Petite dispute entre amis

par Nya-chan

16h31

Il faut que j’en ai le cœur net !

 

16h32

Coup de téléphone à Kiba.

-        Allo ?

-        C’est vrai que tu es amoureux de moi ?

-        Moi aussi Hinata je suis content de voir que tu va bien.

-        Réponds a la question !! Ca me perturbe.

-        A ce point là ?

-        Kiba !

-        Hinata, je rêve de toi jour et nuit tu hantes mes songes et tu es le soleil qui illumine la nuit qu’est mon existence.

-        C’est de l’ironie ?

-        Bien sur que oui baka baka-chi ! Mais c’est vrai que je rêve de toi la nuit… Tu hantes mes cauchemars !

-        Idiot !

-        Qui t’as fourré cette idée en tête ?

-        Ino.

-        Depuis quand tu crois aux ragots colportés par tes copines ?

-        Nen mais elle n’a pas tords ! Pourquoi ta langue a tapé l’incruste dans ma bouche la fois dernière ?

Je l’entends rire comme un demeuré au bout du fil. Quel naze ce mec.

-        Nen mais sérieux ? Pourquoi ?

-        Pour gagner ! Et puis tu sais, Akamaru infiltre souvent sa langue dans ma bouche mais ce n’est pas pour autant qu’il à le béguin pour moi.

-        Tu veux dire que c’est un genre de caresse canine.

Encore son rire de goret.

-        Ouais on peut dire ça !

-        Okay ! Ouf ! Bah je suis soulagée tout à coup.

-        De rien.

-        Tchao.

 

16h39

Bah voilà !! Je savais que c’était n’importe quoi ! Comme si Kiba allait avoir des sentiments pour moi ! ET DANS TES DENTS YAMANAKA !!

 

16h46

Mon portable vibre. Daifuku-san s’est précipité dessus et s’amuse à le mordiler.

 

16h49

J’ai réussi à extirper mon portable de la gueule béante de ce clébard. Le ci-dit portable est maintenant couvert de bave.

 

16h50

Je rêve ? Je rêve ?!!!!!

Un message ! Et pas n’importe quel message ! Un message de NARUTOOO !!!!!!!!!

 

16h51

Il me fait :

« Salut ça va ? »

Je réponds :

« Oui et toi ? Tu fais quoi ? »

 

16h54

Pourquoi il me réponds pas ? Ca va faire 3 minutes que j’ai envoyé la réponse !!

 

16h58

AH BAH ENFIN !!

Naruto :

« Je joue de la gratte sur les partitions qu’on à fait avec Kiba tout à l’heure. Et toi ? »

 

Je vais attendre avant de lui répondre qu’il comprenne sa douleur.

 

16h59

Non je tiens plus il FAUT ! Que je lui réponde ! Mais quoi ? Parce que regardons la vérité dans le blanc des yeux : Je ne fais rien du tout. Enfin si, j’esquive les coups de langue de mon chien.

 

16h02

« Je joue un peu avec mon chien ^^ »

Réponse pourrie… POU-RRIE de nunuche complètement idiote ! Aussi pourrie que la coupe du prof de sport : une coupe au bol qui ne ressemble à rien.

 

16h03

Oto-san m’appelle : grande nouvelle Je-préfère-Anko viens d’arriver avec ses valises et je dois donner un coup de main. Traduction : Je dois aider ma prof de physique à venir squatter chez moi.

 

16h29

Je-préfère-Anko à ramené une tripotée de truc aussi naze les uns que les autres. Quand je l’ai appelée Mitarashi-sensei elle m’a sorti toute douce et dégoulinante de gentillesse :

« Hinata, je te l’ai déjà dis je préfère Anko. »

Brrr… Quelle horreur !

 

20h51

Je me suis réfugiée dans les toilettes par précaution. Big Daddy s’est mis dans la tête que nous devrions aller au restaurant avec Anko histoire de faire plus ample connaissance. Et qu’une sortie en famille ne nous ferais pas de mal… Par tous les sushis ! Notre père a utilisé le mot famille en incluant Anko dedans… C’est mal barré !

