Un enfer cette journée...

par lyceepowaa

Sakura

 

 

 

Je m'assoie donc avec Sasuke sur ses chaises pas très en bonne état... C'est Naruto qui nous accueil. Quand j'ai dis à Naruto que je voulais trois pizzas, Sasuke péta un câble.

 

Sasuke :  Quoi ? Trois pizzas ?! Tu vas grossir comme une vache ! Tu l'es déjà, mais bon !

 

Mais ! Il n'a pas le droit de dire ça ! Je rêve ou quoi ?!

 

Moi: Quoi ? Je ne suis pas grosse, moi ! Hein Naruto ? Je suis toute maigre !

Naruto (chante): Fu,fu,fu

Moi: Ça y est... je vais déprimer...

Naruto: Donc ? Trois pizzas et un coca ?

Moi: Non... pour la peine je n'en prendrai que deux !

Sasuke: Ah oui en effet, ça en fait, des différences.

Moi: Je vais commencer le régime après avoir mangée tout ça...

Sasuke/Naruto:...

 

Cette situation me fait rire. J'aime être en compagnie de ces deux là. Après une bonne dizaine de minutes, je me lève de la chaise.

 

Moi: Bon, et bien, attends-moi là Sasuke, je reviens. Je vais faire un tour au lavabo.

 

Il hocha simplement positivement de la tête. Je partis donc. Après quelques minutes passé lentement, je sortis des chiottes. Je me regarde par le miroir, arrange un peu ma coupe en touchant mes mèches, puis sortis de la salle. Je sentis une vibration sur ma jambe droite. Ah, c'est mon portable. Je décroche avec sourire. Un accueil chaleureux n'a jamais tué quelqu'un.

 

Moi: Allô ?

...: Bonjour, vous devriez être Mademoiselle Haruno, je me trompe ?

Moi: Euh, oui, c'est bien moi.

...: Bien, je vais rentrer dans le vif du sujet. Nous appelons de l'entreprise de votre père. Et ... Comment dire... Nous avons le regret de vous annoncer que votre père, Monsieur Haruno, a eu un accident de voiture, hier soir.

 

Mon sourire disparût aussitôt. Je sentis mon cœur battre de plus en plus fort sur ma poitrine. Aussitôt je repris

 

Moi: Comment ça un accident ?! Comment va t-il ?! Où est en ce moment mon père ?!

...: Eh bien ...

Moi: Répondez !

...: Écoutez, je ...

 

Je partis en sanglot. Pourquoi n'arrive t-il pas à me répondre clairement ? Que c'est t-il passé ? Je veux savoir, mais je n'arrive pas à placer un mot.

 

...: Nous avons perdu votre père ce matin, en l'amenant aux urgences.

 

Un blanc ... Plus rien ... Je ne voyais plus mon entourage. Je m'écroule par terre. Les yeux dans le vide. Je sentis ma force me quitter, plus de force pour me relever. Je ferme le téléphone sans dire un mot et sans entendre quelque chose de plus. C'était une blague ? Je voudrais avoir un espoir que ce moment là n'est qu'un rêve; un cauchemar. Je regarde le sol, les yeux toujours dans le vide. J'essaye de me relever. Durement. Je sortis de la salle, toujours les yeux posés à terre. J'avance posément. Je vis un blond, devant moi. Ah, Naruto. Je les avais complètement oubliés. Il me dit des choses, mais je ne comprends pas. Je ne l'écoute même pas. Je lui donne quelques billets, pour payer les choses que j'ai mangées. Puis sans dire un mot en plus, je partis de ce restaurant de malheur.

 

Naruto: Euh, Sakura, attends ! Reviens ! Oh, ben tan pis, je garderai la monnaie pour moi, c'est cool, merci Sakura !

 

Il fait nuit, je ne sais même pas où je vais. Je marche dans le vide. Sans mon père, il ne me reste plus rien ... Je leva ma tête vers le ciel. Papa, tu es devenu une étoile, toi aussi ? Je suis ridicule. Je me remis à pleurer. C'est plus fort que moi. Je m'essuye à l'aide de mes mains, mais les larmes ne s'arrêtent toujours pas. Qu'est ce que je vais devenir moi, maintenant ? Comment je vais faire ? Je n'ai même pas envie d'imaginer un avenir sans mon père. Je n'ai jamais pensé réellement à lui quand il était encore là. Mais là, je regrette. Je suis perdue.

Sans le savoir je suis arrivée au parc où je viens d'habitude. Normalement, il y a pleins d'enfants c'est si animé. Mais la nuit c'est bien triste. Je m'assoie sur un banc. Le parc est à peine éclairé avec les lampadaires. Mes larmes se sont arrêtées, mais mes joues sont encore mouillées. Je ne pris même pas la peine de m'essuyer. Je lève massivement ma tête au ciel.

 

Le suicide.

