Prologue: Naissance d'une légende

par Fan-manga

Prologue : Naissance d’une légende

La vie est injuste, elle a toujours été de même, mais pour certains, elle est pire. Était-ce le destin ou simplement la mise en marche d’un plan diabolique? Personne ne saurait, mais une nuit, la vie elle-même changea. Déjà terne et grise pour un enfant blond, elle vint noir et sanglante. Le gris n’existerait plus pour lui comme plusieurs autres choses… Si seulement cet enfant ne serait pas né cette journée-là, peut-être que la vie l’aurait ménagé comme elle aurait dû le faire pour un enfant… Si seulement le monde avait compris la charge que ses épaules portaient, peut-être aurait-ce été différent.

 

C’est l’histoire d’un enfant haï, rejeté et surtout ignoré. C’est l’histoire de Naruto Uzumaki, c’est sa route pour devenir un ninja. Il n’avait que quatre ans à l’époque, quatre ans et pourtant il en avait déjà assez vu. Pour lui, le monde n'était qu'une souffrance, ce n'était pas ce qu'un enfant aurait dû voir. Il était lumineux et faussement heureux. Son sourire suffisait à éclairer les journées les plus noirs, mais pourtant, on lui enleva un don précieux dès qu'on le put.

 

La journée était chaude, tranquille et heureuse pour les enfants. Tous jouaient... Tous, non, un enfant blond ne jouait pas. Il essayait de survivre... Il avait compris depuis longtemps que le monde ne voulait pas de lui, il avait compris que même celui qu'il nommait Jiji préférait faire face à la paperasse qu'au démon du village. Connu sous le nom de Naruto, il courrait pour sa vie. L'instinct ayant déjà pris le dessus sur son maigre corps. Petit pour son âge, mais puissant, Naruto avait des cheveux blonds indisciplinés qui défiaient la gravité ainsi que de grands yeux bleus lumineux. Il aurait été comme tout enfant si ce n'aurait pas été des moustaches. Trois moustaches sur chacune de ses joues, cela aurait été normal. Quelques clans possédaient des particularités si ce n'aurait été qu'il est l'hôte du démon renard à neuf queues.

 

Les enfants l'ignoraient, mais les adultes le savaient. Dès sa naissance, il fut étiqueté comme un démon, certains affirmaient même qu'il était la résurrection du démon renard à neuf queues. Si seulement cela aurait été vrai, Konoha aurait depuis longtemps été détruit, mais l'ignorance n'est-elle pas la pire des souffrances? Le jeune blond le saurait bien assez tôt...

 

Zigzaguant dans les ruelles étroites, l'enfant blond essayait d'atteindre le quartier réservé aux étrangers. Aucun de ses poursuivants ne l’attaquerait à l’intérieur de ce territoire, il le savait depuis longtemps, car quels étrangers accepteraient de voir un enfant battu devant eux? Surtout un gamin de quatre ans... Peu, mais très peu de personnes. Tous avaient compris la méthode d'échappatoire de Naruto, c'est pour cela qu'ils purent le prendre à contre-pied. Alors qu'il ne restait qu'une ligne droite à franchir, Naruto se fit acculé, des ninjas de grades chuunin venaient de lui bloquer sa porte de salut et la foule derrière ne le laisserait surement pas passer.

 

Paniqué, il essaya de s'enfuir en grimpant, mais la plupart n'était pas ninja pour rien, ils le firent planter alors qu'il essayait de monter sur les toits. N'étant pas encore un étudiant ou un ninja, l'Uzumaki ne put se protéger. Il tomba lourdement sur le sol, l'air sorti de ses poumons. Naruto était sonné, mais il n'avait pas abandonné, non, s'il abandonnerait, ça serait la mort à coup sûr. Il sentit plus qu'il ne vit les premiers coups de poings et coups de pieds. Il était souvent battu, mais habituellement, des Anbus le sortiraient du pétrin si ce n'aurait pas été de présence de criminels dans le pays du feu, près de Konoha.

