ne fit qu’augmenter la rage qu’il ressentait en ce moment même.

- Tiens, en parlant du loup ! S’exclama Akita pas vraiment perturbé par son arrivée. Tu arrives au bon moment. Cette femme vient de m’apprendre quelque chose de très intéressant. Ça m’a permis de trouver un de tes points faible et je constate que j’ai raison puisque tu réagis au quart de tour quand on s’en prend à elle.

Naruto regarda la jeune femme qui faisait de même. Il était désolé qu’elle soit tombée sur lui et espérait qu’elle ne soit pas trop marquée par cette rencontre.

- Ne t’en fais pas, je ne suis pas venu pour me battre aujourd’hui. Reprit Akita avant de lâcher la jeune femme qui aussitôt libre recula de quelques pas. Je voulais juste discuter. C’est elle qui ne voulait pas.

- Qu’est-ce que tu veux ? Demanda Naruto avant de descendre les marches. Je pensais avoir été clair !

- Tu l’as été. C’est pour ça qu’aujourd’hui je suis là en ami.

- On n’est pas ami ! On l’a jamais été.

- Tu me brises le cœur là ! S’exclama Akita. Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui t’as une vie bien rangée que tu ne dois pas assumer ton passé. On a quand même vécu beaucoup de chose ensemble. D’ailleurs sache que je te pardonne pour ma copine. J’allais la larguer de toute façon…

Le regard attiré vers la jeune femme qui venait de bouger, Naruto reporta son attention sur elle sans écouter son interlocuteur. Celui-ci remarquant que Naruto ne le regardait plus, se tourna et constata que la jeune femme était en train de s’éloigner.

- Oh ! Elle s’en va !! Fit-il remarquer. Dommage. J’aurais bien voulu lui parler de toi. De ce qu’on faisait ensemble avant. Je suppose qu’elle ne connait pas ce passé que tu n’assumes pas ? … Non, certainement pas. Ça ferait tâche…

Non elle ne savait rien et elle n’avait pas besoin d’en savoir plus. Sur ce point Naruto était plutôt ravi qu’elle soit partie. Il n’était pas fier de son passé alors elle n’avait pas besoin d’en entendre plus.

- T’es un menteur alors ? Continua Akita. Votre mariage ne risque pas de tenir longtemps s’il y a de tels secrets entre vous…

- Quoi? Ça t’inquiète ? Lui demanda Naruto.

- Oh non ! Je regrette juste de ne pas avoir pu lui parler plus longtemps. J’aurais vraiment aimé être à l’origine de votre séparation. Je comprends maintenant pourquoi tu as réussi à lui passer la bague au doigt. Elle ne sait pas tout.

- Ma vie ne te regarde pas. Reprit Naruto. Tu ferais mieux de me dire ce que tu veux parce que je commence à perdre patience.

- Tu pourrais être plus sympa avec moi.

- Tu l’as été toi, la dernière fois avec toute ta clique ? Peu importe ce que tu veux, tu n’obtiendras rien de moi ! Estimes toi heureux que je ne te fasse pas arrêter pour ce que tu as fait.

- T’es vraiment un enfoiré. S’exclama Akita. Je t’ai quand même beaucoup aidé à cette époque. Quand tu détestais ton père. Et toi qu’est-ce que tu as fait ? Rien. Quand j’étais dans la merde tu m’as abandonné. Tu t’es barré pour vivre ta vie paisiblement dans ton appartement de riche.

- Tu savais ce que tu risquais. Expliqua Naruto. Et franchement qu’est-ce que j’aurais pu faire ? Te faire évader de prison peut être ?

- Pourquoi pas. T’aurais essayé au moins. Mais tu vas pouvoir te rattraper aujourd’hui parce que j’ai besoin de frics.

- T’as besoin de frics ? Répéta Naruto. Et alors ? Tu me demandes de t’en donner?

- Ouais, t’as tout compris !

- Tu te fous de ma gueule? Tu viens aujourd’hui me demander de l’argent alors qu’il n’ y’a pas si longtemps tu voulais me tuer. S’exclama Naruto commençant à perdre son calme. Franchement tu crois que je vais t’aider?

