le test

par elane

Le test

 

C’est aujourd’hui que je dois subir le fameux test et j’avoue que je n’en mène pas large en ajustant mon masque blanc. Je ne suis sûr que d’une chose, ils ne vont rien m’épargner et ils vont adorer ça. Seuls les frottements réguliers de mon katana qui bouge légèrement dans mon dos à chacun de mes pas me semble rassurant et familier ce matin.

Le rendez-vous est pris dans la forêt qui sert d’entraînement pour les futurs chunins, il semblerait que ce soit un des terrains de jeu favori de ma « peut-être » nouvelle équipe.

J’ai beau chercher au plus loin dans les tréfonds de ma mémoire, je ne me souviens pas avoir jamais autant tremblé pour un test. Il faut bien avouer que j’ai toujours excellé dans tous les examens qu’on m’ait jamais fait passer. Mais d’une certaine façon, je n’ai jamais trouvé un test qui n’évalue mes réelles capacités, je les ai toujours trouvé trop simples. Aujourd’hui, je vais me retrouver face à des gens qui vont chercher mes limites et non m’imposer un de ces tests stéréotypés qui n’avait jamais fait qu’effleurer la surface de ce dont j’étais capable. Je dois bien l’avouer, je suis autant effrayé qu’impatient.

A peine arrivé, je remarque qu’ils sont déjà tous là. Je reconnais Chance à ses cheveux blonds flottant et je détaille d’un air absent les masques de ses trois partenaires.

-        Newbie, enfin. On commençait à croire que tu t’étais perdu.

Bien sûr je suis à l’heure, exactement à l’heure même. Mais je ne peux m’empêcher de sentir les désagréables sourires de connivences de la fameuse équipe sept de Kuro.

-          Je te présente l’équipe. Tout d’abord le premier à avoir rejoint mon équipe, aussi froid que silencieux, Neige.

Ses cheveux d’un blanc immaculé hérissés sur son masque ne laissent aucun doute sur l’identité de Neige qui me salue d’un geste discret de la tête.

-          A ma droite, le Doc. Tu découvriras bien assez tôt que ce n’est pas que pour ses talents de médecin qu’on le surnomme ainsi… Et enfin Flamme qui ne manquera pas de te montrer le bien fondé de son surnom.

-          Bon, on commence quand Chance, j’ai bien envie de me dégourdir les jambes, explose Flamme en commençant à échauffer d’une façon plutôt démonstrative le moindre de ses muscles.

-          Quand tu veux Chef, annone Neige d’un ton des plus désintéressés.

-          Le test habituel Chef, demande le Doc d’un air appliqué.

Chance acquiesce d’un air entendu et sort trois clochettes d’argent de sa poche. Elle en donne une à chacun des membres de son équipe et les laisse pénétrer dans la forêt.

-          L’épreuve est simple Newbie, il y a trois membres de mon équipe et trois clochettes. Tu devras en rapporter deux avant ce soir. Tu peux utiliser toutes les techniques que tu souhaites, il n’y a aucune restriction, ni pour toi, ni pour eux.

Je suis prêt, je n’ai pas besoin de me faire répéter deux fois les consignes et je commence à m’enfoncer d’un pas décidé dans les bois sombres.

 

Lorsque les derniers rayons du soleil froid disparaissent derrière les lourds nuages noirs, j’ai bien deux clochettes qui pendent paresseusement à ma ceinture et jamais je ne m’étais donné autant de peine pour quoi que se soit. J’ai obtenu sans mal celle du Doc, quant à Neige, il ne m’a pas fallu bien longtemps pour comprendre que je n’avais que peu de chance de ne serait-ce qu’approcher le tintement d’argent de ma proie.

Mais pour Flamme ce fut une autre histoire. Le combat s’est révélé des plus acharnés et sans les interventions discrètes de Chance, nous nous serions entretués joyeusement. Chance était plus d’une fois apparue dans un nuage de poussière pour détourner un coup mortel d’un geste désinvolte. Véritable ange gardien, elle suivait chacun de nos gestes avec la plus grande attention et s’assurait avec une incroyable facilité qu’aucune de nos attaques ne soient trop dangereuse ni pour l’un, ni pour l’autre.

Elle maîtrise parfaitement la technique du défunt hokage de téléportation et apparaissait toujours au moment le plus opportun pour détourner un jutsu trop puissant d’un simple revers de la main. C’est une démonstration de puissance que je ne suis pas prêt d’oublier.

