Comment s'attirer des ennuis en une leçon

par tookuni

 

Le tombeur

 

Chapitre 9

 

 

 

Bon, ça va être difficile mais…

 

« Hinata-chan !

– Ah… Bonjour Naruto-kun…

– Tu vas bien ?

– Oui, je vais m’entraîner avec Neji-kun, il avait l’air très content ce matin, il m’a proposé ! Neji… Je l’avais oublié… Qui pourrait croire que les deux Hyuga en ont après moi… gloups… Ce n’est pas pour la même raison mais bon…

– Heu… Hinata-chan, il faut que je te parle, ça ne va pas te faire plaisir…

– Heu… Heu… Je… C’est… Elle est mignonne quand elle fait ça quand même.

– C’est pas toi Hinata-chan… On m’a dit que tu étais amoureuse de moi…

– … Bon, à la couleur de ses joues, c’est vrai… Je ne peux pas m’empêcher d’être fier moi.

– Tu sais, je trouve charmante, t’es une fille adorable, t’es le genre de fille que n’importe qui serait content d’avoir mais… je…

– Naruto… kun… Je… Vas-y, dis moi ! Elle est courageuse Hinata-chan… Je peux y aller fort…

– Je ne veux pas te faire de peine en sortant avec toi alors que je ne suis pas amoureux de toi. Tu es une amie, une vrai, mais c’est tout… Elle a un air tellement triste… Même si ça n’avait pas été un pari je lui aurai dit ça aussi, et j’aurai tout fait exactement comme ça…

– …Triturage-de-doigts no jutsu…

– Par contre, je peux… Je peux me faire pardonner, heu… si tu veux je… peux… Je suis vachement près d’elle, j’espère qu’elle ne va pas tomber dans les pommes… Je crois qu’elle a compris.

– Naruto-kun… Je… Tu n’es pas obligé… Elle est adorable… même ça, ça ne me suffira jamais pour me faire pardonner…

– C’est pour te demander pardon Hinata-chan, juste pardon et merci. Parce que tu m’a toujours regardé de cette façon, parce que tu a si bien réussi à changer, merci… Et je suis désolé, Hinata-chan… »

 

Voilà, tout est dit, tout est fait, je l’embrasse doucement, tout doucement, je suis désolé Hinata… Ah… Je le savais… Elle s’évanoui… J’appelle Kiba, il m’escorte jusqu’à l’appartement de son cousin qui doit l’attendre, je sonne. Il ouvre d’un air guilleret (Neji avec un air « guilleret », on aura vraiment tout vu…). C’est là qu’il nous voit… Gasp… A peur…

 

« Ah… Naruto… Il vient de voir Hinata… J’avais oublié la baston d’hier…

– Salut Neji ! Naruto s’est encore débrouillé pour faire tomber ta cousine dans les vapes, et comme elle allait chez toi…

– Vous n’en auriez pas fait une victime de ta maladie de rouleur de pelles professionnel par hasard ? Il a dit professionnel ! Il a dit professionnel !

– Heu, on y va nous ? Kiba a peur… Remarque, je comprends, le regard de Neji ça fou les jetons…

– Ouais, on a des trucs à faire ! Je n’aime pas du tout le clin d’œil que Kiba me lance. Il a retrouvé sa bonne humeur…

– Dites… Qu’est-ce que vous lui avez fait ? Et merde ! Il a vu le clin d’œil… Sauvons nous !

– Heu… Mais… rien Neji… Naruto l’a juste… »

 

SBAF ! Là, c’est moi qui donne un coup à Kiba… Neji va me tuer.

 

« Naruto… Je te suis très reconnaissant de tout ce que tu as fait pour Hinata et moi, mais là… Tu dépasses les bornes ! »

 

SAUVE QUI PEUT !