 

20h54

Big Daddy m’appelle en hurlant. Je ricane. Jamais il ne me trouvera !!

« HINATA. SORS DES TOILETTES !! »

COMMENT IL A SU ?

 

23h42

Je déteste les repas de familles surtout quand dans le groupe familial on inclus une mordu de la chimie moléculaire et des spectres d’étoiles. Le dialogue à été très tendu :

-        Hinata tu sais, ce n’est pas parce que je suis ta prof que nous ne pouvons pas avoir une relation mère-fille

-        A ce que je sache Mitarashi-sensei vous n’êtes pas ma mère et vous ne le serez jamais. De plus, que nous soyons prof-élève ou belle-mère-belle-fille notre relation n’a jamais été géniale alors regardez la vie telle qu’elle est ! Il ne faut pas chercher de soupe miso à 14 heures je ne vous aime pas, ne faites pas semblant de m’aimer et allez plutôt vous éclatez à faire la représentation de Lewis de la molécule de riz !

La prof s’est levée et m’a fixée bien dans le blanc des yeux :

-        Primo, On dit « ne pas chercher MIDI » à 14 heures, Secundo, si tu ne veux pas faire d’effort pour m’intégrer à ta famille ça m’est égal ! Et tertio, la molécule de riz comme tu dis, n’existe pas ! C’est plutôt de l’amidon !

-        Mais on s’en tamponne l’oreille avec une babouche que ce soit de l’amidon !!

-        Hinata ! Excuse toi (intervention inopinée de Big Daddy-san)

-        Oto-sama, les femmes discutent

-        Ne sois pas insolente !

-        Et bien alors, je vais me retirer ! Si dans cette cuisine c’est la dictature, je vais rejoindre ma chambre remplie de démocratie !!

-        Hinata reviens !!!!

Je me suis enfermée à double tour et j’ai barricadé ma chambre avec mon bureau. Au cas où…

 

Vendredi 16 Février

14h34

En étude

Je suis en étude après une courte altercation avec ma prof/belle-mère Mitarashi-sensei.

Elle parlait tranquillement des mol par litres et tout ce charabia incompréhensible, quand je reçus un mot d’Ino :

 

On se rejoint au Blue Mansion a 17h30 ? Tema-chan doit nous raconter un truc hyper important d’après elle.

Ah au fait regarde un peu Kin tu vas te bidonner.

 

La plus belle, la plus indispensable, la plus drôle, etc… de tes amies

 

 

Obéissant seulement à ma meilleure amie, je tournait la tête et regardait Kin. La pauvre créature était vautrée sur sa table et dormais la bouche grande ouverte, de la bave coulait sur la table. Excellent ! Quel être humain normalement constitué se retient de rire devant une telle vision ? D’autant que Miss pimbêche se vante d’être passé à la phase supérieure plus de 5 fois avec son mec. Je pouffais donc de rire le plus discrètement possible. Malheureusement, Mitarashi, furieuse contre moi, me le fit remarquer acerbement :

-        Mlle Hyuuga ? Mon cours vous ennuie ?

En temps normal je n’aurait rien dit, mais là, j’étais vraiment remontée contre elle.

-        Oui, vraiment beaucoup.

(Yeux étonné de mes camarades de classes (et d’Anko-sensei)  habitués à ne voir que de moi l’aspect tomatien et begayant de ma personne)

-        Hyuuga ! Vous viendrez me voir à la fin du cours.

-        Non ! dis-je en me levant, pas question !

-        Comment-ça ?

-        Je vous vois assez dans la semaine et bientôt pour toute ma vie d’adolescente, ce n’est pas pour venir vous voir dans votre bureau Anko !

-        Cessez d’être insolente et rasseyez-vous ou je convoque vos parents !

-        Vous allez décider d’une réunion sur l’oreiller avec mon père ?

-        Ca suffit ! Tu n’es qu’une peste !! Excuse toi ! Ou tu vas voir de quel bois je me chauffe !