A la fin de la journée, nous sommes tous les deux totalement épuisés, incapable de tenir debout une minute de plus. Et c’est Chance elle-même qui prend la clochette de Flamme pour me la donner.

-          Pas mal pour un Newbie, faut avouer…

-          C’est le premier à réussir le test en deux ans, tu veux dire, ajoute le Doc qui apparaît dans son dos.

Neige surgit à son tour et soulève Flamme de son bras droit et m’aide à me relever de son bras gauche.

-          C’est bien ce que je dis, pas mal Newbie. Bienvenue dans l’équipe sept.

Sur ces paroles, elle disparaît dans un souffle avec le Doc dans son sillage qui fait un petit signe avant de s’éclipser. Neige enlève son masque blanc et je peux voir son visage au trois quart mangé par un masque et son bandeau frontal lui barrant l’œil gauche. A bien y réfléchir, avec ou sans masque, cela ne fait pas une grande différence.

A son tour, Flamme ôte son masque, dévoilant un regard aux reflets mordorés qui étincèlent sur son visage hâlé.

- On va fêter ça Newbie, la tradition veut que tu nous payes un pot pour fêter ça.

Je n’ai pas la force de lui demander quelle tradition puisque apparemment personne n’a réussi le test en deux ans et acquiesce de bonne grâce. Je suis encore terriblement affaibli lorsque nous arrivons dans un petit bar que Flamme doit bien connaître, vu la façon dont le patron nous accueille. Neige ne nous a pas lâché ni l’un ni l’autre. Il se débarrasse de nous tels des paquets encombrants sur l’une des banquettes brune du bar et nous laisse en plan en sortant la plus ridicule des excuses que j’ai jamais entendu. Flamme qui me fait face a l’air des plus pitoyables et je ne dois pas être en meilleur état.

-          Je suppose que tu n’as pas compris le véritable but du test, Newbie.

-          Le véritable but ?

-          Chance voulait juste vérifier ton style de combat et la fluidité de tes mouvements en conditions réelles. Elle voulait s’assurer qu’elle pouvait se glisser dans tous tes pas, dans chacune de tes attaques et tes esquives pour pouvoir te sauver la mise à tout moment.

-          Je n’ai pas besoin d’un chaperon mais d’un chef, dis-je un peu vexé.

Flamme affiche un sourire des plus étranges.

-          Pour Chance, la mission est toujours des plus importantes, bien sûr. Mais la survie des membres de son équipe l’est encore plus. Elle ne prendrait jamais quelqu’un dont elle ne puisse pas anticiper sa façon de répondre aux attaques, ses mouvements. Tu as dû faire l’affaire.

-          Je ne pensais pas être aussi transparent, c’est un peu vexant.

-          Ça l’a été pour chacun de nous si ça peut te consoler !

-          Sa technique de déplacement, c’est la technique de l’ancien hokage ?

-          Aucun doute, et crois-moi, non seulement elle la maîtrise à la perfection, mais c’est aussi loin d’être sa meilleure technique.

-          Chance était une élève de l’ancien Hokage ?

-          C’est possible mais je n’en suis pas sûr. A vrai dire le seul de l’équipe qui connaît deux trois choses sur Chance est aussi le moins bavard de nous trois.

-          Neige ?

-          Oui, il a été l’élève du Yondaïme et ils se connaissaient avant Kuro, j’en mettrais ma main à couper. Et… c’est le seul à jamais avoir vu son visage.

Je suis surpris par l’admiration qui se dégage de Flamme lorsqu’il parle de son capitaine et je suis encore plus stupéfait par le fait qu’en deux ans il en connaisse si peu sur elle.

-          D’un autre côté, je ne suis pas sûr qu’on puisse dire que quiconque n’ait jamais vraiment vu le visage de Neige.

Flamme ne peut s’empêcher de sourire en repensant au visage à peine visible de Neige derrière son masque.

-          A vrai dire, je n’en sais pas beaucoup plus sur notre capitaine que sur Neige. Une des choses dont je suis sûr, c’est qu’il a refusé de nombreuses fois la possibilité de diriger lui-même son équipe d’ANBUs et qu’il partage les mêmes idées que Chance sur la façon de diriger une équipe.