Le tact

par tookuni

 

Le tombeur

 

Chapitre 8

 

 

« Ino-chan ! Qu’est-ce que tu fais ici à cette heure ? Mais quel genre de bol est-ce que j’ai pour tomber toujours sur la bonne personne ?

– Ah… Salut Naruto… Je… me suis encore disputée avec Shikamaru…

– A cause d’une de ses crises perverses ?

– T’es au courant ? Snif… Elle a pleuré…

– J’y ai même goûté ! Il m’a roulé un patin en m’appelant Temari… Quelque part Kiba pouffe de rire.

– Hihi… C’est bien ça… Ah… Elle reprend son air triste… Je ne sais pas pourquoi mais ça me rends un peu malheureuse…

– Héhé, Ino-chan, c’est normal, c’est ton ami ! Qu’est-ce qui t’inquiète ?

– Je… Je ne suis pas amoureuse de Sasuke, c’était juste un choix, Shikamaru, c’était la seule personne qui me rattachait un peu aux autres garçons, qui me faisait penser que si je n’avais pas Sasuke, il y aurait toujours quelqu’un… mais maintenant… Allons bon, elle déprime…

– Qu’est-ce que tu racontes Ino-chan ? Y’aura toujours quelqu’un pour toi ! T’es l’une des plus belles filles du village, même Sasuke il dit que si un jour on l’oblige à en choisir une, ce serait toi ! Bon, ‘faudrait vraiment le forcer le petit Sasuke mais bon… Un peu plus loin, un arbre pousse un juron.

– Tu dis ça pour me consoler… T’es gentil Naruto… Elle est drôlement mignonne quand elle sourit doucement comme ça… Allons bon… Me v’là romantique moi…

– Mais non, je dis ça parce que c’est vrai ! Moi aussi… Je… Je te trouve très belle et très gentille Ino-chan… Et je vais te le prouver… tout de suite ! Kiba s’aperçoit que sa mâchoire traîne par terre… C’est chouette, de pouvoir consoler Ino, surtout une fille comme Ino… L’arbre se racle la gorge, j’étais sûr qu’il ne serait pas content. Ino n’entend pas, encore heureux. Elle me repousse gentiment.

– Heu… Naruto tu…

– Ca va mieux ? Kiba, les arbres ne toussent pas !

– Heu… Oui. Merci Naruto mais… je croyais que tu étais amoureux de Sakura. Mr l’arbre émet un grognement de protestation.

– Je ne suis amoureux de personne Ino-chan, mais tu sais, comme dirait l’autre, les filles qui pleurent, c’est lâche, ça donne envie de leur faire la cour… Mr l’arbre cherche sa mâchoire tout en s’étranglant à moitié…

– Hihi ! T’es vraiment un garçon génial Naruto. Tu me raccompagne chez moi ? Cet arbre est décidément bien bruyant… Comme si j’allais suivre les conseils d’un arbre qui me dit que si je fais ça je vais mourir… Je n’écoute jamais les arbres que je ne connais pas !

– Bien sûr ! J’imagine Kiba en train de se frapper la tête contre le pauvre Mr l’arbre qui ne lui a rien fait »

 

Je raccompagne Ino, je lui dis au revoir et prends le chemin de ma maison. Quelle soirée !

 

« Yahaaaaaaa ! Qu’est-ce que c’est encore ?! Naruto ! Je vais te tuer ! Ah, c’est Kiba…

– C’est toi qui l’as cherché, crétin !

– T’étais pas obligé de lui faire le grand numéro de charme ! Et c’était quoi cette phrase débile ?

– Je croyais que je devais les séduire ! Si t’es pas content t’as qu’à essayer ! T’as entendu, elle est libre !

– Mais heu !

– Bon, je rentre chez moi, je suis crevé ! »

 

Et je plante Kiba dans la rue. Il trouve le moyen de m’envoyer un « Neji-kuuuuuun ! », et je lui envoie l’accusé de réception sous la forme d’une chaussure qui lui atterrit en plein dans le nez.

 

Le lendemain matin, je me décide sur la cible suivante : Hinata. Hinata m’aime depuis longtemps à ce qu’il paraît, mais je ne partage pas ses sentiments, c’est l’occasion de lui dire, et de lui faire un petit cadeau d’adieu en quelque sorte. Embrasser Hinata, ça ne me déplait quand même pas, ce qui me gêne, c’est que Kiba va encore m’espionner… Bon, tant pis. Où est-il cet imbécile ? Personne n’est venu me réveiller ce matin… Je vais le chercher chez lui, Hana m’accueille avec un grand sourire.

 

« Si tu cherches Kiba il est dans sa chambre. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé hier mais il est rentré le nez en sang. Il n’était pas avec toi pourtant… Je ne pensais pas avoir lancé si fort…

– Bein, si. Qu’est-ce qui te fait croire que non ?

– Tu serais passé à la maison… Raaah ! Rougissement-incontrôlable-no-jutsu casse-toi !

– Ah, désolé, j’étais un peu de mauvaise humeur…

– Si tu as un problème tu me dis hein ? Trop mignonne… Elle s’inquiète pour moi ! Je suis irrésistible !

– C’est qui ? intervient la voix de Kiba.  Ah Naruto ! Il n’a pas l’air content...

– Désolé pour hier ! J’y suis allé trop fort. Mais c’est quand même bien fait pour lui.

– Oh… Je l’ai cherché ! Mais là je ne suis pas d’humeur à rigoler, Akamaru n’est toujours pas guéri… Merde… Kiba est d’une humeur de chien quand son clebs va mal ! Le jeu de mots que je viens de faire…

– Tant mieux, je vais régler mon problème avec Hinata.

– Hé ! Vas-y doucement, hein !

– Héhé, on a beau dire, t’es sensible en fait Kiba !

– Grrrrrr… Nan, pas la balle d’Akamaru, pas la balle d’Akamaru ! Argheu ! Méchant ! »

 

 

 

A suivre