Boucan

par amycybille

Boucan

 

 

_ "Mais qu'avez-vous fait ? demanda l'infirmière affolée.

_ ... snif ... c'est la faute du carrelage, pleura la jeune fille aux cheveux roses.

_ ... du carrelage ? demanda l'infirmière sans comprendre.

Ino s'énerva d'un coup, voyant son amie baigner dans son sang, et hurla:

_ Mais on s'en fout de savoir comment elle s'est fait ça! Faut l'emmener à l'infirmerie!

L'infirmière hocha la tête et sans attendre, Ino essaya de porter son amie pour l'emmener à l'infirmerie, mais lorsque la blonde voulut la soulever , elle s'effondra et s'écrasa de toute se masse sur la pauvre Sakura.

_ Aie! Se plaignit Sakura.

_ Désolé, mais c'est ton grand front qui pèse trop lourd, dit Ino, navrée.

_ Et oh! Ca va la truie! S’énerva la jeune fille aux cheveux roses.

_ Bon! Ça suffit! S’interposa l'infirmière, il nous faut un homme fort! Vous ! Appela-t-elle en désignant Sasuke.

_ Hors de question! S’énerva le brun

_ On ne vous demande pas votre avis! Intervint le proviseur à moins que vous ne souhaitez des heures de colle en bonus?!

Le brun grogna, puis, sans aucune délicatesse, attrapa la jeune fille aux cheveux roses, et la souleva comme si elle n'était qu'une plume, et se dirigea vers l'infirmerie à grand pas, non sans grogner. L'infirmière et Ino les suivirent en saluant le proviseur. Shaiku, lui, partit sans demander son reste dans une direction inconnue.

Arrivée à l'infirmerie, Sasuke posa brutalement Sakura sur un divan, et la regarda avec mépris. Ino et l'infirmière entrèrent à ce moment-là. Cette dernière insista pour que Sasuke lui raconte la cause de la plaie de la jeune fille. Le brun lui expliqua, non sans grogner.

_ Elle a de la chance! Conclu l'infirmière, en soignant la plaie de Sakura, si vous n'aviez pas sorti  le bout de verre de sa jambe, on aurait dû l'opérer.

Ino poussa un cri d'horreur, effrayée par les paroles de l'infirmière. Sasuke, lui, fit un sourire au coin.

_ Jeune fille, allez me chercher de l'eau, demanda-t-elle en regardant Ino.

Cette dernière hocha la tête, et s'exécuta. L'infirmière regarda Sasuke et demanda:

_ Tenez moi ça, le temps que j'aille chercher du scotch, expliqua-t-elle en lui désignant le bandage enroulé autour du mollet de la jeune fille.

Le brun s'exécuta, ne désirant aucune heure de colle supplémentaire. L'infirmière partit chercher son scotch, et le ténébreux en profita pour murmurer à l'oreille de la jeune fille :

_ Je t'ai sauvé d'une opération ... et j'adore rendre des services ...... surtout quand on me rend l'appareil ...

Sakura frissonna à cette phrase. Qu'allait-il lui demander ce gros pas net ?!

Il est hors de question que je marche à son chantage !! Pensa la fleur.

_ ... je veux qu'une fois par semaine, tu viennes faire le ménage dans ma chambre ...

La jeune fille allait répondre négativement, mais le brun la coupa :

_ ... tous les dimanches ... et si tu ne viens pas, je m'arrangerais pour que ton opération se réalise.

Sakura sentit un frisson lui parcourir la colonne vertébrale. L'infirmière arriva après les paroles du bruns, et termina les bandage de la jeune fille, qui avait un air terrifié sur le visage. L'Uchiwa parti, et Ino revint avec son bac d'eau. Après avoir été correctement soignée, les deux jeunes filles découvrirent leur chambre avec une Sakura boitante. Après avoir installé leurs affaires, elles partirent chercher Coco qu'elles avaient laissé dans leur appartement.

**************************************************

Après être arrivées chez elles et avoir pris Coco, elles repartirent vers la gare. Arrivées là-bas, Sakura et Ino commencèrent à se disputer.

_ "Je te dit que c'est ce train qu'il faut prendre ! cria Ino

_ Mais non! C'est lui, hurla Sakura en montrant du doigt un autre train.

