Piège

par elane

Piège

 

Perdues dans une sombre taverne à l’atmosphère embrumée sous un voile opaque de fumée grise, cinq ombres détaillent une carte étalée sur la table de bois massif. L’homme qui a engagé l’équipe des quatre ninjas de Kumo plus qu’habituée à ce genre de mission s’apprête à donner ses dernières instructions.

-          Votre but est de faire diversion pour les amener droit sur mon piège.

-          Comment pouvez-vous être sûr qu’ils ne changeront pas de route ? demande le chef de l’équipe.

-          Ils ne veulent pas mettre les gosses au courant et ils attendent que nous fassions le premier pas.

-          Vous êtes sûr que vous vous en sortirez seul. Ils sont suivis par une équipe de Kuro depuis leur arrivée dans le Village. Et vous savez comme moi de quelle équipe il s’agit.

Il repousse d’un geste machinal la mèche de cheveux laissant apparaître son regard noir résolu et se permet un rictus glaçant en guise de réponse. Il tourne sa main, contemplant le kanji du miroir gravé dans sa chair qui s’illumine d’une lueur verte aussi brève qu’intense dans la nuit noire.

Cette fois, il a le choix du terrain. Tout est en place et son plan est sans failles.

Et le sharingan ne lui fait pas peur.

 

 

Tenten se plonge dans la lecture sans plus attendre.

Partenaire,

Depuis le premier jour, et ce défi qu’elles avaient remporté contre Lee et Maître Gaï, le premier d’une longue série, Yoshiko l’appelait ainsi, partenaire avec un tel soupçon de complicité dans la voix qu’elle avait du mal à lui refuser quoi que ce soit…

Tout d’abord, ne t’inquiète pas. Ce parchemin a été conçu pour ne s’ouvrir qu’à toi et toi seule, et comme tu t’en doutes, cette mission n’est qu’un prétexte. Je vais être brève…

Pas la peine de préciser, Yoshiko ne savait pas vraiment faire autrement de toute manière !

Il y a une semaine, il y a eu une intrusion dans Konoha, deux déserteurs de Kumo dont la cible n’était autre que Perle et Zéphyr. Avec Kakashi, nous étions censés être en mission mais j’étais revenue un jour plus tôt que prévu. J’ai pu les arrêter à temps mais l’un d’eux a réussi à s’échapper.

Maintenant qu’elle y pense… Elle avait trouvé cela étrange de voir Yoshiko revenir blessée d’une simple mission de routine. Ces deux nukenins ne devaient pas être mauvais. Et prendre les jumeaux pour cible permettait d’avoir un moyen de pression écrasant sur Kakashi et Chance. Un scénario qu’elle ne préfère même pas envisager…

J’ai demandé à Tsunade de trouver un moyen d’éloigner Perle et Zéphyr sans les inquiéter pendant que je mène l’enquête. Elle vous a envoyé vers le pays du riz où Kakashi et son équipe sont en mission. Ils devraient rapidement vous avoir rejoint et garder un œil sur vous.

Désolée de te mettre dans une telle situation,

Chance

 

Soudain, elle sent une présence et son sang ne fait qu’un tour, empoigne un kunaï et réagit d’instinct avant de se faire immobiliser contre le mur par une poigne de fer. 

-          Tenten, c’est moi…

Alors qu’il relâche doucement son emprise, elle se retourne vers l’ANBU qui lui fait face.

-          Kakashi !

Il repousse son masque d’ANBU et à cet instant il n’est plus un ninja de Konoha, simplement un père inquiet qui contemple en tremblant sa fille endormie.

-          J’ai bien tenté de jeter un œil à Zéphyr mais ils sont en train de discuter comme deux pipelettes avec son partenaire. Tu auras du mal à les lever aux aurores demain.

-          Vous êtes là depuis quand ?

-          Depuis que vous avez mis un pied dans le Village.

-          Je suppose que je continue la mission comme si de rien était ?

-          Exactement.

-          Vous allez avoir du mal à passer inaperçu avec Takeshi.

-          Ne t’inquiète pas pour nous. Je sais comment suivre un Huyga sans être repéré.