- Oh ça va ! T’as rien eu. C’est moi qui ai tout pris. Expliqua-t-il. Tu peux m’en vouloir pour ta femme, c’est normal. Mais j’avais une revanche à prendre et pour ma défense je ne savais pas que c’était ta femme. D’ailleurs on ne peut pas dire que j’ai réussi sur ce coup-là parce qu’ils n’ont même pas pu lui faire quoi que ce soit…

- Elle a eu de la chance ! S’exclama aussitôt Naruto en s’énervant. Et toi aussi! Parce que si ça avait été le contraire…

- Tu m’aurais tué… termina Akita. Je me félicite de lui avoir envoyé deux idiots bon à rien alors !...

Naruto fixa Akita avec un regard noir. Comment pouvait-il prendre ce sujet avec autant de légèreté ? Il n’avait visiblement pas conscience de la gravité de son acte.

- Ecoute. Reprit Akita. Tu as deux solutions : tu m’aides à me barrer d’ici ou tous les matins j’accueille ta femme en bas de ces marches. Moi personnellement ça ne me dérange pas de faire plus ample connaissance avec elle. Je suis sûr qu’on pourrait bien s’entendre. Mais toi est ce que t’es prêt à voir ma gueule tous les jours ?

Et comme pour prouver ses dires, Akita s’installa de nouveau sur le muret près de lui. Il venait de le dire, il était prêt à attendre.

- C’est toi qui vois Naruto. Continua-t-il encore. Je ne demande pas grand-chose. Juste de quoi m’en aller…

Depuis le début Akita n’avait pas menti. N’ayant plus aucune attache dans cette ville, il avait décidé de repartir dans sa ville natale. Mais sans le moindre argent en poche il n’avait aucune chance d’y parvenir. Il avait trouvé en Naruto la personne idéale pour résoudre son problème. Ce gosse de riche avait de quoi le satisfaire. Il n’aurait aucune difficulté à lui donner quelques yens. Mais après leur récente rencontre qui n’avait pas été une réussite pour lui, Akita s’était présenté devant l’immeuble pensant repartir les poches vides. Ça n’allait probablement pas être facile d’obtenir ce qu’il voulait de cet ancien compagnon. Puis ses doutes s’étaient envolés lorsqu’il avait reconnu la jeune femme. Et de cette rencontre il avait obtenu un bon moyen de chantage. Assis sur son muret, les bras croisés face à un Naruto semblant réfléchir Akita était maintenant certain de partir vainqueur. Quoi de mieux que de menacer la personne à laquelle il tenait le plus ?

Akita avait raison d’être aussi sûr de lui puisque Naruto se laissa convaincre et remonta chercher ce qui lui était demandé. Il avait quand même dû au préalable répondre à quelques questions pour vérifier la sincérité de ses paroles. Franchement comment pouvait-il être sûr de ne plus le revoir roder par ici ? Akita accueillît avec satisfaction les billets que Naruto lui tendit. Celui-ci lui avait carrément donné le contenu de son portefeuille qui était toujours bien garni. Il en avait assez pour le voyage et bien plus encore. Naruto était plus que généreux.

- … t’es content ? lui demanda Naruto en le regardant compter ses billets. T’as eu ce que tu voulais !

- Ouais, t’as pris la bonne décision. Répondit Akita en rangeant son pactole dans la poche de sa veste.

- Tant mieux… s’exclama Naruto.

Son argent bien rangé Akita leva les yeux vers Naruto et n’eut pas le temps d’esquiver le poing qui lui arrivait en pleine face.

- ça c’est pour elle !

Surprit par ce geste et la force qu’avait mis Naruto dans son poing, Akita perdit un peu l’équilibre et recula de quelques pas.

- Aie !! S’exclama t-il en massant sa mâchoire très endoloris. Ok, ok t’as raison. Je le mérite…

- Cette fois fais en sorte que je ne te revois plus ! Lui ordonna Naruto.

