Changement et visite surprise

par aoi-dono

Chapitre trente-quatre : Changement et visite surprise


Samedi seize Mars, vingt-et-une heure, Parc de MG.

POV Naruto

J'en peux plus. Deux mois et demi qu'Hinata me fuit comme la peste. Mais cette fois, je vais lui faire ma déclaration. J'espère que tout va se passer comme prévu. Heureusement qu'il fait chaud en ce moment. Mais il faut surtout que Gamakichi la convainc de venir. Tout est près, il ne manque plus qu'elle. Je me rend compte que je peux plus me passer de son sourire, de son corps, de son odeur, de sa voix, de sa présence. Nos conversation me manquent. Pourtant je la vois tout les jours, mais je souffre un peu plus chaque jours de l'avoir si loin et si prêt en même temps. Je veux que sa s'arrête. Si elle ne vient pas, j'irais dans sa chambre, s'il le faut.

POV Hinata

Il me manque tellement. Mais je dois résister. Sa fait mal mais se sera pire s'il me rejette. Non, je vais pas me remettre a pleurer. Sa suffit, je l'ai déjà assez fait. J'arrive pas a les retenir. Mon cœur me fait trop souffrir et je me sens seule. Je dois cesser de pleurer pour Temari au moins. Elle fait tellement d'effort pour que je me sente mieux même si sa ne marche pas.

« - Hinata ? Lance une petite voix inquiète.
- Gamakichi, qu'est ce que tu fais là ? Dis-je en m'essuyant les yeux.
- J'ai besoin de ton aide. Naruto est en danger.
- Quoi ?! Byakugan prend ma place. »

Mon sang ne fait qu'un tour. Je réfléchit même pas et passe par la fenêtre pour descendre le mur. Je l'ai fait tellement de fois pour aller le rejoindre. Une fois en bas, je suis la petite grenouille qui m'emmène plus loin dans le parc. Je remarque enfin Naruto allongé dans l'herbe. Je cours vers lui et m'abaisse pour voir se qu'il a. Je ne vois rien du tout. Il m'attrape les bras et me regarde dans les yeux avant de poser ses lèvres sur les miennes. Sa fait si longtemps. Je dois l'arrêter. Mais j'ai pas le temps de faire quoi que se soit qu'il le fait de lui même. Il se lève et m'aide a le faire aussi. Il avance plus loin en me tirant derrière. Qu'est ce qui se passe ? On passe des arbres. Wouah ! On voit le lac, la lune reflète dedans. C'est magnifique. Il y a aussi une couverture mise au sol. Merde ! Je me suis fait piégé.

« - Tu n'es pas en danger. Je m'en vais. Lance-je en l'obligeant a me lâcher.
- Il en est hors de question. Et tu te trompe, je suis en danger. Je meure un peu plus chaque jour. Mon cœur se langui de toi, mon amour. Dit-il en me rattrapant. »

Mon amour ?! Il me fait quoi là. Je me retrouve assis sur la couverture avec Naruto en face de moi.

« - Hinata, il est tant de mettre les choses au clair. Je ne suis pas amoureux de Sakura. C'est vrais que j'ai eu un béguin pour elle mais s'est terminé maintenant. Pour la simple raison que je... Que je t'aime. Déclare-t-il. »

Il m'aime ? Je n'arrive pas à le croire. Je veux lui dire tellement de chose mais rien ne veux sortir de ma bouche. J'ai peur qu'il mente mais je veux en être sûr. Je fais la seul chose dont je suis capable pour l'instant, je l'embrasse désespérer. Je lui retire son T-shirt et il me regarde surpris. J'ai envi de lui, je veux qu'il soit le premier même s'il ne fait que me mentir. Je retire mon débardeur.

« - Hinata, on n'est pas...
- Tait-toi et fais moi l'amour. Dis-je avant de reprendre possession de ses lèvres. »

POV Byakugan

J'ai chaud tout d'un coup, s'est bizarre. Arg !! Sa fait mal, j'ai l'impression de bruler de l'intérieur. Hinata, qu'est ce qui se passe ? Qu'est ce qui t'arrive ? Qu'est ce qui m'arrive ? C'est douloureux. Pourquoi sa doit arriver quand Temari est là ? S'il te plait fait que sa s'arrête, Hinata. Je n'arrive plus a garder ton apparence. Je reprend la mienne en poussant un gémissement. Temari est complètement paniqué. Je voudrais la rassuré mais la douleur est effroyable.