Coco se posa sur la tête d'Ino et la lui tapa à coup de bec en disant:

_ En attendant, si vous vous ne mettez pas d'accord, ils vont partir tous les deux !

Ino balaya violemment celui-ci de sa tête d'un geste brusque et cria :

_ Mais ta gueule toi! On ta pas sonné !

_ Ouais d'abord!  Et puis moi, j'vous dis que c'est lui alors on prend celui-là! Suivit Sakura en se précipitant dans ce train.

Après plus d'une heure de trajet, Ino commençait à s'impatienter et à s'inquiéter.

_ J'en ai marre! Ca fait plus d'une heure qu'on est dans le train! On devrait déjà être arrivés depuis une demi-heure!

Sakura commença à prendre les alertes d'Ino au sérieux, quand soudain, le train s'arrêta.

_ Ah! C'est pas trop tôt! s'écria Coco, j'vais enfin pouvoir me dégourdir les ailes!

La petite bande descendit du train et, à la grande surprise de ceux-ci, la gare était complètement vide, et pleine de graffitis.

_ Ouah ... sympa comme endroit ... fit remarquer Coco en se posant sur l'épaule de Sakura.

_ Ouais, j'adore la déco ! Suivit-elle.

Le petit groupe sortit de la gare, où un silence de mort régnait, pour trouver une personne qui pourrait leur indiquer le chemin. En sortant de la gare,  elles arrivèrent dans une ruelle malfamée et animée. Ino regarda autour d'elle, et vit un bar.

_ Hey! On devrait pouvoir trouver de l'aide là-dedans! dit-elle en montrant l'enseigne du doigt.

_ C'est parti ! cria Coco en prenant son envol.

Les deux filles suivirent Coco et entrèrent dans le bar. En entrant, elles virent un vieil homme avec une couette blanche se prélasser, entouré de jeunes filles quelque peu dénudées.

_ Monsieur le proviseur ! s'écria Sakura.

L'homme se retourna vivement et sourit de toutes ses dents en disant:

_ Oh ! Ca va les filles ?

_ On peut savoir ce que vous faites ici ? demanda Ino surprise.

_ Je pense que je suis le mieux placé pour vous poser cette question, répondit Jiraya, moi j'ai cinquante ballets, vous, vous avez à peine dix-sept ans!

_ On s'est perdues ... répondit Ino, en regardant Sakura d'un regard accusateur.

_ Oh! C'est pas grave! s'écria-t-il, je vais vous ramener à l'université, il est presque 19 h, et des jeunes filles comme vous dans un endroit pareil, ce n'est pas trop recommandé ! Venez ! Finit-il en se levant pour sortir du bar.

Ino, Coco, et Sakura suivirent le directeur, mais cette dernière s'arrêta net, en voyant un jeune homme, qui n'était autre que Sasuke, en train de draguer la serveuse du bar qui était vraiment très dénudée.

_ Pff ... quel sale con! murmura Sakura pour elle-même.

Après cette phrase, elle partit rejoindre les autres. Plusieurs minutes plus tard, ils arrivèrent à l'université sans aucun ennui. Les filles ainsi que Coco, remercièrent le proviseur, et commencèrent à partir, quand Jiraya les arrêta pour les prévenir.

_ Faites attention, dans l'université vous êtes peut-être en sécurité, mais dehors c'est autre chose. Ne vous aventurez jamais la nuit en dehors de l'université ... d'ailleurs je vous recommanderez de ne pas sortir de votre chambre du tout ... Je vous dis ça, parce que vous me paraissez deux jeunes filles sincères et gentilles, et que ça me chagrinerait  s'il vous arrivait quelque chose, finit-il en partant vers son bureau.