- C’est bien ce que je compte faire. répondit Akita. Fais-moi confiance. Je n’ai plus rien à faire ici. J’ai plein de projet et t’en fais pas partie !

Il tourna les talons et commença à partir.

- Soit heureux avec ta femme ! Cria-t-il.

Naruto regarda Akita s’éloigner jusqu'à ce qu’il disparaisse au bout de la rue. Il était conscient de sa défaite sur ce coup-là. Il avait permis à Akita d’obtenir ce qu’il souhaitait et cela ne l’enchantait pas du tout. Mais cette histoire ne les impliquait pas seulement tous les deux. Hinata était là aussi au milieu de tout ça. Face à l’insistance de cet homme il n’avait pas trouvé d’autre solution pour se débarrasser de lui que de lui obéir. Il n’était pas question qu’il reste dans le quartier. Naruto voulait être tranquille et ne plus voir sa face par ici. Il ne voulait surtout pas imposer ça à la jeune femme. Si les retrouvailles avec Akita se seraient faites dans d’autre circonstance, il ne faisait aucun doute que la conclusion aurait été différente. Il n’aurait pas donné le moindre centime et aurait probablement réglé ça par la force. Puisqu’il n’avait pas eu d’autre choix il espérait qu’avec ça Akita tiendrait parole.

Naruto oublia cet événement et passa une journée tranquille. Ce jour-là fut pour lui un dimanche sans activité. Contrairement à Hinata qui était sorti pour la journée, lui préféra perdre son temps affalé sur le canapé à regarder des programmes inintéressant. C’était une de ces journées pendant lesquelles on n’a rien envie de faire. Celle où l’on se dit que ça ne sert à rien de s’habiller, rester en pyjama nous prépare déjà pour la soirée. Celle où on s’ennuie et où la télévision devient pour l’occasion notre meilleur ami. Etant donné l’absence de son chien qui habituellement nécessite plusieurs sorties dans la journée, Naruto ne remit pas le nez dehors.

Ce n’est qu’un peu avant 19h00, terminant un film, qu’il décrocha enfin ses yeux du petit écran. La nuit était tombée et il ne s’en était même pas aperçu. Le salon plongé dans la pénombre manquait maintenant de lumière. C’est en se levant pour allumer qu’il se rendit compte de l’heure tardive. Et un détail plutôt important le ramena à la réalité. La jeune femme n’était pas encore de retour. Il ne connaissait pas vraiment les heures auxquelles elle rentrait habituellement. C’est vrai qu’il n’avait jamais pu le constater puisque lui rentrait toujours après elle. Peut-être qu’aujourd’hui elle avait été retenue plus longtemps. Cette absence travailla un peu son esprit mais ne l’inquiéta pas pour autant. Jusqu'à ce que deux heures plus tard toujours sans nouvelle d’elle le jeune homme perde patience. Accoudé au bar, devant la casserole de riz bientôt froid qu’il avait pris l’initiative de faire pour le diner, Naruto commençait à s’inquiéter. Pourquoi n’était-elle toujours pas rentrer ? Que faisait-elle dehors à cette heure-ci ? En temps normal il n’aurait absolument pas fait attention à cette absence. Mais là, avec la rencontre avec Akita le matin même et la possibilité qu’elle puisse retomber sur lui, il avait de quoi se tracasser. Sans oublier que maintenant la nuit était bien tombée et que par conséquent les rues n’étaient plus très sûres pour une femme même accompagnée d’un chien.

Naruto n’avait jamais eu l’intention de l’attendre pour manger. D’ailleurs il avait déjà terminé son deuxième bol de riz depuis un bon moment. Il était juste resté assis en attendant que la porte d’entrée s’ouvre. Mais même lorsque l’horloge afficha 21h30 l’appartement resta désert. Il n’avait aucune nouvelle d’elle. Son téléphone avait bien sonné durant la soirée, par deux fois, mais ce n’était que des connaissances féminines proposant leur compagnie. Il les avait d’ailleurs toutes les deux déclinés. L’esprit plutôt perturbé il n’avait aucune envie de passer la nuit avec quelqu’un.