-        Vous, vous chaufferez bientôt au mien !

-        LA FERME !!!

-        VOUS LA FERME !!

-        SORTEZ !!

Je pris mes affaires rageusement sous l’œil ahuri et la bouche bêtement ouverte de mes camarades de classe. Sauf celui de Kiba qui riait stupidement devant la tête que tirait notre professeur

-        Monsieur Inuzuka, aidez votre amie, il ne faudrait pas qu’elle se perde dans les couloirs. Vous irez vous aussi en étude.

-        Pourquoi ça ?

-        Si ça vous amuse tellement !

-        Okay ! Anko-chan !

 

Elle lui lança le tampon du tableau qui atterrit dans le couloir.

 

Voilà donc pourquoi Kiba et moi sommes renvoyés de cours. Bon Kiba avait l’air d’être habitué, il est tellement exclu de cours que la principale à dû rajouter des billets d’exclusion dans son carnet.

 

La principale en question, Tsunade-sensei nous a dit que nous avions notre après midi de libre (étant donné que nous avions encore 2 heures en compagnie de notre chère Anko-sensei.) et que nous pouvions sortir. Kiba remercia Tsunade-sensei et me traîna hors du lycée tout droit dans un salon de thé vraiment pas mal mieux que le repère que nous avons avec les filles. Il commanda un café et un thé à la pèche pour moi.

-        Alors ?

-        Quoi ?

-        Ca fait quoi de se faire exclure de cours ?

-        Rien.

Il s’esclaffa et continua la conversation.

Malgré le fait qu’il soit arrogant, trop sûr de lui et braillard, Kiba était vraiment un bon ami et on a passé un bon moment ensemble. Enfin… Jusqu'à ce que ça arrive.

 

Nous marchions dans les rues de notre petite ville de Konoha quand tout a coup, j’entendis un « KIBA-KUN !! » strident et vis une folle furieuse se jetant sur Kiba et le couvrant de bisous et autre cochonneries de ce genre. Non seulement l’Inuzuka ne s’est pas défendu mais en plus, il l’a prise dans ses bras et à rit bêtement.

-        Comment ça va Ayame ?

-        A la perfection ! Surtout depuis que je suis avec toi !! Elle se déscratcha de lui cinq minutes, comment ça se fait que tu sois en ville s’en m’avertir ?

-        J’étais avec une amie !

-        Tu es TOUJOURS avec une amie Inuzuka-no-baka ! criais-je pour rappeler ma présence, merci de voir que je suis invisible !

-        HINATA-CHAN !

-        On se connaît ?

-        Oui ! C’est moi Ayame (au cas où je n’aurais pas entendu son prénom) la fille d’Ichiraku !

Tout était clair ! C’était simplement la serveuse d’Ichiraku, et comme mon Naruto et l’Inuzuka sont des grands fans de ramens (enfin surtout mon Naruto) Ayame est une de leurs amie !! Que je suis bête parfois !

-        Kiba-kun je vais devoir te laisser j’ai encore quelques cours. Je t’appelle ce soir ! Bye, bye.

Sur ce elle embrassa Kiba SUR LES LEVRES !!!! JE REVE ?

-        Hinata-chan bye bye !

-        Ouais, bye bye

Quand la greluche fut partie je demandais très gentiment à Kiba-kun de mon coeur:

-        C’est QUI cette foutue furie ?

-        Ayame (ils pensent que mon QI est égal à celui d’une huître ou quoi ?)

-        J’avais compris, mais c’est QUI ?

-        Ma… copine

L’Inuzuka est devenu tout rouge et il s’est mis à bafouiller stupidement qu’il l’aimait beaucoup et qu’il était vraiment amoureux, cette fois-ci.

-        Et Ayame nous a présenté des copines à elle.

-        Qui ça « nous » ?

-        Sasuke, Naruto et moi.

-        Naruto ?

-        Oui.

-        Tu as bien dis Naruto ?

-        Oui !