Les deux filles se regardèrent, pas très rassurées, et partirent manger à la cantine, qu'elles avaient repérées en arrivant. Pendant le repas, les deux filles essayaient de rester discrètes, sous les regards insistants des garçons de l'université. Au moment du dessert, elles recevirent des morceaux de pain, lancés par des garçons un peu trop collants. Parmi ceux-ci, Ino reconnut Neji et sa bande. Après un repas très tendu, les deux filles remontèrent en quatrième vitesse dans leur chambre, en fermant leur porte à triple tour. Sakura donna des graines à Coco, qui s'endormit tout de suite après, sur son fameux coussin rouge. Les deux filles se douchèrent dans leur salle de bain, et se changèrent pour se mettre en pyjama. Ino avait un short court fendu de chaque côté, noir aux contours blanc, ainsi qu'un top assortit au reste, avec un snoopy blanc. Sakura, elle, avait exactement le même, sauf que le sien était noir aux contours roses bonbon, et sur son top, un titi rose. La blonde regarda par la fenêtre, et remarqua qu'il pleuvait  fortement. Sakura et elle avaient toujours aimé la pluie ... cela vous donne une sensation de fraicheur et de bien être de sentir la pluie sur votre visage. Et même à l'intérieur c'était super, d'être dans son lit bien au chaud et regarder dehors les oiseaux trempés. Ino défit ses couvertures pour s'y glisser, mais entendit un chien aboyer fortement dans la chambre d'à côté.

""BOUM""

_ "NAN !! PAS MON COUSSIN WINNIE !!! Hurla une voix.

_ Mais je t'en rachèterai un "Bourriquet"! répondit une voix.

_ Nan ! Bourriquet il est nul, d'abord! Hurla la première voix.

Puis un boucan se fit entendre, accompagné de rires.

_ C'est eux! conclut Sakura, énervée.

Ino se retourna vers son amie.

_ Le groupe des deux sales fumeurs ? demanda la blonde.

La jeune fille aux cheveux roses hocha la tête. Soudain, les deux filles entendirent un air de métal quelque peu ... bruyant. Sakura et Ino se bouchèrent les oreilles. Les murs commencèrent à trembler. En effet, les garçons, avaient explosé leur chaine Hi-Fi à coup de "Korn"(très bon groupe selon nous, mais pas à 11h du soir. . .).

_ Non mais, c’est pas vrai!!! S’énerva Ino.

_ Là, ça va trop loin! Explosa Sakura.

Cette dernière sortit de la chambre comme une furie. La blonde essaya tant bien que mal de l'arrêter, mais en vain. Avant de sortir la jeune fille aux cheveux roses n'entendit pas son amie lui dire, affolée:

_ Mon Dieu! Ne sors pas en pyjama !!

Sakura se posta devant la porte de la chambre des garçons, où la musique déchirait les murs. La fille toqua comme une possédée à la porte. Elle entendit un faible "ouais, ouais!" et la porte s'ouvrit. Sakura resta ... sur le cul. Dans l'entrebâillement de la porte, un jeune homme aux yeux corbeau, torse nue, vêtue d'un seul caleçon noir. La jeune fille rougit immédiatement, mais se reprit en voyant Sasuke emmener sa canette de bière à sa bouche.

_" Quoi ?! demanda le brun d'un ton méprisant.

_ Pourrais-tu ... non en fait, je t'ordonne de baisser ta putain de musique! Et de faire moins de bruit! lui dit-elle, sûre d'elle.

Il lui lança un regard indiffèrent, et continua de boire sa bière. Derrière lui, Sakura vit Shaiku et un autre garçon arracher un coussin "Winnie" des mains de Naruto, qui essayait tant bien que mal de le reprendre.

Aller ma vieille! Montres leur qui est la patronne ici! Une fois ... mais pas deux !

_ Et vous là! Interpella la jeune fille en regardant les trois garçons, qui s'arrêtèrent en entendant la jeune fille.

_ Vous faites trop de bruit, s'énerva t'elle, alors fermez-la, compris ?!!

Puis, elle partit en direction de sa chambre, fière d'elle. Les trois garçons se regardèrent, puis Shaiku dit:

_ Non mais pour qui elle se prend ?!! Faites plus de bruit que tout à l'heure les mecs ! dit-il au autres, qui s'exécutèrent en commençant une bataille de polochons.

Sasuke était toujours accoudé au rebord de la porte, et regardait l'Haruno partir en direction de sa chambre. Il prit une gorgée de bière, et lui lança:

_ Jolies fesses! ... et tes jambes sont à croquer!

Arrivée devant la porte de sa chambre la jeune fille s'arrêta brusquement en entendant les paroles du brun, et se rappela par la même occasion, qu'elle était en pyjama. Elle rougit violemment, et rentra dans la chambre sans demander son reste. La jeune fille se laissa glisser le long de la porte.