-          Regrouper les jumeaux dans la même équipe, c’est dangereux…

-          Si comme nous l’espérons, ils ne sont pas au courant, Chance les interceptera et ils ne l’apprendront jamais. Sinon, nous les attraperons sur le fait.

Tenten acquiesce d’un hochement de tête, consciente de la situation et le regarde remettre son masque d’un geste.

-          Tenten, dit-il avant de disparaître, merci.

-          Tu n’as pas à me remercier pour ça, dit-elle.

-          Je ne parlais pas de ça, dit-il. 

Il s’approche de sa fille, effleurant du bout des doigts ses cheveux blonds.

-          Elle ressemble beaucoup plus à sa mère qu’elle ne le croit. Elle a toujours cherché à atteindre le meilleur de tous ceux qui l’entouraient et le faisait avec la même maladresse. Il lui en a fallu des années et des coups durs avant de trouver une façon de procéder plus adaptée

-          J’ai comme l’impression qu’elle a quand même gardé quelques vieux réflexes, dit Tenten.

-          Tout ce qui fait son charme, dit Kakashi d’un ton moqueur avant de s’éclipser.

 

 

Contrairement à ce que Kakashi pensait, Tenten constate que Zéphyr et Takeshi sont déjà prêts à se lancer dans leur mission, nul besoin de les traîner hors du lit. Et si l’enthousiasme débordant du garçon aux cheveux argentés n’est pas un spectacle des plus étonnants, la complicité nouvelle entre les deux équipiers est pour le moins déroutante. Au moins autant que les regards en coin qu’ils lancent vers Perle qui les ignore superbement, toute à sa mission.

Ils sortent du Village accompagnés par les premiers rayons du soleil et empruntent la route qui mène au pays de l’Herbe. Mais Tenten a bien du mal à garder l’esprit tranquille sachant que toute l’équipe huit de Kuro les suit pas à pas… Elle étouffe un petit sourire convenu en se rendant compte qu’elle n’a aucun mal à les repérer. Suivre un Hyuga ne laisse pas une marge de manœuvre particulièrement grande et au léger bruissement dans les arbres qu’elle devine plus qu’elle n’entend, elle les imagine sans peine se déplacer, les uns derrière les autres,  dans cet angle minuscule qu’est l’unique point mort du Byakugan ! Et ils s’adaptent avec une fluidité parfaite à chacun des mouvements du jeune Hyuga

-          Takeshi ?

-          Maître ?

A mesure qu’il se tourne vers elle, Tenten voit du coin de l’œil les arbres dans le dos du jeune homme s’agiter discrètement. Elle s’amuse de la scène qu’elle est seule à contempler…

-          Non rien, Takeshi.

D’un grand sourire, elle plonge le jeune Hyuga dans un puits de perplexité. Elle sait déjà qu’elle ne résistera pas bien longtemps avant de renouveler l’expérience… Beaucoup trop tentant !

Elle a cependant du mal à paraître totalement détachée avec ce qu’elle venait d’apprendre et scrute avec une attention redoublée tout ce qu’il pourrait surgir de la forêt qui borde la route. Heureusement, les trois genins sont trop absorbés par leur conversation pour se rendre compte de sa tension inhabituelle.

-          Montre-lui, Perle !

-          Non.

La réponse de la fillette claque comme une insulte. Un mot qui aurait repoussé n’importe qui dans ses retranchements, mais c’est sans compter l’opiniâtreté de son frère.

-          Allez ! J’en ai tellement parlé à Takeshi et il ne l’a encore jamais vu. Dès la fin de cette mission, tu rejoindras ton équipe. Tu peux bien lui montrer, il n’aura pas d’autres occasions ! Allez !

-          Non et tu sais très bien pourquoi !

-          Pourquoi ? demande naïvement Takeshi.

-          Premièrement, cette technique me demande énormément de chakra et je n’ai pas hérité comme mon frère, dit-elle d’un ton cassant, d’une réserve inépuisable. Deuxièmement, c’était une erreur pour moi de l’apprendre. Elle est impressionnante, il est vrai. Mais elle est surtout inutile et dangereuse sans un sharingan !

-          Alors pourquoi l’avoir apprise ? demande Takeshi.

Perle se ferme, contrariée, pendant que Zéphyr éclate de rire en se rapprochant de sa sœur d’un air moqueur.

-          Parce qu’elle voulait juste faire comme papa !