Le lendemain matin la sonnerie du réveil n’eut aucun mal à réveiller le jeune homme qui cogna aussitôt sur l’objet pour le faire taire. Les yeux ouverts, contemplant le plafond quelques secondes, Naruto se rappela de la veille et par conséquent de la jeune femme. Était-elle rentrée? Il se leva aussitôt pour vérifier. Trouvant la chambre voisine grande ouverte il put constater qu’elle était toujours inhabitée. L’appartement était aussi vide et calme que la veille. Conclusion : elle n’était pas rentrée de la nuit. C’était la première fois que ça arrivait, ou bien la première fois qu’il s’en rendait compte. Tout en se préparant pour aller travailler en ce Lundi matin, et pensant toujours à elle il trouva plusieurs raisons pour expliquer son absence. Sa première explication incluait Sasuke. Elle avait passé la soirée avec lui et finalement passer la nuit entière chez lui. Elle était en ce moment même allongée à côté de lui satisfaite par la nuit de plaisir qu’ils s’étaient tous les deux octroyés. Dégouté par cette image, Naruto balaya vite cette pensée. Puis un détail lui revenant aussitôt en tête rendit cette première explication peu probable. Son chien était avec elle. Pourquoi l’aurait-elle pris pour aller voir Sasuke? En revanche la présence de Tobi pouvait parfaitement coller avec la deuxième explication. Partie travailler dans l’auberge, elle était finalement restée pour y passer la nuit. Mis à part ça il pouvait aussi très bien lui être arrivé quelque chose. Une rencontre dangereuse, un malaise ou bien un accident. Il avait tout envisagé.

Il passa une journée pas vraiment agréable. Travailler lui permit d’oublier ce petit souci. Mais lorsque les articles, les interviews et les réunions disparaissaient de sa tête laissant place au vide c’est de nouveau Hinata qui inondait ses pensées. Il s’était finalement arrêté sur sa deuxième explication. Elle avait passé la nuit chez elle dans sa famille et cette absence inhabituelle qui arrivait justement après la venue d’Akita était probablement due à ça. Il avait donc toutes les raisons de s’en vouloir pour ça. Lui qui lui avait dit, le jour même de l’agression, qu’aucun de ces hommes ne reviendraient dans les parages. Il avait menti sans le vouloir… À la pause de midi il avait même pensé se rendre à l’auberge afin de vérifier s’il avait raison. Mais finalement réfléchissant un peu il n’osa pas le faire et préféra attendre son retour probable dans la soirée. Si son absence se répétait, à ce moment-là il envisagerait vraiment d’y aller.

Naruto était dans le vrai. Elle avait bien passé la nuit à l’auberge. C’était dimanche, le jour de repos pour les travailleurs. Profitant de ce moment tranquille dans sa famille, Hinata n’avait pas vue le temps passer. En compagnie de sa sœur elles avaient passé des heures et des heures entières à discuter à tel point qu’elle ne s’était même pas aperçu que l’horloge avait sonné 17h30. Jetant un coup d’œil par la fenêtre, Hinata réalisa sa bêtise en constatant que le soleil s’était déjà éclipsé. Il était trop tard maintenant pour qu’elle envisage de prendre le train. Même accompagnée de Tobi, elle craignait de se retrouver dans les rues en pleine nuit. Elle décida donc exceptionnellement de ne pas rentrer à l’appartement. Elle n’eut aucun mal à trouver une excuse pour expliquer à sa famille qu’elle restait sur place. Emiko accueillit la nouvelle avec joie. Peu importe la raison, elle était ravie de revoir la demoiselle dans son ancienne chambre. Son père ni avait pas plus prêté attention, elle se disait trop fatiguée pour faire le chemin du retour et bien soit, qu’elle reste. Hanabi quant à elle prévoyait déjà la soirée qu’elles allaient passer ensemble.