POV Temari

Qu'est ce qui arrive a Byakugan ? Elle brille. Je vais aller chercher un prof. Ca fait dix minutes que sa dure et sa empire. Ahh !!!! Un flash de lumière vient de remplir la pièce. Putain, je vois plus rien. Je clignote des yeux. Ma vu revient peu a peu. Je me retourne pour regarder comment va Byakugan. C'est quoi ce truc.

Dimanche dix-sept Mars, huit heure, Parc de MG.

POV Hinata

Je flotte, tout est flou. Sa devient plus net et je sens la terre sous mes pieds. Je suis dans le parc devant MG.
« BAM »
Un éclair vient de tomber juste a côté de moi pourtant il n'y a pas un seul nuage. Qu'est ce que sa veux dire ? Je suis en train de rêvé. Un brouillard rouge s'installe. J'entends des cris et des explosions. Je vois MG tomber en morceaux. Il y a des gens la haut. Ce sont eux qui ont détruit l'école. Il y a un corbeau, un requin alors qu'il n'y a pas d'eau, un énorme scorpion, un gros oiseau tout blanc, une plante carnivore, une rose blanche, une araignée, une chauve-souris et un caméléon. J'ai peur, pas d'eux mais j'ai l'impression qu'il veulent me prendre quelque chose de très important. Je comprend pas, qu'est ce que sa peut être pour me mettre si mal à l'aise. Tout s'estompe.

Je sens des bras autour de moi et quelqu'un pose des baiser sur ma nuque et mon cou. Naruto, c'est certain. Il est encore avec moi, sa signifie qu'il m'aime vraiment. Il a pas arrêter de me le répété hier soir pendant qu'on... Il a été fantastique. J'avais jamais imaginer que sa pouvais être si agréable. Même si sa était douloureux au début.

« - Hinata, va falloir qu'on y aille. Il est sept heures passé. Me souffle-t-il a l'oreille.
- Hmmm... répondis-je en me retournant pour l'embrasser. »

On se sépare et il se lève pour s'habiller. J'en fait de même. On s'embrasse une dernière fois avant de partir chacun de son côté.

Je rentre dans ma chambre par la fenêtre et Temari m'attends. Oulala ! C'est pas bon tout ca.

« - On n'a un problème, Hinata. Me dit-elle calmement.
- Hein ?
- Byakugan, montre toi. »

Qu'est ce que s'est ? Sa peux pas être Byakugan. Pourtant s'est bien un lapin blanc. Mais les oreilles, le bout des pattes et une parti de la queue est noir. Ainsi que d'étrange motif la parcourt de la même couleur. Les yeux sont également noir. Et elle paraît plus grande et se tient sur deux pattes.

« - Qu'est ce qui s'est passé ? Murmure-je.
- C'est ce qu'on se demandais aussi. Qu'est ce que tu faisais hier soir ? Lance ma colocataire.
- Euh...
- Pourquoi tu rougis ?
- Temari, tu peux nous laisser. Sa ne concerne que nous. Dit mon étrange lapin.
- Non, ca me concerne aussi. Après tout s'est moi qui me suis occupé de toi hier soir.
- Comme tu veux. De toute manière, je peux le savoir sans que tu sois au courant. »

Byakugan se rapproche de moi, m'oblige a me baisser et pose son front contre le mien.
- Alors qu'est ce que tu as fais ?

Que...

- C'est de la télépathie. Alors ?

Je me met a repenser a ce que j'ai fait avec Naruto.

- Je vois. C'est la cause de ton augmentation de magie. J'en avait entendu parler mais s'est très rare. Mais il est vrais que vous êtes pas commun tout les deux. Il a dut arrivé la même chose a Rasengan et Gamakichi.

Au faite qu'est ce qui t'est arrivé exactement ?

- J'ai grandis. On le fait en même temps que la magie de notre maitre et habituellement c'est comme les humains. Mais ton pouvoir magique a croit fortement, ce qui a obliger mon corps a changer.

Ok.

Elle se recule et coupe le contact. Je dois aller voir Naruto pour voir si Rasengan et Gamakichi ont subit la même chose. Je salut Temari et sort rapidement sous ses cri. Je suis dans le couloir et je vais bientôt arrivé. Ah ! Mais qu'est ce qui lui prend a ce mec de me plaquer contre le mur.