-          Tu peux parler avec ton rasengan ! Et t’es en où de la maîtrise de la téléportation… T’arrives toujours pas à passer la deuxième étape !

-          Toi non plus, je te signale !

-          Je n’ai aucune affinité pour le Vent, je te rappelle ! J’ai la même affinité pour la Foudre que papa.

-          Allez, montres-nous, implore de nouveau Zéphyr.

Soupirant, Perle sait déjà qu’elle cédera. Alors elle concentre son chakra dans sa paume et soudain sous les yeux ébahis de Takeshi et des acclamations de son frère, elle s’anime de crissements électriques bleutés qui crépitent dans l’air.

-          Incroyable, dit le jeune Hyuga du bout des lèvres.

-          Surtout stupide de ma part, dit Perle en dissipant d’un geste sa technique. Avoir passé tant de temps à apprendre une technique que je ne pourrais jamais complètement maîtriser. Il faut un sharingan pour anticiper les mouvements de son adversaire, sinon cette technique n’est pas plus utile qu’une lame affutée.

-          Si tu as réussi à t’approprier le chidori aussi jeune, dit Tenten, je suis sûre que tu pourras rapidement développer une technique propre à tes capacités.

-          Une technique à moi, dit rêveusement Perle.

-          Papa a développé le chidori alors qu’il n’était que chunin et il n’avait pas encore son sharingan, ajoute Zéphyr.

Mais loin de l’encourager, Perle se ferme à nouveau…

-          Que chunin... Tu veux que je te rappelle à quel âge il est passé chunin. Et sans sharingan ! Et maman, c’est pas beaucoup mieux. Et regarde-nous, encore genins à faire des missions ridicules alors qu’à notre âge, ils étaient chunins depuis des années enchaînant les missions de rangs A et B. Dès fois, je me dis qu’ils…

Son frère l’empêche d’aller plus loin en lui coupant la parole d’un ton sévère que Tenten ne lui avait encore jamais entendu :

-          Arrêtes-ça tout de suite ! Si tu crois que maman ou papa s’inquiètent de telles bêtises, tu te trompes lourdement !

-          Zéphyr…

Mais la jeune Hatake n’a pas le temps de finir sa phrase que Tenten lui intime l’ordre de se taire d’un simple geste. Takeshi déclenche son byakugan et dans la même seconde les deux jumeaux fixent les alentours avec attention.

-          Maître ! s’exclame Takeshi. Ils sont vraiment nombreux ! Un, deux, trois…. Dix ! On ne pourra pas jamais…

-          Ne t’inquiètes pas, Takeshi. Cinq sont des nôtres…

Comment pouvait-elle le savoir ? Mais Takeshi n’a pas l’habitude de mettre en doute la parole de son Maître. Tenten sort deux énormes rouleaux de son sac, prête à agir. Elle n’allait pas attendre de voir l’équipe de Kuro faire tout le boulot, c’est son équipe et c’est à elle de montrer ce qu’elle sait faire. Elle a quelque nouvelles armes en réserve qu’il lui tarde de pouvoir expérimenter en conditions réelles !

-          Des clones, s’écrit Takeshi une seconde avant qu’ils ne sortent de terre.

Tenten a déjà entamé les signes et projeté dans les airs les deux parchemins qui se déroulent en torsades et s’élance.

Technique des dragons jumeaux

Et comme ils l’avaient maintes fois répété, Takeshi donne avec exactitude chaque position des clones au moment même où ils sortent de terre et Tenten les pulvérise avec une facilité déconcertante à l’aide d’une collection impressionnante d’armes de toute sorte. Mais Tenten n’est pas dupe. Ces clones sont trop faibles pour être pris au sérieux, ce n’est qu’un prélude…

-          Perle, Zéphyr ! Derrière vous ! s’écrie Takeshi.

C’est deux-là ne sont pas des clones ! Tenten se précipite mais les deux jumeaux ont déjà parfaitement réagis en se déportant sur le côté, esquivant l’attaque. Dans un parfait synchronisme, ils ont envoyé deux kunaïs à leurs adversaires qui ne rencontrent malheureusement que deux rondins de bois… Une substitution.