La jeune femme n’eut aucun problème pour se réadapter à la vie de famille. C’était comme si elle n’était jamais parti. Il ne fallut d’ailleurs que quelques minutes aux deux sœurs pour retrouver leurs vieilles habitudes. La fin journée était souvent le départ d’une petite querelle entre elles dont le sujet principal était «  laquelle des deux prendra sa douche la première ». C’est Hanabi qui gagna ce jour là. Beaucoup plus rapide que sa grande sœur, elle prit possession des lieux la première. Emiko qui suivait la scène de loin, esquissa un sourire en les voyant se chamailler comme au bon vieux temps. Pour une fois, elle n’eut rien à leur reprocher et préféra les admirer. Cela faisait tellement longtemps qu’elle ne les avait pas vues aussi proche l’une de l’autre.

Hinata profita donc de ce moment pour sortir Tobi qu’elle avait failli oublier. Il était tellement bien intégré dans sa famille qu’elle en arrivait même à oublier sa présence lorsqu’il n’était pas avec elle. Assise devant la maison, elle laissa Tobi disparaitre dans le jardin à peine éclairé par le lampadaire venant de la route. Elle n’y avait pas pensé jusque là, mais ne devait-elle pas prévenir Naruto de son absence ? Allait-il remarquer qu’elle n’était pas là ? Non certainement pas. Il était probablement sorti comme d’habitude et il allait rentrer beaucoup trop tard pour s’en rendre compte. Et même si c’était le contraire il n’en aurait rien à faire de sa disparition à elle. En revanche c’est celle de Tobi qu’il constaterait facilement. C’était quand même son chien. Mais peut être que la sachant avec lui il ne serait pas inquiet ?

La jeune femme lâcha un long soupir. Si elle se retrouvait là maintenant à se poser ce genre de question c’était à cause d’elle. Parce qu’elle n’avait pas le courage de traverser la ville en pleine nuit. C’était le seul traumatisme qu’il lui restait de son agression. Même sa chambre à l’appartement qui avait été quand même le point principal de l’agression n’avait plus d’impact négatif sur elle. C’était redevenu un endroit sécurisé au même point que la totalité de l’appartement. Seul point noir, le chemin du retour était pour elle une véritable épreuve. Alors pour l’instant la perspective de le faire en pleine nuit ne l’emballait pas du tout. Ce défaut était quand même problématique puisqu’aujourd’hui elle se voyait obligée de dormir sur place. Il allait bien falloir qu’elle y remédie et qu’elle surmonte cet obstacle pour enfin retrouver sa quiétude et sa liberté perdue. Ça n’allait pas être facile, si en plus elle devait rencontrer certains de ces hommes. Celui qu’elle avait vu le matin même l’avait un peu refroidie sur le coup. Il n’avait pas été l’un de ceux qui l’avait suivi mais cette rencontre l’avait quand même perturbée. Elle fit un grimace à la pensée qu’un jour elle puisse encore croiser le chemin de l’un deux. Et espéra fort que ce ne soit jamais le cas. Si Naruto n’était pas intervenu ce matin là, l’aurait-il laissé partir sans lui poser plus de problème ? Naruto n’allait pas être là tous les jours pour lui venir en aide. Que pourrait-elle faire seule face eux ?

La réapparition de Tobi, face à elle, détourna de nouveau ses pensées vers son maitre. Il était préférable qu’elle l’appelle pour le prévenir. Mais si son absence ne lui faisait ni chaud ni froid elle allait certainement le déranger pour rien ? Interrompue tout à coup par les cris d’Hanabi qui l’appelait pour l’inviter à utiliser à son tour la salle de bain, la jeune femme laissa toutes ses questions en suspens et finalement les oublia très vite. Tobi rejoignit Emiko dans la cuisine espérant avoir quelque chose à se mettre sous la dent tandis qu’Hinata passait à la douche. Après le repas elle passa la soirée dans la chambre de sa sœur qui avait demandé son aide pour certain devoir qu’elle avait à faire. Le lendemain matin, étant déjà sur place pour travailler Hinata put dormir un peu plus. Elle avait passé une nuit très agréable. Rien de tel que de retrouver son ancien lit pour dormir de nouveau comme un bébé. Le travail ne manqua pas ce jour là et aussitôt qu’il fut 16h, elle et Tobi quittèrent l’auberge. 