 

Cette pensée est confusément passée par mon esprit. Le suicide ... Il n'y a plus rien qui m'attache ici. Je pris cette pensée un peu plus au sérieux. C'est vrai, j'ai plus rien à faire ici. Je me relève progressivement. Je regarde à droite à gauche. Quelque chose ... Il me faut vite quelque chose. Il faut que j'en finisse au plus vite. Je sais, j'ai pris les clés de chez moi. Une clé ... J'aurai pas trouvé mieux, c'est ridicule. J'essaye déjà sur mon bras, si la clé coupe bien. J'eus un sourire narquois. Elle coupe divinement bien comme une vraie lame. Je regarde les veines de mon poignet et le sang qui coule lorsque j'avais coupée mon bras. J'avance insensiblement la clé vers mon poignet. J'ai l'impression que tout ce qu'il s'est passé dans ma vie n'était en faite qu'illusion. C'est fou tout ceux à quoi on pense quand on est "au bout du rouleau", j'avale ma salive tout en fermant les yeux. J'approche de plus en plus la clé.

 

 

Tout est ... fini...

 

 

 

...: Mais à quoi tu penses idiote !!

 

Je sentis une forte sensation sur ma joue. Ce qui me fis perdre l'équilibre; je tomba à terre. Je regarde qui pourrait bien être le délictueux de cet acte. Je me remis à sangloter telle une enfant, tout en haussant le ton.

 

Moi: Mais qu'est ce que tu fais ?! Sasuke !

Sasuke: Ta gueule ! Je t'ai cherché partout ! Et j’te retrouve entrain de ... mais t’es devenue folle !

 

Son regard turlupiné se pose sur mon bras ensanglanté. Il s'approche de moi avec grand pas, il prit mon bras puis le tire vers lui. Il me regarde ensuite les yeux remplis d'incertitude.

 

Sasuke: Mais t'allée quand même pas ... Mais qu'est ce qu'il ne va pas chez toi ?! T'es malades ?!

Moi: Ne t'en mêle pas ! Dégage ! J'ai pas besoin d'entendre t'es réprimandes à la noix ! Je sais très bien ce que je fais !

Sasuke: Non, tu sais pas ! Mais t'es folle ma parole ! Qu'est ce qu'il s'est passé ?!

Moi: Rien je te dis ! Dégage !

 

Il ne répondit pas. Je mis mes mains pour cacher mon visage en pleur. C'est surtout pas devant ce type que je voudrais qu'il me vois comme ça. Surtout pas ...

 

Sasuke: Sakura ...

Moi: J'ai perdue ... J-j'ai perdue mon père.

 

Moi qui attendais qu'il me console. Il ne dit absolument rien. J'ai dis que je ne voulais pas qu'il me voit comme ça, alors pourquoi je lui en parle ? Je crois que j'ai vraiment besoin de réconfort. Et ce n'est surtout pas lui qui pourrait me donner ce besoin.

 

Moi: Maintenant j'ai plus personne, alors pars !

Sasuke: Pourquoi tu dis ça ? Il y a ta mère non ? T'es pas seule.

 

Je me mordis la lèvre inférieure tout en fronçant les sourcils.

 

Sasuke: Quoi ... ta mère ...

Moi: Oui, ma mère aussi.

Sasuke: Tu mens, tu m'avais dis qu'elle travaillait en tant que femme de ménage.

Moi: Je sais pas ... je voulais pas le dire. Je voulais être comme les autres.

Sasuke: Elle est morte ?

Moi: ...

 

Il me regarde un sourcil levé. Je le regarde droit dans les yeux, puis les rebaissa de suite.

Il m'enlaça. Je sentis son odeur et ses bras robustes. Je me laisse faire.

 

Sasuke: Viens. Pas la peine de faire du cinéma. On rentre à la maison.

 

Je ne dis rien. Il m'aide à me relever. Je me sens si faible. Cette journée à été un enfer pour moi. Peut-être que ma vie elle-même est un enfer. Je marche doucement à l'aide de Sasuke. Il me tient grâce à son bras qui entoure ma taille.

 

Quelques minutes passés à peine, qu'ont est déjà arrivés chez moi. Je soupire de mon sors.

 

Sasuke: Écoutes, Sakura.

 

Je le regarde pour savoir ce qu'il va me dire.

 

Sasuke: Pour le problème de l'argent que... tu avais économisée... Je suis désolé.

Moi: C'était ce que tu voulais me dire ?

 

Il mit une main dans sa poche, puis la ressortit avec quelque chose dont il détient.

 

Sasuke: Tiens, c'est la somme exacte.

Moi: Mais je ...

Sasuke: Prends, ça t'appartiens.

Moi: D'où l'à tu sortit, cette somme... c'est énorme, c'est impossible que tu l'as eu avec une journée de travaille.

Sasuke: Cette partie là me regarde.

 

Il me fit un clin d'œil douteux en souriant. Je pris l'argent.

 

Moi: Mais... Il y a en beaucoup trop.

Sasuke: J'espère simplement être excusé avec ça.

 

Je lui sourit lourdement en guise de réponse.

 

Sasuke: Tiens, quand il s'agit d'argent, tu retrouve directement le bonheur, je le note.