« - Lâche-moi, connard. Crache-je.
- Je vous est vu hier soir, toi et Uzumaki. Me souffle-t-il. »

POV Naruto

Bon, faut que je retrouve Hinata. J'ai laisser les animaux dans la chambre. C'est vrais quoi je peux pas me balader avec une grenouille qui fait la moitié de ma taille et un renard a six queues. Je dois savoir si le lapin s'est pareil. Dans quel mouise on sait mis ? Si j'avais su, je n'aurais rien fait. En faite non, je l'aurais fait quand même. Qu'est ce qui se passe là bas ? Non mais je rêve. Il se prend pour qui celui là, de toucher ma copine. Je me rapproche et lui met mon poing dans la gueule. Je l'attrape par le col et le pousse contre le mur.

« - Si tu ose encore une fois la toucher je te bute. Murmure-je.
- Je suis pas si sûr. Tu me laisse m'amuser avec elle pendant une heure et je dis a personne se que vous avez fais hier soir. Chuchote-t-il.
- Comment t'es au courant ?
- Je vous ai vu. Laisse un peu les autres en profiter aussi.
- Jamais. Grogne-je en resserrant ma poigne.
- Oh ! Le grand Uzumaki est amoureux de la rejeter des Hyuga ? Moi, j'ai juste envi de me la faire cette sale pute.
- Je t'interdit de l'insulté, hurle-je en le jetant contre le mur de l'autre côté du couloir.
- Aie ! Je suis sûr que je suis capable de la faire crié de plaisir cette salope. »

POV Hinata

Mais il est inconscient se mec de l'énervé comme ça. Il va le tuer. Je vois déjà l'aura de Kyubi le recouvrir. Le pire s'est que tout le monde nous regarde, il y a même nos amis. Bon sang ! Je sens que sa va finir mal. Naruto vient de le chopper par la gorge et la serre. Il faut absolument que je l'arrête. Je l'enlacer par derrière. Bordel ! Sa brûle mais l'aura se résorbe. Je le sers de toute mes forces.

« - Naruto, arrête tu vas le tuer.
- Il le mérite. Grogne-t-il.
- Peu importe. Je ne veux pas que tu sois un meurtrier a cause de moi. Pleurniche-je.
- D'accord mais arrête de pleurer. Dit-il en le relâchant.
- Merci. Souffle-je.
- Et toi, si tu la touche encore une fois ou que tu parle d'elle de quelque manière que se soit, je te tuerais sans hésitation. Crache-t-il au gars.
- … fit le mec en tombant inconscient.
- Euh ! Hinata, tu peux me lâcher maintenant. Me dit mon blondinet.
- C'est pas que je veux pas mais c'est que...
- Quoi ? »

Je répond pas. Il se retourne tout en restant contre moi et me regarde. Je baisse la tête pour lui montrer. J'ai le chemisier bruler devant. Si je le lâche tout le monde me verra en soutien-gorge. « Ah ! D'accord. » souffle-t-il juste avant de m'attraper les jambes et de me porter en me gardant contre lui. Il se met a courir. Il ne s'arrête que dans le parc après avoir distancé les autres qui ont suivit. Il retire sa chemise et me l'enfile.

« - Hinata, tu es blessé. Panique-t-il en remarquant mes brulures sur les mains.
- C'est rien. J'irais a l'infirmerie après. Sinon pourquoi tes vêtements sont intact alors que les miens ont cramer ?
- Eh bien, ils sont ensorceler pour résister a la magie de Kyubi.
- Ah bon. Tu sais que les autres ont surement compris pour nous.
- Je m'en fous. »

Il m'embrasse en me serrant contre lui. Je suis heureuse de ne plus avoir a nous cacher.

« - Dites moi que je cauchemarde, la fin du monde approche. Lance une voix.
- Voyons, Kiba. Ce ne sont pas des choses a dire. Réprimande, il me semble, Ino.
- Un problème, Inuzuka ? Lance Naruto.
- Pas spécialement mais s'est surprenant. Répond Kiba.
- Je suis tout à fait d'accord. Dit une voix que je ne connait pas derrière tout les autres.
- Papa ?! S'étrangle mon amoureux.
- Exactement, affirme un homme blond qui est passé devant les autres.
- Yondaime Hokage ! S'écrient nos amis.
- Qu'est ce que tu fous là ? Crache mon blond.
- Rien qui te regarde, mon fils. Alors tu as une petite-amie.
- Qu'est ce que sa peut te faire ?
- Tu es une Hyuga. Tu sais qui je suis ? Fit-il en ignorant Naruto.
- Oui, monsieur Namikaze. Répondis-je doucement.
- Tu sais aussi que je ne m'entends pas du tout avec ton père. Qu'on se haï même.
- Oui monsieur.
- Et tu reste avec mon fils ?
- Bien sûr. Je l'aime.
- Ahah. Tu ressemble en tout point a ta mère à part les yeux. Tu as ma bénédiction, Naruto.
- Comme si j'en avais besoin. Rétorqua mon amour.
- Vous... vous connaissiez ma mère ? Bafouille -je.
- Bien sûr. Hikari était ma meilleur amie. Je n'ai jamais compris se qu'elle pouvait bien trouvé a ton père. S'était la femme la plus fantastique que j'ai jamais rencontré après ma femme bien sûr.
- Ouais, Ouais. C'est ca. On va y aller. Lâche Naruto avant de me tirer vers l'intérieur des bâtiment.
- Naruto. Soupire son père. »