Du côté de Naruto la journée se termina à la salle de sport. Le groupe d’ami était au complet, même Sasuke les avait gratifiés de sa présence. A la simple vue de cet homme, Naruto repensa aussitôt à Hinata. Peut être qu’il savait pourquoi elle n’était pas rentrée ? Il ravala aussitôt son envie de lui poser la question et tenta de faire comme si de rien n’était, même si ça lui brulait les lèvres. Ils passèrent plusieurs heures à entretenir leurs performances puis comme à leur habitude ils retrouvèrent les vestiaires pour un passage sous les douches. Ce jour là Naruto ne prit pas la peine d’attendre son tour et préféra partir comme il était. Ce n’était pas du tout dans ses habitudes puisqu’il détestait quitter la salle de sport encore mouillé de transpiration. Sa décision ne manqua pas d’étonner ses amis qui depuis tant d’années passées avec lui savait que la douche était un passage obligé pour lui. Il avait certainement quelque chose d’important à faire pour être aussi pressé de quitter la salle.

Naruto salua ses amis et sortit sans vraiment donner d’explication. Il avait seulement dit «  Je prends ma douche chez moi ». La raison de ce changement n’était absolument pas avouable puisque cela concernait sa femme. Il était presque 20h et à cette heure là si Hinata était de retour elle était probablement déjà rentrée. Il avait besoin d’y aller pour en avoir le cœur net et peut être avoir les réponses à ses interrogations. Perdre du temps encore en attendant son tour pour prendre sa douche n’était pas envisageable. Alors il avait préféré faire l’impasse sur ce détail même si ça ne lui plaisait pas vraiment. C’était une preuve de plus de l’intérêt qu’il lui portait. Il continuait à faire des choses qui ne lui ressemblaient pas.

Arrivé en bas de son immeuble, Naruto put aussitôt balayer de son esprit la possibilité qu’elle soit de nouveau absente. La lumière allumée provenant du salon suffisait à témoigner. Hinata était de retour. Il fut définitivement soulagé en découvrant les chaussures de la jeune femme à l’entrée. Puis Tobi qui semblait en forme l’accueillît en lui témoignant toute sa joie de le revoir. Sa maitresse adoptive quant à elle n’était pas dans les environs. Elle devait probablement se trouver dans sa chambre. Il déposa ses affaires dans sa chambre et revint dans le couloir s’arrêtant aussitôt devant la porte de la salle de bain. Il allait pouvoir prendre sa douche l’esprit libre et rassuré. Il jeta un coup d’œil vers la chambre d’Hinata qui semblait plongée dans le noir. Il était curieux de savoir pourquoi elle ne rentrait que maintenant. Mais pouvait-il vraiment lui demander ? Et comment devait-il s’y prendre sans paraitre vraiment intéressé par la question? Toujours en pleine réflexion il ne vit pas Tobi revenir vers lui réclamer de nouveau quelques caresses. Naruto s’exécuta quelques secondes puis regarda son chien pousser la porte de la salle de bain qui était semble t-il entr’ouverte. Prêt à prendre la parole pour s’adresser à son chien le jeune homme resta en suspens lorsqu’un bruit plutôt féminin attira son attention. En plein milieu de la salle de bain se tenait la jeune femme semblant être aussi surprise que lui. Vêtue d’une simple serviette légèrement trop petite pour elle, Hinata s’était littéralement figée. Réalisant aussitôt qu’elle se tenait devant lui presque dénudée Naruto ne perdit pas de temps à réagir et fit un pas de coté. Quant à Tobi, ne réalisant pas ce qu’il venait de faire, il repartit comme si de rien n’était dans le salon dans l’ignorance la plus totale.

- Je suis désolé ! S’exclama Naruto aussitôt le dos collé au mur à quelques centimètres de la porte de la salle de bain.

- Non, C’est moi qui suis désolée… Lui répondit Hinata très gênée. Je ne vous ai pas entendu rentrer. Je … j’ai …un petit problème de serviette…

Naruto n’eut pas besoin de plus d’explication pour comprendre ce qu’elle voulait dire.