_ Bravo mon grand front! Tu leur as bien remonté les bretelles, sans violence! Moi, je leur aurais pété la mâchoire, alors ...

Sakura sourit à cette réflexion.

_ Je crois que des mecs comme ça, y en a dans toutes les universités! Ca a changé quelque chose dis-moi ? Qu'on change d'université ...?

_ Oui, mais au moins, on est plus harcelées comme avant !

_ T'as peut-être raison! répondit Sakura en se mettant au chaud dans son lit, suivit de près par Ino.

_ Bonne nuit ma petite truie.

_Bonne nuit mon grand front.

Puis elles s'endormir toutes les deux, sous les bruits incessants de la chambre d'à côté.

********************************************

_ "Tiens, ton coussin chéri! s'écria Shaiku en jetant avec force l'objet en question sur Naruto, qui l'attrapa en le serrant contre lui.

_ Fais pas le con! C'est un cadeau précieux à mes yeux! C'est Hinata qui me l'a offert quand on était gosses, lui expliqua le blond en s'allongeant sur son lit.

Sasuke se mit à rire, suivit par Shaiku.

_Qu'est-ce que tu peux être sentimental! Se moqua Sasuke.

_ Je sais que c'est ta meuf, mais faut pas pousser! Suivit Shaiku en s'asseyant sur le rebord de la fenêtre.

_ Pff ... Laissez tomber! S’énerva Naruto, de toute façon, vous pouvez pas comprendre ce que l'on ressent lorsqu'on est fou amoureux! Cette fille je l'aime depuis la maternelle.

Le blond se coucha dans son lit, en tournant le dos aux deux bruns. Kiba, lui, n'avait rien dit, il savait que Naruto avait raison, et que Sasuke et Shaiku, n'était pas très "amour".

Sasuke jeta sa bouteille de bière et s'habilla.

_ Qu'est-ce que tu fous ? demanda Kiba, intrigué.

_ Il va voir sa bien-aimée! répondit Shaiku en regardant Naruto d'un air moqueur.

Le ténébreux ricana et prit un air de gentleman et dit:

_ Je ne peux pas me passer d'elle! Elle est mon oxygène, ma vie!

Shaiku et Sasuke pouffèrent de rires. Derrière les rires incessants des deux bruns, le blond grogna de colère et dit:

_ C'est ça! Moquez-vous! Moi au moins je ne change pas de nana toutes les semaines, et je ne sors pas avec une fille juste parce qu'elle a de gros nichons ou un beau cul!

Sasuke souffla et dit:

_ "Mon pauvre! C'est toi qui ne comprends rien! Les femmes ne sont là que pour nous satisfaire! Tu verras, ta précieuse Hinata te laissera tomber lorsqu'elle trouvera plus beau et plus drôle que toi!

Shaiku hocha la tête en signe d'approbation. Après s'être habillé, Sasuke prit quelque chose dans le tiroir de sa table de nui t et se tourna vers Naruto en disant:

_ L'amour c'est pour les abrutis! Si j'te dis ça, c'est parce que j'te considère comme l'un de mes meilleurs potes, et je voudrais pas que tu te rendre malade à cause d'une nana! ... Bon! J'me tire! Je vais faire un tour dans la chambre de Kimberly, ricana-t-il en montrant l'objet qu'il avait pris du tiroir.

Shaiku ricana.

_ T'es à la traine mon vieux! J'ai des "Durex" s'tu veux.

_ Ouais ! Files !, lui répondit le ténébreux.

Le garçon, lui lança l'objet voulu, et le ténébreux partit en direction de la chambre de Kimberly. Shaiku et Kiba, eux, se couchèrent en se mettant les MP3 à bloc. Naruto, quant à lui, se leva, s'habilla et prit une guitare de dessous son lit. Shaiku et Kiba le regardèrent en souriant, jusqu'à ce que le blond sorte de la chambre.

_ Et voilà, chaque soir c'est pareil, fit remarquer Kiba, le brun va ouvrir sa braguette ...

_ ... et le blond va jouer de la guitare pour Hinata sous sa fenêtre... finit Shaiku.

_ Quel ironie !

 

Amycybille.