 

SBAM ! Kiba s’est pris une chaussure… Décidément… CRAC ! Je me suis pris Neji à revers… M’énerve avec son Byakugan… PLAF ! Kiba a rendu l’âme…

 

« Nejiii ! Pitié ! Tu ne peux pas m’en vouloir parce que j’ai enfin dit à ta cousine que je ne voulais pas sortir avec elle ! Aïe ! Il paraît que ça fait des années qu’elle m’attend ! Aïeuh!! Ca serait du gâchis de laisser une si belle fille s’accrocher à moi ! Ouf… Au moment où le poing du Hakke allait s’abattre sur moi…

– Naruto… Je m’en fou. Tu lui as fait du mal je te pardonnerai jamais !

– Mais c’était pour son bien ! Qu’est-ce qu’il fait peur ce mec avec ses yeux… Qu’est-ce qu’il fait peur… Ouais, un mec sans yeux ça fait peur aussi…  Mais qu’est-ce que j’ai à faire des blagues minables dans un moment pareil moi ?

– Et alors comme ça tu ne veux pas de ma cousine ?

– Bein… Elle me plait bien ta cousine mais… Pourquoi il a un air encore plus effrayant d’un seul coup ?

– …

–  Neji ? Il va exploser ou quoi ???

– Alors comme ça « elle te plait »  ma cousine !?

– Heu… gloups…

Narutoooo ! »

 

Bon, je vous passe les détails d’un Neji complètement déchaîné qui m’a fait cavaler à travers toute la ville et m’a réduit à aller me réfugier dans la forêt. La dernière chose que j’ai entendu c’est « Si je te revois, je t’étripe… » Fait peur ce mec… Fait peur… avec ses yeux…

 

Cible suivante, difficulté : moyenne ; chances de survie : moyennes ; intérêt : le pouvoir de la revanche, même si ça me dit rien de l’embrasser, ça lui foutra la honte ! Gniark !

 

Cible identifiée en train de dessiner des trucs pas nets sur son calepin : Sai.

 

Kiba est déjà mort de rire… Je lui ai raconté comment je contais m’y prendre, il a dit que si je le faisais, il m’offrait mes ramens du déjeuner et sauvait ma peau si Sai voulait me tuer… Vu comment il s’est défilé pour Neji, ça me rassure tiens…

 

« Yo Sai. Alors, on dessine encore des trucs pervers ?

– Tu peux parler. Ce n’est pas moi qui vais regarder les filles au rotenburo… Sujet lancé ! On est bons ! Kiba mort ses doigts pour ne pas exploser de rire, il y va toujours avec moi.

– Mais c’est pas les filles que je vais voir ! Je vais chercher Ero… Les doigts ne suffisant plus, Kiba plante ses dents dans un arbre. Et l’autre qui me coupe…

– Ah ! Donc tu va voir les garçons ! Ne pas le tuer tout de suite… Je savais bien que t’«en» avais pas ! Vu ton succès avec les filles, ça ne m’étonne pas ! Il mord à l’hameçon ! Génial !

– Hé ! Ca ne veut rien dire d’abord ! J’en ai mare que tu me prennes pour un mec qu’à pas de couilles et qui ne sait pas séduire ! Tu va voir et tu vas me dire si je ne sais pas m’y prendre ! Kiba a entamé sa deuxième branche… Saï n’a vraiment pas l’air de réaliser ce qu’il lui arrive… Kiba pousse un hurlement en se tenant la mâchoire. Ah, il se dégage… S’essuie la bouche d’un air dégoûté… A tous les coups c’est coup de poing dans la gueule…

– Effectivement tu embrasses très bien, tu pourrais faire craquer n’importe qui ! Il garde cet espèce de sourire béat et angélique, Kiba s’est visiblement fait très mal à la mâchoire en mordant l’arbre (je plaints l’arbre…) mais il arrive quand même à lancer une exclamation étouffée.

Ha ! Kiba ! Si tu crois que ce n’est pas vrai, tu n’as qu’à essayer, vu qu’il a l’air de s’intéresser aux mecs… »

 

SBAAAAAAAAFF !

 

J’en avais trop marre de lui, je lui ai foutu un pain. Ca fait du bien de le taper lui. Mais…

C’est le moment que quelqu’un de très redoutable pour moi choisit pour arriver… Glurps…

 

 

A suivre