- Il n’y en a pas dans le placard ? Demanda t-il après avoir chassé l’image de la jeune femme qui venait de réapparaitre dans sa tête.

- Non… je n’ai trouvé que celle-ci…

- … Je dois en avoir dans ma chambre….

Il fouilla rapidement dans son bazar et tomba sur une serviette probablement déjà utilisée mais qui allait faire l’affaire.

- Tenez. S’exclama t-il le bras tendu vers la porte gardant toujours ses distances.

- Merci… lui répondit-elle ravie d’avoir de quoi se couvrir… J’aurais dû y penser avant…

Un petit instant de silence s’installa entre eux. Hinata s’affairait dans la salle de bain tandis que le jeune homme était resté dans le couloir. En pleine réflexion avec lui-même il essayait de trouver la meilleure façon d’entamer le sujet. C’était le moment idéal pour le faire. Mais comment pouvait-il introduire là-dessus sans paraitre trop intéressé ?

- … Hier soir… commença le jeune homme très hésitant. Vous n’êtes pas rentrée…

Lâchant ses mots sans vraiment réfléchir Naruto regretta aussitôt la tournure de sa phrase. Cela semblait trop affirmatif. Une phrase interrogative aurait été peut être plus approprié ? Prêt à rectifier le tir, il ouvrit la bouche avant d’être coupé dans son élan.

- Vous vous êtes inquiété ? S’exclama la jeune femme. Je suis désolée…

Naruto ouvrit des yeux horrifiés. Elle avait compris. Il devait absolument corriger ça.

- Euh… Non ce n’est pas ça… balbutia t-il pas suffisamment fort pour qu’elle puisse entendre car elle le coupa de nouveau.

- C’est normal que vous vous soyez inquiété. Continua-t-elle. C’est quand même votre chien. J’aurais dû vous prévenir. J’y ai pensé mais après ça m’est complètement sortie de la tête. Je suis désolée…

Le chien ? Mais oui évidemment, elle parlait de Tobi. Plus que soulagé Naruto prit à son tour la parole.

- Oui c’est toujours mon chien malgré tout… alors tachez de ne plus le refaire ! Ordonna t-il en veillant à hausser le ton. D’ailleurs je vous rappelle que vous avez des obligations par rapport au contrat. Vous ne pouvez pas vous absenter comme ça.

- Oui je sais… mais il était un peu tard alors j’ai préféré ne pas rentrer.

- Vous êtes resté dans votre famille ? Osa t-il demander de nouveau sur un ton calme.

- Oui j’ai préféré rester là-bas.

- Est-ce que… ça a un rapport avec l’homme que vous avez rencontré hier matin devant l’immeuble.

Au lieu d’avoir la réponse à la question c’est le silence qui s’immisça entre eux. Naruto fixait toujours le mur face à lui attendant sa réponse.

- Oui, un peu. Entendit-il près de lui.

Il tourna la tête et tomba sur la jeune femme à l’entrée de la salle de bain. Elle était sortie vêtue de la serviette qu’il venait de lui donner. Contrairement à lui qui aurait préféré qu’elle reste cachée, elle ne semblait pas du tout gênée.

- Disons que ça m’a un peu perturbée… avoua-t-elle. Je ne m’attendais pas à retomber sur l’un deux. En faite… j’espérais ne jamais en recroiser un… surtout en pleine nuit. C’est pour ça que j’ai préféré passer la nuit sur place. Je suis désolée pour Tobi. Je veillerai à ce que ça ne se reproduise plus…

- Cet homme…reprit à son tour Naruto… il ne reviendra plus. Libre à vous de me croire… J’ai réglé cette histoire alors on ne le reverra plus ici.

- Est-ce qu’il s’est passé quelque chose ? Lui demanda-t-elle inquiète par ses paroles.

- Non rien… sachez juste que c’est réglé. Et s’il s’avère que j’ai tords, j’aimerais que vous m’en teniez informé tout de suite.