Moi: Non, c'est parce que tu m'as touché.

 

Il me regarde encore un sourcil levé. Mais comment a t-il pu trouver cette somme en une journée ? Il est très mystérieux. Quand j'y repense, je ne connais rien sur lui, à part qu'il a fugué, et qu'il a un frère. Il est plutôt froid et énervé envers les gens. Je me demande pourquoi il a fugué, il doit avoir des tas de problèmes, lui aussi. Mais il ne me fait jamais part de sa confiance. Alors que lui... il connait absolument tout sur moi. On est devant la porte, c'est lui qui ouvre la porte avec la clé que je voulais... Mes yeux mouillèrent.

 

Sasuke: Mais, tu vas pas recommencer ! Faut être forte ! Sois droite !

 

Consoler, c'est vraiment pas son fort. C'est sa façon. Mais sa certitude me fait plaisir. Je sourit tout en séchant mes larmes. Je respire fort et entre à la maison. La maison est sombre, jusqu'à ce que Sasuke allume les lumières. Quand j'y repense, il n'y a pas son frère ?

 

Sasuke: Il est partit.

Moi: Hein ?

Sasuke: Itachi... il a dit qu'il avait des travailles à faire.

 

Mais pourquoi est-il venu alors ?

Je m'écroule sur le canapé tout en fermant les yeux. Pensant à mon père. En regrettant toutes les choses mal que je lui avait fait; quand je le répondais. Sa voix résonne encore dans mes oreilles, comme s'il était près de moi. Même si je ne le voyais pas souvent, je l'aimais beaucoup. C'est normal, c'est mon père...

 

~~~~

 

Je me sens lourde. J'ouvre difficilement un œil. La lumière qui passe aux travers des vitres sans rideaux me font un peu mal aux yeux. J'écarte de la main les mèches roses que j'ai dans les yeux. Je me lève avec raideur pour me retrouver dans la salle de bain.

J'entends d'un coup des bruits de ... je me précipita dans la cuisine pour voir ce qu'il se passe.

 

Sasuke: Merde !

 

Je vis Sasuke agenouillé par terre entrain de tenir son bras droit. Il se releva d'un coup sec et me regarda.

 

Sasuke: Eh bien comme tu vois, je suis pas spécialement bon en cuisine. Mais bon, on va se démerder avec ce qu'on a !

 

Je jette un coup d'œil sur la cuisine. Mon Dieu, quel trafique a t-il bien pu faire. Il a cassé les œufs au plafond ou quoi, mais comment le beurre a t-il bien pu rejoindre le carrelage au mur, vraiment, trop fort ! Le casserole est bien brûlé, il y a de la fumée partout dans la cuisine. Les vêtements de ce dernier est tout noir, grâce à la fumée. Je pouffe. Je le regarde en le souriant. Puis mon regard se détourne vers sa main. Je présume qu'il s'est coupé la main en voulant couper la tomate. Il s'est coupé ... Ça me rappelle ...

Je sentis d'un coup quelques larmes monter sur mes yeux. Mais pourquoi ses larmes ? Je mis ma main pour cacher mes yeux. Sasuke, tout en prenant un mouchoir pour stopper son sang se rapproche vers moi à grand pas, en s'inquiétant.

 

Sasuke: Mais qu'est ce qu'il t'arrive encore ? Pourquoi tu pleurs ?!

Moi: Je suis désolée ... Je ... c'est à cause de moi si tu fais tout ça...

Sasuke: Mais c'est rien, oh et puis merde arrête de chialer t'aimerai bien que ton père sache que tu ne fais rien d'autre que pleurer ?

Moi: Non... M-Mais…

Sasuke: Alors arrête.

 

Je sèche alors mes larmes en souriant. C'est vrai, si mon père me voyait comme ça, il s'inquiéterait sûrement. Je vis Sasuke changer son Tee-Shirt devant moi, tranquille. Il mit sa veste et s'apprête à partir.

 

Moi: Tu pars où ?

Sasuke: Bin en cours.

Moi: Mais attends-moi alors, je me prépare!

Sasuke: Absolument pas, toi tu reste à la maison.

Moi: Je vais bien, arrête de f-

Sasuke: Bonne journée. Quand je reviendrai, je veux te voir en bonne santé.

Moi: Mais j-

Sasuke: Ah et puis, sache que ... si tu sourit à la vie, la vie aussi te sourira, soit sûre de ça.

 

J'avoue que ça m'a choquée, que lui, SASUKE Uchiwa, puisse me dire ça. Je le regarda les sourcils levés. Gêné, il partit en claquant la porte. J'eus un sourire aux lèvres. C'est étonnant mais ça me fais plaisir qu'il s'occupe comme ça de moi.

 

Sasuke, idiot.

 

 

~~~~

 

 

A suivre !

 

 

Waa, j’ai honte pour se chapitre >< ! J’aime pas le lire !! Je tenais à vous dire… Chapitre NON CORRIGE !! Et dire que j’ai une bêta-lectrice… Bref,

Vos impressions ???