Je ne comprend pas. Naruto a l'air en colère. Est ce qu'il ne s'entend pas avec son père ? Pourtant il a l'air très gentil. J'essaye de l'arrêter mais sa main se ressert sur mon bras. Il me fait un peu mal même s'il le fait pas exprès. On entre dans le salon des Hebi. Je n'ai pas le droit d'être ici. Il continu et monte l'escalier vers les dortoirs des garçons. Je le sais parce que je suis venu ici en première année quand j'ai voulu me venger. Il ouvre une porte et nous fait entrer. Il la ferme à clé juste après. C'est sa chambre, je suppose. J'aimerais connaître la raison pour laquelle il en veut a son père mais il m'embrasse brutalement. Il me fait reculer tandis que l'un de ses bras me serre contre lui. La main de son autre bras passe sous ma chemise qui est en faite la sienne. Il défait ma jupe qui tombe au sol. Il faut que je trouve un moyen de l'arrêter, je veux pas le faire quand il est dans cette état. Mes jambes se heurte a quelques choses. Il me pousse et je tombe sur le lit, il me semble. Je n'ai pas le temps de réagir qu'il est déjà sur moi en train d'ouvrir ma chemise.

« - Arrête Naruto. Supplie-je.
- Quoi ? Grogne-t-il.
- Je veux pas. Pas comme ça.
- Comme quoi ?
- Je veux pas le faire si tu es en colère.
- D'accord. Tu peux t'en aller maintenant. Je n'ai plus besoin de toi. Dit-il en se mettant assit à coté de moi.
- Qu'est ce que tu veux dire ? Que je peux pas t'aider autrement qu'avec mon corps. Je peux t'écouter aussi, parler soulage. Mais non, y a que mon corps qui t'intéresse. Tu n'aime que mon corps, c'est ça ? Cris-je en pleurant.
- Tu sais très bien que s'est faux. Mais je n'ai aucune envi de t'en parler.
- Pourquoi ?
- Ta mère ! Je ne savais que s'était la fameuse Hikari.
- Alors quoi ? Toi aussi, tu vas me détester à cause d'elle. Ma famille me haï parce qu'elle n'était pas une sang pur. A toi elle t'a fait quoi exactement ? Hein ? Explique-moi.
- Ffff... Excuse-moi de mettre énervé sur toi alors que tu n'y est pour rien. Je ne vais pas te détester. Mon père a tendance a me mettre sur les nerfs. Je vais tout t'expliquer mais calme-toi.
- D'accord. Souffle-je en séchant mes larmes.
- C'est bon, tu es prête ? Me demande-t-il en me rapprochant de lui.
- Oui, fis-je en m'installant dans ses bras.
- Voilà, aussi loin que je me souvienne mes parents n'ont jamais été très souvent a la maison. Ils étaient toute la journée au boulot et ne rentrer que tard dans la nuit voir pas du tout. Je ne les voyais que rarement. Ils ne me laissaient pas pour autant seul. Celui qui me gardait me haïssait à cause de Kyubi. Il passait son temps a me frapper et m'insulter, je ne comprenais pas pourquoi puisque je n'étais pas encore au courant pour Kyubi. Quand j'avais dix ans, Iruka est venu a l'improviste et a découvert se qu'il faisait. Il l'a arrêter mais avant de partir Mizuki m'a dit pour le démon. J'ai compris pourquoi toute ma famille me détestait et j'ai cru que mes parents me fuyait pour sa. J'étais désespérer mais Iruka m'a aidé. Je lui en serais toujours reconnaissant. Suite a cela mes parents étaient plus souvent a la maison. Mais ils se disputaient régulièrement. Et le nom de ta mère revenait dans chacune des disputes. D'après se que j'ai compris, mon père cherchait a venger cette Hikari alors que ma mère lui demandait de laisser tomber. Mon père refusait toujours. C'est a cause de sa qu'il était souvent absent. Et je ne suis pas sûr parce que mon père n'a jamais confirmé les dire mais il aurait été amoureux de ta mère.
- Je n'ai pas bien compris pourquoi tu en veux autant a ton père.
- Eh bien... C'est qu'il joue au papa attentionné et me dicte ma conduite maintenant alors qu'il n'a jamais été là jusque mes dix ans. Il n'était pas là quand j'en avais vraiment besoin, maintenant c'est trop tard. Ca vaux aussi pour ma mère.
- Tu devrais leurs pardonner. Ils font de leur mieux, je pense. Ils ont fait des erreurs et ils s'en veulent surement. Tu sais, on ne peux pas changer le passé mais on peux essayer de le réparer. C'est ce qu'ils font, ils veulent te montrer a quel point ils sont désolé et qu'ils t'aiment.
- Je vais y réfléchir. »