- D’accord… mais puisque vous dites que je ne les reverrai plus, je vous crois…

Naruto n’ajouta rien et resta silencieux. Il avait eu toutes les réponses qu’il lui fallait. Un silence gênant était sur le point de s’installer puisqu’elle aussi ne trouvait plus rien à dire. Heureusement Tobi réapparut à point nommé. Assis à l’entrée du couloir, il avait émis un petit aboiement comme s’il les prévenait de sa présence. Tous les deux tournèrent la tête vers lui.

- Qu’est ce que tu veux ? Lui demanda Naruto.

Tobi se contenta de le regarder sans bouger.

- Il a peut être faim… s’exclama Hinata pensant répondre à sa place. Puis elle continua. Je vous laisse la salle de bain… si vous en avez besoin… je vais aller préparer le repas. Si vous aussi vous avez faim et si vous n’avez rien de prévu, je serais ravie que vous vous joigniez à moi ?

Naruto resta quelques secondes sans réponse.

- je ne sais pas… finit-il par répondre avant de s’échapper dans la salle de bain. Il n’allait quand même pas lui dire oui comme ça, aussi facilement. Ça ne lui ressemblait pas du tout.

Un peu plus d’une demi-heure plus tard, il était dans le couloir prêt à aller la rejoindre dans la cuisine. Un petit coup d’œil discret vers le bar lui avait confirmé qu’elle l’attendait bel et bien. La télé en fond sonore, elle était installée sur un tabouret du bar. Elle avait même dressé la table. Même s’il ne lui avait pas vraiment donné de réponse elle attendait quand même sa venue. Dire qu’il y a quelques mois cette scène ne lui aurait fait ni chaud ni froid et là il n’imaginait même pas l’ignorer. Douché et habillé assez convenablement, il s’apprêtait à la rejoindre. Il s’était surpris à chercher dans sa chambre des vêtements propres et présentables alors qu’il allait juste manger dans la pièce à coté. Il avait rejeté un appel lorsqu’il avait vu le nom d’une de ses compagnies s’afficher sur son téléphone. Et il avait même jeté un coup d’œil dans le miroir pensant pendant quelques secondes passer un coup de peigne dans ses cheveux afin de les discipliner un peu. Finalement s’apercevant de son comportement bizarre, il avait passé la main dans ses cheveux pour les ébouriffer encore plus. Ses nouveaux sentiments le rendaient totalement pathétique. Il avait l’impression d’être redevenu un ado amoureux. Il s’était même trouvé gêné de la voir en serviette alors qu’elle était complètement couverte. Le simple fait de la regarder dans les yeux devenait même difficile.

Il la rejoignit sans prononcer le moindre mot. Hinata lui proposa de le servir et ce fut la dernière fois qu’ils échangèrent. Si la télé n’avait pas été là pour remplacer la conversation, l’ambiance autour de ce repas aurait été plus que silencieuse. Ni l’un ni l’autre n’avait tenté d’entamer une quelconque conversation. Ils se contentèrent de suivre le programme qu’Hinata avait choisi à la télévision. Ce film assez long leur avait au moins permis de terminer la soirée ensemble. Car le repas terminé, Naruto s’était installé sur le canapé. Hinata l’avait rejoint quelques minutes plus tard une fois la cuisine rangée. Le film n’était pas vraiment intéressant. Naruto le trouvait même totalement ennuyeux, mais il était quand même resté. La jeune femme ne devait pas être loin de penser comme lui car elle avait piqué du nez à deux reprises. Elle devait certainement être très fatiguée. Après avoir fermé les yeux pour la troisième fois elle décida de mettre fin à sa souffrance pour aller se coucher. Elle salua le jeune homme qui lui rendit aussitôt et la regarda partir. Tobi lui emboita le pas et disparu avec elle. Il allait probablement passer la nuit avec elle comme d’habitude. Après tout il était tombé sous son charme depuis bien longtemps. Naruto ne pouvait plus lui en vouloir puisque maintenant il le comprenait parfaitement. Ils étaient visiblement tous les deux dans le même bateau.