Les jumeaux, loin d’être surpris sont déjà prêts à réagir. Mais ils n’ont pas le temps de faire quoi que ce soit, deux ANBUs surgissent, l’un les mains hérissés de pointes électriques crissantes et l’autre une boule de chakra tourbillonnante enfoncés dans le cœur de leurs deux ennemis.

Et c’est bien la première fois depuis le début de l’attaque que Tenten voit la surprise se peindre sur le visage des deux Hatake. Il faut bien avouer que ces deux techniques sont des signatures plus qu’évidentes de l’identité des deux ANBUs. Presque autant que les deux tignasses blondes et argentées qui dépassent des masques !

Mais pour l’instant, la seule chose qui préoccupe Tenten, ce sont les trois ennemis encore en jeu. Et le fait que que connaissant leur itinéraire, ils ont certainement dû leur réserver quelques surprises. Kakashi a pris son fils sous son aile et Naruto reste prêt de Perle. Soudain, elle voit Takeshi se tendre.

-          Takeshi ?

-          Il y a quelque chose d’anormal, Maître.

Tenten sait par expérience que Takeshi ne s’alarme pas facilement, même dans ces conditions. Lorsque soudain la terre se met à trembler. D’un bond, elle agrippe Takeshi et saute sur les branches d’un arbre suffisamment haut pour les éloigner suffisamment du sol, s’assurant d’un œil que Perle et Zéphyr sont hors d’atteinte. Naruto et Kakashi ont déjà pris les choses en mains, éloignant les deux genins dans un souffle.

-          En haut !

Surgissant de toute part, une bourrasque de vent chargée de chakra les balaye et Tenten a à peine le temps de sortir deux parchemins de son sac.

Attaque de bataille circulaire

Une barrière de boules épineuses les protège des attaques cinglantes du vent et Tenten se met à réfléchir à toute vitesse. La première attaque n’avait pour but que de les amener sur les branches hautes. Elle imagine sans peine que cela fait partie du plan de leurs assaillants. Tenten resserre nerveusement son emprise sur le jeune Hyuga en tentant de savoir par où viendrait la prochaine attaque. Elle voit Sasuke se placer devant elle, prêt à agir et Sakura assurer ses arrières. Le seul qu’elle n’a pas encore vu, dissimulé dans les ombres, attend son heure.

Soudain une explosion assourdissante éclate dans le ciel et d’instinct, tous lèvent la tête. Un kanji d’or et d’argent s’étale dans le ciel d’azur et le temps s’arrête. Le temps d’un battement de cœur, ils fixent sans comprendre le mot qui miroite dans les airs et à peine ont-ils le temps de baisser les yeux qu’ils constatent avec horreur que les trois genins ont perdus connaissance. Affolée, Tenten prend Takeshi dans ses bras alors que Naruto s’occupe de Perle et Kakashi de Zéphyr.

Un genjutsu.

Avec la plus grande délicatesse, ils sont posés à terre et Tenten s’apprête à les libérer quand Sasuke arrête son geste. Surprise, elle le voit poser son masque sur le côté et les observer à l’aide de son mangekyo sharingan. Kakashi, Naruto et Sakura sont déjà à leur côtés, en colère de s’être fait avoir aussi facilement

-          Ce n’est pas un genjutsu ordinaire, dit l’Uchiha.

Soudain, le son de coups étouffés et d’un juron bien senti leur parvient. Avançant d’un pas mécanique, un homme se rapproche d’eux suivi de Shikamaru qui, ayant emprisonné son ombre, le force à marcher vers les membres de son équipe.

Naruto se plante devant lui et l’homme lui adresse un sourire insolent. Rageusement, il lui décoche un coup hargneux que l’homme, pris dans la technique de Shikamaru ne peut ni esquiver, ni même anticiper. S’en prendre à sa famille et se comporter ainsi devant lui. Cet homme ne doit pas vraiment tenir à la vie. L’homme relève la tête difficilement, fixe Naruto et se met à rire.

Un rire de dément qui glace le sang de tous.

Naruto s’apprête à le frapper à nouveau, ne serait-ce que pour le faire taire. Mais Shikamaru l’arrête d’un geste. Cet homme ne s’attendait pas à se faire capturer mais même pieds et poings liés, il a ce regard qu’il reconnaitrait partout.

Il avait gagné.