C'est trop triste ce qu'il lui est arrivé. Je veux pas qu'il souffre. Je veux qu'il soit heureux et je ferais de mon mieux pour qu'il le soit. Je pose ma main sur sa joue et me rapproche. Je l'embrasse doucement. Il me rend le baiser plus passionner. Il m'allonge et ses mains glissent sur mes jambes. Mes bras sont autour de sont cou pendant que mes doigts joue avec ses cheveux. Il casse le baiser pour s'attaquer a mon cou. Mon dieu que c'est bon. Je ne peux m'empêcher de gémir. Il attrape ma culotte et commence a la descendre lentement. Qu'il se dépêche, j'en peux plus.

« Toc toc. »

Qui est le crétin qui vient nous déranger a un moment pareil ?

« - Naruto ! Ouvre, s'est papa.
- Vas t'en ! Ordonne mon amour.
- On doit discuter.
- C'est pas le moment.
- Ouvre ou je détruit cette porte.
- C'est bon, j'arrive. Ronchonne mon blond. »

Il se relève boudeur tandis que je m'assoie et remet ma culotte en place. Il ouvre la porte et le laisse entrer. Son père est surpris de me voir. Il se met a détaillé la pièce du regard. Son visage se fait de plus en plus mécontent.

« - Qu'est ce que vous faisiez ? Demande-t-il.
- Rien qui ne te concerne. Lui réponds mon amant.
- Tu es mon fils, Naruto. Tout ce qui te concerne, me concerne aussi.
- J'ai seize ans, je sais ce que je fais.
- Je crois pas vu ce que vous vous apprêtiez a faire.
- Qu'est ce que tu insinue ?
- Tu le sais très bien.
- Je ne vois pas du tout ce qui te fait dire ça.
- La jupe de ta copine au sol, s'est suffisant. Heureusement, que je suis arrivé au bon moment avant que vous fassiez une connerie.
- T'es plutôt arriver au mauvais moment, oui. Et pour la connerie, tu repassera parce qu'elle a déjà été faite.
- QUOI ? Vous avez...
- Exactement, t'es plutôt lent a la détente, monsieur l'éclaire jaune. »

Mais qu'est ce qu'il lui a pris de dire ça a son père ? Attends il vient de dire éclaire jaune. Ca me dit quelques chose. Qu'est ce que j'ai oublié ? Je suis sur que s'est important en plus. Éclaire. Éclaire. Merde ! le rêve. Je l'avais complétement zapper. Il faut que j'aille le dire a Tsunade. Je me lève et me précipite pour sortir. Naruto m'arrête.

« - Qu'est ce que tu as Hinata ? Me demande-t-il.
- Je dois aller parler a Tsunade, c'est urgent. Lui répondis-je.
- Lui parler de quoi ?
- Je crois que j'ai fait un nouveau rêve prémonitoire et il y a vraiment rien de bon. Tu n'as qu'a venir avec moi.
- D'accord mais il est hors de question que je te laisse y aller comme ça.
- Hein ? »

Je comprend pas de quoi il parle. Je baisse les yeux pour me regarder et Ahhhh!!! La chemise est à moitié ouverte ce qui donne un très grand décolleté et elle n'arrive même pas à mi-cuisse. Et son père m'a vu comme ça. J'ai honte. J'essaye de me caché avec la chemise un maximum. J'ai la tête baisser. Je vois que Naruto se déplace. Il revient en me tendant un T-shirt et un jogging. Il m'incite à aller dans la salle de bain me changer, ce que je fais. C'est un ange, ce mec.