 

Le jeune se fit roué de coup pendant un temps extrêmement long, sa conscience vacillait, mais il savait que fermer les yeux lui seraient fatales. Son corps rigide donna quelques derniers sursauts de douleur avant qu'un feu vif atteignit ses yeux. Il hurla de la force de ses poumons, mais ce fit taire par un tissu imbibé de son propre sang. Le gout métallique agressa ses papilles pendant qu'il se débattait pour sortir de cette horrible douleur. Un liquide chaud descendit le long de ses yeux, un liquide qu'il reconnaitrait entre mille même s'il ne le voyait pas. Son propre sang dégoulina de sa forme battue allant rejoindre la flaque sanguinolente sous son corps maigrelets. Des rires atteignirent ses oreilles alors que les limbes de l'inconscience l'amenaient dans leur doux monde des ténèbres...

 

Lorsqu'il se réveilla, Naruto ressentit immédiatement le bandage sur ses yeux. Il entendit la voix d'Hiruzen parler avec un médecin. Chouette, il était à l'hôpital... Il atteint le bandage sur ses yeux pour être arrêté par une main ridée, une main qu'il reconnaitrait entre mille. Celle de l'Hokage de Konoha. Son corps était rigide, faible et surtout douloureux. Il ne pourrait quitter l'hôpital avant d'être complètement guéris, si seulement il savait que la vie jouait avec lui...

 

Une semaine plus tard, Naruto était encore à l'Hôpital, les médecins étaient en train de lui enlever le bandage de ses yeux. Il cligna de nombreuses fois, mais rien ne s'afficha. Il était pourtant sûr de ne plus avoir quelques choses qu'il obstruait son sens de la vue. Sa petite main atteint pour ses yeux pour confirmer ce qu'il pensait, il était à l'aire libre, mais il ne voyait rien. L'Uzumaki savait parfaitement que son grand-père de substitution était avec lui dans la salle, sa voix tremblante retentit comme un supplice.

-          Grand-père, dis-moi, s'il-te-plait, dis-moi que ce n'est qu'un genjutsu, pleura l'enfant.

-          Je crains que non, Naruto. Nous t'avons retrouvé dans une ruelle, battu avec une blessure au niveau des yeux, blessure qui ne se guérit pas... Naruto, tu es devenu aveugle après l'attaque...

 

Ses yeux s'élargirent alors qu'il ne voyait plus que le noir, il avait envie de pleurer. L'unique chose qu'il chérissait autre que sa vie était de pouvoir voir le village dans son ensemble. Le village dans lequel il était né et pourtant, on lui avait enlevé si injustement ce qu’il aimait...

-          Pourrais-je un jour devenir ninja quand même, questionna-t-il d'une voix inaudible.

-          Il est encore possible pour toi, Naruto. De nombreux ninjas continuent leur profession malgré la perte d'un sens ... Ils améliorent les autres pour faire du bon travail...

 

L'espoir jaillis dans le corps de Naruto, il pourrait continuer son rêve. Devenir un grand ninja et maintenant, plus aucun détours possible pour lui. Il devait montrer aux villageois que même aveugle, Naruto Uzumaki n'abandonnerait jamais la voie dans laquelle il s'est dirigé depuis sa naissance!

 

Malgré son handicap, malgré sa faiblesse, il allait montrer à tous qu'un ninja peut devenir celui qu'il veut s'il se force. Il ne pourrait plus jamais voir, mais il pourrait démontrer sa passion dans ses gestes. Le jinchûriki était jeune, mais il avait de la volonté! Maintenant, il ne verrait plus ses éclats, mais ses autres sens deviendront aussi dangereux qu'une lame de couteau, mais la première chose à faire était de s'habituer à son état avant tout...

 

Être fort sans le demander, être une nouvelle personne. Aujourd'hui, le lumineux Naruto deviendrait l'enfant qu'il aurait dû toujours être. Il montrerait qu'il n'est pas le débile, qu'il ne faut pas l'ignorer. Un jour, il montrerait à tous qu'il était digne d'être une part de son village! Il leur montrerait, il pariait sa vie là-dessus!

 

Un enfant est mort, une légende est née. Le shinobi qui n'a jamais abandonné, celui qui serait connu plus tard sous le nom de Mōmoku no akuma!