Comment Naruto comprendra pourquoi Sasuke ne se promène jamais seul le soir dans les rues sombres

par tookuni

 

Le tombeur

 

 

Chapitre 12

 

 

 

 

Le lendemain, je sors dans la rue en ce midi ensoleillé. Je m’étire doucement. Je me promène calmement avant d’aller vers Ichiraku. Pari fini, pari gagné, vive la liberté !

 

C’est alors que je vois Kiba arriver en courant en face de moi. Il est en sueur.

 

«  Haaa ! Naruto, vite ! Sauve-toi ! Elles sont des tonnes !

– De quoi ?

– Des filles !

– Bah et alors ? C’est plutôt cool nan ?

– Elles veulent toutes t’embrasser !

– Quoi ?!

– C’est à propos de l’élection du rouleur de pelle, visiblement, c’était sérieux…

– Pardon ?!!

– Grouille ! Elles arrivent ! »

 

Ce ne sont pas des filles ! C’est un troupeau de mammouths !

Maintenant que c’est plus près, je vois en effet une espèce de masse informe constituée de jupettes et de cheveux plus ou moins longs qui se dirige vers moi à vive allure.

 

« Sauve qui peut ! » Est la seule chose que Kiba peut crier avant de s’enfuir en courant en m’entraînant par le col de ma chemise. Pas de bol, la rue n’a qu’un croisement dans très longtemps. Le problème, c’est que quand on arrive à ce croisement, un spectacle encore plus incroyable et plus inquiétant s’offre à nous.

 

Rue à droite : Ino et Sakura qui se disputent en fonçant vers nous et piaillent des « Il est à moi ! » « Nan à moi ! ». A tous les coups c’est une querelle à propos de Sasuke. Naruto, détrompe-toi ! Les furies ont changé de cible ! Après avoir essayé de me tabasser pour cause de pelle-à-Sasuke-berk, elles ont pris une décision ! (Bah oui, c’est comme ça les filles, quand il s’agit de mecs, elles agissent d’abord et réfléchissent après; je sens que l’auteur va se faire lapider mentalement là… L’auteur : Glurps… Sasuke : Il est sous-entendu qu’elles réfléchissent… L’auteur : Sasuke… Là, c’est toi qu’est mort… Allez-y mesdemoiselles, tuez donc Sasuke ! *air sadique*)

 

Dès qu’elles me voient, elles crient encore plus aigu et commencent à faire la course dans ma direction.

 

Kiba, terrifié, s’apprête à tourner à gauche quand nous apercevons la scène la plus impensable jamais vue à Konoha, à savoir, deux glaçons qui s’engueulent comme du poisson pourri.

 

Traduction : Neji et Sasuke qui, me voyant, prennent la mouche et se jettent littéralement dans ma direction, a celui qui m’attrapera le premier, se poussent mutuellement en s’écriant des « Il est a moi » « Nan ! A moi ! » avec autant voire plus d’énergie que les filles…

 

Un hurlement sort de ma bouche…

 

Nous nous sommes réfugiés dans la grange après que les fous furieux nous aient débusqués chez Kiba. Hana me regarde d’un air dépité. Kiba a un œil au beurre noir et je crois bien que je vais avoir des crampes à la mâchoire pendant une semaine…

J’y suis passé… Ils m’ont tous rattrapé cette bande d’en(censuré!) ! Quand je pense que Neji et Sasuke sont les deux premiers, les deux derniers et les deux majoritaires qui m’ont torturé (eux c’était à proprement parler…)… Merci Kiba ! Je lui lance un regard noir.

 

« Au fait, je te le fais avec qui ton rendez-vous, maintenant que t’as gagné ?

– Pas besoin de me demander, Hana-chan ? Tu veux passer le week-end avec moi ? On ira à Suna, il paraît qu’ils ont monté un lac artificiel !

– Avec plaisir Naruto !

– Et la semaine prochaine, Kiba, tu me payes tous mes repas hein ?

– Adieu argent !

– Bien fait pour toi !

– Heu, je vais y aller, si je ne suis pas là ils vont se poser des questions… déclare soudain Hana.

– Hé ! Mon bisou ! »

 

Hana partie, Kiba et moi discutons de la folle semaine que nous avons eue, surtout moi. Finalement, c’était une bonne idée, ça a permis à plein de gens de réaliser leurs sentiments, de se lâcher, de changer… Et puis, on ne s’en est pas trop mal sortis… Mis à part la horde de mon nouveau fan club qui va me poursuivre pendant quelques temps et la protection rapprochée de Kiba pour cause de « beaux bruns ténébreux ultra-protecteur ou archi-vexé dans le coin »…

 

« Hé ! Kiba ! Il manque quelqu’un dans la liste ! Je n’ai pas encore gagné mon pari ! Mon air malicieux n’a pas l’air de le surprendre…

– Non ! Tout le monde est là… T’as fait toutes les équipes, et on a éliminé Shino !

– Réfléchit bien Kiba… Tu vas avoir une surprise, vieux… Surtout que moi, je ne suis plus à ça près alors je me gênerais pas…

– Non… Je ne vois pas… Forcément !

– Crétin ! Et toi, t’es pas un ancien genin peut-être ? »

 

Ce disant, je me jette sur Kiba qui, perché sur une botte de foin, perd l’équilibre. Nous nous écrasons par terre en rigolant, la seconde d’après, j’ai capturé ses lèvres. Il n’aime pas ça du tout et proteste vigoureusement. Une bataille s’engage.

 

« Hé Kiba ! Au moins comme ça tu sauras t’y prendre avec Ino ou Sakura ! »

 

BLAM !

 

La bataille continue jusqu’au soir où enfin, nous rentrons chez Kiba, mon appartement étant encore encerclé par les Mammouths, au grand damne de Sasuke et Neji, qui semblaient vouloir s’incruster chez moi pour me faire ma fête… Dire que je suis l’obsession principale des deux mecs les plus canons de tout Konoha… De quoi rendre toutes les filles jalouses…

 

Ce qu’il y a eu de positif, c’est que du coup, cette nuit là, je me suis réfugié dans la demeure Inuzuka, et j’ai dormi avec Hana…

 

 

 

FIN