-        Et alors ?

-        Quoi et alors ?

-        Bhen il y a une fille qui… ? Enfin tu vois qui…

-        Qui lui plait ?

Mais quel abruti fini ce débile de Kiba

-        Oui il y en a une.

-        Elle s’appelle comment cette garce ?

-        Fuka.

-        Peuh ! Un vrai nom de pute !

-        Hinata !

-        Quoi ?

-        C’est loin d’être une pute, Fuka est une fille bien en plus elle aime beaucoup Naruto !

-        Naruto est a moi !

-        Non ! Il n’est pas à toi ! Il n’est à personne ! Et tu ne lui parle JAMAIS ! Tu ne tentes jamais rien avec les garçons ! Après tu te demande pourquoi t’es célibataire ? Ouvre un peu les yeux baka ! Y’a sûrement une tonne de mec qui crèveraient pour être avec toi mais tu ne te donnes jamais les moyens de les avoir !

-        Ah ouais et qui ?

-        Hein ?

-        QUI crèverait pour être avec moi ? Ils m’intéressent ceux-là

-        Mais je sais pas moi !

-        Ah ! Tu vois ! Arrête de raconter des conneries un peu Kiba.

-        De toute façon, que tu le veuille ou non, Naruto sort déjà avec Fuka et ça tu peux rien y faire.

-        Bien sur que si !

-        Non !

-        Si !

-        Non

-        Si !

-        Rha ! Je vais pas faire le gamin avec toi encore une fois, j’en ai marre de ces putains de trucs, t’es une vrai gosse !

-        Hey ! Tu t’y crois ma parole ! C’est pas parce qu’une meuf d’une trentaine d’année à accepté de sortir avec toi que tu est plus adulte que moi ! De plus je t’emmerde et vas te faire foutre ! Si t’en a marre de mes gamineries t’as cas te casser !

-        Ouais ! Bah c’est ce que je vais faire ! Et pour ta gouverne, Ayame à 19 ans tout comme Fuka, la PETITE AMIE DE NARUTO !!!

-        VAS CREVER INUZUKA !!!

Sur ces gentils mots d’amours, l’Inuzuka s’en est allé. Me laissant toute seule dans la rue piétonne. Qu’il s’en aille cet idiot !

 

17h31

Au repère avec toute la Bande

J’ai raconté toute l’histoire à la bande (qui inclus désormais Tenten en son sein). Elles étaient choquées !

Temari s’exprima d’abord :

-        NARUTO ? Lui? Ce gosse à une copine ?

-        Et tu crois qu’il sont déjà passés à la phase supérieure ? Demanda gentiment Sakura.

Ino et moi avons recraché nos boisson en même temps.

-        Je ne crois pas que Naruto l’ai déjà fait avec elle, dit Tenten d’un ton sans appel. Bon ! Et Temari si tu nous disais pourquoi tu nous a convoquées.

-        Bhen maintenant c’est pas si génial en fait vu qu’Hina-chan…

-        C’est bon dis nous Tema, lui dis-je, c’est pas grave.

-        Je sors avec Shikamaru !

Nous l’avons toute félicitée.

 

17h43

Je suis bloquée dans ma chambre car MBCC a bien sur tout raconté a mon petit Oto-sama d’amur. Qui a pété un gentil câble m’interdisant ainsi tout : de sortir, d’inviter des amis, etc… et par la même occasion pas de diner pour moi ce soir. L’HO-RREUR

 

20h57

Ma sale petite sœur s’est incrustée dans ma chambre.

-        Alors, Hi-na-ta-chan ?

-        Quoi ?

-        T’as pas faim ?

Et la voilà venue me narguer avec un yaourt au chocolat. J’ai dit que je non je n’avais pas faim mais mon estomac émit des cris contradictoires avec ce que je venais de dire. Elle partit dans un rire abruti et continua a manger son dessert stupide.

 

20h59

Elle est partie.

 

21h00

Je l’ai aidée. A l’aide de mon pied dans son derrière de petite chieuse.